Partagez | 
 

 Voyage voyage! (Nolène, Autumn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 168

MessageSujet: Voyage voyage! (Nolène, Autumn)   Mer 17 Mai - 17:46

J'allais être papa!! Moi Jack Sutton allais avoir un autre bébé! Je voulais lui offrir un cadeau magnifique qui exprimerait ma joie d'être père à nouveau! Je sautai de joie d'ailleurs! Je voulais offrir un cadeau à ma femme nous qui nous nous essayons depuis... depuis combien de temps en fait? Oh! Mais on s'en fout J'ALLAIS ÊTRE PAPA ENCORE! d'ailleurs j'ai été des jours à cogiter trouvant une idée pour la rejeter à nouveau. Un voyage.. OUI! Oui un voyage! Elle me le demande depuis... depuis des siècles en fait. Mais où? Je demandais à Autumn son aide car pour moi il y avait trop d'endroit où elle voulait aller. Quand elle me parla de la Polynésie le sourire descendis. Ah ouais.... quand même... c'est quand même proche de l'Australie ça non? Ok je devrais voir mes disponibilités côtés vacances.

Une fois tout ça fait, j'allais acheter les billets et réservai l'hôtel après avoir vérifié à l'université qu'ils se passent d'elle deux semaines et surtout qu'ils ne disent rien à Nolène. Je lui offrit donc les billets lors d'un souper tout romantique. L'éclat qui brillait dans ses yeux mais surtout les remerciement disons... physique en fin de soirée en valait la peine.

Donc nous avions pris l'avions en famille. Bien calé entre mes petites femmes, je me sentais le plus choyé et heureux des hommes sur la terre. La main de ma femme dans la mienne et la tête lourde et endormie d'Autumn de l'autre côté je me sentais l'homme invincible. Arrivé, la décalage dans le corps on regagna donc notre chambre ou je mis les valises sur le lit. Je me tournai vers mes deux petites femme un grands sourire au visage.

- Alors mes petites femmes vont bien? Ou elles aimeraient faire une petite sieste?

J'enlaçai Nolène des étoiles dans les yeux posant ma main sur son ventre encore plat.

- Puis je voudrais pas que le petit frère de Boo, soit complètement claquée comme sa maman.

Je fis un petit signe de la main à ma fille pour la coller contre moi et lui déposai un bisous sur le dessus de la tête.

- Si tu veux aller prendre un bain Noly moi et Boo on va s'occuper des valises.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 60

MessageSujet: Re: Voyage voyage! (Nolène, Autumn)   Ven 19 Mai - 11:42

Me voilà enceinte au bout de tant d'années, aujourd'hui je suis de 8 semaines je l'ai annoncé à Jack il y a deux semaines environs, mais notre fille n'est pas encore au courante. J'avoue avoir un peu de sa réaction, elle a 14 ans et j'ai peur qu'elle se sente délaisser, mais je ferais tout pour qu'elle n'est pas ce sentiment. De toute façon je vais avoir besoin de son aide quand son papa sera au travail. Ces dernier temps Jack ce comporte assez bizarrement, j'ai des doutes comme il m'a déjà trompé j'ai peur que ça se passe à nouveau, mais ce fut tout autre. Lors d'une soirée en amoureux il me tendit une enveloppe après le dessert. Je l'avais ouvris sans tarder et ce fut avec grand plaisir et surtout soulagement que je découvris à l'intérieur des billets aller-retour pour la Polynésie. J'avais crié comme une enfant de 6 ans qui ouvre ses cadeaux de Noël ! J'avais sauté dans ses bras pour le remercier à mainte reprise.

Il avait déjà posé mes congés auprès du directeur de l'université et lui de même de son côté. On prépara chacun notre valise et j'aida Autumn à tout mettre dans la sienne et la porta en bas des escaliers. Jack descendit les notre puis on cala tout dans le coffre de la voiture. Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis excitée de partir en Polynésie, une île tellement magnifique de très beau paysage, une mer bleue turquoise, et une culture tellement différente de la notre, on va ce régaler ! On enregistra nos bagages et direction l'avion ! Au bout de plusieurs heures à bors du boeing on arriva enfin à notre destination. On loua une voiture pour pouvoir mieux profiter. Nous voilà en direction de l’hôtel.

Arrivée dans notre chambre, comment dire...c'était tout simplement magnifique. Un bungalow sur pilot directement dans la mer. C'est incroyable ! J'en reviens pas mes yeux vraiment je suis tellement heureuse d'être là avec ceux que j'aime. Ce Bungalow est tout simplement superbe, on a un espace salon avec télé écran plat, deux lits de deux places, et une petite terrasse avec comme piscine le bleue turquoise de la mer juste sous nos pieds. Jack et Autumn s'occupèrent des valises pendant que j'inspecta notre lieu de vie pour les deux prochaines semaines.

- On fera a plus tard Jack et si on allait inspecter l'île ? Nos valises on s'en occupera plus tard je suis tellement heureuse d’être à que je ne tiens plus en place !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 02/04/2017 à Miami. J'ai posté : 112

MessageSujet: Re: Voyage voyage! (Nolène, Autumn)   Jeu 8 Juin - 21:32



Voyage voyage !
I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.


Je ne savais pas trop pourquoi papa voulait offrir un voyage à maman. Mais bon c’est des adultes, ils font ce qu’ils veulent et j’allais pas dire non à un voyage, passez du temps avec mes parents c’est tout ce que je rêve. Souvent ma maman me parlait de la Polynésie, qu’elle adorerait y aller, ma maman adore voyager et c’est pas la première fois qu’elle me montre des photos d’hôtels ou de paysage en m’en parlant avec des étoiles dans les yeux. Je savais que le choix de la destination lui plairais. Je n’étais pas bête non plus, je savais que cela était quand même cher mais je pense que papa était près à mettre le prix. C’est tellement rare qu’on parte en vacance tous ensemble à cause du travail respectif de mes deux parents que, bon.. pour une fois il voulait mettre le paquet. J’aida mon papa à tout prévoir, pour faire plaisir à maman. Papa ferait tout pour maman, je sais à quel point elle compte pour elle et à quel point il serait dévasté si il devait la perde. Je sais qu’il l’a déjà trompé mais j’ai l’impression que cette mésaventure les a rendu encore plus soudé qu’avant. C'est un couple modèle pour moi. Mon père à le coeur sur la main et d’ailleurs c’est un coeur tellement énorme qu’il est plus gros que toute la surface de la planète toute entière. Il donnerait sa vie pour nous. Il ne veut que notre bonheur et rien d’autre. Regarder, pour faire plaisir à ma maman il lui offre quand même des vacances en Polynésie, si c’est pas de l’amour ça. Tout était prêt d’avance mais je ne devais rien dire à maman car c’était une surprise rien que pour elle. J’aurais trop voulu être là quand papa lui dirait mais papa m’avait envoyé au lit pour qu’ils aient un diner romantique. Et oui c’est ça d’être encore une enfant, on est au lit assez tôt. Enfin surtout envoyé dans sa chambre mais j’ai le droit de veiller un petit peu quand même. C’est le lendemain que maman m’a dit pour sa surprise, je souris en voyant sa joie et la partagea avec elle même si j’étais au courant depuis le début avec papa. J’étais heureuse comme tout de voir maman comme ça, elle le mérite, c’est la meilleure maman du monde, une femme avec le coeur sur la main qui pourrait aller décrochée la lune pour mon papa. Une femme modèle pour un bon nombre d’autre femme sur cette terre qui ne lui arrive même pas à la cheville. Toujours là quand on a besoin d’elle, toujours à l’écoute et je sais que je peux lui confier tout ce que je veux. Il m’arrive souvent de me demander qu’est ce que serait ma vie sans elle, quand je serais toute seule endormie dans ce cercueil en bois, à regarder ma petite famille de là-haut. Sans  pouvoir avec les câlins de ma maman et ses berceuses quand j’allais pas bien. Sans elle, ça ne sera plus pareil. Sans ma maman je ne serais pas celle que je suis aujourd’hui. J’adorais ma maman, c’était mon idole féminine par excellence, j’ai même commencer un roman avec elle comme héroïne et papa aussi, mais je ne leur ai pas encore dis.

Le jour du grand départ était arrivé, j’avais commencé à préparer ma valise et je souris en voyant maman arrivée pour m’aider. Elle était toujours adorable avec moi. Je prépara tout, sans oublier de mettre mes médicaments dans mon sac, bah oui malheureusement ce sont des médicaments que je dois prendre à vie, enfin pour ce qui me reste de vie. Je remercia ma maman en lui faisant un câlin. Je la regarda descendre les valises en bas des escaliers, je voulais l’aider mais elle était plus rapide que moi, je me sentais un peu inutile à vrai dire mais bon. Doucement je descendis les rejoindre avec sur l’épaule un petit sac à dos ou dedans se trouvais ma tablette mais aussi mon cahier et un crayon. Sur ma tablette je n’ai pas beaucoup de jeu comme tous les jeunes de mon âge, j’ai tous les ouvrages que j’ai écris dont le dernier que j’ai commencé basé sur mes parents. Au moins j’avais de quoi m’occuper dans l’avion. Mes parents ne savent pas que j’écris des ouvrages, de toute façon je ne trouve pas de maison d’édition pour publiée mes livres donc ça devra attendre que j’ai la majorité ou alors que je sois un peu plus mature pour eux. Mais bon c’est pas grave, au moins j’en aurais des prévus d’avance, il faut voir le bon coté des choses. Je ne les ai jamais fait lire à personne. C’est peut être complètement nul ce que j’écris, peut être pour ça que les maisons d’éditions refusent, pas forcement à cause de mon âge. Je descendis les dernières marches avant de sourire à ma maman et rejoindre mon papa qui se trouve déjà dans la voiture. Je m’installe à l’arrière, toute contente de pouvoir enfin passé des vacances en famille sans que mes parents pensent à leur travail, surtout papa. Que de la détente pendant ces vacances, ça va être géniale. Je suis très silencieuse sur le trajet en voiture en direction de l’aéroport, je regarde les paysages, les voitures passées aussi. Il y avait beaucoup de voitures de luxe ici, que ce soit des Ferrari, des Lamborghini ou des Porsches aussi. De belles pouliches magnifiques à regarder mais dure à s’approprié. Une fois à l’aéroport, je suivis mes parents pour ne pas me perdre, pour l’enregistrement des billets et des bagages aussi. En attendant la permission de rentrer dans l’avion au niveau de la porte d’embarquement, j’en profitais pour regarder par les grandes baies vitrées tous les avions qui étaient stationnées. Comment ses gros engins pouvaient se maintenir dans les airs comme ça ? J’ai toujours été très curieuse et passionnées par les avions aussi. Le temps passa vite jusqu’à ce qu’on entende la dame de l’accueil nous indiquer au micro de nous rendre à la porte d’embarquement. Je rejoins mes parents en souriant. Il y avait quand même pas mal de monde dans l’avion il faut dire. On était tous les trois sur la même rangée, j’aurais voulu être côté hublot mais malheureusement quand on est trois, on se retrouve dans les rangées du milieux. Mais c’est pas très grave. Les premières heures de vols étaient sympathiques, on discutait de tout et de rien avec papa et maman avant que je sorte ma tablette pour écrire un peu, je ne me rendis même pas compte que je m’endormais quand tout d’un coup je fut plongée dans un rêve. Je voyais mes personnages de romans, papa et maman, combattre pour la justice. Pendant que je rêvais, j’étais blottie contre mon papa, la tête sur son bras, endormie avec la tablette encore allumée dans les mains qui me glissait des mains avant de se retrouver par terre. Après de longues heures à dormir ainsi, je fini par me réveillée, ma tablette avait été ranger dans mon sac surement par mes parents qui avaient surement put voir ce que j’étais en train d’écrire et qui sait, qui ont peut être lu. Mais je ne me doutais de rien du tout. La fin du voyage vu rapide, j’avais dormi tellement comme un loir que j’avais pas vu le temps passé surtout. Ca y est, nous voila arrivée en Polynésie. A peine sortie de l’avion, on pouvait sentir le soleil chaud sur notre peau. Je souris en regardant mes parents avant de me diriger vers le tapis roulant pour récupérer nos valises. Papa avait louer une voiture pour mieux profiter de nos vacances. Une fois tout chargé, nous voila parti en direction de l’hôtel.

L’hôtel était vraiment magnifique, encore mieux que sur les photos, on allait vivre pendant deux semaines dans un bungalow sur pilotis avec comme ceux horizon à perte de vue : la mer. C’était purement magique, on ne pouvait pas espérer mieux. J’aida mon papa à portée les valises et les déposer sur les lits pendant que maman faisait le tour du propriétaire. Le bungalow était immense quand même, c’était pas non plus une villa mais quand même, il y avait pas mal de place. Je m’assis un peu sur mon lit car j’avais déjà choisi lequel prendre et tout en me dirigeant vers mes parents, je souris à mon papa quand il nous demanda si on désirait faire une sieste « Moi ça va, j’ai dormi une bonne parti du trajet je pense que je peux tenir jusque ce soir malgré le décalage horaire » J’étais toute souriante, heureuse d’être ici mais je perdis mon sourire quand j’entendis la phrase de mon père qui s’adressait à maman… Comment ça un petit frère… et ils comptaient me mettre au courant quand ? Je resta là, debout immobile au milieu de la pièce, choquée par ce que je venais de découvrir. J’ignorais mon père qui me fit signe de venir partagée un câlin avec eux. Je ne sais pas trop ce que je ressens.. je ne sais plus trop quoi pensée. Je ne préférais rien dire et retourna m’asseoir sur mon lit, posant mes mains sur mes genoux et regardant le sol. Pourquoi maman ne m’avait rien dit.. ils voulaient me le cacher ? Pourquoi ? Plein de question se chamboula dans ma tête, mon coeur commençait a battre un peu plus fort dans ma poitrine. Une petite larme coula sur ma joue. Et si il me l’avait cacher parce qu’il s’avait que je ne verrais jamais ce petit frère hein ? Je me sentais un peu.. mise à l’écart de tout ça, et si ça commence maintenant, ça sera quoi quand le petit sera né hein. Je ne voulais pas gâché les vacances de ma maman, mais je ne comprenais pas pourquoi on ne m’avait pas mise au courant. Je n’allais pas faire une scène de jalousie non, je sais depuis longtemps que ma maman voulait un autre bébé, je sais que mes parents essaient depuis longtemps de me faire un petit frère ou une petite soeur. J’aurais été contente si.. si je l’aurais appris autrement. La pour le moment ça fait plus mal qu’autre chose. Je ferma doucement les yeux ce qui eux pour conséquence de faire couler les larmes qui s’étaient accumuler sur ma cornée. Et si je finissais vraiment par mourir avant de le voir hein… je ne voulais pas, vraiment pas.   
CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 168

MessageSujet: Re: Voyage voyage! (Nolène, Autumn)   Sam 17 Juin - 21:52

J'étais fébrile depuis que Nolène m'avait annoncé sa grossesse. Chaque soir avant de me coucher j'avais une main sur son ventre plat des bisous couvrant son bedon avant d'embrasser tendrement ma douce et tendre Nolène. J'étais vraiment fou de joie, ça arrive à un moment où on ne s'attendait plus que la vie nous gâterait. J'adore ma fille et depuis sa naissance que nous voulions lui donner une petite soeur ou un petit frère. La déception sur le visage de Nolène alors qu'elle voyait mois après mois que rien ne fonctionne. Mais je ne pouvais caché à quel point ceci me comblais de joie et comment je lui montrai d'ailleurs. J'ai décidé de lui offrir le voyage qu'elle désirait tant. Ce fut avec l'aide de mon adorable fille que je mis au point le dit voyage, que je demandais les congé de ma femme à l'université et faire concorder les miens. Donc après un souper tout romantique avec elle je lui tendis une enveloppe qu'e;e regarda d'un air suspicieux mais son exclamation de joie et son grand sourire éclaira la maison. Excitée vous dites? C'est même pas le mots. Apres avoir fait nos bagages et avoir tout caser dans la voiture et être embarquer dans l'avion je me mis entre mes deux petites femmes. D'un commun accord nous avions décidé de le dire à Autumn en polynésie. DOnc pendant tout le voyage je me tus prenant la main de ma belle et lui jetant des regards complices. Une fois débarqué, nos bagages mis dans une voiture de location et direction notre hotel. J'avais passé le voyage à servir d'oreiller pour une ou l'autre moi-même somnolant dans l'avion. Donc arrivant à l'hotel ma belle fit le tour du propriétaire en me spécifiant que les bagages pouvaient attendre qu'elle était trop excitée pour dormir d'ailleurs. De plus ma fille me spécifia qu'elle avait bien dormi alors qu'elle serait capable de tenir au soir. La main sur le ventre de NOlène je pensais l'avoir murmurer à ma belle mais il semblerait que ma fille l'eut entendu car elle s'échappa de mon câlin pour aller s'asseoir sur son lit. Ah ben merde... Je relevai un regard désolé vers Nolène bousillant un peu notre annonce. Mon regard se posa sur ma fille qui pleurait assise sur le bout de son lit. Je fis un petit sourire à ma femme avant de regagner ma fille et m'assied à ses côtés et me penchai vers elle.

- Autumn, je ne veux pas que tu sois triste on comptais te l'annoncer au souper. Je ne veux pas que tu sois triste ma puce.

Ma fille était du genre très sensible, surotut depuis son diagnostic de malformation. Je me tournai vers elle relevant ses grand yeux vers moi du doigt. je lui fis un petit sourire compatissant et tassai un mèche de son front. Elle ressemblait tant à sa mère! Elle était simplement unmélange de nous deux mais avec la beauté renversante de sa mère. D'ailleurs la première chose que je remarquai chez-elle fut le nez et la bouche. Elle avait le même petit nez que Nolène qui se fronçai en riant. La même bouche et le même sourire quand elle voulait se moquer de moi.

- On ne voulait pas te la cacher je te jure. Tu sais combien on t'aime quand même et puis, tu seras la grande soeur la plus cool de tout Miami. Tu pourras tellement lui apprendre de truc pour nous faire tourner en bourrique. BOn je dis petit frère mais ça peut être une fille aussi mais ça peut importe, tant que j'ai mes deux petites femme moi je suis super content.

Je ne voulais pas que ma fille pense que nous voulions lui cacher un truc aussi important, puis bon une grossesse ça ne reste pas caché longtemps non plus. J'avais un peu bousillé la surprise et je m'en voulais un peu. Je relevai un regard désolé vers Nolène et surtout pour qu'elle me vienne en aide puisqu'elle savait un peu comment gérer comment notre fille était dans ses moments-là. Pas que j'en était incapable mais avec mon gros coeur de nounours j'avais toujours sun peu de mal à trouver les bons mots où simplement être objectif. Oui car malgré que j'ai été un peu, même beaucoup, absent j'étais quand même proche d'elle mais je me rendais compte que j'aurais dû rester à la maison parfois. Oui je pouvais le dire Nolène était beaucoup plus proche de ma fille que je pouvais l'être. BOn oui je me reprenais tranquillement mais n'en reste pas moins que c'est une adolescente qui aura toujours plus besoin de sa mère que de son père. Mais tant qu'elle viendrait se glisser dans mon bureau pour venir "faire l'agente Sutton" alors je serais content.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 60

MessageSujet: Re: Voyage voyage! (Nolène, Autumn)   Mer 13 Sep - 17:41

C'est vrai que l'on aurait pas du cacher l'arrivé d'un autre enfant à notre fille, mais on voulait être sur de qu'il n'y est pas de soucis avec la grossesse avant d'annoncer cette très bonne nouvelle. Je pris Autumn par la main pour l'emmener vers un jolie canapé en osier recouvert de cousin blanc cassé. Je m'installa dessus et ravie de constater qu'on y est très bien assise franchement ça donne envie d'avoir le même à la maison pour un jolie salon de jardin. Je pris la main de ma fille dans la mienne et la regarda dans les yeux avec tendresse et amour.

- Mon cœur on ne te l'a pas cacher parce qu'on ne voulait pas te le dire au contraire. Papa et moi avons décidés d'attendre un peu avant de te l'annoncer être sûr que tout va bien pour ne pas te donner de fausse joie tu crois comprends ? Tu sais que je vais avoir besoin d'aider, avec ton père et son travail je ne pourrais pas m'occuper du bébé seule il va me falloir une baby sitter de confiance et ce bébé aura besoin d'un modèle à suivre pour son futur avenir et cette personne chérie c'est toi ! lui dis-je en lui donnant un baiser le front.

Je la pris longuement dans mes bras avant de me lever et d'aller embrasser mon mari avec un clin d’œil, car je sais que quand Jack veut consoler sa fille il patauge dans la semoule ! Je retourna dans la chambre prendre notre appareil photo.

- Allez allons jouer aux touristes mes amours ! et c'est moi qui conduit !

Je pris les clef de notre voiture de location et direction je ne sais où en espérant ne pas ce perdre quand même, car moi et l'orientation ça fait logiquement deux. On sortie de notre cabane sur l'eau et longea un pont en bois où l'eau danse en dessous de nos pied. Je laissa mon regard ce perdre dans ce bleu turquoise limite transparent en continuant d'avancer lentement. Je pris quelques photos de l'horizon puis j'insista pour que mon mari et ma fille pose pour une jolie photo de souvenir. On monta en voiture et en route pour l'aventure !

Je m'étais renseigné sur ce que l'on peut faire et découvrir ici à Bora Bora dans l'avion et j'ai déniché quelques bonne petite chose qui devrait plaire à ma fille. Pour ce soir ce sera un repas buffet avec danse traditionnelle ! Le paysage est tellement magnifique ici, on s'en prend plein les yeux à chaque chemin que l'on prend. Au bout de longues minutes on arriva dans un lieu magique. Des table au bord de la plage avec une estrade pour que les danseurs professionnels nous montrent leur talents. On s'installa à une table pour quatre tout près de la page et avec une très belle vue sur le prochain spectacle.

- Alors j'espère que vous êtes content d'être là moi en tout cas oui ! Autumn je pense que nos prochaines activités devraient te plaire ma chérie d'ailleurs à toi aussi Jack ! En attendant je meurs de faim pas vous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 02/04/2017 à Miami. J'ai posté : 112

MessageSujet: Re: Voyage voyage! (Nolène, Autumn)   Mar 31 Oct - 17:02



Voyage voyage !
I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.


On était enfin arrivée à notre destination, c’était vraiment magnifique, il n’y avait rien à dire la dessus. La lueur dans le regard de ma maman, sa joie, c’était indescriptible et je savais qu’elle était plus qu’heureuse depuis le temps qu’elle rêvait de découvrir cette partie du monde. C’est pour ça que j’ai donnée cette idée de destination à papa, car je savais que ça allait lui plaire et que papa ne pouvait pas se tromper en choisissant ce pays. En même temps qui n’aurait pas aimée se rendre en Polynésie? En plus en famille, on allait profiter de ces vacances ça c’est sure. Le ciel bleu, la chaleur du soleil sur nos peaux.. Qui sait, ce paysage et ce nouvel air m’inspirera pour de nouvelle histoire pendant que mes parents se reposeront. Je regarda le paysage défiler à travers la vitre de la voiture, silencieusement et heureuse de pouvoir passer du temps avec mes parents, des vacances ou je pourrais les avoir pour moi toute seule. Enfin, plus qu’en temps normal à cause de leur travail et de mes cours. J’avais beau avoir grandi, je ne voulais pas quitter mes parents, surement à cause de ma maladie, je ne veux rater aucun moment avec eux. J’étais devenu assez mature pour mon âge et je savais que je risquais grandement de disparaitre avant eux, et bien avant, d’ici quelques années, voir moins mais bon il ne faut pas y penser et profiter de la vie au jour le jour. C’est ce que j’essaie de faire et c’est pour cela que je veux passer un maximum de temps avec mes deux parents, que je les rejoins à leur travaille même si je me rend quand même compte que je les dérange, je ne suis pas bête non plus. Mais j’en ressens le besoin, car bientôt.. je ne pourrais surement plus jamais les revoir et profiter de leur tendresse envers moi. Je cligna des yeux et tourna la tête vers mes parents qui étaient assis à l’avant de la voiture, je souris et j’en profita même pour faire un massage à ma maman pendant que papa conduisait. On arriva enfin à l’hôtel tous les trois. J’aida papa à apporter les valises dans notre demeure de vacance en faisant bien attention ou je mettais les pieds car en dessous de nous se trouvait l’eau de la mer d’un bleu turquoise magnifique. Elle était tellement transparente et clair qu’on voyait le sable au fond de l’eau et des poissons passer en banc de temps en temps. C’était magnifique.

On pénétra enfin au bungalow sur pilotis et je déposa la valise dans la chambre que ma maman avait choisis pour eux, en revenant je souris à mes parents mais je perdis rapidement mon sourire quand je vis papa déposer sa main sur le ventre de maman et surtout quand il parla de « petit frère ». Je suis rester bouche bée de cette nouvelle. D’un coté j’étais heureuse pour eux au fond de moi car ça fait longtemps qu’ils veulent un autre enfant mais j’avais surtout ce sentiment d’abandon et de mise à l’écart de tout ça qui faisait surface. Les larmes me montaient aux yeux, j’avais qu’une envie c’était de disparaitre un moment pour digérer la nouvelle. Je ne voulais pas gâcher les vacances, mais j’avais juste besoin d’un peu de temps. Je m’assis doucement sur le lit qui m’était réservée, silencieusement, la tête entre mes mains, laissant les larmes couler le long de mes joues et sur les paumes de mes mains. J’écouta mon papa qui était venu s’installer auprès de moi et essaya de se rattraper et de me rassurer en quelque sorte. Je ne savais pas quoi lui répondre, mes larmes coulaient toujours. Il me fit doucement relever la tête vers la sienne, je croisa son regard. La grande soeur la plus cool.. et si je n’étais même plus là pour devenir grande soeur ? En fait c’est surtout ça qui me rendait triste. « Moi… moi aussi je.. je vous aimes ». Je baissa doucement la tête de nouveau, soupirant doucement essayant d’arrêter de pleurer. Des films se bousculaient dans ma tête, et si il avait fait un autre enfant pour me remplacer, pour ne plus être triste quand je partirais, et si c’était exprès pour que je m’en aille plus vite ? Je savais que c’était n’importe quoi mais je ne sais pas pourquoi je pensais à ça. Je sentis la main de maman sur la mienne et elle m’emmena avec elle. Sans un mot je la suivis, séchant un peu mes larmes. Je m’installa près de ma maman sur un canapé en osier recouvert de cousin. Je ne bougea pas ma main qui était toujours dans celle de ma maman et la regarda dans les yeux tristement, son regard était plein d’amour et de tendresse comme celui de papa précédemment mais je me sentais toujours bizarre, triste de ne pas avoir été au courant plus tôt, mais aussi triste de ne surement jamais pouvoir voir ce bébé de mes propres yeux, mais à la fois heureuse pour eux et surtout pour maman qui rêve de cet enfant depuis des années. « Oui je.. je comprend maman. Je… je suis contente pour vous, c’est.. c’est pas pour ça que je suis triste. Il me faut.. juste un peu de temps. Je ne veux pas gâchée vos vacances.. je suis désolé. Tu crois maman ? Pourtant je ne suis pas un modèle et je ne serais surement plus… non rien… » Oui je ne finis pas phrase et je ne la terminerais pas, j’en avais même trop dit car j’ai l’habitude de toujours tout dire à maman mais j’avais pas envie qu’elle sache ce que je pense là dessus. Sur le fait que je serais surement plus de ce monde quand le bébé sera là. Je la regarda dans les yeux et lui fit un câlin avant de regarder papa et elle de nouveau « Félicitation à tous les deux ! » Je déposa doucement un bisou sur la joue de maman avant qu’elle se lève pour aller embrasser papa et partir dans la chambre chercher l’appareil photo. Doucement je me leva à mon tour, m’approchant de papa pour lui faire un câlin et un bisou à lui aussi. J’avais encore une boule à travers la gorge mais il fallait que je passe à autre chose et qu’on profite des vacances.

Je souris à maman quand elle revient de la chambre « Oui allons y maman ! ». Je suivis mes parents en souriant doucement et regardant bien ou je mettais les pieds pour ne pas tomber dans l’eau. Cela me rappelait un peu une vidéo que j’avais vu sur internet ou une jeune femme sautait et faisait des figures pour escalader ou sauter d’un endroit à un autre sans tomber. Je pense que sur le retour j’essaierais et je m’entrainerais pendant les vacances car j’ai toujours rêver en faire depuis que j’ai découvert ce genre de vidéo. Déjà que mes parents sont pas trop pour le sport, la moto et autre, ils ne seront pas d’accord pour j’apprenne à faire ça moi aussi, mais bon. Je souris avant de courir pour rattraper mes parents car étant plongée dans mes pensées, j’avais marché beaucoup moins vite qu’eux. Maman voulait qu’on fasse une photo papa et moi, je dis un grand sourire avant de rejoindre maman pour regarder la photo et lui prendre l’appareil pour la prendre en photo elle et papa. Une belle photo, je n’étais pas photographe mais j’avais essayer d’en faire une aussi belle que celle que papa me montre souvent, celle de leur mariage. Je souris, ils sont trop beau mes parents, un couple modèle pour moi. On repris notre marche en direction de la voiture. Je ne savais pas ou on allait mais j’avais hâte de découvrir cet endroit. Je chantonnais dans la voiture en ayant les yeux pétillants devant la beauté du paysage. On finit par s’arrêter, une fois descendu de voiture je souris en voyant les tables aux bords de la plage et une estrade. Je ne savais pas du coup à quoi elle servait, mais c’était juste trop beau. Manger au bord de l’eau comme ça, avec le bruit des petites vagues qui venaient s’écraser sur le sable chaud de la plage. Un rêve quoi. C’était magnifique. Je laissa mes parents s’installer l’un à côté de l’autre pendant que je m’installait en face. Oui normalement un tête à tête c’est l’un en face de l’autre mais comme ça ils pouvaient se faire des câlins et papa pourra poser sa main sur le ventre de maman comme il l’a fait tout à l’heure. Je souris à mes parents tout en regardant autour de moi « Moi aussi je suis contente d’être là ! Ah oui ? C’est quoi comme activités, hein maman c’est quoi ? Dis moi maman s’il te plait ! J’ai un peu faim oui c’est vrai » Oui j’étais du genre curieuse et je voulais tellement savoir ce que maman nous avait prévu. Je regarda en direction de l’estrade ou du monde commença à préparer la « scène ». Je me demandais bien ce qui allait se produire. J’étais impatiente il faut dire, toute souriante. « Je vous aimes papa et maman ! Plus que tout au monde ! »
CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Voyage voyage! (Nolène, Autumn)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage voyage! (Nolène, Autumn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Invitation au voyage (Daniel)
» Les attentats capillaires
» Voyage, voyage (pv Dawan)
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Chronosphère :: Envie de voir le Monde!-
Sauter vers: