Partagez | 
 

 Retrouvaille joyeuse... ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 04/06/2018 à Miami. J'ai posté : 49 Pointage : 170

MessageSujet: Retrouvaille joyeuse... ou pas    Mar 5 Juin - 19:44


Neyli  avait commencé sa garde tôt comme il était prévu dans son horaire. Elle s’était rendue à la caserne, avait salué l’équipe présente et avait échangé quelques mots avec eux avant d’aller se mettre à faire quelques exercices. C’était une habitude quand elle prenait son service assez tôt. Quand il était plus tardif, elle était du genre à aller courir un peu avant, voire passer à la salle de sport.

Elle devait avouer aussi que depuis l’histoire de cette jeune femme qui l’avait tant fait espérer, elle était devenue taciturne et n’avait plus trop envie de parler aux autres, comme après la mort de son fiancé. Elle restait polie mais elle n’avait pas envie d’entendre parler de l’amour ou des histoires de ses collègues, elle se connaissait, elle serait bien trop sur la défensive pour participer à une discussion et voudrait mettre en garde une personne qui se disait trop heureuse.

Vers midi, elle alla préparer le repas pour tout le monde, elle savait qu’elle aurait un peu d’aide de l’un ou de l’autre. C’était souvent comme ça que les choses se passaient : l’un deux lançait la cuisine et certains suivaient, d’autres feraient la vaisselle et rangerait. C’était important pour le bien-être de la caserne. L’un de ses collègues était venu l’aider pour couper les légumes, ils discutaient de beaucoup de chose comme toujours, cela pouvait être le coût de la vie, la météo, les cas assez drôle vécu lors d’intervention... Ici, c’était les barbecues ! Une discussion comme une autre.

Ils furent interrompu dans la coupe parce qu’une jeune femme venait voir son mari. C’était toujours un peu de curiosité quand c’était le cas, enfin pour ceux qui n’avaient pas encore croisé les compagnons/compagnes. Juste une curiosité, voir à quoi ressemblait ceux qui donnait une envie de vivre au collègue, parfois mettre une tête sur un prénom entendu assez souvent.

Elle s’arrêta pour aller voir la jeune femme en question. Heureusement, qu’elle n’avait plus rien en main, elle blanchit aussitôt en voyant qui était la demoiselle. Elle se sentait plus mal que jamais, c’était une femme mariée et pire : Mariée à un de ses collègues. Elle hésitait entre aller gifler la femme, hurler sa colère, sa douleur ou sa honte. Elle ne savait même pas quoi penser. Un part d’elle se disait qu’elle devrait le dire au mari mais l’autre se demandait s’il y en avait une utilité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/07/2017 à Miami. J'ai posté : 316 Pointage : 896

MessageSujet: Re: Retrouvaille joyeuse... ou pas    Mer 6 Juin - 17:56

Retrouvailles joyeuses... ou pas
ft Neyli & Elyan & Beth

I’m not doing this because I want to beat someone, because I hate someone, or because I want to blame someone. I do what I do because it’s right! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.

C'est le coeur léger, mais surtout avec le sourire que je pose le pied par terre, à mon habitude, il est quelques minutes avant la sonnerie du réveil. Je me demande encore pourquoi je m'obstine à en mettre un en sachant que je me lève avant lui. Je suppose qu'avec l'habitude mon corps n'en a plus besoin, mais on ne sait jamais. L'incertitude, en voilà une qui me connaît mieux que moi-même. Depuis le temps que l'on se fréquente elle et moi, c'est elle que j'aurai dû épouser. Un petit mot sur l'oreiller d'Elyan m'interpelle, je souris en voyant la douceur des mots même si le fait de ne pas l'avoir au réveil m'attriste. Depuis nos retrouvailles, disons les choses telles qu'elles sont, j'ai repris goût à l'avoir auprès de moi. On est même parvenu à avoir le même horaire dans nos boulots pour être ensemble. Certes, il a un enfant avec son ex, j'ai eu une relation avec une femme, mais notre mariage a l'air de s'en sortir plus fort encore.

Après une bonne douche, j'opte pour une petite robe légère qui je sais lui plaît beaucoup. Je commence à me rendre dans la cuisine avant de me dire qu'il est idiot de prendre mon petit-déjeuner toute seule. L'envie de partager le repas comme à notre habitude me pousse à prendre la décision de lui faire cette surprise. C'est en compagnie d'un sourire que je commence à tout préparer avec hâte, tellement que j'ai failli oublier la nourriture en partant. Mes pas se fondent dans la vitesse de ma démarche, je me presse avec envie de poser mes lèvres sur les siennes. On dirait de jeunes mariés, si si je vous jure, il m'accompagne jusqu'au bar et je vais le chercher près de la caserne avec de bons cafés après le boulot. Le temps que l'on passe loin de l'autre nous paraît bien trop long, si long qu'il ne serait pas surprenant que nos forfaits explosent.

Je parviens sans mal jusqu'à la caserne, assez fière lorsqu'un jeune homme me sourit remarquant mes efforts de présentation. Je me suis tout de même bouclé les cheveux avant d'y mettre du désordre pour donner un genre et pour accompagner, ma robe a un léger décolleté. Je me retrouve coquette, que je n'ai plus été depuis bien longtemps, une seule personne a pu me rendre aussi confiante en moi qu'elle. Vous savez cette femme avec qui j'ai eu une courte relation ? Oh voilà mon tendre mari, je lui souris en m'avançant vers lui mettant en évidence le petit sac du déjeuner. Je n'ai pas pu le manger seule, tu as faim ? Un petit clin d'oeil avant que je ne vienne chercher ses lèvres. Lèvres que je n'ai pu atteindre bloquée avant d'y goûter, Dieu, je n'avais pas pensé à elle depuis un moment. Mon coeur se met à battre la chamade tendis que mes doigts s'endorment, si bien que je laisse glisser le sac sur le sol. La vision de notre bonheur partagé, de ce qu'elle a pu me faire ressentir, tous ces sentiments qui d'un coup reviennent à la surface. Et moi qui pensais être guérie d'elle, j'ai pu croire que tout était derrière moi. Voilà qu'elle travail ici, et si Elyan s'en rendait compte ? Je ne veux pas qu'il souffre plus longtemps même s'il a pu faire pire que moi. Je ferme la bouche tournant le regard vers mon mari avant de m'apercevoir que le sac est tombé. On peut déjeuner dans un endroit rien que nous deux ? L'odeur qui se dégage dans la caserne me fait comprendre que leur repas est en préparation, je vous jure qu'à cet instant, je prie pour qu'il ne m'invite pas à leur table.

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 25/08/2017 à Miami. J'ai posté : 154 Pointage : 580

MessageSujet: Re: Retrouvaille joyeuse... ou pas    Mar 19 Juin - 14:15







Retrouvaille joyeuse... Ou pas

Nous attendions une prochaine intervention à la caserne, en attendant que nous soyons appelés, il était l’heure de manger. En général, nous avions nos gamelles, mais nous aimions bien partager un repas ensemble et là, c’était le cas. Neyli, l’une de nos collègues s’était chargée, avec l’aide d’autres collègues, du repas du midi. L’odeur commençait déjà à me chatouiller les narines, et à me donnait vraiment faim. J’allais aider à mettre la table, comme nous étions un peu plus d’une trentaine voire davantage, c’était quand même la moindre des choses d’aider, ne serait-ce qu’à ça.

Au moment-où, je me levais, des collègues se mirent à observer l’extérieur et à sourire, presque à crier qu’une jeune femme était venue voir son mari. Ils étaient en train de faire des commentaires avant que je ne regarde et fronce les sourcils, à cause d’eux bien sûr. Puis un sourire s’afficha sur mes lèvres, un sourire charmeur. Je repris mes collègues, avant d’aller la voir en disant : « Eh ! Stop les commentaires, c’est ma femme ! ». Il y eut alors un léger silence avant qu’ils ne reprennent de plus belle ensuite. Je m’en moquais, j’étais assez loin donc je ne pouvais pas entendre leurs railleries et autres commentaires sur la tenue de ma femme. J’avançais en direction d’Eli, le sourire aux lèvres avant de m’approcher davantage et de lui dire. Tu es sublime, viens par-là ! Dis-je alors en la rapprochant de moi pour déposer un baiser langoureux sur ses lèvres bien dessinées. Elle me proposait, au même moment, de manger ce qu’elle avait préparé avec elle. N’ayant pas l’occasion de la voir apprêtée et de manger avec elle le midi, je ne me fis pas prier. Avec plaisir, dis-je en souriant. J’allais répondre à son baiser, mais même en fermant les yeux le baiser n’atteignit pas sa cible.

J’ouvris de nouveau les yeux pour comprendre pourquoi cela n’avait pas abouti. Je la trouvais comme bloquée ou paniquée, je ne savais pas comment interpréter son comportement soudain. Alors quand elle me demanda si nous pouvions manger dans un endroit plus tranquille, je haussais les épaules avant de répondre. Oui, allons-y. Je l’emmenais dans un parc non loin de la caserne et me posais devant elle, avant de lui demander. Tu vas pouvoir me dire ce qui t’a fait changer de comportement en un clin d’œil ? Est-ce que j’ai fait ou dis quelque chose qui ne t’a pas plu ? J’attendais d’en savoir plus, je me demandais vraiment bien ce qui avait bien pu arriver en si peu de temps.
Codage par Libella sur Graphiorum



Dernière édition par Elyan J. Powell le Dim 1 Juil - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/07/2017 à Miami. J'ai posté : 316 Pointage : 896

MessageSujet: Re: Retrouvaille joyeuse... ou pas    Sam 23 Juin - 18:24

Retrouvailles joyeuses... ou pas
ft Neyli & Elyan & Beth

I’m not doing this because I want to beat someone, because I hate someone, or because I want to blame someone. I do what I do because it’s right! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.

Cette matinée est belle, le soleil donne une légère chaleur qui est agréable. Dieu sait que je ne supporte pas lorsqu'il fait trop chaud, comme dirait la famille, j'aurai dû vivre dans un pays froid. Et manquer le beau soleil de Miami, hors de question. Dans l'idée d'aller rendre visite à la caserne, je me suis vêtue d'une fine robe et rendue coquette en passant. Je pensais que cette journée allait être comme les autres, que l'on profiterai d'un repas et puis on se retrouverait à la maison. Du moins, c'était le programme avant que je ne tombe sur cette femme. Celle qui a pris une place importante dans mon coeur, mais qui ne le sait pas. En vrai, une part de moi aime Neyli, mais ne veut l'admettre, du coup, je suis partie avant d'en souffrir sans même pensé qu'elle pourrait en souffrir.

Je ne peux plus bouger, figée sur place lorsqu'elle apparaît. On habite la même ville et jamais on a fini par se croiser depuis ce temps et voilà qu'elle travail avec Elyan. Si ce n'est pas le destin qui décide de me jouer une mauvaise blague ! À cet instant, je pourrai me transformer en petite souris pour filer aussi vite que la lumière. Je reviens à moi avec beaucoup de mal, toujours troublée, je lui demande donc de manger ailleurs. Même si nous finissons par nous éloigner un peu de la caserne, ma pensée ne va que pour elle. Je ne cesse de me demander pourquoi la retrouver maintenant, pourquoi il faut qu'elle travail avec mon mari. Mon regard vient croiser celui d'Elyan lorsqu'il me demande la raison qui a fait mon blocage. A l'instant, je ne sais pas vraiment si je dois lui avouer qu'il s'agit de sa collègue, celle sur qui il pose sa vie en mission. Je m'imagine tout de suite le pire, il pourrait ne pas vouloir la protéger ou bien le contraire. Et si Neyli ne voulait pas le sauver la prochaine fois ? Je secoue la tête en souriant, je viens chercher ses lèvres comme pour me donner du courage. L'espace d'un instant, j'ai cru voir un fantôme. Dieu comme l'un de tes collègues ressemble à ma mère, ça m'a paralysée. Bon, j'aurai au moins donné une excuse même si ce n'est pas vraiment celle que je voulais. Les mensonges, une fois que vous commencez, il vous est difficile de s'en défaire par la suite.

Installé sur un banc, je profite de son sourire tout en déballant le repas. Une petite bouchée et voilà qu'il se met à pleuvoir, cette journée est décidément peu pour moi. J'attrape Elyan par la main pour rentrer presque en courant à la caserne, j'aurai préféré ailleurs, mais c'est le seul endroit assez proche. N'ayant pas assez réfléchi, j'en oublie le déjeuner sur le banc. Mince, et moi qui voulais le manger avec toi. Du coup, on se fait une pizza ce soir ? Ah, bah, oui, c'est que je suis de service et je viens de donner toute ma puissance de cuisinière pour préparer le déjeuner. Un des collègues de mon mari qui passe par là au même moment, mais surtout qui a entendu notre conversation, nous propose de manger avec eux. Je le remercie poliment, mais ce dernier me fait comprendre qu'il ne s'agit pas d'une invitation, mais plutôt d'une obligation en ajoutant que tout le monde veut rencontrer la femme. Je prends une grande inspiration pendant qu'il nous amène à la cuisine où beaucoup de monde semble installé à table. Par chance, il reste deux places de libre et comme c'est la journée, je me trouve en face de Neyli. Je salue tout le monde d'un sourire timide prenant place à côté d'Elyan et donc en face de cette femme pour qui mon coeur semble battre encore. Je dois vraiment avoir l'air d'un chien battu avec les cheveux mouillés, la robe presque trempée et cet air coupable sur le visage. Je souris à Neyli osant à peine la regarder dans les yeux et surtout priant pour qu'elle ne lâche pas le morceau devant tout le monde. Bon appétit.

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 04/06/2018 à Miami. J'ai posté : 49 Pointage : 170

MessageSujet: Re: Retrouvaille joyeuse... ou pas    Dim 24 Juin - 16:04


Neyli restait la figée, elle n’entendit pas les commentaires de ses collègues sur la femme, la fixant un instant, une part d’elle se fichait qu’on remarque ça. Incapable de faire comme semblant, semblant qu’elle la reconnaissait suite à son intervention ou incapable de faire semblant de ne pas la connaître. Elle restait là, sans bouger, elle vit que la jeune femme l’avait reconnue, elle la vit tenter de l’embrasser, après un clin d’œil et elle eut l’impression que son cœur se vidait de son sang, elle senti ses jambes tremblées. Elle non plus ne s’attendait pas à tomber sur elle comme ça. Pourtant elle savait qu’elle travaillait en tant que pompier. Elle sera les dents quand elle eut l’impression qu’elle lui demandait pour être tranquille. Elle qui était d’habitude si polie, ne pensa même pas à l’inviter. Elle assista impuissante au baiser qu’il lui déroba, elle savait exactement le goût des lèvres de la jeune femme, elle aurait pu décrire les courbes et c’était la femme de l’un de ses collègues. Elle se sentait mal. Elle la vit partir avec l’homme amoureusement. Elle resta un moment sans bouger, un collègue lui tapa l’épaule en lui demandant si elle avait vu un fantôme, elle hocha la tête, tentant de sourire, répondant distraitement que c’était probablement le cas, en disant qu’elle avait croisé cette femme. Elle savait où, mais comme elle ne précisa pas, l’un de ses collègues demanda si elle ne connaissait pas le bar « The starlight » ou donna un autre nom, certains avaient tellement entendu Elyan parlé de sa femme, surtout au début.  Elle hocha la tête, disant qu’elle connaissait le nom du dernier. Et pour cause ! C’était sa première rencontre, elle ne mentait pas, elle se contentait de ne pas tout avoué pour éviter de gros problème. Elle alla terminer le repas, tentant d’oublier l’histoire. Elle ne la reverrait peut-être plus.  Sans compter le destin qui semblait s’amuser aujourd’hui, elle réapparu mouillée, l’un des pompier insistant pour s’installer. Elle tenta de faire comme si de rien était alors que des souvenirs de leur histoire lui remontait en tête. Elle tenta un sourire.

- Heureusement que j’en fais toujours de trop, prenez place.

Elle après avoir servi tout le monde, sauf que la place d’Elisabeth fut en face d’elle alors qu’Elyan étant dans sa diagonale, elle avala sa salive, regardant son sauté de légume répondant distraitement au bon appétit quand un collègue bien intentionné lança « brutalement ».

- Dite les gars, c’est vrai ça, il y en a pas beaucoup qui ont vu la femme d’Elyan, il se précipite toujours pour lui sauver la vie au restaurant ! Qui l’a vu ? Il n’y avait pas une fois ou il n’a pas su aller ? Qui a eu la chance d’intervenir ? Neyli toi qui passe ta vie à la caserne, tu ne t’en souviens pas ?

La jeune brune qui venait de commencer à avaler manqua de s’étouffer sous la question, heureusement que l’un deux lança que c’était le lieu idéal pour s’étouffer, elle avait le choix du sauveteur et qu’avec un peu de chance, on pourrait lui faire du bouche à bouche. Elle regarda l’homme en question, un peu rouge et blanche surtout à cause de la personne en face et les deux paroles qui venaient d’être prononcé et répondit par un geste obscène bien qu’avec un petit sourire humoristique aux lèvres, elle savait que ce n’était pas bien méchant comme réflexion. Et espérait largement que le sujet reviennent sur son célibat ou son travail acharné ou les interventions ou les « sauvés » avaient tenté de faire une histoire d’amour et certains avaient même simulé pour tenter d’attrapé un beau pompier célibataire.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 25/08/2017 à Miami. J'ai posté : 154 Pointage : 580

MessageSujet: Re: Retrouvaille joyeuse... ou pas    Dim 1 Juil - 15:50







Retrouvaille joyeuse... Ou pas

Eli m’avait amené près de la caserne pour manger un truc ensemble, mais la pluie s’abattit sur nous, nous étions donc obligés de retourner à l’intérieur. Un peu mouillé, j’allais chercher une couverture pour ma femme avant de retourner à table avec mes collègues. Eli avait l’air vraiment intimidée, après tout, ils étaient tous en train de l’observer. Pourtant, elle était loin d’être un bout de viande à dévorer. Je la regarde alors avec un sourire pour qu’elle se détende et je souris à Neyli avant de prendre la parole. Merci Neyli, j’ai hâte de goûter à tes bons plats, comme d’habitude. Neyli était presque tout le temps réquisitionnée pour la cuisine, comme s’il n’y avait qu’elle qui savait ajouter différents aliments pour que cela ait un goût excellent à l’arrivée. Peu de personne savait le faire, donc c’est pour cela qu’elle s’était proposée sûrement. Je ne me débrouillais pas si mal mais j’étais loin d’arriver à son niveau, c’est évident.

Une ambiance bizarre s’était créée, surtout quand l’un de mes collègues demanda qui avait eu la possibilité de voir Eli avant qu’elle ne vienne manger avec nous ici. Je levais les yeux au ciel à sa question et celui-ci s’adressa à Neyli pour savoir si elle ne l’aurait pas croisé. C’est à ce moment-là qu’un malaise se fit sentir. Je ne compris pas tellement pourquoi. Eli, elle, était gênée, mais ça pouvait être normal, car c’était bien la première fois qu’elle se retrouvait face à quasi tous mes collègues. Il devait y avoir à peu près quarante femmes pour une centaine d’hommes à la caserne. Pourtant, ce n’était pas comme s’ils n’avaient pas l’habitude de voir des femmes, mais pas dans cette tenue, je dirais. Pour ma part, j’étais ravi, mais déçu que d’autres personnes puissent en profiter. À la réflexion de mon collègue donc, je lui balançais ma serviette dans son visage pour le faire taire. Au même moment, elle lui fit un doigt, celui-ci continua de rigoler avant que nous puissions nous souhaiter un « bon appétit » et commencer à manger.

Le déjeuner se fit dans un semi-calme, du moins de notre côté de la table. J’embrassais doucement la joue de ma femme, ne me rendant pas compte que cela pouvait éventuellement énerver ma collègue en face d’elle. Il y avait quelque chose qui n’allait pas, elles avaient l’air de s’en vouloir ou de ne pas vouloir se voir, comme si elles se connaissaient. Enfin, Eli avait peut-être déjà croisé Neyli, mais elle ne m’en avait jamais parlé disons. La situation me chiffonnait un peu, je me disais que peut-être, j’allais en parler à Eli quand nous serons chez nous. Ou d’en parler à Neyli. Pour le moment, je profitais de l’instant présent, c’est tout ce qui comptait pour l’instant, non ?
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/07/2017 à Miami. J'ai posté : 316 Pointage : 896

MessageSujet: Re: Retrouvaille joyeuse... ou pas    Mer 4 Juil - 17:57

Retrouvailles joyeuses... ou pas
ft Neyli & Elyan & Beth

I’m not doing this because I want to beat someone, because I hate someone, or because I want to blame someone. I do what I do because it’s right! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.

Vous avez déjà été dans la même pièce que votre mari et votre amante ? J'ai encore mieux pour vous, nous voilà réuni à une table pour partager un repas ! Me sentir mal ? Mais non, je suis aussi calme qu'un taureau avant la corrida ! D'un côté, il y a Elyan qui ne se doute de rien et de l'autre, Neyli qui ne cesse de me fixer. Me voilà tout aussi trempée par la pluie que par les émotions. Mon envie-là tout de suite ? Filer en douce en passant par-dessous la table, peut-être qu'il y aura une trappe magique pour m'évader.

Je ne sais pas si je dois manger pour faire bonne figure ou laisser le plat de côté parce que ce n'est pas la faim qui me guide là tout de suite. L'un des collègues lance des piques à Neyli qui lui répond par un geste de toute beauté, j'en souris en la regardant. Je ne sais pas ce qui se passe, tout en moi me demande de l'emmener sur le côté pour lui parler. Je sursaute lorsque Elyan vient déposer un baiser sur ma joue, je me tourne vers lui en lui souriant aussi. J'essaie de sauver les apparences même si je suis certaine de ne pas être douée pour ça. J'en reviens à mon assiette, j'en prends une petite bouchée avant de finir par jouer avec la fourchette. Je me surprends à me perdre dans mes pensées, les souvenirs des moments passés avec elle sautent d'un endroit à un autre dans mon esprit. Je souris bêtement par moment levant les yeux vers Neyli, comme pour masquer que je ne regarde qu'elle, je tente de faire de même avec les autres collègues. Je me sens perdue, si perdue que je viens prendre la main d'Elyan sous la table la serrant contre ma jambe. Du bout du pouce, je viens jouer avec mon alliance sans lâcher sa main lui souriant par moment. Je ne parviens pas à sortir un mot durant le repas, quand celui-ci prend fin, tout le monde se lève. L'un d'eux lance en rigolant que ce sont les invités qui doivent faire la vaisselle. Je me dis pourquoi pas, ça me permettra au moins de penser à autre chose l'espace d'un moment. Je regarde mon mari dans les yeux comme pour lui faire comprendre qu'il est tout à fait normal que je participe à mon tour avant de lui glisser un petit baiser sur sa joue. Je regarde aussi directement en direction de Neyli comme si j'étais fautive d'embrasser mon mari. Je ne peux dire si elle a vu la scène, je ne la vois pas vraiment d'ici.

On m'indique où se trouve le matériel pour faire la vaisselle, je commence par m'y rendre avant de comprendre que je ne serai pas seule. En effet, Neyli est déjà à la tâche, je me stoppe ne sachant que faire. Un rapide coup d'œil et je vois que beaucoup me regardent, du coup, je ne peux pas vraiment m'échapper cette fois. Je m'approche d'elle pour prendre l'un des essuies et commencer à sécher la vaisselle sur le bord de l'évier. Si on m'avait dit qu'il y avait autant de couvert, j'aurai trouvé une excuse pour y échapper. J'avale ma salive tout en regardant le sol, je n'ose même pas croiser son regard, surtout pas lorsque nous sommes presque seules. Les autres sont partis un peu plus loin faire, je ne sais pas quoi, je peux en voir certains faire une partie de baby-foot. C'est une sacrée corvée.

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 04/06/2018 à Miami. J'ai posté : 49 Pointage : 170

MessageSujet: Re: Retrouvaille joyeuse... ou pas    Sam 7 Juil - 6:39

Neyli voyait que la jeune femme avait l’air mal à l’aise. Craignait-elle qu’elle vende ce qui s’était passé entre elle? Elle ne voulait pas risquer sa vie pour ça, parce que oui, en intervention ça pourrait lui couter si Elyan doutait d’elle, lui en voulait et perdait une demi-seconde. Même si elle réalisait qu’elle serait aussi dangereuse pour elle-même après ce qu’elle venait de découvrir, elle se connaissait, elle partirait à fond dans le travail, comme elle l’avait fait lorsque Dylan était mort ou quand elle n’avait plus eu de nouvelle de la jeune femme. Elle devait faire comme si tout était normal. Elle ne put s’empêcher un sourire à la réaction d’Eylan. Neyli n’avait plus tellement faim et elle constata qu’Elisabeth non plus. Elle baissa la tête sur son assiette, elle devait faire comme d’habitude. Elle le savait mais elle avait du mal, l’autre jeune femme avait déjà goûté à sa cuisine.

- Est-ce que ça te plait ? J’ai un peu essayé de faire en fonction pour chacun. J’espère que ça vous plait à tous d’ailleurs ?! Et vous n’avez pas le choix vous !

Neyli fit un léger sourire, même si elle avait dur, elle tentait de blaguer, comme toujours, elle avait envie de s’enfuir de la table, étrangement, elle avait envie de se réfugier dans les bras de quelqu’un mais elle devrait être forte. Elle se doutait qu’Elyan ne remarquerait pas quelque chose de bizarre. Elle dirait une partie de la vérité. Parce qu’elle ne voulait pas mentir et elle avait beaucoup de mal. Elle s’excuserait probablement auprès de son collègue tout à l’heure mais là, elle n’était pas en état. Elle regarda leur geste d’amour, le poignard dans le cœur, comment pouvait-elle encore aimé une femme qui l’avait autant trahie. Elle la regarda partir dans ses pensées, elle était belle comme ça, si belle. Et même si la pompière lui en voulait, elle jeta un regard noir au gars qui lui disait de faire la vaisselle. Elle vit le regard qu’elle adressa à son mari et baissa la tête se mettant à ramasser les assiettes. Elle ne pouvait pas la laisser faire seule. Elle n’avait, cependant, pas l’intention de lui parler. Mais c’était sans compté la phrase de l’autre jeune femme elle serra les dents apportant d’autre affaire. Elle regarda autour d’elles, elles étaient seules, ils en avaient tous profité pour partir ailleurs, aucun n’aimait faire la vaisselle pourtant obligatoire.

- Qu’est-ce qui est une sacrée corvée ? Devoir la fermer face à ton mari certainement...

Elle avait bien envie de la planté comme les autres et de partir s’amuser mais elle tenait bien trop à la valeur d’aider son prochain. C’est donc le visage fermé qu’elle alla frotter la table avant de revenir pour l’aider dans la vaisselle. Elle se sentait écartelée entre ses valeurs, ses principes, son amour et sa colère, le respect pour son collègue et le risque pour ce dernier, entre la jeune femme et l’homme, entre le fait de vouloir partir, s’enfuir à la première occasion et son principe d’aider quoiqu’il arrive. La sensation était particulièrement horrible et elle aimerait bien avoir quelqu’un sur qui compter dans la journée. Elle aurait besoin d’en parler à une personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 25/08/2017 à Miami. J'ai posté : 154 Pointage : 580

MessageSujet: Re: Retrouvaille joyeuse... ou pas    Dim 12 Aoû - 17:51

Retrouvaille joyeuse... ou pasElizabeth & Elyan & Neyli
C’est parfait, comme toujours. Regarde, j’ai bientôt terminé mon assiette, répondis-je donc en souriant. Je regardais cependant Eli qui semblait stoïque, comme si quelque chose venait de se passer et qu’elle ne supporter pas ce qui venait justement de se dérouler. Je songeais à ce que j’avais fait et je ne trouvais rien. Mis à part la tromperie, je ne voyais pas ce qui la gênait. Était-ce le fait que nous soyons tous les deux autour de la table alors qu’elle envisageait un déjeuner en amoureux. Je me sentais un peu coupable du coup, et qu’il y ait de la pluie également. À la dernière remarque de Neyli, mes collègues commencèrent à élever la voix pour rire. Bien sûr qu’ils n’avaient pas le choix, peu d’hommes à la caserne savaient vraiment cuisiner et quelques femmes avaient déjà aidé Neyli, d’ailleurs, celles-ci prirent le parti de la jeune brune. Le repas se termina rapidement, lorsque tout le monde eut terminé son assiette. Nous mettions les assiettes au bout de la table et deux d’entre nous les apportions à côté de la vaisselle. Quelques personnes se proposèrent pour faire la vaisselle dont Eli. Je me lançais alors dans une partie avec mes collègues au baby-foot. Je laissais Eli discuter avec mes collègues féminines, elle pourrait éventuellement leur poser des questions sur moi. Après tout, le fait qu’Eli soit là, c’était un peu comme un « phénomène de foire ». Je n’aimais pas trop qu’elle soit considérée comme tel, mais c’était déjà fait malheureusement. J’entendis, un instant, quelques bribes d’une conversation alors que notre partie de baby-foot était assez animée. Ayant perdu, je soupirais, je n’aimais pas trop perdre, mais j’avais une conversation à suivre. Je fis comme si de rien n’était à côté de la cuisine. J’entendis donc la réponse de Neyli et fronçais les sourcils. Je ne pensais pas que Neyli et Elizabeth se connaissaient. De la part de Neyli cela m’étonnait fort, elle n’était pas du genre à renvoyer ce genre de réponses cinglantes même à une personne qu’elle ne connaissait pas. Je dois dire que j’étais choqué alors comme si de rien n’était, toujours, j’entrais dans la cuisine. Je me grattais le menton, je me demandais vraiment ce qu’il était en train de se passer. Je penchais donc la tête et fronçais les sourcils tout en regardant Neyli et Eli. Comment ça « devoir la fermer face à ton mari » ? Attendez, vous vous êtes déjà vu avant qu’Eli ne vienne ici ? Je n’étais pas inquiet, pas énervé, mais je ne comprenais pas ce qui était actuellement en train de se dérouler sous mes yeux.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retrouvaille joyeuse... ou pas    

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvaille joyeuse... ou pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Retrouvaille entre soeurs...|feat Rhéa-Gaïa O'Brain
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Overtown :: Caserne de Pompier-
Sauter vers: