Partagez | 
 

 Les Bahamas - Elliot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Les Bahamas - Elliot   Mar 18 Avr - 3:47

Enfin de retour à la maison! J'avançai dans le couloir et aperçu mon ami au loin. D'un pas de plus en plus rapide j'allai me jeter dans ses bras, me foutant complètement des gens autour de nous, j'éclatai en sanglot. Il c'était passé beaucoup trop de choses pendant les quelques semaines passé dans ma ville natale. Après plusieurs minutes, je fini par réussir à me calmer et au travers de mes larmes, je réussi à faire un minuscule sourire à Liam. Je suis heureuse de te revoir. Une demi heure de route plus tard nous voilà enfin chez moi. En entrant dans la maison j'éclate à nouveau en sanglot et tente de raconter à mon ami tous ce qui ses passé. Le retour de mon grand frère, la dispute avec mon autre frère, le premier baiser échangé avec Elliot, la menace pesant sur ma famille, mes journées enfermé dans la maison avec Elliot, les baisers et situations intenses échangés avec le chanteur, ma journée sans le moindre incidents par ce qu'il m'avait rattraper à toutes les fois, le fait que je m'étais donner à lui pour disparaître immédiatement après, par ce que mes deux frères c'étaient retrouvé à l'hôpital, les révélations fait par Noah à son réveil après qu'il m'ai supplier de ne pas l'abandonner, le fait que je n'ai jamais réussi à rejoindre Elliot, et enfin... Le fait que j'étais tomber amoureuse Elliot Nash. Liam eu une patience d'enfer, passant plusieurs heures à m'écouter parler, me consolant lorsque mes sanglots devenaient trop fort pour que je puisse parler. Il nous prépara un souper alors que je parlais encore, puis coupe de vin à la main nous sommes allé nous asseoir dans le salon ou je poursuivie de lui parler de tous ce qui avait pus arriver là bas. Je fini par arrêter de parlant, pleurant beaucoup trop pour en être capable. Je sentis Liam finir par m'enlever ma coupe de dans ma main, probablement par ce que celle-ci était sur le point de se renverser. Je dû finir par m'endormir, tombant d'épuisement, car le dernier souvenir que j'avais était une phrase dite à mon ami entre deux sanglot.J'ai compris maintenant, je ne l'aimais pas Zack, je ne l'ai même jamais aimé. Liam, je n'ai jamais su ce que c'était que l'amour avant d'avoir rencontré Elliot.

Lorsque je me réveillai le lendemain, j'étais toute habillé dans mon lit. Liam m'avait monter jusque dans mon lit, comme il l'avait déjà fait il y à si longtemps. Je mis beaucoup de temps avant d'enfin me lever et aller sous la douche. Puis sans même une pensé pour mon entrainement je filai à la cuisine et me fit une crêpe et du café. Je m'assis avec mon assiette et ma tasse à la table pour finalement me rendre compte que l'on avait pas de sirop dans la maison et que ma crêpe était trop petite. Après une bouchée, je repoussai mon assiette et posai ma tête sur la table. Je n'arrivais pas à le rejoindre, je lui avais laisser trois messages, mais je n'avais rien eux en retour. C'est à ce moment que je réalisai que mon téléphone était toujours éteint. Un minuscule lueur d'espoir s'alluma en moi, j'ouvris mon téléphone et vit que j'avais trois messages. Le cœur battant je les écoutai. Le premier concernait une demande pour que je sois leur mannequin pour un défilé ou je ne sais quoi. je sautai au suivant qui était de Ryan me demandant de le rappeler que ça concernait mes finance que je savais à sec, je passai ensuite au dernier, mon dernier espoir. Je n'entendis que quatre mots, mais je reconnaissais la voix. Pas encore le répondeur... Soupirant je tentai de le rappeler, mais tombai à nouveau sur sa boîte vocal. Je passai les jours suivant à réfléchir à ma famille, à remettre en question ma vie, autant aux Bahamas qu'à Miami, à tenter de rappeler Elliot, malgré le fait que je tombais toujours sur sa boîte vocal, pour finalement cesser complètement de l'appeler lui laissant un dernier message comme quoi je comprenais le message. Je passais mes soirée à discuter avec Liam, profitant du fait d'être enfin à la maison, même si je me rendais de plus en plus compte que je n'étais pas réellement à la maison. Non la maison était à Miami, Liam tentait de me le faire comprendre depuis mon arrivé. Ma place était avec ma famille, pas ici, aux Bahamas. Ma boutique, je devais l'oublier pour le moment n'ayant plus l'argent pour, mais ce n'était que mis en attente, le temps de me remettre, le temps refaire mon compte en banque.

Je demeurais malgré tout avec le coeur lourd, les souvenirs des moments passés avec Elliot me revenant constamment en tête, même la nuit ou je me réveillais en pleurant. Je passai au travers des journées retrouvant un semblant de sourire le jour, mais passant des heures le soir à pleurer avant d'enfin m'endormir. Je fini par téléphoner à Noah, lui demandant si il avait une chambre de libre pour sa petite sœur et pris rendez-vous à la banque histoire d'aller faire un prêt pour payer ce que je devais à Liam, même si celui-ci ne voulait rien savoir que je lui rembourse quoi que ce soit. Je devait cependant aussi payer ce que je devais à Jack ainsi que mon retour et le rapatriement de toutes mes choses.

J'eux cependant une surprise de taille une fois à la banque. J'allai pour demander un prêt de cinq mille dollars, et discutant avec la dame chargé de mon dossier, je vis la surprise passer dans son regard alors qu'elle vérifias mon dossier. Elle me demanda pourquoi je faisais un emprunt alors que j'avais autant d'argent dans mon compte bancaire. Sous mon regard étonné elle tourna simplement son écran afin de me montrer le montant. Je fronçai les sourcils, tout d'abord ne comprenant pas puis, me levant d'un bond, je pris simplement mon sac à main et je sortie en trombe de la banque.

En franchissant le seuil de la maison, j'allai me laisser tomber dans le canapé et me remis à pleurer. Après quelques minutes, je fini par me calmer et transférai l'argent que je devais à mon colocataire. Je téléphonai afin de planifier le voyage pour mes choses à Miami et attendit le retour de Liam en préparant le souper. Lorsque mon ami franchit la porte, il avait un petit sourire étrange aux lèvres. En soupant, je li parlai de mon aventure à la banque et du fait que je savais très bien d'où venait tout cet argent. Je vis alors le sourire de Liam s'élargir et c'est alors qu'il me dit que je devais aller parler à Elliot, que celui-ci devait certainement autant m'aimer que je pouvais l'aimer moi même, que je devais aller lui parler et ce soir même. Le regardant je soupirai et lui dit que je ne pouvais malheureusement pas, puisqu'Elliot ne répondait jamais à son téléphone. C'est alors que Liam se leva et mi devant moi deux billet pour un show donné le soir même. Mon coeur rata un battement en voyant le nom. Je me levai et regarda mon ami, celui que je m'apprêtais à quitter pour retourner auprès de ma famille, celui qui me poussait à faire une chose que jamais je n'aurais crus être capable de faire. Parler de mes sentiments.

Nous voilà donc à la base militaire ou le show était donné. Seul les militaires et leurs invités était admis. Je connaissais la plupart d'entres eux pour avoir donner un coup de mains lors de l'ouragan. J'avais insisté auprès de Liam pour rester derrière, je voulais tout d'abor encaisser le choc initial de le revoir. Je passai finalement tout le long du concert derrière, à le regarder et à me dire qu'il ne semblait pas malheureux, qu'il semblait même heureux. Sur l'écran géant, je pouvais même voir que ses yeux étaient bleu, pas bleu clair comme je l'avais toujours vue, mais d'un espèce de bleu gris. Je le regardais de loin, retenant mes larmes. Lorsque j'entendis sa dernière chanson "Happy man" ce fut trop pour moi, alors que les gens demandaient un rappel, je me dirigeai vers la sortie, le cœur gros.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 18 Avr - 16:13

Je faisais ma tournée de rodage allant de grandes villes en grandes villes. Rosemary m'avait parlé et m'avait fait prendre conscience combien Astrid était importante pour moi. Je me dit que comme c'était simplement une tournée de rodage j'en avais que pour un petit deux semaines et une fois de retour à Miami je ferais tout pour parler à la belle blonde. J'avais eu un nouveau portable deux jours plus tôt et le premier appel fut un de Ryan qui me parla d'Astrid, en me disant qu'il avait tenté de la joindre. Aussitôt qu'il dit son nom je m'attendais à des nouvelles mais ce fut pour me dire que ses comptes étaient vides. Je lui fis un "Quoi?"  bien sonné. Sa boutique... elle en rêvait tellement! Je m'insurgeai en lui demandant s'il l'avait payé. Ce fût quand il me répondit que je ne lui avais jamais dit que j'étais satisfait que j'ouvris grand les yeux. Merde... a travers tout ce qui se passait j'avais zappé ce détail.  Mais je lui dit que j'avais quand même ses vêtements comme costume de scène,  ce qui selon moi était une preuve que j'étais satisfait. Enfin bref je lui dit de prendre 4 millions de mon compte et lui verser dans le sien. Il y eu un grand silence au bout du fil.

- Elliot... ce n'est pas le montant convenu...

- Tu lui donne ça Ryan... c'est tout.

- Elliot, c'est un très gros montant. Pourquoi?

- Écoute fais passer ça pour un don si ça te chante mais tu lui donne ce montant. Elle va savoir de qui ça vient. Et fais ça avant que j'aille au Bahamas.

Oui j'avais eu un rajout quelques jours avant. Je n'enregistrais pas vraiment la ville. En fait ce fut la veille quand un de l'équipe technique le mentionna que je sorti de ma torpeur. Les Bahamas! Elle etait la! Comment je le savais j'en sais rien mais je SAVAIS qu'elle était là.  Je sentis mon coeur s'accélérer. Un spectacle sur une base militaire, mais je devais tenter de la trouver avant. Mais où la chercher? On arriva tard et en sortant sur le tarmac je dis que la répétition aurais lieu tôt le matin. Oui ça m'a valu une paire de yeux curieux de mon band. Moi me lever tôt? J'avais se sentiment d'urgence en moi. Ce sentiment que je DEVAIS la trouver.

J'arrivai à ma chambre et fermai la porte. Je fouillai ma valise et en sorti cette chanson maudite que j'avais terminée deux jours avant. Je l'avais pratiqué seul surtout avant de la faire écouter à mon band qui apporta leur touche la rendant ainsi parfaite. On l'a fis les deux derniers soirs et dans mon for intérieur je sus que j'avais bien fait de m'acharner. Chaque soir je me dis que je devais lui faire entendre cette chanson qu'elle n'avait jamais entendue la version inachevée. Je me promis qu'un jour elle l'entendait. Cette nuit là pour la première fois je dormis peu une fébrilité me gagnant.

Je me levai tôt le lendemain et déjeunai avec mon équipe avant d'aller à la base où les responsables nous montrèrent notre emplacement. Après avoir visité la base on s'installa et on commença notre pratique qui allait super bien en fait. Je rencontrai les militaires allant de photo en autographes. Je parlai avec eux avant qu'ils ne doivent eux-même quitter pour leur job. De mon côté je lançai un regard vers mon band et ils comprirent immédiatement ce que je voulais. Un de l'équipe technique me lança les clés de sa camionette et je me mis à la recherche de la jeune femme. Ou elle pouvait être?  J'avais tenté de prendre mes messages mais je devais activer ma boite vocale comme c'était un nouveau téléphone mais je n'avais pas le temps. J'allais la ou elle m'avait parlé, les endroits qu'elle m'avait parlée. Ce fût au beau milieu de l'après-midi que je revins à l'hôtel La mine basse. Je ne l'avais pas trouvé et mon équipe le  compris immédiatement. Le coeur lourd je mangeai quand même un peu avant d'aller me doucher pour le spectacle.

Vingt heures et J'entendais les voix graves des militaires dans la salle. Powut la première partie je portais l'ensemble qu'elle avait dessinée durant les deux jours que nous étions captifs de ma villa. J'etirai les gants et me secouai les mains et encore une fois je laissai mon état d'âme derrière voulant offrir une bonne prestation. La scène était ma maison, l'endroit où j'étais bien. Elle ne serait pas ici c'était un genre de spectacle privé pour la base militaire. Malgré l'énergie que je mettais pour le spectacle j'avais le coeur lourd. Je devrais attendre à Miami, ordonner à Ryan de me la ramener, de la trouver. Chaque changement de costume était une de ses créations. Quand je chantai " Happy man" je mis l'énergie qui me restait cependant je me sentait loin d'être "Happy". Celle que je cherchais désespérément depuis mon arrivée n'était pas là.

Je sorti de scène et enlevai ma guitare pendant que la foule réclama un rappel. Mon regard se posa sur les costumes sur le cintre. Rapidement je pris le complet du défilé et l'enfila en prenant une grande inspiration. Je revins sur scène sous les applaudissements viriles des soldats. En arrière mon band jouait les première notes de "Thinking of you" je me plaçai et pris une profonde inspiration avant de parler.

- Je vous remercie beaucoup pour votre accueil. Vous savez, vous partez loin parfois et pour de longues périodes.  Il y a certains d'entre vous qui ont de petites amies ou des femmes qui attendent votre retour. Des relations qui durent d'autre non. Cette prochaine chanson est pout ceux là.  

Je grattait quelques notes sur ma guitare en baissant les yeux avant de les remonter le coeur me serrant.

- Il y a de ses personnes qui passent dans nos vies qui laisse une trace qu'on ne veux pas oublier et ou on se dit "Thinking of you".

Je commençai donc cette chanson. Toute la soirée j'avais eu cet espoir vain de la voir. Inconsciemment j'avais fouillé la salle des yeux. Je commencai donc à chanter simplement et lentement je fermai les yeux me rappelant chaque petite choses vécues ensemble. Si elle pouvait être là... Si elle pouvait entendre enfin la version fini de cette chanson qu'elle n'avait jamais entendue. La salle était calme probablement elle-même plongée dans leurs propres souvenirs. On pouvait sentir l'émotion qui flottait sur cette masse d'hommes et quelques femmes qui en avaient vécu plus que moi dans toute ma vie. Je chantais pour eux, pour moi, pour elle que je voulais revoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 18 Avr - 17:41

Mais pourquoi j'étais venue ici moi. Le coeur gros, la gorge nouer, je regardais Elliot chanter sa dernière chanson. Liam, je m'en vais. Reste avec tes amis, je vais prendre un taxi ou marcher je m'en fiche complètement, mais je m'en vais. Je n'attendis pas de réponse de la part de mon ami, de toute façon avec tous les militaires qui demandaient un rappel je n'aurais rien entendu. Il fallait que je sorte et l3e plus rapidement possible. Elliot semblait... Bien, alors pourquoi venir l'embêter. De toute façon, c'était complètement stupide de venir jusqu'ici, s'il avait voulu me parler, il avait mon numéro, ou m'aurait au moins envoyé un message, non? J'allais enfin atteindre la porte lorsque je l'entendis parler, en soupirant je me tournai, au moins écouter ce qu'il disait.

Les larmes montèrent à mes yeux en entendant ses paroles, j'allais faire demi-tour et poursuivre mon chemin jusqu'à la porte, mais les premières notes de la chanson m'atteignirent et je me figeai. C'était la chanson. Celle que j'avais si souvent entendu, mais sans jamais entendre la fin. Je me mis à écouter les paroles, et doucement je fis quelques pas. Je le regardais sur écran géant, mais je ne voyais pas ce que je voulais voir. Je voulais... Non, je devais le voir de plus près. Posant ma main sur l'épaule de la personne devant moi, j'attirai son attention. Hey, Astrid, passe ma chérie, je t'en prit. Une main sur l'épaule du militaire suivant, puis celui devant et encore ainsi de suite, sans jamais détourner le regard de sur Elliot. Sans même m'en rendre compte, je me retrouvai devant la foule, les militaires qui me connaissaient me laissant passer. Pour ceux qui ne me connaissaient pas et bien, disons que pour une fois, je ne regrettai pas le cliché de notre baiser. Hey, ses la fille qui à embrasser Elliot, laisse là passer. Je m'étais rapidement retrouvé devant, le regard toujours rivé sur Elliot, maintenant figeai, en écoutant enfin la suite de cette chanson. Je le regardai espérant qu'il finisse par ouvrir les yeux. Je sentais des regards sur moi, mais n'y portais même pas attention, j'étais hypnotiser par lui. Comment est ce que j'avais pus ne pas m'apercevoir avant de ce que je ressentais pour lui? Comment avais-je pus seulement croire avoir aimer avant. Des images du temps que nous avions passé ensemble me revenait en mémoire en entendant cette chanson. Lui Front poser contre la baie vitrée après avoir perdue patience après cette satanée chanson, moi lui offrant de faire une pause, chose que je ne faisais jamais, mais que soudainement j'avais envie de faire. Je t'en pris Elliot, regarde moi... Une larme coula sur ma joue alors que je l'écoutais, le regardais, ne voyant plus personne d'autre autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 18 Avr - 18:27

Chaque mots que j'avais écris était un peu pour des gens que je ne connaissaient pas. Mais présentement ils prenaient une autre signification, ces mots étaient pour elle. Oui je pensais à elle, et ce plus que je ne voulais me l'avouer. Comme Rosemary m'avait fait comprendre c'était plus qu'une amie...BEAUCOUP plus qu'une amie. Je chantais donc les yeux fermés refoulant cette boule qui se formait dans ma gorge. J'avais les sourcils froncés et j'y mettais toute l'émotion que je pouvais. J'entendis de petits murmures dans la salle mais je n'y portais pas tant attention. Ça arrivait dans les spectacles. Je continuai donc un moment je senti un coup sur ma botte et j'ouvris les yeux en fixant mon guitariste du coin de l'oeil. Il me fit un simple signe de la tête et lentement je tournai la tête en fouillant la foule mais rapidement mon regard tomba sur une petite blonde. Je sentis mon coeur s'arrêter un moment mon souffle s'accélèra. Elle était là! A quelque mètres de moi, je plantai mon regard dans le sien me sentant submergé de ce sentiment que je ne pensais plus jamais connaître. La foule disparut lentement. Il n'y avait que moi et elle. Le reste du monde avait disparut. Tant de fois elle l'avais entendue sans jamais en voir la fin.

J'ai passé la journée à la chercher sans la trouver me disant que je devais attendre à Miami. Mais non elle était la les yeux brillant, un larme ayant tracé un sillon sur sa joue rebondir. Je me retenais à grand peine pour ne pas bondir de cette scène et aller la voir. Je me doutais que mon regard devait une nouvelle fois avoir changer de couleur, c'était un peu le lot avec les yeux pers. Je remarquai qu'elle était habillée de noir. Non pas elle! Elle etait un petit soleil! Je fis mon solo de guitare ne bougeant pas de ma place mes yeux dans les siens.

Je terminai ma chanson toujours en la regardant ne me doutant pas que les membres de mon band se faisaient des sourires complices. Quand elle termina je lui fis un simple signe des doigts de venir me rejoindre. Un des garde de sécurité devant tassa la barrière et l'aida à monter sur la scène pendant que je me débarrassai de ma guitare que je posai rapidement sur un socle. Enfin devant moi. Elle était là! Je lui fit un sourire éclatant. Avant de l'embrasser la devant tout le monde. Je passai un bras autour de sa taille fine et mon autre main dans son cou allant jouer avec ses petits cheveux dans sa nuque. Les applaudissements étaient assourdissants, les sifflements perçaient dans ce brouhaha. J'allais à son oreille pour lui chuchoter simplement.

- Tu m'as manqué. Allez on se tire d'ici dès que je sors.

Je relâchai mon étreinte et fit mes derniers remerciements avant de quitter et aller la rejoindre. Cette fois je me priverais pas. Je plantai mon regard dans le siens l'équipe autour disparut lentement nous laissant seuls. Je caressai sa joue et essuyai les traces humides sur ses joues.

- Je t'ai chercher aujourd'hui. Je ne te laisse plus partir Astrid plus jamais. J'ai besoin de toi plus que je ne le pensais.

Je lui fis un sourire tendre une de mes mains descendant lentement sur son bras et aller prendre sa main. Je la serrai doucement dans la mienne. Non elle n'avait pas profité de moi. Astrid ne connaissait pas le mal...

- J'ai tant besoin de toi... je ne te laisse plus partir.

Je la serrai contre moi mon visage à quelques centimètres du mien. Elle souriait et son petit nez qui plissai. Le monde s'évanouit autour de moi. Ce fût un guitariste qui arriva et me dit une pinte d'humour dans la voix:

- J'imagine que tu viens pas avec nous Eli?

-Non, j'ai du temps à rattraper. dis-je le regard dans celui de la.jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mer 19 Avr - 3:04

S'il te plait Elliot ouvre les yeux!!!! Je m'étais justement avancé pour sa, voir ses yeux alors qu'il chantait cette chanson. Je voulais voir la couleur de près, pas sur un écran, non je voulais voir ses yeux. Une larme roula sur ma joue. S'il te plait Elliot regarde moi...

Au bout d'un moment, ses yeux finirent enfin par s'ouvrirent pour d'abord se tourner vers son guitariste, puis vers la foule. Je vis enfin se que je voulais voir. C'est yeux n'étaient pas de leurs bleus habituelles, maintenant je le voyais bien, enfin mieux que sur l'écran.  Ses yeux rencontrèrent finalement les miens finissant de me prouver ce que j'avais compris. Dès que son regard tomba dans le mien, je vis ses prunelles retrouver leur bleu clair que j'aimais tellement. Un petit sourire apparut sur mes lèvres venant ce joindre à ma larme, lui aussi avait besoin de me voir. Je ne décrochai pas mon regard du sien, trop heureuse d'enfin le retrouver. Les gens autour de moi disparaissant, ne restait plus que lui, moi et cette chanson que je pouvais enfin entendre jusqu'à la fin.

Lorsque la chanson fut terminé, il me fit un signe de monter sur le rejoindre. Immédiatement un des garde de sécurité enleva la barrière et voulu m'aider à monter. J'entendis une voix à mon oreille alors que des mains venaient se joindre à ceux du garde pour m'aider. Je te l'avais bien dit rayon de soleil. J'atterris donc les deux pieds sur scènes un demi sourire aux lèvres, qui s'élargie en voyant le sien. Enfin il était devant moi. Oubliant totalement les gens autour de nous, je lui rendis son baiser. Un petit sourire apparut à nouveau sur mes lèvres alors que j'entendais ses mots à mon oreille. J'hochai simplement la tête en réponse à ses paroles.

Je le laissai donc faire ses remerciements, gardant toujours mon regard sur lui. J'avais l'impression d'avoir été privé d'air ses dernières semaines et enfin je pouvais maintenant respirer. Lorsqu'il revint, je continuai de le fixai, complètement figeai. Je le regardai surprise en l'entendant dire qu'il m'avait chercher dans la journée et qu'il avait besoin de moi. Heu... Je... Comme à mon habitude, je n'arrivais pas à trouver mes mots. J'aurais aimé lui dire que moi aussi j'avais besoin de lui, que je ne voulais plus le savoir aussi loin de moi, mais mes mots se perdaient quelque part entre mon cerveau et ma bouche. Je lui souris tout de même, trop heureuse d'être auprès de lui. Quelqu'un vint parler à Elliot, mais je ne m'en occupai même pas, mes yeux fouillant toujours ceux d'Elliot. Une fois qu'il eu répondu à l'homme à qui l'avait questionner sur... Sur quoi déjà? Je tentai à nouveau de faire une phrase cohérente. Heu... Est ce qu'il y a un endroit ou... on pourrait heu... être tranquille?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mer 19 Avr - 4:30

J'avais chanter cette chanson en la regardant. J'étais soulagé, elle était là devant moi. Je sentais mon cœur bondir dans ma poitrine, je voulais bondir de la scène aller la chercher mais je savais qu'elle voulait entendre cette chanson qu'elle avait entendu milles fois sans jamais en entendre la fin. Des millions de fois ou j'arrêtais au bord de la crise de nerfs ou elle venait parfois simplement me voir et me proposer une pause ou j'allais popoter quelque chose pour me passer les nerfs. Cette chanson que je ne pensais pas voir le jour, elle était terminée et elle l'entendait. Je la terminai toujours les yeux sur elle l'enveloppant de tout le soulagement et l'amour que j'éprouvais pour elle. Les militaires autour présentement je m'en foutais. Je lui fit un simple signe de venir me rejoindre et aussitôt on l'aida et je vis un homme lui dire quelque chose mais trop occupé par elle je n'entendis pas. Sans vraiment attendre je l'avais collé à moi et mon autre main alla jouer avec ses cheveux a sa nuque. L'univers entier pouvait sauter autour de moi que je m'en foutais.

Je lui avais demandé d'attendre que je fasse les remerciements avant que je me sauve avec elle. Je fis donc mes remerciements et allaient la rejoindre derrière mes yeux sur elle. Je voyais tellement d'émotion passer dans ses yeux. Allant du soulagement, de la joie, et l'amour. Cette étincelle qui dansait dans ses yeux que j'avais vu dès le premier jour dans le bureau de Ryan. Dès cette journée je sus qu'il y aurait plus que se que je voulais.

Je savais qu'elle ne dirais rien, qu'elle aurait du mal a parler et c'est la raison pour laquelle je ne détachais pas mon regard du sien.

- Oui viens on sera tranquille.

Je me détachai d'elle et allai voir un technicien et lui demandai les clés. Je ne lâchai pas la main de la jeune femme et me dirigeai derrière la base et fit monter Astrid avant moi. Je fis le tour en courant et montai dans la cabine. Je me tournai vers elle et me penchai vers elle et l'approchai doucement avec la main et allai l'embrasser tendrement. Ses lèvres m'avaient manqué et je ne voulais pas m'en tenir éloigné trop longtemps. Je pris sa main et conduisit à mon hotel. Une demie-heure plus tard la main toujours dans la sienne je me stationnai a mon hotel. Je l'aidais à descendre et sans un mot, le cœur battant je montai à ma chambre en lui lançant des regard amoureux et passionné. Quand on entra dans ma chambre je refermai et barrai celle-ci. Je me tournai vers elle le cœur voulant me sortir de la poitrine.

Mes yeux étaient plongés dans les siens m'abreuvant de tout ce que je pouvais voir passer. Il y avait trop d'émotion qui passait pour que je les déchiffre toute. À deux mains je saisis son visage et l'embrassai passionnément. Je m'étais tellement ennuyé d'elle, de son parfum, de sa peau. Je la lâchai surtout parce que j'allais manquer d'air. Encore dans le petit hall de la chambre je la collai à moi passant un bras dans son dos. Je collai mon front au sien le souffle court, les joues rosies de bonheur. Je relevai la tête un peu.

- Tu viens? On a beaucoup de choses à se dire je pense.

Je lui fit un petit sourire et la dirigeai vers le petit salon ou un feu de foyer était allumé, sûrement par la femme de chambre. Je me dirigeai vers le bar et sorti une bouteille de vin blanc et trouvai deux coupes. Je versai donc le liquide doré dans les coupes et lui en tendit une.

- J'ai tenté de t'appeler Astrid je te jure. J'ai dû changer de téléphone parce que le mien... je l'ai échappé chez-moi dans ma cour. Je viens tout juste de le recevoir le nouveau ça fait quoi... deux jours environ. Juste à temps en fait pour te payer le relooking.

Je fini cette phrase lentement en avalant difficilement. Je ne voulais pas qu'elle pense que je voulais l'acheter. Oui 4 millions c'était beaucoup mais c'était bien peu pour ce qu'elle me faisait ressentir à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Ven 21 Avr - 21:25

Il fallait que je lui parle, j'avais moi aussi des choses à lui dire, mais pas ici. J'avais déjà de la difficulté à parler dans ce genre de moment, si en plus j'étais pour me faire interrompe à chaque instant... Je lui demandai donc difficilement si il y avait un endroit plus tranquille ou nous pourrions discuter. Tenant ma main il m'entraina avec lui, pour aller voir un homme qui lui donna des clefs, il m'emmena ensuite jusqu'à un véhicule et m'y fit monter, avant de venir s'installer côté conducteur. Après un tendre baiser, il prit simplement ma main et une demi heure plus tard nous voilà à son hôtel. Le trajet se fit dans le silence, chacun dans nos pensés, pour ma part je tentais de trouver un moyen de venir à bout de lui dire tout ce que je m'étais promis de lui dire. Je savais bien que la plupart du temps, dans ce genre de situation, mes yeux parlaient pour moi, mais il y avait des choses que je devais dire à voix haute. Il m'entraina jusqu'à sa chambre, me jetant des regards ou je pouvais y discerner amour et passion.

Une fois dans sa chambre, il verrouilla la porte avant de se tourner vers moi. Une tornade émotionnelle semblait s'être emparé de moi. J commençais même à me dire que ce ne devait pas être humain de ressentir autant d'émotion à la fois. Comment avais-je pus ne serait ce qu'un instant prétendre savoir ce qu'était l'amour? Mes yeux dans les sien je lui fis un petit sourire. Ses mains vinrent s'emparer de mo visage alors que nos lèvres se retrouvèrent dans un baiser remplie de passion. Je me retrouvai ensuite de nouveau dans ses bras, mon front contre le sien alors que j'étais certaine que mon coeur allait finir par me lâcher. Je hochai simplement la tête, oui il y avait beaucoup à dire, comment je viendrais à bout de les dire était par contre une histoire.

Une fois installer au salon, je pris la coupe de vin qu'il me tendit et l'écoutai en fronçant les sourcils. Voilà qui expliquait beaucoup de chose. J'avais moi aussi certaine chose que je voulais lui dire et c'était important pour moi. Je... Heu... Je poussai un soupir frustré. Je lui fis signe d'attendre un instant et fermai les yeux. Je pris une profonde inspiration tentant de rassembler mes idées. Je... Je suis désolé... Je n'aurais jamais dû partir aussi vite, si j'avais su... J'aurais attendu que tu sorte de la douche et t'aurais emmené avec moi. Je ne pensais pas... Enfin jamais je n'ai voulu... Je dû reprendre une autre inspiration afin de calmer la bousculade de mots. Je poursuivis donc les yeux toujours fermé. Le lendemain matin, lorsque je suis sortie de l'hôpital, j'ai tenté de venir te voir, mais tu étais partie. Puis j'ai tenté de te téléphone à plusieurs reprises même, mais... d'ailleurs si tu n'as pas écouté tes messages, efface les, ça ne vaut pas la peine de les écouter... Il y en à un d'ailleurs un ou... Enfin peu importe... J'ai une question d'ailleurs, veux-tu bien m'expliquer pourquoi quatre millions? Je ne comprends pas, Elliot... Je secouai la tête mes pensées allant maintenant beaucoup trop vite et mélangeant les choses dont je voulais lui parler. Elliot, jamais je n'ai voulu que tout cela n'arrive... Je... J 'ouvris les yeux et plantai mon regard dans le sien. Je ne pouvais pas dire sa les yeux fermer, je voulais voir son regard, la couleur de ses yeux.Je... Je suis tomber amoureuse de toi Elliot...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Sam 22 Avr - 5:13

Je l'avais fait entrer dans ma suite et j'avais pris ses lèvres emprisonnant son visage entre mes mains pour finir par coller mon front à elle. Je l'entrainais dans le petit salon et sorti une bouteille de vin dont je coulai deux coupes et mis la bouteille dans un seau à glace et m'assied devant elle lui disant que j'avais vraiment essayé de l'appeler, que mon téléphone je l'avais brisé chez-moi et que j'en avais eu un nouveau juste à temps pour la payer pour le relooking. Il y avait tant de chose qui se bousculait dans ma tête, tant de chose que je voulais lui dire, lui faire comprendre.

Elle commença à parler mais poussa un soupir de frustration comme j'avais parfois entendu de sa petite pièce que je lui avais aménagée. Pièce qui était restée dans le même état depuis son départ. Enfin je la vis me faire un signe du doigt et prendre une profonde inspiration et fermer les yeux. Je fronçai les sourcils mais je restai attentif. Elle me balançai tout un peu pêle-mêle. J'ouvris la bouche pour répondre pour l'argent mais elle repartie de plus belle me laissant un peu perdu. Même si j'avais eu envie de lui dire d'ouvrir les yeux elle ne m'aurait certainement pas entendue. Quand elle ouvrit les yeux je sentis mon cœur faire un bond. Ce qu'elle me dit me figea. Mes yeux brillaient de milles feux et je plongeai mon regard bleu dans le sien. Je m'approchai d'elle doucement les yeux dans les siens.

- Je t'ai aimé la journée ou tu as posé les yeux sur moi.

Je pris une de ses mains et la portai à ma bouche et la bécotai doucement. Je me rapprochai encore d'elle allant chercher son regard avant de l'embrasser doucement. La journée ou elle m'avait dit que j'avais de beaux yeux, qu'elle ne faisait pas ça pour l'argent. Je me reculai d'elle lentement mon regard toujours dans le sien.

- Puis pour le 4 millions... Ryan m'a dit que tes coffres étaient vides. Je ne lui ai jamais dit que le relooking me satisfaisait. Alors comme tu avais vu le cheque que j'ai fait pour le défilé, je savais que tu savais de qui ça viendrait. Ton rêve est ta boutique, d'avoir ton nom sur des vêtements. Je ne pouvais pas te laisser perdre ton rêve non plus.

Je tassai une mèche et la remis derrière son oreille et lui fit un petit sourire tendre.

- Puis 4 millions c'est bien peu pour celle qui a réussi à briser ma carapace. Tu es ma bonne personne Astrid, celle pour qui je suis fait.

Je la regardai encore une fois sentant l'univers disparaître autour de nous. Elle était là, elle était tout à moi et enfin je ne voulais plus me cacher. Je la voulais elle et pour toujours à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Lun 24 Avr - 15:03

J'avais réussi à lui parler! À lui dire ce que je voulais tellement lui dire depuis quelques jours, à lui dire que je m'en voulais amèrement d'être disparut comme sa après m'être donner à lui. Je lui avais dit avoir moi aussi tenté de le joindre, lui laissant d'ailleurs des messages, précisant qu'il n'était pas nécessaire de les écouter,. Je n'étais même pas certaine de ce que j'avais pus dire dans l'un d'entre eux donc j'aurais aimer pouvoir les effacer moi même, mais bon, ce qui était fait, était fait. Me perdant dans mes paroles, je l'avais questionnée sur le transfère d'argent, ne comprenant pas pourquoi un tel montant. Puis j'avais enfin fini par lui dire ce que je voulais vraiment lui dire, ce qui était le plus important à dire à mes yeux, soit que je l'aimais.

Le plus surprenant était que j'avais réussi à le dire en le regardant dans les yeux, chose que je ne regrettais pas d'ailleurs. Jamais je n'avais vu ses yeux briller à ce point. Nos regard perdu dans celui de l'autre, il se rapprocha de moi et sa réponse fit naitre un sourire sur mes lèvres. Bécotant ma main, ses lèvres vinrent ensuite chercher les miennes, faisant disparaitre tout ce qu'il y avait autour de nous. Puis se détachant doucement, il m'expliqua pourquoi il m'avait fait transféré une telle somme. Remettant une de mes mèches derrière mon oreille, il me fit un petit sourire ou je pouvais y lire toute la tendresse qu'il m'avait toujours démontré. Je souris en entendant ses dernières phrases. Je... Ta... Bonne personne? Je le regardai un doux sourire aux lèvres. C'était quoi cette histoire de bonne personne? Je secouai légèrement la tête, et le regardai un petit sourire aux lèvres. Tu pourras voir mon rêve se réaliser alors... Enfin je veux dire... Je reviens m'installer à Miami... Ma famille à besoin de moi... et puis... Heu... J'ai maintenant une autre preuve que ma place n'est plus aux Bahamas. Je plongeais à nouveau mon regard dans le sien, espérant qu'il pourrais y lire tout se que je n'étais pas capable de lui dire. Que je l'aimais, que je ne voulais plus être loin de lui, que je lui donnais mon coeur avec tout ce que cela impliquait. J'étais un peu effrayée par ce que cela voulait dire, mais j'étais prête à impliquer et reconnaitre mes sentiments. Je ne pouvais plus et ne voulais plus de toute façon reculer, peut importe ce que cela changerait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Lun 24 Avr - 15:41

Je l'avais écouter comme si chaque mot était une musique. Elle s'expliquait bafouillant un peu mais je  omprenais l'essentiel. Son je t'aime venait tellement du coeur et il y avait tant d'espérance et d'amour dans ses mots que je figeai un peu. Oui ensuite vint le temps de s'expliquer. Oui je l'avais appeler, maintes eaînés fois. Je tus se que j'avais fini par penser et que Ro m'avait remis sur le nez. 

 Sérieusement je lui avais vraiment y sorti le truc de "la bonne personne"? Le je devais avoir l'air d'un con vraiement.

 - Euh... ouais c'est un truc de Buddy. C'est que chaque personne à son complice dans le monde.  Son âme soeur en quelque sorte et que cette personne est destinée à être ensemble.

 Bon la c'est clair j'ai l'air d'un con. Je voulais pas perdre de temps la dessus mais avec le regard qu'elle m'avait jeter pas trop le choix disons. Quand elle me dit que je pourrais voir son rêve se réaliser je plantai mon regard dans le sien. Je faisais également partie de son retour à Miami?  Oui bien si elle aurait hésité j'aurais déménager ici m'en fous. Tout ce que je voyais passer dans ses yeux me fit monter un sourire de plus en plus éclatant. 

- C'est vrai? Tu reviens? Je reste ici avec toi. Tant que tu ne seras pas prête. Il est hors de question que je repartes seul.

 Je m'approchai d'elle vivement et pour une rare fois je plaquai mes lèvres sur les siennes. Je me montrai doux en général mais la ce fut... je ne sais comment dire... instinctif? Plus de fuite, plus de repoussage. Je voulais partager sa vie, je voulais l'entendre rire. Je voulais qu'elle entende mes conneries et mes chansons. Je la relâchai à bout de souffle le coeur martelant ma poitrine mais le sourire accroché au visage. 

- Tu n'as pas idée de combien je suis heureux présentement.  Ta pièce t'attends toujours à Miami. 

 Je pris ma coupe surtout pour m'occuper les mains. Je relevai un regard vers elle la détaillant lentement. Elle rayonnait tout simplement.

- Il semblerait que demain... tu devras te promener avec une de mes chemises parce que ce soir tu ne sors pas d'ici. dis-je sourire en coin avec une teinte de vert dans le regard
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 1:21

Je lui avais demandé ce qu'il voulait dire par la bonne personne, enfin pas vraiment dans ces mots puisque je n'arrivais pas vraiment à parler. À son explication je baissai le regard un peut gêner. Vint ensuite le moment ou je lui parlai de mon retour aux Bahamas et des raisons qui faisait en sorte que j'avais pris cette décision. Bon en réalité je réussi surtout à lui dire au travers de plusieurs hésitations et plusieurs bafouillages. Je hochai simplement la tête lorsqu'il me demanda si c'était vrai un sourire éclatant aux lèvres. Mon sourire s'élargie lorsqu'il me dit vouloir rester avec moi jusqu'à temps que je sois prête à repartir. Vraiment? Et bien dans se cas, tu vas venir dormir avec chez moi... Enfin chez Liam. Je dois absolument te le présenter... Ses lui qui ma convaincu de venir... Soudainement je me retrouvai avec Elliot plus près de moi, ses lèvres plaqués sur les miennes. Mon coeur manqua un battement, avant de se mettre à battre à tout rompe. Le souffle court, je lui fis un petit sourire lorsqu'il relâchât mes lèvres. J'étais tellement heureuse moi aussi que les mots me manquais, mais je savais que mes yeux devaient parler pour moi.

Reprenant sa coupe, il fini par relever son regard sur moi et ce qu'il me dit fit naitre une teinte de vert dans ses yeux. Je le regardai alors, sourire en coin. J'ai découvert dernièrement que tes chemises sont plus confortables que ce que je pensais. J'ai d'ailleurs toujours celle que je t'ai emprunté lorsque je suis partie de chez toi. Je le regardai, tentant de ne pas tenir compte du changement dans son regard, mais baissant finalement les yeux gênée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 2:46

Oui je lui avais parler de la bonne personne. Bon ok j'avais fait un bref résumé de comment Rosemary ma l'avait dit. Puis ça aurait été un peu long de lui expliquer en fait et j'avais pas envie non plus de me perdre en explications futiles. Elle sembla comprendre alors bon dossier clos, passons à autre chose. Elle avait bafouillée ses explications mais je me montrais docile et sage écoutant chaque mot qui sortait de sa bouche. J'étais fou de joie en fait. Bon ok j'étais pas stupide non plus je savais bien que ses frères passaient des milles avant moi. Cependant de savoir que j'étais également une partie de son retour me fit bondit le cœur. Je devais avoir le sourire élargit d'une oreille à l'autre. Je lui dis d'ailleurs que je ne partirais pas d'ici sans elle. Ce qu'elle me dit me fit froncer des sourcils légèrement. Cependant quand elle me dit que c'était un Liam qui l'avait apportée au spectacle.

- Alors je devrais remercier ce Liam pour t'avoir apporté à moi.

Je m'étais approché d'elle et plaquai mes lèvres sur les siennes. Je ne voulais pas aller brusque mais je voulais ses lèvres, elles m'avaient manquées. Je ne voulais plus m'en séparer. Je l'avais tant de fois repoussée, tant de fois où je lui avait demandé de ne pas aller, de ne pas franchir de point de non-retour. Jusqu'à ce jour où tout bascula ou je ne lui donnais pas seulement mon corps mais mon cœur, ma vie, mon âme. Je la lâchai lentement en lui spécifiant que sa pièce l'attendait toujours à Miami.

- Ah oui? Tu sais que j'en ai un peu ici si tu veux. Puis pour celle avec laquelle tu es partie...

Je relevai son regard de mon index et allai chercher son regard. J'aimais ses yeux, cette étincelle que j'y voyais danser.

- Tu peux la garder c'est pas comme si j'en avais pas. Puis toi aussi tu as laisser quelques morceaux et un chandail ça aide un chanteur à trouver l'inspiration pour finir une certaine chanson qui le rendait fou.

Je me levai lentement et lui fit signe du doigt d'attendre. J'allais dans mon sac de voyage et farfouillait dedans. Je fini par sortir un bout de tissu et me dirigeai vers elle et lui tendit. Ok ça peut sembler cucul mais oui je m'étais endormi avec son chandail... bien l'odeur qu'il y avait encore.

- Ça m'a aider aussi à endormir un homme qui s'ennuyait de sa Coco Chanel. Et en passant mademoiselle la designer.. le noir ne rend pas justice à votre beauté.

Je lui fit un petit sourire en posant le tissus sur mes genoux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 3:59

J'avais baissé le regard légèrement gênée, après avoir parlé des chemises. Oui j'avais encore sa chemise, Je l'avais porté chaque nuit, ignorant totalement mes pyjamas et portant seulement cette chemise qui me rappelait ce moment ou je m'étais donné à lui. Ce moment ou mon coeur avait chaviré pour cet homme. Rapidement cependant son index vint chercher mon menton pour relever mon regard vers le sien. En entendant ses paroles, je fronçai le sourcils. Mon chandail, sérieusement? Je lui fis un petit sourire, pas moqueur, loin de là, mais je trouvais ça charmant. À sa demande je patientai alors qu'il allait fouiller dans son sac. Lorsqu'il me tendit le chandail pour me le montrer, je lui fis un sourire à nouveau gênée, baissant à nouveau le regard. Merci, mais je m'habille selon mes émotions... Il va d'ailleurs falloir que je change de couleurs... Et disons que de mon côté et bien... Malgré le fait que je n'ai pas vraiment eux le choix de la laver... Et bien... J'ai fait la grève des pyjamas, ne portant que ta chemise. Je remontai mon regard vers le sien, un léger sourire timide aux lèvres. Les seules couleurs que j'avais porté depuis que j'étais sortie de l'hôpital avait été les couleurs des sa chemise. Je ne portais plus que des vêtements noirs. Je faisais sa depuis toujours, mais inconsciemment, et Elliot était la première personne à le savoir, personne n'ayant jamais remarqué ce détaille.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 5:18

- Oui ton chandail. Je me suis dis... bien que tu aimerais entendre la version finie non?

 Je me levai un petit sourire sur le visage. Je lui fit signe d'attendre.  Je fouillai mon bagage à main pour tirer son chandail de là. Je le tendit en revenant vers le canapé et lui expliquant que je m'en était servit également pour m'endormir.  Mais je tus que quelques fois c'était en pleurant. Oui c'est semaines avaient ete douloureuses et encore plus quand Ro m'avait fait prendre conscience que j'étais beaucoup plus attaché à elle que je ne voulais vraiment le croire. 

 Encore une fois elle baissa le regard en m'expliquant qu'elle avait dormi chaque soir avec ma chemise. Je fis un petit sourire tendre. Elle était vraiment ma bonne personne. D'ailleurs elle me dit qu'elle s'habillait selon ses émotions et lentement mon sourire descendit. Ainsi elle avait été triste au point de ne porter que cette tenue. 

 - Alors ne porte pas que du noir. Je suis la maintenant. Je... j'aimerais tellement te dire pleins de choses mais je ne sais pas par quel bout commencer. Mais la chose que tu dois savoir Astrid. 

 Je m'approchai d'elle et posa ma main sur sa joue  mes yeux bleus se perdant dans les siens.

- Je t'aime Astrid Crawford. Je t'aime a un point que je pouvais croire possible. Je sais que je te l'ai dit mais... je ne te laisse plus partir.  Je n'ai plus envie qu'on s'abandonne.  Je suis... vraiment perdu si tu n'es pas là.

 Japprochai mon visage du sien mes yeux rives dans les siens. Doucemen, avec toute la tendresse du monde je l'embrassai.  Elle était vraiment une petite fleur fragile. Mais là j'avais envie de reprendre le temps perdu. J'avais de plus en plus envie d'elle.  Mon corps était un brasier,mon sang de la lave. Je la serrai contre moi, ne plus rien laisser entre nous et nous séparer.  Je l'avais retrouver hors de question de la laisser se sauver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 13:33

Oui, je... J'ai toujours aimé cette chanson... Maintenant encore plus... Une petit sourire et le voilà qui me mon montrait mon chandail me disant que le bout de tissu l'avait aider à s'endormir. Je baissai le regard, gênée, lui disant que de mon côté je n'avais plus dormi qu'avec sa chemise. Ne précisant pas le nombre d'heure que j'avais passé à pleurer, pensant que ce que je ressentais pour lui n 'étaient pas réciproque. Lui avouant par contre que je m'habillais en fonction de se que je ressentais, donc oui. les derniers jours je n'avais porté que du noir.

Sa réaction me surpris, son sourire descendant. Pourquoi j'avais été lui dire ça? Maintenant il était triste... Je hochai cependant la tête un peu soulagé en entendant ses paroles. Oui maintenant, il était là, maintenant nous étions enfin ensemble. Je plongeais mon regard dans le sien, curieuse de savoir ce qu'il voulait me dire de si important.
Sa main vint se poser doucement sur ma joue après qu'il se soi approché de moi. Ses paroles m'attinrent en plein coeur, faisant accélérer un peut les battement de celui-ci. Nous ressentions donc la même chose. Encore une fois, je restai sans mots, mais il devait bien voir tout ce que je pouvais ressentir pour lui dans mes yeux.

Très doucement, il vint poser ses lèvres sur les miennes dans un doux baiser. Mon corps se raidit par contre lorsqu'il me sera contre lui. Le coeur battant la chamade, j'attendais maintenant que tout parte en vrille, j'attendais que la douleur arrive, après tout maintenant, nous étions ensemble pour de bon donc... Mais pour l'instant il était doux, tendre, donc le raideur dans mon corps ne dura qu'un seconde à peine, mais une partie de moi attendait toujours que la douceur ne se change en brusquerie. Maintenant que je m'étais donné complètement à lui, autant mon coeur et mon âme que mon corps, il n'avait plus besoin de faire attention à ne pas me faire mal, puisque maintenant j'étais à lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 14:14

Elle aimait ma chanson! Je lui fit un large sourire car à chaque fois je me disais que je devais la finir pour elle. Si je n'avais pas été capable de lui parler j'aurais pris cette chanson pour premier extrait. N'importe quel moyen aurait été bon pour que je réussisse à lui parler. Quitté à parler à son idiot de frère Oz. Mais je n'avais pas besoin  elle était là.

 Il y avait tant de mots qui se bousculait dans ma tête. Mais je ne trouvais pas les mots exact pour exprimer tout ce que je ressentais. Parfois, comme là, on devait simplement les vivre, se la fermer et lire ce qu'on pouvait dans le regard de l'autre. D'ailleurs quand je lui dis que je l'aimais comme un fou, que je ne voulais plus qu'on s'abandonne je pus lire tout l'amour et la tendresse du monde dans ses yeux. Je fini par simplement poser mes lèvres sur les siennes, doucement comme je l'avais toujours fait. Je la serrai contre moi réduire l'espace entre nous comme si par ce geste je voulais lui faire comprendre que je ne voulais plus de distance entre nous. Une petite seconde je sentis... elle c'était raidit? Non je l'avais sûrement rêver. Elle ne l'avait jamais fait pourquoi maintenant? Comme à mon habitude le bout de mes doigts allaient jouer dans ses petits cheveux à la base de sa nuque. L'autre main qui la collait à moi remontait le long de sa colonne doucement. Où était ses bras qu'elle enroulaient autour de mon cou? Ou était ses doigts qui se perdait dans mes cheveux qui me faisait frissonner? D'habitude, presque Instinctivement, elle se collait à moi comme si elle en redemandait, comme si c'était vital. Là rien... doucement je séparai mes lèvres des siennes. Je becotai ses joues doucement, descendit à son cou ses cheveux me chatouillant le bout du nez. Non quelque chose clochait... 

 Oui le désir était là brûlant au fond de moi et bon... je savais que mes iris avait légèrement changer de couleur. Mais je ne savais pas pourquoi il y avait quelque chose qui clochait. Je lâchai donc son cou et remontai mon regard vers elle. Qu'est-ce qui se passait? Est-ce que j'avais loupé un truc? Avais-je mal interprété ce que j'avais vu passé dans ses yeux? 

 - Hey puceron... dis-je doucement.

 Je continuai de frotter son dos, jouer dans ses cheveux. Que se passait-il?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 16:38

Ses lèvres c'était pourtant posées avec douceur sur les miennes, mais lorsqu'il m'avait serré contre lui, mon corps c'était raidi l'instant d'une seconde, ce préparant à souffrir. Ça m'avait paralysé, j'étais terrorisé. Je venais de réaliser une chose. Elliot était beaucoup... Beaucoup plus baraquer que Zack, donc si lui décidait... Enfin si je n'agissais pas... Enfin ça allait beaucoup plus faire mal. La panique commençait doucement à monter en moi, alors que je réalisais que déjà je venais de déroger au règles, puisqu'il relevais son regard vers le mien. Un souvenir me frappa alors en plein visage.

*Flah back*

Encore dans le lit, je me frottais les poignets, cherchant à comprendre ce qui venait de se passer, les cravates encore noués à la tête de lit. C'était la première nuit que je passais avec lui comme étant sa petite amie. J'espère que tu as compris les règles maintenant. Ses simple, tu fais ce que je te dis, quand je le dis, tu ne poses jamais de question et tu la ferme sauf si tu as ma permission. Zack vint s'asseoir dans le lit près de moi. Posant doucement sa main sur ma joue, parlant désormais d'une voix douce. Je n'aimes pas plus sa que toi poupée, mais tu dois comprendre que ses comme sa que sa fonctionne dans un couple. Lorsque le couple est dans l'intimité ses comme sa, et dit toi que j'ai été gentil. Avec la plupart, tu serais à l'hôpital ou pire, donc dit toi que tu as été chanceuse de tomber sur moi. Allons sous la douche maintenant que je puisse dormir.  

*Fin du flash back*

Je savais qu'en principe, je n'étais pas sensé poser de questions, mais je voulais savoir. Est ce que je peux poser une question Elliot? Je baissai le regard, attendant de savoir si j'étais déjà dans le pétrin ou non, mais je n'attendis finalement pas de réponse ma question s'échappant elle même de ma bouche. Est ce que je vais avoir mal souvent? Enfin... je veux dire... Je sais que je viens de me donner à toi... Mais est ce que ses obligé de commencer maintenant? Ma voix c'étais faite toute petite alors que mon cœur battait la chamade. J'étais complètement terrorisé, mais c'était à lui que je m'étais donnée, c'était lui que mon cœur avait choisie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 17:29

Je ne la sentais plus aussi près de moi. Alors que aussitôt que je sentait le désir monter en moi elle se collai à moi. Ça prenais deux secondes pour que ses bras viennent autour de mon cou. Qu'elle me donne un coup de chaud simplement en venant mettre ses petit doigts dans mes cheveux. Je m'étais dit qu'elle contrôlait simplement son désir mais quand j'allai dans son cou je ne sentis même pas ses doigts se crisper sur mon bras ou même remonter celui- ci.  Je l'avais interpellé... puceron? Ça sortait d'où ça? Enfin toujours est-il que j'allai chercher son regard. 

 Elle sembla pensive hésitant à parler. Quand elle baissa les yeux je fronçai les sourcils la panique me gagnant. Non je ne m'étais pas trompé au point de croire qu'elle m'aimait moi. C'était trop évident quand même. Ce fût pendant qu'elle réfléchissait que je la vis se frotter les poignets. Non! Non! Pas vrai merde! Ce que j'avais entendu sur ce qu'il faisait aux filles était vrai alors! Je jurés sur ma vie que si je le revoyais il allait avoir la.correction de sa vie. J'aurais dû lui donner le jour ou j'ai foutu le feu a mon contrat. Je pris une grande inspiration pour me calmer parce que juste ce souvenir me foutait dans une rage pas possible.

Quand elle dit mon nom me demandant si elle pouvait me poser une question j'eus simplement le temps d'ouvrir la bouche. Cependant quand elle me demanda si ça allait faire mal souvent je sentis l'air s'enfuir de mes poumons. Mes mains glissèrent sur elle tombant mollement sur le canapé.  Le coeur me tordait d'entendre ça.  Il lui avait fait quoi merde pour qu'elle pense ça?  J'avais un mélange de tristesse et d'une profonde compassion en moi. Ok il fallait que je me ressaisisse elle avait besoin de moi là. 

- Astrid... je...

 Non je pouvais pas lui parler si elle ne me regardait pas! Doucement avec mes seul mains je relevai son visage vers moi. Je me doutais que la couleur alla d'un bleu pâle ému de se qu'elle me disait. 

 - Astrid, ça ne fera jamais mal. Ce n'est pas normal si c'est le cas. J'ai pas envie de te faire mal puceron. Je... je ne changerais pas je reste le même que tu as rencontré.

 Une main je caressai sa joue dessinant la rondeur de sa joue doucement. 

- Je sais pas ce qu'il t'a dis ou fait ce grand salopard de mer...

 Je fermai les yeux en prenant une inspiration non ne pas penser à lui. Quand j'ouvris les yeux je me plongeai dans le regard de la jeune femme. Celle pour quI mon coeur battait, celle pour qui je donnerais ma vie.

- Excuse-moi. Je ne te ferais jamais mal, jamais. Écoute tout ce qu'il a pu te dire ou faire c'était de la grosse merde. Quand on aime quelqu'un on ne veut pas qu'il souffre. J'ai été trop loin de toi pour te faire mal. Tu as le droit de dire non si tu ne veux pas. Si tu préfères qu'on ne fasse rien ce soir on ne fera rien. Tant que tu es dans mes bras moi ça me va.

 Je lui fit un sourire tendre mes yeux dans les siens. Je lâchai son visage et pris ses deux mains entre les miennes et les becotai tendrement en gardant le contact visuel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 18:05

Alors que je posais ma question, je sentis ses deux mains tomber sur les coussins, faisant augmenter ma panique d'un cran. Mon regard toujours rivés à mon poignet que je frottais machinalement, je fini par fermer les yeux attendant le signal. Je devais certainement l'avoir mis en colère, je devais avoir été trop loin avec ma question. Lorsqu'il m'interpella la première fois mes paupières et mes dents se serrèrent, mais lorsque ses mains touchèrent doucement mon visage, je me détendis légèrement ouvrant les yeux pour le regarder. Alors qu'il me parlait, je vis pleins d'émotions passer dans son regard. Oui, il y avait de la colère, mais je ne la sentais pas dirigé vers moi, il y avait aussi de la tristesse, chose que j'aurais aimé mieux ne pas voir. Alors que d'une main, il caressait ma joue, il se laissai emporter l'espace d'une seconde en parlant de Zack. Instinctivement, mes yeux se fermèrent, jusqu'à ce qu'il cesse brusquement de parler. Je l'écoutai ensuite attentivement, fouillant son regard à la recherche d'indication sur ce que cela voulait dire et sur ce qui allait ce passer. Je pouvais refuser... J'étais complètement perdue à chercher à comprendre ce que je devais faire, dans ce cas. Si vraiment il ne changerait pas de comportement, si vraiment rien ne changerait chez lui,, est ce que ça voulait dire... Je pris une profonde inspiration avant d'ouvrir la bouche. Elliot, si... Si vraiment tu ne changeras pas... Alors... Quelles sont les règles? Qu'est ce que je ne peux pas faire? Je poussai un soupire de frustration. J'étais complètement perdue. Attend, si j'oublie tout ce qu'il m'a dit... Et fait... Tu devras m'apprendre... Apprend moi ce qu'est réellement un couple dans l'intimité. Je plongeai mon regard dans le sien, dans ce regard pour lequel j'avais craquer.Montre moi que rien ne va changer... Hésitante, je m'approchai de lui, détachant mes mains des sienne pour aller les passer autour de son cou. Montre moi que je n'aurai plus mal. Ma voix n'étais plus qu'un souffle, mon visage tout près du sien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 20:14

Je devais vraiment lui faire comprendre que pour rien au monde je ne serais dur avec elle. Jamais je ne l'avais été et jamais je ne le serais. En fait si je l'étais mes soeurs s'occuperaient de mon cas personnellement en m'arrachant les yeux. Non je n'étais pas comme ça fondamentalement. Malgré tout j'avais eu une bonne éducation et de bonnes valeurs. Je lui avais expliqué qu'elle avait le droit de refuser. Qu'elle avait le droit également de me dire non. Je ne serais pas offusqué. Si elle voulait simplement dormir collé à moi ça allait aussi. J'avais porté ses mains à ma bouche pour les becoter simplement la regardant ne voulant pas couper le contact visuel.

 Quand elle me parla en me demandant qu'elles étaient les règles,  ce qu'elle pouvait faire. J'eus l'impression d'avoir un coup de masse. C'était vraiment t le pire connard que la terre ai portée. Ok une chose à la fois. Je plongeai mon regard dans le sien quand elle me parla. La peu te étincelle était loin presque éteinte et j'aimais pas ça. Lorsqu'elle détacha ses mains des miennes pour les enrouler autour de mon cou son visage à quelques centimètres du mien je la regardai tendrement. 

- Une chose. Il n'y a pas de règle dans un couple sauf de s'aimer. Reste celle que tu es. 

 Je la regardai simplement et mes mains reprirent leur place dans sa nuque et son dos. Le plus doucement du monde je l'embrassai comme si c'était la première fois. La redecouvrant.. ce qui était pas faux en fait. Après quelques minutes. Je me détachait d'elle lentement pour la regarder. Sans un mot je la pris dans mes bras et allai au lit. Je la déposai comme si elle fait de porcelaine. 

- Aussitôt que tu te sens pas bien tu me le dis. 

 Je retournai à ses lèvres après m'être assuré que ça allait toujours. J'allai à son cou mes cheveux tombant dans mon visage. Je me relevai lentement et lui fit un sourire 

- Je suis entrain de me dire que je devrais attacher mes cheveux.... j'aurais l'air class... mais mon petit chaton aime mieux comme ça non? 

  Je m'appuyai sur un coude ma main proche de son visage. Je souriais tendrement mes doigts enlevant les quelques mèches de son visage.

 - Tu es tellement belle...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 21:30

Je lui avais demandé d'un voix hésitante de m'apprendre, de me montrer, ce que j'aurais dû dès le départ savoir. Ce qu'une femme normal qui n'était pas tombé sur quelqu'un comme Zack aurait dû savoir. Je croyais ce qu'il me disait, mais j'avais de la difficulté à comprendre dans quoi je m'engageais dans ce cas. Quoi que t'en que c'était avec lui, le reste je saurai m'adapter. J'étais prête à souffrir pour pouvoir l'aimer et maintenant, il me disait que je n'aurais jamais mal, qu'il n'avait pas envie de me faire mal. Je lui avait finalement demander de mon montrer, mon visage à peine à quelques centimètre du sien. Si ses la seule règle elle sera simple à suivre, je la suis même déjà depuis un certain temps. Je lui fis un sourire doux. Oui se sera facile de l'aimer, rester celle que j'étais, il faudrait que j'y travail, que je ne laisse pas celle que l'autre avait modeler prendre le dessus. Lentement ses mains reprirent leur place sur moi, cette fois mes yeux restèrent dans les sien et rien ne vint déranger ce qui se passait entre nous. J'eux ensuite droit au plus doux des baiser, que je rendis sans aucune hésitation. Lorsqu'il se détacha pour me regarder, je lui fis un sourire tendre.

Le plus doucement du monde, il me transporta jusqu'au lit. Je hochais légèrement la tête comme signe de promesse qu'il saurait si je n'allais pas bien. Je lui rendis à nouveau son baiser, avant de froncer du nez sous ses cheveux qui me chatouillaient le visage. Un petit sourire apparut ensuite sur mes lèvres en entendant ses paroles. Je lui enlevai une mèche de son visage avec un léger rire. J'aime mieux sa comme sa oui, mais je n'ai jamais dit que je détestais te voir les cheveux attaché non plus. Me chercherais-tu un surnom par hasard? Enfin je semblais être capable de parler normalement, deux phrases sans bafouer, c'était quand même pas trop mal. Je lui fis un léger sourire, mes joues rosissent sous son compliment, alors que mes yeux fouillaient les siens. Il me semble te l'avoir déjà dit, mais... J'adore tes yeux, leurs éclats, mais surtout tous ce que je peux y voir, ses... Je ne sais pas j'adore tes yeux. Je lui fis à nouveau un sourire timide. Tu m'as toi aussi beaucoup manqué Elliot, je ne pourrai jamais dire à quel point.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 22:08

- La seule et unique règle et je dois dire... tu t'y applique bien.

 Je l'embrassai tendrement replaçant mes mains à leur place. Oui j'avais envie d'elle mais j'étais conscient que ça pouvait arrêter à tout moment. Pour le moment l'important c'était elle et son bien-être.  Donc une fois certain qu'elle voulait plus et que j'avais son accord je la transportai comme une princesse dans mon lit lui disant de me dire aussitôt qu'elle ne se sentait pas bien. Son hochement de tête me fit comprendre qu'elle le ferait. 

 Je m'affairais donc à la tâche mes cheveux descendant dans son visage et dans le mien également. Je me relevai un petit sourire au visage en lui disant que je pourrais les attacher. Son rire était une musique. J'avais tant aime l'entendre rire. Mais quand elle me demanda si je tentais de lui chercher un surnom je restai un peu bouche bée.

- Bien... puceron j'aime pas. Je sais pas où j'ai été le pêcher d'ailleurs. Puis si tu aimes pas... je trouverais bien. Mais... je pense que chaton ça te va super bien.

 Appuyé sur un bras je lui dis simplement qu'elle était belle. Mais quand elle me parla de mes yeux je continuai de lui sourire tendrement. Je savais que je pouvais pas cacher grand chose. La couleur changeant au gré de mes émotions. 

- Je ne peux pas te cacher grand chose mais... je n'ai pas envie de te cacher quoique se soit. Tu m'as manquer aussi... trop manqué.

 Je me relevai et enlevai le veston et détachait deux ou trois boutons. Je la.tirai à moi et fit glisser mes mains le long de ses bras. Les yeux toujours dans les siens je glissai mes mains sous son chandail. Le contact de sa peau contre mes mains firent monter mon désir pour elle. Ce désir qui dormait au fond de moi monta en flèche. Bien sûr comme on étaient connectés un à l'autre elle pouvait voir tout changement dans mon regard. J'aurais pu tout balancer ses vêtements en trois secondes mais je savais... je devais prendre mon temps. Puis c'était pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 22:36

Je le regardai en riant légèrement, mon nez plissant comme toujours. Je dois avouer que je ne raffole pas de puceron, mais ses toi qui m'appellera ainsi donc peu importe je sais que j'aimerais ce que tu finiras par trouver.

Après un compliment de sa part, je lui dis à quel point j'aimais ses yeux. C'était d'ailleurs quelque chose qui m'avait frapper dès notre rencontre et je ne savais pourtant pas encore à quel point ses yeux pouvait trahir ses émotions. Pour ensuite lui dire qu'il m'avait manquer. Un petit sourire se dessina sur mes lèvres en entendant sa réponse. Je n'avais pas trop compris son histoire de bonne personne, mais si vraiment il n'y avait qu'une seul bonne personne pour moi, j'étais certaine à ce moment précis, que c'était lui.

Je le regardai les yeux brillant d'amour, alors qu'il se relevai pour enlever son veston et qu'il déboutait quelques boutons de sa chemise. La question à savoir pourquoi il avait choisie le complet pour sa chanson m'effleura l'esprit, mais je n'eu pas le temps de la poser qu'il me ramenait à lui. Ses mains se glissèrent son mon chandails, électrifiant ma peau, alors que je voyais ses yeux reprendre leur teinte verte. Maintenant un peu plus confiante, je ne fis que ramener mes mains dans ses cheveux et posai mes lèvres sur les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 422

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 23:14

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 327

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   Mar 25 Avr - 23:49

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les Bahamas - Elliot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Bahamas - Elliot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» Bahamas to import directly from Haiti
» J'avais dit que je trouverais un prétexte pour avoir un perso nommé "Elliot".
» Elliot - croisé spitz - né en 2009 - SPA FORBACH - DECEDE
» Welcome to Bahamas - Louane.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Chronosphère :: Envie de voir le Monde!-
Sauter vers: