Partagez | 
 

 Charlie- Elles sont tarées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 09/05/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Charlie- Elles sont tarées   Mar 16 Mai - 1:47

 Elles sont tarées
J'avais vraiment un dont moi! Non sérieusement, j'allais vraiment faire du karaoké dans un bar? Pourquoi j'avais dit oui? C'était évidemment pour ne pas me retrouver seule dans ma chambre, mais là c'était pas mieux j'allais dans un club, chanter, sans un sous en poche pour me payer au moins un verre. Je passai donc plusieurs heures à tourner en rond dans ma chambre, mais en ayant mare de voir ses quatre murs, je sortis et me dirigeai finalement vers le Coconut Cabaret Club. La soirée était quand même bien avancé et si j'étais chanceuse, les filles seraient déjà parti et je n'aurais qu'à me trouver une excuse bidon. En y repensant, si je faisais très très attention, je pouvais peut être me permettre un petit verre de rien du tout.

C'est donc en soupirant que j'ouvris la porte et entrai dans le club. J'avais espérée qu'elles soient partie et bien, je suis très vite qu'elles étaient encore là et qu'elles prenaient beaucoup de place. CHELSY! D'instinct, je fis demi-tour en sentant tous les regards se poser sur moi, mais une main m'agrippa le bras et ses en riant que celle qui m'avait invité m'entraina avec elle en riant. Ne fait pas l'idiote et vient vite, on t'attend depuis des heures. Les joues rouges, je n'eux d'autre choix que de la suivre jusqu'au bar. Elle regarda l'homme derrière le bar un sourire aguicheur aux lèvres, pendant que je jetai un oeil autour de moi ou plusieurs paires de yeux curieux étaient encore braquer sur moi, puis elle se rappela de ma présence. Dis au beau monsieur ce que tu veux pendant que je vais à la salle de bain, ton premier verre est pour moi ma chérie et ensuite on va vite faire découvrir ta jolie voix au gens de la place. Sur quoi elle tourna les talons et partie vers les dites salles de bains. Me retournant je levai les yeux vers l'homme de l'autre côté du bar qui avait certainement tout entendu étant donné la puissance de la voix de ma "copine". Heu... Un verre de sangria rouge s'il te plaît. À moins que vous le serviez qu'en pichet? Je rebaissai les yeux presque immédiatement, j'espérais seulement qu'elle ne mettrait pas des heures avant de revenir. .
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/05/2017 à Miami. J'ai posté : 63

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Mar 16 Mai - 2:27

Charlie
Spencer

Chelsy
DiMarco

Boys will be boys
C'était la folie! Et encore l'ouverture officielle n'avait pas eu lieu encore. Ce soir soirée karaoké savoir si on en refaisait quelque fois simplement pour le plaisir des clients oui parce que pour le reste les bons chanteurs ne se bousculaient pas au micro. Mais bon les gens avait du plaisir et heureusement je pouvais m'occuper de remplir les plateau de shooter que certaines serveuses vendaient dans la foule. Entre les clients et les drink je me courais comme pas possible. Même qu'une bande de jeune filles qui faisaient du tapage tentaient d'attirer mon attention. Désolé mesdemoiselles, pas le temps. Mais bon draguer un barman c'était l'assurance qu'il ne fouterait pas le camp confiné derrière son bar. Je servais chaque client comme il se doit avec mon sourire et avec une pointe de drague parfois mais rien de plus. De toute façon je sais que je serais claqué en sortant d'ici.

J'entendis les jeunes filles clamer un nom, je relevai un regard mais sans porter plus attention que ça j'étais à la confection d'un plateau de shooter pour une des serveuses pendant que un s’époumonait à se la jouer Adam Lambert alors qu'il était nul à chier et écorchant les oreilles de la salle.

- Alors pour ces beautés on désire quoi?

Quand j'entendis une des filles dire à la dite demoiselle, Chelsy si j'avais bien entendu, de passer sa commande au beau "monsieur" avant de me jeter un oeil envieux que je captai en lui faisant un petit sourire. Je me tournai donc vers la jeune femme qui semblait... comment dire tout sauf bien. Je lui fis un sourire chaleureux pendant qu'elle releva ses yeux timide vers moi.

- Une sangria rouge pour la demoiselle.

Je me mis à la confection de la dite sangria puis pour la dérider un peu pas juste un verre! Je pris un pichet et rapidement mis vin rouge, rhum, jus d'orange du soda quelques rondelles d'orange et de citrons ainsi qu'une poignée de glaçons et remuai le tout. Je posai le pichet sur le bar et m'étirai pour prendre une coupe et lui tendit le tout. quand je la vis fouiller pour me payer je me penchai sur le bar pour lui parler pour qu'elle me comprenne et couvrir le bruit de Parvarotti derrière.

- C'est la maison qui offre beauté des îles. Allez va t'amuser. dis-je en souriant mes yeux verts dans les siens.

Je savais que mon sourire creusai mes fossettes me donnant l'air d'un gamin espiègle.

- CHARLIE! Hé mon beau tu me fais café Brésilien?

- Tout de suite ma chérie. Bonne soirée Chelsy.


Je lui fit un dernier sourire avant d'Aller m'occuper de la commande de la cliente suivante. Ouais... ça allait être une soirée très mouvementée ce soir!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 09/05/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Mar 16 Mai - 3:14

Chelsy Di Marco a écrit:
 Elles sont tarées
Je lui avais demandé un verre de sangria, en espérant qu'il ne les servent pas juste au pichet. La jolie blonde qui m'avait trainé jusqu'ici avait eu beau me dire qu'elle allait payer, j'aimais mieux ne rien risquer. En attendant ma coupe, je fis le tour du bar des yeux et regardai un de la bande "chanter". Un sourire étira mes lèvres. J'enviais ce genre de personne, il se foutait royalement de se que les autres pouvaient penser et s'amusait comme un fou. Je me retournai vers le bar afin de voir si ma coupe arrivait, mais ce fut un pichet que je vis devant moi alors que le barman me sortait une coupe. Merde, il avait mal compris... Je me mis tout de même à fouiller dans mon sac pour le payer, me disant que le lendemain bien... J'espérais juste que la sangria taperait assez pour que je n'ai pas trop faim demain. Je le vis alors se penchai pour me parler et m'approchai moi aussi pour entendre. Les joues brulantes, je fini par baisser le regard, après avoir remarqué son sourire de gamin. Une femme le héla avant que je ne puisse lui répondre. Il me souhaita ensuite bonne soirée. Merci beaucoup Charlie. Je n'eux pas vraiment le temps d'ajouter quoi que ce soit que l'on m'attrapais à nouveau par le bras et m'entrainait, mon pichet, ma coupe et moi vers le karaoké. Les filles me laissèrent boire au moins quelques verres avant de me mettre un micro dans les mains et de me faire monter sur la scène accompagnée de l'une d'entre elle pour une première chanson. Dans quoi est ce que je m'étais embarqué au juste? La fille choisie une chanson seule et me regarda une lueur d'amusement dans le regard. Riant je commençai à chanter avec elle la chanson de Katy Perry. Une fois la chanson terminé, je descendi et retournai à mon pichet et à ma coupe.

Deux coupes plus tard, on me trainait à nouveau jusqu'au micro pour chanter du Rihanna cette fois. La fille m'accompagnant était tellement soule cependant qu'elle chanta à peine le premier couplet avant d'abandonner le micro et de simplement resté planter là à me regarder. l'alcool aidant, je ne m'en rendis presque pas compte et chantai le reste seule, avant de retournai au bar, mon pichet vide. J'attendis d'avoir l'attention du barman avant de parler, le rouge à nouveau me montant aux joues, mais le ressentant un peu moins maintenant que l'alcool faisait effet. Merci Charlie, vous faites une sangria du tonnerre, mais je vous prendrais une bouteille d'eau maintenant si ses possible. Je devais quand même retourner à mon hôtel minable après et il valait mieux faire ce trajet pleinement consciente et sur ses garde, donc je devais maintenant redescendre.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/05/2017 à Miami. J'ai posté : 63

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Mar 16 Mai - 14:11

Charlie
Spencer

Chelsy
DiMarco

Boys will be boys
Oui l'idée de la soirée karaoké fonctionnai bien même si on se faisait plus casser les oreilles par des supposé chanteurs. Mais au moin les gens avaient du plaisirs et on était occupé comme pas possible. Trois derrière le bar et on était pas de trop et presque autant sur le plancher. Il faut dire que le bruit que le Cabaret qui ouvrait ses portes de nouveau avait vite couru dans la ville. D'ailleurs une jolie brunette vint commander une sangria mais la voyant timide comme pas possible je lui offrit un pichet de sangria. BOn ok Azra ne serait peut-être pas contente... non elle se foutrait de moi disant que c'était un plan drague un peu nul. Enfin toujours est-il que nous servions les gens et dans un moment tranquille je remplissais le lave-vaisselle mais j'entendis une voix sortir du lot sur Last friday night de Katy Perry Je me relevai aussitôt et mes yeux vert vit tout de suite la petite brunette à la sangria. Je fronçai les sourcil en l'entendant figé en l'écoutant. Depuis l'ouverture c'était une des meilleures.

- Alors Charlie? Elle a capté ton attention? dit une des serveuse venue poser son plateau.

Je la vis sourire en coin en haussant un sourcil. Je pris quelques minutes à regarder la jeune femme avant d'aller m'occuper de son plateau. En mélangeant les alcools je tendais l'oreille sur la chanson qui jouait.

- Tu as entendu ça? Elle a une voix puissante! C'est une des meilleures que j'ai entendues!

- C'est surtout une autre bien roulé Don Quichotte.

- Ah arrête vous pensez vraiment que je les fout toutes dans mon lit!


Elle termina sa chanson et retourna avec ses copines pendant que je retournai à mes clients détachant mon regard d'elle. SI petit mais avec une voix qui passait par-dessus les gens. D'ailleurs la foule c'était quelque peu calmer en l'entendant. Si elle n'avait pas eu de cours de chant alors elle avait ce talent inné. Je continuai mon travail mais du coin de l'oeil je la vis se diriger une nouvelle fois avec un de ses copine et entamer Stay de Rihanna. Aussitôt mes gestes se figèrent et je me tassai demandant qu'on me remplace le temps que j'écoute cette jeune femme. Bon ok sa copine était complètement bourrée et ne termina même pas le premier couplet se contentant de rester là debout muette pendant que la jeune femme continuai. Lentement le bar tut ses murmures et on senti l'énergie de la place changer. Elle avait vraiment un don. Torchon en main je croisai mes bras sur mon torse et comme le reste de la majorité de la salle on était suspendu à ses lèvres. Une voix si puissante et douce à la fois dans un corps aussi minuscule. Oui j'avoue j'étais totalement bluffé.

Je repris quand même mon boulot parce que j'avais des trucs à faire en tant que assistant-gérant mais la voix de cette jeune femme emplissait la bâtisse qui semblait muette. Je terminai de nettoyer quand une petite voix se fit entendre. Je me tournai vers elle remerciant le client que je servais. Je me dirigeai vers elle le pas nonchalant et un sourire en coin prenant doucement le pichet de ses mains.

- Bien je dois dire beauté des îles que votre chant est pas mal non plus.

Je lui fit un sourire entendu et allai prendre une bouteille d'eau et la posai sur le bar. Une bouteille d'eau... vraiment? Ceux qui buvait de l'eau était les anciens alcooliques ou les paumés. À vu de nez comme ça elle doit être paumée. Un sourire éclaira mon visage et je m'appuyai sur le bar le bras croisés et mes yeux à la hauteurs de siens.

- Allez que veux-tu d'autre à boire. C'est moi qui offre ce coup-là. Tu ne resteras pas sur une minable bouteille d'eau quand même alors que tu a presque rendue le bar muet. Dis-moi et je te le fais. Ah moins que.... Non attends ne bouge pas!

Je me tournai vers mes spiritueux et prit la liqueur de poire et le cognac. J'en versai un peu avant de mettre quelque rondelles de lime et des feuilles de menthe que j'écrasai au fond du grand verre. Je rempli le tout de soda après voir mis les glaçons. Une rondelle de lime et une petite feuille de menthe et je glissai une paille dans le verre en me retournant tout sourire. se n'était pas puissant comme cocktail juste... correct.

- Et voilà le cocktail Belle des îles. Disons que... c'est comme un prix pour avoir donner une pause à mes oreilles contre ses chanteurs qui m'arrache les tympans. Et si tu en veux un autre. Reviens me voir.

Je lui fit un clin d'oeil avant de me relever et nettoyer les ustensile qui montait dans le lavabo.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 09/05/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Sam 27 Mai - 16:04

 Elles sont tarées
L'argent ne coulant pas à flot et sachant que je devrais me rendre jusqu'à mon hôtel, ou en fait ce qui faisait de sa un hôtel en marchant, je préférais ne prendre qu'une bouteille d'eau après le pichet. J'aurais beau être raccompagnée par les filles j'aimais mieux ne pas faire le trajet trop soule. Remerciant donc Chalie pour le pichet, lui disant que sa sangria était génial, je lui demandai une bouteille d'eau. Rougissant sous son compliment je baissai le regard. Je sortie l'argent pour payer la bouteille d'eau et la déposai sur le comptoir avant qu'il ne revienne avec celle-ci.

J'allais le remercier lorsqu'il me demanda ce que je voulais à boire. J'allais poliment refuser, mais le voilà me disant d'attendre et partant me faire un verre. Finissant pas éclater de rire, j'attendis en le regardant faire. Lorsqu'il revint je le regardai déposer le verre sur le comptoir, avant de rire à nouveau en entendant ses paroles. Je pris une gorgée, curieuse. Merci, j'adore, mais en échange si tu as une demande spécial ne te gêne pas, je verrai ce que je peux faire. Je le regardai sourire aux lèvres, temps qu'une des filles chantaient avec moi, pour le reste ça m'allait. Une des filles arriva soudainement près de moi. Allez l'italienne, vient nous faire entendre ta voix à nouveau. Soupirant, je lançai un dernier regard à Charlie et attrapant verre et bouteille je repartie avec la blonde qui était venue me chercher. Les filles commençaient à sérieusement être amocher et chanter avec elles devenaient de plus en plus ridicule. Lorsque je ne passais pas la chanson au complet à rire comme une folle, je la passais à chanter avec une muette, donc seule. Par chance l'alcool avait pris le dessus donc la gêne était beaucoup moins présente. Lentement le bar commençait à se vider vue l'heure qui avançait.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/05/2017 à Miami. J'ai posté : 63

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Lun 29 Mai - 3:34

Charlie
Spencer

Chelsy
DiMarco

Elles sont tarées
Elle avait une belle voix puissante et sûre. Elle se démarquai des autres qui étaient passé avant elle et qui s'époumonnait à se faire croire qu'il était des Céline Dion en puissance ou des Michael Jackson des pauvres. Mais elle avait donné un très bonne pause alors pourquoi ne pas lui donner un "prix de consolation" son rire était disons contagieux et je lui glissai simplement le verre sur le bar et aussitôt elle en prit une gorgée en me disant que si j'avais une demande spéciale de lui faire signe. Je plissai les yeux en la regardant.

- On verra jolie demoiselle, mais aussitôt que j'ai quelque chose je te fais signe.

Mais aussitôt dit une de ses copines vint la tirer par le bras lui disant de venir  chanter. Je fis un petit sourire en coin entendant qu'elle était italienne. Ainsi c'était ça le petit côté ténébreux dans ses yeux sombre. Enfin je l'écoutai un peu. Quand elle ne riait pas elle chantait seule mais à chaque fois je restai scotché sur sa voix quelques minutes les mains bien à plat sur le bar la guenille pendant entre mes mains quand on me donna un coup dans les côtes. Je retournai donc à ma besogne en servant les clients portant de moins attention à la brunette. Lentement le bar se vidai et je partais le lave-vaisselle quand j'entendis des éclats de voix et des insultes en italien je me relevai pendant que le dernier barman remplissait le frigo à bière et me jeta un coup d'oeil inquiet. Je tournai un regard vers la source du bruit et ce que je vis me fis hausser un sourcil. Ce petit bout de femme engueuler ses... amies? Ouais parce que rendu là c'était pas des amies quand même! Je fis donc le tour du bar et arrivai rapidement à elle en lui mettant une main sur l'épaule.

- Hé! Chelsy! Viens ici...


Je souhaitai bonne soirée aux derniers clients quittaient toujours en gardant une main sur l'épaule de la jeune femme. Pour finir par baisser le regard vers le jeune femme.

- Calme-toi, j'irais te porter. Si tu es prête à attendre que je finisse mon ménage... Je t'offre le café et euh... je pense qu'il me reste des bols d'arachide.
je fis un petit sourire en coin.

J'allais au box du DJ et mis du Frank Sinatra avant de verser une tasse de café et l'apportai à la jeune femme. Aussitôt les notes de [url=Strangers in the night]Strangers in the night[/url]commença et me mit à fredonner sans m'en rendre vraiment compte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 09/05/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Lun 19 Juin - 14:03

Je détestais lorsque les filles m'appelaient l'italienne, je n'étais pas seulement italienne après tout j'étais aussi américaine. J'avais soupiré lançant un dernier regard au barman avant d'aller chanter à nouveau, le verre qu'il m'avait fait dans une main. Le reste de la soirée passa dans de drôle de performance, parfois je restait là, le micro dans la main à rire comme une folle, alors que d'autre je chantais seule. Je ne retournai cependant pas au bar, ne voulant pas ambitionner sur la gentillesse du barman.

Le bar se vidant doucement, il ne fini que par rester un ou deux clients, les filles et moi. Après une dernière chanson, vint l'heure de quitter le bar. C'est à se moment que sa dérapa. Les filles étant sensé me ramener à la maison avaient décidé sans me le dire de finalement prendre toute un taxi. La conductrice désignée, ayant elle aussi trop bue. La conversation tourna vite en dispute ou je me suis mise à les engueuler en italien, trop en colère pour vraiment me rendre compte de la langue que j'utilisais. J'étais prise pour soit, utiliser l'argent de mon repas du lendemain pour un taxi, soit partir à pied dans le foutu quartier dangereux ou je restais. Alors que ma voix clair balançait des insulte aux filles qu'elle ne comprenaient pas du tout, une main se posa sur mon épaule, me faisant taire. Je laissai les filles partir, et frustrée je levai la tête pour planter mon regard dans le sien, surprise par sa grandeur.

Mes joues rougirent à nouveau, ma colère se calmant, lorsqu'il m'offrit de venir me porter. J'étais cependant un peu mal à l'aise par ce que sa voulait dire, lui indiquer ou j'habitais, mais je n'avais plus vraiment le choix. Heu... Oui d'accord, si tu es certain que sa ne te dérange pas... Je ne refuserais pas. Répondant à son sourire, je l'observai aller mettre une chanson avant de me donner un café en fredonnant la chanson de Sinatra. Un petit sourire apparut sur mes lèvres. Je joignis ma voix à la sienne sans l'enterrer, juste fredonner avec lui une chanson que je ne pensais jamais entendre dans un bar. La voix de Charlie était très belle, sa voix grave, mélanger à la mienne claire, donnait quelque chose de très jolie. Une fois la chanson terminé, je regardai Charlie souriante. Je n'aurais jamais penser chanter du Sinatra dans un bar, tu me surprend. Je suis curieuse, mis à par lui, qui d'autre aimes tu écouter chanter? Buvant lentement mon café, je le regardai faire la fermeture, attendant de voir s'il me réservait d'autre surprise musical.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/05/2017 à Miami. J'ai posté : 63

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Lun 19 Juin - 14:54

De voir ce petit bout de femme crier des insultes en italiens à ses amies, si on peut appeler ça comme  ça.  Bon je n'étais pas calé en langues mais je reconnues quelques insultes disons... assez vulgaire pour une jeune femme. Des années dans l'armée avec différentes nationalités disons qu'on apprend pas que de belles choses. De ce fait je traversai de l'autre côté du bar en lui mettant une main sur l'épaule lui offrant de la raccompagner. Je lui fis un sourire en lui versant un café et lui donnant. Oui j'allais mettre un cd de Sinatra faisant rouler les yeux de l'autre barman. 

 Aidant à remplir le frigo avec mon collègue je chantonnais cet air que j'adorais. Sans m'en rendre compte la voix de la jeune femme se mêlait à la mienne, s'accordant sans vraiment que je réalise. Quand la chanson termina pour faire place à une autre de Sinatra je relevai les yeux vers la jeune femme quand elle me dit qu'elle ne pensait pas entendre du Sinatra dans un bar. Je n'eus pas le temps de répondre que mon collègue fit un rire.

- Et encore il n'a pas mit du Nina Simone.

 Je lui servis un regard lourd alors qu'il se bidonnait con me pas un. Je poussai un soupir et ouvrit la caisse pendant qu'il s'occupait du balai. Je remontai mon regard vert sur elle un sourire en coin. 

- Desolé pour ça. J'aime bien la pop. Justin Timberlake, Rihanna, Lady Gaga... enfin tu vois le style. Sinon quand je ferme le bar j'aime bien les crooners. Sinatra entre autre.

 Mon collègue revintrevint disant qu'il restait simplement la moppe à passer.  Je lui dit que je le ferais. Quand il nous souhaita le bonsoir. Le manteau sur le dos il se tourna vers nous un petit sourire espliegle sur les lèvres. 

- Au fait! Vos voix sont super ensemble! Bonne soirée les tourtereaux!

 Je roulai des yeux et secouant là tête. Je terminai de compter la monnaie avant de nous resservir un café. 

- Ne l'écoute pas. Tout pour me taquiner. Et toià chère.  J'ai bien vu que tu avais une belle voix pour de la pop mais chante tu autre chose ou tu réserve le meilleur aux insultes très vulgaire?

 Je tournai vers elle un regard moqueur en rangeant le surplus de la caisse dans une enveloppe de dépôt. Bon... disons que je voulais taquiner simplement ce petit bout de femme. Oui parce qu'elle m'arrivait au sternum. Je levais les bras et elle passait en dessous facilement
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 09/05/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Mer 21 Juin - 0:24

 Elles sont tarées
Buvant tranquillement mon café, je fini par joindre ma voix à la sienne, le regardant faire sa fermeture. Sourire aux lèvres je lui dis me surprendre en écoutant ce genre de musique et lui demandai qui d'autre en frais de chanteurs ou chanteuses il aimait écouter. Plutôt que d'avoir une réponse de Charlie, ce fut son collègue qui me répondit en ricanant. Je vis Charlie faire un regard lourd de sens à son collègue avant de me répondre après un soupire et m'avoir dit être désolé. Un petit sourire aux lèvres, je fis un clin d'œil à Charlie, je chantai le refrain de "Feeling Good" de la dite chanteuse. Le collègue du géant qui était sensé me raccompagner, quitta le bar après quelques mots échangé avec lui. Je baissai les yeux dans ma tasse, le rouge me montant aux joues en entendant le bonne soirée lancé par l'homme qui quittait les lieux. Nous resservant du café, les paroles de Charlie me firent relever le regard, mais pour le rebaisser aussitôt gêner de m'être laissé emporter un peut plus tôt. Désolé, j'ai tendance à me laisser un peu emporter lorsque l'on ne tient pas parole. J'haussai les épaules, en remontant le regard pour finalement répondre à sa question. J'écoute et je m'amuse à chanter un peut de tout, et quand je dis de tout c'est de tout. Je peux chanter une chanson de Sinatra, suivie de du BB King, pour ensuite chanter une chanson de Rihanna et tient pourquoi pas terminer par une d'Elliot Nash. J'ai un répertoire vraiment large de style musicale. Mes préférence reste cependant pour la pop et le blues. Je lui fis un petit sourire timide. La plus part des gens restaient surpris par le fait qu'une jeune fille de mon âge aime le blues. Mais toi, est ce que tu as toujours travaillé derrière un bar ou tu as d'autre talents cachés que ceux de faire d'excellant cocktail et de chanter du Sinatra? Rougissant à nouveau, je regardais un peu partout excepté lui.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/05/2017 à Miami. J'ai posté : 63

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Mer 21 Juin - 3:24

Charlie
Spencer

Chelsy
DiMarco

Elles sont tarées
J'aimais la musique plus relax pour faire la fermeture du bar. Bon d'habitude je la faisais pas Azra refusant net que je le fasse mais bon... elle était monté il y a quelques heures et je supposais que la jolie Rosemary était avec elle comme elle n'était pas là. Je chantais cette chanson que j'adorais et la voix se mêlait avec la mienne sans que j'enregistre vraiment que la jeune femme chantait avec moi. En fait je remarquai simplement que c'était une voix de femme avec moi. Pour traverser de l'autre côté du bar pour ouvrir le tiroir-caisse quand mon collègue parla de Nina Simone ce qui lui valu un regard lourd. J'aurais jamais dû lui dire que je mettais ce genre de musique pour... enfin cuisiner pour la fille avec qui j'allais passer la nuit. Son clin d'oeil me fit froncer des sourcils et mon sourire s'élargit en creusant un peu plus mes fossettes en l'entendant le refrain de "Feeling good" je tournai un regard vers mon collègue en haussant un sourcil.

- Ah bien... je vous dis VRAIMENT une bonne soirée.


- Tu fous le camp oui? Bonne nuit.


Le "tourtereaux" me fit pousser un long soupir mais il finit par quitter me laissant au moins le temps de nous resservir du café en lui demandai si elle chantait autre chose ou si elle ne la réservait que pour les insultes vulgaires. Je lui fit un sourire quand elle me dit qu'elle avait tendance à s'emporter rapidement si on manquait à sa parole. Ah bien... je le saurais.. si un jour. Mais elle me répondit en me disant qu'elle chantait de tout en passant de crooners, de blues à du plus récent. Quand elle parla du chanteur je fis un sourire en comptant ma caisse.

- Justement il vient ce produire le mois prochain tu devrais venir, il est juste trop bon.

Je finissais de compter ma caisse quand elle me demanda si j'avais toujours été derrière un bar ou si j'avais d'autre talent caché. Je fermais la pochette la main se figeant sur la fermeture éclair et mon corps se raidissant et se redressant, mon sourire descendant. Je me passai une main dans ma broussaille. Les yeux sur le tiroir-caisse j'articulai difficilement un:

- J'étais dans l'armée.

Je me tournai vers dos à elle placer la pochette dans une armoire barrée. Je refermai le tout en poussant un soupir et fermant les yeux. Je me tournai lentement vers elle et lui servit un regard mélancolique. Je fini par baisser le regard et aller au bar et prendre ma tasse entre mes mains.

- Mais bon... ya pas que du mauvais. Les Vaccona (grande vache), Cazza(connasse), Zubba(Idiote), Scemo(stupide) je sais parfaitement ce qu'il veulent dire. J'ai eu des compagnons d'armes de divers pays alors... ça aide pour apprendre les insultes.

Je lui fit un sourire en coin et pris une gorgée de mon café. J'allai fermer les lumières des frigos à bières et posai la carafe de café sur le bar et le contournai pour aller m'asseoir à ses côtés. Je me tournai à demi vers elle les coudes appuyés sur le bar ma tasse entre les mains et un petit sourire.

- Alors, tu sais déjà que je chante du Sinatra et que je fais de bons cocktails mais si tu veux savoir mes autres secrets, il va falloir que tu les découvre toi-même.


Bon j'étais pas stupide pour lui envoyer une vanne à deux balles. Si j'aurais voulu la mettre dans mon lit je l'aurais fais mais bourrée comme elle était et surtout à pied. Ma responsabilité de barman était qu'elle entre en sûreté. Puis si j'avais bien compris ses connasses de copines l'avaient laissé en plan.

- Alors Beauté des îles Italiennes, on fini le café, car on ne gaspille pas de café et ensuite je vais te reconduire pour que tu arrive chez-toi. J'ai pas envie que la chanteuse qui a sauvé ms tympans ne reviennent plus chanter. Tu as un très belle voix Chelsy, vraiment je le pense.

Pour qu'elle réussisse à capter mon attention et que je bénisse le fait qu'elle prenne le micro pour soulager mes pauvres oreilles, elle avait vraiment une belle voix. Un clin d'oeil plus tard je retournai à ma tasse dont je bus tranquillement le liquide avant de poser ma tasse.

- Tu as appris à chanter où?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 09/05/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Lun 17 Juil - 13:54

Lorsqu'enfin le serveur quitta le club, nous laissant sur un bonne soirée les tourtereaux me faisant rougir, Charlie me dit de ne pas l'écouter avant de me questionner sur mes goûts musicaux, faisant une blague sur ma petite frustration que j'avais laisser débordé. M'excusant, je lui parlai ensuite de mon large répertoire musical. De petites étoiles apparurent dans mes yeux lorsqu'il me dit qu'Elliot viendrait prochainement dans le bar. Je n'y manquerai certainement pas. Je lui fis un petit sourire avant de lui demander s'il avait toujours travaillé dans un bar ou s'il avait d'autre talents que celui de faire des cocktails. Je le vis alors se raidir et je regrettai aussitôt ma question. Il me répondit d'une simple phrase qui me fit sourciller, les yeux sur ma tasse. Je ne l'imaginais pas dans l'armée, je ne le connaissais pas beaucoup, mais il ne semblait pas homme à être un solda. Je fini par relever les yeux et croiser son regard mélancolique. Je fini cependant par éclater de rire, rougissant légèrement, en l'entendant répéter les insultes que j'avais lancé un peut plus tôt. J'ai tendance à laisser les mots dépasser un peut mes penser lorsque je suis en colère... Je ne pensais pas cependant que quelqu'un avait compris ce que je disais. Je le regardai ensuite fermer les lumières et venir s'asseoir à côté de moi. J'écoutai ce qu'il me dit au sujet de ses talents et préféra le prendre en riant que de voir là une vanne idiote. Je verrai bien alors... Je pris une nouvelle gorgée de mon café, avant de rougir à nouveau sous le compliment de Charlie. Sa me va, merci beaucoup. Je bue à nouveau dans ma tasse, puis relevai le regard lorsqu'il me posa sa question. Je lui fis un petit sourire triste en posant ma tasse. J'ai apprit à chanter dans la chorale de l'église ou mon père m'emmenait depuis ma naissance. J'ai toujours détesté cette habitude, n'étant pas plus croyante que ça, mais à chaque fois la chorale faisait naitre en moi en sentiment incroyable et j'ai fini par demander à me joindre à eux. La chef de chorale m'a tout appris, c'est une femme incroyable que j'ai laisser tombé... J'avais été plusieurs années dans cette chorale. Enfin, jusqu'à ce que j'ai à faire un solo et qu'aucun son ne sortie me faisant foir l'église en courant, morte de honte. Secouant la tête pour chasser se mauvais souvenir, je bue la dernière gorgée du liquide maintenant froid dans ma tasse avant de la déposer et de regarder Charlie. Et toi quand as-tu découvert la magie des cocktails?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/05/2017 à Miami. J'ai posté : 63

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Lun 17 Juil - 16:39

Voir ce petit but de femme s’époumoner sur la scène avec une voix à faire jalouser la Castafiore mais ensuite entendre les insulte sortir de sa bouche comme un petit chat qui feule c'était un contraste intéressant mais elle était haute comme trois pomme et elle gueulai comme une mama italienne sur ses gamins. Enfin je lui dit que justement le chanteur venait se produire la mois prochain et le ravissement dans ses yeux ne m'échappa pas du tout. Il avait quoi se chanteur pour que la moitié des filles de Miami bave dessus? Bon oui il était gentil et vraiment terre à terre alors disons que les gens le sente. Quand elle dit qu'elle n'y manquerais certainement pas je fis un petit sourire.

- Alors je te réserve un pichet de sangria pour toi. Ou autre cocktail que tu voudras.

Je lui sorti quelques insultes qui avaient capté mon attention et qui oui m'avait sourire quand elle criait contre ses copines. Elle avait tendance à se laisser emporter? Pas qu'un peu jolie dame! Cependant ceci me fit sourire quand elle me dit qu'elle ne pensait pas que quelqu'un avait compris, se qui me fit rire doucement.

- Oh mas j'en ai entendu des pire dans les rangs. J'ai quelques insultes en divers langues. L'avantage d'avoir quelques compagnons d'armes de divers coin du monde. Mais bon... je ne le dirais à personne.

Je lui dit qu'on finissais le café, car de toute façon je ne serais pas couché avant un bout alors... Mais le compliment que je lui fis à savoir qu'elle avait une très belle voix je le pensais vraiment, je me demande comment il se fait qu'elle ne se soit pas fait remarqué avant mais ce n'était peut-être pas l'ambition de la jeune femme devenir une vedette de la scène. Elle me remercia quand je la vis rougir simplement à ce compliment ce qui me fit sourire doucement avant de retourner à mon café que je sirotai avant de poser ma tasse et lui demander où elle avait appris à chanter. En fait ça ne me surprenait pas vraiment de savoir qu'elle fréquentait les églises tout petite, les italiens étaient reconnus pour leur grande piété. Ce qui me surpris était qu'elle n'était pas plus croyante que ça. Bon pas que j'étais un fervent de l'église non plus mon père étant TRÈS à cheval sur la tradition mais parfois dans les tranchées je me suis surpris à supplier Dieu de me ramener en vie à la maison. Je fronçai les sourcils en l'entendant dire qu'elle avait laisser tomber une dame merveilleuse. Je gardai mon regard vert dans le sien attendant qu'elle continue mais elle changea de sujet en me demandant où j'avais découvert la magie des cocktail. J'éclatai de rire en l'entendant.

- La magie des cocktails, j'aime bien. Dans mes permissions. Oui quand on avaient des permissions je sortais dans les bar militaire et après avoir décidé d'arrêter de me bourrer la gueule j'ai essayé divers cocktails. Je tentais de dénoter les alcools, le goût. Je t'avoue qu'il y en a qui sont pas super bons.

J'avalai ma dernière gorgée de café froid d'un trait et me relevai pour en prendre un autre faisant signe à la jeune femme si elle en voulait d'autre. Une fois sa réponse donnée je retournai m'asseoir à ses côtés en poussant un soupir et chassai une mèche de cheveux d'un mouvement de tête.

- Quand je suis parti de l'armée j'ai voyagé quelques mois simplement pour profiter de la vie. J'ai travaillé à San Francisco avec un barman génial et j'ai suivit un cours en mixologie pour avoir mon bar. Mon défi était de deviné le cocktail des clients simplement d'un regard. Et je pense pas me tromper souvent. Et qu'est-ce qui vous amène à Miami Chelsy?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 09/05/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Mer 19 Juil - 13:58

J'avais été très heureuse d'apprendre qu'Elliot Nash allait faire un show d'ici peut. Il était certain que je ne ratterait ça pour rien au monde. Je devrais me serrer un peut plus la ceinture pour avoir un peu de sous pour pouvoir prendre au moins un verre ou deux, mais pour voir le chanteur ça en vallait la peine. Contrairement aux autres filles de mon age, ce n'était pas pour sa belle gueule que je voulais le voir, mais pour le côté métier. J'aimais chanter ses chansons et le voir sur scène pourrait peut être m'aider un peu. Je lui fis un sourire lorsqu'il me dit qu'il me réserverait un pichet ou un verre.

Vint ensuite le sujet des insultes que j'avais lancé aux filles qui m'avaient laissé tombé. Savoir que quelqu'un m'avait compris donc m'avait entendue être aussi grossière me gênait un peu. Je savais bien sûr qu'il y avait pire comme insultes que celles que j'avais lancées, mais bon, je ne pensais pas non plus que quelqu'un me comprendrait... Il me complimenta ensuite sur ma vois, me faisant rougir, puis me demanda ou j'avais appris à chanter. Lorsque j'en arrivai à la chef de choral que j'avais laissé tomber en fuyant, incapable de faire mon solo devant une église pleine à craquer pour la messe de minuit, je fut incapable de poursuivre et malgré son regard accrochai au mien je lui demandai finalement ou il avait apprit à faire ses cocktail. J'écoutai son histoire sourire aux lèvres, riant légèrement lorsqu'il me dit en avoir goûté des pas super bon. Il termina ensuite son café et se resservit m'en proposant. Oui s'il te plait. Je lui fis un petit sourire et écoutai la suite de son histoire. Jr bue une gorgée et le regardai avant de lui répondre. Une bourse étudiante, ma fait quitter le domicile paternel pour venir m'installer dans cette ville paradisiaque. Je viens donc ici pour réaliser mes rêves plutôt que ceux de mon père. Bon, pour le moment, si je repensais à ma chambre, sa ressemblait plus à un cauchemar, mais je tentais de changer ça. Je bue une gorgée du liquide brulant avant de lui sourire à nouveau. La bourse me permet de faire le cour en soin animalier que je veux suivre depuis que je suis toute petite. Pour le reste... JE verrai ou la vie m'apportera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/05/2017 à Miami. J'ai posté : 63

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Mer 19 Juil - 17:18

Malgré sa timidité la jeune femme était attachante et je dois avouer qu'elle avait un sourire magnifique et des yeux d'ébènes qui oui accrochait le regard mais vu l'âge je pourrais être son grand frère. Enfin là n'était pas la question mais celle de simplement papoter avec la jeune femme pour faire connaissance. Que ça aille au futur spectacle du chanteur ou simplement à ses insulte balancé à la gueule de ses supposé copines le tout était fait dans la légèreté et dans la bonne humeur. Simplement deux personnes qui parlaient simplement. D'ailleurs elle me demanda comme j'avais connu l'univers du cocktail et je lui répondis avec plaisir allant même me resservir une tasse de café ainsi qu'à la demoiselle avant de reprendre ma place à ses côtés et de continuer mon baratin en lui renvoyant la balle en lui demandant ce qu'elle venait faire ici. Oui bien à entendre on voyait vient qu'elle débarquait d'Italie directement.

Sa réponse ELLE, elle me surprit. Ainsi j'étais pas le seul en ce bas monde dont le paternel voulait régir sa vie. Je me redressai en l'entendant soudainement intéressé à ce qu'elle avait à dire sur ça. Mais le "JE verrai" me fit dresser un petit sourire sur les lèvres. C'est exactement la même chose que je dis à mon père que c'était MA vie et que puisque j'avais ce que LUI voulait je pouvais bien décidé maintenant.

- Alors là le papa contrôlant j'en connais un rayon. Selon mon père je travaille dans un lieu de perdition, un lieu de luxure encourageant à la débauche et à la vie marginale. dis-je dans un petit ricanement

Je tournai la tasse du bouts de doigts mon regard plongé dans le liquide et je fini par relever lentement le regard vers elle en me passant une langue sur les lèvres.

- C'est bien que tu prenne les rennes de ta vie aussi rapidement Chelsy. Moi j'ai attendu trop tard mais bon... mon père me rabâchait que "On ne démissionne pas de l'armée". Mais je me suis juré que je ne me ferais plus mettre dans une prison. Que se soit un boulot, mes passe-temps ou même une éventuelle copine. Mais ça... c'est pas fait encore. Donc prends ton temps ma belle, c'est ta vie... pas la sienne.

Si je pouvais épargner une vie malheureuse à cette jeune fille c'est bien en lui disant de vivre selon ses rêves à elle et non pas celui de ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 09/05/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Lun 24 Juil - 13:54

 Elles sont tarées
Après avoir écouté ce qui l'.avait amené à travailler dans les cocktails, je lui expliquai la raison de ma venue à Miami. Je parlais rarement de la relation entre mon père et moi ou encore du fait que j'avais presque fuit pour venir jusqu'ici, et encore moi de ce que mon père avait envisager pour la vie de sa fille. L'alcool m'aidant probablement à parler un peu plus de moi que ce que je ne l'aurais fait en temps normal, je lui dis que plutôt que de réaliser le rêve de mon père, je m'obstinais plutôt à vivre le mien, attendant de voir ce que la vie me réserverait pour prendre mes décisions moi même.

Lorsqu'il me répondit dans un ricanement, je laissai échapper un petit rire avant de le regarder, contente de voir que je n'étais pas seule à vivre ainsi et à me battre pour mes rêves. Selon mon père, plutôt que de réaliser mes rêves et de travailler pour, je devrais plutôt me trouver un mari, ou plutôt le laisser m'en trouver un, et fonder une très grande famille. Le grand rêve italien quoi... J'écoutai ce qu'il me dit et lui fit un sourire, avant de regarder le liquide dans ma tasse. Mon père avait tenté le coup de décider de ma vie, mais je ne l'avais pas laisser faire, tout comme je ne laisserai jamais personne le faire. Merci Charlie, j'ai bien l'intention de vivre comme je le veux et non comme quelqu'un d'autre le voudrait, peut importe qui serait cette personne. Même si pour le moment sa ressemble presque à un cauchemar... J'éclatai de rire en pensant à ma chambre et à mes nouilles. Mais si ses le prix à payer pour réaliser mon rêve et bien temps pis, ce sera ainsi. Je bue une gorgée de mon café avant de le regardai à nouveau. Maintenant, quel rêve te reste t-il à réaliser? Réalisant que ma question était plutôt indiscrète, je rougie un peu avant de rebaisser le regard vers ma tasse. Enfin, si se n'est pas trop indiscret... 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/05/2017 à Miami. J'ai posté : 63

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Jeu 27 Juil - 1:18

Je connaissais bien le papa contrôlant, celui qui voulait que la "tradition" se perpétue. Celle que les garçons sont les digne représentant de la famille et devaient offrir une lignée digne de se nom. Ouais... j'aurais peut-être fait ainsi s'il ne m'avait pas gonflé avec ces trucs religieux à la con peut-être que je serais un bon mari et un fier papa mais... non il avait décidé de m'envoyer dans l'armée contre mon gré, obliger à suivre toute mes années et finalement en faire une carrière. Pourquoi qu final? Simplement se la péter devant ses amis? Devant la communauté de son église? De dire aux gens du quartier combien son fils respectait les traditions? Il a dû fermer sa gueule quand son fils merveilleux avait décidé de parcourir le monde quelques temps pour finir à San
Francisco à bosser dans un bar et finalement avoir SON bar et faire les cocktails lui-même suite à une formation. Quand elle me parla de son propre père et de ses grands rêves pour sa fille. Je fis tinter ma tasse avec la sienne et lui jetai un regard complice.

- Bien mon père c'est exactement la même chose. Suivre la tradition familiale, suivre les directives de la bible. Pour ensuite trouver une gentille femme et faire une flopée de bébé. Toi c'est le grand rêve Italien, moi le grand rêve traditionnel Américain. Finalement... on est pas si loin toi et moi.

Je lui fis un sourire en coin. Je lui donnai un simple conseil de vivre sa vie POUR ELLE et non pour ce que les autres voulaient ou attendaient d'elle. Si je pouvais éviter à cette jolie demoiselle de se retrouver dans une vie qu'elle ne voulait pas.... comme je l'ai été.

- On a toujours un prix à payer des fois plus ou moins grave mais une fois le but atteint on se dit que les efforts en valaient la chandelle.

Je pris ma tasse qui se figea sur mes lèvres en entendant sa question. Je pris quand même ma gorgée que j'avalai lentement avant de poser ma tasse sur le bar. Je pris une grande inspiration le regard pensif.

- J'aimerais voyager. Je n'ai fait que quelques mois dans les pays où j'étais en mission mais... j'aimerais découvrir vraiment les autres culture. Les couchers de soleil dans le désert son magnifique. Le ciel qui devient d'un rouge tellement prononcé que le sable en prend la teinte.

Mon regard s'illumina en parlant de ceci. S'il y avait une chose c'était une des chose que j'aimais d'être positionné pendant des mois à une place. On y voyait des paysages à couper le souffle. Je restai un moment pensif avant de me tourner complètement vers elle.

- Les enfants sont si merveilleux dans ces pays, les femmes... enfin.. elle seraient surement jolies si on les voyaient vraiment. Sinon pour mes rêves... c'est une question assez large beauté des îles. Peut-être rencontrer une femme et avoir une famille malgré on âge mais bon... il faut que je sois lucide aussi. Mais vivre simplement sans me casser la tête et prendre la vie comme elle vient. Et toi jolie demoiselle, quels sont tes rêves?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 09/05/2017 à Miami. J'ai posté : 65

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Mer 30 Aoû - 21:04

 Elles sont tarées
Je racontai à Charlie les grands projets que mon père avaient pour moi, heureuse de savoir que je n'étais pas seule dans cette situation. Sa tasse venant tinté contre la mienne, il me jeta un regard auquel je répondis par un sourire. Écoutant ce que son père voulait pour lui, je me dis que finalement nos pères se seraient bien entendu. Son conseil me fit ensuite sourire. J'avais beau être timide, je ne laisserais personne diriger ma vie et ce même si pour réaliser mon rêve je devais vivre dans cet hôtel miteux et manger des nouilles pendant des années. Lui disant que pour l'instant tout ça ressemblait plus à un cauchemar j'éclatai de rire. Après avoir bue une gorgée, je lui demandai quels rêves il lui restait à réaliser avant de rougir en réalisant que c'était une question plutôt personnelle.

J'écoutai sa réponse un sourire apparaissant sur mes lèvres devant son regard. Je rougie légèrement en entendant à nouveau le surnom qu'il m'avait donnée. Un phrase me fit cependant relever un sourcil. Tu n'es pas SI vieux quand même... Rougissant, je bue finalement une gorgée avant de répondre à son retour de question un sourire rêveur aux lèvres. Pour commencer, terminer mes cours en soins animalier. Ensuite avoir ma propre clinique vétérinaire et finalement ouvrir un refuge. Je me retournai vers lui riant légèrement. Il y à aussi bien sûr le rêve de toutes femmes qui se respecte, c'est à dire trouver l'amour et fonder une famille, Mais pour le moment je rêve surtout d'aller retrouver mon lit et de passer une bonne nuit de sommeil, sans vouloir être impolie... [/color] 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/05/2017 à Miami. J'ai posté : 63

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   Jeu 31 Aoû - 0:46

Malgré ce que je pensais nos vies n'était pas si loin une de l'autre. Elle c'était le grand rêve à l'italienne et moi la simple culture conservatrice et bornée de l'Amérique. Je n'ai pas eue une enfance malheureuse au contraire j'étais assez bien même si ma mère était plus du genre soumise que femme de tête. Peut-être pour ça que j'aimais les femmes de tête au caractère bien trempé. Enfin je lui répondis concernant mes propres rêves mais mis à part les voyages, les paysages magnifiques qu'on pouvait voir. Cependant quand je vins sur l'histoire d'avoir une famille et qu'il ne fallait pas que je me leurre sur mon âge, son commentaire me fit sourire et je la regardai en haussant un sourcil.

- Alors je le retient comme compliment

Oui bon 40 ans c'était pas SI vieux je l'admet mais disons que comparer à elle.... peut-être oui. Donc je lui renvoyai la question en e tournant vers elle. Je dois dire, elle m'impressionnait. Jeune, déterminée et ambitieuse. Et à ce que j'ai vu elle avait un caractère bien trempé. elle arriverait à tout si elle gardait cette attitude, ce.... ce je ne sais quoi que je sentais chez-elle. Je fis un sourire compatissant et me levai en avalant la dernière gorgée de mon café lui laissant le temps de finir le sien avant de nous débarrasser des tasses que je lavai rapidement ainsi que le silex presque vide de café. J'éteignis donc les dernières lumières en attrapant mes clés et fit sortir la demoiselle et verrouillai la porte. Une fois à ma voiture et la jeune dame embarqué dedans je demandai ou je la déposai et me mis en route simplement. Une fois arrivés et que la jeune femme ouvrit la porte je l'arrêtai simplement de la voix.

- Chelsy, faites attention dans ce quartier. J'espère vous revoir bientôt beauté des îles. dis-je avec un sourire gentil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Charlie- Elles sont tarées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charlie- Elles sont tarées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charlie- Elles sont tarées
» Grim ▬ Quand les brebis enragent, elles sont pires que les loups. (end)
» Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']
» elles sont belles, les entreprises françaises...
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Miami dans sa splendeur :: Coconut Grove :: Coconut Cabaret Club-
Sauter vers: