Partagez | 
 

 to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/07/2017 à Miami. J'ai posté : 4

MessageSujet: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Mer 5 Juil - 18:33


Francis Steal
"Success is my only motherfuckin' option, failure's not.➤ Eminem Lose yourself
001★ Francis, fragilisé par la mort de Marcus, son frère, a toujours gardé la casquette fétiche de son frère, qu'il lui arrive encore aujourd'hui de porter, lorsqu'il a une décision difficile a prendre, il a ainsi l'impression que son frère lui donne un coup de pouce, depuis là haut... 002★ Il a vécu quelques semaines dans les rues, avant de se faire repérer par un groupe de mafieux. Ayant monté les échellons, il est aujourd'hui a la tête de son propre trafique d'armes.003★ Lorsqu'il ne travaille pas, ce qui est rare, il aime se perdre dans les comics de son enfance. Et l'espace de quelques heures, il rêvasse, se prend a imaginer qu'il est le héros de sa série favorite: deadpool. 004★ Francis aime le travail bien fait. Il ne supporte donc pas les erreurs a répétition de son homme de main, Bill. 006★ Parfois, il se surprend a se demander s'il n'aurait pas besoin d'une femme dans sa vie. peut être le besoin de se poser, ayant fraichement dépassé la trentaine 007★ Mais Francis est comme il est: cette pensée est bien vite chassée par son envie d'aller boire un verre au bar a strip tease, ou chez "les filles", dans les bras desquelles il passe d'innombrables nuits, quand il n'a pas trouvé de quoi satisfaire ses envies ailleurs. 008★ Même si ses façons de faire pourraient passer pour machistes, il rêve pourtant du grand amour, utopie qu'il cache derrière des tonnes de sarcasme, pour préserver le respect que beaucoup lui doivent, dans le milieu. 009★ Bien que très pro, ça n'empêche pas le jeune homme d'avoir un humour a toute épreuve, et une facilité déconcertante à sortir de nombreuses réparties bien senties, prêtes a clouer le bec de plus d'un transacteur récalcitrant... 010★ Quand Francis a besoin d'être seul, il sort de longues heures avec son chien, Bosco. Il aime aller se promener afin de se remettre les idées en place, peu importe le temps que ça puisse prendre !
32 ans
26/10/1985
Américain
d'origine américaine
trafiquant d'armes cachant ses activités en se faisant passer pour musicien
Célibataire
Hétéro
Beaucoup trop d'argent pour que ce soit décent de le dire ici
Sangria
débrouillard - Solitaire - drôle - dragueur - battant - têtu - enthousiaste - impulsif - protecteur - perfectionniste - loyal - revanchard
Shady
âge ★ 20 ansprovenance ★ Toujours le sud xD où nous avez-vous trouvé? ★ Caro, ma schizophrénie, toussa... (a) vous en pensez quoi ? ★   avatar ★ Ryan Reynolds credits ★ tumblr


Dernière édition par Francis Steal le Mer 5 Juil - 19:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/07/2017 à Miami. J'ai posté : 4

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Mer 5 Juil - 18:34


my words, my story
"Any kind of crisis can be good. It wakes up you.➤ Ryan Reynolds
Le 26 octobre 1985. Cette date, elle ne doit pas évoquer grand chose à la majeure partie d'entre vous. Et c'est bien normal. Ce jour, c'est celui de ma naissance, mais également celle de mon frère, né douze minutes plus tôt que moi. Je l'ai toujours admiré, d'ailleurs. Même si nous n'avions pour ainsi dire pas de différence d'âge, c'était le plus dégourdi d'entre nous. Alors que moi... moi... j'étais un trouillard. 

On vivait pour ainsi dire tous seuls. Notre mère étant trop occupée à :

1) se saouler
2) se piquer
3) se laisser tomber sur son lit dans un état plus que minable, et se réveiller le lendemain, lorsqu'elle y pensait. 

Je revois encore ces marques rouges sur ses bras, ces toutes petites traces de piqûre, assez distinctes pour savoir qu'elle avait encore flanché, malgré la promesse qu'elle ne cessait de nous faire : celle d'arrêter pour de bon, de nous élever en bonne mère. Ce n'était certes pas un modèle d'éducation,mais on l'aimait. Même si on riait beaucoup moins, quand on devait effacer toute trace de notre quotidien "pas toujours rose" et faire bonne figure alors que les services sociaux venaient à l'improviste à la maison. Entendez par là : quand notre mère se bouffait le rendez-vous qu'ils avaient donné, et était dans la merde, bien entendu. Dans ces situations là, bien souvent, j'étais chargé, de retenir les deux personnes à la porte, alors que mon frère, lui, sortait par la porte de derrière, avec des sacs plein de paquets de gâteaux, soutenant ma mère qu'il allait aider à se couvrir, avant de rerentrer tranquillement. 

Je faisais rentrer les agents, les invitais à s'asseoir, et ils étaient souvent suivis de peu par maman, arrivant avec son alibi -les sacs de gâteaux de mon frère-

-Excusez moi, j'étais allée faire les courses, je n'avais pas vu l'heure...Vous n'avez pas trop attendu j'espère ?


-Si, justement. On pensait que vous ne reviendriez pas. Heureusement, les garçons nous ont ouvert.


Mon frère et moi ne disions plus rien. Nous savions qu'il valait mieux les laisser régler tout ça entre eux. Nous resterions tout de même là, pour soutenir notre mère, mais nous étions trop jeunes pour avoir droit au chapitre. Après quelques longues minutes de discussions entre eux trois, les deux intrus finissaient par partir. Cette fois ci non plus, ils ne nous placeraient pas, et nous laissaient un peu de répit, à être réunis tous les trois. Ca aurait pu s'arrêter là. Sauf que cette fois-ci, ma mère me demanda d'aller chercher des médicaments à la pharmacie. Elle ne s'étala pas. Elle me demanda seulement de donner un papier au préparateur, celui-ci saurait quoi en faire, selon elle. Mon frère m'arracha le papier des mains, et lui dit :

-C'est bon, M'man, j'y vais. Francis à des devoirs en retard, j'irai à sa place t'en fais pas. 

Et sans vraiment attendre d'approbation, il est parti, attrapant le portable de ma mère au vol.

- Je le prends pour le trajet, en cas de pépin, je te le redonne en rentrant maman.

- Très bien Marcus. Mais fais gaffe, j'ai presque plus d'unités dessus, et on est un peu juste ce mois-ci. Je pense pas que je pourrais le recharger, si tu le vide.


Il acquiessa et lui fit un signe de la main, me lançant un clin d'oeil. Quelques minutes plus tard, je recevais un appel de sa part. 

-Laisse tomber les devoirs, Francis, j'ai un truc plus intéressant pour le moment, t'auras qu'a recopier sur moi. Tu vas me chercher Naltrexone et hydrochloride, s'il te plait 

Je commençais à comprendre ce à quoi il jouait. Après quelques instants d'attente, je lui réponds :

- C'est bon, je crois que je l'ai ! apparemment, le Naltrexon sert à bloquer les effets de l'héroïne et des opiacés. La détoxification varie d'une semaine à un mois. Je me coupe net, la gorge serrée. Un sourire se dessine sur ma frimousse, et je finis par lui lancer d'un ton plein d'espoir :
-Tu crois que ça veut dire qu'elle va arrêter ?

-Ouais, je crois que c'est exactement ce que ça veut dire ! T'imagines, c'est super, elle avait jamais fait un truc pareil. Elle se contentait toujours de promettre.

-Je t'avais dit, qu'il suffirait d'attendre !


outre la voix de mon frère, je pouvais également distinguer celle du pharmacien, lui remettant le précieux paquet, qui allait changer notre vie. Une fois qu'il fût sorti de l'officine, il me répondit:

-Ouais, t'imagines, on serait comme une famille normale pour une fois !


Quelques minutes passèrent sans que nous ne nous adressions un mot, nous étions trop occupés à fantasmer sur notre future vie meilleure. Au bout d'un instant, j'entendis des voix criardes, s'adressant à Marcus. Je crois qu'ils en voulaient à son portable, qu'il enfourna d'ailleurs dans sa poche, à en juger par les bruits de frottements que j'ai entendus. Le reste de cet appel, fut tout simplement une succession de cris, de bruits de pas. Je l'appelais, inquiet, mais il ne me répondait pas, très certainement occupé à faire de son mieux pour essayer de fuir ses poursuivants. Soudain, un bruit épouvantable. Des bris de verre, des klaxons. Et puis... le silence, terrifiant et glacé. En bas de chez moi, j'entendais également qu'il y avait de l'agitation. 

Je descendis quatre à quatre les escaliers, pour finalement assister à une scène atroce. Mon frère, étendu au sol, baignant dans son sang. Des passants amassés autour de lui,et un camion, au pare-brise défoncé. Marcus était mort. 

Le reste de l'histoire, vous vous en doutez. Ma mère a replongé. Et moi, on voulait me placer. Alors j'ai fuit.Après quelques mois à vivre de ce que je volais, des gens ont fini par venir me voir. Pas le genre "nouveaux riches qui veulent t'adopter". Plutôt le genre de mecs qui trempent dans des affaires assez louches. Et ils m'ont embarqué dans leurs magouilles. Je ne faisais pas grand chose d'abord. Je me contentais de faire le guet, ce genre de choses. Mais j'avais du talent, selon eux. Et de fil en aiguille me voilà, à être trafiquant d'armes à 32 ans. ils devaient dire vrai. Je devais très certainement être doué. Voyons les choses en face, si ce n'était pas le cas, je serais mort à l'heure actuelle. Toujours est il que je gagne pas mal ma vie, avec mes magouilles. Mais vous vous doutez bien que je ne peux pas me présenter comme trafiquant d'armes en société ! alors ... pour le commun des mortels, je me contente d'être un musicien sans prétention, ni plus ni moins. C'est une couverture parfaite, pour expliquer mes horaires si fluctuants !

Encore aujourd'hui, je me demande si les choses auraient été différentes, si mon frère avait pu rester en vie. Pour ce qui est de ma mère, je ne l'ai jamais revue...


Dernière édition par Francis Steal le Mer 5 Juil - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 13/03/2017 à Miami. J'ai posté : 866

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Mer 5 Juil - 18:35

Bienvenue pour la troisième fois mon chat Very Happy

_________________
Every morning I bring you a cup of coffee, just so I can see a smile on your face. Because I think you are the most remarkable, maddening, challenging, frustrating, person I've ever met.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 13/03/2017 à Miami. J'ai posté : 217

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Mer 5 Juil - 18:54

Rebienvenue parmi nous !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/07/2017 à Miami. J'ai posté : 4

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Mer 5 Juil - 19:14

Merci beaucoup ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 13/03/2017 à Miami. J'ai posté : 866

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Mer 5 Juil - 19:20


Tu es validé(e)
Miami t'ouvres ses portes, embrasse-là comme tu le veux
Félicitation!!! Vous avez terminé votre présentation et vous voilà maintenant officiellement parmi nous ! Par contre, avant de commencer il y a des petits point important a faire! Il fraudas rescencer votre avatar , vous ne voudriez pas que quelqu'un d'autre choisissent votre avatar!Pensez à resencer vosNom et Prénom histoire d'êtres les seuls sur le forum! Ensuite, allez vous chercher un Logement , vous avez besoin d'un toit sur la tête! Mais pour ce logement, vous devez avoir un travail! . Ensuite n'hésitez pas a vous crée des lien! Nous espérons que allez avoir beaucoup de plaisirs parmi nous, et n'oubliez pas! Nous sommes la au besoin n'hésiter pas a nous écrire en cas de question!

Amusez vous!

_________________
Every morning I bring you a cup of coffee, just so I can see a smile on your face. Because I think you are the most remarkable, maddening, challenging, frustrating, person I've ever met.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 04/04/2017 à Miami. J'ai posté : 81

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Mer 5 Juil - 20:27

Cette histoire de ne même pas me laisser te souhaiter la bienvenue hein! Surprised pfffff!!!! Re bienvenue!!!!! Very Happy Very Happy Avec le mari IRL de ma blake yia pas mieux comme choix (a) Bonnn il ta été un peu souffler....xDD J'espère qu'on ...Euhh que tu t'amuseras avec ce nouveau perso Very Happy Very Happy

_________________
+A trop ce donner, on s'abandonne+
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/03/2017 à Miami. J'ai posté : 721

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Mer 5 Juil - 20:28

Bienvenue à toiv

_________________
My familly, my friends

Beaucoup de gens m'entourent, m'aiment, me respecte. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 11/04/2017 à Miami. J'ai posté : 189

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Sam 8 Juil - 9:09

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 11/04/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   Mar 18 Juil - 11:54

J'aime le titre ! Ahah, c'est rare que je me souvienne des paroles de musique mais celle là ahah sisi
bienvenue :s Magnifique avatar !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis   

Revenir en haut Aller en bas
 
to all the people I’ve offended well fuck you too | Francis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Vos premiers pas! :: Qui es-tu? :: Présentation Validée-
Sauter vers: