Partagez | 
 

 Le chat et la souris - John

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 14 Déc - 23:03

Elle avait aiguisé ma curiosité la seconde ou j'ai su son nom et que je l'ai vu au poste. Enfin je pouvais mettre in visage sur ma petite souris. J'étais pas déçu du résultat en fait. Mais avec ce qui venait de se passer, de notre protègée et ce que je lui avait demandé on passait beaucoup de temps ensemble et on s'appelait parfois. Mais la ce soir c'était à lui donner le ok pour bouger. Je lui dis simplement t de faire attention que je ne voulais pas qu'il lui arrive quoique se soit. Pour ensuite qu'elle chasse le malaise, du moins tenter de le chasser, et me dire de me méfier de Mia. Moi aussi la sa oir aussi silencieuse m'agaçait. Je lui disait les précautions que je prenais allant même à vérifier ma voiture à chaque fois pour ne pas que j'explose. La voyant dans ses pensées je la laissai mais après un moment je la forçai à me regarder. Son regard dans le mien elle me dit que... j'avais bien entendu? Je fouillai son regard me perdant dans ses prunelles noisette aux éclat d'or. 

 Après un moment je glissai mes mains sur ses joues si douces et chaudes. J'allais prendre ses lèvres avec douceur me rapprochant d'elle. Le coeur me partait à cent à l'heure. Je savais que je jouais avec le feu. Je savais ce que nous risquions tout les deux à se voir ainsi. Cependant l'interdit était tellement attirant, le feu était trop brûlant pour que je ne veuille pas y toucher un peu. Si je devais perdre mon âme... tant que se soit avec elle. Je ne réfléchissais plus, j'agissais simplement. Je pressais mes lèvres un peu plus sur les siennes. Le coeur me battait dans les oreilles et j'avais la tête qui tournait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 14 Déc - 23:46

Pourquoi l'interdit était si attirant? Je jouais avec le feu et nous risquions tout les deux un danger immense en le faisant, mais... Mon regard perdue dans la noirceur du sien, je ne pus retenir cette minuscule phrase qui franchit mes lèvres dans un murmure à peine audible. J'étais complètement hypnotisé par lui, complètement perdue dans son regard. Au bout d'un moment, ses mains glissèrent sur mes joues et il vint prendre doucement mes lèvres, ce rapprochant de moi. L'espace d'un moment tout s'envola. La méfiance, le doute, la peur de ce que pouvait provoquer le fait d'être avec lui, tout disparut de mon esprit. Le tout remplaçai par une chaleur douce que je n'avais jamais ressentie. À jouer ainsi avec le feu, ont risquait de ce brûler tous les deux, mais en ce moment, je m'en moquait, je pouvait bien être consumé entièrement que cela me passait très haut au dessus de la tête. Le coeur me martelait la poitrine tendis qu'il pressait un peu plus ses lèvres sur les miennes et que mes mains allaient ce poser sur son torse pour doucement glisser à son cou. Au bout d'un moment, je mis fin au baiser me reculant de quelques millimètres et plongeai mon regard dans le sien, le souffle court.

- Ont joue avec le feu là non?

J'avais à peine murmuré, à nouveau complètement perdue dans son regard. Je ne bougeai cependant pas, mes bras toujours dans son cou et mes mon regard restant dans le sien. Si sombre, si attirant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 0:14

On disait que l'interdit attire les curieux et je dois dire que... putin que c'était vrai! Je lui avais dis bien franchement que je ne voulais que rien ne lui arrive et après un moment dans ses pensées je la forçai à me regarder alors que sa phrase glissa de ses lèvres et à peine audible. Finalement je pris son visage pour aller sceller mes lèvres au siennes alors que le coeur me partait au galop. Je me brûlait joyeusement à ce feu qui se consumait. Elle répondait à mon baiser ses main glissant de mon torse à mon cou alors que je pressais mes lèvres sur les siennes. La tête me tournait, les oreilles me bourdonnaient. Après un moment elle mit fin au baiser restant près de moi de quelques millimètres. Sa phrase me fit sourire alors que je restais rivé à ses iris qui m'hypnotisait. 

 - Je sais... et je ne le regrette pas...

 Je franchi les derniers millimètres pour retourner à ses lèvres si douces, si rouge et dont j'étais déjà accro. Je lâchai son visage pour descendre à  ses cuisses que je petrissaient doucement en remontant sur celle-ci. Je glissai de ses lèvres et allai me perdre dans son cou avec envie. Je n'avais plus de repères juste mon instinct qui me guidait simplement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 0:38

Ses lèvres pressé contre les miennes, je répondais à son baiser, nos langues valsant ensemble comme si elles l'avaient toujours faites. Mes mains glissant sur son torse allèrent dans son cou tendis que le coeur voulait me sortir de la poitrine. Après un moment je rompis le baiser, le souffle court. Restant à quelques millimètre de son visage, je me perdis à nouveau dans son regard, alors que je lui disais que l'on jouait avec le feu. Un sourire et une réponse plus tard, il revint à mes lèvres. Ses mains lâchèrent mon visage et glissèrent sur mes cuisses, remontant en les pétrissant doucement, ses lèvres quittèrent les miennes alors qu'il venait ce perdre dans mon cou. Dieu que l’envie était forte, mais l'image de ce qui pourrait arriver me frappa soudainement, me faisant comprendre que je ne pouvais pas, que je ne devais pas faire ça. Doucement mes mains retournèrent à son torse, alors qu'à contre coeur, je le repoussait doucement.

- John... Attend. Arrête.

Le souffle le court et la tête me tournant, je faisais ce que tout le contraire de ce que mon instinct et mon désir me hurlaient de faire. Je le regardai un moment. Je ne pouvais pas laisser les choses aller et pour plusieurs raisons. Cela le mettrait en danger et moi aussi, de plus je devais me préparer mentalement pour le contrat à venir, et... Je ne pouvais pas le laisser m'approcher de si près, pas avec ce que je ressentais. Il n'était pas quelqu'un que l'ont prenait pour un soir sans jamais le revoir, pas pour moi et je ne pouvais pas me laisser aller à éprouver quelque chose pour quelqu'un. Nous venions de deux monde différent, lui était le bien moi le mal...

- Je... Je ne peux pas... Je...

Je me reculai, je devais m'éloigner retrouver mes esprits.

- Je suis désolé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 1:01

Sceller mes lèvres aux siennes était un coup d'impulsion, une envie à laquelle je succombai et avec plaisir. Quand elle répondit à mon baiser ses mains allant se nouer à mon cou alors que je pressais mes lèvres sur les siennes. Un bref intermède pour reprendre mon souffle alors que le coeur voulait me sortir de la poitrine. Après ma réponse je retournai m'abreuver à ses lèvres saveur de miel alors que je relâchai son visage pour aller à ses cuisses que je petrissaient en remontant doucement. Je deviais à son cou ou j'allais me perdre sentir l'odeur de sa peau. Ses mains retournèrent à mon torse pour me pousser doucement. Je rélevais la tête quand elle me disait d'arrêter. 

 Je la regardai un moment un peu perdu. Le coeur me battant dans la gorge, le souffle court. Je fronçai légèrement les sourcils. Avais-Je été trop entreprenant? J'aurais dû garder mes distances. Je me redressai et me reculai en me mordant la lèvre. Je baissai le regard avant de le remonter vers elle.  Je fini par reprendre contenance. Je me reculai et prit ma veste que je mis. 

 -Tu as raison. On joue avec le feu.

 Je sorti mes clés de voiture et me dirigeai vers la sortie et m'arrêtai dans l'embrasure et me tournai vers elle.

- Fais attention petite souris.

 Je sorti donc et allai dans ma voiture et démarrai. Je devais quitter cet endroit. Je ne devais pas tomber amoureux d'elle. Après tout j'étais là loi et elle... celle qui l'enfreignai. Je roulai un long moment dans les rues de la ville avant de retourner chez-moi. Je pris une longue douche avant d'aller me coucher a fixer le plafond des images me revenant en tête. Je fini par pousser un grognement de frustration et me tourner sur le côté attendant que le sommeil me gagne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 1:23

Succomber et me laisser embraser par ce feu avec lequel ont jouait était tellement tentant, mais je savais ce qui pourrait arriver. Je savais que c'était dangereux et que l'ont risquait de ce brûler amèrement. Aussi à contre coeur, je le repoussai doucement. Dieu que cela m'arrachait le coeur, mais je ne pouvais pas laisser les choses aller, je ne pouvais pas nous laisser prendre ce chemin sans retour. Je devais m'éloigner, ne pas tomber amoureuse. Je fini par lui dire que je ne pouvais pas avant de m'éloigner, en disant que j'étais désolé. Baissant le regard, il fini par le remonter avant de reculer et de prendre sa veste, me disant que j'avais raison. Il ce dirigea ensuite vers la sortie, prenant la peine de me dire de faire attention avant de sortir. Figeai, j'écoutai le son de sa voiture s'éloigner, me maudissant d'être ce que j'étais. Je téléphonai à Lucio lui demandant d'apporter mes armes chez moi et fermai le garage. Je me retrouvai sur ma moto pour finalement me balader dans les rues avant de retourner chez moi et d'aller directement dans le gym ou je frappai comme un cinglée dans le sac. Je voulais chasser les images qui tourbillonnaient dans ma tête, chasser son visage, le goût de ses lèvres, cette envie interdite que je ressentais pour lui... Je devais faire ce contrat le plus rapidement possible, trouver et me débarrasser de Mia et ensuite je pourrai m'éloigner pour de bon de lui avant que cela n’aille trop loin. Quoi que déjà...

J'eux toute la misère du monde à m'endormir, pour finalement rêver toute la nuit et me réveiller. Seule. La journée passa et je me préparai. Le soir venue je partie au lieu de rendez-vous que j'avais fixé avec le mec par messages, me faisant passer pour sa maîtresse. Arrivant à l'avance je me cachai dans un coin du toit du des immeubles les plus haut de la ville et attendis. Il fini par arriver, seule comme prévue, une rose à la main. Le pousser en bas du toit, après lui avoir fait prendre un bout de papier sur lequel était écrit un simple "je suis désolé" fut un jeu d'enfant. Et voilà, monsieur c'était suicidé. Je descendis rapidement pour fuir les lieux, jetant un coup d'oeil au corps entre les piétons en passant, m'assurant qu'il soit bien mort, avant de poursuivre mon chemin et d'aller prendre un taxi un peu plus loin. Je retournai ensuite à mon garage ou je poursuivie mon travail sur ma moto. Ne pas penser, je ne devais plus penser...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 1:48

Jamais je n'avais eu envie de me brûler ainsi. C'était oui certes risqué mais tellement enivrant. Cependant elle fini par me repousser doucement disant qu'elle ne pouvait pas. Je fronçai les sourcils et fini par me reculer en prenant ma veste et lui donner raison. Une pointe de déception dans la voix je fini par quitter en lui disant de faire attention. Je roulai un moment dans les rues et retourner chez-moi et tenter de dormir. Le lendemain matin arriva et je voulu me rouler dans mes couvertures mais je savais que mes dossiers eux s'accumuleraient. Je regagnai donc le poste pour aller me cacher dans mon bureau. Au bout d'un moment je regardai à l'extérieur en poussant un soupir. Avais-je bien fait de lui demander? J'aurais peut-être pas du l'appeler et aller la voir.... rien de tout ça ne serait arrivé.

 - Tu es loin sur la lune John...

 Je tournai mon regard et vit ma collègue Mary qui me souriait. Elle entra en fermant la porte et s'assied devant moi.

 -Il se passe quoi? Je t'ai jamais vu comme ça. 

 - Rien. Une connerie rien de plus. 

 Ça me faisait mal de dire ça alors que j'avais senti que c'était plus que ça. Ma collègue me fit un petit sourire et croisa les doigts. 

M- Tu sais cet air c'est soit une femme, de la famille ou une remise en question...

- J'ai pas envie d'en parler. Ça va passer c'est rien. 

 Elle leva les mains et quitta en me disant que je pourrais aller lui parler si j'avais besoin. Ouais et je disais ça comment qu'une tueuse à gage avait attiré mon attention? La journée s'écoula jusqu'à ce qu'on vienne me chercher pour un cas de suicide. Je poussai un soupir et allai sur les lieux. En arrivant je reconnu le mari. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Elle avait réussi à ne pas avoir de soupçon sur elle. Une note non loin un simple "Je suis désolé".

 - Il a senti la soupe chaude. Il ne voulait pas de ce procès. 

 Je relevai le regard vers le policier et hochai la tête simplement. Au moins sa femme ne serait pas à la rue. Je donnai mes ordres et retournai au poste finir quelques rapports avant de regagner mon chez-moi. Je fouillai prendre ma mallette et sorti de ma bagnole. 

M- Hé! Le flic!

 A peine eu-je relever la tête qu'une balle vint se loger dans mon corps alors que je m'accrochai àà porte de voiture sortir mon arme de défense mais une autre balle vint se loger dans mon corps me faisant tomber.j'eus la vague impression de connaître cette jeune femme qui quitta non sans un rire de mépris. 

Radio:
" Nous apprenons arme l'instant qu'un homme aurait été victime d'un règlement de compte devant chez-lui.  L'homme de 47 ans est inspecteur de police et à été retrouvé à côté de sa voiture. Des voisins auraiet appelé les urgences. Ce que nous avons comme informations est que le policier est dans un état critique. Il a été conduit à l'hôpital où il es encore en chirurgie. Plus d'informations aussitôt que nous en avons."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 2:15

J'étais retourner au garage rapidement après avoir fait le boulot. Seul Lucio était présent, gardant le garage ouvert. Sans un mot, je retirai ma veste et retournai à la moto. Je devais me vider la tête, ne plus réfléchir, ne plus penser à John, je devais l'oublier, c'était mieux pour nous deux. Lucio ne me dérangea pas, réparant la bagnole qu'il devait réparer, me laissant dans ma bulle, mais me soutenant par sa présence. La radio jouait en fond, souvant enterré par nos outils.

L. - Allez ont prend un pause Byck, vien prendre une bière.

- Ses pas moi la patronne?

L. - Pas lorsque tu es comme ça.

Il me fit un petit sourire en coin alors que je me redressai lentement. Ça faisait maintenant des heures que je bossais la dessus. Soupirant je m'étirai et allais pour aller le rejoindre lorsqu'un bulletin d'information de dernière minute me fit me figer. Mon regard rencontra aussitôt celui de Lucio qui me montra la porte du menton.

L. - Vas-y, aller dépêche toi!

Sans réfléchir plus longtemps je filai telle une furie jusqu'à l'hôpital. Aussitôt arrivée, je me présentai à l'accueil ou on m'indiqua l'étage. Un fois arrivé ont m'informa qu'il était encore en chirurgie, lentement j'allai me laisser tomber sur une chaise. J'avais foutu quoi? J'appuyai ma tête sur le mur derrière ma chaise en soupirant. J'avais le coeur lourd, alors que des images tournait dans ma tête. J'avais trop attendue pour le repousser, il était déjà trop tard et maintenant je risquais de le perdre... Au bout de longues et interminables heures, un docteur vint me voir et me permis d'aller le voir quelques minutes même s'il dormait encore. Lentement j'entrai dans la chambre, le regardant dormir. J'allai m'asseoir dans un fauteuil près de son lit et sans vraiment y penser je pris doucement sa main.

- Je suis désolé John. Je n'ai jamais eux confiance en personne et te laisser t'approcher était trop... J'ai eux la trouille. La trouille que tout ce termine mal...

Je me relevai et allai doucement déposer un baiser sur son front.

- Je te donne ma parole que ma soeur va payer pour ça.

Je serrai doucement sa main avant de la relâcher pour partir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 2:46

J'étais pensif, dans la lune. J'avais pas envie de parler de Becky. Je ne voulais pas avoir des sermon sur la bonne conduite, qu'en je ne devrais pas, qu'on était pas du même monde. Je ne voulais rien entendre. Déjà qu'elle m'avait repoussée j'avais pas envie d'entendre qu'elle avait eue raison. Je dus aller ensuite sur une scène de suicide et aussitôt je reconnu l'homme.  Au moins il ne ferait plus de mal à personne. Je donnai mes ordres pour aller bosser un peu et finalement regagner mon domicile. Cependant ce fut sans compter la visite surprise qui me tira dessus alors que je n'avais pas été vigilent. Deux balles plus tard elle quitta avec un rire de mépris. Un bruit de moto qui s'éloigne, une voisine qui c'était ruer dehors téléphone à l'oreille. Un autre voisin arrivant pour appuyer sur une plaie, un autre appuyant sur l'autre me parlant. Chut... il y a trop de bruit.. juste le silence. Des lumières qui m'aveugle on me prend. Je réponds vaguement aux questions voulant me laisser engloutir par la noirceur qui semblait tellement tentante. Je n'eus pas conscience de mon arrivée à l'hôpital pas plus que j'étais sur une table de chirurgie. 

 J'étais endormi encore engourdi de l'anesthésie. Une voix... Je devais revenir vers cette voix. Je sentais une main mais putin que j'étais bien dans cette ouate confortable. Un baiser sur mon front que je sentis et J'entrouvris les yeux pour voir une silhouette quitter avant de ressombrer dans la noirceur. Je me réveillai quelques heures plus tard pour voir Mary qui lisait dans le fauteuil.

 - Elle est ou? 

M- Qui? 

- Becky...

 Elle referma son livre et me fit un sourire. Elle s'assied sur le lit et prit ma main.

M- C'est ta petite souris qui te tournait dans la tête non?

- Elle m'a parlée... enfin je crois...

M- Il n'y avait personne quand je suis arrivée John. 

- J'ai dû rêver alors...

 Pendant un moment je ne dis rien mais j'étais persuadé de l'avoir entendu. J'étais pas stupide! J'étais pas si dans les vapes que ça non? 

M- Si elle est venue elle va revenir ne t'inquiète pas.

- Non... j'ai du rêver Mary mais... ça semblait tellement réel. Je n'aurais pas dû l'embrasser....

M- Hé bien... toi qui ne veut personne dans sa vie. Elle te plaît vachement à ce que je vois.

- Ça ne te choque pas? Je veux dire....

M- Le coeur à ses raison que la raison ne connaît pas. Il n'y a pas de mal à aimer quelqu'un. 

- Mais avec ce qu'elle fais... on est pas du même monde et...

M- John, jamais je vais te juger. C'est vrai que c'est pas commun mais... si tu l'aimes. Excuse-moi je dois y aller Ben m'attend. 

 Elle me donna un bisou sur le front en me chuchotant un repose-toi. Je restai donc là  entre éveil est sommeil finissant par demander un truc m'enlever le mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 13:01

Je m'étais retrouvée paralysée dans le garage en entendant le bulletin d'information à la radio, mais Lucio me cria d'y aller et de me dépêcher, me sortant de ma torpeur. J'avais attendue à l'hôpital de longues heures avant de le voir. Des heures interminable ou je réalisai à quel point j'avais été stupide de ne pas prendre ce temps qui nous avait été accordé, de ne pas pour une seule fois dans ma vie, faire cesser mon cerveau de fonctionner et me laisser aller tout simplement à mes envies. À la place, j'avais tout arrêté, encore une fois la peur me prenant et maintenant je réalisais que j'avais peut être perdue la seule chance que j'aurais eux d'être bien. Si je m'étais laissé aller, peut être ce soir aurait-il été avec moi plutôt que seul à retourner chez lui? Je fini par aller le voir quelques instant, lui disant que j'étais désolé et ma soeur allait payer pour sa. Un baiser sur le front plus tard, je repartie, le laissant ce reposer.

Je retournai chez moi et pris ce dont j'avais besoin. Au matin, l'une de nous deux serait morte. Mia ne fut pas difficile à trouver. Elle m'attendait sagement dans l'entrepôt ou petite nous nous entraînions avec notre père. Sans même prendre la peine d'être discrète j'entrai dans l'entrepôt.

M. - Tu as répondue à mon appelle. Merci.

- Le téléphone sa existe aussi.

M. - Tu ne m'aurais pas aussi bien répondue.

Je m'approchai d'elle, déjà prête au combat.

M. - Tu m'en veux à ce point parce que j'ai tiré sur un flic?

Sans répondre je fonçai sur elle. Un long moment le combat fit rage dans l'entrepôt. Nous prenions toutes les deux des coups, parfois j'avais le dessus, d'autre fois c'était elle. Cela dura jusqu'à ce que Mia ce recule, le souffle court.

M. - Ça suffit pour cette fois Becky. Une trêve.

C'était habituel. Chaque fois que l'on ce battait ainsi, l'une de nous deux finissait par ce reculer et demandait une trêve, jusqu'à la prochaine fois. Cependant cette fois, je la regardai en lâchant un rire cynique.

- Tu n'as pas compris Mia. Cette fois tu es aller trop loin!

M. - CE N'EST QU'UN FLIC PUTIN!

- Non Mia. ses MON flic!

À nouveau je fonçai sur elle et au bout d'un moment elle tomba au sol, morte. Longtemps je restai planté là, le souffle court et le coeur battant, la regardant. Je fini par bouger, sortant lentement de l'entrepôt pour aller à ma moto chercher une grenade et fit sauter cet endroit maudit avant de retourner chez moi. J'allai sous la douche une fois arrivée et soignai ensuite les blessures qu'elle m'avait faite. Lorsque je sortie de la salle de bain, le soleil ce levait. Je dormis quelques heures avant de me lever et de retourner à l'hôpital. Probablement qu'il ne voudrait pas me voir, je lui avais apporté un tas d'ennuis en plus de humilier en mettant un stop à ce que nous voulions tous les deux, mais je me devais au moins de lui faire savoir que tout était terminé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 16:44

J'étais certain d'avoir entendu Becky. De l'avoir vu même.  Cependant à mon réveil c'était Mary qui était là. Perdu vous dites? Et pas qu'un peu! Je parlais trop, je ne voulais pas dire tout ça mais à ma surprise ma collègue ne me jugea pas allant même à dire que c'était correct. La nuit se passa relativement bien comme j'étais totalement dans les vapes. Parfois un éclair de conscience mais pas assez longtemps pour que je tienne une conversation. Le lendemain le docteur vint me voir et m"examiner. Il m'expliqua que la balle dans l'épaule n'était pas la plus grave il avait au plus peur à celle à l'abdomen. Près de perforer la rate il l'avait extraite non sans avoir peur d'une hémorragie. Encore une fois ce fut le défilé de mes collègue pour finir avec Mary qui posa un vase de fleur à mes côtés. 

- Je fais si pitié que ça? 

M- Ça met de la couleur dans ta chambre. Alors des nouvelles de ta souris?

- Non mais je doute qu'elle vienne...

M- On mon ti-loup... tu es si défaitiste. Elle est peut-être occupée qui sait? 

- Mary... elle m'a repoussée alors que... ben... tu sais... 

 Elle éclata de rire en m'entendant. Et posa sa main sur la mienne alors que je pris un air renfrogné.

 M- Tu as plein de choses à apprendre sur les femmes toi. Mais laisse aller. Je suis certain qu'elle va venir te voir.

 On papota encore un peu avant que le docteur ne vienne me donner ma dose de morphine. Je sombrai dans ce cocon ouaté. C'était bien la noirceur, cet état de nuage. Je ne sentait plus rien... juste les ténèbres bienfaiteur. Je sentis une main dans la mienne alors que je me forçai à remonter à la surface. Ok... une chose à la fois... ouvrir mes yeux ouais... déjà ça serait un début. J'ouvris mes paupières lourdes pour fixer le plafond. Ok... j'avais senti une main, tourner ma tête.  Ok... Je rêvais c'est clair. Je frottai mes yeux d'une main lourde et laissai tomber ma main sur le lit.

 -Je rêve là où non?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 17:38

J'étais dans une rage noir lorsque j'arrivai à l'entrepôt. Cette fois ma soeur avait poussé le bouchon trop loin. Cependant le fait d'aller jusqu'au bout de ce combat me surpris un peu. Je passai je ne sais combien de temps à regarder le corps inerte de Mia au sol. Je l'avais fait, j'avais tué ma propre soeur pour assurer la sécurité de John. Pour assurer la sécurité de cet homme que j'avais stupidement repoussé... Après avoir fait sauter l'entrepôt, je retournai chez moi prendre une douche et soigner mes blessures avant d'aller au lit quelques heures. Dormir quelques heures, ou du moins tenter de dormir. Trop de choses me tournaient en tête, la mort de ma soeur, John, s'il voudrait seulement me voir... Je fini par réussir à dormir quelques heures avant de me lever et d'aller à l'hôpital. Lorsque j'entrai, John dormait encore. Sans bruit, j'allai m'asseoir dans le fauteuil près de son lit et lui prit la main. Soupirant, je fermai les yeux quelques secondes. Je faisais quoi maintenant? Voudrait-il seulement me parler. Il était du bon côté de la lois, pas moi. Il était le bon j'étais la méchante, il était le chat, j'étais la souris... Sa voix me sortie de ma rêverie, me faisant ouvrir les yeux, un petit sourire apparaissant sur mes lèvres.

- Et qu'est ce que ça changerait?

Je le regardai un long moment, un petit sourire aux coins des lèvres.

- Et si c'était un rêve, que voudrais-tu qu'il arrive ensuite?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 18:24

J'aimais parler avec Mary et Ben. Ils étaient agréable à parler et ils avaient toujours une bonne oreille, compréhensif et essayait de remettre de l'ordre quand je ne voyais plus clair. Mary était une des rare à connaître mon dossier "La souris" parce qu'il n'y avait qu'elle que je faisait pleinement confiance. Donc j'aimais ses visites qui était un vent frais dans... dans cette merde quoi. Donc après ma dose de morphine je tombais entre le sommeil et l'éveil. Donc quand je sentis une main dans la mienne je me forçai à ouvrir les yeux et tourner la tête. Je frottai mes yeux et laissai tomber mollement ma main sur le lit. Bordel que ça m'assomait. Quand je lui demandai si je rêvais je fronçai les sourcils. J'ouvris la bouche mes pensées tentant de se frayer un chemin dans mo  cerveau embrumé 

 - Bah... Je veux pas me réveiller.

 A sa deuxième question je la regardai un moment. Elle savait que c'était difficile en ce moment de parler? 

- Je... là... Je... pince moi m'assurer que je rêve pas... non ça fait mal pincer... ouais.. je suis trop blessé... tu le savais?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 18:41

Assise dans le fauteuil, je lui avais doucement pris la main avant de fermer les yeux quelques secondes. J'étais complètement perdue sur ce que je devais lui dire ou faire. Je ne savais plus ou j'en étais face à lui et je savais encore moins ce que lui voulait... S'il voudrait simplement encore me parler. Est ce que je devais simplement lui dire qu'il n'y avait plus de danger et partir? Lui dire... Quoi? Je ne savais même pas moi même ou j'en étais, mais une chose était certaine, je ne voulais pas qu'il lui arrive quelque chose et je ne voulais plus mettre de stop. La question était cependant, était-il trop tard? Sa voix me sortie de mes pensées et lui faisant un petit sourire je lui répondit par une autre question. Sa réponse me faisant sourire un peu plus, je lui en posai une nouvelle, curieuse d'entendre sa réponse. Réponse que je n'eux pas vraiment au final.

- Oui je le sais et j'en suis désolé. J'ai réglé le problème, il n'y a plus de danger maintenant.

Je baissai le regard un moment en me mordant la lèvre. Je devais dire quoi maintenant? De toute évidence il n'était pas en état de discuter...

- Je... Je devrais peut être te laisser te reposer et revenir plus tard...

Lentement je me levai mon regard dans le sien avant d'aller déposer un baiser sur son front et murmurer à son oreille.

- Je suis désolé pour tout ça et... Pour t'avoir dit d'arrêter.

Hey merde je n'aurais pas du dire ça, pas dans l'état ou il était... Je me redressai et le regardai un moment. Hésitante entre partir ou rester avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 18:58

Si ces medocs m'aidait à enlever la douleur elle faisait en sorte de m'assommer et de ne pas être cohérent. Donc quand je vis Becky à mes côtés belle et souriante et me demandant ce que ça changerait si c'était un rêve je réussi à articuler que je ne voudrait pas me réveiller.  Mais pour la deuxième question... ouais c'était moins clair et dans le domaine de la cohérence pas présent du tout. Mon regard vitreux comprenais à moitié. 

-Je savais que j'étais pas en danger avec toi.

 Elle voulait me laisser me reposer? Mais je faisais que ça me reposer! Et c'était quoi ce baiser sur le front. Ce qu'elle me murmura à l'oreille me fit comprendre que je n'avais pas rêvé alors la veille... ou c'était le jour d'avant? Ma réaction fut celle de refermer ma main sur la sienne.

 -  Non reste... puis je fais que ça me reposer.

 Je tentai de me redresser mais une douleur dans le ventre me fit comprendre de rester tranquille. Ok... liter pour être clair et être un semblant lucide 

 - Je vais essayer d'être... cohérent? Mais je te garantis rien D'accord? Mais reste je t'en prie.

 Je la regardai un moment des serrant l'étreinte sur sa main que je n'avais pas lâcher. Je lui fis un petit sourire espérant qu'elle veuille bien être là sinon.... sinon je poursuivrais ma route. 

- Mary avait raison... tu allais revenir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 19:17

Son regard était vitreux, ses propos complètement incohérent. J'étais mieux de partir, de le laisser ce reposer. Je lui avais fait comprendre qu'il n'était plus en danger, maintenant... Je devais reprendre ma vie, seule, même si je n'en avais pas envie. Me levant lentement, j'allai lui donner un baiser sur le front avant de lui chuchoter à l'oreille que j'étais désolé. Ouvrir une brèche pour qu'il comprenne que je m'en voulais. Cependant dans l'état ou il était, je n'étais pas certaine que c'était une bonne chose. Il emprisonna alors ma main dans la sienne, me disant de rester. Figée, je le regardai un moment tenter de ce redresser, avant de me redemander de rester

- Je reste, mais toi reste tranquille, d'accord?

Je lui fis un petit sourire, laissant ma main dans la sienne et m'asseyant sur le rebord du lit. Je fronçai cependant les sourcils lorsque je l'entendis parler d'une femme qui disait que j'allais revenir. Il avait parlé de moi à quelqu'un? Qui était cette Mary? Je mis ses questions de côtés, une piquant un peu plus ma curiosité.

- Tu a eu conscience que je suis venue?

Je baissai le regard en me mordant la lèvre, avant de plonger dans ses prunelles sombre.

Est ce que... Est ce que tu te as compris ce que je t'ai dit?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 19:42

Je lui fis un sourire quand elle me dit qu'elle restait. OUI! Je passerais pas ma nuit seul! Je me détendis alors et relâchai mon étreinte sur sa main. Je hochai la tête lentement comme un gamin docile. Je lui aurais promis mer et monde pour qu'elle reste la. En la regardant je lui dis que Mary avait dit qu'elle allait revenir. En fait j'en pris plus ou moins connaissance. Elle me demanda si j'avais eu conscience qu'elle était venue.

- C'est vague. Je crois que je t'ai vu partir et pour ce qui est d'avoir entendu... Je sais pas que tu étais Desolé...ais je sortais d'une opération. J'ai même cru que j'ai rêvé...

 Je la regardai longuement frottant mon pouce sur sa main. 

 - Je veux pas que tu reparte. Si tu es fatiguée dors à mes côtés... le fauteuil est trop loin...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 19:56

De nouvelles questions s'ajouta à celle déjà présente lorsqu'il me parla d'une Mary, mais là encore je mis cela de côté. Il était tellement stone qu'avoir une explication clair serait compliqué. Je lui demandai plutôt s'il ce souvenait de ce que j'avais dit lors de ma première visite. Je me mordis la lèvre en entendant la réponse. Est ce que c'était une bonne chose?

- Ce n'est pas grave, je... Ce n'était rien de toute façon.

Un lonh moment il me regarda sans rien dire, son pouce caressant doucement ma main. Je lui fis un petit sourire en l'entendant.

- Pour le moment, je ne suis pas trop fatiguée, je viens de me lever.

Bon je n'avais pas beaucoup dormis et vraiment pas bien, mais pour le moment ça allait. Le fait cependant qu'il voulait que je dorme à ses côtés plutôt que sur le fauteuil, fit accélérer mon coeur. Donc il ne m'en voulait pas totalement? Il... Je soupirai un peu plus perdue dans tout ça.

- Je ne repartirai pas à moins que tu ne le demande.

Doucement je me couchai sur le côté, face à lui, gardant ma main dans la sienne.

- Mais toi essaie de te reposer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 20:16

C'était vague comme souvenir je me rappelait sa voix, un silhouette mais j'étais tellement dans les vapes que j'avais cru à un rêve. Pourquoi je sentais que j'avais répondu à côté de la plaque? Non... c'était autre chose... il y avait plus que ce qu'elle disait. Mais ma tête refusa même de poser des questions. J'aurais rien compris de toute façon. Je la regardai un long moment alors que je lui dis qu'elle pouvait dormir à côté de moi si elle voulait. 

-Ah ouais... c'est le matin... ouais...

 Je hochai la tête à sa phrase. Ok elle resterait, elle ne partirai pas. Donc je pouvais me reposer tranquille. Je gardais mon regard sur elle jusqu'à ce que mes paupières lourdes se ferment et que je sombre dans le sommeil. Mes doigts se détendirent autour de sa main. Je dormais bien assommé complètement, l'avantage de la morphine même les rêves ne me perturbait pas. Ce fût après un long moment que je battis des cils. Argh... Je détestais être perdu dans le temps! Mon regard devia sur ma main et remontai jusqu'à son visage. 

 -Becky? Tu es restée? 

 Je lui fis un sourire en la voyant. Ok donc je n'avais pas rêver... elle était là pour vrai et je lui avais vraiment parlé... complètement Stone... oh bordel... pourquoi aussi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 20:33

Couché près de lui, je le regardai s'endormir. Temps qu'il voulait de ma présence, j'allais rester. Il était hors de question que je le laisse seul, que je le repousse à nouveau, même si au final j'allais en souffrir. Tôt ou tard, il reprendrait ses esprits et me ferait savoir à son tour qu'ont jouait avec le feu, qu'on ne devait pas être ensemble. Je ne bougeai pas tout le temps qu'il dormi, restant auprès de lui, le regardant dormir paisiblement. Lorsqu'il ouvrit les yeux, son regard passa de nos mains enlacées à mon regard.

- Bien sûr. Je t'ai dis que je ne partirai pas, sauf si tu le demande.

À nouveau un sourire éclaira son visage. Était-il encore stone? Était-il en état pour que je me réjouisse que ce sourire soit réellement dû à ma présence.

- Comment te sens-tu?

Je lui fis un petit sourire, malgré tout ce qui tourbillonnaient dans ma tête. J'étais heureuse de le voir éveillé et bien vivant, mais surtout ce sourire qu'il me faisait...

- Est ce que ton esprit est un peu plus clair?

J'aurais aimé pouvoir embrouiller le mien au moins un peu. Enfin arrêter de penser, mais jamais je ne touchais à ce genre de truc. J'avais profité de la visite d'une infirmière pour demander un peu de glace que j'avais appliqué sur mes côtes pendant qu'il dormait avant de reglisser ma main dans la sienne. Je le regardai un long moment en silence, profitant simplement de le voir, de sentir ma main dans la sienne, de sentir un peu de cette chaleur qu'il m'avait fait découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 20:59

Se réveiller et ne pas sentir mon cerveau dans la ouate c'était tellement bienfaiteur. Je pouvais penser clairement et surtout avoir une suite dans les idées. Des bribes de ce que j'avais dis me revenait en mémoire et sérieusement... si je pouvais me passer de cette cochonnerie je le fais avec plaisir. Mon regard alla à nos mains remontant lentement à son visage. Elle était restée! Elle était encore la! Je lui souriais tellement contente de voir que je n'avais pas rêvé.

 - Mieux depuis que tu es là.

 Même si j'avais l'épaule gauche sensible et le bas de l'abdomen aussi. Mais je ne voulais pas lui dire, ça allait. Je gerais bien. Je lui fis un sourire en coin quand elle me demanda si j'avais l'esprit clair. 

 -Très clair petite souris. Mais si tu venais t'en rendre compte toi-même. 

 Je lui fis signe de s'approcher et quand elle fus prêt de moi je montai ma main valide à sa joue et relevai la tête et allai l'embrasser tendrement. Après un moment je relâchai ses lèvres si douces et roses pour la regarder un moment. J'étais bien là avec elle. Oui nous étions de deux monde différent mais c'était cette différence qui nous unissait.

 - Rassuré la? Je suis vraiment content de te voir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 21:50

Je l'avais regardé dormir je ne sais combien de temps, me questionnant sur la suite de ce qui allait ce passer. Pour le moment, je resterais avec lui jusqu'à ce qu'il me demande de partir. Lorsqu'il ce réveilla, il sembla a nouveau heureux de me voir. Je lui demandai comment il ce sentait et fit un petit sourire en entendant sa réponse. Je fini par lui demander s'il avait l'esprit clair et a sa réponse je me rapprochai de lui. Sa main vint doucement sur ma joue avant qu'il ne vienne doucement m'embrasser avec tendresse. Mon coeur aussitôt accéléra, mon souffle ce suspendant. Lorsqu'il relâchat mes lèvres me demandant si j'étais rassuré et me disant qu'il était content de me voir je fermai les yeux, allant frotter ma joue contre sa main.

- Moi aussi je suis heureuse de te voir.

Ouvrant les yeux, je plongeai mon regard dans le sien.

- Je... Je suis désolé John. Je suis désolé pour tellement de choses...

Je le regardai un long moment avant de retourner doucement à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 22:24

J'avais bien dormi, paisible juste... le noir et le repos total. Mais ce n'était rien compare à la vue qu'elle me donnait. Ses yeux noisettes, son petit sourire mais surtout sa voix qui étais comme une musique.Donc quand elle me demanda comment j'allais je ne pouvais que lui répondre que j'allais mieux. Oui c'était sensible mais va allait, je gérerais ça. Je lui fis signe de s'approcher et allait l'embrasser tendrement mon coeur me débattant dans la poitrine. Mon regard s'alluma quand elle me dit qu'elle était contente de me voir. Quand elle me dit qu'elle était Desolé pour plein de choses je fouillai son regard longtemps.

 - Becky... 

 J'ouvris la bouche pour la refermer. Je fronçai les sourcils forçant mon cerveau à se rappeler. 

 - Tu veux dire que... tu ne repousseras plus? Plus d'excuses?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 22:42

L'entendre me dire qu'il était content que je sois là me rassura un peu, mais ce ne fut rien comparer a sentir ses lèvres a nouveau sur les miennes. Mon coeur partie et galop et mon souffle se suspendit. Je ne savais pas si ce petit nuage était pour durer aussi je le prenais pendant que sa passait, laissant mes questionnement de côté. Je fini cependant par lui dire que j'étais désolé. J'étais désolé pour TOUT ce qui avait pus se passer. Un long moment John ne dit rien, fouillant mon regard et finissant par froncer les sourcils. Je baissai le regard pensant qu'il revenait sur terre et allait me dire de partir ou un truc du genre, mais lorsqu'il fini par parler ce fut pour dire tout autre chose. Je remontai lentement mon regard dans le sien, fronçant a mon tour les sourcils.

- Avant tout il y a certaine chose que... Que je dois t'expliquer, mais ensuite si... Si tu veux toujours que je reste...

Je me mordis la lèvre un moment, cherchant par ou commencer.

- Je suis le mouton noir de ma famille. Pas dans le sens ou je suis... Enfin disons que je suis la plus gentille, la moins... Cruelle. Mon père est tueur a gage. Enfin il l'était puisqu'il a été trahis par un flic et que maintenant il est en prison. Tout contrat était bon a prendre pour lui, temps que sa rapporte. Ensuite il y a ma soeur... Mia.

Je baissai le regard, fronçant les sourcils.

- Elle est la pire. Enfin était maintenant...

J'avalai difficilement ma salive, la gorge nouée. Je repris sur moi avant de poursuivre.

- Je... J'ai toujours été a part. Mais... Ils m'ont apprit a ne jamais accorder ma confiance, à me méfier de tout le monde... C'est pour sa que...

Je remontai mon regard dans le sien.

- J'ai eux la trouille. Jamais je n'ai laisser m'approcher quelqu'un d'aussi près. Jamais je... Une nuit et je ne les revoyais jamais. Toi je... Je voulais te revoir. Mais ont vien de deux monde tellement différent... Tu es sensé me courrir après pour m'arrêter pas pour... Et je suis sensé te fuir, pas vouloir a tout pris être avec toi...

Si après tout cela il voulait toujours de moi ce serait un vrai miracle...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 15 Déc - 23:55

Dieu que j'étais content de la voir! Si elle savait  comment juste sa présence pouvais être meilleur que tout les cochonnerie qu'ils pouvait me donner. Ses lèvres étaient le meilleur de tout les remèdes. Quand elle me dit qu'elle était Desolé je la regardai longuement en lui demandant si elle me repousserait encore si elle arrêterait d'avoir peur. J'étais aussi apeuré qu'elle mais... c'était un aimant. Je n'aimais pas ce qu'elle me disait.

 - Vas-y.

 Je l'écoutai sans dire un mot. Bon alors ça expliquait pourquoi elle était méfiante envers moi alors qu'un flic à trahi son père. Quand elle nomma da soeur je fronçai les sourcils. Pourquoi sa soeur aurait voulu me buter? Juste torturer Becky? Attends elle l'avait... mon coeur fut un bond dans ma poitrine. Elle avait buter sa soeur... pour moi? Elle voulait de moi et pas en même temps? Je la regardai un instant. C'était beaucoup, trop même. Finalement j'étais pas si mal stone. Je fini par quitter son regard en le baissant sur les couvertures. 

 - Becky... c'est... 

 Je me mordis la lèvre un instant. Finalement je remontai mon regard vers elle.

 - J'ai besoin de réfléchir. Je... c'est beaucoup. J'ai besoin d'être seul.

 Ça me faisait mal de lui dire mais je devais y voir clair un peu. Etait-ce une envie? Simplement ou j'avais envie de plus avec elle. Sa main quitta la mienne et elle sorti alors que je tournai le regard vers l'extérieur. Ça roulais dans ma tête longtemps jusqu'au repas du soir. L'infirmière posa min plateau et quitta. Je regardai celui-ci et relevai le couvercle. Je voulu prendre mes ustensiles mais malheur à moi j'étais gaucher et c'était ce bras qui était en atèle. 

 - Génial...

 Je ne mangeai que le pain mais je n'avais pas vraiment faim. Tout ceci me tournai en tête.  J'étais à finir un biscuit sec alors que Mary vint faire son entrée tout sourire. 

 M- Oh la la... ça va pas ti-loup...

- Elle est revenue.

Elle haussa un sourcil et s'assied sur le rebord du lit.

M- Je pensais que tu serais plus content que ça. 

- On c'est parlé.

Je poussai un soupir alors qu'elle entreprit de me faire une bouchée pour que je finisse mon repas.

 - On est vraiment pas du même monde.

M- Arrete tes conneries John. Tu sais comme moi que tout n'es pas blanc ou noir dans la vie. Ya pas que le côtés des gentils et le côté des méchants. Il y a des zones d'ombre 

- C'est sa soeur qui a tiré sur moi. Elle a buté sa soeur... pour moi. Elle a éliminé sa soeur pour ma sécurité. Elle me ferait quoi à moi?

M- Dis-moi que tu ne crois pas à tes conneries!

- Mary, elle est tueuse à gage! Me buter serait rien si elle a réussi à le faire à sa soeur!

 Mary posa durement la fourchette dans l'assiette alors que ses yeux bleu se plantèrent dans les miens. 

- Je suis flic Mary!

M- Moi aussi! Je vais te confier quelque chose. Tu sais que Ben est infirmier non? Tu sais ou il était avant? Avec les motards.

Je haussai les sourcils de surprise. 

M- Il en a vu lui aussi. Il a entendu tellement de chose que les pools te dresserait sur les bras. C'était mon informateur. Oh je n'avais pas prévu tomber amoureuse de lui. Il a fait la même chose que Becky. Il m'a repoussée, il m'a servit toute les excuses les plus débiles mais au final... Je suis encore avec lui et tu l'as vu c'est un amour.

- Oui mais il bosse du côté honnête. 

M- Pas toujours. Il va souvent soigner les petites racailles. Ce que je veux te dire John c'est que tu passe peut-être à côté de quelque chose de merveilleux. Elle a voulu être honnête avec toi, prend-le pour une énorme marque de confiance. Si je peux te certifier une chose John une fois qu'il t'ont donné leur confiance il vendrait leur âme pour vivre heureux.

 Elle resta avec moi jusqu'à la fin des visites. Ma nuit ne fus pas calme. Je rêvais de Becky qui me tirait dessus enen disant être Desolé mélangé au rire de mépris de Mia. Le lendemain matin bien que mieux physiquement c'était toujours le bordel. Ce que mon amie m'avait dit me tournai en tête. Je fini par fermer les yeux et ce que je voyais était une Becky souriante, heureuse. Je revoyais chaque regard échangé, chaque sourire en coin. Les hêtres,  les jours s'écoulaient jusqu'à ce que je sorte de l'hôpital. Encôté une fois Mary était la alors que Ben finissait par prendre mon sac sport.

M- J'aime mieux te voir debout.

B- Mais c'est qu'il est solide ce grand flic. Allez on y va.

 Je m'assied à l'arrière. J'allais retourner chez-moi et...et quoi... Je serais seul..  encore. Je regardai le paysage defiler. Non je pouvais pas retourner cjez-moi sans au moins aller lui parler. D'une voix ferme je lui dis d'aller à son garage. Oui j'y allais sans m'annoncer, oui je courais le risque qu'on me voit là. Une fois garé je sortis, pris mon sac, un dernier Au revoir et je pris mon courage à deux mains. Je franchi la porte alors que des regards curieux se posaient sur moi. Je la voyais un peu plus loin et me dirigeai vers elle. 

- Je peux te parler petite souris?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chat et la souris - John
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je suis le chat, Jack la souris et toi Jenna ? [Pv: Jenna et Jack]
» Le Chat et la Souris. Et le Poulet.
» [Moment fort 17] : Quand le chat dors les souris dansent
» Le chat et la souris
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chronosphère :: passer - futur - alternatif :: Changeons notre histoire!-
Sauter vers: