Partagez | 
 

 Le chat et la souris - John

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Mer 26 Déc - 23:15

Les fêtes de Noël se passaient toujours entre nous. À chaque année le sujet sur mes amours revenait et à chaque fois je devais leur dire que je ne voulais pas de copine. Que l'amour c'était pas pour moi et j'en avais marre de me faire jouer avec le coeur. Mais cette année c'était différent. J'étais avec Becky, j'aimais Becky et surtout on arrivait peu à peu à se trouver un équilibre entre nos mondes. J'avais réussi à bout de longues négociations à la faire changer d'avis.  Finalement nous étions devant l'énorme maison de mes parents et horreur avec pleins d'invités à mon insu. J'étais horrifié de voir ça et j'allais chercher la main de Becky. Oui pour lui éviter la fuite mais aussi la rassurer. Enfin accueilli par la mère,  ensuite mon père et quelques tantes et oncles. Je ne lâchai pas Becky car c'était trop d'un coup. Elle qui était habituée seule. Finalement mon petit neveu se rua sur moi alors que ma soeur suivait pas loin. Ma petite pile électrique de soeur. Toujours contente, souriante. Elle touche quelque chose et c'est le succès assuré. Je la chassai gentiment pour permettre à Becky de respirer un peu. Bien que je me sois excusé je tenais à être près d'elle pour ne pas qu'elle soit envahi dans cette marée de gens. 

 -Ana est...spéciale disons. C'est une petite pile électrique mais elle devrait te plaire. 

 Je vivia plus loin trop timide pour approcher mais un sourire plus tard et il était à côté de Becky à poser mille questions. Je les écoutai un petit sourire sur les lèvres. Ma grand-mère vint même avec son plateau de sucreries en disant un simple " Vous avez la peau sur les os! Allez un de plus!" J'adorais ma grand-mère elle était vive d'esprit et joviale. Un bout de soirée et lentement  ils quittèrent un à un nous laissant ainsi tranquille en famille. Je pus souffler un peu alors que mon père et ma mère chantait Il'l be home for Christmas. Je souriais doucement en les entendant. Leur voix s'accordaient parfaitement, leur regard étaient empreints d'amour et de tendresse. Ma soeur entama un "Santa Baby comme à toute les années qui me faisait rigoler. Et j'eus Max qui grimpa sur mes genoux pour " Aller oncle Jo!  Le tambour!" Bon j'aimais pas tant l'enfant au tambour mais depuis qu'il était bébé que je lui chantait à tout les Noël alors qu'il tapait sur la table comme sur un tambour. Mais aussitôt terminé il retourna à côtés de Becky. Visiblement ce gamin l'avait adopté. Ma soeur posa son autre fils Sammy sur le sol alors qu'il se dandinait de ses grand deux ans.

- Où est Eli?

A- Oh... une affaire urgente au Wisconsin. Il devrait être là dans deux jours. Mais attends... tu nous as pas chanter ta chanson toi....

- Euh.... Ana...

A- Han han... tu ne t'y échapperas pas! 

- Tu n'es pas fils d'artistes pour rien Fiston.

 - Mais... Je...

 Mon père buvait son Scotch lentement pendant que ma mère et ma soeur me regardait un sourire au lèvres. Je tentais vainement de protester. Cependant quand je vis le regard de Becky je sentis mes défenses m'abandonner une à une. Un moment je la regardai fouillant son regard. Finalement je poussai un soupir et me levai.

 - Allez maman....

 Avec joie elle se mit au piano alors que j'entamai "The Christmas song" je gardai mon regard sur elle et fini la chanson un peu perdu entre ici et ailleurs. Comme si nous étions que tout les deux. Quand j'eus terminé je ne fis que la regarder alors que les dernières notes finissaient. Je ne détachai pas mon regard du sien. 

A-Euh... on te déranges John? 

Je me tournai vers ma soeur et fini par aller rejoindre Becky et me coller contre elle alors que les conversations reprenaient bon train.
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Jeu 27 Déc - 9:37

Mais pourquoi est ce que j'avais accepté moi déjà? Il y avait beaucoup trop de gens. La pièce était pleine et tout ce beau petit monde allait et venait pour nous serrer la main ou nous embrasser. John resta près de moi tout le long, me tenant la main et la serrant doucement pour tenter de me rassurer, me disant qu'il était désolé et que ce n'était pas prévue qu'il y est autant de gens. Un véritable sourire fini cependant par apparaitre sur mes lèvres lorsque je vis le neveux de John. J'avais toujours aimé les enfants. Ils étaient pur et sans faux semblant. Des petits être beaucoup plus fiable que la plupart des gens. Je rencontrai ensuite la soeur de John qui elle aussi parvint à m'arracher un petit sourire. Une boule d'énergie sur patte, tout le contraire de John physiquement, mais qui semblait tout aussi gentille et aimante. Je passai un long moment ensuite assise sur le canapé avec le petit garçon, celui-ci me bombardant de questions auquels je répondaient avec plaisir. La grand-mère de John passa avec un plateau, nous servant des sucreries et me faisant elle aussi sourire doucement. Enfin les gens commençèrent à partir peu à peu et ont fini par nous retrouver le nombre de gens prévue au départ. Les parents de John entâmèrent une chanson tendis que Max ce trouvait à mes côtés, me tenant la main. Puis ce fut le tour de Ana et enfin le gamin me quitta pour aller rejoindre John avait qui il fait une chanson à leur tour. Aussitôt celle-ci terminé, il revint me rejoindre me faisant sourire. Lorsque la famille commencèrent à demander à John de chanter à sn tour, je tournai un regard vers lui. Ha mais non, tu ne t'en sauveras pas... Je voulais entendendre ça. Après un regard échangé, il fini par accepter en ce levant. Si sa voix lorsqu'il me parlait avait le don de me calmer et de me propulser dans un autre monde, ce ne fut rien comparer à lorsqu'il chantait. Son regard resta plongé dans le mien tout le long de la chanson, je ne le lâchai pas non plus, oubliant les gens autour de nous et le laissant m'emmener dans un monde beaucoup plus tranquil. Lorsqu'il termina nos regards ne ce lâchèrent pas, soudé un à l'autre, jusqu'à ce que Ana ne fasse éclater cette bulle. John la regarda un moment avant de venir ce coller contre moi.

- C'était magnifique...

Je le regardai en souriant avant que Max ne vienne ce coller lui aussi à moi, mais sans s'interposer entre John et moi.

M. - Tu fais quoi comme métier?

- Je suis mécanicenne, j'ai mon propre garage et quelques employés.

M. - Ça ne ce peut pas, les filles ne répare pas les autos...

- Est ce que j'ai l'air d'un garçon?

M. - Non. Tu es beaucoup plus belle qu'un garçon.

- Heu... Merci... Enfin je crois...

Je rigolai doucement avant de le regarder.

- Pourtant je répare des voitures et des motos.

Il me regarda un petit moment avant de me faire un sourire.

M. - C'est pour ça que Oncle Jo est amoureux de toi. Tu es spéciale.

Il vint ce blottir un peu plus contre moi en baillant alors que je restai surprise.

M. - Comment tu as connue oncle Jo?

Je me figeai un moment, cherchant quoi lui répondre.

- Heu... Il m'a sauvé en me croyant alors que personne d'autre ne voulait me croire.

Max ce redressa en me regardant avec des yeux ronds.

M. - Il t'a sauvé? Tu veux dire comme un super héro? Comment il a fait?

Je lui fis un petit sourire avant de répondre.

- Oui comme un super héro. Ton oncle Jo a le pouvoir de savoir lorsque quelqu'un ment ou dit la vérité et il a comprit que je disait la vérité et il m'a sauvé.

Max regarda son oncle un moment émerveillé avant de revenir ce blottir contre moi.

M. - Je suis content qu'il t'est sauvé. Tu es gentille...
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Jeu 27 Déc - 13:31

La soirée allait... bien si on pouvait dire ainsi. Mes tantes voulaient en savoir plus sur Becky, mes oncles étaient totalement sous son charme et Max l'avait carrément adopté et ma grand-mère passait avec ses sucreries pour " nous remplumer"comme elle disait. Finalement le calme revint peu à peu alors que mes parents chantait leur chanson accompagné au piano, suivi de ma soeur et que je suivais avec Max. Certain que ça serait tout mon père me dit que je devais chanter aussi. Je tentais bien de m'opposer mais en voyant le regard de Becky je sentis mes arguments et mes défenses tomber petit à petit. Finalement je fis ma chanson mon regard sur Becky et une fois terminé je n'eus pas conscience qu'on nous regardaient et se fut ma soeur qui coupa se moment. Je retournai donc aux côté de Becky passant un bras autour de ses épaules.  Parlant avec ma mère,  répondant aux questions de mon père pour finalement faire silence alors que Max bombardaient Becky de questions.  Je rigolai en l'entendant dire qu'elle était spéciale. Je tournai un regard vers elle en serrant mon bras autour d'elle.  Cependant le comment ont c'était rencontré me figea un seconde. Hé merde.... Je n'avais pas pensé à ça moi! Finalement la réponse qu'elle trouva expliquait bien. Enfin assez vague pour ne pas trop qu'on ai de questions.... pour le moment du moins. Je fis un sourire fier quand il me qualifia de super-héros. 

 - Elle est très gentille.

 Finalement Max s'endormit contre elle, Sammy dans les bras de sa mère pendant qu'on parlait de tout et de rien. Finalement on monta se coucher alors que je montai mes bagages à ma chambre. Je fermai la porte après les mille et unes recommandations. Je refermai la porte et me dévêti et m'affalai dans le lit. 

- Je suis claqué. Je suis désolé je savais pas que ma mère ferait ça.... mais là... que dirais-tu d'une bonne nuit de sommeil collé à ton super-héros?

Je me tournai vers elle et la pris dans mes bras en grognant de plaisir. Je restai un moment les yeux ouverts à fixer le plafond. J'étais bien et enfin au calme. Et lentement je plongeai vers le sommeil. 

******
Un petit bonhomme entra dans la chambre aux premières lueur du jour et se glissa du côté de Becky. Et doucement posa sa petite main sur le bras de Becky.

 -Tante Becky? Tu veux te lever?
*****

J'ouvris mes yeux et enfilai un t-shirt me demandant bien ou pouvait bien être ma belle. Je descendis donc pour me  prendre un café quand je vis ma soeur et mes parents à la fenêtre de la cuisine.

- Vous regardez la neige?

P- Tu nous as pas dit qu'elle aimait les gamins...

- Euh... ben papa...

A- Viens voir Jojo...

 Je pris donc ma tasse pour voir.... Becky jouer dans la neige avec mon neveu. Je haussai un sourcil en la voyant faire. 

M- En effet elle est spécial John. Je l'adore. Elle semble très bien pour toi.

Pour éviter tout commentaire Jr pris une gorgée de mon café en continuant de regarder Becky rouler dans la neige avec Max
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Jeu 27 Déc - 15:04

J'adorais les enfants comme Max, franc, curieux, qui dit tout ce qu'il pense... Et Max semblait bien me le rendre, ne me lâchant plus de la soirée. Il me posa milles et une questions, finissant par ce blottir contre moi. N'ayant pas du tout pensé au questions que l'ont pourrait nous poser, je me figeai l'espace d'un moment lorsque le petit me demanda comment j'avais rencontrer son oncle. Je ne voulais pas lui mentir, aussi je lui répondit vaguement, riant doucement lorsqu'il me dit que son oncle était un super héro. Si seulement il savait que j'étais en réalité la super vilaine... Il fini par s'endormir contre moi alors que l'on discutait de tout et de rien, puis vint enfin le moment d'aller dormir. Lorsque John fini par refermer la porte de sa chambre, je me dévêtie et me laissai lourdement tomber dans le lit en soupirant. Je regardai John lorsqu'il me dit être désolé avant de finalement lui sourire en entendant sa proposition.

- Je ne demande que ça.

Je me blotis contre lui, profitant de ce calme qui régnait enfin avant de rapidement sombrer dans un sommeil paisible. Je me réveillai aux premières lueurs de l'aube et n'osant me lever seule, je tentais de me rendormir lorsque la porte s'ouvrit doucement et qu'une petite main ce posa sur mon bras. Un sourire aux lèvres je regardai Max.

- Oui, laisse moi quelques minutes et j'arrive.

Je laissai le petit sortir et doucement sortie du lit. Je m'habillai silencieusement et sortie de la chambre. Max m'attendant près de la porte, me prit par la main et m'emmena dans la cuisine. Avec son aide, je fis couler le café et le déjeuné pour nous deux. Ce fut en mangeant que Max me demanda pour aller jouer avec lui dehors.

- C'est une bonne idée, comme ça ont ne réveillera pas personne.

Je lui fis un petit clin d'oeil et ont termina de manger avant de ranger en vitesse pour finalement sortir jouer dans la neige. Une fois dehors, je perdis toute notion du temps qui passa, riant et jouant avec Max dans la neige. Ont fit un bonhomme de neige, une bagarre de boule de neige et tout ça lorsque l'ont ne se roulait pas tout simplement dans la neige.

M. - Tante Becky, ont doit faire des anges de neige pour que notre bonhomme ne soit pas seul!

- Des quoi?

M. - Des anges de neige. Tu ne sais pas ce que c'est?

Je secouai doucement la tête et regardai Max me montrer. Je ne compris pas le repport entre ce qu'il faisait et un ange jusqu'à ce qu'il ce lève.

- Ha oui je vois!

Aussitôt je me retrouvai couché sur le dos à faire plusieurs anges avec lui, riant comme je n'avais pas ris depuis longtemps. Finissant par sentir des regards sur moi, je me retournai et mon regard croisa celui de John qui nous regardait faire avec sa famille. Je me figeai en réalisant que je montrais à tout ses gens une part de moi que jamais je n'avais osé montrer à personne, mais une boule de neige m'atteignant à la nuque fit rapidement disparaitre la panique qui avait semblé vouloir me ganger l'espace d'un moment. Ils n'étaient pas de mon monde alors je pouvais bien me laisser aller avec le gamin non? Me retournant je regardai Max qui riant aux éclats.

- Ho toi, espèce de petit bonhomme, attend que je t'attrape!

Je m'élançai donc à la poursuite de Max, lui lançant des balles de neige par moment jusqu'à ce que je l'attrape et qu'on ce retrouve tous les deux au sol à rire de bon coeur. Alors qu'on ce relait Max me regarda un peu tristement. M'agenouillant près de lui, je le regardai un moment.

- Qu'est ce qu'il y a trésor?

M. - J'ai froid tante Becky, mais je ne veux pas que l'ont rentre...

- Et si ont rentrait ce réchauffer et que l'ont revenait plus tard?

M. - Tu me promet de revenir jouer avec moi plus tard?

- Je t'en donne ma parole Max.

Soudainement Max me sauta au cou, me surprenant un peu, instinctivement je refermai mes bras sur lui, le serrant doucement contre moi. Après un moment il me relâchat et ont retourna dans la maison. À peine entré que Max ce mit à raconter d'un ton excité ce que l'on avait fait dehors tendis que mon regard rencontrait celui de John et qu'un petit sourire était affiché sur mes lèvres.

M. - Mais là j'avais froid. Tante Becky a dit qu'on venait ce réchauffer et après je retourne dehors avec elle! Hein tante Becky.

- Je tien toujours parole Max.

Mon téléphone choisie ce moment pour sonner et voyant le numéro du garage, je m'excusai et répondis.

- Salut Lucio. ... Je vois, mais je suis un peu loin là. ... Passe le moi. ... Bonjour M. Milano. ... Je comprend, mais je suis à New York pour quelques jours. ... Lucio pourrait le faire je vous assure. ... Je vois. ... Avez-vous une autre voiture en attendant? Je pourrais la réparer à mon retour. ... Mais enfin, cela va vous couter une vrai fortune et je n'ai pas de garage n'y d'outils ici et si j'ai besoin d'une pièce, je ne saurai pas qui contacter. ... Bon très bien j'attend de vos nouvelles.

Je raccrochai et regardai mon téléphone un moment avant de finalement remonter mon regard vers John.

- Je suis désolé, je vais probablement devoir travailler un peu demain... Rien de bien compliqué et long, mais il insiste pour que ce soit moi qui le fasse. C'est un collectionneur et il refuse que quelqu'un d'autre en amérique touche ses voitures... Il va même trouver un garage et les outils dont je risque d'avoir besoin.

Je me tournai soudainement vers Max, un petit sourire apparaissant sur mes lèvres.

- Que dirais-tu d'être mon asistant pour ce travail demain? Enfin si ta maman est d'accord.

Je regardai Ana qui me fit un petit hochement de tête.

M. - Ses une belle voiture?

- Ho oui, belle et rare.

À nouveau je me retrouvai avec Max dans mes bras, me faisant rire.
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Jeu 27 Déc - 17:25

Enfin le silence de la maison. Enfin seuls après les demandes de ma mère savoir si on étaient bien, si on allait manquer de couvertures et encore mille et une choses je fini par m'étendre avec elle et fixer le plafond un long moment avant de m'endormir. Le lendemain, après m'avoir demander ou était Becky, je trouvai la réponse rapidement en la voyant rouler dans la neige et s'amuser comme une folle. Après un sourire elle retourna à la chasse à Max. Je me dis qu'elle serait trempée comme pas une quand elle rentrerait. Donc à peine entrée et dévêtu je lui tendis un café alors que Max rappela la promesse faite. Je fis un sourire en coin en l'entendant.

 - Ça elle est de parole je te le.dis.

 Un téléphone plus tard, je hochai la tête en entendant qu'elle devrait s'occuper d'une petite chose. 

 - Tu prendras la voiture, j'en ai pas besoin. Et toi petite terreur tu écoute sinon maman va te frotter les oreilles.

 A- Hé!  Je suis pas si terrible!

 Après un moment nous finîmes par passer à table. La mon père nous parla de son nouveau protègé, de sa tournée au États-Unis et de celle en Europe dont il discutait les terme du contrat. Mon père avait toujours été fier de son boulot et il le faisait avec minutie. Je ne me rappelle plus les fois ou un chanteur, actrice ou même une danseuse étoile. A chaque fois moi et Ana on les regardait à travers les barreaux des escaliers émerveillé. 

 - Si vous voulez je peux vous garder des billets pour son concert à Miami. Bon c'est du genre balade sirupeuse mais... ça pourrais vous plaire je suis certain.

- Euh... on va en reparler.

 Je jetai un coup d'oeil à Becky me disant qu'elle était pas trop balade sirupeuse. Enfina mère parla qu'elle voulait donner des cours de chant à la maison à qui voudrait en prendre. Ainsi ça l'occuperait. Ma soeur parla de ses cours de musique dans un conservatoire. 

A- Finalement... ya que toi Jo qui a aucun talent artistique.

-Bah oui justement... Max l'a dit je suis un super-héros. Pas mal plus que jouer du piano.

Après le déjeuner je m'attardai à la cuisine allant prendre Becky par la taille et la rapprocher de moi. Elle était tellement belle quand elle souriait. J'étais bien et perdu dans son regard. Je me penchai vers elle et l'embrassai tendrement prenant son visage entre mes mains. Un long moment je gardai mes lèvres sur les siennes savourant un instant, un moment suspendu dans le temps avec elle. Je la relâchai lentement un petit sourire sur les lèvres. 

 - Viens c'est le temps des cadeaux. Et j'ai quelque chose pour toi.

 Je pris sa main et allai rejoindre les autres au salon. Je laissai déballer les cadeaux deballai les miens. Et je fini par tendre un petit paquet pour elle. 

 -Ça c'est pour toi petite souris. Joyeux Noël.
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Jeu 27 Déc - 19:58

Après un long moment à jouer dehors avec Max et lui avoir promis que l'ont ressortirait une fois réchauffé on retourna à l'intérieur. Aussitôt dévêtue John me donna un café. Le remerciant d'un sourire, j'écoutai le petit raconter ce que l'ont venait de faire et raconter ce que j'avais promis. Un sourire plus tard en entendant John dire que j'étais de parole je m'excusai pour aller répondre au téléphone. J'expliquai ensuite la situation et fini par offrir à Max de venir avec moi. À nouveau le jeune garçon me surpris en me sautant au cou. Après un moment ont passa à table ou la discussion menait bon train, chacun parlant de ou il en était dans sa carrière. Je retins un soupire de soulagement lorsque John n'accepta pas les billets. Les balades sirupeuses n'étant clairement pas mon genre. Je rigolai doucement en entendant John remettre sur le tapis qu'il était un super héro. Max me regarda un moment, une lueur curieuse dans le regard.

M. - Et toi tante Becky?

Je lui fis un petit sourire amusé.

- Tu verras demain petit bonhomme que comprendre et réparer un véhicule est un art.

Je riai doucement avant de reprendre mon sérieux.

- Sérieusement, je me débrouille pas trop mal en dessins.

Max ce leva d'un bond et partie comme une flèche revenant avec un papier et un crayon.

M. - Je veux voir s'il te plait.

En quelques minutes, je lui dessinai une voiture et une moto plutôt bien réussis. Il regarda le dessin un moment avant de lever les yeux dans les miens.

M. - Wow...

- Tu veux savoir ce qui est drôle?

M. - Quoi?

- C'est la seule chose que je sais dessiner.

Max éclata de rire et rapidement mon rire ce joignis au sien. Puis le déjeuner pris fin et je me retrouvai un moment seule avec John. Un long moment je restai perdue dans son regard avant qu'il ne m'embrasse. Dieu que j'étais bien, perdue ainsi dans le temps avec lui. Après un long baiser, il relâchât mes lèvres un petit sourire sur les sienne avant de m’entraîner au salon. Je regardai tout le monde déballer leurs cadeaux un sourire aux lèvres. J'allais me lever pour donner ceux que j'avais fait lorsque John me tendis un petit paquet. Je le regardai curieuse et pris doucement le petit cadeau. J'étais curieuse de voir ce qu'il pouvait bien m'avoir offert, mais je prenais mon temps pour le déballer, reprenant sur moi. Était-il conscient que c'était la première fois que je recevais un présent? Lorsque j'ouvris la petite boîte je me figeai, le regard sur le pendentif. Je fini au bout d'un moment par remonter le regard embué dans celui de John.

- C'est magnifique John. Tu peux?

Je lui tendis les fermoirs et attrapai mes cheveux afin qu'il attache la chaîne à mon cou. Après quoi j'allai doucement l'embrasser et le serrer dans mes bras, en profitant pour lui murmurer à l'oreille.

- Merci loup.

Je fini par me lever et offrir les quelques cadeaux que j'avais fait. Ne connaissant pas trop les goûts j'étais rester dans le classique et avait suivie les conseils de Mary. Bouteille de vin, chocolats... Et une voiture téléguidé. Tout les gamin de 4 ans aiment les voitures téléguidées non? Après un nouveau câlin de la part de Max, je terminai en donnant le cadeau à John.

- Joyeux Noël John.

J'avais passé des heure avec Mary à trouver cette montre. Puis j'étais aller seule faire graver l'intérieur du bracelet. D'une fine écriture ont pouvait lire, The little mouse and the wolf.
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Jeu 27 Déc - 21:36

C'était bien, relax sans prise de tête et la Becky pu voir que contrairement à mes parents et ma soeur j'étais loin du domaine artistique quoique policier.... non c'était trop logique, cartésien. Mais malgré tout ça expliquait le plaisir que ma mère avait à faire des surprises inattendues, l'excentricité de ma soeur...en fait non parce que mon père était calme et logique, un fin négociateur également. En fait ça expliquait juste que j'étais pas un artiste dans l'âme. Donc après déjeuner, Max accapara Becky en lui demandant elle ce qu'elle avait de spécial.  Je haussai un sourcil en l'entendant dire qu'elle était bonne en dessin. Je dus admettre qu'elle avait un bon coup de crayon. Ok... j'étais totalement sous le charme! Si elle avait déjà eu mon coeur la elle le tenait bien en laisse.

 On deballa les cadeaux surtout donné le temps aux enfants de jouer avec leur jouets. Je tendis une petite boite à Becky et la regardai ouvrir la boite, le souffle suspendu dans la poitrine. Finalement elle remonta son regard vers moi alors que je lui fis un large sourire. Je pris les fermoirs et lui mit glissant mes mains sur sa nuque. Je rendis son baiser tout aussi amoureusement qu'elle. Ce qu'elle me murmura à l'oreille me fit sourire tendrement. 

 - Il te vas très bien.

 Cependant je fus tout aussi surpris qu'elle. Je défis le papier doucement pour en découvrir une petite boite contenant une montre. Elle était magnifique. Je la tirai de la boite et la retournai et quand je vis l'inscription je fis un sourire et remontai mon regard vers elle. Je glissai la montre à mon poignet et la refermai. J'allai l'embrasser tendrement allant glisser à son oreille.

 - J'adore ton cadeau. Il est superbe.

M- Oncle Jo? Je peux voir? 

 - Hum... Je sais pas... c'est une montre de super-héros...

M- S'il teeeee plaiiiiiit

 Un long " Wow" avant qu'il ne retourne à ses jouets. Le reste de la journée je la passai entre vouloir me sauver loin avec Becky et juste être collé à elle sans un mot. Chaque fois qu'elle tombait dans mon champ de vision je me retenais pour ne pas me ruer dessus. Elle joua avec Max pendant que je m'occupais de faire rire Sammy. On discuta de tout et de rien alors que je fini par sauter dans la douche et laisser la place à Becky le temps que je m'habille et que je lui dise que je l'attendait en bas. Oui parce que... Je ne pense pas que je l'aurais laisser sortir du lit seulement. Mais une fois en bas je fus assailli par ma soeur qui replaçait ma cravate.

 A-Tu n'as pas changé... encore habillé trop vite. Attends que je mette bien ton collet de chemise. 

- Ana putin... Je suis plus un gamin...

A- Alors habille-toi comme un homme. Pas comme si tu avais des bandits à tes trousses! 

 Je relevai le regard au plafond en soupirant et je vis Becky tout en haut. Je repoussais doucement ma soeur pour voir que Becky était... était.... Je ne sais pas le décrire en fait. J'allai la rejoindre au pied de l'escalier la détaillant des pieds à la tête. 

 A- Je vais vous laisser je crois

 Je marmonnai un vague "oui oui" attendant que la jeune femme arrive à ma hauteur. Je m'approchai d'elle et la regardai une lueur d'envie dans le regard. Je glissai mes mains sur sa taille remontant dans son dos. Je l'embrassai tendrement la collant doucement à moi. Je glissai dans son cou ou je respirait l'odeur de sa peau pour remonter à son oreille.

-  Je vais avoir du mal à tenir tout le souper. Tu es magnifique Becky. 

 Je me reculai sinon... ben j'aurais sauter le souper. Je rejoignit donc la famille à la table qui, bien sûr, ne tarissais pas d'éloge sur la beauté renversante de Becky. Mais tout le repas je ne pouvais m'empêcher de la regarder. 

P-Alors John...comment lui as tu sauver la vie? 

Je tournai un regard vers mon paternel et regardai Becky essayant de lui faire comprendre de me laisser aller. 

 - On enquêtait sur des vols de voitures et quand ils ont amener Becky au poste on l'a soupçonnait de cacher les voitures volées. Cependant....

 Je me tournai vers elle et je pris sa main.

- Je savais qu'elle avait rien à voir la-dedans. Même si mon patron et quelques collègues pensait le contraire. Je  savais qu'elle avait rien à voir la-dedans. 

Je ne quittai pas la jeune femme des yeux alors que mon coeur débattait dans ma poitrine.

 M- Comment tu as su? 

- Ah mais ça ya que les policiers qui ont un don special.

M- Je savais! Tu es un super-héros! Tu l'as vu avec tes yeux rayon X

 Je fis un sourire avant de mettre une bouchée dans ma bouche et glisser une main sur la cuisse de la jeune femme
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 1:47

Si déjà le simple fait de recevoir un cadeau me faisait quelque chose, ce ne fut rien comparé à lorsque je vis le bijoux dans la boîte. Je du reprendre sur moi avant de finalement lui demander de l'attacher à mon cou. J'allai ensuite doucement l'embrasser avant de lui murmurer à l'oreille. Un sourire tendre plus tard je donnai les cadeaux que j'avais fait de mon côté, terminant par le sien. Je lui fis un petit sourire lorsqu'il remonta le regard après avoir lu les inscription sur le bracelet. La journée passa ensuite doucement et dieu que j'aurais aimé être seul avec John. Chaque fois que nos regard ce croisait, un frisson me parcourait l'échine, me faisant ne vouloir qu'une chose, être dans ses bras. Je tins parole et allai passer un autre long moment à jouer dans la neige avec Max. Puis vint le moment de ce préparer. J'allai sous la douche après John pour ensuite me préparer. Je n'avais porté que rarement des robes dans ma vie, me sentant plutôt ridicule lorsque j'en mettais une. Je suivie les conseil de Mary, les cheveux tombant librement sur mes épaules alors qu'habituellement ils étaient attaché, un très légé maquillage. Je ne portais habituellement pas de bijoux, mais maintenant que j'en possédais un je l'attachai à mon cou. Je jetai un dernier regard à mon reflet avant de finalement sortir de la chambre. Une fois en haut des escalier, je pus voir John et me figeai. Il était à couper le souffle. Repoussant doucement sa soeur, il vint me rejoindre au pied des escalier. Mon regard rivé au sien, j'en oubliai tout autre présence descendant lentement les marches. Je fini par arriver à lui alors qu'une lueur que je ne connaissais que maintenant trop bien passait dans son regard. Doucement une main glissa sur ma taille remontant lentement dans mon dos, m'électrifiant malgré le tissus. Venant m'embrasser tendrement, il glissa dans mon cou avant de remonter à mon oreille.

- Tu l'es tout autant loup...

J'avais à peine murmuré, perdue dans un autre monde, ce petit monde qui n'appartenait qu'à nous. John fini par ce reculer, me sortant de cette bulle et ont alla à la cuisine. Pendant le repas, je reçue de nombreux compliments, et échangeai plusieurs regards avec John. Dieu qu'il était attirant dans cet habit... Ce fut finalement le père de John qui coupa court à tout cela en posant une question qui me fit figer. John me fit comprendre de le laisser parler d'un regard, chose que je fis avec plaisir. Je le laissai parler, mais lorsqu'il ce tourna vers moi, prenant ma main et poursuivie, son regard dans le mien, un doux sourire apparut sur mes lèvres, mon coeur accélérant dans ma poitrine. Max posa alors une question et je ne pus retenir un petit rire en entendant la réponse de John et la réaction du petit. Je pris une gorgée de mon verre, mais passai près de m'étrangler en sentant la main de John sur ma cuisse, faisant accélérer mon coeur comme si cela était seulement possible.

P. - Parle nous un peu de toi Becky, es-tu originaire de Miami?

- Oui j'y ai passé toute ma vie.

P. - Et ta famille?

Je me figeai un moment en baissant le regard, cherchant quoi dire. Je détestais mentir, aussi je relevai le regard et répondis légèrement mal à l'aise.

- J'ai coupé le contacte avec eu depuis longtemps maintenant. Ce ne sont pas des gens biens... Ma mère et ma soeur sont aujourd'hui malheureusement disparut et mon père tente de reprendre le droit chemin ou du moins de reprendre contacte avec moi.

Un malaise s'installa à la table jusqu'à ce que Max parle.

M. - Wow... Oncle Jo, tante Becky est la seule super gentille à avoir une famille de super vilain!

Ce fut alors plus fort que moi, j'éclatai de rire, ce qui coupa court au malaise.

- J'aime bien cela dit comme ça.

A. - Tu sais la famille au fond sont les gens que tu accepte auprès de toi.

- Alors je dirais que la plupart de mes employés et maintenant John sont ma famille la plus proche.

M. - Et moi!

- Oui et toi petit bonhomme.

P. - Donc tu as un garage si j'ai bien compris?

- Oui, je suis mécanicienne. J'ai cette passion depuis que je suis toute petite.

P. - Ta préférence côté véhicule?

- Les motos. J'adore la moto, j'en ai monté quelques une maintenant. Mais j'aime aussi beaucoup les Mustangs et mon client qui vient me voir demain en est un grand collectionneur.

P. - Tu ne parles pas de Milano quand même?

Je hochai de la tête en prenant une bouchée.

P. - Tu veux dire que lorsque cet homme est ici au État-Unie ses toi qui répare ses véhicule.

- Oui et comme vous pouvez le voir, il est très... Difficile sur ses mécaniciens.

P. - Sais tu quel Mustang il aura demain?

- Probablement sa Eleanor ou sa Shelby GT350 “R”...

La discussion ce poursuivie un moment sur les véhicules que j'avais eux la chance de réparer ou entretenir avant qu'enfin elle ne ce détourne de moi.
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 2:35

Le dépouillement de l'arbre se fit lentement un à un les emballages jonchèrent le sol. Je vis bien rapidement la surprise et l'énorme contentement dans le regard de Becky. Mais la montre qu'elle m'offrit me fit tellement plaisir! Mais l'inscription elle... elle me fit sourire et je ne pusempêcher d'aller l'embrasser. J'adorais cette montre, je la porterai toujours c'est clair. La journée s'écoula lentement et je dus me retenir à de nombreuses reprises pour ne pas me ruer sur elle et trouver une planque dans un coin de la maison. Cependant le soir venu je sautai dans la douche alors que je laissai Becky prendre la.sienne et filant en bas pour éviter un long round entre les couvertures. Mais je dus compter sur ma soeur m'arrêter et replacer la cravate, le col de chemise et le veston. En relevant le regard et poussant un soupir je vis Becky dans sa magnifique robe. Je repoussai ma soeur pour aller rejoindre la belle attendant qu'elle arrive à ma hauteur.  Je glissai mes mains sur elle allant respirer l'odeur de sa peau et chuchoter à son oreille. Quand elle me retourna le compliment je lui fis un sourire en coin et allai mordiller doucement son cou en l'embrassant par moment. Cependant je du me détacher à regret pour aller prendre place à la grande table de la salle à dîner et manger tranquillement. Quand mon père nous demanda coent nous nous étions rencontré je décidai de prendre les rennes. Bon je n'aimais pas mentir à mes parents mais je me voyais mal dire " Ah bah elle est tueuse à gage ". Mais Max en profita pour mettre son grain de sel et que moi je glissai ma main sur sa cuisse. Quand mon père parla à Becky je préférai arrêter mes gestes pour lui donner une chance de répondre à mon père. 

 Quand la question sur sa famille tomba je senti ma bouchée passer difficilement dans ma gorge. Je tournai la tête vers elle en fronçant les sourcils. Je fis néanmoins un petit sourire en coin. On en parlerait plus tard, une autre fois. Je roulai des yeux quand on parla de ce Milano. Mon père devait connaître à peu près tout les collectionneur de bagnole du monde. Mais ma curiosité fut pique quand elle parla d'une Shelby.

 -Pas LA Shelby? Oh merde ce que je donnerais pour en conduire une! 

A- Tu rêve de conduire n'importe quelle Mustang....

 Le souper se déroula lentement alors que les conversations se déroulait autour de nous et que je glissai ma main sur sa cuisse. Je me penchai vers elle ma main déviant sur l'intérieur de sa cuisse.

 -Ça te dis une promenade que toi et moi? Je connais pleins de petites place secrète. 

 Une fois que j'eus ma réponse je fis un petit sourire et fini le repas et prétextant une sortie avec Becky pour lui faire découvrir les joies de New York. Je l'aidai à s'habiller pour aller faire un tour en voiture. Je lui montrai l'école ou j'avais été, les bars ou j'allais. Même le parc ou j'allais jouer avec mes potes d'enfance. 

 -Mais j'ai autre chose que j'ai envie de faire avec toi. 

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 11:51

John était tout simplement beau à couper le souffle dans cet habit. J'aurais donné terre et monde pour simplement rester dans cette petite bulle qui c'était formé autour de nous au pied de l'esclier. Il avait le don de m'emmener avec lui dans cet autre monde qui n'appartenait qu'à nous deux avec une facilité déconcertante. Il pouvait, qu'avec quelques mots faire de moi ce qu'il voulait, à un point que s'en était parfois effrayant. Malheureusement ont du aller rejoindre les autres pour le repas, sortant de notre petit univers qui c'était créé tellement facilement. Assis autour de la table, le père de John me questionna afin d'en savoir un peu plus sur moi. Par chance, la main de John sur ma cuisse cessa tout mouvement, me laissant répondre plus facilement. Cependant un malaise ce créa lorsqu'il me questionna sur ma famille et je réalisai alors par le regard que John me jeta qu'il venait de comprendre que j'avais parlé à mon père. Max trouva heureusement le moyen de dissiper le malaise en me faisant éclater de rire. Ont parla ensuite de mon travail et de mon fidel client. John me surpris par sa réaction lorsque je parlai des deux voitures de déplacement au État-Unie de Milano. Je lui fit un petit sourire en hochant simplement la tête à sa question. Le souper ce termina lentement, les discussions allant bon train. John fini par à nouveau glisser sa main sur ma cuisse, ce panchant pour venir me parler, ses doigts dérivèrent vers l'intérieur de ma cuisse, me faisant me crisper et me coupant le souffle. Mon regard ce tournant dans le sien, une lueur d'envis y passa avant que je n'hoche doucement la tête. Oui de grace, partons d'ici... Un sourire plus tard, ont ce leva de table et m'aidant doucement à m'habiller, ont ce retrouva dans la voiture ou il me montra quelques endroits. C'est dernière parole rallumèrent finalement la flamme qui avait brillé dans mon regard à la table. J'avais moi aussi cet envis qui me bouillait dans les veine depuis que nos regard c'était croisé dans les escalier.

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 12:30

Je voulais être seul avec elle. Loin de tout ce beau monde que j'adorais. J'aurais pu trouver une pièce tranquille mais avec l'envie que j'avais je ne voulais pas alerter la famille complète non plus. Donc je faisais courir mes doigts sur sa cuisse arrêtant le temps d'une réponse pour mieux reprendre ensuite et trouver un prétexte bidon pour avoir un moment avec elle tout seul loin de ma fouine de soeur. Chemin faisant je lui montrai l'école ou je suis allé, le petit parc et même les bars ou je draguais. Finalement t J'arrêtai à un hôtel pas trop mal et lui fis signe de me suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 13:50

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 15:24

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 16:27

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 20:18

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 21:22

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 22:50

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 23:26

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Ven 28 Déc - 23:53

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 29 Déc - 1:10



Malheureusement vint le moment de ce rhabiller et de retourner chez ses parents. Tout au long du chemin, je le regardai du coin de l'oeil, un sourire aux lèvres, perdue dans mes pensées. Était ce normal de ressentir quelque chose d'aussi fort et puissant si rapidement? Je n'en savais rien et m'en balançai complètement. Ce que je savais c'était que pour une fois dans ma vie je me sentais bien, normal et aimé. Lorsque l'on arriva chez ses parents je compris immédiatement aux regards et sourire en coin auquel ont eux droit qu'ils avaient parfaitement ce que nous avions fait. Ana me fit savoir que le lendemain après mon boulot, elle et la mère de John voulaient que l'ont sorte que nous trois pour aller faire les boutiques entre filles. Un peu mal à l'aise je tentai de m'échapper en disant que je ne savais pas combien de temps cela prendrait, mais ce fut peine perdue. Ont fini donc par aller ce coucher et aussitôt sous les couvertures, je me blottis contre John. Je passai la nuit lover contre lui. Si je le sentais trop loin aussitôt je me réveillais pour retourner contre lui. À nouveau au petit matin une petite menotte ce posa doucement sur mon bras me demandant de me lever. Sourire aux lèvres, je lui fis signe que j'arrivai et silencieusement je sortie du lit pour m'habiller et aller rejoindre Max. Après un petit déjeuné et une fois tous le monde levé, je partie dans la voiture de John rejoindre M. Milano qui m'avait envoyé l'adresse du garage qu'il avait trouvé. J'arrivai d'ailleurs en même temps que lui. Faisant descendre Max du véhicule.

- Bonjour M. Milano, je vous présente Max, mon assistant pour aujourd'hui.

Milano - Bonjour Becky, bonjour Max. Je vous remercie d'avoir accepté. Je ne sais pas ce qui ce passe, ma Shelby ne veut plus démarrer...

Max - Comment vous l'avez amené ici alors?  

Milano - Par avion puis une remorque l'a conduit de l'aéroport à ici.

Max - Wow...

M. Milano fit un sourire à Max avant de me regarder.

Milano - Est ce que ses votre fils?

- Non, c'est mon neveux.

Milano - Je vois... Et bien jeune homme, vous allez voir que votre tante à des doigts magique.

Je fis un sourire à Max avant d'entrer dans le garage.

- Allons voir ce qui ce passe avec cette demoiselle.

Lorsque Max vit la voiture, ses yeux s'écarquillèrent.

Max - Wow... Oncle Jo a raison de l'aimer.

Je rigolai doucement et ouvris le capot afin de jeter un premier coup d'oeil. J'approchai un banc sur lequel Max grimpa pour venir regarder avec moi. Je fini par trouver le problème et chuchotta dans l'oreille de Max. Celui-ci hocha la tête et alla voir M. Milano.

Max - Nous avons trouvé le problème. Cela va nous prendre environ deux heure Monsieur...

Milano - Ho! Vous me sauvez la vie monsieur. Aujourd'hui vous êtes mon super héro.

Max - Tante Becky! Tante Becky! Tu as entendue? Moi aussi je suis un super héro maintenant!

Je riai doucement tendis que M. Milano sortait du garage après un clin d'oeil vers moi. Max et moi nous mirent donc à la tâche. Le petit était tout heureux de m'aider et finalement M. Milano arriva un peu en avance.

- J'ai presque terminé.

Milano - Rien ne presse ma chère.

Il ouvrit la portière côté conducteur et fit signe à Max de venir s'installer. Le petit profita des quelques minutes qui restait pour jouer les pilotes de courses, nous faisant rigoler le collectionneur et moi. Lorsque je fini par terminer, je refermai le capot et souris au vieil homme.

- Et voilà.

Milano - Je vous remercie Becky et voici un petit quelque chose pour mes deux super héro du jour, pour me faire pardonner de les avoir arrachés à leur famille.

- M. Milano, vous n'auriez pas due.

Milano - J'insiste.

Curieuse je pris le petit paquet qu'il me tendait alors que Max ouvrait le sien. Ouvrant le paquet, je remontai un regard vers l'homme. Dans la petite boîte il y avait la photo d'une Mustang de collection.

Milano - Elle vous attendra à votre garage.

- C'est beaucoup trop...

Max - Tante Becky regarde!

Dans les petite mains de Max ce trouvait un modèle réduit de collection de la Shelby. Ouvrant grand les yeux, je regardai M. Milano qui leva les mains en l'air.

Milano - Pas un mot demoiselle. Un cadeau ne ce refuse pas.

Ont retourna donc à la maison Max et moi. À peine entré que le petit tout excité montrait son cadeau à tout le monde et racontait en détaille ce qui c'était passé.

M. - Tu as vue oncle Jo. J'ai une... Une quoi déjà tante Becky.

- Une Shelby trésor.

M. - Oui ses ça! Et j'ai même fait semblant de conduire la vrai! Tante Becky aussi à eux un cadeau mais je ne sais pas ce que c'est...
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 29 Déc - 2:50

Après ce moment entre nous ou nous avons été suspendu dans le temps. Collé contre moi je profitai de cet instant avec elle. Mais nous devions retourner chez mes parents. Un peu à regret je me détachai d'elle et me revêtit et direction la maison. À notre arrivée les sourires et les regard en coin me fit rapidement comprendre qu'ils ne croyaient pas à notre "promenade". Mais rien a foutre, nous en avions besoin. Je rigolai doucement quand j'entendis ma soeur et ma mère dire qu'elles allaient faire du shopping le lendemain. Je vis Becky bien vainement tenter de résister, je savais très bien que ça ne donnerait rien, elles l'attendraient le temps qu'il faudrait. Donc après un moment nous allions nous coucher et je laissai la rouquine se coller a moi refermant mes bras autour d'elle. quand je m'échappais de ses bras elle se retrouva aussitôt collé à moi. Le lendemain je fus tiré de mon sommeil par une petite voix qui venait réveiller Becky. Je fis un sourire et me roulai dans les couvertures retombant dans le sommeil. Enfin.... tentai de dormir. Je fini par me lever et enfiler mon pyjama alors que Becky quitta quelques temps plus tard. Je me retrouvai donc avec mes parents et ma soeur à la table. Je me retrouvai vite seul avec ma soeur et Sammy sur le genoux.

A- Alors tu as fais une belle promenade Jojo?

- Ana... bordel....

A- Je demande juste...

Je relevai un regard lourd vers elle et reportai mon attention sur le petit que je tentai de faire rire.

A- Elle a un truc de spéciale cette fille.

- Pourquoi tu dis ça?

A- Parce que je ne t'ai jamais vu comme ça avec tes copines. Tu as un quelque chose de brillant dans l'oeil.

Elle appuya son menton dans sa main alors que je relevai le regard vers elle. Je poussai un soupir et attendit.

- Tu veux savoir quoi?

A- Vous voulez vous marier? Ou avoir des enfants?

- Quoi?!

Je me redressai. C'était quoi cette question débile? Elle se foutait de moi là? Je la regardai longuement espérant qu'elle éclate de rire me disant que c'était une blague mais je la connaissais et... c'était pas une blague.

- Anastasia, tu te fous de moi là?

A- J'en ai l'air?

- Tu pense que deux mois de relation est assez pour que je lui parle de mariage et gamins?

A- Je l'ai fait moi avec Eli...

- Non je n'ai pas parlé de ça. C,est trop tôt de toute façon.

A- Elle adore Max en tout cas et il semble l'adorer. Ne la perds pas celle-là, je l'aime.

- Je te ferais remarquer que les autres c'est pas moi qui les as perdu. Me faire tromper, me faire croire qu'elle m'aimait ou le pire... vouloir m'attacher à ses conditions donc... pas ma faute.

A- Jojo, tu as toujours été un insaisissable. Tu as cet aura mystérieuse, attirante mais aussi glissant qu'un savon.

- T'inquiète, je ne la laisserais pas filer. Maintenant je peux passer du temps avec Sammy?

Je passai du temps avec Sammy à le faire rire, et courir après quand ce fut un Max qui entra en courant juste comme je prenais Sammy contre moi. Il me raconta sa journée les yeux tout brillant et un sourire s'élargissant alors qu'il me montra sa voiture de collection. J'ouvris les yeux de surprise.

- Tu as une mini Shelby! Wow! Et tu as la chance de la conduire. tu sais que j'ai même pas eu droit à ça moi?

M- Je sais! moi oui! Et je suis un super-héros! C'est le monsieur qui l'a dit!

- Alors on a que des héros ici. Et si on se déshabillait?

Je le dévêtit alors que Sammy dandinait. Je me relevai et allait voir Becky un petit sourire aux lèvres alors que je passai mes mains sur sa taille et que je bécotai son cou.

- Et toi ma belle tu as eu quoi comme cadeau?
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 29 Déc - 21:59

Je ne pensais pas que M. Milano nous ferait un cadeau a Max et moi. Aussi je restai surprise lorsqu'il nous offrit un un paquet chacun. Max était fou de joi du sien alors que moi de mon côté j'étais sous le choc. Une voiture de collection m'attendait a mon garage. Moi qui n'avais jamais reçue de cadeau voilà que John me faisait un magnifique présent et que Milano me donnait une voiture. Après qu'il m'ai obligé a accepter le présent, ont fini par retourner chez les parents de John. Je laissai Max raconter sa mâtiné aux autres. Au moins il ne c'était pas ennuyé... John vint me prendre par la taille et bécotter mon cou me sortant de mes pensées.

- Heu... Il m'a donné une voiture...

Encore un peu sous le choc je lui montrai la photo de la voiture de collection qui m'attendait.

- Je trouve ça gros pour avoir simplement réparé sa voiture.

Je ne savais pas encore ce que j'allais faire de cette voiture. Je n'étais quand même pas pour la revandre... Je regardai John un moment avant de lui faire un petit sourire.

- Ce n'est pas toi qui rêvait de conduire une Mustang?

A. - Vous en discuterez plus tard, Becky file a la douche les boutiques nous attendent.

Je la regardai un moment avant de finalement aller prendre une douche, stressant a l'idée de me retrouver seule avec les deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Sam 29 Déc - 23:40

Je passai une matinée avec mes parents et ma soeur. Tout en jouant avec Sammy qui tapait ses jouets sur la table, ma soeur me surpris en me demandant si je voulais me marier ou avoir des enfants avec Becky. Je lui fis comprendre que je ne lui en avais pas parlé et surtout que c'était trop tôt. Non mais je me voyais mal lui dire entre deux enquêtes "Hé si on se mariait et on avait des gamins?" elle me fouterait à la porte avec un pied au train me disant d'aller me faire soigner. Je continuais de jouer avec le petit bout jusqu'au retour de Becky et Max. Quelle ne fut pas sa joie de m'expliquer sa journée et de me montrer sa petite Shelby. Je lui fis savoir qu'il avait une chance du diable d'avoir pu monter dans une voiture comme ça. Dieu que je tuerais pour en avoir une mais je n'avais clairement pas les moyen de me payer ça avec mon petit salaire d'enquêteur. Une fois le petit déshabiller et aller raconter sa merveilleuse aventure à ses grand-parents et sa mère je me rapprochai de Becky en glissant mes mains sur sa taille en lui demandant quel était son cadeau de cet homme si difficile.

- Quoi?

Je la relâchai et regardai la photo un moment et relevai un regard vers elle tout aussi surpris. Mon regard noir se reporta sur la voiture et je haussai les sourcils. Putin... et il lui donnai ça?

- Visiblement tu fais un travail qu'il aime.

Je relevai un regard vers elle et fronçai les sourcils en voyant son sourire. Interdit je fouillai son regard quand elle me demanda si c'était moi qui rêvait de conduire une Mustang. Non merde.... elle allait pas me donner cette bagnole! J'étais sans voix, j'ouvris la bouche pour la refermer ne trouvant pas quoi répondre. Mais Ana coupa court a ceci alors qu'elle poussa presque Becky dans la douche. Je restai donc avec la photo de la bagnole dans les mains et allai m'asseoir sur le canapé. Les filles finirent par quitter alors que mon père vint s'asseoir et mis le poste de télé au football.

P- Ça va John?

- Euh... je... ouais je crois...

Je lui montrai la photo de la voiture. Il poussai un sifflement et remonta son regard noir vers moi.

P- Alors? C'est une mustang de collection. Elle est magnifique.

- Elle l'a eue en cadeau de Milano. Mais... si j'ai compris... elle veut me la donner.

Mon père haussa un sourcil en me regardant. Je hochai lentement la tête à sa question silencieuse. Pour toute réponse il me fit un sourire en coin.

P- Si tu refuse je suis preneur. Sérieusement John, elle t'aime cette femme et à ce que j'ai pu voir tu es totalement fou d'elle. Ça se voit que vous êtes fait pour aller ensemble. Je suis content de te voir aussi bien et heureux avec une femme. Puis pour aller faire une promenade de plusieurs heures...

- Papa....

P- Je suis pas con tu sais. Tu sais que j'ai fait la même chose avec ta mère?

- Sérieux?

P- Totalement. Elle était tellement belle dans sa robe, avec son petit collier de perles et se petit brillant dans le regard. Le même que j'ai vu dans vos regards. Bon... nous ça na pas durer des heures, Mamie surveillait au grain la vertue de ses filles. C'est ce soir-là que j'ai su que je ferais ma vie avec elle. Et je n'ai jamais regretter cette promenade. tu te sens comment avec Becky?

- À ma place. Là ou je dois être. Papa, si je peux être honnête c'est la première fois de ma vie ou je me sens vraiment étourdi de se sentiment. C'est fort, puissant.... je.... je sais pas comment le décrire.

P- Je t'aime est pas assez fort?

Je hochai la tête lentement alors que mon père me tapota la main sans rien dire et retourna au football alors que Sammy fini par s'endormir sur mon père et que de mon côté j'avais Max qui lentement devint plus lourd sur moi et que moi-même je tombai endormi par le peu de sommeil.

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Dim 30 Déc - 1:07

Un peu sous le choc j'avais montré la photo de la Mustang à John avant de lui faire un sourire en lui demandant si c'était bien lui qui rêvait de conduire une voiture de cette marque. Ana choisie alors ce moment pour me presser d'aller sous la douche, coupant court a la discussion. J'allai donc me laver rapidement me demandant ce qui m'attendait avec les deux femmes. À peine je fus sortie de la salle de bain que Ana me pressa vers la sortie. Voyant John et les enfants endormie, je pris une seconde afin d'aller lui donner un baiser sur la joue et ont partie rapidement. Ont pris donc la direction du centre d'achat, faisant quelques boutiques et rigolant toutes les trois, puis Ana nous conduisie dans une boutique qu'elle disait connaitre depuis longtemps. Lorsque je vis la boutique, je figeai quelques secondes.

A. - Allons Becky, ce n'est quand même pas la première fois que tu entre dans une boutique érotique?

- Heu... Non.

M. - J'espère que tu n'es pas mal a l'aise a cause de nous?

La mère de John me fit un petit sourire en coin, pour ensuite ouvrir la porte nous invitant a entrer dans la boutique. Je suivie donc les deux femmes, mal a l'aise comme pas possible. Ont passa près d'une heure dans la boutique, les femmes me montrant des trucs pour que finalement Ana m'oblige à acheter un déshabiller qui selon elle allait faire complètement craquer John. Lorsque l'ont sortie de la boutique, la mère de John nous conduisie a un petit café afin de prendre une pause. Au début nous discutions de tout et de rien, mais je voyais bien que les deux femmes voulais en venir quelque part.

A. - As-tu eux beaucoup de fréquantations avant John?

- Non, pour être honnête aucune même.

M. - Sérieusement?

- Oui, je... Je ne suis pas du genre à m'attacher. Enfin, je ne l'étais pas...

La mère de John me fit un sourire.

A. - Ont voit tout de suite que vous êtes fous l'un de l'autre et tu es beaucoup mieix que les autres femmes qu'il a eux dans sa vie.

- Heu... Merci.

A. - Et pour que Max t'adore autant ses que dois être quelqu'un de bien. Veux-tu te marier et avoir des enfants Becky?

Je figeai en entendant la question.

M. - Ana! Elle vient de dire que ses son premier amoureux, laisse lui le temps de s'adapter.

A. - Ce n'est que pour savoir?

- Je n'y ai jamais vraiment réfléchis pour être franche...

M. - Prenez votre temps et profitez de la vie tous les deux vous le méritez. Ont voit tout de suite que tu es quelque de bien et que toi et Jo êtes fait pour être ensemble.

Je fis un petit sourire à la mère de John.

A. - ont voit aussi que ce n'est pas toi qui lui joura dans le dos ou le manipulera...

Je fronçai les sourcils en l'entendant.

A. - Ses ex n'étaient pas aussi bien que toi...

La discussion pris snsuite une autre tournure et après quelques boutique de plus ont fini par enfin retourner a la maison.
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   Dim 30 Déc - 3:08

Une discussion avec mon père et je lui montrai le cadeau de Becky et aussitôt il s'offrit si je refusait. Non mais clairement il pensait que j'allais refuser? Que j'allais la laisser ici à New York alors qu'elle allait dormir pendant l'hiver dans un bunker? Non non hors de question. Enfin après un moment mon père me parla de  moment il aimait Becky et que nous semblions tellement fait un pour l'autre et que.... bah finalement il avait vécu la même chose avec ma mère. Quoique... Je doute que ma mère était une super-vilaine-gentille. Enfin les filles finirent par quitter  comme nous tombions endormis avec les gamins. Combien de temps on dormis je ne le savais pas trop mais se fut une petite main sur mon bras et un " Oncle Jo.... reveille-toi... Je suis plus fatigué moi" qui me fit ouvrir les yeux.

 - Hé terreur...

M- J'ai faim...

 Je regardai l'heure en fronçant des sourcils. Bon une petite collation en attendant que je trouve quoi faire pour souper. Je donnai donc un fruit à mon neveu alors que je fouillai le frigo silencieux.

M- Oncle Jo? 

- Hum...

M-Tu aimes tante Becky hein?

- Oui Max. Pourquoi tu demandes ça? 

Je me tournai vers lui alors qu'il tripotait sa pomme entre ses petites mains.

M- Parce qu'elle est trop cool... puis tu souris beaucoup avec elle. J'aime ça moi.

Je lui fis un sourire en coin et me penchai à sa hauteur et plantai mon regard dans le sien.

- Oui elle est très cool et oui je l'aime très fort. Alors je suis certain qu'elle va rester. Puis tu l'as dis toi-même, c'est une gentille parmi les super-vilains. Tu veux m'aider à faire le repas pour mamie et papi?

 Aussitôt il retrouva le sourire et l'aidai à couper les carottes,  les pomme de terre. Je mis la viande au four alors qu'on faisait une sauce et qu'il la fouettait joyeusement en mettant plus sur nous qu'autre chose. Mais bon on avait un plaisir de dingue. Sans compter que nous faisions un gâteau au chocolat et que Max avait la bouche toute sale. A peine le gâteau au four,  Ce fût un toussotement qui nous fis nous retourner. 

M- Vous été aussi sale un que l'autre. Tu n'étais pas suppose surveiller les enfants avec ton père? 

- Ah bah.... Sammy dors avec papa et nous... ben...

M-On à fait un souper de super-héros!

- Ouep! Mais la je crois Maximus qu'on devrait aller se super-laver... t'en pense quoi?

M- Hum... Je crois que oui.

En passant à côté de Becky je lui mis un doigt de glaçage sur la joue.

- Toi aussi tu es super-sale maintenant. *en le disant tout bas* Maximus! Je t'ai dis que je réussirais!

A- Vous été deux super-gamins!

 On monta rapidement les escalier en rigolant. Je debarbouillai Max et le changeai alors que je m'attardai à me laver le visage et que le garçon retourna en bas. J'avais enlever mon chandail et j'étais à la salle de bain attenante à notre chambre, à enlever les tâche de sauce, mélange à gâteau et de glaçage. Je tournai la tête et fis un sourire à Becky. Je lâchai mon chandail et mouillait une débarbouillette et m'avançai vers elle et essuyait sa joue. Une fois fait je lui servis un sourire ravi.

- Voilà tu es super-propre maintenant.

Je l'embrassai tendrement prolongeant le baiser avec un " Hum" de contentement. Je l'enlaçai en posant mes mains à sa taille et plongeant mon regard dans le sien.

- Alors? Elles n'ont pas été trop terrible avec toi?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le chat et la souris - John   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chat et la souris - John
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je suis le chat, Jack la souris et toi Jenna ? [Pv: Jenna et Jack]
» Le Chat et la Souris. Et le Poulet.
» [Moment fort 17] : Quand le chat dors les souris dansent
» Le chat et la souris
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chronosphère :: passer - futur - alternatif :: Changeons notre histoire!-
Sauter vers: