Partagez | 
 

 Les Bahamas - Elliot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 9 Mai - 1:34

Je ne m'étais pas fait prier pour aller me blottir dans ses bras. Une de ses mains caressant mon épaule, alors que l'autre tenait ma main, il vint poser ses lèvres sur mon front au moment même ou je le questionnai sur ce qu'il voulait dire en disant que chez lui je pourrais me laisser aller. Je ne voulais pas que quelque chose change. Ce que nous venions de vivre était génial et je ne voulais pas que ça change. Il se figea cependant en entendant ma question, faisant manquer un battement à mon coeur. Je cessai de respirer en attendant sa réponse, en attendant de savoir ce que j'avais dit de mal pour qu'il se fige.

Recommençant à respirer en l'entendant simplement répondre, ou du moins tenter de répondre à ma question. Je fini cependant par froncer les sourcils, pas trop certaine de comprendre ce qu'il voulait dire. Lorsqu'il se reprit me parlant des voisins, je fronçai encore plus les sourcils. Ho, les voisins je m'en fou!... Enfin je veux dire... Je ne savais pas si j'avais ta permis... Enfin si je pouvais... Enfin... Heu... J'étais complètement perdue en ce qui concernait ce que je pouvais faire ou non, c'était un peut perturbant. Alors que je m'étais attendu à recommencer à avoir mal en me donnant à lui, a recommencer à obéir à quelqu'un, je me retrouvais à être libre comme l'air et à être très loin de souffrir.

Lorsqu'il me parla de m'abandonner complètement, avec un doux sourire aux lèvres, je le regardai, incertaine d'en être un jour capable. Alors qu'il bécotait une de mes mains avant de la déposer sur mon torse je me rendais compte que Zack m'avait vraiment embrouiller le cerveau. Je l'écoutai ensuite m'expliquer ce qui serait différent avec lui, me rassurant et m'effrayant en même temps. Mes joues rosirent en entendant ce qu'il me murmura à l'oreille. Puis ses yeux vinrent se planter dans les miens.

Savoir que tout ce qu'il voulait était que je sois heureuse me combla de joie. Je me rappelais très bien que la première fois ou l'on avait parlé de Zack, Elliot m'avait dit clairement ne pas être d'accord avec la façon dont notre ancien agent traitait les femmes. Je souris serré contre lui en l'entendant parler de ses soeurs. J'ai d'autres questions... Heu... Si ça ne te dérange pas... Je soupirai frustrée. Je détestais être aussi perdue, e détestais avoir autant de la difficulté à parler. Es-tu certain d'être prêt à vivre comme sa? ... Enfin je veux dire, si j'ai bien compris... Ce n'est pas normal comment il m'a montrer à agir... Et, on va probablement se retrouver souvent dans des situations... Hors normes. ... Tu es certain d'avoir la patience? Je le regardai une fraction de seconde avant de baisser le regard. J'étais lancé à parler et poser des questions, aussi bien continuer pendant que j'en étais capable. J'aimerais savoir pourquoi tu avais choisie de porter le complet pour la chanson de ton rappel? Et j'aimerais te rappeler que tu es avec la designer de ce complet et que je sais très bien qu'il y avait une ceinture à tes pantalon... Ho... J'allais demander pourquoi la ceinture avait disparut, mais la réponse à ma question me frappa en plein visage. Heu... Je... Enfin... Je poussai un long soupire. Oui Zack avait fait... Des trucs, mais je n'y aurais même pas pensé. Écoute, tu n'as pas besoin de faire disparaître des vêtements... Enfin le jour ou quelque chose va me déranger... Je te promets de te le dire... Du moins, te le faire savoir au moins. Ce qui aurait pus le plus me déranger, il n'en portait pas donc, sa ne serait pas supposer arriver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 9 Mai - 16:43

J'étais bien collé contre elle. Je fixai le plafond en faisant de petits ronds sur son épaule avant de lui donner un bisous sur son front et tout se figea quand elle me posa sa question. Je tentais du mieux que je pouvais mais il me semblait que c'était tout sauf clair en fait. Mais quand elle me dit qu'elle se foutais des voisins et qu'elle ne savait pas si elle avait ma permission sans terminé le mot et le tout en bafouillant je fis un petit sourire tendre en lui servant un regard semi-sévère.

- Tu pourras faire tout le boucan que tu voudras si tu le souhaite.

Je continuai en lui disant qu'un homme; un vrai, pas comme l'enflure qui nous avait servit d'agent, aimait faire plaisir à sa partenaire et surtout l'entendre pendant l'acte. Ses petites joues rosirent me faisant hisser un petit sourire aux lèvres. Oui bien on était loin de là mais un jour peut-être, avec de la patience et du temps. D'ailleurs je lui rappelai que la première fois qu'on c'était vu je lui avait clairement dit que ce n'était pas ainsi que l'on traitait une femme. Quand elle me dit qu'elle avait d'autre questions si ça ne me dérangeais pas je baissai le regard vers elle attendant la suite sans rien dire de plus. Mais alors là c'était une avalanche de questions lancé un peu pêle-mêle. Ok... démêlons tout ça en premier. Je me redressai en position semi-assise et la regardai tendrement.

- Oui je suis prêt à vivre comme ça. Je t'ai dis que je ne te laisse plus partir. Est-ce qu'il va avoir des situations hors normes? Oui peut-être mais je suis prêt à composer avec. Est-ce que je serais patient? Je dois te rappeler une certaine chanson que j'ai bloquer dessus pendant des mois? Alors oui je serais patient... Je suis très patient avec toi ma colombe.

Puis quand vint la question du complet je baissai le regard surtout quand elle parla de la ceinture. Elle le comprit assez rapidement d'ailleurs mais je ne voulais pas lui dire que j'avais entendu plein de choses concernant ce grand débile et vu certaine choses alors oui j'avais fait disparaitre la ceinture. Il y avait trop de choses que j'avais vu et entendu avec ce connard que je ne voulais pas lui rappeler certaines choses.

- Le complet... ouais bien c'était pas lui au départ mais je me le suis permis parce que c'était mon dernier soir avant de retourner à Miami puis... j'avais l'impression que tu étais un peu avec moi.

Ouais... ça faisait vraiment cucul mon truc. Mais bon je l'avais senti ainsi. Je me sentais un peu mal de lui dire en fait mais bon c'était dit. J'étais un gros cucul fini.

- Puis... quand je t'ai vu là à la barrière et ce grâce à mon guitariste d'ailleurs, je me suis retenu pour ne pas arrêter ça là et aller te voir direct. Mais je me suis dit que tu aimerais l'entendre au complet. Puis avoue que...

Je me re-glissai sous les couvertures, en me tournant sur le côté mon visage à quelque millimètres du sien et en pliant mon bras sous ma tête. Je plongeai mes yeux bleu dans son regard sombre pétillant.

- J'étais plutôt class et que... ça faisait un sacré beau rappel d'un certain défilé ou on avait un peu trop abusé de la bouteille.


Je lui fit un petit sourire en coin haussant les sourcils. Je caressai ses cheveux en batailles n'osant pas bouger. Je me rapprochai un iota, un rikiki peu en fait.

- D'ailleurs je sais plus si je te l'ai dit mais... tu étais magnifique. La plus belle sur le podium.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Ven 2 Juin - 2:28

J'avais posées plusieurs questions en rafale, me sentant capable, aussi bien en profiter. Je voulu tout d'abord m'assurer qu'il était pleinement conscient que nous allions probablement vivre des situations étranges, dû à mon passer. Déjà, lui poser mes questions sans lui avoir réellement demander l'autorisation avant me semblait... Étrange. Je le regardai se redresser un peu avant de me jeter un regard ou brillait une douceur rassurante. Je lui fit un sourire rassuré en l'entendant me répéter qu'il ne me laisserait plus repartir. Je ne partirai pas Elliot, du moins pas sans toi. Je le questionnai ensuite sur le complet, j'étais curieuse de savoir pourquoi il l'avait choisi pour cette chanson précisément. Je pris cependant la peine de lui dire que ayant fait ce complet je savais qu'il y avait une ceinture. Je réalisai ensuite pourquoi il avait fait disparaître ce bout de cuir. Baissant le regard je lui précisai cependant que de faire ça ne servait à rien et que si vraiment un vêtement me dérangeai je lui ferais savoir, sachant très bien que le seul morceau de tissu qui pouvait m'affecter... Il n'en portait pas. Je l'écoutai m'expliquer pour le complet, un doux sourire apparaissant sur mes lèvres. Je le laissai continuer ne le lâchant plus des yeux. Oui je suis heureuse de l'avoir entendu au complet... Elle est... Magnifique. Je l'aimes encore plus maintenant qu'elle à une signification pour... Nous. Se reglissant sous les couvertures, son visage tout près du mien, mon regard se perdit dans le sien. Je lui fis un petit sourire en entendant ses paroles. Tu n'as pas besoin de ce complet pour être class Elliot... Mais j'avoue que ce qu'il rappelle est plutôt... Plaisant. Il se rapprocha légèrement avant de reprendre la parole, faisant à nouveau rosir mes joues. Je... Merci. Mon regard était à nouveau perdu dans le sien. À mon tour je me rapprochai légèrement, mes lèvres frôlant les siennes. Je... Je t'aime Elliot. J'avais retenue tellement ses mots que maintenant que j'arrivais à les dire, je ne me lasserais jamais de le faire, même si ça paraissait minuscule comme mot à côté de ce que je ressentait pour lui. J'allai rechercher ses lèvres doucement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Ven 2 Juin - 11:50

Oui elle m'avait bombarder de questions mais je lui avais répondu avec toute la compréhension et tout la douceur du monde. Si je voulais qu'elle soit elle-même je devais lui faire comprendre que ce qu'il lui avait enfoncé dans le crâne était un ramassis de conneries. Jamais je ne lèverai la mains sur elle, jamais je ne le pourrais. Non mais sérieux regarder ma grosseur et la sienne! Je la brise en mille miettes! D'ailleurs elle me dit qu'elle ne partirais pas, du moins sans moi et pour toute réponse je lui fis un large sourire resserrant mon étreinte sur elle. Vint les questions sur le complet et le mystère de la ceinture disparue. J'étouffai volontairement que j'avais vu Zack étrangler une mannequin avec la ceinture quand je ne l'avais pas surpris à claquer les cuisses d'une autre. Ce qui lui avait valu un coup de ceinture mémorable pendant que la pauvre fille se sauvait en pleurant. Oh que oui je m'en étais donné à coeur joie lui disant que la prochaine fois je lui ferais subir le même sort. Mais bon pour le moment je lui dis que j'avais choisi ce vêtement simplement parce que j'avais l'impression qu'elle était avec moi.

- Je l'ai terminé après que... après que Buddy m'ai ait réalisé à quel point je t'aimais. Il fallait que je la finisse avant de te revoir... Puis, pour le complet... j'ai pu voir comment tu me trouvais trop sexy dedans quand je l'ai mis. dis-je sourire en coin

Je me replaçai tout près d'elle mes yeux dans les siens pendant que ses lèvres frôla les miennes pour me dire une Je t'aime bien senti alors que mon coeur bondi dans ma poitrine je répondis avec la même douceur qu'elle la serrant contre moi. Je rompis le baiser en me frottant les yeux et en baillant. J'avais quand même une tournée de terminée et les émotions qui avait été très forte ce soir étaient venus à bout de moi. Sentant la chaleur de son corps, mon bien-être je me détendis contre elle mon bras autour d'elle et ma main prenant la sienne mollement avant de sombrer lentement dans le sommeil. J'avais plus besoin de son chandail, je l'avais là à mes côtés le nez enfoui dans ses couronne dorée. Je dormais bien et paisiblement en fait. Je bougeais peu de peur qu'elle s'évapore. Ce fut les rayons du soleil qui me frappèrent en plein visage qui me fit ouvrir un oeil. Merde j'ai oublié les rideaux! Je battis des cils mais mon regard tomba sur la jeune femme endormie. Je fis un sourire tendre et je fis glisser  mon bras sous elle et se fut une fois debout les boxers en mains que je réalisai que c'était presque un remake de... non elle ne partirais pas elle me l'avait dit. Je tirais donc les rideaux pour la laisser dormir quand je vis mon téléphone. Je m'enfermai donc dans la salle de bain en fermant la porte doucement et activai ma boîte vocale. J'étais curieux des messages qu'elle m'avait laissé. Mais avant une douche! Douche que je pris rapidement d'ailleurs. J'attrapai la serviette épongea mes cheveux et m'essuyai rapidement avant de nouer la serviette autour de ma taille. J'attrapai donc mon téléphone et écoutai les message. Bon le premier en était un qu'elle s'excusait et qu'elle tenterais de me rappeler plus tard. J'ouvris la porte quand j'entendis le deuxième ou elle était complètement bourré. Non.... elle se bourrait la gueule? Un léger sourire aux lèvres. BOn ok je comprenait pas tout parce que sérieusement... elle était complètement bourrée mais le "Je suis désolé.... je t'aime Elliot... faut tu que le sache... jeeee t'aiiiimeuuuuh" Me fit pincer les lèvres.  Mais le second me fit perdre mon sourire et mon coeur s'arrêta de battre un instant.

- C'est bon Elliot.... j'ai compris je t'embêterais plus...


Et le déclic qui m'acheva. Elle avait vraiment pensé que... Elle aussi elle avait pensé ça? Elle aussi elle avait pensé que je m'étais joué d'elle?. J'effaçai le dernier message en baissant le regard. J'allai m'asseoir sur le bord du lit prenant soin de ne pas la réveiller le téléphone tournant entre mes mains. Elle n'avait pas pu croire un truc pareil? Oui bon en même temps c'est pas comme si j'avais réussi à la rejoindre et la rassurer. Alors nous avions pensé la même chose, nous torturant le coeur pour une connerie...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Ven 2 Juin - 13:50

Je l'avais questionné sur certain sujet et avec une patience incroyable, il répondit à chacune d'elle. Me rassurant, me démontrant ainsi que oui je pouvais parler librement sans avoir peur. Je l'avais questionné sur le complet, pour ensuite lui dire que la chanson était juste... Magnifique. J'avais toujours accroché sur l'air, les paroles, sa voix alors que je ne me doutais même pas d'à quel point cette balade jouerait un rôle dans nos vie. Il faudra vraiment que tu me présente ce Buddy afin que je puisses le remercier... Et pour le complet... Mes yeux ont toujours parler pour moi, mais oui je te trouve terriblement craquant avec... Un petit sourire aux lèvres, je me rapprochai de lui avant de lui soufflé un je t'aime et de poser mes lèvres doucement sur les siennes. Je le laissai mettre fin au baiser et me détendis de plus en plus dans ses bras, ma main dans la sienne.

Le sommeil me gagna rapidement, après toutes ses nuits à pleurer et à dormir peu, je tombai comme une masse. Sentir la chaleur de son corps, sa respiration, son odeur... Toutes ses petites choses qui m'avaient manqué ses dernières semaines. J'eux vaguement conscience qu'Elliot se leva, mais j'étais tellement épuisée que je ne fis que me rouler en boule dans les couvertures et sombrai à nouveau dans le sommeil immédiatement.

Lorsque j'ouvris les yeux pour de bon, je trouvais le lit trop grand, trop vide. Me tournant, j'aperçu Elliot assis dos à moi. Je me figeai quelques secondes, ne sachant pas si je pouvais le toucher pour finalement secouer la tête et m'approchai de lui. Il m'avait bien dit que je n'avais rien à demander, je devais m'y habituer. Je posai une main sur son épaule, la pressant doucement. Il y avait quelque chose qui n'allait pas, il semblait... Je ne sais pas, mais je n'aimais pas ça. Elliot, est ce que sa va? Je cherchais à comprendre ce qui avait pus se passé entre le moment ou je m'étais endormis dans ses bras et maintenant. Je ne parvenais pas à comprendre ce qui avait pus l'affecter à ce point. Je ne pus retenir la question de franchir mes lèvres. Est ce que... J'ai fait quelque chose de mal? Je ne voyais pas ce que j'aurais pus faire mais...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Ven 2 Juin - 14:25

J'avais pris une douche rapide probablement pour ne pas qu'elle se sauve comme la dernière fois... non elle ne le ferait pas, elle ne le ferait plus. J'avais eu trop mal si elle le refaisais ça me détruirais totalement. Je pris donc mon téléphone et écoutai les message en gardant celui où elle était bourrée mais le dernier me creva le coeur. Son ton de voix triste et légèrement en colère. Ça me tuait de savoir qu'elle ai pu croire une seconde que je m'étais jouer d'elle. Je m'assied sur le bord du lit tripotant mon téléphone pensif. Si moi j'avais pensé ça je ne savais pas qu'elle aussi. Je pense que cette simple phrase acheva mes doutes. Je sentis sa main se presser sur mon épaule et sa petite voix me parvenir aux oreilles. Lentement je tournai les yeux vers elle mais son autre question me fit dresser un sourire tendre.

- Tu n'as rien fait de mal Astrid. Tu ne feras jamais rien de mal. NOn c'est...

Des coups toqués à ma porte m'interrompis me faisant pousser un long soupir. Sans me rendre compte que j'avais simplement la serviette autour de mes hanches j'allais répondre et ce fut Evans qui me regarda de haut en bas un sourire aux lèvres.

- J'imagine que tu viens pas manger avec nous. dit-il un léger rire dans la voix.

- NOn et je ne retourne pas avec vous non plus. Passe le mot.

- Hum... je vois... La jolie blonde est... en attente?


- Té con tu le sais ça?

- Ah au fait tu m'as fait perdre mon pari.


J'allais fermer la porte quand il me dit ça je le regardai un instant. Son pari? Non merde! Il n'avait pas osé?! Pas vrai merde!

- Tu déconne vous avez pas fait...

- Tout le band en fait mais bon, tu dois pas être aussi bon que tu le dis.

- Vous êtes des connards vous le savez ca? Allez fous le camp je... enfin c'est ça.


Je refermai la porte sur un Evans qui riait. Putin des gamins je vous dit! Je roulai des yeux et revint vers Astrid pour expliquer mon mutisme. Je m'assied un nouvelle fois sur le lit et prit une inspiration en plantant mes yeux bleus dans les siens. Bon allez je devais lui expliquer quand même.

- Je... j'ai écouter les messages j'étais trop curieux en fait. Mais tu ne m'as pas dit que tu te bourrais la gueule toi?
dis-je sourire en coin, T'inquiètes j'ai pas tout compris sauf que... tu m'aimais, ça je l'ai bien compris. En fait je suis plutôt rassurée que ma petite chérie ne soit pas totalement parfaite.

Je baissai le regard un instant en me mordant la lèvres et le relevai vers elle en me passant une langue sur les lèvres. Je chassai ses cheveux en batailles du bout des doigts en me disant combien de nuits elle c'était torturé l'esprit a cause de moi.

- Je ne voulais pas que tu crois que je m'étais joué de toi ma petite chérie. Si tu savais combien de nuit je me suis dit que je ne voulais pas que tu le crois. Il y avait déjà assez de moi qui le faisait...

Je fermai les yeux un instant en me mordant les lèvres. Je fini par secouer la tête et relever mon regard triste vers elle.

- Je... je me disais, je pense, la même chose que toi. Mais d'un côté... je me disais que tu n'étais pas comme ça. Je ne compte plus les fois où j'ai tenté de te joindre et que je ne prenais que le stupide répondeur. J'ai fini par abandonner parce que je me suis dit que bon finalement... c'était peut-être ça que... enfin tout ça pour dire que je ne pensais pas que toi aussi tu pensais la même chose de moi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Ven 2 Juin - 16:21

M'habituer à agir et parler sans qu'il me donne son accord serait difficile. Encore maintenant j'hésitai avant de m'approchai d'Elliot. Le voir assis comme ça, dos à moi me fit me demander ce que j'avais fait entre le moment ou nous nous étions endormi et maintenant pour qu'il change d'humeur et sans que je ne puisse me retenir, la question franchit mes lèvres. Son regard rencontrant le mien, un doux sourire apparut sur ses lèvres et ses paroles me rassurèrent, mais si ce n'était pas moi alors... Des coup frapper à la porte l'interrompit alors qu'il allait m'expliquer ce qui le mettait dans cet état. Un petit sourire apparut sur mes lèvres en entendant le début de la discussion, pour finalement rougir et retenir un fou rire en comprenant sur quoi ils avaient parié. Et dire que je m'étais retenue... Les premiers mots d'Elliot à l'homme à la porte me comblait de joie. Il allait réellement rester avec moi en attendant que je sois prête? Je repris mon séreux avant qu'Elliot ne revienne voulant avant tout savoir se qui le chicotait. Je le regardai s'asseoir sur le lit et le regardai dans les yeux attendant de savoir ce qui se passait. Dès ses premier mots, je fronçai les sourcils et une petite panique me gagna. Il les avaient vraiment écouté... Je fermai les yeux quelques secondes en l'entendant parler de mon dérapage dans le bar... Si seulement il savait à quel point j'avais pousser sur l'alcool se... Matin là. Je retournai mon regard dans le sien cependant en entendant ce qu'il avait compris. Ce n'étais donc pas si terrible finalement. Je fronçai à nouveau les sourcils en le voyant baisser le regard. Elliot, si ce n'est pas se message... Qu'est ce qui te tracasse alors? Mon regard planté dans le sien, j'écoutai ses paroles. J'eux l'impression de recevoir une gifle en réalisant que lui aussi avait pensé que je l'avais roulé. Je restai figé quelques secondes finissant par baisser le regard lorsqu'il ferma les yeux. J'écoutai la suite réalisant aussi combien nous avions souffert chacun de notre côté. Doucement, je me rapprochai de lui et allai poser une main doucement sur sa joue. J'ai pensé plusieurs choses Elliot, je ne te mentirai pas. Nous avons tout deux pensées des choses atroces et souffert chacun de notre côté, mais maintenant nous sommes ensemble mon coeur et c'est tout ce qui compte. Je lui fis un petit sourire, mon regard plongé dans le sien. Et à ce que j'ai pus comprendre, tu vas vraiment rester ici avec moi? Une phrase qu'il avait dit me frappa soudainement, me faisant froncer les sourcils. Attend un peu, tu as dit que tu avais souvent tenté de me joindre? Elliot, j'ai toujours eux mon téléphone sur moi et je n'ai jamais reçu tes appelles...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Ven 2 Juin - 17:52

Les membres de mon band pouvait être géniaux quand il le voulait mais quand ils décidaient de faire les connards il méritaient un trophée de la connerie. Bon d'accord c'était pas rare qu'on faisait des paris aussi con mais je pensais pas qu'ils feraient un pari là... avec Astrid! Non sérieux ils se foutaient de moi putin! Enfin je mis fin à la conversation parce que j'avais autre chose à faire que de les traiter de gros nazes puis... Astrid était mille fois plus intéressante que cette bande de con. Enfin j'en vins à dire que j'avais écouté les message m'amusant un peu du fait qu'elle soit soûle mais que au final j'avais simplement entendu qu'elle m'aimait. Oui bien c'Est surtout que le reste était dit en pleurant et entrecoupé de sanglots. Enfin j'en vins à celui qui m'avait fait un peu mal. Moi qui espérait tant qu'elle ne pense pas ça de moi alors au final elle l'avait pensé que j'étais un écoeurant fini. Quand elle m'affirma que oui elle avait pensé plusieurs choses mais que maintenant on était là, ensemble c'est tout ce qui comptait. Je répondis à son sourire et doucement je pris sa main et bécotai sa paume mon regard dans le sien et j'arrêtai ma manoeuvre en l'entendant me poser la question.

- Je te l'ai dis tu ne sors plus d'ici sans moi. Je repars une fois que tu me diras que tu es prête.


Je repris mon manège étirant son bras et descendit sur celui-ci quand elle m'interpella et que je fis un simple "hum?" vague. Mais encore une fois je stoppais en remontant mon visage vers elle quand elle me dit qu'elle n'avais pas reçu un seul appel de ma part. Perplexe je fronçai les sourcils rebaissant sa main et la mienne. C'était impossible! Je ne sais combien de fois j'ai eu le déclic d'un répondeur me faisant pousser un soupir exaspéré ou un grognement de mécontentement.

- Je te jures que je t'ai appelé tout les jour! presque au moins 4 fois avant les répétitions et presque autant avant d'entrer en scène le soir. Mais bon mon téléphone brisé j'ai emprunter le téléphone d'à peu près tout le monde. Je ne te mens pas je te jure! Je peux demander à Evans qui corrobore mes dires... Ah non oublie Evans c'est un con il va trop se foutre de moi présentement. Mais je te jures que je l'ai fait pendant au moins une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Sam 3 Juin - 2:53

Je m'étais inquiété lorsque j'avais vu Elliot dans cet état et en savoir la raison me frappa un peu. Nous avions énormément mal chacun de notre côté, sans même se douter que l'autre était dans le même état de souffrance. Je ne voyais pas l'importance de ce torturer cependant à se remémorer ces moments puisqu'enfin nous étions ensemble et pour de bon cette fois. Son regard planté dans le mien, il bécotait la paume de ma main lorsque je lui parlai de ce que j'avais entendu. Savoir qu'il était sérieux gonfla mon coeur, j'aurais eux de la difficulté à le regarder retourner à Miami et à devoir attendre encore quelques jours avant d'aller le rejoindre. Étirant mon bras, ses lèvres commencèrent à descendre sur ma peau faisant apparaître un sourire sur mes lèvres, lorsqu'une chose qu'il avait dit me frappa. Il avait dit avoir tenté de me joindre à de nombreuse reprise, cependant je n'avais eux aucun de ses appelles... Je le regardai me jurer qu'il avait tenter à plusieurs reprises de différents téléphones. Le souvenir du message sur mon répondeur me revint alors à l'esprit. Ses bon Elliot, je te crois, mais démêlons tout ça. Je n'ai eux qu'un seul appel de toi, mais ma batterie était morte, je n'avais que comme seul message... Un simple, pas encore le répondeur... Mais pourquoi je n'ai pas reçu les autres appelles? Je fronçai les sourcils quelques secondes, le regard baissé, réfléchissant. Une idée stupide me vint alors à l'esprit et je ne pus retenir la question de franchir mes lèvres.Elliot, quel est mon numéro de téléphone? La raison ne pouvait pas être aussi stupide que ça tout de même?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Sam 3 Juin - 3:21

Oui on était là ensemble et on a partagé la nuit la plus magique qui surpassait déjà celle de la villa. D'ailleurs je lui bécotai la paume doucement mes yeux dans les siens quand elle me demanda si j'étais sérieux que je l'attendrais. Je lui avais dit la veille et je le lui répétait encore car non je ne la laisserais pas toute seule ici. Ma tournée était terminée alors je pouvais prendre ça relax un peu alors je repris donc mon manège profitant de sa peau sous mes lèvres quand elle m'interpella. Je relevai un regard vers elle et quand elle me dit qu'elle n'avait pas reçu aucun de mes appels je fus saisit de panique parce que aussitôt que je croisais un téléphone je me lançai dessus. D'ailleurs je ne perdis pas de temps à lui expliquer... enfin lui balancer tout ça totalement perdu. Commet aucun de mes appels? J'ai du en faire trois mille par jour! Je me fermai quand elle me dit qu'elle me croyais et que le seul qu'elle reçu fut... à non merde pas celui avant que Ro me parle... Je devais avoir la voix la plus exaspéré du monde! Pourquoi elle avait pas reçu les autres? Qu'est-ce que j'en sais moi?

- Je... j'en sais rien... je...

Quand elle me demanda de lui dire son numéro de téléphone je fronçai des sourcils. Non mais elle me prenait pour le plus con des mecs? Je restai un moment interdit je fini par abdiquer en poussant un soupir.

- 555-3278 pourquoi?

Quand je vis son air je fouillais son regard inquiet. Merde quoi encore? Je l'encourageai du regard à me dire ce qu'elle avait parce que là sérieux je flippai totalement
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Sam 3 Juin - 3:49

Je n'avais reçu qu'un seul appel de lui et bien franchement le message qu'il m'avait laissé n'était pas le plus agréable qui soit. J'avais ensuite tenté de le rappeler pour finalement moi aussi abdiquer au bout de plusieurs appelles, lui disant que j'avais compris le message sur un dernier message vocal. La question demeurait cependant, pourquoi est ce que je n'avais pas eux les autre appelles? Mon téléphone avait toujours été ouvert, justement pour au cas ou il aurait tenté. L'idée idiote qu'il ai le mauvais numéro me vint à l'esprit et avant même que je ne puisse retenir mes mots je lui demandai quel était mon numéro. Je vis l'insulte passer dans son regard, mais en soupirant il me répondit. Mes épaules s'affaissairent en entendant les deux derniers chiffres du numéro qu'il me dit. Tu... Tu es sérieux là? Je le regardai, puis un petit sourire en coin apparut sur mes lèvres. Au moins, je comprenais maintenant pourquoi je n'avais pas reçu aucune nouvelle de lui mis à part se message. Elliot, mon numéro c'est 555-3287... Pas 78. J'avais envie de rire devant l'absurdité de tout ça, mais je tentais de me retenir le temps de voir comment lui prendrait la chose, ne voulant pas l'insulter. Je le regardai un peu inquiète aussi de voir s'il serait en colère, cette inquiétude étant ce qui me permettait de ne pas tout simplement éclater de rire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Sam 3 Juin - 4:21

Si j'étais sérieux? bah... oui! Je hochai la tête à sa réponse mais son air ne me rassura pas du tout pas plus que le sourire en coin qu'elle afficha. Je fronçai les sourcil flippant totalement mais quand elle me dit le numéro ma bouche s'ouvrit de surprise. DOnc pendant deux semaines j'appelai un mauvais numéro?! Hé merde! Là j'avais l'air d'un total con oui! Je roulai des yeux en les fermant une seconde en poussant un soupir de découragement. Alors le trophée pour le mec le plus con de l'univers revenait à MOI! Sérieusement... comment avoir l'air con devant sa belle!

- Je devrais appeler cette personne m'excuser et lui donner des billets pour me faire pardonner. Je suis désolé ma colombe

Je me rapprochai d'elle un petit sourire sur les lèvres. Je glissai ma main sur sa joue à son endroit de prédilection plantant mes yeux dans les siens.

- Là j'ai l'air d'un total imbécile mais si tu me promets de ne rien dire à mon band alors je t'en serais éternellement reconnaissant. Déjà avec leur pari stupide...

Je l'embrassai doucement descendant dans son cou ses cheveux de soie venant chatouiller le bout de mon nez avant que je me relève vers elle. Je voyais la lueur moqueuse danser dans son regard et pour toute réponse je lui fit un large sourire ma main toujours sur sa joue.

- Je pense qu'on peut clore définitivement le dossier "Elliot Nash le plus con de la terre". Et mademoiselle désire quoi pour ce matin? Continuer à se foutre de son cowboy ou un petit-déjeuner au lit ou encore un déjeuner que tout les deux dans un resto sympa des Bahamas? Je pense qu'on a beaucoup de temps à rattraper Coco Chanel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Sam 3 Juin - 14:00

Maintenant que tout était réglé, que nous étions ensemble, savoir que tout ce temps il avait téléphoné un mauvais numéro donnait qu'une seule envie... Éclater de rire. Ne sachant pas comment lui réagirait cependant et de peur de le fâcher je n'en fis rien, me contentant de sourire légèrement, avant de lui dire ou il avait fait erreur. Je le regardai quelques secondes, un peut surprise, lorsqu'il s'excusa. Sa main sur ma joue, après c'être rapproché de moi, il me demanda de ne rien dire à son band. N'en pouvant plus, lorsqu'en plus il reparla du pari idiot que ses copain avait fait je laissai échapper un petit rire, avant que celui-ci ne soit couper par les lèvres d'Elliot qui venait capturer doucement les miennes avant de doucement descendre dans mon cou. Puis un large sourire apparaissant sur son visage il me dit de clore le dossier "Elliot Nash le plus con de la terre", ce qui me fait cette fois éclater de rire. Premièrement, tu n'es pas "le plus con de la terre" tu es... Bon c'était un peu.... Enfin je veux dire, cette histoire est plutôt.... J'éclatai de nouveau de rire, ne trouvant pas les mots. Oui, c'était complètement idiot comme situation, mais bon... D'accord dossier clos, et non je n'en parlerai pas... Pour le déjeuner, et bien nous avons plusieurs possibilité. Je connais quelques restaurants assez agréable dont un que j'affectionne particulièrement sur la plage rose, ou encore on reste ici et on ne sort plus jamais de se lit, afin de rattraper tout ce temps perdu... Un petit sourire apparut sur mes lèvres. Il y avait plusieurs endroits que j'espérais avoir le temps de montrer à Elliot avant notre départ, mais je serais bien rester encore très longtemps ici, dans se lit, dans ses bras. Bon j'imagine que nous n'avons pas vraiment le choix de bouger et bien franchement, je ne dirais pas non à une douche moi aussi... Voici ce que je te propose, un saut à la maison ou tu pourras rencontrer Liam et ou j'irai prendre une douche. Ensuite, je t'emmène dans mon restaurant préféré... Enfin... Ses une proposition...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Sam 3 Juin - 15:18

Je voyais bien qu'elle se retenait à grand peine pour ne pas éclater de rire. Merci chérie pour mon égo blessé mais bon... fallait mieux en rire qu'en pleurer mais faisait juste chier que j'ai tenter pendant deux semaines de la joindre et me faire des idées à la con. D'ailleurs je lui dis de ne rien dire à mon band. Non sérieux si ça venait aux oreille de Rosemary inévitablement Ezekiel le saurait et bonjour ma crédibilité au sein du club des CC. Ouais on a des idées stupides avec de l'alcool. Elle fit un petit rire juste avant je capture ses lèvres et descendre dans son cou en lui disant que j'étais le plus con de la terre. Je remontai le regard vers elle en l'entendant chercher ses mots mais ce fut son rire qui me fit briller le regard. Dieu que j'aimais l'entendre rire! Elle avait se petit nez qui plissai et des étoiles dans les yeux que je ne voulais plus qu'elle arrête. Ok elle me rassura calmant son rire m'affichant les diverses possibilités toutes plus intéressantes les unes que les autres. Je me rapprochai d'elle doucement écartant le drap doucement et posant ma main sur sa cuisse.

- J'avoue que la dernière proposition est plutôt tentante. Mais avant une douche et s'enfuir discrètement de cet hôtel...

J'enlevai la serviette et avec un petit grognement de plaisir je la recouchai sur le lit reprenant une autre fois un acte de la veille la redécouvrant encore pendant de longs chapitre. Après bien des caresses et des bisous on se décolla s'habillant pour aller chez se cher Liam à qui je devais un énorme merci. Fouillant mes valise j'enfilai un jean et un t-shirt bleu. Un petit coup de brosse et nous voilà dehors ayant réussi à éviter mes connards de musiciens. COmme le technicien avait repris sa camionnette je me retrouvai avec la voiture de location et on alla manger dans un resto sympa et flaner sur la plage simplement. Au milieu de l'après-midi vint le temps d'aller voir ce Liam et suivit les directives de la demoiselle. Ce fut une fois chez l'homme que je pris une grande inspiration. J'étais nerveux et machinalement, comme si j'allais en spectacle, je secouai mes mains avant de prendre la main de la jeune femme.

L'homme nous accueilla avec un grand sourire et après une brève présentation elle fila sous la douche glissant sa main de la mienne. Je pris la bière qu'il me tendit et on discuta ainsi de banalité mais je savais bien que le sujet de la blondinette arriverait sur le sujet. Ce fut une fois à la table qu'il me dit

- Tu sais par quoi elle a passé alors prend soin d'elle s'il te plaît. Ce petit rayon de soleil ne mérite que d'être heureuse.


Je plantai mes yeux bleus dans celui du militaire.

- Jamais je ne penserais de lui faire le moindre mal. Je l'ai fait attendre beaucoup trop longtemps pour faire un truc pareil. Puis... tu la connais mieux que moi... elle est beaucoup plus jolie quand elle sourit.

J'avalai une longue rasade de ma bière quand la jolie blonde vint nous rejoindre et aussitôt qu'elle arriva dans la pièce je lui fis un large sourire. Elle était magnifique! Aussitôt qu'elle fut près de moi je ne pus m'empêcher de prendre sa main et la porter à mes lèvres oubliant momentanément la présence du militaire au bout de la table. Astrid était là et pour ma part tant que nous serions ici plus rien n'existerait. Notre quotidien nous rattraperaient trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Lun 5 Juin - 1:02

J'avais bien tenté de me retenir de rire, mais bon la situation étant ce quelle était et voyant qu'il n'était pas en colère, je fini par ne plus être capable de me retenir et éclatai de rire. Closant le sujet, je lui proposai d'aller chez moi, enfin chez Liam pour que je puisse aller prendre une douche et aller manger dans un restaurant que j'aimais beaucoup. Se rapprochant de moi, il écarta le drap mettant sa main sur ma cuisse, faisant légèrement augmenter mon rythme cardiaque. Après m'avoir à nouveau étendue dans le lit, nous avons passé un long moment rempli de caresses et de baisers.

Une fois cet agréable moment passé, nous voilà nous habillant et nous peignant pour sortir. Bon, je n'étais pas à mon meilleur sans mon maquillage et avec les vêtements de la veille, mais j'allais devoir faire avec jusqu'à ce que l'on aille chez moi. Je l'emmenai donc dans un resto que j'affectionnai particulièrement, puis flâner sur la plage. Parler de tout et de rien, ma main perdu dans la sienne était agréable, même si nous attirions énormément les regards. Une fois arrivé chez Liam, je le vis secouer les mains avant de prendre la mienne. J'entrai chez moi, enfin chez moi pour encore quelques jours, et y fit entré Elliot.

À peine la porte fermé que Liam arrivait pour nous accueillir, ou pour voir dans quel état j'étais... Le sourire accroché aux lèvres je serrai mon ami dans mes bras. Je te préfère comme sa petit rayon de soleil. La phrase avait été à peine murmuré dans mon oreille. Je lui murmurai un rapide merci, avant de le lâcher et de lui présenter Elliot et d'enfin monter aller prendre une douche. Je me doutais bien que Liam voulait parler à Elliot, mais je n'étais pas inquiète. Une fois sortie de la douche, je me préparai, léger maquillage, cheveux tombant en cascade et jolie robe puis je descendis dans la salle à diner rejoindre les garçons. Je répondis au sourire d'Elliot en allant près de lui. Prenant ma main, il la porta à ses lèvres, je le regardai un doux sourire aux lèvres. Je retournai finalement le regard sur mon ami au bout de la table. Liam je voulais te dire... Enfin... Je voulais te remercier... Pour tout. Je lui fis un petit sourire. Je n'avais pas vraiment besoin d'entrer dans les détails, je savais qu'il comprenait ce que je voulais dire. Savoir que tu es heureuse est tout ce qui compte Astrid. Je lui souris, pour être heureuse, maintenant je l'étais. Ma chambre m'attendait chez Noah et j'étais avec Elliot, je ne pouvais pas être plus heureuse. Je le suis... Je jetai un regard rempli de tendresse à Elliot. Maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Lun 5 Juin - 1:59

Cette nuit, cette matinée était tout simplement magique. Enfin là devant moi j'avais cette femme magnifique qui se livrait à moi. Me donnait son coeur, son âme que je traiterais comme le plus fragile des cristal. C'était ma petite colombe aux ailes brisée qui avait repris son envol et je comptais bien qu'il en soit ainsi. Son sourire était tellement beau que je ne voulais plus la voir avec sa mine soucieuse, triste que j'avais vu trop souvent en très peu de temps. C'est donc après une reprise de la veille et habillé que nous prîmes la direction de son ami. Oh oui j'étais nerveux car être seul avec elle dans notre petite bulle ça allait mais nous n'étions pas deux purs inconnu on plus! J'étais le chanteur country et elle une mannequin-designer de renommée. D'ailleurs les regards que nous avions eu sur la plage en témoignait, en plus des chuchotements dans notre dos. Mais je n'en avais cure, j'étais là avec elle simplement.

Donc en arrivant chez son ami je reconnu immédiatement l'homme qui l'avait aidé à monter sur scène et je lui fit un sourire quand elle nous présenta avant de filer sous la douche. Oh bien sûr je le remerciai de l'avoir aidé mais il me spécifia qu'il avait dû presque la traîner de force. Je baissai les yeux un instant car à cause de moi elle c'était torturer l'esprit et elle avait eu de la peine. Ce fut quand il me dit de prendre soin d'elle que je plantai mon regard dans le sien. Jamais je ne penserais de lui faire du mal, elle était une petite poupée fragile alors non! Astrid a été faite pour la douceur, le bonheur. Je l'ai pensé de la minute où je l'ai vu et je le pensais toujours. Ce fut quand elle entra dans la pièce que mon visage s'éclaira d'un large sourire. Sa robe lui allait à merveille! J'étais époustouflé! Je pris donc sa main en la bécotant doucement et ce fut quand elle s'dressa à Liam que je repris contact avec la réalité. Ah ouais... on était chez-lui quand même. Quand elle dit qu'elle était heureuse je souriais doucement mais le "maintenant" qu'elle dit en me regardant me fit serrer doucement les doigts autour de sa main. Le souper allait bien on rigolaient bien, on mangea surtout bien Liam était un cuisiner hors pair et je m'étais bourré la panse bien comme il faut. Après un dessert et un café plus tard c'est à peine s'il nous jeta pas à la porte pour que nous profitions au moins de la soirée ensemble.

- Est-ce que mademoiselle la designer souhaite faire une balade avec son comboy?

Je n'attendis pas vraiment de réponse ma main glissant dans la sienne. Marcher simplement sans but précis, me laissant guider par la demoiselle à mes côtés. La nuit était pas trop fraîche nous permettant ainsi de profiter de la brise du soir. Sans un mot qui me venait je profitais de ce silence entre nous comme si, encore une fois, une bulle c'était formé autour de nous. Je fini par me tourner vers la jeune femme pour regarder son profil qui se découpait dans les lumières de la ville. Elle était vraiment la plus belle! Pour ensuite tourner mon regard ver l'horizon.

- Tu sais... quand je suis arrivé la veille de mon spectacle j'ai fait une chose que je ne fais pas normalement.

Je me passai une langue sur les lèvres et tournai la tête vers elle.

- J'ai dit à mon band qu'on se pratiquerait tôt le lendemain matin, et je te dis que ça les as surpris. La raison était que... enfin tu m'avais parlé un peu quand tu restais ici et les endroits que tu aimais bien. Alors aussitôt la répétition terminé j'ai pris la camionnette du technicien et j'ai parcouru les endroits que tu aimais.

Je me tus un instant me rappelant que à chaque endroit j'attendais longtemps pour espérer la voir. Ma peine fut énorme quand je revins bredouille. Je sais que les prises devaient pas être les meilleures au monde durant le spectacle d'ailleurs et Ro devrais en reprendre mais bon je serais au top de ma forme. Je m'arrêtai sur la promenade et me plaçai devant elle me noyant dans la profondeur de son regard.

- Je sais que... que Liam t'a presque traîné de force parce qu'il me l'a dit. J'étais vraiment pas au top lors de se spectacle même si j'en avais l'air.

Je fis un petit sourire car rare était les personnes qui m'avaient vu d'aussi près qu'elle pour savoir détecter mon humeur simplement en me regardant. Je tassai une mèche de son visage du bout des doigts totalement hypnotisé par elle. Le bout de mes doigt descendant le long de sa mâchoires et de mon pouce je dessinai le contour de ses lèvres pour finalement se poser sur son bras glissant pour aller prendre son autre main.

- Mais quand je t'ai vu... je... je ne sais pas comment décrire... Il n'y avais plus personne dans la salle sauf toi. Je... j'avais envie de ne pas finir cette chanson mais je me suis dit que je n'avais pas le droit d'arrêter, je l'ai fini pour toi pour que tu l'entende. Je sais pas comment... comment tu es arrivé à cette barrière Astrid mais... je suis vraiment content que tu sois restée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Lun 5 Juin - 2:58

Après une nuit et ne matinée comme celle que nous venions de passer, j'aurais jamais été capable de passer la nuit sans lui. Les gens nous reconnaissant chuchotaient sur notre passage, mais je les remarquais à peine, profitant du moment avec Elliot. Je savais qu'à notre retour à Miami, nous serions énormément occupé pour un certain temps tout les deux, donc je voulais savourer chaque secondes qe nous allions passer ici. J'étais heureuse de pouvoir enfin lui présenter Liam. Mon ami c'était beaucoup occupé de moi et c'était grâce à lui que j'étais aller à ce concert et je savais qu'il voudrait parler à Elliot. Après les présentations, je laissai donc les deux hommes discuter et filai sous la douche. Une fois préparée, je redescendis et après être aller près d'Elliot, je remerciai Liam, lui assurant que maintenant j'étais heureuse.

Liam étant encore plus stricte que moi sur les repas santé, mais étant un cuisinier incroyable, il nous fit un souper de roi. Profitant d'u moment seul à seul avec Liam, je lui demandai rapidement si sa lui dérangeait que j'emmène Elliot à la maison dans les prochains jours. Il me rassura en me disant qu'il n'y avait aucun problème puisque c'était quand même chez moi aussi. Une fois le repas terminé, j'eux à peine le temps de monter me faire un sac que Liam nous jetais dehors, nous disant de profiter de la soirée.

Mon sac dans la voiture, Elliot me demanda pour aller nous balader en prenant doucement ma main. Laissant nos pieds nous guider, nous marchions en silence, ans but précis, profitant simplement du fait d'être ensemble. Lorsqu'il fini par prendre la parole, je tournai la tête vers lui intrigué. Je fini par baisser le regard en apprenant qu'il m'avait chercher. Le seul endroit ou je suis sortie, c'est pour aller à la banque, ce jour là...À vrai dire c'était pas mal la seule fois ou j'étais sortie pendant mes deux semaines ici. Je répondis ensuite à son sourire. De loin sur l'écran géant, il m'avait été impossible de savoir qu'il n'était pas en forme. Je ne l'avais réellement vue qu'en l'entendant parler avant de chanter sa fameuse chanson. Le bout de ses doigts vint caresser mon visage, pour finalement descendre jusqu'à ma main qu'il prit dans la sienne. Un sourire se dessina sur mes lèvres en l'entendant parler. Je me mordillai la lèvres inférieur quelques secondes, le regard baisser, avant de finalement le lever et le plonger dans le sien. Pour être franche, lorsque tu es revenue sur scène et que tu as commencer à parler... J'arrivai à la porte pour sortir... Je... Du fond de la salle tu semblais tellement... Bien. Je... J'allais partir, mais les premières notes de la chanson m'ont fait changer d'avis. Puis... Les paroles... Ça ma pousser à vouloir voir tes yeux, mais pas sur l'écran... Je voulais les voir de près. Les gens me connaissent ici, surtout les militaires à cause de l'ouragan... Ils m'ont donc tous laisser passer... Je n'oses même pas penser à ce qui serait arrivé si je serais partie... J'aurais eux... Je secouai la tête en fermant les yeux, voulant chasser cette pensée. J'aurais eux le coeur brisé être partie sur cette impression qu'il était heureux. Je suis heureuse d'être rester Elliot et cette chanson sera toujours ma préféré... Simplement par ce que ses grâce à elle que je suis rester et que je suis heureuse maintenant. Je lui fis un petit sourire, heureuse d'être simplement là, avec lui, de lui avoir enfin donné mon cœur et d'avoir enfin pus lui dire tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Lun 5 Juin - 3:32

J'étais simplement bien marchant avec elle sans but précis. Elle était tout se que j'avais besoin en fait. De longues minutes à ne rien dire simplement profitant de la présence de l'autre et de ce moment béni où je n'étais pas entre deux compositions et deux crise d'hystérie. Bon pas que ça me dérange mais je la sentais plus calme, plus détendue et ça me faisait plaisir en fait. Je regardai son profil se découper dans les lumières de la ville avant de retourner mon regard vers l'horizon et lui dire ce que j'avais fait dès que j'eus mis le pied à terre sur le tarmac. D'abord dire à mon band une répet matinale qui m'ai arraché des regards surpris pour ensuite parcourir la ville à sa recherche tel un chevalier. Quand elle me dit que la seule place qu'elle est allé fut la banque je roulai des yeux. Bah oui le con! Pourquoi j'y ai pas pensé... simplement parce que je pesais qu'elle serait soit dans un resto ou assise sur la plage.

Je lui dis donc pour le spectacle que je n'étais pas au meilleur de ma forme espérant simplement revenir le plus rapidement possible à Miami. Cependant quand elle me dit qu'elle allait s'en aller mais que se fut cette chanson qui la fit se raviser je fis un large sourire. Elle avait supporté un spectacle complet pensant que j'étais heureux alors qu'à l'intérieur je voulais mourir. MA...NOTRE chanson l'avais fait revenir. Mais attends... elle voulait voir mes yeux? Et...je fronçai des sourcils une mini seconde avant d'ouvrir la bouche et la refermer. Bah non c'était pas idiot comme question non?

- Euh... pourquoi tu voulais voir mes yeux? Je... pas que je suis pas content que tu te sois approché bien au contraire!

Cependant ça m'intriguait. Ok oui j'avais appris à la regarder aussitôt qu'elle devenait muette. Mais pourquoi là, à cet instant elle c'était approché et pas avant? J'avais tellement fouiller la foule ce soir là mais je ne voyais pas plus loin que les deux ou trois rangées de gens devant moi. J'attendis donc sagement sa réponse.

Toujours devant elle je passai une main dans son dos pour la rapprocher de moi.le tissu de sa robe voletant doucement dans l'air de soir. Sans un mot j'en vins à l'embrasser ma main reprenant sa place habituelle pendant que je la serrai contre moi doucement. Je savais que instinctivement elle en viendrait à se coller contre moi, se moulant parfaitement à mon corps comme si cette place avait été faite pour elle. Qu'on me regarde, me photographie présentement je m'en foutais trop bien que j'étais dans ma petite place sur la promenade. Ma main dans son dos remonta lentement encore une fois reprenant sa place dans ses cheveux pendant que l'autre partait de sa joue prendre sa main que je collai contre mon torse. Doucement, presque comme si j'avais peur de la briser je rompis le baiser restant tout près mon regard se perdant dans le sien. Je passai de longues minutes ainsi sans bouger sa main sur mon torse, mon coeur cognant violemment dans ma poitrine. Mon regard bleu brillait de milles étoiles mais ce que je vis dans le sien me fit sourire tendrement.

- Dire que je suis tombé amoureux de ce regard la première fois que je t'ai vu. Comment j'ai fait pour ne pas m'en rendre compte avant? Toi aussi tes yeux sont plus beau en vrai.

Je l'avais dit en chuchotant comme si je partageais un secret avec elle. Enfin c'était pas trop loin de la vérité en fait. C'était notre secret à nous simplement. Je m'étais rendu compte en parlant avec Rosemary que j'étais tombé amoureux de cette femme la première fois que son regard croisa le mien. À la première phrase qu'elle dit qu'elle ne ferait rien si c'était pour rester dans un garde-robe, qu'elle ne bossait pas pour rien. J'étais tombé amoureux de cette femme parce qu'elle était passionnée de son métier, parce qu'elle a été la première à me surprendre en plantant son regard dans le mien alors que je n'eus pas le temps de me faire une barrière autour de mon coeur. Dès cette journée précisément, j'étais déjà fou d'elle. Comme Rosemary me l'a si souvent dit, elle était ma bonne personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 20 Juin - 18:09

Face à lui, ma main dans la sienne, je lui avouai que j'allais partir lorsqu'il en était arrivé à son rappelle et à cette chanson. Par chance, il y avait eu cette chanson que j'avais trop souvent entendu sans en entendre la fin. Cette chanson qui désormais serait ma préféré, cette chanson qui représentait maintenant pour moi le début d'une nouvelle vie. Un petit sourire apparut sur mes lèvres en entendant sa question. Je ne suis pas la seule dont les yeux parlent... Ton comportement avait aussi changé lors du rappelle, tu était plus... Calme, ta voix avait quelque chose de... Triste aussi. Les paroles ont fini par me convaincre que peut être je n'étais pas la seule tout compte fait à être malheureuse. Je lui fis à nouveau une léger sourire avant que sa main ne passe dans mon dos pour me rapprocher de lui. Ses lèvres vinrent rejoindre les miennes alors que sa main venait prendre sa place habituelle. Mon corps alla immédiatement se coller au sien, mes mains allant dans son cou, permettant ainsi à mes doigts de ce perdent comme toujours dans ses cheveux. À nouveau cette impression d'être couper du monde extérieur arriva. Même si nous étions à la vue de tous sur cette promenade. Une de mes mains fini captive de la sienne, contre son torse, me permettant ainsi de sentir son coeur battre au même rythme que le mien dan sa poitrine.

Rompant doucement le baiser, nos regards restèrent rivé l'un à l'autre un très long moment. J'étais heureuse d'être avec lui, d'être dans ses bras. Tout comme les miens, ses yeux brillaient de milles feux. Ses mots murmurés me firent sourire. Si quelqu'un prenait une photo de nous en ce moment, il aurait certainement le plus beau cliché de nous deux. Je crois que tout le monde ses rendus compte avant nous de ce que l'on éprouvaient l'un pour l'autre. Même un adolescent de 14 ans à compris avant moi que j'étais amoureuse... J'eux une pensé pour ce jeune garçon sur la plage. Ce jeune homme qui m'avait fait comprendre que j'étais amoureuse. Elliot était celui dont j'avais besoin pour être heureuse. Depuis que je l'avais rencontré, je n'étais jamais aussi bien que lorsque j'étais avec lui. Je sais que je me répète, mais... Je t'aime Elliot. Je lui fis un petit sourire avant de retourner chercher doucement ses lèvres. Jamais je ne me lasserai de lui dire, tout comme jamais je ne serait mieux que prisonnière de ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 20 Juin - 23:52

Oui mes yeux parlent malheureusement pour moi... enfin pas tant parce que si c'était avec elle ça ne me dérangeait pas qu'elle lise ainsi dans mon regard. Puis cette chanson je l'avais terminé pour elle simplement pour qu'elle en entende la fin. J'avais planché dessus une bonne partie de la nuit et pour une rare fois je l'avais trouvé parfaite au premier abord. Mes yeux plongés dans les siens je l'écoutai donner sa réponse un petit rire gêné sur mes lèvres.

- Bien tu sais pour ce qui est de la chanson je l'ai terminé le soir que Big boy m'a parlé... enfin secoué. Je voulais à tout prix que tu entende la fin peut importe la manière. Pour ce qui était de ma voix... je fis un sourire timide, disons que j'ai fouillé la salle pour espérer de te voir. Alors pour le ton... oui j'étais triste de devoir attendre à Miami pour tenter de te joindre. Puis pour les yeux... c'est un peu le lot quand on a les yeux pers.

Je haussai une épaules avant de la rapprochai de moi et de sceller mes lèvres aux siennes. Mes mains reprenant leur place habituelles et réconfortantes. Encore une fois la bulle si confortable pour finir par rompre le baiser tranquillement restant tout près d'elle quand elle me dit que tout le monde s'en était probablement aperçut plus rapidement que nous-même. Mais quand elle fit référence à un gamin de 14 ans qui lui avait fait réaliser je fronçai les sourcils une micro-seconde. Théo? Non! Pas vrai!

- Un gamin de 14 ans? Et comment il a fait pour savoir?

Au fond... si c'était bien lui il était vachement plus brillant que je le pensais! Mais il m'avais parut très observateur alors ça pourrait être possible. Elle coupa court à mes pensées en me disant qu'elle se répétait pour me dire une nouvelle fois qu'elle m'aimait. Je lui fis un sourire tendre la serrant contre moi.

- Ton je t'aime est la seule musique que je veut entendre. Je t'aime aussi ma colombe.

UNE SEMAINE PLUS TARD

Une semaine à sortir, rencontrer des gens, me faire découvrir SON monde. Et dans ce monde incluait sa pièce. Comment pourrais-je la décrire? Foutoir? Et encore le mot est faible. D'ailleurs quand je la vis je tournai un regard surpris vers elle. Bon alors je savais à quoi m'attendre à celle chez-moi. Entre tout ça on prenait du temps pour nous... beaucoup de temps. La veille j'avais été à une supérette en bas de la rue pour acheter ce qu'il me fallait pour lui faire les "petites" crêpes avec laquelle je l'avais accueilli un certain matin de lendemain de veille. Donc, contrairement à mon habitude je me levai tôt la laissant dormir pour aller faire couler du café et préparer le petit-déjeuner après que je l'eus.. disons bien épuisé. Le mélange préparé et qui cuisait bien. Je mis la table et fini de faire le petit-déjeuner en écoutant la radio et les nouvelles d'une oreille distraite. Ce fut la conclusion d'une histoire d'enlèvement qui me fit dresser l'oreille. Ok... il ne parlait pas du frère de la blondinette. Merde! c'est là que je me rendis compte que je n'avais pas pris de nouvelle de ses frères et... oh... merde... je l'ai exposé aux regards de tous. Je me souvenais des derniers mot d'Oz mais surtout ce putin de flingue sur mon comptoir. Enfin je fis cuire la dernière crêpe et la mit au four. Je me dirigeai vers la chambre et me glissai dans son dos et la bécotai doucement allant de son bras, son épaule et son cou en murmurant son nom jusqu'à ce qu'elle ouvre un oeil. Quand je la vis s'éveiller lentement je fis un petit sourire.

- Bon matin mademoiselle la designer. Est-ce que vous avez un bon appétit?

Les mains chaque côtés d'elle je lui fit un sourire tendre la regardant se réveiller pour finalement lui dire doucement:

- Parce que... je me suis levé tôt pour faire des crêpes à la Nash quand même.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mer 21 Juin - 3:34

Je lui avais parlé de ce qui m'avait finalement poussé à m'approcher pour voir ses yeux, alors que sur scène il chantait la chanson qui désormais était ma préférée. Je lui fis un petit sourire en entendant ses paroles et en voyant son air gêné. Après un petit haussement d'épaule, nos lèvres se retrouvèrent, notre bulle se reformant autour de nous. Il vint chercher ma main et la collant contre son torse me fit découvrir les battements de son cœur. Doucement, ses lèvres se décollèrent des miennes, nos regard, brillant de bonheur, étaient rivé l'un à l'autre. Vint alors sur le sujet le jeune garçon que j'avais rencontré sur la plage. Un jeune garçon très malin je dois dire. Théo, un de tes grand fan d'ailleurs, m'à tenue compagnie sur la plage le lendemain que Ryan nous à libéré des journalistes. Il m'a fait réaliser que j'étais amoureuse du cet homme que tous connaient comme étant un talentueux chanteur, mais que moi, j'ai apprit à connaître comme un homme drôle et charmant faisant d'excellentes crêpes avant même d'entendre sa voix. Je lui dit ensuite que je l'aimais, sa réponse me faisant à nouveau sourire, je retournai me réfugier dans ses bras, seul endroit sur cette terre ou j'étais désormais bien et ou je me sentais à ma place.

*Une semaine plus tard*

La semaine c'était passé à une vitesse incroyable. Je lui avais fait découvert ce que j'aimais des Bahamas, présenté les gens qui tournaient autour de moi, montrer les endroits que j'aimais fréquenté. De son côté, il me fit découvrir l'intimité, la vrai, d'un couple. Il fit preuve d'une grande patience, m'expliquant lorsque je ne comprenait pas quelque chose, me reprenant lorsque je retombais dans cette vieille habitude de me taire et d'attendre de savoir quoi faire. Il me fit découvrir aussi la douceur et la tendresse dont un homme devait faire preuve avec la femme qu'il aimait. Il me laissait découvrir et oser à mon rythme, mon prouvant à chaque fois que son but premier était très loin de me faire mal. La semaine se passa donc rapidement...

Des baisers partant de mon bras et se rendant jusqu'à mon cou me réveillèrent... Encore? Je m'étais donc rendormie? Des images de mon premier réveil me revinrent en mémoire, premier réveil ou à peine j'avais voulu me lever qu'Elliot m'avait ramener à lui dans le lit pour ensuite... M'épuiser totalement... À deux reprise. Mon estomac répondit à ma place à sa question, me faisant rigoler avant même de bien ouvrir les yeux. Lorsqu'il me dit s'être levé tôt pour faire des crêpes, j'ouvris un peu plus grand les yeux, pour finalement me retourner vivement vers lui et regarder l'heure par dessus son épaule et éclater de rire. Heu... Il est vraiment dix heure? Tu m'as vraiment... Épuisée... Je lui fis finalement un petit sourire timide avant d'aller réfugier ma figure dans son cou, y déposant par le fait même quelques baisers.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mer 21 Juin - 10:55

Ok des que je vois Théo je lui en parle. D'ailleurs je lui fis un sourire en l'entendant me parler du jeune fan que j'avais rencontré un soir de spectacle. Mais quelle me dise qu'elle avait surtout craquer pour l'homme que j'étais bien avant la chanteur me fis chaud au coeur. Ro ne c'était pas tromper... cetait vraiment ma bonne personne. Quand elle se réfugia contre moi je la serrai fort reprenant la ou nous avions laissé.

Une semaine à parcourir le tout Bahamas. Pas que je m'en plaigne j'étais vraiment bien avec elle. Son monde, son environnement où elle me plongeai avec plaisir. Je lui de montrai qu'un couple était surtout base sur la complicité et le respect mutuel de l'autre. D'ailleurs ce matin la je lui ai démontré que  un couple pouvait aussi bien se découvrir plus qu'une fois. Aussitôt que je la sentais quitter le lit je m'appliquai à mon devoir d'homme. LA Ismael aurait gagné son pari. Enfin je me levai et fis les dites crêpes avant de me rappeler certains trucs que j'avais disons oublier durant ma semaine avec elle. D'ailleurs je la réveillai doucement en la becotant et l'appelant doucement. Pour finir par lui demander si elle avait faim. Ce fût son ventre qui répondis à sa place me faisant sourire contre sa peau. 

- J'imagine que oui avec l'entraînement que tu as eu ce matin.

Quand je lui dis que je me suis lever tôt pour lui préparer des crêpes elle ouvrit grands ses yeux me faisant sourire. Sa question fit élargir encore plus mon sourire en haussant les sourcils quand elle me becota dans le cou je fis un petit soupir ravi en passant un bras dans son dos. Quand elle fini par remonter le visage vers moi je pris ses lèvres quelques secondes avant de reculer mon visage. 

 - Bon matin ma colombe. Je te laisse te préparer, je t'attends en bas. 

 Quelques bisous dans son cou avant de me séparer d'elle un sourire ravi sur les lèvres. Liam avait été chic de nous avoir laisser ses maison pour nous. Fallait que je le remercie d'ailleurs la prochaine fois que je le reverrais. Quand elle descendit j'étais à lui servir sa crêpe et un café.

- Et voilà pour madame.

 Je m'assied à ses côtés pour attaquer ma propre crêpe mais il y avait quelques trucs qui me chicotai alors je relevai un regard intrigué vers elle 

- Astrid.... je t'ai jamais comment allais tes frères. C'est un peu à cause de ça si... enfin... tu sais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Jeu 6 Juil - 13:53

Une semaine magique c'était écoulé. Une semaine ou je lui avait fait découvrir ce qui m'avait fait hésiter à revenir a Miami. Une semaine ou nous avions rattraper le temps perdue à déprimer chacun de notre côté. Suprise de voir l'heure tardive pour moi lorsqu'il vint me réveiller, je déclarai qu'il m'avais totalement épuisée lorsque plus tôt il m'avait gardé au lit en éclatant de rire, avant d'aller me blotir dans son cou pour y déposer quelques baisers. Finissant par remonter à son visage, il captura mes lèvres avant de finalement me laisser sortir du lit et aller m'attendre en bas.

M'étirant, je lachai un petit soupire de bonheur avant d'aller prendre une douche rapide et de descendre le rejoindre dans la cuisine. J'arrivai dans la cuisine juste au moment ou Elliot me versait un café et terminait ma crêpe. Merci, je vais y prendre goût rapidement... Quoi que dormir aussi tard... Je lui fis un petit sourire avant de prendre une bouché. J'arrêtai de mastiquer et le regardai surprise en entendant sa question. Je fini par avaler ma boucher avant de lui faire un sourire. Les deux ont été salement amoché. Noah s'est prit deux balles et Oz à été... Enfin disont que j'ai eux très peur pour eux, mais maintenant tout est terminer et les deux sont saint et sauf. Je n'avais pas trop envie d'entrer dans les détailles. J'en voulais encore un peu à Noah, mais ce n'étai rien comparé à quel point je rageais contre Oz. Il nous avait tous mis en danger, il c'était permis d'entrer dans ma vie priver et de s'attaquer à Elliot pour je ne savais trop quel raison stupide et en prime il était retourné travailler pour Interpole ce qui voulait dire qu'il n'avait pas tenue sa promesse... Fronçant les sourcils je fini par relever le regard vers Elliot. Je vais d'ailleurs aller vivre avec Noah, mais tu ne devrais plus avoir à supporter ce genre de situation... Je dis la phrase suivante en serrant les dents rageusement. Oz retourne pour interpole donc devrait redisparaitre assez rapidement, donc tu ne devrais plus avoir affaire à lui... Enfin... Je l'espère pour lui. S'il devait de nouveau s'en prendre à Elliot... De toute façon je ne voulais plus lui parler. Il n'avait pas tenue sa promesse et ça je n'avais pas de pardon pour ce genre de trahison. Il m'avait énormément fait de peine en disparaissant une fois, s'il était prêt à risquer de disparaitre à nouveau c'était son problème. Prenant une respiration profonde je tentai de chasser la colère. Et Noah est beaucoup moins... Enfin ce n'est pas lui qui va s'attaquer à toi. Je lui en veut encore un peut, mais s'est un frère génial. Je fit un sourire en repensant à mon grand frère.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 454

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Jeu 6 Juil - 14:50

Déjà une semaine d'écoulée et il me semble qu'elle avait passée tellement rapidement. Cependant le temps avec elle, ceux qu'elle me faisait rencontrer était tellement bien que je ne demandais pas autre chose. Quand elle disparaissait de ma vue je ne m'inquiétais pas mais quand elle revenait mon regard s'accrochait au sien comme si elle était la seule dans cette pièce. Bien sûr ceci n'échappait pas à son ami Liam qui nous avait laissé sa maison le temps que nous serions ici. Je ne compte plus les soirées collés sur le canapé ou simplement assis sur la plage son dos contre mon torse alors que mes doigts jouaient avec les siens à parler de tout et de rien. Elle était la plus belle chose que j'avais eue dans ma vie. Mon album presque terminé j'avais déjà une autre composition en tête que je devais écrire et ajouté à l'album. Mais pour l'instant... rien que nous deux. Pas de boulot, pas de composition, pas de confection de vêtements simplement elle et moi reprenant le temps perdu. Chose dont je m’acquittais avec brio ce matin.

J'eus le temps de préparer le petit-déjeuner sans qu'elle ne se réveille et je pus faire couler le café avant de monter la réveiller doucement pendant qu'elle s'étonnait de l'heure faisant élargir un sourire fier sur mon visage. Oui bien d'habitude c'était moi qui était le lève-tard mais pas ce matin. Je la laissai donc prendre le temps de se lever avant de disposer le tout sur la table et mettre une crêpe dans son assiette et verser son café quand elle arriva et son commentaire me fit rigoler.

- Mais je compte bien que tu y prenne goût aussi. Puis pour la grasse matinée...

Je répondis à son sourire une lueur moqueuse dans l'oeil. Oh que oui je voulais q'elle y prenne goût et qu'elle voit que une bonne vie de couple était très loin de ce qu'elle avait connu. Bon en même temps je lui demandai des nouvelles de ses frères car c'était un peu sa fuite alors que j'était sous la douche qui avait fait en sorte qu'on se perde de vue. Son récit me fit relever la tête de mon assiette. Merde... ça avait été aussi pire?

- Oh... je suis désolé de l'entendre ma puce. Alors s'il vont mieux je suis content pour eux et pour toi aussi. Tu t'inquiétera moins pour eux.

Bon Noah je ne le connaissais pas encore mais à voir comment elle en parlait il était très important pour elle, alors ça devait être un chouette type... du moins je l'espérais car pour Oz... ça c'était une autre histoire. Venir me cogner chez-moi sans but précis... ah oui voir si j'étais à la hauteur de protéger sa soeur. Putin de con! Mais cette menace qu'il me parla en me laissant son flingue alors que j'en avais une phobie totale était pas l'idée la plus géniale qui soit. Quand elle releva le regard vers moi pour parler d'Oz je vis une lueur de colère que je ne lui avait jamais vu encore danser dans ses prunelles. Doucement je lâchai ma fourchette et posai ma main sur la sienne et lui fit un sourire.

- Ça va. C'était pas si pire en fait, au moins je sais que je peux te protéger. Puis Noah il a besoin de toi alors occupe-toi de... comment tu m'as dit déjà... Ah oui de ton crétin de frère dis-je avec un petit rire

J'aimais mieux tourner ça à la blague au lieu de la voir se soucier de ça. Bon ok son flingue était encore chez-moi et ça ne m'enchantait pas du tout mais je trouverais bien un moyen de m'en débarrasser... oui bien il faudrait que je m'en approche d'abord et ça c'était pas fait encore. Je relâchai sa main pour recommencer à manger quand elle me dit que ce ne serait pas Noah qui s'attaquerait à moi. Ah bien encore heureux gérer deux frères qui me tape dedans non merci.

- Ah bien un de moins alors. Au fait... cette... menace j'ai pas pensé en te faisant monter sur scène je t'exposais au danger je viens simplement d'y penser. Alors je m'attends à avoir des représailles

Je chipotais dans mon assiette un instant les sourcils froncés. Il ne fallait pas qu'il arrive quelque chose à Astrid ou sa famille simplement parce que je l'avais exposé au grand jour. Oui la retrouver, la voir, la serrer contre moi me plongeai dans une joie sans nom. Retrouver cette bulle entre nous me faisait le plus grand bien mais je n'étais pas un ninja non plus, j'étais un simple chanteur qui savait se défendre avec ses poings... et encore veut comment Oz m'avait presque mis K.O. Je remontai un regard inquiet vers elle.

- Je ne supporterais pas qu'il t'arrive quelque chose ou même à Noah par ma faute. Je t'ai tant chercher je ne veux pas te perdre pour une connerie de ma part.

Je restai silencieux mon regard passant du bleu éclatant à un bleu terne et inquiet. La perdre parce que j'ai été imprudent? Je serais tellement démoli, détruit que je savais que cette fois plus aucune autre entrerait dans ma mon coeur, dans ma vie. Juste cette pensée me faisait paniquer. Ne plus revoir ses yeux, son sourire, entendre son rire ou voir ses maladresses? Elle qui rendait ma vie tellement plus belle, lumineuse et qui donnait un sens à ma vie. Machinalement, comme pour calmer la panique en moi je pris sa main et la serrait dans la mienne mon regard toujours dans le sien, comme si se simple geste pouvait calmer la nervosité qui me gagnait. D'ailleurs ma main libre se secoua comme à chaque fois que j'étais nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 359

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Dim 16 Juil - 1:22

Ce ne serait pas difficile de prendre vite goût à ce genre de vie. Elliot était tellement incoyable avec moi et me faisait doucement découvrir ce qu'était une véritable relation de couple. Lentement, je comprenais certaine chose que jusqu'à maintenant j'avais cru différentes. Ce moment juste pour nous aux Bahamas était donc plus que bénéfique. Avalant ma première bouché je répondis donc à sa question après lui avoir fait un petit sourire. Je lui fis à nouveau un petit sourire en l'entendant die que je m'inquiéterais moins pou eux. Avec le métier qu'ils font, je vais toujous m'inquiéter un peu, mais habituellement ce n'est pas aussi... Intense. Je lui annonçai ensuite que j'allais aller vivre chez Noah avant de lui dire qu'il ne devrait plus avoir afaire à Oz. S'il osait à nouveau se meler de mes affaire en s'en prenant à Elliot alors qu'il n'avait même pas comprit que quelque chose clochais avec moi l'année ou j'avais été avec Zack... Il avait beau travailler pour interpole et avoir eux affaire aux pires méchants de l'univer, il allait voir que si il venait encore se meler de ma vie priver, ce n'était rien comparé à sa soeur dans une colère noir. En entendant ses mot, me rappelant avoir traité Noah de crétin, je le regardai quelques secondes en riant.Ouais, j'étais peut être un peut trop en colère contre lui... Il n'est pas si crétin que ça... J'éclatai de rire avant de lui certifier finalement que Noah était beaucoup moins idiot et ne l'attaquerait pas. Qu'en gros malgré toute la colère que j'avais pus avoir contre lui, il était un frère génial.

Lorsqu'il me parla de menace et de représailles, je fronçai les sourcils, ne comprenant pas tout de suite ce qu'il voulait dire. Lorsqu'il enchaina en disant qu'il ne supporterait pas qu'il nous arrive quelque chose à Noah ou moi, je compris, mais je fut saisie par ses paroles suivantes. Me perdre pour une connerie de sa part? Prenant ma main et la serrant, je vis son autre main se secouer, je la pris dans la mienne en regardant Elliot dans les yeux.Excuse moi Elliot, je n'ai jamais pensé t'aviser qu'il n'y avait plus de menace. Tu n'as fait aucune connerie... Et tu ne risque certainement pas de me perdre. Il était à des années lumières de me perdre. J'étais tellement bien avec lui, à me perdre dans ses bras, à découvrir des choses que j'ignorais sur la vie de couple et sur moi même par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Bahamas - Elliot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» Bahamas to import directly from Haiti
» J'avais dit que je trouverais un prétexte pour avoir un perso nommé "Elliot".
» Elliot - croisé spitz - né en 2009 - SPA FORBACH - DECEDE
» Welcome to Bahamas - Louane.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Chronosphère :: Envie de voir le Monde!-
Sauter vers: