Partagez | 
 

 Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Mer 29 Mar - 12:49

J'avais fait mon quart de jour et j'avais promis à Nolene de rentrer tôt pour être là pour le repas du soir. Je voulais lui faire une surprise en rentrant plus tôt qu'elle le penserait. Bon d'accord déjà être là était une surprise en soi. Mais j'avais aussi un truc à lui parler et je savais qu'elle n'aimerait pas mais qui pourrait être un plus dans mes débuts d'enquêteur. Ma spécialisation en explosif. Oui juste y penser je jubilais comme un gamin! Mais je devais me calmer et surtout trouver les bon mots pour que ça passe bien.

J'arrêtai chez un fleuriste acheter les fleurs préférées de ma belle avant de rentrer. Juste tout les deux notre fille chez des amis il y a longtemps que se n'était pas arrivé alors je comptais bien en profiter avec ma belle. Je me garai donc et entrai sans faire de bruit les fleurs en main et la vit de dos. Je m'approchai et l'enlaçai tendrement lui mettant le bouquet devant elle et enfouissant mon nez dans son cou.

- Des fleurs pour la plus belles de femmes.

Quand elle les prit je resserai mon bras libre autour d'elle. J'étais toujours aussi fou d'elle qu'à nos débuts. Bon oui il arrivait que nous nous disputions mais quel couple ne se dispute pas? Quand elle se retourna je souris tendrement me perdant dans ses yeux noisettes.

- Oh! Madame je me suis trompé mais ne le dites pas à ma femme elle serait furieuse.

Je rigolai simplement et l'embrassai tendrement la serrant contre moi. Quand je la relâchai je la libérai de mes bras pour aller accrocher mon manteau et aller prendre une bière que je décapsulai et en bu une rasade.

- Quinze heures. Je t'avais dit que je serais la pour le repas. Bon un petit deux heures d'avance mais... je pense que tu déteste pas ça non? Au fait Autumn couche toujours chez ses amies?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Mer 29 Mar - 16:46

Aujourd'hui c'est assez spéciale Jack a pris son après-midi et sa soirée pour la passer avec moi. Je suis tellement contente ! Autumn passe la nuit chez une amie pour une soirée pyjama comme elle dit. Je me suis assurée avant avec les parents de cette amie si cela ne les déranger pas qu'elle passe la nuit chez eux, ils m'ont assurés que non. Comme toutes les mamans ont est toujours très stressée de laisser notre progéniture partir une nuit ailleurs. Toute la matinée j'ai vérifié son sac si elle n'avait rien oublié et comme d'habitude j'ai eu le droit à un " maman, mais arrête ! ", mais bon c'est comme ça et pas autrement. Après avoir vérifié et revérifié que Autumn part sans rien oublier je suis partie faire quelques courses pour le repas du soir. Au menu ? Et bien en entrée j'avais pensé à un foie gras poêlé petite gourmandise que Jack adore, ensuite un bœuf en croûte avec champignon et patate douce rôtie au four et pour le dessert un bon fraisier. Alors pour vous dire que j'ai du pain sur la planche !

Je me suis arrêtée dans un fast-food pour manger un burger avant de rentrer à la maison et de me mettre au fourneau. J'ai commencé par le dessert le plat qui prend le plus de temps pour que le gâteau prend avant de pouvoir le déguster sans modération ce soir. En milieu d'après midi je sentis une présence derrière moi et les mains d'un homme m'étreignis. Mon Jacky qui rentre avec un beau bouquet de fleur à la main. J'ai un mari attentionné quand son travail ne lui prend toute sa concentration, il faut dire que l'ont se disputent assez souvent sur ce sujet, mais je l'aime toujours autant. Dans un couple il y a des hauts et des bas c'est la vie d'un couple non ? Ceux qui ne se disputent jamais c'est qu'il y a un gros problème dans leur mariage à mon avis en tout cas.

- Je vais essayer de ne pas lui en parler ! lui dis-je en souriant

Je 'accrocha à son cou pour l'embrasser avant de prendre les fleurs pour les mettre dans un vase. Il ne devait rentré qu'en fin de journée et le voilà qui arrive le sourire au lèvre. Il me demanda si notre fille passa bien la nuit chez son amie.

- Oui elle ne rentrera que demain matin. Non au contraire je suis contente de te voir en avance ça fait déjà deux heures de plus pour t'avoir rien que pour moi.

Je m'avança vers lui à pas de chat en agrippant sa chemise sans lui arracher bien sûr j'ai encore toute la soirée pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Mer 29 Mar - 17:29

J'adorais faire de petite surprises comme ça a ma femme. Simplement la voir sourire comme maintenant. Je fis un petit rire quand elle me promis de ne pas le dire a ma femme. Pendant que j'allais suspendre mon manteau elle alla mettre les fleurs dans un vase. Jee.pris une bière,  habitude que j'avais en revenant du boulot. Une fois ma rasade pris je m'informai qu'on serait bien tranquille elle et moi. Pas que j'aimais pas ma fille au contraire je la dirais mais de petits moment intimes que tout les deux ils étaient rares. Moi trop pris par mon boulot elle par les cours génial finalement.

Quand elle m'agrippa par la chemise je fis un sourire en coin et la collai à moi doucement mon regard dans le sien.

- Mais si tu continue on se rendra jamais au repas.

Je l'embrassai doucement, tendrement avant de la laisser aller avec un grognement de plaisir. Elle retourna au comptoir et moi j'allai me changer mettant un simple t-shirt et des jeans. Au moins je suis confortable. Je retournai la voir et encore une fois je me mis derrière elle bécotant son cou.

- Alors tu veux que je t'aide à cuisiner ou à t'embêter... quoique je peux faire les deux aisément.

Je lui mordillai le lobe d'oreille doucement en la gardant près de moi mes bras enserrant sa taille fine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Sam 1 Avr - 14:38

- Jack tu sais bien que si je te demande de m'aider à cuisiner au lieu de m'embêter tu feras quand même les deux lui répondis-je en souriant.

Il était tout près de moi, j'adore ces moments là où lui et moi sommes aussi proche qu'au lycée. On était toujours collés l'un à l'autre quand il a décidé d'entrer en école de police mon cœur n'a fait qu'un bon, mais je l'ai soutenu car c'était sa vocation. Maintenant je me demande si c'était une bonne idée, au début c'était génial d'être femme de flic maintenant j'ai la peur au ventre du matin au soir. Peur d'avoir ce coup de fils qui anéantira ma vie et celle de notre fille. Je ne peux pas lui en parler sinon il monte au quart de tour alors je garde pour moi même si de temps en temps je lui envoie quelques pics.

- Tu sais ce qui serait hyper sympa de ta part mon chéri ? C'est que tu me fasse couler un bain chaud avec une ambiance romantique pendant que je termine les préparations !

J'ai passé un peu de temps au shopping hier après mes cours pour me racheter des bombes de bains qui fondent dans l'eau j'adore ça ! Un bon bain chaud aux senteurs gourmandes. Je lui fis mon plus beau sourire pour qu'il accepte avant de terminer ma découpe de champignon et ma pâte feuilletée pour le boeuf. Je mis tout en place et mis le bœuf à cuire au four très doucement pour ne pas assécher la viande. Ensuite je passa mes mains à l'eau et monta dans notre salle de bain privée rejoindre mon merveilleux mari.

- Alors agent Sutton vous avez terminé votre mission ? lui dis-je en restant au seuil de la porte de la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Sam 1 Avr - 18:25

Derrière elle je la serrai par la taille lui proposant de l'aider ou de l'embêter. Je lui mordillais l'oreille et embrassait son cou tout en la gardant contre moi. J'étais fou de cette femme qui savait se montrer douce et autoritaire à la fois. Je savais que mes débuts d'enquêteurs elle n'aimait pas ça et que je faisais attention mais parfois l'accrochage était inévitable mais je sais que j'ai parfois j'ai un caractère bouillant mais je tentais de rattraper le coup. Alors ainsi je continuais mon manège quand Nolene me répondit.

- Effectivement mais tu sais... on est tout seuls et puis j'ai la plus belle femme de Los Angeles...

Je la gardai contre moi la serrant contre moi détachant une main pour en poser une sur sa hanche que je fis glisser doucement. Toujours le nez dans son cou elle me demanda d'aller lui faire couler un bon bain pendant qu'elle terminai de préparer les choses. Je fis un petit grognement avant de me relever et aller planter mon regard dans le siens.

- Vous savez que vous êtes cruelle madame? Mais... si ce que madame désire...

Je me penchai et lui volai un dernier baiser.

- Alors c'est ce que madame aura.

Je montai donc à l'étage et entrepris de lui faire couler un bain comme elle aimait. La main sous l'eau je vis un petit sac sur le comptoir. Je m'essuyai la mai et m'étirai pour saisir le sac. Hé bien... ma chérie c'était acheter de nouvelles bombes de bain? Une à une je les sentis et je dois dire qu'elle sentirait tellement bon que j'aurais du mal à me retenir. Je remis donc le sac sur le comptoir et allumai quelques bougies comme elle aimait et restai là à regarder l'eau couler. Comment j'allais lui dire... mais surtout quand? Sa voix me fit sursauter et je me levai avec un sourire.

- Oh ce fit difficile madame la prof. Mais...

Je m'approchai d'elle et l'enlaçai tendrement mon regard dans le sien.

- Comme je suis le meilleur, je me suis acquitté de cette périlleuse mission. En plus j'ai remarqué que vous aviez de nouvelles bombes de bain... j'aurais beaucoup de mal à résister.

Je lui fit un sourire tendre et me détachait d'elle.

- Tiens relaxe-toi ma puce pendant ce temps je vais aller nous faire des cocktails qu'on pourra déguster quand tu seras prête. Qu'en penses-tu?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Ven 7 Avr - 11:51

Je l'embrassa pour le remercier, puis j'attendis qu'il sort de la salle de bain pour me dévêtir. J'entra dans la baignoire le pied droit en premier puis le deuxième. Je m'allongea de mon long avec la mousse qui me recouvra le corps. La lumière tamisé une douce chanson romantique en fond sans nous casser les oreilles, une soirée parfaite ! Je ferma les yeux pour me concentré sur les senteurs de mon bain qui s'évacuent en fumée, sur les petites flammes des bougies qui dansent et sur les pas de mon cher mari qui remonte. Je toucha mon ventre en pensant à la situation que nous avons, j'essaie de tomber enceinte, mais je n'y arrive pas. J'ai bien peur que je ne pourrais plus enfanter malheureusement. Peut-être que c'est en y pensant plus que je tomberais enceinte, ma gynécologue me dit toujours qu'il faut que j'arrête de stressée ça limite mes chances d'avoir un autre enfant. Je resta les yeux fermés jusqu'à ce que je sent quelqu'un m'observé.

- Tu veux un coup de main pour mater ? lui dis-je en sachant très bien que c'est Jack qui se tener debout à l'embrasure de la porte. J'ouvris les yeux en le regardant. Approche plus près tu auras meilleure vue lui dis-je avec un clin d’œil en tendant la main vers lui.

Ça fait très longtemps que l'on a pas eu une soirée rien que lui et moi, mais dans mon fort intérieur je ne peux m'empêcher de penser à ma Autumn qui n'est pas la ce soir et j'aime savoir ce qu'elle fait. Il faut que j'arrête d'être une mère poule comme ça en grandissant elle ne voudra plus rien partager avec sa maman. Il faut aussi savoir prendre du temps pour soi et surtout du temps en amoureux. En plus Jack s'est surpassé avec ce bain, les bougies, la musique et en plus il vient de rapporter un cocktail quoi demander de mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Ven 7 Avr - 16:00

J'avais mis le paquet pour son bain. Peut-être our mieux faire passer mon inscription à cette formation qui se donnait dans quelques semaines. J'étais un peu perdu dans mes pensées quand elle arriva. Oui j'avais sursauté en entendant sa voix mais sa simple vue suffit à me rendre le sourire. Après l'avoir embrassé et avoir descendu je restai un moment dans la cuisine pensif. Pourquoi je ne trouvais pas un moyen pour lui faire accepter ça? D'habitude je trouvais les mots maos la peut importe la manière je ne trouvais rien. Si j'étais chanceux elle me ferait la gueule mais rien de dramatique. Je fini par étirer la main et lui versai un verre de son whisky et je me pris un verre de scotch que j'avalai d'un trait. J'ai jamais aimé le whisky le goût trop.... trop fort.

Je remontai donc et quand je la vis la étendue dans le bain je ne pu m'empêcher de m'appuyer sur le chambranle de la porte la regardant un petit sourire sur les lèvres. Elle était magnifique comme toujours. Oh elle oui elle avait veillie comme moi mais elle restera toujours cette sublime étudiante dans le rayon du soleil. Je fis un petit sourire quand elle me demanda si j'avais besoin d'aide pour mater.

- Et un whisky pour la dame. Tu me prends vraiment pour un pervers toi?

Je pris sa main et la bécotais tendrement. Je relevai mes yeux dans les siens et m'étirai pour l'embrasser doucement. Je me reculai et l'observai, quelque chose la tracassait. Je me passai une langue sur les lèvres.

- Tu penses à Autumn toi. Elle est bien Noly. Elle est chez une amie, ses parents sont là. Tu n'as pas à t'inquiéter ma chérie.

Je remis une de ses mèches derrière son oreille. Elle était une vraie maman poule avec Autumn... oui bon je donnais pas ma place non plus mais elle était en sécurité à peine quatre maison plus loin.

- Mais si tu ne te dépêches pas on ne mangera pas ce merveilleux foie gras que j'ai senti tout à l'heure et je ne pourrais pas devorer ton corps...

Je lui glissai à l'oreille

- Toute la nuit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Ven 14 Avr - 7:57

- Je sais...mais tu sais que c'est la seule que l'on a je ne veux pas qui lui arrive quelque chose..

Il me rassura rien qu'avec un de ses plus beaux sourire, il me murmura une chose à l'oreille qui me plût beaucoup. Je me dépêcha de me prendre mon bain et de finir mon verre, puis je sortis de l'eau et enfila une serviette de bain autour de moi. Je me sécha et m'habilla avec un déshabiller sexy noir suivi d'une robe à vue plongeante. Je me maquilla légèrement et descendis au rez-de-chaussée.

- Alors tu as mis la table sinon gare à toi ! dis-je en souriant.

L'odeur du repas que j'ai préparé pour ce soir me rappela que ce soir aller être une très bonne soirée. Avant de passer à table, je passa un coup de fil aux parents de l'amie de ma fille pour m'assurer que tout ce passe bien. Le premier appel ne donna aucune réponse je m'inquiéta. Le deuxième appel la maman me répondit enfin. Elle me rassura en me disant qu'ils allaient bientôt partir pour manger au restaurant. Je lui répondis que j'allais la rembourser dès le lendemain, mais elle ne voulait pas. Tant pis que trouverais un moyen de faire plaisir à cette petite jeune fille plus tard. Puisque bientôt nous partons en vacance la demoiselle viendra avec nous si c'est parents sont d'accord. Après avoir raccrocher je rejoignis mon mari en cuisine.

- Ta fille est partie au restaurant. Je me disais que peut-être son amie pourrait nous accompagné à nos prochaines vacances.

Je déposa mon verre sur la table pour m'en resservir un puis un autre à Jack. J'aimerai tant avoir un autre enfant à pouponner ma fille grandis beaucoup trop vite bientôt elle entrera à l'université et je serais seule chez moi à tourner en rond. Sur la table de salle ce trouve une pile de copie à corriger, mais ça je le ferais un peu plus tard ça peu encore attendre. Je sortis du frigo une assiette avec quelques crudités pour l'apéro et quelques mini pizzas pour monsieur vu qu'il n'est pas très légumes. Je pris nos verre direction le salon et je tapota la place à côté de moi sur le canapé.

- Allez viens me rejoindre !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Sam 15 Avr - 17:30

Autumn avait quand même neuf ans mais Nolene s'inquiétait beaucoup pour elle. Ma tendre était une vraie mère poule avec elle mais de les voir aussi complices me rendait fier du boulot de parent que nous faisions. J'étais proche de ma fille également mais à côté de Nolene j'étais un vrai papa loup. Je ne compte plus les fois ou ma belle m'avait retenu pour ne pas que j'arrive chez les parents de un pour flanquer une paire de claque au père. Enfin je lui souri tendrement ce qui fit allumer des étoiles dans ses yeux. Je la laissai donc terminer son bain en avalant le reste de mon scotch avant de redescendre.

J'allai me resservir un verre quand je la vit redescendre je la regardai enla.détaillant des pieds à la tête. Elle avait caché ça ou cette merveille!

- Alors je suis sauf. Tu es époustouflante ma puce à côté je suis... ordinaire.

Oui bien en jean et chemise sport c'est pas des plus sexy disons. Je la suivis du regard pendant qu'elle fit une première tentative pour telephoner. Je fini de mettre la table en posant les coupes quand je l'entendis parler. Je fis un petit sourire en rigolant et fini par me tourner vers elle ayant l'air de dire " Je t'ai dit qu'elle était ok notre puce". Mais bon elle ne serait pas tranquille tant que sa fibre de maman de serais pas rassurée. Je retournai à la cuisine sortant le vin et le mettre dans un seau à glace. Quand elle me fit part de son idée je me tournai vers elle.

- Moi tout seul avec trois petites femmes? Je ne sur vivrais jamais. Mais pourquoi pas. Autumn aura plus de plaisir qu'avec ses parents.

Elle nous resservi un verre et se dirigea vers le salon. Je la détaillai du regard admirant ses formes que sa robe me laissait deviner. Petit sourire en coin et les petites victuailles sur la table je la rejoigni sur le canapé en buvant une gorgée les yeux sur elle.

- Me voici ma tendre épouse.

Je m'assied à ses côtés et posai le verre sur la table basse et poussai un soupir d'aise et mis mes bras sur le dossier. Je tournai la tête vers elle et détaillai ma femme d'un regard envieux. Je ne pouvais croire que ça faisait 10 ans que nous étions ensemble et que j'étais toujours aussi fou d'elle.

- Tu m'as caché cette merveilleà chérie. Tu as vraiment mis le paquet pour ce soir.

Je me penchai vers elle et allai la becoter dans le cou passant ma main sur son ventre plat qui attendait simplement la venue d'un autre bébé. Je savais que ce que j'allais dire allait probablement briser la magie. Mais elle me ferait la gueule un peu et je réussirais à rattraper le coup. Je lâchai son cou pour remonter à ses lèvres que j'embrassai doucement et longtemps avant de la relâcher.

- Tu es magnifique. Je ne pouvais pas rêver de mieux pour moi.

Je pris une petite pizza et hésitant je la fit rouler entre mes doigts. D'habitude je l'aurais avalé tout rond et je fini par la poser dans l'assiette.

- Nolene, avant de débuter cette merveilleuse soirée je dois te parler d'un truc avant.

Je me pinçai les lèvres avant de remonter le regard vers elle. Ok comment je disais ça? En même temps il n'y avait pas mille manières non plus.

- Il y a une formation en explosifs qui se donne dans quelques semaines et... bien j'ai posé ma candidature.

Je remontai mon regard vers elle et ce que je vis passer dans ses prunelles ne me rassura pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Ven 21 Avr - 8:31

Il s'installa près de moi et nous commençons notre petit apéro avant de manger en amoureux. Il goûta une petite pizza tout comme moi. Je le vis un peu mal à l'aise comme ci il avait quelque chose à me dire, mais qu'il n'osait pas. Il se tourna vers moi et m'informa de son envie de faire une formation en explosif. Je resta sous le choc son boulot est déjà dangereux et en plus il veut se spécialiser dans un domaine encore plus dangereux.

- Quoi ?! Tu n'es pas sérieux Jack ? Tu veux te spécialisé dans la branche la plus dangereuse ? Tu aurais me demander mon avis avis avant de te la jouer cavalier seul. La en faite tu ne fais que m'informer et non me demander puisque tu as juger de t'inscrire sans même m'en parler avant ! Et si je ne veux pas alors ?

Je m'étais levée du canapé avec une montée de chaleur je posa mon verre sur la petite tabe basse en laqué blanc. Je fis les cent pas dans le salon cherchant à comprendre pourquoi il ne m'en a pas parler avant. On s'est toujours tout dit, quand il s'est inscrit à l'académie de police je l'ai soutenu, car c'est ça et pas autre chose qu'il voulait faire. Aujourd'hui il veut aller encore plus loin sauf qu'il oublie que maintenant il a une famille, une femme et une fille.

- Je ne sais pas si tu sais, mais tu as une fille Jack je te rappelle tu veux prouver quoi en faisant ça ?

Chaque jour quand mon téléphone sonne j'ai toujours peur d'apprendre une mauvaise nouvelle. Il y a quelques mois un collègue de Jack est décédé en service laissant derrière lui une femme et deux enfants. Sa veuve ne s'en ai toujours pas remise je ne veux pas finir dans cet état là.. Il n'est déjà pas souvent à la maison, je me fais toujours un sang d'encre quand je ne le vois pas rentrer de la nuit là ce sera une raison de plus. Je pris mon verre sur la table et le bu d'un seul trait et m'en resservi un autre. La colère évinça la peur, ce qui m'énerve encore plus c'est qu'il a pris cette décision seule !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Ven 21 Avr - 11:24

Depuis le temps que nous étions ensemble se connaissaient par coeur on ne pouvait pas se cacher quelque chose bien bien longtemps. J'avais pris une mini bouchée de la pizza avant de la remettre dans l'assiette. Je me doutais bien que se que je lui dirais ne lui ferait pas plaisir mais avec ce qui passa dans ses yeux ça ne rassura pas du tout. Mais la réaction suivante ELLE elle m'étonnait.

- Oui Nolene je suis sérieux. Je ne me.suis jamais caché que je voulais le faire Noly. J'ai posé ma candidature parce que j'en ai laissé passer des dizaines par année JUSTEMENT parce que tu n'étais pas d'accord. Mais je pense que maintenant c'est la bonne occasion. Et tu sais que même tu ne veux pas je le ferais quand même.

Elle se leva d'un bond faisant les cents pas jamais je ne l'avais vu comme ça et des conneries j'en avais fait quand même. Mais la je sentais vraiment que ça ne passerait pas. Pourtant Autumn semblait emballée quand j'en parlais. Bon ok c'était une enfant, une adorable petite fille qui avait son papa un peu en admiration mais quand même, elle était contente me posant mille et une questions.

Sa phrase me fit froncer les sourcils. Mais je pensais toujours à ma fille et ce de la minute ou elle avait élue domicile dans le ventre de Nolene. Ce fût le reste qui me donna un coup de chaud. Je posai lentement mon verre sur la table et me levai lentement les sourcils froncés.

- Tu penses que je ne le sais pas que j'ai une famille? De la minute ou tu as été enceinte je n'ai fais que ça penser à vous deux. J'ai tout mis de côté pour vous deux.

Merde! Elle pouvait pas me reprocher de ne pas subvenir à leur besoins quand même!

- Je veux être le meilleur dans mon domaine. Ce n'est qu'une formation parce que justement je veux plus pour toi. Je veux que Autumn ai une bonne éducation! Et puis bon les autres qui suivront. Tu ne peux pas me reprocher ça merde! Nolène comprends que je veux que le meilleur pour vous deux!

Je plantai mon regard dans le sien. C'est pas vrai putin! Un peu plus elle m'accuse de coucher avec toute les femmes du poste!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Dim 30 Avr - 6:36

- Excuse de t'avoir obliger de rester avec moi, tu sais je ne t'ai jamais obliger à rien. Je t'ai laisser faire tout ce que tu veux Jack ! Tu veux t'embarquer dans cette formation encore plus risquer que ta carrière de flic. Excuse moi de ne pas vouloir devenir veuve !

L’atmosphère de la pièce à réellement changer depuis la fin de journée où tout était en ambiance romantique. C'était pour mieux introduire cette nouvelle. Je ne l'ai jamais forcé à faire quoi que ce soit bien au contraire. Dès qu'il voulait faire quelque chose de nouveau je l'ai toujours accompagné , mais là...Je ne veux pas risquer de le perdre tout simplement.

- Mais tu es déjà le meilleur pour nous pourquoi vouloir faire encore plus hein ? Il ne pourra pas avoir d'autre bébé qui suivront si tu n'es plus là pour les concevoir Jack ! Tu peux comprendre ou même te mettre à ma place 30 secondes ? Tu dirais quoi toi si c'était moi qui voulais mettre ma vie en danger chaque jour que dieux fait ?

C'est dingue qu'il ne puisse pas comprendre ça ! Je resta debout dans le salon les bras croisés à regarder dehors. Notre jardin est assez grand avec comme projet d'y mettre une piscine, comme à peut près tout les voisins de notre quartier. Je vois bien notre fille y plongée à chaque grosse chaleur. Mes yeux commencèrent à me piquer avec une envie de pleurer, car j'aurai beau dire ce que je veux il ne m'écoutera pas de toute façon c'est comme parler à un mur qui ne vous répondra jamais. Le téléphone sonna je répond à l'appel. C'était Autumn qui nous me souhaita bonne nuit puis je lui passa son père. J'en profita qu'il soit au téléphone pour monter dans notre chambre voulant resté un peu seule pour assimiler tout ça. Je m'installa sur le lit les mains sur les genoux en me demandant où tout ça aller nous mener. Je pris notre photo de mariage dans les mains. Moi avec ma belle robe blanche et Jack en costume tout deux avec un sourire jusqu'aux oreilles. Où est passé ce temps où nous pensions que rien ne pourrait obscurcir notre avenir. Ma colère est encore bien présente et je ne sais pas comment on pourrait remédier à tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Dim 30 Avr - 10:00

- J'ai pas dit ça Nolene! Tu m'as jamais obligé. Tu sais que je ne t'aurais jamais laissé tomber. Puis ce n'est qu'un formation merde! Tu ne deviendras pas veuve je te l'ai promis le jour ou j'ai eu le job au LAPD. Tu ne deviendras pas veuve merde! Arrete de ramener ca a chaque fois.Tu pense que je fais ça pour te faire chier?

 Oui c'est vrai elle ne m'avait jamais empêcher de quoique se soit mais la je faisais qu'une petite formation de 3 semaines qui se donnait à Los Angeles, d'habitude c'était ailleurs. Elle savait que un jour où l'autre ça arriverait alors pourquoi se braquait-elle?  

- Je veux être le meilleur dans ma carrière Nolene. Je serais toujours le meilleur pour vous mais la je te parle de ma carrière.  Je m'emmerde. Ce seras juste un plus puisque je viens de commencer enquêteur.  Puis arrête de dire qu'il y en aura pas d'autres! Écoute si tu risquerais ta vie comme le mien je suis certain que tu prendrais toutes les précautions possible. 

 J'avais les sourcils froncés et mes yeux passèrent de brun-vert à un brun sombre. Elle était vraiment en pétard. C'est rare les fois où on se disputaient aussi fort et qu'elle en venait à ne rien dire et là sérieusement oui je flippais mais j'ai laisser tomber c'est formation pendant 7 ans! A chaque fois mes collègues étaient certain que je poserais ma candidature. Je pris mon vers et l'avalai d'une traite quand le téléphone sonna. A son ton de voix je compris que c'était notre fille. Elle me passa le téléphone sans me regarder et monta. Je pris un ton joyeux pour parler à ma fille et la taquiner. Une fois l'appel terminé je poussai un soupir encore la colère vibrante au fond de moi. 

 Il n'y avait pas que ça qui l'énervait. Il y avait autre chose. Quelque chose de plus profond qu'une simple formation. Je montai donc à notre chambre et je la vis sur le lit avec notre photo de mariage entre les mains. Je pinçai des lèvres un instant avant de croiser les bras sur mon torse.

 - Si tu me disais franchement ce qui t'énerve. C'est pas que cette histoire de formation. Je te connais beaucoup trop poir savoir que c'est juste ça. Tu le savais que ça viendrais un jour ou l'autre.  Alors soit franche avec moi.

 J'avais les sourcils froncés et les lèvres serrées.ère je peux pas croire que se soit simplement ça!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Lun 15 Mai - 11:50

- Tu n'en fais toujours qu'à ta tête Jack ! Et moi alors ? Tu ne t'es pas dit que peut-être moi aussi j'inspire à faire autre chose, mais que je ne peux pas parce que Monsieur n'est jamais à la maison ? J'ai d'autres rêves que j'aimerai réalisé...

C'est vrai que j'ai d'autres rêves dans ma vie, mais je ne peux pas parce que mon mari travaille beaucoup trop et n'a pas de temps à nous accorder. Je voulais pouvoir organiser un voyage de fin d'année pour mes élèves, faire visiter d'autres pays à ma fille et encore bien d'autres chose. Jack ne pose jamais voir rarement des congés alors comment aller prendre l'air si il ne prend pas la peine de passer du temps avec nous. J'aimerai ne pas avoir simplement son physique quand il est en congé, mais aussi son esprit. Un flic restera toujours un flic dans sa tête malgré tout.

- Puis tu seras entouré avec des jolies bombasses à la Barbie là bas non ? Et ne me dit pas que ça n'a rien à voir. Je n'ai peut-être pas le physique d'une poupée de luxe, mais moi je ne suis pas faite en plastique. Tu sais comment je réagirais si tu viens à me tromper tu sais ce que tu risque non ? Et arrête de me regarder avec ce regard là ! Je ne suis pas une de tes suspectes...

Je dis ça, mais je serais la première à lui pardonner de peur de le perdre à jamais. Je sais que l'on ce dispute là, mais que demain matin tout ira mieux parce que j'aurai accepté ça satanée formation. Je reposa le cadre de notre mariage sur ma table de chevet avant de me lever de mon lit pour lui faire face. C'est dingue comme la colère peut le rendre encore plus sexy, mais chut c'est un secret ! Sinon ses chevilles vont gonflées. Je resta à le regarder dans les yeux sans même les baisser une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Mar 16 Mai - 0:11

J'en fais qu'à ma tête? Non mais merde! Attends là! Je ne me suis jamais caché de rien. Depuis qu'elle me connais qu'elle sait que je veux être le meilleur dans tout se que je fais. Je pense m'en tirer pas si mal d'ailleurs mais là on parle que d'une formation de 3 semaines et pas à l'extérieur! Non mais merde ça suffit là oui!

- J'en fais qu'à ma tête? Mais tu me connais! Tu le sais que je suis comme ça! Je veux être le meilleur dans tout et présentement je penses pas m'en tirer si mal! Et si tu as d'autres rêves parles-moi merde! Comment tu veux que je devine si tu me dit rien? Désolé pour toi chérie mais je suis pas télépathe!

Non mais je savais qu'elle voulait voyager avec Autumn et moi. Moi aussi mais je sais aussi que je ne pouvais pas simplement foutre le camp comme ça! Ok je sais que souvent j'étais là de corps mais pas d'esprit. Si un dossier me causait des ennuis je pouvais passer la soirée à penser à ça même si mon adorable femme était collée contre moi. Elle le savait quand je m'absentais je restais les yeux collé à la télé sans la voir mordillant mon pouce. Elle me connaissait mieux que n'importe qui d'ailleurs. Elle ajouta autre chose les yeux planté dans les miens. Lentement je me redressai les bras croisés sur mon torse à la regarder suspicieusement.

Je me redressai lentement du cadre de porte les sourcils froncés les lèvres pincées. Non putin! C'est pas vrai! Elle me faisait pa sune crise de jalousie en plus! Bon oui elle était déjà venue au poste pendant que j'étais en plein interrogatoire donc elle savait le regard que je posais sur mes suspect et même ma posture donc quand elle me sorti ça j'avais adopté cette posture.

- Alors c'est ça? Tu es entrain de me dire que je vais me taper des bombasse sans cervelle parce que oui c'est connu que je me tape toutes les filles qui passe ma route! Merde! Nolène Sutton, tu sais que j'aime pas les filles refaites bordel! Il y en a qu'une et c'est toi bordel!

J'avais avancé sans le savoir pas grands choses deux pas mais là sérieux elle me gonflait! Remettre sans cesse ces connasses sur le tapis! Je la regardai plissant les yeux légèrement. Non mais c'était quoi cette connerie! Soudain j'eus un éclair de génie.

- Non putin c'est pas vrai... Tu me parle pas de...merde comment elle s'appelle... Candice? C'est pas vrai! Je t'ai dis que je ne voulais rien de cette fille! C'est toi que je veux personne d'autre. Faudrait que tu te rentre ça dans le crâne une fois pour toute. PUTIN!

Je fini par faire les cent pas en me prenant l'arête du nez finissant par stopper au bout du lit. C'est pas vrai... pourquoi je me doutais qu'Elle allait me sortir un truc pourri et aussi évident? Je ne savais plus comment lui faire comprendre que je n'en voulais pas d'autre qu'elle. Ça me gonflait à la fin! Comment elle ne pouvait pas me faire confiance depuis le temps que nous étions ensemble! Comment je pouvais faire valoir ma valeur? J'étais un fier papa d'un magnifique petite fille de neuf ans et marié à la plus belle femme de Los Angeles mais non même ça ne suffisait pas!

- Et ut vas me reprocher quoi encore? Que c'est ma faute si on arrive pas à avoir un autre bébé?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Jeu 1 Juin - 4:29

Voilà comment mettre notre charmant agent en colère lui dire la vérité. Comme le dicton nous dit " il n'y a que la vérité qui blesse " je pense avoir toucher un point sensible. Quand il se met en colère on peut voir sa veine située vers sa tempe gonflée. Je n'ai pas peur de mon mari vous savez il peut gueuler si il veut me reprocher tout ce qu'il veut ça ne me fera pas me taire bien au contraire. Lui et moi avons le même caractère et c'est bien compliquer la plupart du temps. Il croit que je vais capituler comme ça en un claquement doigt ? Me jeter à ses genoux pour le supplier de pardonner mes paroles ? Non mais il est parti où là ?

- Oui j'ai d'autre rêve et je t'en parle je te signale, mais MONSIEUR à d'autre chose en tête et comme d'habitude sa femme passe en second ! Quand monsieur s'aperçoit que ma bouche prononce des mots et bien c'est trop tard je ne suis pas un moulin Jack je ne vais pas te répété la même chose 36 fois dans la journée. Tu sais quoi la présence des murs met bien plus agréable que la tienne. Ça revient au même un mur ne me répond pas tout comme toi !

Non mais je vous assure que parler à un mur c'est comme parler à Jack peut-être que je devrais lui trouver un surnom du genre " the Wall " ou je sais pas " le mur fantôme " ? Enfin bref ce serait attisé encore plus sa colère. Il s'avança dans la chambre avec ce regard de flic qui m'agace fortement il me prend pour un suspect ou quoi ? Non mais je suis sa femme pas la suspect numéro des Etats Unis !

- Il n'y en a qu'une ? Attend attend... Si je te comprend bien tu viens de me dire que je suis refaite des pieds à la tête ? Va falloir que tu tournes sept fois ta langue avant de parler mon gars ! J'en apprend des choses sur moi ce soir c'est bien, mais je t'en pris continu !

L'énervement lui à fait bafouiller, mais ces mots sont sortie de sa bouche pas de la mienne. J'ai horreur quand on s’engueule, car on s'est très bien tout les deux comment ça va finir. Un de nous va sortir faire un tour revenir une heure après et on s'excusera mutuellement, mais pas là ! Je ne vais pas m'excuser de vouloir garder mon mari sain et sauf ! Il n'en fais toujours qu'à sa tête s'en ce préoccuper des circonstance de ses actes. Et là il parla de Candice oh la tu viens de faire un faux pas mon chéri !

- Tu as raison parlons s'en de Candice ! Cette pimbêche qui voulais à la limite de violer dans les vestiaires du commissariat ! Tu te moque de moi là tu crois que j'ai pas vu que tu en avais pas envie la seule chose qui t'a empêcher de le faire c'est ton sens moral quand tu as vu l'alliance autour de ton doigt ! Sinon tu es comme tout les hommes de cette terre tu ne pense pas avec ton cerveau, mais avec ce que tu as dans le pantalon MR SUTTON ! Mon crâne et moi nous te remercions de l’intérêt que tu nous portes !

Je ne sais pas qui cri plus que l'autre enfaîte je pense que dans les décibel on est à égalité. Heureusement que notre fille n'est pas là pour nous entendre la pauvre elle aurait été choquer de nous voir ce disputer comme ça en ce jetant des horreurs en pleine face ! De ce fait je suis bien contente qu'elle soit partie dormir chez son amie ça nous permet de lui éviter ça jusqu'à demain. Quand elle rentrera elle va surement ce demander pourquoi papa et maman ne se parle pas et bien elle n'aura qu'à demander à son père et il lui expliquera son idée folle et dangereuse on verra comment il réagira quand ce sera sa fille qui lui demandera de ne pas le faire.

- Tu sais c'est pas moi qui n'est jamais à la maison, c'est pas moi qui rentre et qui se remet directement au travail dans son bureau et enfin c'est pas moi qui ce tape des délires monumentale ! Et avec cette foutu formation à la con comment voudras-tu avoir un autre enfant si ta cervelle repeint les murs ? Hein tu peux m'expliquer ? Je vais pas avoir un gosse avec Frankenstein !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Jeu 1 Juin - 15:56

Attends... un mur? J'étais aussi intéressant qu'un mur? Oui j'écoutais ce qu'elle me disait mais oui certains soirs je n'étais pas réceptif mais si elle me connaissait si bien, elle devait attendre non? Mais sinon elle avait qu'à être plus claire aussi! J'étais flic pas magicien!

- Tu passe en second?? Attends une minute! Je t'ai TOUJOURS fait passé en premier mais ça on s'en fout que je le fasse! Je me crève au boulot pendant que MADAME fait que faire la classe à des gamins de riches alors oui désolé d'arrivé claqué et pas trop réceptif. Mais si tu me connais si bien tu le vois non? Alors attends avant de parler. Mais bon puisqu'un mur est plus intéressant vas-y! Tu verras que dormir avec un putin de mur de merde c'est pas top!

Non mais c'est pas vrai je me faisais reprocher mon métier là? C'est pas comme si c'était la surprise du siècle non plus! Oui j'étais en pétard, oui je sentais mon regard changer sur elle passant du mari à celui du flic. Je savais qu'elle détestait ça mais bon ce fut plus fort que moi. Quand elle me dit qu'elle était refaite de pied en cap je fronçai les sourcils. Putin! Mais elle ne voulait rien comprendre c'est pas possible!

- Merde! J'ai jamais dit que tu étais refaite! Tu comprends juste ce que tu veux comprendre!

Non mais merde! c'était juste pas possible! C'était pas supposé être une soirée romantique à se faire des câlins et tenter justement ce deuxième bébé? Mais non au lieu de ça on s'engueulait comme pas possible. Rarement on levait le ton un sur l'autre mais là.... je pense que c'était le surplus de tout qui était entrain de sauter présentement. Cependant quand elle parla de Candice mon regard passa d'un brun clair à un brun foncé. Elle pensais vraiment que je voulais de cette pétasse qui se frottait à tout ce qui avait .... enfin un engin masculin. Oui elle m'avait pris dans les vestiaires mais je ne pus pas faire quoique se soit car elle m'avait plaqué les épaules et je tentais de ne pas la pousser violemment.

- PARDON?! Tu me dis quoi là? Elle veux tout les mecs du poste! Et j'ai pas envie d'elle bordel! C'est quoi cette connerie?! Je t'ai marié bordel c'est pas pour me taper des filles dans ton dos! Tu me prends vraiment pour un de ses salopards de merde qui n'ont aucun respect et non MME WATTFORD je ne pense pas qu'avec ce qui me pend entre mes jambes! Tu délires merde! C'est plus de la jalousie rendue là c'est de la folie pur et simple merde!

NOn mais c'est pas vrai! J'avais été assez honnête pour lui dire que je la fuyais depuis ce jour où elle l'avais vu limite m'arracher le linge sur le dos. Putin mais là c'était n'importe quoi! J'étais heureux que Boo ne soit pas là à nous entendre. La pauvre se serait mise à pleurer à nous entendre! C'était pas possible de se balancer des truc pareils! Quand elle me parla du fait que je rentrai et je me remettai au boulot je serrai les mâchoires.

- Je commence comme enquêteur normal que je veuille faire mes preuves. Puis pour cette formation à la con comme tu dis tu es la seule que ça enchante pas parce que Autumn, ELLE, elle trouve ça cool. Mais bon pour ce que mon avis vaut dans cette putin de baraque qu'est-ce que j'en ai à foutre... alors se bébé tu le feras tout seule tiens!

Je me dirigeai vers ma penderie et pris ma veste de cuir et la mit rapidement ne voyant plus clair. C'était pas possible, je voulais simplement lui dire que je suivais cette formation qui était à Los Angeles JUSTEMENT parce qu'elle aimait me voir à la maison à tout les soirs et je me fait exploser à la gueule comme ça! Parfait alors! Qu'elle reste seule moi j'en avais marre de me faire dire les pires insanités et me faire reprocher tout les maux du monde. D'un geste rageur je montai la fermeture éclair de mon manteau et lui lançai un regard meurtrier.

- Si je reste je pense que ça ne s'arrangera pas. Et tant qu'à me faire dire que je m'enfile les filles j'aime autant foutre le camp. Puis ce putin de bébé... je sais pas si ça vaut la peine de le faire...

Je me détournai d'elle et dévalai les escaliers vitesse grand V et attrapai mes clés de bagnole et sortit faisant claquer la porte à en faire trembler les murs. Je m'engouffrai dans ma voiture et la démarrai. Quand je posai les mains sur le volant je vis mon alliance aussitôt je l'enlevai et la mis dans mes poche de manteau. Qu'elle aille se faire foutre! Marre de ses crises de jalousie à la con! Je démarrai en trombe faisant crisser mes pneus dans la rues et direction le premier bar pas trop miteux qui croiserai ma route.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Sam 17 Juin - 5:12

- Oui Sutton je passe en second ! Parce que moi je ne fais pas le fabuleux métier de flic ! Alors les autres métiers c'est de la merde c'est pas fatiguant c'est vrai que c'est que ton boulot le plus fatiguant de la terre ! J'aurai peut-être du suivre la même voie que toi comme ça au moins pas de problème pour quoi que ce soit ! J'ai voulu suivre ce qui me plaisait et maintenant tu me traite plus bas que terre ! Une pauvre petite enseignante de merde qui ne fait que donné des cours assis son cul sur une chaise à ne rien faire d'autre ! Mais c'est vrai que je ne me fais pas mal mener par mes élèves....De toute façon tu ne comprendras jamais rien il n'y a que toi qui existe dans ton monde et il n'y a de place pour personne d'autre ! Moi je fais des efforts quand tu rentres exténué je reste là assise jusqu'à des deux trois du matin pour attendre de savoir que tout va bien, mais toi jamais une seule fois tu ne t'ai demandé si moi j'avais passé une mauvaise journée ! Oui je fais cours à des gosses de riches et c'est les plus pire ils passent leur temps à exhiber leur rang social à longueur de journée ! Tu sais ce que c'est de te sentir comme une merde quand un gamin de 20 ans te dit de te la fermer ? Et oui ne t'en fais pas je compte bien rester en présence de mon mur, je suis sur qu'il est bien meilleur au lit que toi !

C'est vrai que mon métier n'est pas contraignant, mais quand on fait classe à des gosses de riche on n'a tout de suite le moral qui flanche. Malgré tout ça je garde quand même le sourire même quand ça ne va pas j'essaie de faire bonne figure devant les gens que j'aime pour ne pas qu'ils s'inquiètent et maintenant il vient me jeter ça en pleine face ! Peut-être devrais-je démissionné et reprendre mes études pour un autre travail, mais voudra t-il me soutenir pour cette idée ? Je ne pense pas. Il faut que je pense à ma famille ou du moins à ma fille. Il faut que je garde mon boulot pour faire rentrer un deuxième salaire pour qu'elle ne manque de rien c'est le principal pour moi. Autumn est la seule chose qui compte à mes yeux, elle est la prunelle de ma vie, ma chair et mon sang. J'aurai pu inclure Jack, mais voyez-vous depuis plusieurs minutes il me passe par ls trous de nez ! Jamais je n'aurai pensé qu'un jour mon mari s'emporterai de cette manière avec moi, mais bon il y a un début à tous non ?

- Mais si tu la dit ! Regarde toi tu une épée de Damoclès au dessus de la tête ! L’Alzheimer te guette mon chéri va falloir consulter ! Pense à écrire sur des posthites les phrases que tu dis au moins tu te sentiras moins con !

Je ne l'ai jamais insulter, mais là c'est plus fort que moi c'est sortie tout seul de ma bouche ! En même temps avec tout les noms d'oiseaux qu'il lâche dans ses phrases à côté de ça moi ça va. Je suis sur que mon visage à virer au rouge tomate. Je suis tellement énervé et tout ça à cause de quoi ? De son boulot de merde et de sa formation de merde !

- Tu es en train de me faire passer pour une folle là ? Inverse la situation une seconde enfin si ton cerveau te permet de le faire bien sûr ! Si c'est moi qui été dragué par un autre mec et qui voudrait coucher avec moi et que moi j'hésiterai parce que ne me dit pas le contraire tu as hésité et j'en suis sûr. Suffit juste de voir le par-choc de l'autre bombasse ! Tu ferais quoi ? Je suis sur que tu irais encore lui filer un billet pour le remercier de t'avoir débarrassé d'une pauvre enseignante sans cervelle qui ne fait que te ralentir dans ta progression pour arriver au sommet de quoi on ne sait pas ! D'ailleurs pourquoi je te croirais peut-être même que tu la déjà sauter et peut-être même ici dans notre lit ! Excuse moi d'avoir des doutes, mais tu passes ton temps à me mentir il t'a fallu combien de semaine avant de me parler de cette soit-disante formation, car ça reste encore à prouver ? Et baisse d'un ton s'il te plaît je ne suis pas de la merde tu ne pourras pas tirer la chasse pour te débarrasser de moi !

Cette dispute tourne un peu mal on s'envoi des mots assez dur à entendre pour l'un comme pour l'autre. C'est dur à entendre, mais en même temps depuis le temps qu'on est marié on ne c'est jamais disputé ou peut-être si, mais pour des petites broutilles du quotidien. Là c'est une vrai dispute et croyez moi je me retiens de pleurer à chaude larmes. Là il commença à m'expliquer que notre fille était au courant et qu'elle est super contente que son père fasse cette formation. Non, mais j'y crois pas quoi ma fille est la première à être au courant et moi il attend des semaines avant de m'en parler, mais il se passe quoi dans sa tête ? Vraiment va falloir que je lui donne rendez-vous à un médecin peut importe sa spécialisation.

- QUOI ! Autumn est au courant et moi je suis la dernière mise au courant ! Tu vois Jack comme quoi je ne compte pas pour toi puisque que tu fais tout dans mon dos même mettre ta fille de ton côté. Bien sûr qu'elle est contente tu es son modèle bébête tu pourrais te jeter d'un pont qu'elle applaudirait et te referais la même chose. Il faut que sache lui donner l'exemple e c'est quoi que tu lui donne là ? Il faut risquer sa vie tout les jours pour mieux vivre ? Tu n'es qu'un imbécile doublé d'un hypocrite ! Tu arranges ce qui te plait pour tout va dans ton sens ! Mais je suis la seule dans cette baraque qui trouve que ton idée est un combat avec la mort qui gagnera surement de toi ? Bien sûr que je le frai tout seul avec un donneur anonyme au moins je pourrais avoir un blond au yeux bleu ça changera ! De toute façon tu fais tout pour ne plus en avoir ton métier passe avant tout le reste tu n'es jamais à la maison tu as manqué tellement de fête d'école de ta fille...Cette formation te fera nous perde encore un peu plus chaque jour...

Cette dispute c'est comme une match de tennis on se renvoie la balle chacun de notre coté. J'avoue avoir un peu exagérer, mais quand même c'est à ta femme que tu te confie avant pas au autres personnes. Lui il m'annonce ça comme ça comme une lettre à la poste. " Ah au faite j'ai décidé de faire une formation dans le déminage. J'aime bien jouer avec les bombombes ! " NOn mais il est parti ou celui là ? Il croyait que j'allais lui sauter dans les bras avec un " bravo chéri essai de couper le bon fil hein pour éviter que tu as un bras qui ne s'envole dans les airs pour attérir dans un champs rempli de cochons ! " Non mais sérieux quoi... Et voilà la phrase de trop ça m'a mis un coup telle que j'arriva près de lui et lui mis une gifle qui claqua bien fort dans la chambre.

- Ta raison dégage ! T'inquiète pas tu n'auras pas de putin de bébé je ne veux plus rien de toi à partir de maintenant ( j'enleva mon alliance et lui donna ) tiens tu la donneras à une cinglée qui accepte d'être une gentille femme au foyer ! Je ne veux pas avoir d’autres enfants avec toi ça ne sert à rien d'en avoir un autre et d'en faire un malheureux je le suis déjà assez...

Je lui tourna le dos et partir dans la salle de bain et claqua la porte. Je me laissa tomber le long de la porte et mes larmes coulèrent seul sur mes joues et je ne pouvais pas m'arrêter de pleurer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Sam 17 Juin - 21:49

Je me raidis en l'entendant m'appeler "Sutton". Putin mais depuis quand elle me disait ça elle? Jamais il me semble! Je pinçai les lèvres en la laissant parler mai surtout pour tenter de reprendre sur moi. Est-ce qu'on était supposé avoir un souper romantique nous deux? Bordel ça avait viré à du gros n'importe quoi! Elle m'abreuvait d'insultes toute plus assassine les unes que les autres. Bordel! Mais oui elle comptait pour moi! Beaucoup plus qu'elle semblait le croire. Nolène était mon air sans elle je mourrais... enfin là je m'intoxiquais si je pouvais prendre une image. Ma fille était ma raison de vivre c'était ma fierté! J'en étais même fatiguant au poste à vanter ses mérites. C'était pour elles que je me saignais au boulot, pour elles que je ne voulaient que le meilleur, pour elles que je me défonçais dans tout ce que je faisais. C'était mal de vouloir le meilleur pour sa famille?

- Finalement ce que tu dis c'est que je suis une merde comme mari? Je te passe en second et je me fous de tes états d'âme alors que c'est faux mais bon même si je te le dis tu t'en fous. Faudrait peut-être que j'apprenne une autre langue pour que je puisse te le dire parce que tu semble avoir oublié le français. Ce n'est pas que je ne te demandais pas comment a été ta journée que je ne le voyais pas. Tu semble oublier que je te préparais un bon bain chaud pendant que je m'occuper de NOTRE fille. Je suis pas stupide à ce point Nolène! Je déteste que tu me prenne pour un con. Pis si le mur ferais un meilleur amant que moi.... alors vas-y! Je suis nul comme mari et visiblement comme amant aussi!

J'étais pas aveugle merde! Oui je ne lui demandais pas simplement parce que je ne voulais pas qu'elle s'apitoie sur son sort. Nolène est forte et sérieusement une digne adversaire dans le domaine du têtu. Quand je voyais qu'elle allait pas je lui préparais un bain chaud, je lui faisais un verre de whisky comme elle l'aimait mais non même ça il semblerait que je sois nul! C'était pas possible! Oui mon métier était beaucoup plus dangereux que le sien mais je n'ai jamais nié qu'elle pouvais avoir des journées de merde. Ma famille était ce qu'il y avait de plus important pour moi et ce malgré les insultes qu'elle pouvait me balancer à la gueule. Dès l'annonce de sa grossesse j'ai juré qu'elles ne manquerait de rien, que pour elles je me tuerais au boulot pour qu'elle soient heureuse. Elles ne méritaient que ce qu'il y avait de mieux. Une belle maison dans un beau quartier, des vêtements, de petites attentions pour mes deux petites femmes. Et elle me reprochait de ne pas penser à elles! Bordel je rêve! On se disputait rarement, enfin si mais sur de petits trucs cons mais comme ça jamais! Même quand elle m'a annoncé sa grossesse je n'ai pas été grossier. Silencieux quelques minutes tout au plus mais je lui avais fait la promesse que je m'occuperais bien d'elle. Même quand je revenais de mes cours je prenais la relève avec ma fille lui donnant un peu de répit. Même claqués par le manque de sommeil on c'est jamais autant envoyé de conneries pareilles. D'ailleurs son insulte sur l'Alzheimer me fit rester muet. Putin mais depuis quand elle m'envoyait des truc aussi blessant? Je ne dis rien préférant taire la pluie d'insulte qui envahissait mon cerveau mais je plantai mon regard brun sombre dans le sien. Mais ce ne fut rien à comparé de ce qu'elle me balançait. NOn mais putin de merde! Elle pensait que j'avais hésité? Mais non! Je ne voulais pas le repousser violemment justement parce qu'avec ce genre de conne faut faire attention pour ne pas avoir une plainte d'harcelement ou autre truc du genre.

- J'ai hésité? NOn mais je RÊVE! Je n'ai pas hésité une seule seconde à aller lui dire d'aller se faire voir oui! Tu voulais quoi? Que je la repousse dans les casiers pour ensuite être suspendu pour harcèlement ou autre truc qu'elle aurait pu inventer? Puis si tu te ferais draguer...un jour je pense que j'agirais comme toi t'accusant de tout même de t'envoyer une équipe de foot dans notre lit tiens! Puis qu'est-ce que j'en sais... tu le fais déjà peut-être puisque selon toi je suis pas là! Puis pour cette formation j'ai posé ma candidature aujourd'hui justement parce qu'elle était à L.A. et que TOI tu veux que je sois à la maison pour Autumn justement. Fais chier de ce faire reprocher un geste quand j'ai pensé à vous deux! Ah! Non! C'est vrai... je pense juste à moi dans mon putin de monde! Puis si je passe mon temps à mentir tu fous quoi avec moi Nolène?

J'étais dans un état de rage que je pensais jamais atteindre avec elle. On se balançaient des insultes tout aussi assassine un que l'autre. Jamais je n'ai été aussi vulgaie et hors de moi avec elle, ni même avec ma fille. Depuis combien de temps elle pensait que j'étais un menteur? Moi? Jack Sutton adepte de la vérité je me faisais dire que j'étais un menteur? Fais chier merde! Sans vraiment y pensé je lui sortis qu'il n'y avait qu'elle que ça réjouissais pas mais que Autumn ELLE, elle trouvait ça cool. Hé merde! Si je pensais pas que ça pouvais pas atteindre un degré pire que maintenant je me trompais mais totalement! Je poussai un soupir en roulant des yeux,

- Elle est arrivé au poste comme je lisais la description de la formation merde! Elle a simplement dit que se serait cool. Ce que je tentes de montrer à ma fille et de toutjours donner le meilleur de soi-même. D'être la meilleure dans tout, de persévérer et de foncer et à ce que je sache elle nous as jamais déçus ni toi ni moi. Mais ça s'arrange mon truc! Un meteur, un hypocrite et un imbécile! Je me demande pourquoi tu m'a marié tiens! Puis pour les fêtes manqués je me reprenais avec elle, je prenais des journées avec elle. Je sais que pour toi c'est pas grand chose mais pour elle et pour moi c'était très important. Puis j'espère que le donneur sera un mec bien et pas une pourriture comme moi sinon tu seras encore déçue!

Là j'en avais marre! J'avais mis ma veste, il fallait que je sorte d'ici pour m calmer et tenter de m'expliquer par la suite. Simplement me calmer prendre la soirée s'il le fallait mais quand je reviendrai je serais plus calme et ainsi je pourrais m'expliquer avec elle, m'excuser. Mais pour l'instant je mis ma veste arrêtai devant elle lui disant que je foutais le camp et que ce bébé qu'on voulait tant de ne peut-être pas le faire. La claque qui attérie sur ma joue me surpris mais pas autant que ses paroles. Elle ne voulais plus rien de moi? Parfait! SOn alliance arriva dans ma main avant qu'elle aille s'enfermer dans la salle de bain. Parfait! Elle n'aurait plus rien de moi! Je claquai son alliance sur son bureau près de notre photo de noces et sortit de la maison en claquant la porte à en faire trembler la maison et décoller en faisant crier les pneus.


LE LENDEMAIN


Le téléphone sonne à la maison des Sutton

- Madame Sutton? Je ne veux que vous dire que votre mari Jack Sutton a passé sa soirée en TRÈS bonne compagnie. Dans un petit pub a manger des frites avec une jolie blonde et disons que... leur danse ils étaient bien ensemble. Dites à votre mari que j'attends son appel. dit la voix grave au bout du fil.

Je revins tard le lendemain totalement défait. J'avais tromper ma femme. Moi amoureux d'elle comme pas un je l'avais trompé! Le pire c'est que cette jeune femme, Rosemary, j'avais eu ce coup de foudre pour elle. Elle m'aurait demander de tout quitter je pense que je l'aurais fait. J'avais passé une soirée magnifique et une nuit... bon on passe les détails. Ce fut pour aller chercher des truc à manger que mon jonc tomba sur le sol un bruit métallique qui nous surpris tout les deux. Elle qui la jeta dans un état de panique et moi dans un état de surprise et de choc total. Qu'est-ce que j'avais fait? Merde... j'allais me calmer pour lui parler, la tromper! J'avais fini par aller dans un resto et tentais de déjeuner, bon je le fini mais de peine et de misère pour revenir chez-moi. Immobile dans ma voiture je relevai le regard vers notre maison. Quel gâchis j'avais fait! Je ne pouvais pas rester dans ma bagnole indéfiniment non plus. Je sortis donc de ma voiture en regardant mon téléphone... putin encore ce bordel de connard! Je poussai un soupir las, non je règlerais ça plus tard... j'avais une femme a rassuré, à dire combien je l'aimais. D'un pas lourd je montai les deux marches du balcon pour ouvrir la porte sur la cuisine. BOn ben... elle était pas là génial parler avec elle. J'accrochai ma veste et décidai de prendre une douche pour me donner soit du courage ou du moins avoir les idées claires. Je montai les escaliers d'un pas lourd comme si la culpabilité pesait sur moi une marche à la fois. Autumn était pas là probablement encore avec ses copines. J'arrivai à ma chambre faisant sauter mes boutons mais ma main se figea en voyant Nolène.

- Noly?

Ce fut son regard qui me transperça le coeur. Ils étaient bouffis, rouge et encore humide de larmes. Tout ça... tout ça par ma faute. Putin quel dégâts j'avais fait? Je restai un moment immobile dans l'embrasure de la porte baissant le regard honteux. Honteux de ce que j'avais fait mais surtout de ce que j'avais dit. Je l'avais tellement attaqué, je lui avais tellement dis des trucs que je ne pensais pas. Je fini par m'asseoir sur le pied du lit à une distance d'elle. Si elle ne voulait plus me voir, si elle voulait demander le divorce j'accepterais tout simplement parce que j'avais été une telle ordure avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Mer 19 Juil - 5:42

C'est quand j'attendis la porte d'entrée claquée et la voiture de Jack démarrer en trombe que je compris que mes mots avaient dépasser ma pensée. J'ai simplement voulu le blesser autant qu'il m'a blesser. Dans un mariage la confiance est très importante il m'aurait parlé de ses intentions on aurait pu en discuter calmement et trouver un compromis. Non il a préféré faire tout de son côté et c'est ça qui m'a mise hors de moi ! En plus j'en suis venue au main je l'ai giflé alors que ça ne m'est jamais arrivée ! Par la fenêtre de notre chambre je regarda sa voiture avec lui à l'intérieur partir à toute allure. Je ne pu empêcher mes larmes de couler. Jack n'est pas simplement mon mari il est également mon meilleure ami, mon confident, mais aussi le père de ma fille. J'espère que tout va s'arranger de toute façon je vais finir par céder à sa formation à deux balles et puis ils nous faudra surement du temps pour ce remettre de cette dispute.

LE LENDEMAIN

Après avoir passer une très courte nuit je me leva le moral dans les chaussettes, les yeux bouffis par les larmes que j'ai versé toute la nuit et blanche comme un cachet d'aspirine. Je n'avais pas faim, mais mon estomac me dis le contraire. Je mangea simplement un cookie et remonta en haut pour essayer de m'éclaircir les idées en prenant une douche quand le téléphone sonna. J'hésita à répondre dans un premier temps j'ai pensé qu'il était arrivé quelque chose à Jack et là on allait m'annoncer sa mort dû à un accident de voiture sous l'emprise de l'alcool et ça aurait été de ma faute. Je me voyais déjà veuve avec une fille qui serait déprimée parce que son papa son héro ne serait plus là pour la faire rire. C'st la sonnerie du téléphone qui s'arrêta qui me fit revenir à la réalité. A Force de réfléchir à n'importe quoi j'ai raté l'appel quelle idiote ! Puis il se remit à sonner la je répondis immédiatement.
Une voix m'informa que Jack n'avait pas eu d'accident bien au contraire il avait passé la fin de soirée en compagnie d'une jolie et charmante jeune femme et qu'après et ils étaient repartis ensemble. Faut-il vraiment que je fasse un dessin pour que vous compreniez ? Je n'ai même pas voulu écouter la suite que j'ai raccroché au nez de cet homme. J'ai cru que mon cœur allait s'arrêter net. Mon mari celui qui à encore quelques heures me disait que jamais de sa vie il ne me trompera parce qu'il m'aime à en mourir venait de passer la nuit avec une inconnue ! Comme quoi il faut toujours ce méfier des hommes qui disent vous aimez jusqu'à la fin de votre vie cela signifie seulement à vous rassurez pour qu'il puisque butiner ailleurs sans éveiller les soupçons sur eux ! Je resta assise sur mon lit avec sur ma table de chevet cette photo de notre mariage qui ma rappela simplement qu'il s'est bien fichu de moi toute ces années. Je la pris dans mes mains et la lança contre le mur et le cadre ce cassa en plusieurs morceaux pour finir sa course sur le sol. Il m'a tromper cette nuit et pourquoi les autres aussi ? Toute ces nuits de soit-disant planques il était plutôt en bonne compagnie à faire ce qu'il n'avait plus très envie de faire avec sa propre femme !

Je ne sais pas exactement combien de temps s'est écoulés entre ce fameux coup de fil et l'arrivé de Jack à la maison, mais je l'entendis monter les escaliers en traînant les pieds. Je resta assise sur le lit face à la porte de la chambre pour qu'il puisse voir sur mon visage tout le mal qu'il m'a fait ! Un simple Noly m'a fait le dégoûter encore plus

- Noly c'est pour les intimes et je ne pense plus qu'on le soit ! Pour toi c'est Noléne, Noléne Rostin ! Sutton c'est pour ta femme, tu sais celle avec qui tu as du bien te fendre la poire cette nuit à te moquer de moi et plus encore, mais ses détails là je ne veux pas savoir ! Je suis sur qu'elle sera contente de porter ton nom !

Je ne me suis même pas emporter à quoi ça sert ? Le mal est déjà fait de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Mer 19 Juil - 12:09

Oui j'avais tomber pour une fille que je ne reverrais jamais mais qui sur le coup j'aurais pu tout plaquer pour elle. Partir et découvrir le monde avec elle ou même être son pied à terre aussitôt qu'elle aurait du temps. Cependant malgré toute cette envie la dure réalité frappa en faisant rouler mon jonc au sol dans un bruit métallique. Je l'avais entendu tellement fort que j'étais certain que tout l’hôtel l'avais entendu. J'étais retourné chez-moi après avoir avalé un déjeuner de peine et de misère restant stationné dans la cour de longues minutes regardant la maison, mon jonc me brûlant le doigt comme s'il avait été chauffé et je ne parle même pas de la culpabilité qui grandissait en moi. Je fini par prendre courage et sortir de ma voiture et entrer pour voir la cuisine déserte et n'entendant aucun son dans la maison. Je décidai donc de prendre une douche et en montant je déboutonnai ceux de mes manches quand je la vis sur le lit les yeux bouffis et rouges. Un simple Noly surpris et inquiet sortit de ma bouche avant que j'aille m'asseoir sur le pied du lit. Je vis le cadre de notre mariage éclaté en mille morceaux de verre et le cadre complètement éclaté. Je fermai les yeux un instant et serrai les mâchoires. Qu'est-ce que j'ai fait?

Sa voix calme ne m'échappa pas mais les mot eux me percèrent le coeur. Je relevai lentement la tête et croisai son regard. J'étais... démoli. Moi qui avait toujours été franc avec elle, honnête sur toute mes pensées je venait de faire la pire entorse à mon code d'honneur. Je l'avais trahi, j'avais pris son coeur et mit dans... dans quoi? Elle savait, qui lui avait dit?

- Noly... Nolène je... je... je ne sais pas comment te dire comment je regrette. Comment je me sens coupable... je...

Je me levai lentement du lit comme si le poids du monde me pesait dessus et fit les cent pas tournant mon jonc sur mon doigt. Je cherchai mes mots pour la première fois de ma vie. Je me doutais que peut importe ce que je dirais ça n'aurait pas l'impact que je voulais. Moi qui arrivais à me sortir de la merde en un claquement de doigt là... je pataugeais à trouver un truc intelligent à dire. Je fini par pincer l'arête de mon nez comme je le faisais chaque fois que mes pensées tourbillonnaient. Je fini donc par baisser ma main mollement et relevai un regard triste vers elle. Je m'assied sur la chaise de sa coiffeuse mon regard toujours sur elle.

- Je sais pas qui te l'a dit mais... Enfin je sais que peux importe ce que je vais dire, peut importe ce qui va sortir de ma bouche tu ne le croiras pas maintenant. Te dire que je t'aime comme un fou ça n'a plus d'impact avec ce que j'ai fait. Que tu es la seule pour qui je vis ça non plus ça n'aura pas d'impact. Cette dispute... oui elle était entièrement ma faute, j'aurais dû t'en parler avant je suis certaine qu'on aurait trouvé un compromis

J'étais près à tout prendre sur moi simplement parce que je me sentais coupable, je voulais enlever ce poids en moi. Je ne voulais plus voir ce que je voyais dans les yeux de ma femme... si elle voulait le rester.

- Pour ce qui c'est passé... c'est la première fois je te jure sur la tête à Boo. Jamais je ne t'ai trompé avant... hier soir. Je ne le reverrais plus jamais et un madame Sutton je n'en veux qu'un et c'est toi. Jamais je ne me suis foutu de toi! Jamais! Je sais que peux importe ce que je vais dire... ça va sembler minable mais je te jure que jamais je n'ai fait ce que j'ai fait. J'ai... enfreint mon propre code d'honneur envers toi. Si tu ne veux plus de moi, si tu veux que je parte je le ferais je ne ferais même pas d'histoire.

Les larmes me brouillaient la vue car franchement je ne pouvais pas imaginer ma vie sans elle, sans ma fille. Mes petites femmes que j'adoraient mais que par ma faute j'avais peut-être fait éclater mon nid familial. Je fini par baisser la tête me mettant une main dans le visage cacher que je pleurais. J'étais l'homme fort, le roc, celui sur qui on s'appuyait quand ça n'allait pas....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/03/2017 à Miami. J'ai posté : 54

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Ven 25 Aoû - 4:47

On était là tout les deux dans notre chambre en ce prendre encore la tête comme la veille. Moi qui pensé que la nuit aller nous porter conseille à tout les deux pour pouvoir repartir sur de bonne base c'est comment dire...un peu raté ! Il s'excusa à plusieurs reprises je n'arrivais même pas à le regarder de toute façon le mal est fait malgré les excuses ça n'effacera pas la nuit qu'il a passé avec une autre. Je soupira et lui tourna le dos pour essayer de réflechir à la suite sans croiser son regard sinon je serai là comme une poire à le suplier de ne pas me quitter. j'essaya de ne plus avoir ces images d'horreur dans ma tête, lui avec une autre entre lassé, lui qui caresse le corps dénudée de cette inconnue. Je secoua la tête pour chasser ces flashs.

- Tu regrettes ? Tu crois quoi monsieur Sutton... que je vais faire comme si de rien n'était juste parce que tu te sens coupable ? Tu te met le doigt dans l’œil jusqu’à l'omoplate.. et encore l'omoplate je suis gentille ! C'est pas maintenant que tu as tout gâché que tu dois regretter.. assume. Tu me dégoûte Jack..

Je pense que nous sommes arrivée à un point de notre mariage où il va falloir ce séparé pour mieux se retrouver...peut-être..Comment dois-je réagir ? Est ce qu'il faut que je le gifle et que je prend mes vêtements et ma fille pour partir, mais partir où ? Chez l'un de mes frères ? Là si l'un d'entre eux est au courant, Jack n'aura plus que ses yeux pour pleurer et je ne veux lui causer d'autres ennuis je ne suis pas si garce que ça. Voilà il a fallu qu'il me trompe et me brise le coeur pour ce rendre compte qu'il aurait du me parler de cette histoire de formation avant de prendre une décision. Non mais il ce moque de qui là ? !

- Comment veux-tu que je te crois Jack ? Réfléchis un peu.. tu as fais la pire des choses.. tu m'as brisé le coeur en mille morceaux et des excuses ne changerons rien du tout. Ça ne recollera jamais les morceaux.. Tu as déjà essayer de t'excuser après d'assiettes, de plat ou de vase que tu as cassé, ça n'a rien réparer n'est ce pas ? Et bien là c'est pareil, mon cœur restera brisé.. Je n'ai plus confiance en toi Jack. Oui c'est ta faute, entièrement ta faute tu as raison sur ce point !

Et voilà encore un monologue d'excuse je ne compte même plus le nombre de fois où j'ai entendu "désolé" depuis qu'il a franchi le seuil de la chambre. Des excuse ne suffit pas il faut des actes aussi, mais comment un homme peut ce racheter après avoir fauter ? Tout est embrouiller dans ma tête je ne sais vraiment pas quoi faire.. Puis je me retourna face à lui

- Ne jure pas sur la tête de MA fille, ne la mêle pas la dedans s'il te plait. Ne cherche pas à te justifier, je ne te crois pas, je ne crois plus Jack. Ton madame Sutton j'en veux pas... j'aurais jamais du accepter de porter ce nom d'ailleurs. Je le regrette le plus au monde. Je ne pensais pas que tu sois capable de faire ce genre de chose Jack. Tu es un infidèle.. et moi qui pendant toutes ses années n'ai aimé que toi.. je me suis bien fait avoir... J'ai envie d'être seule... Retourne la voir, elle sera te faire de l'effet puis elle au moins te donnera le deuxième enfant que tu désires tant..

Je sortie de la chambre et descendis les escaliers deux à deux pour aller m'isoler dans le jardin. J'inspira profondement tout ce bouscule dans ma tête que faire ? Je ne peux pas lui pardonner et faire comme ci de rien n'était c'est impossible. Et puis au fond je n'ai pas envie de le quitter, je n'ai pas envie de le voir avec une autre femme et un autre enfant ça me briserai encore plus, mais peut-être que c'est ce qu'il veut au fond de lui et quee c'est pourça qu'il a été voir ailleurs..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 164

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   Jeu 7 Sep - 22:23

Je tentais de trouver les mots pour exprimer comment je me sentais une merde, comment je regrettait de lui avoir éclater le coeur en miette comme notre cadre de mariage. J'eus l'effet d'un coup de poing quand elle me dit que je la dégoûtais. Moi Jack Sutton dégoûtais ma femme... enfin si elle voulait le rester. La surprise fut telle que j'entrouvris la bouche et fit un pas de reculons comme si elle m'avait donné le plus gros coup du monde. Je ne savais plus quoi dire alors je la laissai aller tentant tant bien que mal de lui dire combien je regrettais tout ce que je disais ne comptais tellement pas. D'habitude je m'en sortais pas trop mal en lui parlant mais là... c'était la pire trahison que je pouvait lui faire. J'avais le regard brouillé de larmes. Quand elle me dit que oui tout était entièrement de ma faute et d'assumer je relevai vers elle le regard le plus brisé que je pouvais avoir.

- Je sais que tout es de ma faute.

Cependant son dernier monologue acheva de me détruire. Je me laissai tomber sur le banc de sa coiffeuse. Elle ne voulait plus de mon nom... elle n'aurait jamais du accepter... je sentais la pièce se rapetisser autour de moi. Mon souffle se faisait court comme si j'étouffais. Je n'eus même pas la force de me lever pour la retenir. J'avais l'impression de mourir. J'avais une boule dans la gorge et je sentais les larmes me rouler sur les joues quand je fermai les yeux. Comme un automate je me levai et allai prendre notre photo de mariage des débris de verre et la regardai longuement. Comment j'ai fait pour en arriver là! Je la posai doucement sur mon bureau et mon regard se porta sur le jardin pour la voir complètement démolie. Lentement je descendis les escaliers pour aller la rejoindre ma main se figeant sur la poignée de la porte. Qu'est-ce que je pouvais dire de plus? Qu'est-ce que je pouvais faire de plus? En prenant un inspiration j'ouvris la porte et allai m'asseoir sur la chaise devant elle sans rien dire. J'étais plus calme, moins paniqué mais tout aussi démoli.

- Nolène je...

Je fermai les yeux et me mordillai la lèvre pour reprendre le contrôle de ma voix tremblotante de chagrin. Je fini par remonter le regard vers elle et pris une grande inspiration. Je parlai d'une voix douce, calme de toute façon s'emporter ne donnerait rien.

- Je ne trouverais jamais les mots pour te dire comment je me sens. Oui j'ai fait ce que j'ai fait j'en assume la totale responsabilité. Tu ne me croiras pas mais je te jure que jamais je n'ai fait ça. C'était la première fois tu me connais mieux que ça. Regarde-moi.

J'allais chercher son regard et que je sus certain qu'elle me regardai je me passai une langue sur les lèvres avant de continuer.

- Dans mon coeur, ma tête il n'y a jamais eu personne d'autre que toi ça aussi tu le sais. Laisse-moi finir s'il-te-plaît. dis-je en levant la main, Tu me connais mieux que personne, tu sais comment je suis, comment je pense et au fond tu sais combien je veux votre bien à Autumn et toi. Oui avec ce que j'ai fais ça efface tout ce que je peux te dire, mais tu ne peux pas effacer toute les années avant. Je ne veux personne d'autre que toi. Si tu me demande de partir, je le ferais, je ne ferais même pas d'histoire. On expliquera à Autumn je la verrais... moins souvent
(dis-je la voix brisée) Mais je serais toujours là peut importe ce que tu décides. Vous resterez les femmes les plus importantes dans ma vie.

J'ouvris ma main et pris la sienne et déposai son jonc au creux de sa main et repliais ses doigts dessus et je remontai mon regard dans le sien sans dire un mot ma main sur la sienne. Je fini par lâcher sa main doucement comme si je m'arrachai le coeur une autre fois. Je me levai simplement sans un mot pour regagner la porte ou ma main se figea un nouvelle fois avant de me retourner vers elle.

- Prends le temps d'y penser. En attendant je dormirais dans la chambre d'amis. Je trouverais bien quelque chose à dire à Boo si elle me trouve là. Quand tu aura pris ta décision, dis-le moi... je me plierais à ce que tu veux.

Je tentai un sourire qui ressemblais à rien finalement et entrai dans la maison. Je pris un verre et me versai un verre de scotch et m'assied à la table dans cette maison silencieuse. Je fixai un point devant moi silencieux, immobile ms doigts tournant mon verre que je touchai à peine. Je voulais éviter que ma fille pense que ses parents étaient au bord du précipice... mais peut-être y étions-nous... Je pris une longue rasade oublier cette pensée. Non je ne voulais pas vivre loin de mes deux petites femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sometimes the Thunder rolls ( Nolene)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» War Thunder
» (04) Thunder Felix O'Malley
» Wikileaks : M’pa ta Renmen ke Prochen Prezidan an Voye’m an Exil!
» Fiche Technique de Danaël Ashlott [Ange ou démon ? Pourquoi pas les deux]
» Thunder Wolf [Achevée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Chronosphère :: Revivre nos Histoires-
Sauter vers: