Partagez | 
 

 La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/06/2018 à Miami. J'ai posté : 31 Pointage : 130

MessageSujet: La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)   Mar 19 Juin - 16:20


❝ La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » ❞
 La nuit on n’dort pas on danse  et quand on n’danse pas on pense, on cherche des réponses a toutes ces questions qu’on ne pose pas.
Lorsque je ne travaille pas, j'aime aller boire un verre de temps à autre tout en m'amusant un peu. Je ne me saoule pas pour autant, uniquement un verre voir deux grand maximum. Je me dois de faire attention si jamais il y a une urgence où ils ont besoin de moi, sait-on jamais. J'ai un travail très prenant et stressant qui me prend énormément de temps donc lorsque j'ai du temps libre, je relâche la pression et je profite un peu. Après tout, il n'y a pas de tord à profiter un peu, pas vrai ? Je suis encore jeune, célibataire... Enfin, divorcée pour être sincère mais uniquement parce que je l'ai surpris en train de me tromper. Je ne recherche aucunement l'attachement suite à cet événement, En réalité, c'est tout le contraire, je fuis les sentiments comme la peste. Je préfère profiter sans devoir m'engager, j'éprouvais déjà des difficultés pour oser dévoiler mes états d'esprits ou mes sentiments mais cet événement ne m'a pas réellement aidée.

Ce soir là, après le travail, je suis rentrée chez moi. J'ai pris une bonne douche vu la longue journée que j'ai eu. Je m'occupe ensuite de mes cheveux et aussi de mon visage que je remaquille de façon légère. Je ne compte pas faire de folies de soir de toute façon. Non ! Je compte pas rester chez moi malgré tout. Une fois prête, je ressors de chez moi en fermant tout à clé. Je décide d'aller manger un morceau dans un petit restaurant italien pas loin de la maison avec une bonne amie que je n'ai pas vu depuis trop longtemps à mon goût. Seulement, à la fin du repas, elle doit absolument rentrer chez elle. Pour ma part, je n'ai pas envie de rentrer chez moi tout de suite. Je paie donc ma consommation avant de quitter le restaurant afin d'aller dans un bar où je me rends à chaque fois que je sors. J'y entre et m'installe au comptoir, commandant la même boisson qu'à mon habitude. J'aperçois ensuite Lou avec qui je discute à chaque fois que je viens... En même temps, c'est son bar. Je finis par rompre le silence en lui souriant.

Salut toi ! Comment tu vas depuis la dernière fois?


(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 28/04/2018 à Miami. J'ai posté : 76 Pointage : 500

MessageSujet: Re: La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)   Mar 19 Juin - 17:04


La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre »

Et dire que j'aurais pu faire une grâce matinée aujourd'hui et traîné chez moi comme un pacha. Et bah non, il a fallut que ma génitrice me rappelle ce pourquoi je suis ici, ce pourquoi je suis né comme elle aime me le dire si souvent. Il a fallut que je me lève de bonheur pour accueillir un camion de marchandise, m'assurer que tout soit en ordre et surtout pour faire répartition pour les livraisons du soir. Tous ce que je déteste! Quoi que j'en tire pas mal d'avantage, comme me faire ma propre conso! Et dire que je ne tiens plus qu'à ca. Je me demande toujours comment je fais pour survivre à toute cette merde qui me tombe dessus.
Ma génitrice certainement ? Bref, maintenant que j'ai un peu de répit avant de prendre mon service ce soir autant que j'en profite non ?

Je rentre chez moi, retirant mes affaires poisseuses, pour me plonger dans un bain remplie d'eau qui me brûle la peau. Je soupire de plaisir espérant un peu de calme pour cette fois. Rien que mon bain et moi. Un tête à tête dans le plus grand des silence. Je ferme les yeux manquant à quelques reprises de m'endormir la tête reposé sur le rebord de la baignoire. Ce n'est qu'après un long dans l'eau que je me décide enfin à me savonner, me rincer et enfin sortir de la salle de bain entière nu, sous ma serviette accroché sur ma taille.
Je revêtis une de mes tenus décontracté mais chic, le genre de tenue que j'aime porté durant mes nuits de boulot.

L'heure arrivé, je descends de chez moi, rangeant mes clefs de maison dans ma poche. Une clope accroché au bec je me rapproche de mon bar, marchant d'un pas semi lent semi actif. Je ne sais pas ce qu'il m'attend ce soir, mais pourvu que cela passe vite, que je retrouve mon lit et que je dorme dedans!
La soirée se passe plutôt bien dans l'ensemble, il n'y a pas trop de bordel, pas de baston pour l'instant. C'est presque ennuyant. Alors que j'attaquais mon dernier service avant ma pause j'entends mon nom sortir de la bouche d'une personne que j'apprécie de plus en plus. Je me tourne et adresse un large sourire a Alessia. Je fais signe à l'un de mes serveurs de prendre mon tour, me rapprochant d'elle.

Salut toi! Je contourne le bar, pour venir posé ma main sur mon épaule et lui faire une bise sur chacune de ses joues. Toujours aussi fatigué et toi . ? Je sors mon paquet de cigarette attrapant une bière en bouteille derrière le comptoir. Je suis en pause tu sors un peu avec moi ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/06/2018 à Miami. J'ai posté : 31 Pointage : 130

MessageSujet: Re: La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)   Mar 19 Juin - 17:29


❝ La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » ❞
 La nuit on n’dort pas on danse  et quand on n’danse pas on pense, on cherche des réponses a toutes ces questions qu’on ne pose pas.
Le boulot a été réellement épuisant. J'ai du pratiquer une opération d'urgence suite à un grave accident. C'est aussi pour ça que j'aime mon métier. J'éprouve une certaine adrénaline à chaque fois et heureusement, je suis plutôt douée pour ce métier. Le cerveau humain me passionne depuis l'adolescence et j'ai toujours su ce que je voulais faire... Enfin, depuis très jeune en tout cas. Je n'en parles pas souvent mais c'est vrai que je suis fière de cette réussite. Je m'y suis toujours donnée à fond pour obtenir ce que je voulais. C'est ce qui m'a énormément aidée à tenir lorsque j'ai appris cette fameuse tromperie avec une femme environ dix ans plus jeune que moi. Ce n'est pas un boulot facile tous les jours, surtout lorsqu'un patient décède pendant ou après une opération mais lorsqu'on accomplit un miracle comme ça a été le cas aujourd'hui ? Ça vaut tout l'or du monde. Et puis une telle réussite ça se fête ! En espérant simplement que ça continue sur cette voie là et que ça ne change pas en cours de route. J'ai une très bonne impression même si les chances que ça réussisse étaient minimes. Il ne reste qu'à attendre un peu, on verra bien ce que cela donnera dans les prochains jours.

C'est donc également pour fêter cette réussite qu'aller au bar me semble être une bonne idée. Je n'exagère pas, juste un seul verre ! On ne sait jamais ce qu'il pourrait se produire après tout, je ne veux pas prendre de risques inutiles. Opérer d'urgence en étant complètement saoule est une très mauvaise idée. C'est donc après un délicieux repas que je me rends au bar ouvert par Lou il n'y a pas si longtemps que ça. Ça a d'ailleurs été une agréable découverte pour moi. Je n'y vais pas tous les jours, heureusement d'ailleurs mais quand je sors boire un verre, c'est souvent là que je me rends... Pour ne pas dire à chaque fois. Je suis d'ailleurs contente de voir qu'il est présent, on s'entend pas trop mal tous les deux et c'est plutôt agréable, je dois l'admettre. Il s'approche de moi afin de me faire la bise alors que le serveur me prépare ma boisson que je récupère juste après. Ça va, dans le même état que toi mais je suis plutôt contente malgré tout. Je lui souris avant d'avaler une gorgée de ma boisson. Bonne idée oui ! Je finis juste mon verre et je te suis. Joignant les gestes aux mots, je le vide d'une traite avant de le reposer sur le comptoir en lui souriant. Il me mène jusqu'à l'extérieur, je le suis sans me poser trop de questions.


(c) Miss Pie


_________________


"Sous prétexte qu'on est belle, faudrait être polie et s'taire ?"
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 28/04/2018 à Miami. J'ai posté : 76 Pointage : 500

MessageSujet: Re: La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)   Jeu 21 Juin - 6:35


La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre »

Travailler dans un bar à toujours été l'une de mes vocations. Certainement pas la première mais l'une d'entre elle. J'aime ce côté conviviale, cet échange que l'on peut avoir avec les clients. Je trouve cela tellement reposant. On peut y faire des rencontres incroyables! Bon, il est vrai que ce lieu n'est pas celui que j'avais voulu. Le côté bar ? Ok. Le côté trafique, tout ça c'est ma mère... C'est certainement le gros point noir de cette affaire. Mais bon pas vu, pas pris! Cela ne m'empêche pas de profiter de bons moments en compagnie de mes salariés et de mes clients, me vider la tête voila quelque chose qui me plait.

En parlant de me vider la tête, la présence d'Alessia tombe à pique. Cela fait tellement longtemps que je n'avais pu la jeune femme, et dieu c'est que sa compagnie me fait du bien. Contrairement à certaine de mes fréquentations, je n’espère rien d'elle. Du moins, je ne cherche pas à l'avoir pour moi, dans mon lit. Non, je ne sais avec elle je suis différent. J'aime nos petites conversations qui ne veulent rien dire parfois. C'est comme si mon cerveau, mon corps faisait une pause, comme si c'était le moment de décompresser et de simplement profiter de l'instant.

Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Je lui adresse un sourire chaleureux. Attend ne me dis rien. Tu as mis la misère à l'un de tes internes ? Je ris légèrement, nous emmenant dans le coin réservé au personnel du bar, un endroit plus tranquille. Je pose ma bière sur une table, allumant ma cigarette. Bon alors depuis tout ce temps, il a du s'en passer des choses, non ? Je lui adresse un clin d'oeil levant mon verre pour trinquer.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/06/2018 à Miami. J'ai posté : 31 Pointage : 130

MessageSujet: Re: La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)   Jeu 21 Juin - 13:24


❝ La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » ❞
 La nuit on n’dort pas on danse  et quand on n’danse pas on pense, on cherche des réponses a toutes ces questions qu’on ne pose pas.
La médecine a été une vocation, une passion même si ça n’a pas toujours été facile pour moi. J’aime me dire que j’ai la capacité de changer la vie de quelqu’un, de lui sauver la vie tout simplement. Qui plus est, les liens avec les collègues sont plutôt agréables et je trouve et j’apprécie beaucoup les contact qu’on peut avoir avec de simples inconnus. Même à l’heure actuelle, ce n’est pas toujours simple, surtout lorsqu’on perd un patient pour différentes raison X ou Y. Pourtant, il va de soi que je ne changerais de boulot pour rien au monde. Ce n’est pas un boulot reposant, surtout lorsqu’il faut effectuer des nuits de garde ou qu’il y a une urgence mais ça ne me dérange pas vraiment, je m’y suis habituée.

Je suis ravie de voir Lou ce soir, j’espérais secrètement tomber nez à nez avec lui. Parler avec lui me semble assez simple même si je ne laisse pas paraître mes états d’esprit, mes sentiments mais ça ne change pas de d’habitude. J’ai l’occasion de parler sans me sentir jugée, de pouvoir rire et m’amuser un peu. Ça me paraît si simple avec lui que je serais stupide de ne pas en profiter après tout, pas vrai ? Sa présence est agréable, il sait plaisanter et s’amuser un peu aussi et c’est ce que je trouve vraiment sympa avec lui. Autant dire que je ne suis pas déçue, que du contraire !

J’allais lui expliquer lorsqu’il plaisante avec moi et ça me fait rire. Il a un sacré sens de l’humour, ça aurait pu être le cas mais je ne fêterais pas ça non plus. Non, mieux encore ! J’ai sauvé une vie aujourd’hui. Enfin, tu vas me dire que ça doit arriver souvent mais là ? J’avais énormément de doutes. Je le suis donc, ne venant pas souvent ici sauf avec Lou, évidemment. Je reste debout à ses côtés, le sourire aux lèvres. Pas vraiment non. Hors de mon boulot je n’ai pas grand chose à raconter. Et toi donc, dis-moi ? Il va de soi que je m’intéresse à sa vie aussi, il a souvent de belles choses à me raconter.

(c) Miss Pie


_________________


"Sous prétexte qu'on est belle, faudrait être polie et s'taire ?"
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 28/04/2018 à Miami. J'ai posté : 76 Pointage : 500

MessageSujet: Re: La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)   Jeu 21 Juin - 19:10


La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre »

Mon métier ne me laisse pas le moindre temps pour prendre soin de moi. J'entends par la sortir, me faire une bande d'amie, boire un verre en terrasse avec eux. Avoir une vie de trentenaire normale. Etre monsieur tout le monde aux yeux de tous. J'ai pas cette chance là, et je ne sais vraiment pas si un jour j'y aurais le droit. Disons que ma vie est assez compliqué comme ça, pour l'imposer aux autres. Mais ainsi va la vie, chacun son chemin. Une fois de plus c'est ca que j'aime chez mes clients. Les voir sourire à la vie, fêter des moments heureux dans leurs vies, me parler des premiers pas du petit Jules, de cet homme galant qui a offert des fleurs à sa douce, du chat de la voisine qui se prommène... Je me nourris des plaisirs des autres en essayant de penser à quoi aurait pu ressembler ma vie, si quelques détails n'avaient pas existé. Me pavaner dans mes songes et certainement l'un de mes passe - temps favoris.

Comme écouter la voix d'Alessia, boire ses paroles lorsqu'elle se lance dans un long monologue, me racontant comment a pu se dérouler l'une de ses opérations, comment son métier la rend si heureuse, si "fière". J'aurais tendance à dire, qu'elle au moins à un métier utile au autre, mais au fond je me dis que la plus part de mes clients repartent avec le sourire. Le fait de jouer les psychologues, de tendre l'oreille pour écouter leurs soucis, les rendant dans de meilleures états qu'à leurs arriver et ça c'est ce qu'ils leurs plait, et à moi aussi. Savoir qu'au fond, je ne suis pas qu'un connard me réchauffe le coeur.

Je ne peux m'empêcher de la regarder avec les yeux pétillants, ayant repris mon sérieux après ma vanne, me voilà admiratif à ses paroles. Tu dois être vraiment fière de toi! Le cerveau est un organe si compliqué a approcher, tu es en faite une déesse du bistouri ? Et tu ne me l'as même pas dis ?! Je sirote mon verre le gardant dans ma main, tirant sur ma cigarette pour en dégager de la fumée. Les journées sont rinçantes et sans parler du stress! Mais mon médecin m'a conseiller de faire un peu plus de sport ou même de la médiation. Je me suis dis pourquoi pas tenté entre deux journée bien remplie!
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/06/2018 à Miami. J'ai posté : 31 Pointage : 130

MessageSujet: Re: La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)   Lun 9 Juil - 7:41


❝ La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » ❞
 La nuit on n’dort pas on danse  et quand on n’danse pas on pense, on cherche des réponses a toutes ces questions qu’on ne pose pas.
J’ai une chance inouïe d’avoir un homme comme Noah dans ma vie, je le sais et je ne nierais même pas. Je me refusais de tomber amoureuse, il en a fait les frais de par mon silence radio alors qu’il se montrait très gentleman avec moi quand nous n’étions pas ensemble. Pourtant, il a su s’y prendre et je n’ai pas de regrets à avoir céder. Que du contraire d’ailleurs, si j’avais su plus tôt j’aurais craqué avec moins d’appréhension. Il est très présent pour moi, pour Aileen et nos enfants à venir. Il me donne d’énormes coup de main, chose à laquelle je ne m’attendais pas mais ça me touche énormément. Je n’aurais jamais imaginé que c’était possible pour moi d’être aussi heureuse avec un homme mais Noah est différent en tout point. Certains hommes auraient prit la fuite en apprenant une grossesse aussi inattendue que l’est la mienne mais pas Noah. Il était heureux, il semble encore être heureux et c’est très touchant selon moi. Je suis impatiente de pouvoir profiter un peu de cette soirée en amoureux. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de se faire un petit restaurant en amoureux, juste lui et moi et par conséquent, je compte bien en profiter au maximum. C’est vrai que Noah me rend pleinement heureuse, je me sens différente depuis qu’il est dans ma vie et d’une très belle manière. Je n’aurais jamais osé m’imaginer avec d’autres enfants ou que sais-je mais pas que ça. Avant de le connaître, j’étais une célibataire libre et j’en avais rien à faire de ce que pouvaient penser les autres. Vu le mariage que ma mère comptait me faire et surtout le fait qu’elle comptait ne pas me laisser le choix de me marier, je m’étais mise en tête de ne pas me marier. Jamais. Pourtant, là encore, Noah est bien différent des autres hommes et c’est indéniable. Je partage ma vie avec un homme formidable et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de mon bonheur. C’est vrai aussi que depuis que je suis enceinte de jumeaux, ça n’a pas toujours été simple. J’aime l’idée d’avoir deux bébés d’ici quelques mois, ça me rend heureuse mais grossir à vue d’oeil n’est pas toujours facile pour moi non plus. Surtout que bon, ils sont deux donc forcément, je ne peux rien cacher de cette grossesse alors que les semaines filent et que l’accouchement se rapproche à vue d’oeil. Pourtant, là encore, Noah a toujours fait au mieux pour trouver les mots justes et c’est tellement adorable de sa part. Il se montre à l’écoute de mes moindres doutes, de mes complexes et j’en passe. D’autres hommes n’en auraient rien à faire mais ce n’est pas son cas à lui et je trouve ça très touchant.

L’avantage avec Noah et moi, c’est que nous n’avons pas besoin de parler en permanence pour nous faire savoir l’un l’autre qu’on est heureux. Parfois, le silence nous suffit mais heureusement ce n’est pas un blanc pesant au cours d’une discussion, le genre de blanc qui met vraiment mal à l’aise. Heureusement, on ne tarde pas à arriver jusqu’au restaurant. Noah me prend dans ses bras, ça ne me surprend pas de lui et c’est un geste qui me plait beaucoup avec lui. Une fois arrivée à la table, lorsque Noah me pose par terre, je prends place sur la chaise m’étant destinée pour la durée de notre repas. Je sais qu’ils font de délicieux repas dans ce restaurant et ça me met l’eau à la bouche, ça m’ouvre vraiment l’appétit ! Oh mais heureusement que pour l’instant, il n’y a qu’Aileen quand même. Oh mais tu sais je comptais déjà bien en profiter pleinement. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de passer une soirée en amoureux, juste tous les deux. Heureusement, je ne fais pas partie de ces femmes qui feuillette le menu pendant une heure pour, en finalité, opter pour une salade. Non, je suis plutôt bien décidée sur ce que je veux manger et c’est une bonne chose. Je ne manque de rien, cesses de t’en faire là dessus, mon ange. Je te ferais donc goûter tout ça. Lui dis-je en souriant. Pendant qu’il discute un peu avec le serveur ou je sais pas trop quoi, j’observe les gens autour de nous, tout comme j’écoute la jolie musique jouées par des musiciens très talentueux selon moi. Après tout, je ne vais pas intervenir dans leur discussion alors que ce n’est rien de grave. Une fois que le serveur a récupérer les menus, je repose mon attention sur Noah avec le sourire. Je sens qu’on va passer une merveilleuse soirée tous les deux, c’est certain. J’espère bien que tu le sais, c’est important quand même je trouve. Hm… Bon, si tu veux, mais je trouve ça simplement normal moi. Forcément, il a son opinion et j’ai la mienne. J’ai beau être très têtue, je ne vais pas insister pour le faire changer d’avis non plus. Il est libre d’avoir un avis différent du mien après tout ! C’est vrai que le moment est plutôt agréable, ça fait réellement plaisir de pouvoir en profiter rien que tous les deux. Tu sais bien que j’ai souvent eu du mal avec l’amour et pour des raisons que tu connais mieux que personne mais je ne regrettes pas d’être tombée amoureuse de toi, c’est même une immense chance que de pouvoir partager ma vie avec toi. N’imagines pas ce qu’il deviendrait sans moi parce que je ne compte pas partir. Ni maintenant, ni jamais d’ailleurs. Tu n’as pas idée, je t’aime aussi et tellement fort. Il sait que je ne dis pas des choses si je ne les penses pas. Enfin, quand je suis en colère ça peut m’arriver mais là ? Je suis calme, détendue, heureuse et il sait que je pense chaque mot prononcé. Je remercie le serveur qui nous amène des cocktails sans alcool, prenant mon verre d’une main. N’ayant rien à rajouter à ce que dit Noah, je souris et trinque avec lui avant de boire une gorgée de ce fameux cocktail.

(c) Miss Pie


_________________


"Sous prétexte qu'on est belle, faudrait être polie et s'taire ?"
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tête haute, ne pas être celui qui se vautre, tu feras pareil demain soir. Tu t’en vas, tu lèves ton verre, et « à la vôtre » (Lou)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Registres/honneurs de la haute noblesse du Poitou disparue
» Zhaunil Nygurath (aka : Rose d'Agamorr) [Haute prêtresse de Tesso]
» Alyryne Naerth [Haute prêtresse d'Uriz/Calymentar]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach-
Sauter vers: