Partagez | 
 

 On en apprend tout les jours (Juliette)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/07/2017 à Miami. J'ai posté : 88 Pointage : 145

MessageSujet: On en apprend tout les jours (Juliette)   Sam 29 Juil - 13:21

J'étais folle de joie! J'avais eue un téléphone il y a quelques mois pour savoir si j'étais disposée à faire une chorégraphie pour Juliette Winter. Sur le coup je n'y crus pas trop demandant à voir cette personne pour que je puisse juger par moi-même si c'était pas une connerie. La personne était gentille et sérieuse m'expliquant que le style de Juliette était country. J'adorais cette musique! Entraînante, proche des gens et surtout qui parlait simplement de chose simple de la vie. En fait j'étais une amoureuse des arts. Peintre, sculpteur, chanteur ils avaient tout mon respect. Allant de Juliette à Elliot en passant par Eminem je les adorait tous. Donc après une poignée de main l'affaire fut conclu à mon grand contentement. Ce fut seulement le soir venu, alors que mon fils était couché que je réalisais que... je ne connaissais pas la danse country.

Je fouillai ma mémoire pour voir si je n'avais pas appris dans un quelconque voyage. Hip-hop, dance, ballet classique ou jazz ça allait mais country... Ok je devrais faire des recherches. Je m'y mis le soir même fouillant le web pour avoir un aperçu de ce qui m'attendrais. Oh c'était pas si mal... enfin pour ce que j'en voyais. Alors pour pratiquer un peu quoi de mieux que d'aller dans un bar country pour au moins le voir live. Ce soir je demandais à une jeune fille qui m'avait été recommandée de garder mon fils le temps que je sorte.

Une douche plus tard j'avais revêtu une paire de jean, un débardeur et un chapeau qui traînai dans le haut de mon garde-robe et direction le dit bar country. J'entrai donc et allai directement au bar m'attendant à ce que de "virils" cowboy viennent draguer la femme que j'étais. Oui bien ça sentait la testostérone à des milles mais j'étais là pour bosser, pas m'amuser.... enfin si quand même un peu sinon qu'est-ce que la danse sans amusement. Je me commandai une bière comme une petite foule se massai sur la piste sur un vieux tube de Brook and Dunn et aussitôt je me tournai bière à la main un coude appuyé sur le bar pendant que je décortiquai tout la danse dans ma tête. Rien que je ne pouvais pas faire. J'attendis donc que la chanson finisse avant que "country Girl de Luke Bryant parte et aussitôt me voilà sur mes pieds rejoignant la petite bande suivant derrière.

Les gens étaient sympas prenant le temps de me montrer simplement ou rigolant avec moi quand je me gourai de pas. Ça tombai bien que se soit des filles j'allais devoir faire une chorégraphie pour une fille alors. Quand la musique se fini une des filles fit un signe au DJ pour qu'il la recommence alors que je  maîtrisais un peu plus les pas, et il le fit avec un sourire. J'étais déjà plus à l'aise dans les pas les enchaînant un peu mieux. Une fois la chanson terminée je les remerciai chaleureusement et retournai à ma place prendre une bonne rasade de bière.

- Vous vous défendez pas mal mademoiselle, cadeau de la maison un whisky bien tassé.

Je n'eu pas le coeur de refuser voulant pas me bourrer la gueule mais bon... c'était un cadeau de la maison

La petite vid

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/03/2017 à Miami. J'ai posté : 291 Pointage : 450

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Dim 30 Juil - 1:22



   
Ont en apprend toujours

   
In a country life !
Depuis toujours la country est mon univers , ma passion , l'amour de ma vie... Disons que je ne vie que pour cela. Depuis maintenant 42 ans cela faisait partie de mon ADN et oui j'étais née dans la plus grande ville qui rythme qu'a la musique Country. Je ne pouvait vivre sans cette musique. Comme a tous les vendredi soir je venait dans mon bar fétiche accompagné de mon copain et de quelques amis. Mais cette semaine Mathias était rester a la maison il était fatigué et préférait se reposer en restant a la maison avec les enfants. Je ne lui en voulait pas du tout , du coup j'étais venue avec ma meilleure amie pour m'amuser un peu avec elle. Nous n'avions pas fait grand vent comme nous avions l'habitude vue l'heure qu'il était, puisque nous arrivions toujours tôt nous nous installions dans un coin du bar , pour prendre quelques shot de wisky normalement question de bien commencer la soirée, mais depuis que j'avais appris que j'étais enceinte je ne touchait plus du tout a l'alcool. A un moment donner je me leva pour aller commander un verre au comptoir quand je sentie une main me tiré vers la piste de danses , rattrapa mon chapeau que je remis sur ma tête. Sa m'aidait un peu a passé un peu incognito sur la piste de danse. Mes cheveux roux était bouclé sous mon chapeau et ils étaient lousse comme a mon habitude.

Lorsque je mit les pieds sur la piste de danse je reconnue tout de suite la chanson et le niveau de difficulté qu'était cette chanson. Mais comme je la connaissais par cœur cela allait être du gâteau pour moi en plus j'adorais cette chansons. C'était une chansons qui n'était pas du tout facile au début , mais qui était vraiment géniale a savoir quand tu connaissait tous les pas. Je regarda autour de moi pour savoir ou ils en étaient et je me suis mit a dansé avec eux. J'avais vraiment le sourire aux lèvres j'étais vraiment heureuse de pouvoir être la et m'amuser lorsque j'étais avec mon ex-mari , mes vendredi soir c'était ma façon de m'évader et de me permettre de me changé de la monotonie de mon mariage.

Après cette chanson je regarda autour de moi et je sourit aux gens près de moi puis je retourna au bar pour me commander a boire. Je déposa donc mon chapeau sur le comptoir et replaça mes cheveux en passant ma main dedans. Je ne remarqua pas tout de suite la jeune femme blonde près de moi. Une fois en me retourna vers ma droite c'est la que je la vie. Donc je fini par lui sourire poliment.

Puis-je fini donc par lui dire.

- Vous vous débrouillé pas mal sur une piste de danse. C'est votre première fois ici ?

Comme j'étais la tout les vendredis je connaissais les habitués.


Sa tenue et La chanson et la danse


Dernière édition par Juliette L. Warren le Sam 13 Jan - 22:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/07/2017 à Miami. J'ai posté : 88 Pointage : 145

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Mer 2 Aoû - 0:12

Je pense que ce bar deviendra mon endroit de prédilection. Les gens étaient gentils et la musique... entraînante loin de ce qui tapait dans les murs de mon studio. BOn chez-moi j'écoutais un peu de tout allant du rock, dance, pop et oui de la musique plus zen lorsque je faisais mon yoga. D'ailleurs ils ont été assez gentil pour remettre la chanson une deuxième fois pour que je puisse danser avec elles. Je les remerciaient une fois la chanson finie et retournai au bar pour une petite pause quand le barman me servit un whisky "cadeau de la maison" je le remerciai d'un sourire quand une autre chanson commençait et je me tournai pour regarder de nouveau les danseurs. C'était une habitude avec le country il faut croire, mais j'aimais les pas à la fois simple et énergique. La country était vraiment une musique dite "du peuple".

Quand la chanson termina je pris le verre de whisky en prenant une inspiration et en avalai une gorgée qui me brûla la gorge. Oh merde! Je pris une rasade de ma bière pour faire passer le feu dans la gorge quand une femme me dit que je me débrouillais pas mal sur une piste de danse et si c'était ma première fois ici. Ayant une gorgée dans la bouche je hochai de la tête avant de relever mon regard vers la voix pour voir... Non merde! J'avalais ma gorgée difficilement et une fois fait j'entrouvris la bouche de surprise en la reconnaissant. Oui bon fallait pas être idiote non plus! J'avais fait mes recherches savoir un peu son style. Oui bon country je sais mais je devais adapter la danse à ce qu'elle faisait d'habitude.

- Oh mais vous êtes...

Je mis une main sur ma bouche mais je la rebaissai aussitôt et un large sourire éclaira mon visage. Si je me doutais que je l'aurais rencontrée ici dans ce bar! J'avais un profond respect pour les artiste peut importe de quel domaine il était mais elle était quand même une célébrité trônant au palmarès des billboard. Je me levai et... ouais elle était vachement plus grand que moi du haut de mon 5 pied et 1. Enfin peut importe, elle avait quand même reconnue que je me défendais pas mal.

- Je vous remercie du compliment. Samara Cubana je suis prof de danse. J'a mon studio n peu plus haut Le El Caza danza Cubana. Je suis ravie de vous rencontrer. Je vous avoue que je suis surprise de vous voir ici... enfin non c'est pas ce que je voulais dire! Vous avez le droit de sortir dans un bar mais....


Je pinçai les lèvres en prenant une inspiration. Quand je m'y mettais des fois! J'étais une femme expressive mais quand j'étais TRÈS contente il me semblait que mon filtre partait et tout se disait sans penser.

- Désolé, j'imagine que vous ne souhaitez pas que tout le monde sache que vous êtes ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/03/2017 à Miami. J'ai posté : 291 Pointage : 450

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Lun 11 Sep - 2:45



   
Ont en apprend toujours

   
In a country life !
J'étais vraiment une habitué ici , ils m'ont vue grandir dans ce bar et oui j'avais fait mon premier lancement ici . C'était vraiment un grand événement a l'époque maintenant si je le ferais ici cela serait impossible. Vue le nombre de gens qui vient habituellement a mes lancements. Ce soir si j'étais la c'est que j'avais envie de sortir oui , mais aussi parce que j'avais envie de chanté et je savais qu'ici cela serait la bonne place pour le faire. Je regarda la jeune femme et sourit quand elle prit une gorgée de Wisky je voyais bien qu'elle en avait pas l'habitude. Donc je fini par dire.

- Je crois que vous n'êtes pas une habituer du Wiskey , je vous le conseille sur de la glace sa dilue le gout au départ .

Dis-je avec le sourire. Moi j’adorais ce genre de boisson c'était mon truc quelque chose de fort et disons que ce soir je n'étais pas a mon premier verre normalement a cette heure si même si je ne buvais pas d'alcool ce soir et mes amies elles , elles avaient déjà but plusieurs verres. Quand ont sortait on ne faisait pas les choses a moitié je regardait alors autour de moi voir si je voyais Mathias , car il devait venir, il venait de me l'écrire par texto pour me dire qu'il allait venir me rejoindre , mais il n'était pas encore la pour le moment.

- Ce n'est pas grave si vous dévoilé qui je suis , ici tout le monde me connais je fais partie des meubles. J'ai fait mon premier lancement ici a l'époque. Cela remonte a plusieurs années. Mais il faut que tu sache que si j'ai fait mon lancement ici c'est que j'y ai longtemps travaillé et oui j'ai été Barmaides ici pendants trois ans. Donc cela importe peux qu'ils sachent qui je suis ou non.

Dis-je avec le sourire. Je m'amusais ce soir c'était vraiment une bonne soirée pour moi aujourd'hui et oui je n'avais pas de crise de panique. C'était vraiment pas géniale ma vie maintenant depuis l'histoire de la bombe dans mon bureau. C'était vraiment ce qui me faisais le plus peur que quelqu'un s'en prenne a ma famille cela me faisait paniqué , mais je ne laissait pas rien paraitre a personne sauf a Mathias ce que je ressentait présentement dans ma vie. parce que ce je ne voulais pas que tout le monde s'inquiète pour moi cela , me faisais encore plus être encore plus paniqué.


Dernière édition par Juliette L. Warren le Sam 13 Jan - 22:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/07/2017 à Miami. J'ai posté : 88 Pointage : 145

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Dim 1 Oct - 13:07

- Non en effet le whisky c'est pas trop mon truc. C'est plus la téquila mon truc. Mais comme c'est la maison qui paie...

Je pris une autre rasade espérant le finir rapidement. Ça brûlait la gorge oui mais bon ça restait correct c'est vraiment le goût en fait que j'aimais moins. Mais bon comme c'est le barman qui me l'avait offert, je trouvais mal poli de refuser. Je revins à la dame à mes côtés ayant réalisé qui elle était. En fait pas trop difficile j'avais écouter son style de musique, regarder des vidéos à ne plus dormir et enfin venir ici pour me donner une idée de la danse country qui était loin des cours de ballet classique et hip hop et autre danses que j'offrais. De plus sans vraiment la connaître j'admirais cette femme comme j'admirais tout artistes confondu. La danse étant mon domaine il était étroitement lié à la musique et j'avais un profond respect pour elle. Malgré mes 35 printemps n'en reste pas moins que je m'émerveillais facilement devant eux. N'ayant pas le "courage" ou le talent du chant je me contentais de chantonner dans mon appart.

Quand elle me dit que ça ne faisais rien que les gens la reconnaissent ici je lui servis un large sourire. Une femme simple au talent incontestable.... j'étais en admiration! Mais je fus surprisse d'apprendre qu'elle avait été barmaid ici avant de devenir la célébrité qu'elle était. J'aimais les gens qui se prenait pas pour d'autre qui au simple fait qu'il étaient célèbres croyaient que tout leur étaient dû. J'étais quelqu'un de joviale, sociable et entière et j'ai déjà refuser de travailler avec ce genre de personnes insipide.

- Vous avez été barmaid? Si c'est pas indiscret qu'est-ce qui vous a fait changer de voie?

J'étais curieuse et je ne voulais pas me montrer TROP curieuse non plus. Je pris une autre gorgée de mon verre qui descendait lentement et le posai sur le bar.

- Oh! Je ne me suis pas présentée! Samara Cubana, j'ai été engagée pour votre prochain clip
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/03/2017 à Miami. J'ai posté : 291 Pointage : 450

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Mer 15 Nov - 13:16



   
Ont en apprend toujours

   
In a country life !
J'étais heureuse quand mon mari me faisait ce genre de surprise. C'était vraiment le moment le plus génial pour moi de pouvoir passé du temps avec lui et de pouvoir vivre vraiment une soirée avec lui seule. Avec trois enfants et surtout une qui n'a que un an c'est tout a fait normale que nous ayons besoin de passé du temps ensemble seule tous les deux en plus du petit bout de chou qui grandissait en moi cela allait devenir encore plus compliqué . Je regarda alors vers mon ventre qui c'était légèrement arrondie , mais pas trop encore parce que je n'était pas enceinte depuis très longtemps non plus. J'avais simplement deux mois de fait. Puis je fini par déposé ma main sur mon ventre. C'était vraiment génial de pouvoir sentir ce petit bout de chou qui grandissait en moi. Je n'avais pas ressentie cette sensation depuis un moment et cela me remplissait de joie.

Je regarda alors la jeune femme avec le sourire. Je me retira une de mes longues mèches de cheveux que j'avais dans le visage. Je fini donc par lui dire.

- Oui j'ai été barmaid et serveuse ici pendant plusieurs années cela ma permit de payé mes études , mais ce qui m'a fait changé de métier et bien a la base je n'ai jamais voulut devenir barmaid ou serveuse j'ai toujours voulut devenir chanteuse , ma passion a toujours été pour la musique , mais je n'ai jamais voulut débuté ma carrière de chanteuse parce que ma famille avait payé pour que j'aie ma chance. Je voulais vraiment percer seule et ce fut ma rencontre avec mon mari qui ma fait changé de direction et je ne parle pas l'homme avec qui je suis maintenant , mais bien du père de mes ainées....

Je ne m'embarquerai pas dans une histoire qui me donne des hauts le coeur simplement d'y pensé. Je redéposa doucement une main sur mon ventre en fredonnant déjà sans même pensé au réaction des gens autours de moi. Parfois j'aimerais remonter sur scène comme a la fin de chaque soirée avant. Mais si je le faisais aujourd'hui cela allait surement dégénérer , mais j'avais réellement envie de le faire en plus je venais de sortir un nouveau cd c'était l'occasion improvisé parfaite. Je fini par dire après que la nausée se soit calmé.

- Mais parfois je dois l'avouer que j'ai envie de refouler ces planches comme je le faisais a l'époque et sauté sur se bar comme je faisais chaque fois pour chanté...

Je jeta un coup d'oeil vers ma bande d'amis qui semblait pour la plus part être entrain de s'endormir sur leur chaise, car la soirée de ce soir n'était pas du tout le genre de soirée que nous avions a l'époque. Je fini par donc avoir une idée folle. Et je regarde la jeune femme. Je remis mon chapeaux et je fis signe a mon ancien collègue qui savait ce que je préparais je l'avais déjà fait et si je ne le faisais pas la je ne le ferais jamais. Je fit signe a deux de mes amies de venir me rejoindre. Elles étaient aussi mes choristes sur scène et mes meilleures amies dans la vie de tous les jours. Donc je fini par prendre la main de la jeune femme.

- Vous vous débrouillé a merveille sur une danse en ligne , alors il est temps de vous mettre a l'épreuve , car avec moi rien n'est préparer a l'avance et tout est spontané.

Je sauta donc comme j'avais l'habitude sur le bar... Je DJ était le même qu'a l'époque donc j'ai utiliser le même signale que j'avais l'habitude de faire avec lui a l'époque qui me paraissait si loin...Je donna la main a la jeune femme pour qu'elle monte avec moi. Et dès que je releva la tête tout le monde se leva. Micro a la main je me mit a battre la mesure avec le pied et la musique s’enchaina et je me mit a chanté l'une de mes chansons que tout le monde me demandais toujours une fois que j'étais monter sur le bar , la première se nommait simplement : Wrong for the right reason.... Et vous vous demander surement de quoi elle parler et bien c'était sur elle parlait de trahison pour les meilleures raisons du monde.... A chaque fois que je chantais comme cela sans de préparation c'est la qu'il y avait les meilleures performances... Je m'amusait comme une folle je ne savais pas du tout si c'était la même chose pour la jeune femme que j'avais un peu obliger de venir dansé avec moi.... Et après bien sur que je ne put que faire un classique. Qui racontait ma vie... Que j'avais simplement appeler Already Gone... Elle racontait mon retour au Tennessee. Le meilleure choix que j'avais fait un moment donner pour moi et pour ma carrière. Et a la fin de cette chanson mon conjoint avait prit le micro qui était sur scène et je continuais a chanté dans mon coin de la salle en le regarda droit dans les yeux. Et je fini d'ailleurs a chanté avec lui sur le même micro sur la scène... Cette chansons ont l'avais fini il y a quelques temps , mais on voulais la tester en live avant de la mettre sur un album. C'était la première chanson que je chantait avec lui c'était un peu plus sensible comme sujet , mais le gens semblait aimé cette chanson. Et j'en était vraiment très heureuse. Et cette chanson ce nommait simplement : My favorite Hurricane.

J'avais peur au départ que cela fasse un flop , mais tout le monde semblait plus motivé d'ailleurs après. On m'offrit d'ailleurs plusieurs verre que je refusa après. Je ne buvais , plusieurs personne pensaient que je ne buvais jamais , mais normalement j'aurais accepté , mais étant enceinte de deux mois je refusais tout de suite. Il était beaucoup trop tôt pour l'annoncer a tout le monde donc on voulais le garder pour nous. Donc je fini par m'assoir au bar avec la jeune femme avec qui j'étais et je fini par lui dire en demandant a mon ami de me donner une bouteille d'eau. Il était le seul autre que ma famille au courant de ma grossesse, car je lui disais tout depuis toujours et que je ne voulais pas me faire servir de l'alcool par inadvertance . C'était vraiment génial d'avoir refouler les planche de se bar et cette scène je fini donc par dire a la jeune femme qui semblait avoir eux aussi chaud que moi.

- Pardonnez moi de vous avoir entrainé la dedans... J'aurais du vous le demander avant de le faire. Mais j'agis très spontanément dans la vie ...Donc...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/07/2017 à Miami. J'ai posté : 88 Pointage : 145

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Jeu 18 Jan - 0:27

Dire que j'étais venue ici pour simplement regarder et m'imprégner de l'atmosphère country. Je pense que je m'étais pas trop mal débrouillé alors j'allais au bar ou on m'offrit un whisky dont je n'aimais pas trop le goût. Ma surprise fut elle quand je reconnu Juliette devant moi. Une belle grande femme rousse et qui de surcroît avait travailler ici. Bon je ne voulais pas trop m'exclamer non plus pour ne pas ameuter le bar. Cependant elle me parla de sa vie d'avant, sa vie d'ici alors qu'elle était barmaid. Elle posa une main sur son ventre me faisant demander si elle était enceinte. Je gardai, pour l'instant, ma question pour moi. J'étais une amoureuse des arts, toute forme d,art confondu.

- Je vous imagine bien en fait à danser et chanter... je sais pas mais je le vois bien.

Je sais pas si c'était le fait de voir cette lueur dans son regard ou sa fougue dans ses vidéos mais je la voyais bien se déhancher debout sur le bar. Je fus un peu plus sur le qui vive quand elle remit son chapeau et fit signe à deux de ses copines de venir et aussitôt elle montèrent sur le bar. Ha bah génial moi qui était Tom Pouce... Avec des Daisy Dukes pas évident mais je montai sur un tabouret et saisit la main de Juliette et fini de monter sur le bar. Je lui fis un sourire ravi. J'aimais les défis et me sortir de ma zone de confort. Je replaçai mon chapeau et fit un signe de tête entendu. Oui bon d'habitude je montai une chorégraphie pour me donner une base alors que là je me trouvais sur un bar nullement préparer. Cependant je tentais de suivre les filles improvisant moi-même des pas. Finalement à la fin des chansons je descendis du bar et demandai une téquila sur glace et pris une gorgée.

- OK alors d'abord on se dit tu. Comme on va bosser ensemble un moment. Puis t'en fais pas j'ai bien aimé ça me donne une idée de ton style et ainsi me donner une idée de comment construire ton clip.

Je pris une autre gorgée et posai lentement le verre sur le bar et m,approchai d'elle lui faisant signe de se pencher pour éviter que tout le monde entende.

- T'a combien de temps de fait?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/03/2017 à Miami. J'ai posté : 291 Pointage : 450

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Jeu 22 Fév - 0:41



   
Ont en apprend toujours

   
In a country life !
J'étais bien présentement. Je ne voulais pas du tout être ailleurs présentement que ici. Je prit une gorgé de mon verre d'eau qui était devant moi et je ne voulais pas du tout être ailleurs que la avec ma bande d'amis et cette jeune femme. J'étais vraiment bien parce que je pouvais vraiment être moi. J'avais vraiment besoin de pouvoir avoir ses moments et mon copain qui était venue me rejoindre cela me faisait vraiment du bien de pouvoir passé du temps que seule avec lui. J'étais vraiment bien aujourd'hui . Je regarda alors la jeune femme lorsqu'elle fini par me demander de combien de temps j'étais enceinte , je fini donc par lui dire avec le sourire...

-J'en suis a 12 semaines. C'est fous comme le temps passe vie.

je fini donc lui dire seulement et simplement. J'étais vraiment heureuse de pouvoir m'amuser et je fini donc par dire a la jeune femme.

- Mais il faut que tu gardes cela pour toi parce que nous voulons l'annoncer que lorsque les risques de fausse couche seront diminuer

Dis-je a la jeune femme j'étais tellement heureuse d'avoir cette petite crevette qui grandissait en moi. C'était vraiment géniale de pouvoir le sentir bouger. C'était vraiment génial de pouvoir avoir un nouveau petit bout de chou a caresser. J'étais vraiment heureuse et tellement amoureuse de mon mari. J'avais vraiment hâte de pouvoir passé toutes mes journées assise chez moi a bercer ce petit bout de chou. C'était vraiment ce que je rêvais le plus maintenant. C'était parce que j'avais vraiment besoin de vacances et de me reconnecter vraiment a l'essentiel c'était ce qui était le meilleure pour pouvoir écrire de nouveau. J'avais vraiment besoin de nouvelle idée pour pouvoir écrire de nouvelle chanson pour mon nouvelle album que j'étais entrain d'enregistrer.

Je fini donc par dire a la jeune femme.

- Vous avez des enfants ?

Dis-je a la jeune femme. J'étais vraiment heureuse de pouvoir discuté enfant avec une autre femme. Car oui j'avais déjà trois filles et j'adorais parler de mes enfants avec quelqu'un surtout quand ces gens ont des enfants. Mais je ne connais pas du tout si la jeune femme avait de enfants ou non. Je regarda alors la jeune femme en souriant en attendant que cette jeune femme lui me dise si oui ou non elle avait des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/07/2017 à Miami. J'ai posté : 88 Pointage : 145

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Mer 28 Fév - 0:20

Rencontrer Juliette était presque une bénédiction en soi! Si j'avais pensé rencontrer la femme ici alors là c'était que mes étoiles étaient enlignées. Donc une fois ma chorégraphie pratiqué, que je me sois donné une nouvelle fois et même avec la chanteuse debout sur le bar, j'étais redescendu demandant une téquila et pris une gorgée et quelques fois j'avais remarquée qu'elle frottait son ventre et de la manière qu'elle le faisait c'était seulement les femmes enceintes. Je m'informai donc du temps qu'elle avait de fait et je fis un petit sourire ravie quand elle partagea l'information. Je la trouvais chanceuse de goûter de nouveau à la maternité une nouvelle fois.

- Promis je ne dirais rien, même sous la torture. dis-je avec un sourire en coin

Je n'étais pas le genre grande gueule panier-percé alors elle n'aurait pas d'inquiétude de se côté là. Je vis son mari plus loin et le regard empreint d'amour qu'il lui jetait. Je pris une profonde inspiration espérant qu'un jour un homme aura ce regard sur moi et non pas celui de l'homme qui me veut dans son lit. Je cachai mon trouble en avalant une longue rasade de mon verre dont le liquide me brûla la gorge m'empêchant de perdre ma bonne humeur que je voulais garder. Je fus tiré de mes pensées par la question de la dame à mes côtés. Je posai mon verre sur le bar mon sourire remontant sur mes lèvres.

- Un seul. Mateo il a 4 ans et il est dégourdi et tellement intelligent.

Je levai mon index et sorti mon téléphone et fouillai mes photos pour en trouver une et fini par lui tendre mon cellulaire. C'était une de ses journées typique au parc où il bottait son petit ballon. Un petit sourire sur les lèvres je relevai le regard vers elle.

- Je l'élève seule. Son père... il a décidé de ne pas faire partie de sa vie. Donc je l'élève seule. Il est un amour de petit garçon. Il va à la garderie, il me suis dans quelques-uns de mes cours de danse et il ne demande pas trop  d'attention... je ne peux pas demander mieux comme enfant. Il est sociable comme pas un... je suis certaine que tu l'aimerais... enfin... si un jour je l'apporte avec moi. D'ailleurs tu en as combien?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/03/2017 à Miami. J'ai posté : 291 Pointage : 450

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Mer 7 Mar - 12:27



   
Ont en apprend toujours

   
In a country life !
Je gardais ma main sur mon ventre. Je ne pouvais plus l'enlever. Depuis que je pouvais le sentir bouger, car oui j'étais sur que c'était un petit garçon et bien je ne pouvais m'empêcher de caresser doucement mon ventre qui commençait vraiment a s'arrondir. Je ne pouvais comme plus vraiment le cacher que j'étais enceinte. Mais je ne voulais pas du tout l'annoncer tout de suite. Je regarda alors la jeune femme et je fini donc par lui dire.

- Merci , mon conjoint et moi nous ne sommes pas près a l'annoncer tout de suite a tout le monde.

Bien sur que toute ma famille et mes amis proche le savaient et faisait tout pour que je sois toujours bien pour que personne ne me serve d'alcool lorsqu'on sortait et que je manque de rien quand j'étais seule a la maison. J'étais vraiment heureuse de les avoir près de moi alors que j'en avait besoin parce que oui mes crise de panique avait recommencer d'ailleurs je commençait a étouffé ici. Je fini donc par me retourné vers elle et je lui dit alors.

- Est-ce que cela vous dérange si ont allaient prendre l'air un peu. Je commence un peu a étouffé ici.

Dis-je a la jeune femme qui était près de moi. Samara était une femme vraiment génial. C'était vraiment géniale de pouvoir travaillé avec elle. Puis Samara fini par lui montrer une photo de son fils. Il était tout a fait adorable.Je fini par lui dire en me levant de ma chaise. Lorsqu'il y avait trop de monde dans une pièce maintenant je ne me sentais pas vraiment a ma place. Depuis l'histoire de la bombe.

- Il est tout a fait adorable. Pour ma par j'ai quatre autre filles plus vieilles.Ma plus vieille a 26 ans et ma plus jeune va bientôt avoir 2 ans.

Je fini par ouvrir mon téléphone pour lui montrer la photo de ma famille la dernière que mon mari avait prit de nous ces a dire le soir ou j'ai annoncer a toute mes filles ma grossesse. J'étais installé au centre de mes 4 filles. Ok Beth n'était pas ma fille biologique, mais bon je la considérait comme tel. Je n'avais pas du tout parler de mon fils parce que c'était beaucoup trop dur pour moi encore. Même si cela faisait un bout de temps que j'avais fait ma fausse couche. Mais je gardais une photo de mon fils que j'avais prit a sa naissance toujours dans mon téléphone. Je fini par dire....

- J'ai aussi eu un fils , mais il est partie beaucoup trop tôt.

Dis-je en finissant par lui montrer la photo de mon fils. Qui était mon petit ange. Je ne savais pas du tout se qu'elle allait pensé de cette photo. Mais bon pour moi c'était le plus précieux des moments. Ma soeur jumelle avait prit la photo que je montrait a la jeune femme quand l'ambulancier avait déposer mon fils sur moi pour la première fois. Il était encore en vie sur cette photo. Mais tout le monde pouvais avoir des opinions différente sur cette photo.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/07/2017 à Miami. J'ai posté : 88 Pointage : 145

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Sam 21 Avr - 2:23

Je promis de rien dire à personne. J'imagine que la tranquillité elle devait pas ennavoir souvent avec sa popularité! Puis je n'étais pas du genre à parler aux journalistes pour une poignée de dollars. J'en avais fait des chorégraphies pour divers artistes et j'en avais vu des choses. Donc je lui promis que même sous la torture je ne dirais rien.  La main sur le ventre elle me demanda de sortir prendre l'air ce que J'acceptai avec joie parce que oui il faisait vraiment chaud. 

 Donc une fois sortie nous parlions de nos enfants et inévitablement je lui montrai une photo de mon fils. Je fis un sourire tendre et maternel quand elle me dit que Mateo était adorable.  En effet il l'était. Il était ma vie en fait. Je refermai lentement mon téléphone et l'écoutai et je fus quand même surprise de voir qu'elle avait de grand enfants et d'aussi jeune. Elle ouvrit son téléphone à son tour et me.montra sa petite famille. 

 - Elles sont magnifiques! 4 adorables princesses... Tu as une très belle famille.

 Elle ressemblait à leur maman... enfin sauf une mais on s'en fou elles étaien toute belles et elles formaien une famille unie et aimante à ce que je pouvais voir. Elle me parla ensuite qu'elle avait eue un fils  parti trop rapidement. Je relevai mon regard vers elle. Ce devait être difficile d'en parler juste à entendre son timbre de voix. Glissant un doigt elle fini par me montrer une photo de celui-ci. 

 Je passai un moment silencieuse à regarder se petit ange parti trop vite. Il avait de vague ressemblance avec Juliette mais... malheureusement il était parti vers les nuages. Je suis une femme sensible et chacun a ses drames mais ceci... aucune mère, aucun parent au monde ne devrait vivre ça. 
 
 - Il est très beau Juliette.  Je n'imagine pas ce que ça doit être mais... vous êtes une femme très forte de passer au travers ceci.

 Je lui redonnai son téléphone et m'appuyai sur le mur du bar fixant l'horizon. Un silence s'installa entre nous mais ce n'était pas un de malaise. Non un simple silence de respect. Les yeux sur l'horizon je poussai un long soupir. 

 - Mon ex-fiancé m'avait demandé de me faire avorter. Il ne voulait pas d'enfants. 

 Je tournai le regard vers elle et lui fit un sourire en coin.

 - Je l'ai plaqué sur le champ. De toute façon c'était un pauvre connard. 


 Je fis un petit rire en croisant les bras. Cependant ça ne semblait pas son cas si elle avait eu de très beaux enfants.

 - D'ailleurs à ce que j'ai pu voir ton copain est loin d'être un connard. Et il est bel homme en plus....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/03/2017 à Miami. J'ai posté : 291 Pointage : 450

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Lun 23 Avr - 23:26



   
Ont en apprend toujours

   
In a country life !
J'avais depuis toujours été quelqu'un d'anxieux , mais disons que depuis qu'il y avait eux une bombe dans mon label , un fan un peu insistant avec moi et bien sur ses lettres de déclaration d'amour je trouvais cela un peu trop. Lorsque je me retrouvais seule devant une foulle sur scène ou j'étais le plus vulnérable c'était pas du tout stressant pour moi , mais j'avais des gardes du corps près a intervenir a chaque seconde de mon concert , mais disons que ce qui me stressais le plus c'était les situations imprévue de la vie courante. Donc me retrouver assise dans un bar a discuté avec quelqu'un d'autre dos a tout le monde avec un bar qui ne fait que se remplir me faisait paniquer. J'avais vraiment besoin d'aire et de me retrouver a l'extérieur seule , enfin pas seule complètement , car la j'allais paniquer encore plus.

J'étais adossé maintenant au mur de brique du bar, ayant les jambes molles comme de la guenille, ayant les mains moites qui tremblaient comme des feuilles. En fait je tremblait de tout mon coeur comme une feuille. Je ne savais pas du tout si la jeune femme qui était avec moi présentement avait remarquer que je ne me sentais pas très bien et que j'avais vraiment besoin de  me changé les idées pour pouvoir réussir a vaincre cette autre crise de panique dont j'étais encore éprise.

Ma respiration s'accélérait rapidement , sans vraiment que je ne puisse faire quoi que ce soit.... Je sursautais au moindres petit bruit. Mes sens étaient complètement en éveille. J'avais l'aire d'un petit chaton au milieu de la rue qui ne sait pas s'il doit aller a droite ou a gauche. Je ne savais pas du tout quoi faire dans ce temps la pour me calmé. La seule chose qui pouvait me calmer se trouvait dans mon sac a main et je n'arrivais pas a le prendre seule. C'était mon flacon de goutte que je mélangeais a l'eau que j'avais toujours avec moi. une bouteille d'eau ou a la maison et au label un verre d'eau.

Tout était écrit sur la bouteille. J'essayais de le cacher le plus possible a la jeune femme qui était près de moi. Au début cela allait je lui répondait normalement. J’essayais vraiment de focus sur autres chose.

- Merci . Nous espérons avoir un autre bébé en santé pour bien terminé cette grande famille , même si nous aurions aimé avoir Mathias et moi d'autre enfants.  Mais , nous savons bien qu'a notre âge se sera impossible d'en avoir d'autre après celui-si.

Lorsque Samara me dit que j'étais une femme forte cela fut le coup de grace pour moi j'étais loin d'être une femme forte. Donc cela me fit stresser de plus en plus. car je ne voulais pas démontrer que j'étais une femme faible. Mais c'était pourtant le cas depuis les incidents au label et la avec la grossesse , mon trouble anxieux était revenue. Je n'avais jamais avouer a personne d’où venait se trouble. Cela remontait a très longtemps. Peut-être que d'en parler a quelqu'un m'aiderait , mais cela me faisait tellement peur que je n'y arrivais pas. Je me mit donc a trembler de plus belle j’essayai d'attraper dans mon sac mon flacon mais j'y arrivait pas. J'avais les mains pleine de pouce, quand j’eus réussie a le prendre a cause du fait que j'avais les mains moite la bouteille tomba de nouveau dans le fond de mon sac.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/07/2017 à Miami. J'ai posté : 88 Pointage : 145

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Mer 2 Mai - 0:30

Je sorti avec la jeune femme dehors car la chaleur du bar commençait à monter donc je pouvais comprendre sa demande. Donc adossé au mur je discutai avec elle de ses adorables filles qui ressemblaient tant à leur maman, de se bébé qu'elle avait perdu et le fait qu'elle espérait un beau bébé en santé pour finir cette famille.

- Je vous le souhaite tellement Juliette.

Je continuai mon babillage sur mon ex-fiancé qui ne voulait pas de bébé, de ma rupture avec lui et surtout comment c'était un con de première. De plus je parlai de son copain comment il était bel homme et surtout était loin d'être bête. Ce fut en remontant mon regard vers elle que je vis qu'elle n'allait pas bien, mais alors là pas du tout. Je me déplaçai pour me placer devant elle inquiète de ce qu'elle avait.

- Juliette? Juliette regarde-moi..

Cependant je sentis les tremblements de son corps sous mes mains. Ok l'asseoir, oui l'asseoir sinon elle allait tomber. Je cherchai un endroit où l'asseoir et heureusement pour moi il y avait un banc pas loin. Je l'entrainai lentement avec moi et l'assied sur le banc très inquiète pour elle.

- Juliette, regarde-moi... Je... je peux faire quelque chose?

Je tentais de rester calme mon regard planté dans celui de la rousse espérant que je pouvais faire quelque chose... comme aller chercher son copain...sans me péter la figure dans les marches du bar.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/03/2017 à Miami. J'ai posté : 291 Pointage : 450

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   Lun 7 Mai - 23:17



   
Ont en apprend toujours

   
In a country life !
Je sais que je peux paraitre comme quelqu'un de vraiment fort. Mais je ne l'étais pas du tout. Et encore moins maintenant avec la grossesse et avec les hormones qui me font des vagues présentement. Je regarda alors la jeune femme paniquer parce que je ne savait pas du tout ce qui passait présentement. Pourquoi je venait vraiment a avoir des crises a chaque fois que je sortait parce que j'avais vraiment envie de pouvoir sortir et m'amuser normalement sans avoir peur de tout. Je n'avais jamais raconter a personne ce qui m'était arriver ce soir la alors que j'étais seule a la maison , ma mère était partie avec tous mes soeurs et frère et comme je m'étais fracturer le poignet je ne pouvais pas  rendre au parc d'attraction. Quand j'étais a la maison seule a 14 ans c'était tout a fait normale de rester seule a la maison. Je me pensais en sécurité dans ma maison. Mais je ne l'étais pas faut croire. Parce qu'il est venue s'en prendre a moi a la maison... Et oui nous avons été victime d'un évasion de domicile et l'homme s'en ai prit a moi. C'était vraiment ce qui m'avait traumatisé et voila pourquoi je suis toujours aussi effrayer quand je me retrouve maintenant seule a la maison.

Je ne savait pas du tout pourquoi je paniquait la alors que je ne l'était pas du tout seule. J'étais avec mon mari. J'étais vraiment dans mon petit monde présentement. Je ne savait pas du tout ou j'étais présentement ce que je pouvais faire maintenant pour arrêté c'est crise de panique. Je n'arrivais plus a faire quoi que ce soit présentement. C'était vraiment ce qui avait de plus effrayant quelque chose s'emparait de mon corps et le contrôlait.  Je ne pouvais plus du tout rien faire et ne rien décider par moi même quand j'étais comme cela. Je tremblait comme une feuille et j'avais de plus en plus de difficulté a respirer. Je ne savais pas du tout comment j'allais faire pour faire comprendre a la jeune femme que j'avais quelque chose pour m'aider a me calmé.

Elle comprit que quelque chose n'allait pas donc elle a fini par comprendre que cela n'allait pas. Je fini donc par échappé mon sac a main a force de fouillé a l'intérieur. C'était vraiment ce qui avait de plus désagréable après les tremblements et la respiration courte d'avoir les mains moites plaine de pouce. Je regarda alors  la jeune femme lorsqu'elle me dit de la regarder. Je ne me sentais vraiment pas bien, mais comment lui faire comprendre ce qu'il me fallait que ce que je voulais se trouvais dans mon sac.

Mais je fini par lui faire un petit signe pour montrer mon sac a main qui était maintenant a mes pieds. Je voulais pas qu'elle me le donne , mais qu'elle finisse par fouiller a l'intérieur. Je n'avais pas grand chose a  par mon médicament homéopathique contre mes crises d'angoisses , mon téléphone un peu d'argent avec ma carte. Je ne trainais pas mon gros sac a main quand je partais en soirée comme aujourd'hui.

J'avais une bouteille d'eau dans les main. Je fini donc par réussir a lui faire un signe pour lui montrer mon sac a main puis ma bouteille d'eau. J'espérais tellement qu'elle comprenne ce que je voulais.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On en apprend tout les jours (Juliette)   

Revenir en haut Aller en bas
 
On en apprend tout les jours (Juliette)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Miami dans sa splendeur :: Coconut Grove-
Sauter vers: