Partagez | 
 

 Just a little bit of love ( rosemary)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Just a little bit of love ( rosemary)   Dim 26 Mar - 20:21

Jamais je n'ai été aussi en colère! Nolène avait dépassé les bornes là! M'accusant de tout tout ça parce que je voulais suivre un formation en explosif. En effet elle me péta un câble allant du fait que je bossais déjà trop et que je ne voyais que trop peu notre fille et que probablement que je devais me taper un bataillon de fille et de ce fait trop fatigué c'était ma faute si on arrivais pas à concevoir. J'ai littéralement vue rouge. Elle préparait le souper je pris ma veste simplement et lui dit que je reviendrais quand je serais plus calme. Partit en claquant la porte je pris ma voiture, enlevai mon jonc et le mis dans ma poche de veste et démarrai en trombe et parcouru un peu la ville.

J'arrêtai dans le premier bar que je vis et qui n'avait pas l'air miteux. Je me garai et entrai. C'était sombre mais pas glauque. Je pris place au bar et commandai une bière. Je pigeai dans le panier d'arachides et en mangeai une quand mon buck arriva devant moi avec son collet de mousse. Je pris une longue rasade du liquide frais le regard baissé et la colère vibrant encore en moi.

Depuis mes 16 ans que je connaissais ma belle. Jamais on avait eu une telle dispute. Jamais je n'étais parti en claquant la porte en lui criant dessus. J'arrivais souvent à calmer le heu et à m'expliquer mais me faire mettre sur le dos que c'était ma faute si on avait pas ce deuxième bébé. Je fini mon buck d'une traite et en commandai un autre qui arriva aussi rapidement.

Ce fût du mouvement à la porte qui me fit lever le regard de mon verre. Quand je la vis jee redressai. Elle était jolie comme tout et son regard m'attirait. Mais bon mon buck m'appelait et de plus je n'avais pas une énorme envie de parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Lun 27 Mar - 17:42


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.



Une jolie Belge blonde perdue au États-Unis. Une Rosemary de 22 ans, ébahie, qui a mis son premier orteil sur ce continent la journée mêm. Ses cotes d’écoute sur son channel Youtube n’avaient cessé d’augmenter  depuis ses derniers vidéos à Dubaï et elle s’était fait approcher par Youtube pour explorer le potentiel d’un contrat de travail. Le rêve! Cela faisait seulement 3 ans qu’elle faisait ses vidéos de parkours tout en explorant le monde et elle était déjà la, à Los Angèle, prête à se lancer à 100% dans ce qu’elle aimait faire.

Rosemary flottait sur un nuage. Elle était débarquée de l’avion quelques heures plus tôt et était allée porter le seul sac à dos qui lui servait de valise dans la chambre de l’hôtel où elle devait dormir ce soir-là. La jolie blonde avait été étonnée de savoir que ses contractants Youtube lui payaient l’hôtel le temps de son séjour, mais elle n’avait pas apprécié le fait de ne pas avoir le choix du lieu. Elle qui était habitué aux auberges de jeunesse et au « bed N’ breakfeast » se retrouvait dans une chambre luxueuse, capitonnée des murs au plafond. Le résultat était bien loin de la simplicité volontaire à laquelle elle tenait mordicus dans sa vie en général. Seulement, elle ne dit mot. Elle déposa son sac sur la commode principale, ferma la porte derrière elle et s’évada.

Le nouveau monde. Chaque nouveau pays, continent, province était une nouvelle lune de miel pour la jeune femme. Aussi, elle se dépêcha de sortir dans les rues pour tout découvrir. C’était loin de tout ce qu’elle avait connu, encore une fois. Comment certaines personnes pouvaient-elles vivre dans le même pays toute une vie ? Voire la même ville ? Qu’est-ce qu’elle ne ferait pas pour que sa mère voyage plus, mais la famille d’accueil a besoin d’elle. Toujours.

Aussi est-il qu’elle parcouru quelques rues, fit le tour du quartier et se retint fermement de ne pas faire de parkours. Avec son jacket de cuir et ses jeans taille haute, elle n’était pas habillée pour escalader des buildings, tout aussi tentant que c’était. Au lieu de cela, elle tourna une courte vidéo indiquant à ses fans qu’elle était bel et bien arrivée à Los Angèle et qu’elle le tiendrait au courant de ses développements. Mine de rien, l’après-midi passa et l’heure du souper vint frapper à son estomac. Le décalage horaire faisait qu’elle ressentait très peu la faim, ce pourquoi elle n’avait pas diner. Un regard à gauche, un à droite. Rien. Elle se rappela toutefois qu’elle avait croisé un bar qui semblait sympathique à l’extrémité de la rue de son hôtel. Demi-tour : d’un pas léger comme son humeur, elle rebroussa chemin pour aller tenter de savoir si, oui ou non, ils avaient des frites dans les bars Américains.

La blonde passa la porte en un tintement de cloche. Un sourire léger au coin des lèvres, un regard serein. L’endroit était bien, même très bien. Les lumières étaient suffisamment tamisées pour qu’elle soit obligée de cligner des yeux un instant avant que sa vue ne s’habitue. Il y avait peu de monde, mais il fallait excuser l’endroit vu l’heure. Il était tôt, pour un bar… Un homme toutefois ce redressa à son arrivée et ce mouvement seul fût suffisant pour que son regard s’attarde sur lui. Il se détourna toutefois rapidement, retournant à son buck et aux arachides qu’il avait devant lui. Des arachides. C’était déjà un bon début.

Rosemary regarda l’homme un court instant. Il n’avait pas l’air d’être là pour le plaisir et encore moins d’attendre quelqu’un si ce n’était peut-être qu’un porteur de mauvaise nouvelle qui aurait pu venir l’achever. Aussi, sans savoir pourquoi, elle s’en approcha. La jeune femme avait toujours été sociale et facile d’approche. La preuve, elle avait fait 14 pays en trois ans et elle avait rencontré une multitude de personnes les plus géniales les unes que les autres. Elle n’avait rien à perdre à l’aborder… Doucement, sans le brusquer puisqu’il avait déjà l’air d’avoir reçu le world trade center sur la tête, elle prit place à côté de lui. Le regardant droit dans les yeux, sans gêne envers ce genre de contact, elle lui fit un sourire qui se voulait rassurant. D’un anglais bien cassé par son accent Belge encore frais, elle s’adressa à son compagnon improvisé.

-J’ai de la bonne humeur à partager.

Elle souligna ses mots d’un sourire à la Rosemary : Ses pommettes devinrent saillantes un instant, son nez se plissa, mais ses yeux restaient francs.

-Et bientôt, des frites aussi.

Sur ces mots, elle arrêta le barman et lui demanda de lui faire une frite familiale. Elle savait pertinemment que son appétit n’avait rien de légendaire, mais cela donnerait une raison de plus à l’homme de se changer les idées. Le barman s’éloigna, mais revint immédiatement avec la commande, preuve qu’elle étaient déjà prêtes. Lorsqu’elle vit la grosseur de l’assiette, le visage de Rosemary changea. Avait-elle déjà entendu quelque chose concernant la grosseur des plats aux États-Unis ? Cela lui rappelait vaguement quelque chose. Elle regarda l’homme, légèrement perturbée.

- Beaucoup, beaucoup de frites.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Lun 27 Mar - 23:26

J'avais lever le nez de sur mon verre quand la porte s'ouvrit une jeune femme jolie comme tout avec un visage de poupée et des yeux qui perçaient la lumière tamisée. Je me redressai un peu en me disant qu'elle était VRAIMENT belle. Il semblait émaner d'elle une lumière qui me faisait lever le regard sur elle. Cependant avec l'humeur de merde que j'avais je préférais le fond de mon verre et les arachides que j'écalais devant moi dans une multitude de petites miettes. Je venais d'en mettre deux dans ma bouche que je mastiquai lentement. Quand elle vint s'asseoir à mes côtés je tournai mes iris bruns-vert vers elle mais fini par relever la tête et la tourner complètement vers elle et lui fit un sourire en coin.

- En as tu des caisses de bonne humeur?

Cependant je fini par li faire un sourire en coin et prendre une gorgée de ma bière et prendre une arachide. Je suis le genre de personne à ne pas vraiment diriger ma colère sur autrui et encore plus quand c'était un étranger. D'ailleurs je remarquai son petit nez qui plissai mais ce qui m'attira fut son accent. Pas d'ici, pas des Etats-Unis. J'aimais les gens avec un accent qui coloraient le paysage. Je me tournai légèrement vers elle et fini par lui sourire quand elle parla de frites.

- De la bonne humeur et des frites quoi demander de mieux mademoiselle.

Cependant quand elle commanda une frite familiale je n'eus pas le temps de dire que c'était peut-être trop mais comme le tenancier en avait préparer une bonne partie un peu plutôt il arriva avec la montagne et je vis le regard de la jeune femme changer et son commentaire me fit sourire largement.

- Bienvenue aux USA jeune dame.

Oui il est vrai que j'avais faim alors j'en pris quelques-unes en hélant le tenancier pour une bière pour moi et un breuvage pour la jeune femme. En mangeant je la regardai mais son accent me tournai en tête de ce fait je m'appuyais sur le bar les bras croisés et lui fit un petit sourire.

-Je me présente Jack. Et j'ai l'honneur de parler à...

Simplement j'aimais pas rester dans l'inconnu longtemps. Savoir mon nom permettait ainsi que la discussion soit plus personnelle et intime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Mar 28 Mar - 22:59


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.



Rosemary ne savait pas réellement ce qu’elle attendait de cette rencontre. Bien sur que de remonter le moral à cet homme était une bonne action dans sa journée et que le moment serait certainement agréable, mais derrière sa bonne humeur désintéressée se cachait un sentiment qu’elle ne comprenait pas. Il lui avait fallu si peu pour qu’elle se dirige spontanément vers lui. À ses premiers mots, lorsque sa voix avait résonné, Ro’ avait presque oublié qu’ils étaient des inconnus. « Bienvenue aux USA, jeune dame » …Cela devait être flagrant qu’elle ne venait pas d’ici avec son accent et sa surprise face à la grosseur du plat de frite. En simple réponse à cet accueil, la blonde poussa le plat de frite du bout des doigts en direction de son compagnon improvisé afin qu’il soit à distance égale. Elle pouvait avoir un bon appétit… mais il y avait des limites, évidemment! À sa surprise, le brun lui paya un verre. Elle prit ce cadeau comme un accueil; Frites contre bière, c’était un bon échange de bons procédés. Elle commanda donc une cronembourg, bière européenne qu’elle affectionnait particulièrement.
Habituée de s’asseoir en indien lors des repas à Dubaï, Ro’ ne put s’empêcher de ramener l’un de ses genoux vers elle sur le banc et de le retenir en croisant ses bras dessus. Elle s’emparait d’une frite alors que son voisin se présentait. Elle se permit de le regarder à la dérobée, dans les yeux, tout en mangeant le met salé. Jack? C’était un prénom typiquement américain, ça. Définitivement, il venait d’ici.

-Rosemary.


C’était ironique et Rosemary le savait. Rosemary, en anglais, était synonyme de romarin : une herbe aidant à apaiser les maux comme la fatigue, le stress, les maux de tête. Ce n’était pas pour cette raison qu’elle portait ce prénom, mais elle en adorait la signification. En fait, la simple raison de ce prénom était la présence du nom « Marie », soit la sainte vierge si importante pour sa mère et celui de « Rose » en l’honneur de sa grand-mère paternelle Rosana. Des raisons ordinaires qui avaient donné une jeune femme unique. Comme sa bière arrivait, elle se permit une petite gorgée avant de relancer la conversation. Seulement, elle n’avait pas réellement envie de s’empêtrer dans un champ de mine en discutant de la raison de son humeur ou de ce qu’il avait fait pour se retrouver seul dans un bar à cet heure. Lui changer les idées serait certainement mieux pour tous les deux que de ressasser ses problèmes, non?

-Écoute, on va se faire un pacte, d’accord Jack?


Elle laissa un léger suspend afin qu’il procède ses pensées avant de poursuivre son idée.

-On ne parle que de choses agréables, d’accord? Si jamais j’entre dans un sujet qui ne va pas, dit-moi de passer. Je ferais la même chose.

Elle sourit et lui fit un clin d’œil amical afin de lui souligner que ses intentions étaient bonnes et qu’elle voulait surtout ne pas empirer sa soirée. L’alcool avait un effet à la fois soulageant et déprimant, elle ne voulait pas qu’un si joli minois termine sa soirée écrasée sur le comptoir par l’alcool et dévorée par sa mauvaise journée.

-Alors! Que fais-tu dans la vie? Si tu veux en parler..


Elle hésita une seconde. Venait-il de perdre son emploi? Détestait-il ses collègues? Peut-être qu’il ne s’agissait pas là d’une bonne ouverture pour discuter de choses heureuses.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Mer 29 Mar - 10:13

- Enchanté Rosemary.

Étrange... parce que les tisane de cette herbe avait tr out de même un effet calmant. Pas que j'en prenais, je trouvais ça même dégueulasse, mais parfois Nolene en prenait. Peut-être etait-ce pour ça que je senti toute la rage de tout à l'heure s'évaporer lentement. Avait-elle ce "pouvoir" relaxant? Enfin peut importe elle était là avec tout sa beauté et son sourire qui était contagieux en fait. Ses yeux étaient captivants et son accent tout frais débarqué de... de ou en fait? En tout cas quelque part où on parle français mais c'est ce qui était charmant en fait. Je pris quelques frites et paya un verre à la jeune femme. À peine celle-ci posé sur le bar que la jeune femme me proposa un pacte. J'haussai un sourcil attendant qu'elle continue. Tant que ce n'était pas parler de ma vie personnelle ça irait. Pas que j'en avais honte mais la violente dispute m'avais tellement enragé que je ne voulais même plus penser que j'avais une famille. Si c'est pour tout me remettre dessus autant ne plus pensé à ça. Puis j'étais en charmante compagnie alors pas pout l'emmener avec ma vie non? Quand elle me fit part de son idée mon visage s'éclaira d'un sourire. Alors là elle lisait les pensées! Parfait dans mon cas.

- Ça me va parfaitement.

Je pris quelques frites que je mastiquai joyeusement. Ah... parler autre chose que ma vie personnelle et simplement parler sans prise de tête... ce qui ne m'arrivait pas souvent depuis quelques temps. J'avais même l'impression d'être une merde totale avec ma famille, que je faisais rien de bien, que j'étais le pire papa et époux du monde. Enfin je chassai tout ceci au plus profond de ma tête me concentrant sur la jeune femme qui déjà me posais une question.

- Je suis au LAPD. Je débute tout juste comme enquêteur de police. J'aime vraiment mon métier. Et toi Rosemary.. hum.. d'où viens-tu et que fais tu dans cette magnifique ville qu'est Los Angeles?

J'étais soudainement plus joyeux, plus souriant. Elle était... comment dire... rafraîchissante et rayonnante.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Ven 31 Mar - 23:15


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.



-Enquêteur? Wow… la classe.

Rosemary avait murmuré ces derniers mots. Jamais elle n’aurait cru que son compagnon aurait un métier aussi impressionnant. Elle dû se reprendre après quelques seconde, car elle dévisageait littéralement Jack, les yeux brillant d’admiration.

-Euh… Je viens… en fait, je ne suis pas certaine de ta question. Je suis désolée, je m’y fais encore tout juste à l’anglais. Je viens… Je suis née en Belgique, en Europe. Mais j’arrive de Dubaï. Je suis arrivée à L.A. ce matin.


Elle tenta de voir si elle avait donné les informations justes. « venir de quelque part » pouvait être prit par des sens différents. Elle ne savait toujours pas s’il voulait savoir son lieu de naissance ou le pays où elle était avant d’arriver à L.A., ce pourquoi elle avait répondu aux deux, pour être certaine. Pour ce qui était de ce qu’elle venait faire.. .elle préférait être vague quant à ses plans de contrat.

-Je suis à L.A. après une suite de voyage; Je suis caméraman et youtuber. Je fais des vidéos d’où je vais dans le monde, entre autre.


Il valait mieux éviter le sujet des parkours, probablement? C’était un policier, après tout. Un enquêteur, mais aussi un policier. Il était inutile qu’une si belle rencontre devienne une façon de se mettre dans la mire du poste local. Elle se permit donc de donner plus d’information en d’autre sens, afin d’éviter de parler du genre de vidéo qu’elle faisait, alors pourquoi ne pas parler de voyage? Elle réfléchit quelques secondes à ce qu’elle pouvait dire en mastiquant des frites.

-J’ai fait quatorze pays jusqu’à maintenant, dont la côte d’ivoire, le Vietnam, l’inde… et si je peux, une fois que je quitterai L.A., je profiterai pour aller faire l’Amérique du sud, surtout l’Argentine et le Mexique.


La jeune femme parlait alors qu’un sourire serein s’installait sur son visage. La chance de voyager était certainement la plus belle chose que la vie lui avait donnée. C’était être tout le monde et personne à la fois. C’était être seul et avoir mille familles. C’était être belge, africaine, vietnamienne t maintenant américaine dans le même corps… Rien ne pourrait jamais lui donner la même impression. Rien. Une gorgée de sa cronembourg, puis elle questionna l’homme d’une voix amusée.

-Voyages-tu un peu, Jack? Ou as-tu d’autres projets?

Ses iris bleux brillaient dans la pénombre du bar.


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Sam 1 Avr - 12:42

J'adorais mon métier, j'étais passionné par celui-ci même. Du plus loin que je me rappelle j'ai toujours voulu faire ça. En fait avec des parents avocats difficile de ne pas être passionné par la justice et dieu sait qu'il était assez aigu dans mon cas. Donc policier, même de patrouille, j'aimais alors imaginez quand je pus avoir un poste d'enquêteur! Cependant rarement je faisais cet effet quand je disais mo métier. Non en général la question était " Vous devez en voit des vertes et des pas mûres! " Comme si c'était comme dans les séries. En fait parfois oui mais c'était disons moins spectaculaire. Quoique parfois je me disais comment un humain pouvait être aussi bestial et cruel. L'humain avait des trésors d'imagination parfois lors de meurtre. Enfin toujours est-il que une fois dit la jeune murmura les derniers mots de sa phrase ses yeux dans les miens. Elle avait vraiment des yeux magnifiques d'un bleu éclatant contraste avec le sombre de l'endroit. Elle garda ses yeux dans les miens et ce même quand j'avais posé ma question. Quelques secondes ou on se regardaient les yeux dans celui de l'autre. Cependant elle réalisa qu'elle devait me dévisager car elle fini par comprendre que j'attendais une réponse. En fait ce n'était pas désagréable au contraire. À mon tour de l'écouter attentivement. Ainsi son accent venait de la Belgique. Oh oui ça s'entendait mais rien qui était désagréable à l'oreille en fait. Je trouvais ça mignon même. Cependant la ne fut pas ma surprise c'est quand elle me dit qu'elle avait visité Dubai et qu'elle venait à peine de débarquer à L.A le matin même. Et le décalage horaire lui? Le temps avait-il une emprise sur elle?

- Wow... Dubai...

À mon tour de planter mes yeux dans les siens m'abreuvant à ses paroles. Je la laissai continuer pour apprendre qu'elle était cameramen et youtuber. Pas que je connaisse parfaitement ce milieu mais je savais que certains vivaient des fruits de leur vidéos. Une nouvelle ère pour les plus jeune... quoique à 27 ans je ne considère pas vieux mais parfois je me sens un peu dépasse par toutes ses technologies qui avancent vite.

J'agrandis les yeux quand elle.dit qu'elle avait parcours quatorze pays. Elle en a de la chance! Disons que avec ma.jeune paternité je n'ai pas pu vraiment parcourir le monde. Je chassai cette pensée car penser à ma fille me rappelait la dispute avec Nolene et je ne voulais pas devenir bougon. La jeune femme ici était intéressante et... ses yeux wow ils sont magnifique. Mais bon je l'enviais un peu de pouvoir voyager ainsi et découvrir le monde, les cultures, les us et coutumes de tribu ou peuple. Oui je l'enviais. J'appuyai mon menton dans ma main l'écoutant comme un enfant docile qui écoute une histoire passionnante. A mon tour de la dévisager les yeux brillants. Je tentais de m'imaginer parcourant leInde avec pour seul bagage un sac à dos et quelques dollars en poches. En serais-je capable? Oui je sais que j'en serais capable. J'avais cette énergie aventureuse, téméraire et curieuse. Je sorti de ma rêverie quand elle me posa une question à son tour. Je clignai des yeux une seconde avant de me redresser et baisser mon bras et le poser sur le bar.

- J'aimerais bien voyager. J'aimerais voir le Brésil lors du carnaval de Rio. Ou Panama Oh! Non l'Espagne. Ouais... l'Espagne. Mais bon avec mon métier disons que... c'est un peu difficile présentement le plus loin que j'ai été à été la Floride. Moins exotique mais attrayant.

Je pris une gorgée de ma bière quand elle me demanda si j'avais des projets. En avalant ma gorgée je hochai de la tête lentement. Bon ça été le sujet de la dispute mais je comptais bien suivre cette formation coûte que coûte.

- Oui j'ai une formation que je vais suivre dans quelques semaines. Une formation en explosifs. J'ai tellement hâte!

Je tournai des yeux brillants vers elle et un sourire éclairait mon visage. Je jubilais comme un gamin.

- Je compte être le meilleur dans mon domaine. C'est une branche qui m'a toujours attiré et la de savoir que je pourrais enfin accomplir ça... je suis vraiment content. En fait... je ne veux pas être le meilleur je veux être une sommité dans le domaine. Quand j'entreprends quelque chose je ne le fais pas à moitié... je me donne corps et âme.

Je lui souriais tout bonnement. En effet j'étais un passionné et quand je l'étais je faisais tout pour satisfaire ce côté de moi.

- Mais toi... tu n'as jamais eue peut dans tes voyages? Ou craint pour ta sécurité?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Lun 3 Avr - 23:52


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.



-Tu devrais VRAIMENT essayer alors! L’Espagne, c’est génial : je comprends ton choix! Mais bon, le Panama, le brésil ou même la Floride… ce sont mes premiers pas en sol américain alors disons que ce sont des aventures à venir. Qui sait, si jamais tu as des vacances sous peu, tu feras signe…

À peine avait-elle terminé ces mots que Rosemary laissait couler une cascade de rires cristallins, innocents. D’une légère grimace, elle lui signifia qu’elle blaguait. Elle pouvait bien inviter un inconnu à partir voir du pays du jour au lendemain, mais ce n’était pas coutume chez beaucoup de gens. Jack avait surement beaucoup d’obligations, surtout en tant qu’inspecteurs. Alors qu’il hochait la tête, avalant sa gorgée de bière, Ro’ se concentra sur ce qui venait : Elle avait réellement envie de connaitre ce qu’il avait à dire. Étrangement, elle était très intéressée. Elle fût surprise, agréablement surprise de ses projets. Aussi, elle lui fit un sourire intrigué.

-En explosif? Rien de moins?


Et de frites, mais ça, Rosemary le dit dans sa tête en prenant une autre bouchée. Quand il ajouta qu’il désirait être le meilleur dans son domaine, elle perdit son souffle. La lumière qui émanait de l’homme malgré la pénombre était perceptible, palpable. La passion, l’excitation pour ses projets renversait complètement la belge. Peu de gens avaient cette vibration en eux, mais Jack… lui, il l’avait… Quand il lui sourit, elle ne put que lui rendre son sourire. Elle fut presque déçu qu’il revienne sur ses voyages tant il semblait changé lorsqu’il parlait de son grand projet.

-Peur? Je n’ai jamais vu ça sous cet angle… évidemment, il y a des pays où je me refuse de mettre les pieds, comme la République du Congo. Toutefois, d’ordinaire, je vais dans des pays ayant une côte de sécurité dans la norme. Et puis, les civils sont souvent bien accueillant : La plupart du temps, je me trouve une « Famille d’accueil » le temps de quelques semaines alors j’ai un endroit sur où revenir le soir et des gens à contacter au besoin…


C’était difficile de tout résumer en si peu de temps. Elle s’arrêta un instant, réfléchis, puis se tourna vers Jack d’un air outré.

-Attend, tu me parle de peur et c’est toi qui s’en va apprendre à danser avec des explosifs?


Une nouvelle cascade de rire résonna. Un sourcil s’arqua.

-Chacun son adrénaline, j’imagine, monsieur l’enquêteur?


Un ricanement, puis Rosemary prit une longue gorgée de sa bière, ce qui termina la bouteille. Ce qu’il y a de triste avec les cronembourg, c’est que les bouteilles sont petites. Aussi, elle héla le barman pour en avoir une deuxième. Moins d’une minute et elle la reçu. Elle était donc là, une nouvelle bière à la main et un énorme plat de frite à peine entamé malgré leurs efforts combinés. Elle soupira d’aise lorsqu’une idée vint à son esprit : pourquoi pas.

-Jack? Est-ce que tu es pressé? Sinon, on pourrait aller s’asseoir la-bas…


En disant cela, elle pointa une banquette non loin. Les bancs capitonnés semblaient bien plus confortables et bien plus large pour la blonde qui rêvait de s’asseoir en indien depuis plus d’une dizaine de minute. De plus, s’ils devaient finir le plat de frite, ils en avaient pour un petit moment. Le temps de prendre quelques bières et de passer du bon temps. D’une main sa bière, de l’autre les frites, Ro’ se leva et fit un signe de tête à son compagnon improvisé.

-Tu n’as pas de quart de travail ce soir, j’imagine? Alors viens!



EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Mar 4 Avr - 21:22

L'Espagne. Je sais pas pourquoi ce pays en particulier. Peut-être pour les corridas, l'architecture, la langue... le dépaysement total dans un pays où personne ne me connaissait. Quand j'évoquais cette destination à la jeune femme elle s'emballa rapidement en me disant que c'était un bon choix. Quand elle me dit de lui faire signe si je voulais aller avec elle si jamais je fit un petit sourire désolé. L'envie était plus que tentante de dire oui. Et pas un oui poli mais un " Oui! On part quand?" Mais je ne pouvais le faire malheureusement. Mon métier entre autre.

- On sait jamais mademoiselle.

Son rire... il y avait quelque chose d'insouciant, de frais de.. je ne savais comment le décrire en faitais se simple son me fit sourire et rigoler doucement. Elle me demanda mes si j'avais des projets et aussitôt je lui parlai de ma specialisation en explosifs. Je lui parlais avec toute l'excitation dont je pouvais avoir. Je luI dis que je voulais être le meilleur, une sommité dans mon domaine. C'était un de mes buts d'ailleurs. Je savais que je devrais travailler fort et dur pour y parvenir. Mais les sacrifices ne me me faisait pas peur.

Je revins à ses voyages car ne nous le cachons pas certains pays étaient dangereux et pour une jeune femme aussi délicate qu'elle ça pouvait être dangereux. Combien de fois nous entendions la disparition d'une jeune femme, de kidnapping, ou la traite des blanches entre autres. La jeune femme sembla réfléchir à la question avant de se lancer elle-même dans sa propre explication. Encore une fois je posai mon menton dans ma main buvant ses paroles. J'enviais son côté aventureux , téméraire. Peut-être parce que je ne pouvais le faire comme je le souhaitais. Elle me ramena brusquement en me disant le ridicule de la.question


- Euh. .. en fait...

Son rire ramena un sourire sur mon visage et je haussai un sourcil en l'entendant m'appeler "monsieur l'enquêteur".

- Oui je suppose que l'ont peut dire ça ainsi mademoiselle la globe-trotter.

Je fini ma bière en une longue rasade et la posai une fois vide et comme elle demanda la sienne je fis de même. Une poignée de frites dans la bouche quand elle me pointa qu'elle me pointa une banquette. Je me tournai pour voir et avalai ma bouchée de frites.

- Ça sera plus confortable en tout cas. Et non... je ne suis pas en service.

Le plat de frite et sa bière dans les mains je lui fit signe de passer devant moi je la suivis simplement et m'assied devant elle. En relevant les yeux je fus capter par son regard qui était magnifique.

- Tu as des yeux magnifiques Rosemary. Desolé il fallait que je te le dise.

Euh... il me prenait quoi la? Comme ça a peine assis je lui balance ça comme ça? Bon oui je n'étais pas le genre d'homme à ne pas faire de compliment mais aussi vite? Ça me surprenais même. Je lui fis un sourire gentil.

- Alors euh... mis à part les voyages. Tu aimes quoi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Dim 9 Avr - 0:35


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.



Armée du monstrueux plat de frite et de sa bière, Rosemary se dirigea vers la banquette, destination plus tranquille et plus confortable pour ses cuisses habituée aux banc de Duabi qui ne ressemblaient en rien à ce banc de bar. Une fois assise, un éclat de satisfaction traversa son regard. Elle était définitivement plus à l’aise ainsi, aussi, elle retira subtilement ses chaussures du bout des orteils et s’assit en indien. Elle releva les yeux et ce fut à ce moment que Jack la complimenta sur ceux-ci. D’abord surprise, elle n’en montra rien et sourit malicieusement.

-C’est pour mieux te voir, mon enfant.


Tout droit sorti du « petit chaperon rouge », conte adoré de son enfance, Rosemary trouva cette réplique rigolote même si elle ignorait si elle serait comprise ou non par son interlocuteur. La belge savait bien qu’il était impossible de savoir, en changeant de pays, quels étaient les connaissances populaires du nouveau milieu. La conversation revint rapidement sur Rosemary alors que Jack lui demandait ce qu’elle aimait d’autre que des voyages. Le parkours. Le parkours. Le parkours. Mais elle ne POUVAIT PAS dire à un policier qu’elle faisait du parkours. La vie était injuste. À ce moment précis, elle aurait adoré raconter toute sa vie à son compagnon improvisé tant il lui inspirait confiance et admiration. Sur un coup de tête, elle tenta l’’expérience. Il ne l’avait pas pris sur le fait, il ne pouvait donc rien faire…

-Je fais… ce qu’on appelle des cascades urbaines. Du parkours. C’est un sport… controversé, mais un sport merveilleux. D’ailleurs, ne m’en veux pas pour ça, mais c’est exactement le type de sport auquel jouer avec un policier.


Elle rigola avant de s’expliquer.

-Il y a le parkours sous forme de course, mais aussi le jeu du chat et de la souris qu’il est possible de jouer entre coureur ou lorsque des enquêteurs chevronnés et athlétiques décident de se lancer sur nos pistes. Ça arrive plutôt rarement, bien sûr. Je fais attention : ce qu’on ne sait pas ne peut pas faire tant de mal, non?


Un clin d’œil plus tard, la blonde pigeait encore quelques frites dans le grand plat. Elle terminait tout juste d’avaler lorsqu’elle reprit.

-Mais tu sais, je peux te promettre que si jamais un jour tu dois m’arrêter, je ne fuirais pas. Sauf bien sur si tu as envie d’un défi.


Elle disait cela pour rire : Elle n’allait certainement pas s’organiser pour le mettre en rogne. Ou du moins, a moins que sa fougue ne s’exprime dans un contexte bien particulier, mais, à cette pensée, Rosemary décida de ne pas réfléchir plus loin à cette option. Elle ne savait rien de lui et… est-ce qu’il était réellement enquêteur? On pouvait vraiment tout croire d’un inconnu dans un bar.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Dim 9 Avr - 13:22

J'étais captivé par son regard et ce dès qu'elle est entrée dans le bar. Je ne sais comment dire... ils étaient un contraste étonnant avec la lumière tamisée de l'endroit. Je ne me gênais pas pour dire un compliment à une femme d'habitude. Mais là je sais pas j'étais totalement hypnotisé, mes yeux ne quittant pas les siens. Je fis un petit rire en l'entendant. Je me passai une langue sur les lèvres et pris une gorgée de ma bière.

- Alors je devrais me méfier du grand méchant loup alors.

C'était un conte que tout gamin avait entendu dans sa vie. Je tentai de dissiper le malaise en lui demandant ce qu'elle alors aimait d'autre. Pendant de longues minutes elle semblait réfléchir. Je pris une bouchée de frites et mastiquai lentement l'encourageant du regard. Elle se lança donc dans une explication. Le parkour. Je connaissais peu mais j'en avais entendu parler.

Je tentais d'imaginer cette jeune femme monter et escalader les murs. Je l'écoutait avec attention et je fis un sourire quand elle dit que c'était aussi un jeu à jouer avec les policiers. Ouais bien... je n'étais pas assez athlétique pour grimper aux murs comme elle. Courir ok mais faire le singe je pense pas. Comme elle me dit que si je venais à l'attraper elle n'opposerais pas de résistance sauf si je voulais un défi. Je plantai mes yeux dans les siens et lui fit un sourire en coin.

- Bien tu sais je suis pas SI athlétique donc tu me distancerais assez rapidement. Alors j'apprécie que tu te rendrais sans histoires.

Je tripotai ma bouteille. Je voulais vraiment mettre quelque chose au clair avec elle. Je ne voulais pas qu'elle s'empêche de parler parce que j'étais un flic. Je n'étais pas le genre de flic qui gardais tout en mémoire au cas ou. Non je savais faire la distinction entre mon métier et ma vie.

- Rosemary, je suis pas en service. Donc tu peu parler de tout ce que tu veux. Et quand on sortira de ce bar tout ce que tu m'as dit sera simplement oublié.

Je lui fit un petit sourire en coin et pris une gorgée lentement.

- Je suis pas un méchant loup alors... ça fait longtemps que tu fait du parkour? Tu va adorer ça ici. Il y a plein d'immeubles que tu pourras escalader à ta guise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Ven 14 Avr - 2:26


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.



-Tout? Vraiment tout?


Rosemary laisse encore une fois couler une cascade de rire. Elle avait toujours eu de la facilité à rencontrer des gens et nouer des liens avec eux, même pour ne jamais les revoir. Cependant, avec Jack, c’était… particulier. Il lui faisait quelque chose? Mais quoi?

-Alors si je comprends bien, tu ne te souviendras même pas de mon nom? C’est bien dommage ça, bien dommage…

Elle plissa le nez, grimaçant un sourire bien à elle. Bien sûr qu’elle avait compris ce qu’il voulait dire. Bien sûr qu’elle voulait le taquiner. Bien sûr qu’elle attendait une réaction, peu importait laquelle. Mais elle prit une minute alors que l’inspecteur la questionnait à nouveau sur le parkours afin de faire le vide dans son esprit. Ce n’était pas son genre. Elle était bien plus directe que cela lorsque quelqu’un lui plaisait comme elle savait que ça ne mènerait nulle part. Comme elle savait qu’elle repartirait pour un autre pays peu après, seulement, maintenant qu’elle avait peut-être ce contrat avec youtube, qui sait où elle serait le lendemain. Elle chassa ces idées de sa tête du revers de la main. Seul le moment présent devait importer, non?

-Je vais te faire confiance Jack.


Elle se mordit la lèvre en réfléchissant à la suite de ses idées. Elle voulait lui faire confiance, mais elle devait surtout apprendre à passer par-dessus la crainte de se faire enfermer. Elle ne connaissait pas encore les règles Américaines concernant le parkours. Tout en réfléchissant, la Belge compta sur ses doigts les années qui la séparaient de ses 15 ans.

-Sept? Sept ans, je crois. En fait, je ne suis arrivée que cet après-midi alors je n’ai pas testé la théorie, mais il est évident que l’endroit a beaucoup de potentiel.


Les frites commençaient à être de trop pour Rosemary, mais il en restait encore tant dans l’assiette. Elle n’avait pas tant d’appétit. Il était clair que si elle continuait à manger, elle n’aurait plus du tout de place pour l’alcool. Le choix était simple, non? Sans alcool, probablement que la soirée finirait bien trop tôt à son goût et elle ne voulait pas ça. La soirée était belle. Elle repoussa donc le plat de la paume.

-Mais tout le sport du monde ne me permet pas de manger autant que ça… Je crois qu’il faudrait être bien plus que deux pour terminer ces frites. Tant pis j’imagine!


Elle n’y arrivait pas. La blonde n’arrivait pas à être suffisamment en confiance pour parler de ses plans, de ses projets concernant le freerunning. Elle avait inconsciemment changé la conversation. Pouvait-elle rattraper le coup et tenter de discuter d’autre chose ou prendrait-il cela pour un outrage? Sur un coup de tête, elle décida de lancer sur idée.

-Jack.. est-ce que tu joues aux carte? Je veux dire, si le barman a un paquet, est-ce que ça te dit de jouer pendant qu’on discute? Je dois occuper mes mains pour ne pas replonger dans ces frites, car je n’ai vraiment plus faim.


Elle le regarda pour confirmer son idée.

-Je reviens, je vais aller nous chercher d’autres bières en même temps!


Après approbation, elle se leva en sautillant pour aller vers le bar et revint, quelques secondes plus tard, avec un jeu de carte et deux autres bières.




_________________

These tears will get me through
I'll get over you
I tried hard to make you want me but we're not supposed to be and the truth will always haunt me even though it set me free
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Sam 15 Avr - 18:03

Je haussai un sourcil quand elle me dit si j'allais vraiment tout oublier. La bouteille sur les lèvres je fini par prendre une gorgée en l'entendant rire. Elle avait vraiment un rire contagieux. Je posai lentement ma bouteille les yeux sur la table et fini par relever le regard lentement vers elle petit sourire sur les lèvres.

- Bien... peut-être pas ton nom... sinon comment je fais pour t'arrêter? Ou du moins attirer ton attention? Puis difficile d'oublier une jeune femme aussi jolie et avec des yeux aussi perçant que les tiens?

Quand elle me dit qu'elle allait me faire confiance je lui fit un sourire suivit d'un clin d'oeil. Je lui demandai ensuite si ça faisait lone temps qu'elle faisait du parkours. Je la vis compter sur ses doigts ce qui fit élargir mon sourire. Sept ans... c'était quand même pas mal.

- Hum... et moi il y a sept ans je sortais de l'académie de police. Et si tu veux des endroits pour faire du parkour il y a un coin plus bas dans le ville ou les flics ne vont que rarement... Alors tu seras tranquille.

J'avais volontairement balayer le fait que j'étais en couple et papa d'une petite fille de deux ans à cette époque. Je ne voulais plus pensé à ça car je savais que je serais d'une humeur désagréable et encore moins agréable pour la.jeune femme qui me faisait Étrangement beaucoup de bien en ce moment. Quand elle repoussa le plat de frites je fis un sourire et le poussai moi-même à côté de nous le ventre plein également.

- Au pire on pigera dedans tranquillement. Ce n'est jamais perdu des frites chère demoiselle.

Quand elle me proposa de jouer aux cartes je fronçai des sourcils un instant mais fini par hocher de la tête lentement. En effet ça nous occuperais les mains en plus de s'amuser. Je la laissai aller en finissant ma dernière gorgée de bière regardant sa démarche quand elle revint. Ouep elle était vraiment jolie et je me surpris à penser qu'elle devait avoir des cuisses musclées sous ses pantalons. Hé oh! On se calme la!

- Alors tu as une idée de jeu?

Ouaise remettre la tête dans un jeu de carte m'empêcherait sûrement de penser à des idées salaces.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Ven 21 Avr - 14:55


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.


Si le compliment concernant ses yeux amusa Rosemary, elle le laissa couler en n’ajoutant qu’un simple sourire. Lui rendre la pareille en le couvrant de compliments n’était pas la meilleure façon de rester dans des termes amicaux avec quelqu’un. Elle ne pouvait pas mettre le premier homme qu’elle croisait aux États-Unis dans son lit tout de même. Le problème était que ce premier homme, par un malheureux hasard, lui plaisait bien… beaucoup même. Plus ils discutaient, plus il la fascinait. Il valait mieux rester tranquille. Aussi, elle se parla mentalement pour se détendre *Rosemary, non. C’est non. Non!* Heureusement, la discussion repris rapidement et la jeune femme fut surprise de savoir que cela faisait sept ans que Jack était policier. Quel âge avait-il? Seulement, elle n’osa pas demander.

Lorsqu’elle proposa de jouer aux cartes, elle ne se fit pas prier pour se lever et aller les chercher en même temps que quelques bières : Être restée là, elle aurait facilement fait monter une certaine tension… et elle avait besoin de respirer un coup. Étais-ce le décalage horaire qui lui faisait ce coup-là? Pourtant, elle devait y être habituée depuis le temps. Les bras chargée de deux bouteilles et d’un paquet de carte, la Belge revint vers la table avec l’esprit tout aussi embrouillé.

-On n’est que deux alors peut-être le chalet? C’est un genre de bataille qui se joue avec de l’alcool. Celui qui tourne la plus petite carte boit. En cas de carte pareille, on boit son verre d’un coup et le dernier à terminer paie la tournée suivante. Sinon, on peut aussi jouer à un jeu ordinaire : Je ne sais pas si tu avais déjà quelques bières de prises avant mon arrivée alors tu es peut-être désavantagé..


Rosemary adorait les jeux de bars, mais l’espace d’un instant, elle se demanda si c’était une bonne chose de proposer un jeu à boire. Il était policier. Et elle ne pouvait nier qu’il y avait un petit quelque chose chez lui qui ne la laissait pas indifférente. Ou plutôt, beaucoup de petites choses… Pour elle, peu importait. Rosemary n’avait jamais été très rationnelle sur ce point. Mais y avait-il des conséquences à coucher avec un enquêteur? Et à boira autant devant lui? La blonde était nouvelle en territoire Américain et, comme elle le disait souvent, elle ne changeait pas de pays pour visiter les tôles. La confusion amenée par toutes ces pensées ne l’aidait pas à se concentrer sur la décision à prendre.

Peu importait. Il lui avait dit de lui faire confiance? Eh bien soit. La petite Rosy n’avait aucune envie de priver sa jeunesse de folie et d’aventure pour ce genre de détail. Peut-être qu’elle arriverait à se contenir et que rien ne se passerait. Non? Elle rit intérieurement : Elle n’était définitivement pas assez sage…

-C’est un jeu de chance alors ça devrait être plutôt équivalent sinon. Et puis, comme ça ne demande pas de stratégie, on peut continuer à discuter en même temps. Tu as terminé tes études jeune, dis donc! Ou est-ce que c’est les études ici qui sont moins longues?

Oui, elle voulait savoir son âge…


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Ven 21 Avr - 20:21

Je ne pouvais pas dire le contraire elle était jolie et ses yeux étaient magnifiques. Pour la deuxième fois de ma vie une femme avait réussi à capter mon regard. Quoique la première m'avait vraiment fait chier alors je préférais oublier sa présence. Je préférais me concentrer sur la jolie jeune femme devant moi. Elle avait un sourire contagieux et un rire qui était doux à mes oreilles. On finit de manger le ventre plein mais elle me proposa un jeu que je pus refuser.

Je me surpris à détailler sa silhouette allant de ses épaules à sa taille fine et descendant lentement. Ok je devais me calmer là! Je passai un bon moment pas nécessaire de la mettre dans un lit alors qu'elle descendait de l'avion. Elle revint donc avec le jeu de cartes et les breuvages et s'assied devant moi et m'expliqua ensuite le jeu.

- Alors je serais légèrement désavantagé par rapport à vous mademoiselle la globe-trotter

Elle m'expliqua le jeu et sérieusement ça m'emballait de jouer à ça. Je lui fit un large sourire et croisai les mains sur la table et plantai mon regard dans le sien. Elle sembla hésiter ou réfléchir. C'est moi ou il y avait quelque chose qui planait sur nos têtes? Non je finirais ma soirée et on retournerait chacun chez nous. Ouais c'est ça qui arriverait non?

- J'ai fait deux ans d'études policières avant de rejoindre l'académie de police à 18 ans. À 20 ans je sorti diplôme en poche. J'ai trouver un poste de patrouilleur au LAPD. Donc la j'ai posé ma candidature pour être enquêteur. Et pour la question que tu dois te demander... oui j'ai 27 ans.

Je lui fit un sourire en coin et un clin d'oeil. Oui bien j'étais pas bête non plus c'était le meilleur moyen de savoir l'âge sans le demander. Je pris une gorgée de ma bière que je posai ensuite sur la table.

- Alors Rosemary, on joue à ton jeu? Ou tu veux que brasse les cartes? Au fait tu m'as dit être belge mais tu parles d'autres langues?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Dim 23 Avr - 0:20


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.


Rosemary ne put réprimer un grand sourire amusé lorsque Jack lui dit ouvertement son âge. Il avait vu clair dans son jeu et, à vrai dire, elle adorait ce genre de perspicacité. Elle aimait qu’un homme soit intelligent et vif d’esprit… pas le genre de pataud qui l’écoutait en ne pensant qu’à la mettre dans son lit en enfilant des conversations idiotes et inintéressantes. C’était agréable. Elle répondit, haussant les épaules.

-Rapide en déduction, monsieur l’inspecteur.


Elle fronça le nez, charmée par la légèreté de la situation. Quand Jack reprit la parole, lui posant quelques questions à la fois.

-Bien sur et oui, ca me va si tu brasse…. En fait, prend la moitié du paquet, ça ira plus vite.


Elle lui tendit la moitié des cartes et se mit à brasser sa partie d’une main experte : dans certains pays, il y avait très peu pour se divertir et elle avait passé nombre de soirées à seulement jouer aux cartes avec de purs inconnus. La belge se lança dans un léger monologue explicatif, mais elle butta sur quelques mots. Elle était incertaine de comment les dire, l’anglais étant tout de même nouveau pour elle.

-Je parle anglais depuis peu. Sinon, ma langue maternelle est le néerlandais et j’ai dû apprendre le Français pour ma scolarité. Et un peu d’allemand… Sinon, j’ai tenté d’apprendre le… le mandarin? Je crois que ça se dit comme ça. Et l’espagnol puisque ce sont des langues courantes… mais ce n’est pas un grand succès, faute de pratique. Disons que je me débrouille. J’arrive aisément à demander ou se trouve les salles de bains….


D’une voix un peu aiguë, elle se lança, plus pour rire qu’autre chose :

- Nǎ li yǒu wèishēngjiā


Elle rit un peu, se trouvant idiote de prouver ce genre de choses inutilement. Bien sur qu’elle connaissait quelques mots d’autres langues ici et là, mais rien de bien consistant. Elle était restée aussi peu que 3 semaines dans certaines contrés, il était difficile d’apprendre un language en si peu de temps. Bien vite, ils terminèrent de brasser les cartes et de les distribuer. Tout en discutant, ils commencèrent à tourner des cartes et à boire, tour à tour. La blonde buvait bien plus souvent que son compagnon dans les premiers tours.

-Il semblerait que tu sois désavantagé et que le karma s’en soit rendu compte…


Rosemary arriva bien vite à la fin de sa bouteille. Ce jeu était dévastateur… en à peine cinq minute, elle avait liquidé une bière neuve! Elle héla le barman, lui demandant une bière au hasard, en fût.

-Je vais au moins essayer une bière américaine dans ma soirée, maintenant que je suis ici! Et puis, avec un policier à portée de main, je ne devrais pas m’inquiéter que quelqu’un mette quelque chose dans mon verre. Je compte sur toi.

La blonde tappa un clin d’œil amical èa son compagnon, puis relança la partie de carte. Il était évident qu’elle se sentait maintenant en confiance auprès de l’homme.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Dim 23 Avr - 3:12

- C'est ce qui fait ma renommé mademoiselle. Et vous gente de dame? Si je me fie à mon instinct tu dois avoir quoi? au maximum 25 ans?

En fait fallait pas être devin qu'elle cherchait à savoir mon âge mais ça ne me dérangeait pas en fait. Puis je donnai un maximum de 25 ans mais... sérieusement je ne lui donnais pas plus que 18 ans. Au fond même pas l'âge légal pour entrer dans un bar. Mais... au fond est-ce que je m'en soucie? Nope parce que je venais de lui dire que je n'étais pas policier présentement. Après tout j'étais bien entrain de me bourrer la gueule avec elle non?

Je pris donc la moitié du paquet et me mis à le brasser lui demandant si elle parlait d'autre langues. Aussitôt qu'elle se mit à les énumérer je relevai les yeux du paquet. Elle m'épatait vraiment! Un sourire flottant sur mes lèvres.

- Bah... c'est déjà plus que moi. Moi l'anglais et ben.... à peu près l'espagnol. Genre assez pour me faire comprendre dans mes fonctions.

J'éclatai de rire en l'entendant de sa petite voix aigu faisant tourner des têtes dans notre direction. On commença donc à jouer et soi j'avais la chance collé au train soit elle était malchanceuse. Toujours est-il qu'elle vida sa bière en cinq minutes. Mais malgré ça j'avais quand même trois verre de scotch de bu plus deux bières j'étais un peu moins en état de conduire disons. Mais.bon je passai un agréable moment avec la.jeune femme.

- Barman! Deux je vous prie!

Je pris mon verre et le vidai d'un trait essuyant la mousse qui restai logé dans moustache. Je fis un sourire à la jeune femme avant de parler.

- Je ne suis pas pour te laisser seule à boire une nouvelle bière. Puis comme ça on évite des pas au barman.

Quand celui-ci arriva je le remerciai et payai les breuvages lui servant un grand sourire avant de prendre mon paquet et le rebrasser de nouveau. Je relevai un regard vers elle et un léger sourire en coin.

- On va voir si tu seras encore malchanceuse. Partante pour une autre partie?

Le sourire et le regard vers elle le ton avec une pointe de défi. Ouais... J'aimais les défis et Étrangement la jeune femme semblait du genre à les relever.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Sam 29 Avr - 21:24


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.


Au maximum 25 ans? Rosemary haussa un sourcil aux mots de l’inspecteur. Elle savait très bien qu’elle faisait plus jeune que son âge et elle ne s’en cachait pas. De toute manière, il valait mieux accepter : Elle vivrait avec ce visage toute sa vie. Aussi elle parla avec une fausse franchise presque déconcertante.

-Tu peux le dire que j’ai l’air d’avoir 18 ans. Si tu n’étais pas policier, je m’amuserais même à te le faire croire… mais ce ne serait pas en ma faveur. J’ai 22 ans. Toute juste légale pour être ici avec toi!


C’était bien la moindre des choses que de dire la vérité si elle ne voulait pas que cela se retourne contre elle plus tard. Et puis, si elle disait qu’elle n’était pas majeure, peut-être qu’elle perdrait aussi certaines chances… non. Non, elle ne devait pas penser à ça. Elle prenait un verre avec lui, elle n’était pas là pour une blind date! Aussi, le reste de la conversation découla jusqu’à ce que Jack, d’un air de défi, demanda à Rosemary si elle voulait se reprendre sur sa défaite cuisante.

-Prête? Écoute, je t’oblige à jouer jusqu’à ce que je gagne au moins une partie!


La pointe de défi avait-elle piqué Ro? Non. Rosemary acceptait de perdre. Elle était bonne joueuse. Mais avec la raclée qu’elle venait de prendre, il fallait absolument qu’elle sauve son honneur. C’était elle qui venait de lui montrer le jeu ou pas? La chance du débutant. S’il était débutant.. Quoi que rien d’autre que la chance ne comptait à ce jeu. Cachait-il des cartes dans ses manches? …. Il était policier. Policier. Et certainement un policier trop agréable pour être un ripou. Encore une fois, tous deux brassèrent une moitié, puis les cartes furent redistribuées. Ce ne fut pas bien long que Rosemary perdit. Une fois. Deux fois. Puis vint un match nul où tous deux durent terminer leur verre en catastrophe. Par la suite, même si la jolie blonde gagnait, le pari était un peu évaporé : ils avaient simplement beaucoup de plaisir à jouer et la jeune femme commençait à avoir les facultés trop affaiblies pour avoir la raison de cesser de jouer. Elle s’amusait. Elle commençait d’ailleurs à penser de moins en moins au jeu et de plus en plus à la personne qui se trouvait devant elle. Il avait de beaux yeux. Son look lui plaisait énormément. Ses paroles étaient amusantes, bien placées au bon moment. C’était presque comme si une complicité naissait le temps d’une soirée. Tout pour parfaire ce moment déjà si agréable. C’est une Rosemary un peu affectée par son dernier verre qui rigola encore une fois une cascade de rire cristallin alors qu’elle acceptait une autre défaite.

-Il y a des choses dans lesquelles vous n’êtes pas un expert, monsieur l’inspecteur? Est-ce que vous avez aussi juré d’être le meilleur dans le domaine des cartes? Si oui, je me retire humblement.


Rosemary déposa les cartes qui lui restait dans les mains et leva son verre à Jack afin de souligner sa défaite et bu les gorgées qui la séparait du fond.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Dim 30 Avr - 12:07

- Mais ce n'est pas plus mal d'avoir l'air jeune. Mais... comme tu es tout juste légale pour être avec moi ici... Alors je n'ai rien à dire. 

 Oui elle faisait jeune pour son âge mais rien n'enlevait à sa beauté. Ses yeux bleu clair et brillant et sa peau laiteuse ajoutait à son charme. Elle me faisait un bien fou et son sourire était contagieux. Je ne pouvais décrocher mon regard du sien tellement j'y étais accroché. Je la défiai de refaire une partie et sa réponse me fit sourire.

- Défi accepté alors. Que le meilleur gagne.

 On enfila les parties une derrières l'autre. Bon soit j'avais une chance incroyable ou qu'elle me laissait gagner mais toujours est-il qu'elle en perdit plus que moi. De se fait elle buvait plus que moi mais je dois dire que mes trois verres de scotch tapait assez fortement. Bon en dernier le défi était loin car c'était simplement jouer pour le plaisir.  Et de discussions en taquineries la jeune femme avait un merveilleux sens de la repartie que je détestais pas. L'alcool nous embrumant un peu le cerveau je fini par poser les cartes sur la table et prit ma bouteille.

 - Le dessin... oh! Et le chant... je suis nul la dedans. Quand je dis nul c'est faible comme mot en fait. Mais sinon... je fais tout mon possible pour être le meilleur dans ce que je fais. 

 Je pris une gorgée de ma bière les yeux dans les siens. C'était pas faux en fait. J'aimais pas les choses fait à moitié ou mal fait donc je m'appliquais à bien faire les choses. Je posai ma bouteille et lui fit un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Lun 1 Mai - 22:46


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.


-Le dessin et le…?

Trois secondes de silence, puis la blonde pouffa de rire. Tant et si bien qu’elle dû mettre le dos de sa main contre sa bouche pour ne pas s’esclaffer trop fort. Elle ne put que baisser le regard, tentant de se reprendre, mais les spasmes de rire ne la quittaient pas. Comment pouvait-il dire cela ainsi, si sérieusement? Le dessin et le chant. Il n’avait rien trouvé de mieux? Lorsque les rires diminuèrent enfin et que la femme pu retrouver sa voix, elle se permit de regarder Jack dans les yeux. Son nez était froncé, sa main replaçait ses cheveux derrière son épaule et les deux billes bleues brillaient de mille feux.

-Le dessin et le chant? Réellement? Tu n’as rien trouvé de mieux?


Une seconde cascade de rire conclu son incompréhension, alors qu’elle dévisageait son compagnon du moment. Était-ce normal qu’elle se sente charmée par l’assurance qui se dégageait de cet homme? Il était si certain, si inébranlable qu’il était étonnant de savoir qu’une telle personne existait. Elle pinça les lèvres, réfléchissant une seconde avant de relancer l’homme.

-Je n’ai pas assez de mes dix doigts pour compter le nombre de chose que je ne sais pas faire. Je veux dire, des choses beaucoup plus importantes que de dessiner….


Sur ces mots, elle se mit à nouveau à compter sur ses doigts en énumérant les possibilités. Bien sûr, elle jetait un regard à l’homme en face d’elle, soulignant du regard que c’était bien plus important que de savoir « dessiner ».

-Je ne sais pas conduire... je suis un cas désespéré en mathématique… Je n’ai jamais été capable d’allumer un feu de toute ma vie.


Elle s’arrêta sur ces mots, regardant Jack d’un regard amusé.

-Je crois que je ne suis pas de votre niveau, Monsieur l’inspecteur. Je comprends maintenant que je n’avais aucune chance contre vous dès le départ.


Aucune chance… aux cartes. Devait-elle le préciser? Il comprendrait, il semblait si intelligent qu’elle ne se bâcla pas à préciser ce genre de détails. Aussi, elle prit une gorgée de sa bière et grimaça. Elle avait essayé une sorte qu’elle ne connaissait pas et regrettait un peu son choix. C’était beaucoup, beaucoup trop amer même si elle avait tenté le bon vieux truc du sel. La belge fronça les sourcils en regardant l’étiquette sur la bouteille : Elle devait se rappeler de ce nom pour être certaine de ne plus en reprendre à l’avenir. Ro’ tourna les yeux vers le verre de son compagnon, hésita un instant, les lèvres prête a prononcer une question dont elle ne savait la pertinence. Malheureusement, ses facultés étaient trop affaiblis pour qu’elle se retienne pour si peu.

-Je peux gouter? À ton verre, je veux dire… Je n’aime pas ma bière et je me demande ce que je prends ensuite. J’imagine que l’homme parfait doit avoir bon goût, non?


Elle l’avait dit de façon très légère, amusée. Il n’y avait aucune trace d’ironie dans ses paroles, mais plutôt une naissante complicité.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Mar 2 Mai - 14:54

Dessiner et chanter... Sérieusement c'est tout ce que j'avais trouvé? Putin... elle pouvait bien se marrer et se foutre de moi oui! Cependant je ne le pris pas personnel je lui souris doucement rigolant doucement avec elle.

- Je sais pas pourquoi c'est le premier truc qui m'est venu à l'esprit. 

 Je la regardai reprendre son sérieux mes yeux dans les siens. Elle avait l'insouciance empreint dans le regard, la joie de vivre dans son sourire. Elle contrastait avec mon allure de monsieur gentil et comme il faut. Elle était... rafraîchissante, pétillante... je sais pas il y avait ce quelque chose qui faisait que je me sentais attiré vers elle.

 -Sinon si tu veux autre chose... je suis aussi nul en trocot, en couture et la broderie ça je te dis pas. Et l'artisanat... je te dis une merde totale! Et rassure-toi... moi non plus j'ai jamais allumé un feu. Donc perdu en forêt on est vraiment dans la merde. Mais si tu sais dessiner on pourrais faire un chouette SOS.

 Non mais tant qu'à avoir l'air con! Autant virer ça a la blague puis commes parent disaient " Si tu vaux pas une risée, tu vaux pas grand-chose" je pense avoir retenue la leçon. Quand elle me dit qu'elle était pas de mon niveau et qu'elle n'avait aucune chance des le départ.  Je lui fis un sourire gentil.

 - La chance du débutant chère dame.... simplement la chance du débutant. 

 Je lui fit un sourire en coin pour prendre une gorgée de mon scotch les yeux par-dessus mon verre. Je fit rouler la gorgée dans ma bouche quand je la vis grimacer en prenant une gorgée de sa bière. Je posai mon verre un petit sourire sur les lèvres. Elle me demanda de goûter et je compris que c'était à mon verre. Mais j'éclatai de rire quand elle me dit que l'homme parfait devait avoir du goût. 

 - Tiens. Tu dois laisser la.gorgée rouler dans ta bouche pour goûter les arômes. Si tu aimes garde le... je m'occuperai de cette bière que tu as saccagée à coup de salière. Puis... pour savoir si j'ai du goût... sûrement... parce que j'ai passé la soirée avec toi.

 Je pris sa bouteille et lui fit un clin d'oeil avant de prendre une gorgée de sa bière. Ouais... meilleur sans sel mais bon... on ne gaspile pas de bière. 

- Alors ça te plaît?  

 Je parlais bien sûr du scotch mais avec l'esprit embrumé comme je l'avais et elle aussi, ça pouvait être interprété de tellement de façon. Mais à ce stade.... je pense qu'on s'en souciais pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Mer 3 Mai - 0:13


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.


Rosemary ne savait si c’était dû à l’alcool, mais alors que l’homme devant elle creusait son cas en ajoutant qu’il était très mauvais en artisanat, elle ne put réprimer une nouvelle vague de rire. Il clôt le sujet des cartes en ajoutant que c’était la chance du débutant : elle avait donc raison, il n’avait jamais joué à ce jeu. Ils étaient donc bien sérieux au collège pour devenir policier… Ou peut-être était-ce lui, Jack, qui était encore une fois trop parfait pour être réel. Il devait bien être sorti chaque veille d’examens et s’être envoyé en l’air avec les plus jolies femmes de son collège vu la gueule qu’il a… non? Pourquoi se serait-il privé de ça?

L’homme eut une bonne réaction lorsque la blonde lui demanda de gouter son verre. Une très bonne réaction : il lui indiqua même la bonne manière de boire du scotch, devinant par sa question qu’elle n’en avait jamais gouté. Whiskey, Rhum, Vodka… mais scotch? Non, cela ne faisait pas partie de son répertoire. Jack termina toutefois ses explications par une petite remarque qui, bien qu’anodine, ne tomba pas dans l’oreille d’une sourde. En lui jetant un regard renouvellé d’une étincelle bien particulière, elle échangea sa bière contre le verre de son compagnon puis s’exécuta, goutant l’alcool inconnu qui lui était tendu. Ro’ prit une seconde afin de rouler les dites arômes dans sa bouche, ainsi que les douces paroles de son compagnon dans sa tête. Devait-elle vraiment analyser tout cela? Non. Elle était encore comme ces jeunes du collège qui ne se posaient pas de question pour avancer. Elle préférait vivre le moment… Ses pensées déjà confuses furent interrompues par les mots du policier.

-Évidemment que j’aime les compliments, surtout venant d’un bel homme. Oh, à moins que tu ne parlais du scotch?


Rosemary lui fit signe d’un doigt d’attendre alors qu’elle prenait une seconde gorgée et fit mine de se concentrer bien sérieusement sur la question. Bien sûr qu’elle savait qu’il parlait du scotch, mais elle avait délibérément buté sur la question.
-Pour être franche, ça mérite peut-être une autre gorgée…
Buvant une dernière gorgée, la blonde prit bien soin de regarder au fond des yeux de son compagnon, ne cherchant rien d’autre qu’à abreuver ce lien, fort, entre eux. Enfin, elle déposa le verre et rompit le contact visuel. Elle se lécha subtilement sa lèvre inférieure afin de ne pas gaspiller une seule goute.

-Un peu fort, mais délicieux. Peut-être devrais-je le boire de différente façon afin de m’habituer à ces arômes.  

Elle n’avait pas eu assez de cran. En fait, ce qu’elle aurait voulu sous-entendre, c’était de le boire à ses lèvres… mais Rosemary, malgré ses manières cavalière et son ouverture n’arrivait pas à faire ce genre de boutade. Elle était bien trop soucieuse de briser l’ambiance de cette belle soirée. Pourtant, il l’avait délibérément complimenté plus tôt. Où était passé la petite Rosemary pleine de fougue qui ne se serait pas gênée de faire la cour à ce bel homme? Les yeux de la jeune femme s’illuminèrent le temps qu’une idée éclose dans son esprit. Comment faire la cour à la façon de Rosemary? Émerveiller les gens. Aussi, elle fit signe à Jack d’attendre une minute.

-À mon tour de te faire découvrir quelque chose.


La belge se leva, quittant la table pour aller retrouver le barman et lui expliqua rapidement quelque chose. Elle fit des signes de mains pour bien illustrer ses propos et du même dessiner sur un napkin ce qu’elle tentait d’expliquer afin que l’homme comprenne ses propos. Au bout d’un instant, il servit deux chopines, deux verres et deux shooters sur un plateau à la demoiselle qui revint à table avec son butin. Cette fois-ci, toutefois, elle prit place aux côté de Jack, le poussant de ses hanches pour se faire une place. L’idée de s’asseoir sur lui était passée par son esprit, mais elle s’était retenu : cela n’aurait pas été pratique pour le moment. Elle se mit donc à empiler les verres en deux tours grâce à des baguettes. Une fois cela prêt, elle montra le résultat à son compagnon en lui expliquant son manège.

-Ce sont des Rainbow Bomb. C’est un jeu de boisson japonais où, en frappant très fort sur la table, il faut faire tomber les petits verres dans les gros pour que l’alcool se mélange, puis boire le tout très rapidement. Techniquement, nos verres devraient tomber en même temps alors le premier qui termine a gagné… un défi bien simple pour vous, monsieur l’inspecteur.


La caméraman haussa un sourcil, cherchant s’il y avait des interrogations dans le regard de l’homme. Elle poursuivit ensuite ses explications.

-Donc je vais dire « rainbow» et toi du doire dire « bomb ». Trois fois… dès que je le dit la troisième fois, martèle très fort la table et tient toi prêt, d’accord? ….Rainbow …





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Jeu 4 Mai - 0:28

Oui j'avais juste rajouter une couche en parlant de tricot, de couture et autre truc totalement con mais plus je parlais plus son sourire montait pour finir en un éclat de rire cristallin. J'aimais son rire, l'éclat dans son regard et son nez qui plisse quand elle riait. Pour les cartes oui c'était la chance du débutant parce que je n'avais jamais jouer à ce jeu. J'avais pas vraiment connu les jeux de beuverie préférant les soirées arrosées plus qu'autre chose.

Enfin bref elle me demanda de gouter à mon verre ce que je fis en le poussant vers elle lui indiquant comment le boire. C'était ma boisson de prédilection... après la bière. C'est mon premier partenaire qui me fit goûter à ça me montra un peu la technique de déguster un scotch. Je lui laissai donc mon verre et prit sa bière qui goûtait vraiment dégueulasse. C'était un sacrilège! Elle répondit à ma question en me disant qu'elle aimait les compliments venant d'un bel homme. Je lui fis un sourire en coin en haussant un sourcil en buvant une gorgée avant de répondre à sa question d'une voix suave.

- Bien... je parlais du scotch mais si la jolie demoiselle est ravie alors... j'en suis heureux.

Elle en but une autre gorgée et de mon côté je tentais de finir la bière au goût de sel. Elle finit donc mon verre et quand son regard rencontrai le mien je terminai la dernière gorgée de ce liquide en posant lentement la bouteille sur la table ne rompant pas le contact visuel avec elle. J'avais l'impression de plonger dans un abîme bleu où je me plaisais à me perdre. Elle se lécha la lèvre inférieure en me disant que c'était un peu fort mais qu'elle devrait peut-être le déguster autrement.

- Bien.. si tu as une idée...

Simplement. Je continuais de garder les yeux dans les siens quand elle me dit qu'elle voulait me faire découvrir autre chose. Elle se leva d'un bond et je la suivis du regard en me tassant un peu sur la banquette. Cependant quand je la vis faire de grand gestes et prit napkins et crayon pour expliquer ce qu'elle voulait. Je fis un grand sourire en cachant avec ma main. Je la vis revenir avec un plateau et je me poussai la laissant poser le plateau. Je regardai les verres en me disant que boire tout ça je tomberais vraiment dans le coma. Cependant je lui laissai le temps d'expliquer. Ok... sérieux fallait vraiment que je boive ça d'un coup sec? Ok oui j'avais une bonne descente mais là..

- Alors allons-y mademoiselle la globe-trotter.

Je fis ce qu'elle me dit et tapai sur la table fort comme elle me le dit. les verres s'emboitèrent les uns dans les autres dans un tintement. Je pris le gros buck et tentai de tout avaler mais non je n'y arrivai pas. Je terminai en dernier en faisant une grimace. Je posai mon verre sur la table et plantai mon regard dans le sien.

- Bien... il semblerait que j'ai perdu.

Je me perdis une nouvelle fois dans son regard m'approchant d'elle lentement me mordillant la lèvre. Doucement je posai mes lèvres sur les siennes ma main se posa sur sa joue mon pouce caressa sa joue de la jeune femme. Après quelques minutes je me reculai de quelques centimètres mes yeux se plantant dans les siens. Mon pouce caressant doucement la rondeur de sa joue.

- Finalement... un défi pas si simple. dis-je doucement les yeux toujours dans les siens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 05/03/2017 à Miami. J'ai posté : 309

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Dim 7 Mai - 22:14


How could I ever give myself to one who belongs to someone else.


Rosemary ne se rendit pas tout de suite compte de ce qu’il se passait. Elle vit le visage de Jack s’approcher doucement, comme irréel. Elle ne put qu’être hypnotisée par les lèvres de l’homme lorsqu’il les mordilla, mais elle revint rapidement à ces yeux. Ces yeux qui lui montraient un monde qu’elle n’aurait pu envisager sans la profondeur de ces pupilles. Elle ne sut ce qui était le plus doux : les lèvres de l’enquêteur sur les siennes ou ce léger contact de sa main sur sa joue. Une minute, deux minutes… la jeune femme s’oublia dans ce contact qu’elle avait tenté de cesser de s’imaginer tout au long de la soirée. Son esprit était aussi vide que son cœur était plein. Plein d’une émotion qu’elle pensait connaitre, mais que Jack avait réinventée pour elle. Lorsqu’il se recula, son pouce caressant incessamment sa joue, Rosemary garda les yeux fermées une seconde pour ne pas se couper de l’émotion vibrante qu’elle ressentait. Une seconde. Elle rouvrit les yeux : Ceux de Jack étaient là pour l’accueillir. Il lui indiqua que le défi qu’elle lui avait offert n’était finalement pas si simple et la blonde plissa le nez, amusée par la boutade qui mettait fin à leur premier baiser. Seulement le premier, elle osait l’espérer.

-Si j’avais su qu’il y avait une récompense, j’aurais fait des efforts bien plus tôt.


Rosemary luttait pour ne pas reprendre possession des lèvres de l’homme. Toute sa volonté lui servait maintenant à ne pas s’approcher de lui, se presser contre son torse et perdre ses doigts dans ses cheveux. Soudainement, elle brisa le contact de leur regard, surprise par une musique qui contrastait avec le son d’ambiance qui jouait depuis le début de la soirée. La blonde regarda derrière elle, à gauche puis à droite, pour enfin repérer un homme qui repartait vers sa place après avoir mis quelques pièces dans… un jukebox. Un Jukebox? Cela se trouvait encore dans des bars? L’amatrice de musique en elle s’éveilla. Elle se tourna vers Jack, les yeux pétillants, vivants d’idée et de moments à partager.

-Est-ce que danser fait partie des choses dont tu es incapable?

Disant cela, elle se leva et tendit la main à son compagnon improvisé, paume vers le ciel. Derrière eux, le jukebox jouait un vieux record de Cindy Lauper, « Time after Time ». Il faudrait l’alimenter et choisir les chansons, mais la musique suivrait leurs envies.



_________________

These tears will get me through
I'll get over you
I tried hard to make you want me but we're not supposed to be and the truth will always haunt me even though it set me free
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 146

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   Lun 8 Mai - 11:40

Je ne sus exactement ce qui me guida... mis à part l'envie je veux dire. Elle était si près et ses yeux planté dans les miens me vrillai l'âme. Je m'approchai simplement en me mordillant la lèvre avant de les poser sur les siennes. Décrire ce que j'ai senti? J'en ai aucun idée, je ne sais même pas s'il y a un mot qui existe. Je sentis mon cœur se gonfler et l'intérieur de moi exploser. Combien de temps ça dura je sais deux, trois minutes peut-être plus mais assez pour que je sois déstabilisé quelques instant. Je me sentais suspendu dans le temps et l'espace. Elle garda les yeux fermés quelque secondes avant de les ouvrir et revenir se connecté au miens. Je m'y plongeai aussi lui faisant un petit sourire suite à sa réflexion.

- J'aurais rendu les armes mademoiselle.

Je prenais sur moi pour ne pas la prendre contre moi et m'isoler au fond de cette banquette. Simplement sentir son petit corps contre le mien et ressentir ce qui avait exploser dans mon coeur et mon corps. Me perdre dans le bleu de ses prunelles. Mais je ne sais quel con vint briser cette magie mais elle rompu le contact visuel et lentement ma main lâcha sa joue et tournai le regard dans la même direction qu'elle aussitôt la voilà debout la main tendu vers moi en me demandant si danser fait partie des chose que j'étais incapable.

- Juste un moyen de savoir.

Je me glissai sur la banquette et pris sa main et m'avançai sur la piste de dns improvisée. Étions-nous plusieurs ou quelques-un? J'en sais rien je me sentais seul avec elle sur la piste. Je gardai sa main dans la miennes nouant mes doigts autour des siens pendant que mon autre main glissa sur sa taille et je la rapprochai de moi. Je plantai mon regard dans le sien. Le bleu clair de ses yeux ressemblait à la couleur du ciel ou j'aurais pu m'envoler avec elle. Je pense que si elle me demandait de la suivre au bout de l'enfer je me laisserais guider par ce simple regard et son magnifique sourire. Sans un mot les minutes s’égrainaient et la chanson perdit de son intensité lentement mais je ne m'en rendis pas vraiment compte la gardant collé à moi comme un ultime rempart à se que je ne coule pas dans tout ce qui pouvait se passer en moi. Lentement la chanson pris la place d'une autre. Avais-je entendu " Just a kiss " ?

Fouillant ses prunelles je fini par arrêter de tourner le temps et l'espace se figeant autour de nous et je me penchai une nouvelle fois vers elle et pris ses lèvres doucement. Ma main à sa taille remonta lentement à son bras l'effleurant doucement pour reprendre sa place sur sa joue. Et comme un mécanisme rassurant je caressai sa joue du pouce faisant la rondeur rebondie et rose de sa joue. Je sentis une nouvelle fois cette explosion de sensations en moi. Je voulais m'en abreuver, m'en imbiber tellement c'était bon, réconfortant. Combien de temps je restai avec elle ainsi immobile, ses lèvres contre les miennes? Je sais pas une éternité? Mais même là c'était court... trop court. Lentement je relâchai ses lèvres ouvrant les yeux lentement.

- Je pense me défendre pas mal non? dis-je tout bas à quelques centimètre de son visage.

Je la tirai lentement vers la banquette et poussai les verre mais je sentais mon cerveau s'envoler. Je m'arrêtai à la table et au lieu de m'asseoir je me tournai vers elle un sourire aux lèvres.

- Ça te dis d'aller ailleurs? Genre... marcher, je me penchai à son oreille pour lui chuchoter, ou ailleurs c'est comme tu veux globe-trotter...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Just a little bit of love ( rosemary)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just a little bit of love ( rosemary)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Chronosphère :: Revivre nos Histoires-
Sauter vers: