Partagez | 
 

 Le temps d'un repas - Aby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 357

MessageSujet: Le temps d'un repas - Aby   Dim 12 Mar - 0:58

Je m'étais levé ce matin là et avais suivie ma petite routine habituelle, ayant déjà hâte au diner. Je n'avais pas téléphoné à Aby, m'étant dit que comme je l'avais fait à de nombreuse reprises, je pourrais aller directement au commissariat lui demander si elle avait du temps pour diner avec moi. Je ne savais pas si Noah l'avait prévenue que j'étais arrivé, mais j'espérais bien que non. J'étais impatiente de revoir cette femme qui avait été présente tout au long de ma vie, cette femme que je considérais comme ma sœur. Avec le retour de Oz, elle devait bien se douter que je réapparaitrais bientôt, mais je ne savais pas si elle était au courant que j'étais arrivé. Je fis donc ma petite routine puis sortie me promener en attendant qu'il soit l'heure.

Stationnée devant le poste, j'attendis encore quelques minutes me remémorant les fois ou j'avais pus l'appeler en colère contre mes frères et ayant besoin d'une oreille féminine autre que ma mère pour parler. Je fini par descendre de mon auto et entrer dans le poste. Souriante, je me dirigeai vers l'agent à l'accueil. Bonjour, serait-il possible de parler au Lieutenant Stevenson? J'espérait juste qu'elle ne soit pas déjà partie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 24/02/2017 à Miami. J'ai posté : 293

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Dim 12 Mar - 19:55

Dernièrement, j'avouais que j'avais eu énormément de rebondissement dans ma vie. J'avais retrouvé Oz au Lummus Park, complètement perdu et dans un drôle d'état. Disons que je n'avais pas oser poser plus de question que je ne l'avais déjà fais. Après tout, est-ce que cela me regardait? Pas vraiment. D'autant plus que je m'étais sentie terriblement lâche de ne pas appeler Noah sur le coup en apprenant toute son histoire. Je ne pense pas qu'il m'en voudra mais tout de même. Bref, à cause de tout cela, je dois avouer que j'ai l'anxiété dans le tapis et que je ne pense qu'à ça, dès que j'ai un instant de libre. Je dois avouer que j'en ai beaucoup la nuit puisque je fais de l'insomnie depuis ce jour là, c'est-à-dire il y a trois jours exactement. J'étais en décrépitude et tellement de mauvaise humeur. Les gens m'évitait, mais en même temps, je ne peux leur en tenir rigueur, c'est de ma faute, totalement.

Ce matin là, j'étais partie plus tard qu'à mon habitude, pour faire changement, et je n'avais même pas eu le temps d'aller courir. Après tout, j'avais bien d'autre chat à fouetter d'autant plus que je n'allais même plus sur le terrain. Bref, une fois de plus cette semaine, j'arrivais de mauvaise humeur. Mais là, je commença à avoir vraiment la rage lorsque je m'aperçue que ma place de stationnement était prise. J'ai donc du marché l'équivalant de trois pâtés de maisons pour me rendre au poste. Ensuite, le superieur voulait me voir : on avait une affaire non résolu qui trainnait depuis des lustres. Évidemment, cela tomba sur ma faute. Vous parlez d'une idée de tarés... Je n'étais même pas en poste lors de l'ouverture de cette enquête. Cela contribua à augmenter ma frustration. J'ai fini par allé m'asseoir derrière mon bureau. Je me cogna la tête sur mon bureau en soupirant fortement.

Après toutes ces histoires qui venaient clairement de gâché ma journée, je voulu allé dîner, mais le policier qui se charge de l'accueil au poste me dit qu'une femme voulait me voir. Ça y ait, pensais-je. Je n'allais clairement pas pouvoir avoir la paix cinq minutes. Je me lève et marcha dans le corridor d'un pas lourd en suivant mon collègue. Il me désigna la femme de la main. Soudainement, mon visage s'illumina et je me mis à sourire de toute mes dents en me lançant quasi dans ses bras, soulagée de la voir ici. « ASTRID!» criais-je presque. « Je suis tellement heureuse de te voir! Quand es-tu arrivée? Noah sait que t'es là? Ohhhh je suis tellement contente de te voir!» lui dis-je en la lachant pour la laisser respirer.

_________________
January B. Lodge
Écoute pas c'que j'dis...Je sais pas j'suis qui. Je me suis crue forte comme le vent...La naïveté d'un enfant qui veut pas être grand.Toute seule, je m'en vais toute seule
Sans peur, j'avance sans peur ...Ailleurs, j'irai ailleurs ...Mais j'ai menti parce qu'au fond j'ai peur   @Safia Nolin ≈ La laideur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 357

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Lun 13 Mar - 0:49

Lorsque j'avais demandé à parler à Aby, l'agent m'avait dévisagé quelques secondes et m'avait demandé de patienter quelques minutes avant de disparaitre. J'espérais juste ne pas la déranger. J'aurais dû téléphoner, mais la tentation de la surprendre si mon frère ne lui avait pas annoncé mon arrivé avait été trop forte. J'attendait patiemment et lorsque je la vis arriver un sourire illumina mon visage. Je la serrai très fort dans mes bras en riant, trop heureuse de la retrouver moi aussi. Moi aussi je suis heureuse de te revoir. Ça fait à peine quelques jours et qui selon toi ma téléphoné pour que je ramène mes fesses ici? Lorsqu'elle me lâcha enfin, je la regardai le sourire fendu jusqu'aux oreilles. La dernière fois que je l'avais vue avait été à la disparition de son frère. As-tu déjà diner? As-tu du temps pour moi? J'aurais aimé passer plus que l'heure du diner, mais bon, elle travaillait. J'espérais seulement ne pas arriver trop tard. Nous avions tellement de choses à parler, tellement de temps à rattraper ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 24/02/2017 à Miami. J'ai posté : 293

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Lun 13 Mar - 9:13

Après avoir passé une matinée de merde à m'être fait ramasser par le chef, entendre les blablas de mes collègues à mon sujet, bah oui, je ne suis quand même pas sourde hein, et puis tout ce que vous voudrez qui aurait pu aller mal au court de ma journée, venait tout juste de disparaître. Mon amie, en fait, ma seule et unique amie féminine, venait de réapparaitre en ville. Je dois avouer que je ne pouvais être plus qu'heureuse. Tout le monde autour de moi sait combien j'ai de la difficulté à m'entendre avec les filles: je les trouve trop souvent hypocrites et mesquines. Ce n'est tellement pas mon genre d'attitude que je viens à m'en faire des ennemies plutôt que des amies et c'est totalement bête parce que j'adorerais pouvoir aller prendre un verre avec des copines parfois. Bref, Astrid Crawford se tenait devant moi et mon visage s'illumina.

Après l'avoir quasi étranglée, je fini par la lâcher. La pauvre, elle aurait probablement viré au bleu tellement je serrais fort. Il ne faudrait quand même pas que je gâche sa carrière, vous en pensez quoi? «Noah?» dis-je en souriant. Je me doutais qu'il n'aurait pas hésiter une seule seconde à la faire revenir. Surtout compte tenu du fait que Oz était en ville. « Je suis tellement contente de te revoir! Tu m'as tellement manqué ma belle!» lui dis-je en souriant de toute mes dents et en déposant ma main sur son épaule. Mon amie me demanda si j'avais le temps pour diner. Je regarde ma montre et regarde autour de moi. « Oh tu sais, j'ai plus que le temps, allez sauve moi d'ici!» lui dis-je en courant pratiquement vers la sortie. Moi et le boulot ces temps ci, ce n'était pas fort. « J'ai tellement un million de chose à te raconter... et je pense que toi aussi tu dois en avoir pas mal!»

_________________
January B. Lodge
Écoute pas c'que j'dis...Je sais pas j'suis qui. Je me suis crue forte comme le vent...La naïveté d'un enfant qui veut pas être grand.Toute seule, je m'en vais toute seule
Sans peur, j'avance sans peur ...Ailleurs, j'irai ailleurs ...Mais j'ai menti parce qu'au fond j'ai peur   @Safia Nolin ≈ La laideur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 357

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Mer 15 Mar - 2:15

Noah n'avait pas mis longtemps à me téléphoner pour m'annoncer le retour d'Oz et par chance mon frère me connaissait assez pour savoir quoi dire pour me faire revenir. Aby m'avait lâché le cou avant de finir par m'étrangler. Qui d'autre pouvait faire en sorte que je revienne aussi vite d'après toi? Souriant jusqu'aux oreilles, je regardait la femme qui m'avait tellement manqué. Et toi alors? J'aurais tellement aimé t'avoir à mes côtés. Je demandai ensuite si elle avait du temps à m'accorder pour diner. Je mourrai de faim et manger avec ma copine serait un moment des plus apprécié. Aussitôt sa réponse dite, que je la prenais par le bras et nous dirigeai vers la sortie en riant. Alors vite fuyons avant que quelqu'un tente de nous retenir. J'avais tellement de choses à lui raconter, les yeux pétillent je la conduisait vers sa liberté. Des tonnes de choses oui! J'ai l'impression que ton heure de diner ne sera pas suffisante. Nous en avons beaucoup trop à nous dire. Tu es certaines que tu dois retourner travailler après? J'éclatai de rire, me doutant qu'elle n'avait pas trop le choix de retourner au travail.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 24/02/2017 à Miami. J'ai posté : 293

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Dim 19 Mar - 1:02

« Oui effectivement, j'en connais pas vraiment d'autre qui serait capable de te faire rappliqué ici en moins de temps !» dis-je en riant. Il est vrai que mon meilleur ami avait cette facilité à faire revenir sa soeur dans un délais moindre. En même temps, je n'allais clairement pas me plaindre. J'étais terriblement heureuse de voir mon amie. Disons que ma journée était plus ou moins intéressante et plutôt chiante alors quoi de mieux que de la voir rappliqué ici avec son sourire légendaire! Je dois dire que j'avais également le sourire fendu jusqu'aux oreilles. Nous ne nous voyons pas aussi souvent que nous aimerions mais au moins les fois que nous nous voyons, nous sommes complètement timbrés toutes les deux! «Oh bah oui, tu parles! Tu n'as vraiment pas le temps de t'ennuyer toi avec tout ce que tu vois et que tu fais avec les contrats!» dis-je en lui donnant une petite tape amicale sur le bras. Je n'avais vraiment pas le temps de m'ennuyer non plus au travail, mais elle, wow! Elle était clairement plus occupé que moi!

«Allez, sauvons nous! Pas question que je reste ici une seconde de plus!» dis-je en la tirant par le bras jusqu'à l'extérieur du poste de police. Pas question qu'on me gâche mon heure de diner! Enfin libre! Je commença a marcher vers ma voiture. À l'autre bout du stationnement, vous vous souvenez? Je vois mon patron essayer de me rattraper. J'attrape Astrid par le bras et l'entraine le plus rapidement possible vers ma voiture. « Eh lala! Tu vois ce que tu me fais faire...» dis-je en riant. « Ohhh quand t'es patron, tu fais ce que tu veux hein!» lui dis-je en haussant les épaules et en lui faisant un clin d'oeil. Une fois bien installée, je démarre la voiture. Mon patron s'approche de la voiture et cogne dans ma vitre de voiture. Je lâche un cri de la morte. Je baisse la fenêtre et il me demande ou je comptais aller. Je lui baragouine que je dois absolument aller diner avec elle, car c'est une source. Le patron me souris et me dit que c'était ok. Il nous quitte et je me retourne vers Astrid et me met à rigoler. « A partir de maintenant, t'es une source, ok? »

_________________
January B. Lodge
Écoute pas c'que j'dis...Je sais pas j'suis qui. Je me suis crue forte comme le vent...La naïveté d'un enfant qui veut pas être grand.Toute seule, je m'en vais toute seule
Sans peur, j'avance sans peur ...Ailleurs, j'irai ailleurs ...Mais j'ai menti parce qu'au fond j'ai peur   @Safia Nolin ≈ La laideur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 357

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Mar 21 Mar - 15:45

Alors que nous étions enfin à l’extérieur, Aby m’attrapa par le bras pour fuir je ne sais trop quoi. Je n’osai pas regarder de peur de me prendre les pieds, mais une fois rendu à son auto j’éclatai de rire en voyant qui nous poursuivait. Ce que je veux? Non, moi je dois fuir mes clients, se n’est pas tellement mieux je te dirais. Depuis que la rumeur concernant le fait que j'avais accepté le contrat pour le relooking d'Elliot avait été lancé, mon cellulaire ne cessait de sonner. Riant je m’assis dans l’auto mais sursautai en entendant ma copine crier, pour finalement retenir un fou rire et réussir à seulement dire entre mes dents : Et ses toi la flic? Je tentai de paraitre sérieuse le temps qu'elle parle à se qui semblait être son patron, mais à la minute même ou la fenêtre était remontée, j’éclatai de rire. Rire qui fut amplifié en entendant Aby me dire que j’étais une source. Lorsqu’enfin je pus reprendre un peu de sérieux, je la regardai. Si je suis une source, tu n’as pas le choix de rester avec moi, jusqu’à ce que je t’ai tout dit, ses bien ça? Un petit sourire en coin se dessina sur mes lèvres. Tu sais que je peux en avoir jusqu’à tard cette nuit avant de t’avoir tout dit. Je rigolai à nouveau. Bien que j'en ai réellement long à raconter à Abygael, je ne lui ferai quand même pas manquer le boulot non plus, qui que... Allez vite fichons le camps d’ici avant que l’on ne se fasse gâcher notre diner pour de vrai.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 24/02/2017 à Miami. J'ai posté : 293

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Sam 25 Mar - 12:34

Je ne voulais clairement pas me faire retenir au boulot aujourd'hui! Il y a des fois où je suis obsédée par le travail tellement qu'on me demande si je n'ai pas dormi là dans une cellule la veille et d'autre où j'ai besoin de souffler. Ces derniers temps, je dois avouer que j'étais plus du côté où j'avais envie d'avoir la paix et de voir mon amie Astrid se tenir devant moi me donnait juste envie de me sauver. C'est d'ailleurs ce que nous avions fait. « Bon, alors on est deux folles en cavale! » Je ne peux m'empêcher de rire en voyant ce que je viens de dire. Comme si je pouvais réellement être en ''cavale''. Tout le monde sait comment me retrouver : m'appeler sur mon téléphone en utilisant un appel ''masqué''. Malgré toute mon envie de décrocher du boulot, il y avait des choses qui étaient plus difficile à lâcher. Comme les appels anonymes.

Une fois installée dans la voiture je ne peux m'empêcher de crier lorsque le directeur cogne à ma fenêtre. Cet imbécile m'avait vraiment foutu la chienne! Je croyais que nous étions sauve! Faut croire que non! «T'aurais crier toi aussi à voir sa tronche de rat!» dis-je en chuchotant avant d'ouvrir la fenêtre, de régler avec le patron. Nous pouvions enfin partir. J'avais réussi à m'en sortir en lui disant que c'était une source. Quand il découvrirait que c'est la soeur de Noah, je perdrais surement de la crédibilité! ET puis bon, après tout, qu'est-ce que ça change? Elle aurait pu être témoin de quelque chose et avoir besoin de soutient pour dénoncer quelque chose. Il n'était quand même pas là! «Bringo!» dis-je en souriant de toutes mes dents. «Ah bah t'inquiète pas, j'ai tout mon temps! Quand t'es le patron, tu peux te pousser sans vraiment expliqué! Là, c'est qu'il voulait vraiment que je finisse des papiers complètement inutile. Tu vois, il abuse de ma gentillesse...» dis-je en roulant des yeux. «C'est limite sexiste son affaire!» dis-je en soupirant. C'est alors qu'elle me demanda de quitter les lieux. Elle ne me le diras pas deux fois, je démarre et quitte le stationnement « On va où espèce de kidnappeuse de lieutenant détective!» dis-je en riant.

_________________
January B. Lodge
Écoute pas c'que j'dis...Je sais pas j'suis qui. Je me suis crue forte comme le vent...La naïveté d'un enfant qui veut pas être grand.Toute seule, je m'en vais toute seule
Sans peur, j'avance sans peur ...Ailleurs, j'irai ailleurs ...Mais j'ai menti parce qu'au fond j'ai peur   @Safia Nolin ≈ La laideur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 357

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Dim 26 Mar - 14:50

Bienvenue dans mon monde

Abygael

&

Astrid

J'éclatai tout bonnement de rire en entendant son deux folles en cavale, en me disant que nous n'irions pas vraiment loin avant de se faire prendre. Elle de son côté avait son téléphone et la connaissant elle ne résisterait pas longtemps avant de répondre et moi de mon côté dont le visage commençait à être connue. On ne resterait pas en cavale bien longtemps toutes les deux. Et J'étais certaine qu'un certain policier que nous connaissions bien toutes les deux ne mettrait pas bien longtemps avant de nous trouver...

Je dû détourner la tête pour ne pas que son patron me vois rire après avoir entendu son chuchotement. Je tentais de rire silencieusement pendant qu'elle lui baragouinait quelque chose pour pouvoir partir avec moi. Elle allait tellement avoir des problèmes lorsqu'il découvrirait qui j'étais en réalité... Je ne pus cependant pas retenir un nouveau fou rire lorsque je sus ce qu'elle avait trouvé comme excuse. Si j'étais une source je prendrais tout mon temps pour lui parler, comme ça elle ne retournerait pas à son boulot. J'aurais aimé encore plus le faire après qu'elle m'ai dit à quel point son travail était nul ses temps-ci. Je ne la voyais clairement pas dans un bureau à faire de la paperasse non plus... Il n'a donc pas juste une tronche de rat, il en est un aussi... Tout en riant je lui demandai ensuite de quitter les lieux. Ce serait bien le bout que son patron revienne en comprenant qui j'étais. Là notre diner serait gâcher, et nous avions beaucoup trop de fou rire encore à avoir pour se quitter maintenant. Quittant le stationnement, elle me demanda ou je voulais aller. Ou tu veux, en autant qu'il n'y ai pas que de la malbouffe et que le service soit très très long. Riant je la regardai, heureuse de passer enfin du temps entre fille. Après le retour de Oz et ma dispute avec mon imbécile de frère, j'avais bien besoin de me détendre et de m'amuser un peut.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 24/02/2017 à Miami. J'ai posté : 293

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Dim 26 Mar - 20:25



Bienvenue dans mon monde
CUT ME DOWN BUT IT'S YOU WHO HAS FURTHER TO FALL. GHOST TOWN, HAUNTED LOVE. RAISE YOUR VOICE, STICKS AND STONES MAY BREAK MY BONES, I'M TALKING LOUD NOT SAYING MUCH.

'' Il n'a donc pas juste une tronche de rat, il en est un aussi... '' me dit-elle. Je ne put m'empêcher d'hausser les épaules. Ce patron était clairement le plus anti-féministe que j'avais eu de toute ma vie. Certes, il était un excellent patron avec ces enquêteurs et ses patrouilleurs mâles. Mais avec les femmes? Disons qu'il laissait légèrement à désirer. Je n'avais pas vraiment mon mot à dire et surtout qu'on croyait que j'avais eu mon poste grâce à mon paternel. ''Oh ça je ne te le fais pas dire! Un vrai crétin!'' dis-je en fronçant les sourcils. J'en aurais long à raconter sur lui, mais
à quoi bon? Il n'aurait aucune sanction puisqu'il était un haut gradé. C'est ainsi dans les milieux majoritairement masculin et je le savais bien avant de m'inscrire à l'académie de police.

Nous sommes parties vers la route lorsque mon amie me proposa ceci: ''Ou tu veux, en autant qu'il n'y ai pas que de la malbouffe et que le service soit très très long''. Je souria. Elle semblait vraiment tendue, je n'osa pas lui demander tout de suite, après tout, il fallait se garder des choses à se dire avant d'arriver au resto. ''Tu veux que je devienne une grosse patate?'' dis-je en riant. À côté de mon amie, grande, mince et blonde, j'avais l'air de la petite potelé. Certes, j'avais moi aussi une silouhette enviable, mais il faut dire que de se tenir aux côtés d'une mannequin me donnait mon lot de complexes. Heureusement pour moi, Astrid ne prenait pas la grosse tête! Ce n'était clairement pas son caractère. ''Après tout, je suis avec la femme la plus belle de toute la Floride!'' dis-je une fois de plus en riant. Je m'engage sur l'artère principale de la ville de Miami. Les buldings défilaient de chaque côtés de la route. Nous sommes arrivés sur la rue ou il y avait le plus de resto possible. Je vis un mcdo au loin et regarde mon amie en arquant et désarquant les sourcils ''Un ptit mcdo?'' lui dis-je. Tant qu'à manger de la malbouffe, allons-y en choisissant le pire des pires!
CODE BY MAY

_________________
January B. Lodge
Écoute pas c'que j'dis...Je sais pas j'suis qui. Je me suis crue forte comme le vent...La naïveté d'un enfant qui veut pas être grand.Toute seule, je m'en vais toute seule
Sans peur, j'avance sans peur ...Ailleurs, j'irai ailleurs ...Mais j'ai menti parce qu'au fond j'ai peur   @Safia Nolin ≈ La laideur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 357

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Jeu 30 Mar - 15:56

Bienvenue dans mon monde

Abygael

&

Astrid

Enfin sortie du stationnement on était un peut plus certaine de pouvoir enfin aller diner ensemble et de ne pas se faire gâcher notre moment entre fille. Lorsqu’elle me demanda ou je voulais aller manger, je lui dit que ça m’importait peut temps que le service soit long et qu’il n’y ai pas que de la mal bouffe. En principe je faisais très attention à mon alimentation, mais avec tout ce que j’avais vécu dernièrement, je me dis qu’une petite tricherie avec ma copine ne me ferait pas de mal. J’éclatai de rire lorsque je l’entendis parler de devenir une grosse patate. Non tu as raison, allons manger une salade… Je lui tirai la langue et rie de nouveau. Je surveillais peut être ce que je mangeais, mais il était très rare que je me contente uniquement de manger de la salade, étant une carnivore dans l’âme. Ce diner s’annonçait pour être un repas remplie de rire alors que de nouveau je riais en entendant le compliment. Ne commença pas si non peut importe le restaurant que l’on choisira ma tête ne passera pas par la porte. Lorsqu’elle m’offrit le mcdo je la regardai un instant, vérifiant si elle plaisantait. Ça devait faire des années que je n’avais pas mangées là. Je relevai les sourcils et fini par céder. On est en vacance ou on ne l’est pas, allons-y pour le mcdo lu plus long de toute l’histoire. Une chance que je n’avais pas d’agent car un mcdo pour un mannequin est assez mal vue, mais bon c’était l’avantage de tout gérer moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 24/02/2017 à Miami. J'ai posté : 293

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Lun 3 Avr - 17:20

Les deux filles venaient juste de quitter le stationnement et elles s'engagerent sur différents artères de la ville de Miami. Cette ville était décidément très différente selon les quartiers visités. Certains renfermaient des merveilles, d'autres les pires crimes du monde... et il y avait le centre-ville remplis de bâtiments plus haut les uns que les autres en plus des routes et des autoroutes. Bref, le béton était ce qui poussait le plus au kilomètres carré ici. J'écoutais attentivement mon amie me dire qu'elle mangerait seulement une salade, de façon sarcastique. Je me m'y à rire. Elle pouvait bien se permettre de manger vraiment n'importe quoi. Honnêtement, Astrid était sans doute la fille la plus jolie que je connaissais et ce, depuis toujours. Même en étant gamines, j'étais jalouse d'elle. Elle était grande, mince et possédait des traits géniaux. Bon, je n'étais pas si mal, mais quand ta meilleure amie est une vedette... c'est dur de lui faire de l'ombre, il fallait s'y faire! « Avec les entraînements que j'ai skippé dernièrement, je devrais me permettre un seul grain de riz pour toute la journée!» dis-je en riant et en haussant les épaules. Disons que dans les dernières semaines j'avais omis de m'entrainer, mais avant que ça se fasse vraiment ressentir, ça prendrait encore quelques semaines. Je n'irais pas jusqu'à ce point de non retour. Je regarde mon amie en continuant de sourire lorsqu'elle me parlait qu'elle s'enflerait la tête : « Que veux tu. T'as toujours été la plus jolie de nous deux! J'peux pas rivalisé! Une mannequin contre une police, ça fera pas long feu!» dis-je encore une fois en riant. Je ne l'enviais pas au point d'en être jalouse, mais je dois avouer que si un génie me donnait l'opportunité d'avoir un corps comme le sien, je le ferais sans hésiter! C'est alors qu'on se décide de manger au Mcdo. «Ohhh lala! Génial!» dis-je en faisant bouger mes sourcils. « Je suis le diable, tu peux le dire!» dis-je en riant.

Nous sommes arrivées dans le stationnement. Je me garre puis nous descendons toutes les deux. Je barre les portes et nous entrons. Je vois tous les regards braqués sur nous. Soit j'ai quelque chose entre les dents ou les cheveux de travers... Ou était-ce parce que j'étais avec Astrid « Bon...on voit l'effet que je fais!» dis-je en faisant semblant de faire ma vedette en avançant vers le comptoir, les lunettes baisser sur le nez.[/color][/color]

_________________
January B. Lodge
Écoute pas c'que j'dis...Je sais pas j'suis qui. Je me suis crue forte comme le vent...La naïveté d'un enfant qui veut pas être grand.Toute seule, je m'en vais toute seule
Sans peur, j'avance sans peur ...Ailleurs, j'irai ailleurs ...Mais j'ai menti parce qu'au fond j'ai peur   @Safia Nolin ≈ La laideur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 357

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Sam 15 Avr - 19:42

Bienvenue dans mon monde

Abygael

&

Astrid

L'entendre dire qu'elle ne pouvait pas rivaliser contre un mannequin me fit sourire. Ses certain que si l'on se fit au cliché et que tu manges des beignes toute la journée... Je laissai ma phrase en suspend, me contentant d'éclater de rire. J'aimais bien le fait de pouvoir rire de tout cela avec elle sans sentir de jalousie ou me sentir mal à l'aise comme avec la plupart des filles par ce que je sentais souvent une petite pointe de frustration de leur part lorsqu'elles faisaient ce genre de plaisanterie. C'était peut être d'ailleurs une des raisons qui faisait en sorte que je n'avais pas beaucoup d'amies filles. Ça et ma franchise. C'était pas évident pour personne d'avoir dans son entourage une personne comme moi qui dit tous ce qu'elle pense, et en plus et bien avouons le, la plupart des filles sont susceptibles donc ça ne prenait pas beaucoup de temps avant que je dise quelque chose qui leurs déplaisait. Par chance pour moi, Aby n'était pas comme ça, je pouvais dire n'importe quoi, je n'avais pas peur de la choquer.

J'avais finalement flanché et dit oui pour le Mcdo. Je savais que plus tard j'allais le regretter et faire des heures supplémentaire au gym, mais bon pour le moment je voulais simplement m'amuser. Non Aby, même le diable à peur de toi. C'est donc en riant encore que nous sommes descendu de voiture et sommes entré. De peine et de misère je retenais des fous rire en voyant ma copine faire sa vedette jusqu'au comptoir de commande. Je cessai plutôt de la regarder pour sourire aux gens qui nous dévisageaient comme je le faisais toujours. La plupart du temps, ça suffisait à ce que les gens détournent le regard. J'allais commander lorsque j'entendis une mère dire à sa fille que j'allais surement rien prendre et que c'était ce qu'il fallait faire pour rester mince. Je jetai un regard curieuse et vit une superbe jeune fille d'une dizaines d'années regarder son plateau puis me regarder décourager. Je lui fis un sourire, puis regardai Aby, lui faisant un clin d'oeil je me tournai pour passer ma commande. Je vais prendre un cheeseburger en trio et deux chaussons aux pommes et un coke s'il vous plait. J'allais tellement le regretter plus tard... Mais lorsque je me tournai et vit les étoiles dans les yeux de la jeune fille je me dis que sa valait grandement la peine. Je me retournai ensuite vers Aby. L'important ses de bouger en fonction de ce que l'on mange, non?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 24/02/2017 à Miami. J'ai posté : 293

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Mar 18 Avr - 9:29

Entre Astrid et moi, tout était possible d'être dit. Je connaissais mon amie depuis tellement longtemps que je savais quand le prendre au sérieux et quand le prendre pour une blague. Plus souvent qu'autrement, elle était taquine. C'était beaucoup moins stressant pour moi. Mieux ne vaut pas s'inquiéter quand elle dit ce genre de trucs, Astrid est tout sauf méchante alors du coup, c'était évident qu'elle voulait me taquiner : « C'est sur que c'est mieux qu'un seul pois chiche par mois... les mannequins et les diètes extrêmes...» dis-je à mon tour en pouffant de rire. Évidemment, moi aussi, ce n'était que pour la taquiner. Je savais que beaucoup de mannequin était ainsi, mais Astrid était tout le contraire. Elle était le genre de fille à promouvoir la beauté naturelle et l'acceptation de son corps. Certes, elle s'entrainait beaucoup, mais pas de là à perdre 100 lbs simplement pour mettre une taille 0.

Nous étions entré dans le mcdo et il faut dire que toutes les têtes c'étaient tourné sur notre passage. Plutôt que de faire comme si c'était à Astrid que tout était adressée, j'ai préférée faire ma tête enflée et faire des niaiseries. En même temps, la pauvre, elle n'a qu'une semaine de congé et la voilà déjà accaparée au moindre endroit qu'elle se pointe. Vaut mieux régler ça avec humour. Après ma petite parade, elle vint me rejoindre et elle commanda. Je fis de même et finalement je retourna ma tête vers la direction où Astrid regarda. Je baissa le ton et m'adressa à mon amie « Ça fait tellement pitié... pauvre petite. » dis-je sur le ton de la confidence «Ça devrait pas exister d'avoir des parents comme ça.» Puis lorsqu'elle dit qu'on pouvait manger ce qu'on voulait, tant qu'on dépensait l'énergie nécessaire je me mis à rire : « Paquet de nerfs comme tu aies, tu ne dois pas avoir à bouger plus d'une demi-heures pour évacuer ton mcdo, toi!» je ne put m'empêcher de rire à nouveau.

_________________
January B. Lodge
Écoute pas c'que j'dis...Je sais pas j'suis qui. Je me suis crue forte comme le vent...La naïveté d'un enfant qui veut pas être grand.Toute seule, je m'en vais toute seule
Sans peur, j'avance sans peur ...Ailleurs, j'irai ailleurs ...Mais j'ai menti parce qu'au fond j'ai peur   @Safia Nolin ≈ La laideur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 357

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Dim 23 Avr - 22:20

Bienvenue dans mon monde

Abygael

&

Astrid

Ses en riant des cliché sur les habitudes alimentaires de nos emploies que nous étions entré dans le McDo. J'avais ensuite fait l'idiote en commandant beaucoup plus de nourriture que ce que je pouvais en manger juste pour faire taire la maman de la jeune fille à une table près de nous. Oui pour avoir la taille d'une mannequin il fallait faire attention à ce que l'on mangeais et faire beaucoup d'exercices, mais jamais je ne m'étais privé ou quoi que ce soit du genre. Je hochai la tête en entendant les paroles d'Aby, oui c'était loin d'être correct de la part de la maman d'avoir dit cela. Je fis donc remarquer qu'il fallait simplement bouger en fonction de ce que l'on m'engeais. J'éclatai de rire en entendant sa réplique, oui c'était vrai, je bougeais beaucoup, mais j'avais aussi un entrainement spécial que je faisais chaque matin et jamais en temps normal je mangeais ce genre de chose, mais bon une fois ne pouvait pas tellement déranger. On reçu notre commande et en allant se choisir une table je ne pus m'empêcher d'arrêter à la table de la jeune fille en voyant ce que contenant son plateau. Elle n'avait pris que six croquette, et même pas en trio en plus. Je la regardai quelques secondes. Elle était mince et très jolie. Je pris un des chausson et le mis dans son plateau. Ne te prive jamais de manger ma belle, fait simplement beaucoup d'exercices, mais surtout vie pleinement, amuse toi et surtout soit heureuse et tu seras toujours jolie. Je lui fis un clin d'oeil et sans même un regard à sa mère j'allai à une table avec Aby. Plusieurs clients me regardaient en souriant, d'autre me regardait l'air de ne pas croire que je mangerais mon repas. Soupirant je déballai mon cheese et pris une boucher. Je regardai ensuite ma copine dans les yeux. Tu n'aurais jamais dû m'emmener ici Aby, je ne sortirai plus jamais. J'avais tellement oublié à quel point c'est bon du McDo! Tu es vraiment le diable en personne! J'éclatai encore une fois de rire avant de prendre à nouveau une bouché.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 24/02/2017 à Miami. J'ai posté : 293

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Lun 1 Mai - 15:21

La scène avec la fillette et la mère m'avait réellement brisé le coeur en milles miettes. Je n'étais pas confronter souvent à ce genre de commentaire, mais disons simplement qu'avec tous les commentaires que les victimes de crimes sexuelles que je rencontre chaque jour, je commence a croire que les parents y sont pour quelque chose. La pauvre, elle devait vraiment avoir une faible estime d'elle-même, quand la personne qui est supposée t'aimer le plus te dénigre devant un restaurant bondé. Heureusement, mon amie fait sa BA et s'adresse à la jeune adolescente en lui donnant un chausson. Je ne peux m'empêcher de faire un clin d'oeil à la petite et de continuer. Une fois assise, je m'adresse à mon amie : « je suis vraiment fière de toi, de ce que tu viens de faire! », le sourire aux lèvres. Ce n'est pas toutes les mannequins qui auraient pris le temps de s'adresser à cette petite. Surtout quand elles sont en vacances... et encore plus lorsqu'on passe notre temps à leur dire qu'elles devraient perdre du poids.

Nous commençons à manger et Astrid me reproche d'être le diable en personne. Je ne peux que rire à mon tour. « Ahhh ça, tu n'auras jamais aussi bien dit!» dis-je en haussant les épaules « Mon deuxième nom ne devrait pas être Joy... mais plutôt Lucifer!» dis-je à nouveau en riant. Je prends une gorgée de ma bouteille d'eau et regarde autour de nous. Tout était clairement très calme, mise à part les dizaine de milliers de paires de yeux fixés sur nous : « Je pense qu'ils ne s'attendaient pas à ce que tu engloutissent autant... et moi non plus d'ailleurs! Tu voulais être certaine d'en avoir assez longtemps pour toute notre discussion sans avoir besoin de te lever?» dis-je en souriant :« Alors, racontes moi tout! Comment a été ton vol?»

_________________
January B. Lodge
Écoute pas c'que j'dis...Je sais pas j'suis qui. Je me suis crue forte comme le vent...La naïveté d'un enfant qui veut pas être grand.Toute seule, je m'en vais toute seule
Sans peur, j'avance sans peur ...Ailleurs, j'irai ailleurs ...Mais j'ai menti parce qu'au fond j'ai peur   @Safia Nolin ≈ La laideur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 357

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   Mer 17 Mai - 1:19

Sans même regarder la mère, j'avais parler à la jeune fille, tentant de lui faire comprendre de ne jamais se priver comme elle semblait le faire. C'était quelque chose que je détestais de mon métier. Ses fichus clicher ou il fallait absolument voir nos os pour être jolie... Il ne suffisait que d'instaurer un bon équilibre entre ce que l'on mangeait et l'énergie dépensé. Ue fois assise mon amie me dit être fière de moi, de ce que je venais de faire pour cette jeune fille. J'aimerais tellement briser cette façon qu'on les gens de nous percevoir... Après avoir pris une bouchée, je fini par reprocher à Aby de m'avoir amené jusqu'ici. C'était... Divin. Riant j'approuvai d'un hochement de tête l'erreur sur son deuxième nom. C'était diabolique emmener une mannequin ici. Je tentais d'ignorer les regards que les gens portaient sur nous. Je savais très bien que le contenue de mon plateau avait attiré l'attention. Je relevai le regard vers ma copine riant à nouveau en entendant sa question. Je voulais surtout faire taire sa mère... Sérieusement je ne mangerai jamais tous ça. Je la regardai ensuite et pris une boucher en reprenant mon sérieux avant de lui répondre. Malgré le stress le vol ses bien passé, ses en débarquant de l'avion et en voyant qui m'attendait que... Enfin... Tu comprend quoi... Revoir Oz, après une année entière, et dans cet état... C'était... Intense comme moment. Comme à mon habitude, parler de choses difficiles en émotions était difficile. Je bafouillais et cherchais mes mots. Je ne parlai même pas de Noah, il m'avait trop fâché en me faisant une crise dès mon arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le temps d'un repas - Aby   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps d'un repas - Aby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Miami dans sa splendeur :: Coconut Grove :: Miami police departement-
Sauter vers: