Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 13 Aoû - 21:47

J'avais donné Ava à sa maman. Elle devait voir quelle merveille elle avait fabriqué, quelle petite tornade lui tapait dans le ventre quand elle était inquiète pour moi ou quand moi je n'allais pas bien. Jane la rassura avec sa voix douce, maternelle avant de nous laisser seuls. Je la regardai faire un moment avant d'aller l'embrasser tendrement lui disant ce que j'avais dit pour calmer notre petite furie. Cependant je vis son petit sourire quand je lui dis combien je l'aimais elle, ma furie rousse. Elle fini donc de donner le biberon alors qu'elle lui fit son rot et me la redonna en me disant qu'elle voulait se reposer. C'était un peu normal avec le peu de sommeil qu'elle avait eue. Je hochai la tête lentement prenant le petit paquet repu.


-Dors bien Lutine.


J'allais à la cuisine mangeant un peu pendant que Jane s'occupait de la petite. J'allais au salon reprenant ma fille. Je m'endormis étendu sur le canapé avec ma fille couché sur mon torse.


 J'étais épuisé... Becky voulu reprendre son entraînement aussitôt qu'elle se senti en forme et repris des contrats. Ava peinait à faire ses nuits alors je me levais lui donnant biberon et changement de couche mais elle ne s'endormait seulement si je lui racontait notre histoire à moi et sa mère. La princesse et le loup que j'avais nommé ce "conte". Parfois je la berçais à côté de son berceau en lui chantant de belles mélodies. Je ne dis pas que Becky ne s'en occupait pas mais elle était plus souvent partie que à la maison. Comme si elle attendait que ça pour bouger. Elle s'occupait d'Ava quand elle était la ou revenait de mission. N'empêche que j'étais fatigué, je peinais à tenir debout même.  Il m'aurait fallu du café en intraveineuse bien des jours pour que j'arrive à fonctionner  normalement. Jane venait quelques fois et s'inquiétait de mon teint livide mais je lui assurait que j'allais bien. Mais assurait fond je voulais simplement me rouler en boule et dormir... longtemps...


 Un soir que Becky parti en rage à une mission et que, encore une fois, Ava se réveilla je me traînai à sa chambre et une fois fais je me laissai tomber dans mon lit par-dessus les couvertures. Demain je devais ramasser la vaisselle, le salon... et je sombrai dans le sommeil. Ce fût la voix de Becky qui s'excusait sans arrêt qui me tira à moitié de mes limbes. Je reconnaissais le ton de voix de culpabilité. 


 - Hein? Ça va Lutine.... arrête pourquoi tu t'exc....


 J'ouvris un oeil pour voir le lit vide... j'avais pas rêvé non? Encore une fois j'entendis sa voix et sa venait... je tournai la tête vers le moniteur. Elle s'excusait à Ava? Merde elle savait que ça m'avait pris presque une heure l'endormir? Mais j'étais tellement claqué que je savais que je serais incapable de marcher ou même de lui dire qu'elle foute la paix à notre fille. Alors j'écoutais ce qu'elle disait attendant qu'elle vienne me voir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 13 Aoû - 22:34

1 mois et demi, cela faisait un mois et demi que j'avais maintenant donné naissance à notre fille et pourtant... Je n'arrivais toujours pas à la voir comme John la voyait. Je n'arrivais toujours pas à saisir ce que je pouvais apporter à cet enfant, ce que je devais faire en temps que maman. Je tentais bien de m'en occuper, mais je passais plus de temps à l'extérieur qu'avec elle et mon homme. J'avais rapidement repris mes entraînements afin de m'occuper, puis je m'étais remis à prendre des contrats. J'en étais venue à me sentir de trop à la maison... Pas à ma place dans cette petite famille. Je n'arrivais pas à comprendre mon rôle, aussi je préférais être ailleurs le plus souvent possible. Je n'arrivais même plus à regarder mon homme dans les yeux lorsque j'étais là, me sentant trop coupable en voyant son teint livide et ses grands cernes gris sous les yeux.

Un soir, je reçu un appel de la branche de Miami du club. Mia était en ville et comme à son habitude, elle foutait une vrai pagaille afin de me voir et de me confronter.

- Je m'en occupe et cette fois ses elle ou moi, j'en ai mare!



J'entrai dans la maison et telle une furie, sans même prendre le temps d'aller soigner mes blessures je me précipitai dans la chambre d'Ava. J,avais de multiple bleu et entailles un peut partout sur le corps, mais je m'en balançai complètement. Je ne voulais qu'une chose, la serrer dans mes bras. Entrant dans la chambre, je pris ma fille dans mes bras et la serrai contre moi.

- Je suis désolé, je suis tellement désolé...

Je répétais cela encore et encore comme si ma vie en dépendait.

- Je suis tellement désolé ma princesse, ma merveilleuse princesse louve...

Je fini par m'asseoir dans la chaise berçante avec Ava dans les bras qui me regardait.

- Je te promets d'être plus souvent là ma puce, de m'occuper plus de toi, de profiter de chaque moment avec toi. Je t'aime de tout mon coeur ma petite princesse...

Je parlai encore un long moment avant de voir que le moniteur était ouvert et que je devais avoir aussi réveillé John.

- Et si ont allait au salon ma puce et que l'on laissait papa enfin dormir. Je lui parlerai demain, mais pour le moment ses toi et moi.

Je me levai et éteint le moniteur avant d'aller dans le salon et de m'installer dans le fauteuil ou je passai la nuit avec ma fille. Je me levai pour la changer et lui donner ses biberons lorsqu'elle se réveillai avant de retourner dans le fauteuil avec elle. Je me foutais du bleu sous mon œil qui devait enfler ou de ma lèvre fendue ou encore des courbatures et éraflures qui me vrillaient le corps, pour le moment ma priorité était ma famille. John avait besoin de repos et ma fille de sa maman.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 14 Aoû - 0:44

Je savais que avoir un bébé incluait le manque de sommeil mais à ce point? Je devais faire peur à voir quand même! Mais après que Becky fût partie en rage je me surpris à prier pour que Ava dorme sa nuit. Mais non! En plus de se réveiller en hurlant elle avait prit une heure à se rendormir. Mais enfin elle dormait et je me laissai tomber dans le lit sur les couvertures. Ce fût la voix de Becky qui me réveilla en s'excusant. Je connaissais trop ce timbre de voix pour ne pas déceler de la culpabilité.... et autre chose que mon esprit embrumé pouvait déceler. Ce fût quand j'ouvris un oeil que je vis le lit vide pour entendre sa voix du moniteur. Je me tournai sur le dos en regardant le moniteur et écouter sa litanie d'excuse jusqu'à ce que j'entende qu'elle... me laissait dormir? OUI! Dormir! J'étais pas assez en forme pour lui demander des explications de toutes façon. 

 Je sombrai rapidement dans le sommeil. Un sommeil sans rêves, sans cauchemars juste... le noir réparateur et bienfaiteur. Je dormais bien, profondément et je bougeai peu. Ce fût de la clarté dans ma chambre qui me fit mettre les... Elles étaient ou les couvertures? Cherchant à tâtons je fini par enfouir ma tête sous l'oreiller tenter de dormir encore mais j'en étais incapable. Je grognai un peu et fini par me tourner sur le dos... mais depuis quand je dormais sur le ventre moi? Je m'étirai longuement et tournai le regard vers le cadran. Midi trente!! D'un bond je fus debout enfilant mon pantalon de pyjama. Je me maudissait je n'avais pas entendu Ava se réveiller!  Je me ruai dans sa chambre en panique.

 - Ava, papa est Desolé...

 Je stoppai dans la porte me rappelant que Becky était la hier soir non? Je sortis donc tranquillement en frottant mes yeux pour voir... merde... il lui était arrivé quoi? Mais malgré ses multiple blessures la vision de ma Becky et sa fille dans le fauteuil était touchante.

 - Tu veux que je la prenne? Ou tu préfère un café? 

 J'avais repris des couleurs un peu mais il me faudrait plusieurs jours pour reprendre le dessus mais déjà si Ava dormait plus ça m'aiderait... déjà qu'on se touchait presque plus. Oui les " Je suis claqué pas ce soir" ou même quand je m'endormais en trois secondes n'aidait pas aux rapprochements disons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 14 Aoû - 13:18

Elle et moi. Simplement, passer du temps avec ma fille, ma petite princesse. Longtemps dans le fauteuil du salon je lui parlai et ce, même si elle c'était rendormie sur moi. Je la regardai dormir d'un sommeil profond, tendis que je réalisai le temps que j'avais perdue. J'avais fini par m'endormir d'un sommeil léger, me réveillant pour la changer et lui donner son biberon lorsqu'elle le demandait. J'étais bien réveillée lorsque John ce leva, faisant un petit sourire en coin en l'entendant entrer dans la chambre de notre fille, pour finalement venir nous voir dans le salon. Je savais que j'étais salement amoché, mais le sourire sur mes lèvres était impossible à effacer. Je le regardai un moment avant de lui répondre.

- Va nous faire du café, je vais aller la coucher, elle vient tout juste de se rendormir donc nous allons avoir un moment pour discuter.

Je savais bien que je devrais plutôt aller prendre une douche et soigner mes blessures, mais encore là, j'avais plus urgent. Je m'étais occupé de ma fille, maintenant c'était le tour de mon homme. Le pauvre était encore épuisé et c'était bien visible. C'était normal après toute ses nuits à s'occuper de la petite. Pas étonnant que nous ne nous étions pas vraiment toucher depuis l'accouchement, le temps que mon corps s'en remettre, lui était tellement épuisé qu'il m'avait repousser à quelques reprises en me disant être trop fatigué. J'avais compris et ne lui en avait pas tenue rigueur, mais maintenant je comprenais encore plus et m'en voulait de ne pas m'être aperçue à quel point il avait eux besoin de moi sans me le dire.

La petite dans son lit, j'allai rejoindre mon homme dans la cuisine. J'allai m'adosser contre le comptoir et le regardai un long moment, finissant par m'approcher et poser la main sur sa joue, parlant d'une voix douce.

- Je suis désolé mon loup. Je suis désolé de ne pas avoir été assez là, de ne pas avoir compris, de vous avoir mis de côté tous les deux. J'étais perdue et... il à fallu que je passe près de me faire tuer pour comprendre et me réveiller.

Je lui fis un petit sourire, ma main glissant de sa joue à son torse.

- Je sais maintenant ce qu'est mon rôle en temps que maman. J'ai compris. Je ne partirai plus en mission temps que tu n'auras pas retrouvé la forme.

J'allai finalement me blottir dans ses bras, un petit soupire m'échappant.

- Je suis tellement désolé John... Je t'aime tellement mon loup...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 14 Aoû - 14:34

Dormir... quelle activité bienfaitrice quand elle n'était pas entrecoupée. D'ailleurs je me réveillai sur le ventre et après à oir lutter un peu je dus me résigner à me tourner pour regarder l'heure. Cependant en voyant l'heure je bondi du lit me maudissant parce que je n'avais pas entendu ma fille. Je me ruai dans la chambre pour figer à la porte me rappellant que Becky avait été la dans la nuit. Je me dirigeai donc lentement vers le salon en me frottant les yeux comme un gamin. Ça allait mieux, j'avais repris un peu de couleur mais bon... je serais pas remis totalement en une seule nuit non plus.


Ce fût quand je vis l'allure de Becky que je m'inquiétai...et touché de la vision d'elle et sa fille. Elle était... salement amochée mais Ô combien  belle avec ce sourire, ce peut éclat dans l'oeil. Elle n'avait plus cet espèce d'ombrage que je voyais depuis un mois et demi. 


 - Et du café... ouep... du café...


 Je la laissai donc aller coucher Ava comme je m'affairais à préparer le café quand je l'entendis revenir. Elle s'adossa au comptoir me regardant longuement finissant par stopper mes gestes et me faisant tourner le regard vers elle. Ce geste si petit, si anodin mais qui m'avait cruellement manqué ses derniers temps. Aussitôt je sentis mon être se détendre, un soupir d'aise m'échappa et je fermai les yeux quelques secondes. Quelques petites secondes pour apprécier ce gestes à la fois si apaisant et maternel. Je ne pourrais jamais lui décrire comment ce geste apaisant mon coeur de gamin meurtri, d'homme qui comptait pour quelqu'un.  J'ouvris les yeux lentement quand elle se mit à parler. Je fronçai un peu des sourcils quand elle me dit qu'elle avait failli se faire tuer. Une pointe de panique passa dans mon regard. Elle n'aurait pas osée me laisser seul? Enfin seul...seul avec notre petite princesse. 


 Sa main glissa à mon torse ou mon coeur redoubla d'ardeur. Encore un geste qu'il y a longtemps qu'elle n'avait pas fait... du moins pas quand j'étais éveillé. Machinalement je serrai sa main fouillant son regard la laissant aller au bout de son explication.  Quand elle se blotti contre moi je refermai mes bras autour d'elle. Je ne trouvais pas les mots pour dire ce que je ressentais. Mais... j'aurais toujours du mal à dire exactement ce que je ressentais. Je la serrai plus fort contre moi comme si je ne voulais plus qu'elle m'échappe. 


 - Je t'aime aussi ma princesse.


 Je becotai son cou comme si cette simple e train te avait éveillé cette émotion si vive d'amour  passionnel qui nous consummait depuis longtemps. Je fini par prendre son visage entre mes mains et la regarder longuement. Ouais bon elle était amochée et salement mais je plaquai mes lèvres sur les siennes maintenant son visage entre mes mains. Je tentais de lui faire comprendre combien j'étais rassuré de son retour à la maison mais également auprès de nous. Je fini par m'ecarter lentement allant me noyer dans le noisette de ses iris.


 - Viens on va discuter de tout ça. Et nettoyer au moins ton visage.


 Je lui apportai sa tasse de café comme j'allais chercher tout pour soigner son visage.


 - Alors c'était quoi ce "presque tué" de tout à l'heure?  Bouge pas...


 Je lui passai au moins une débarbouillette fraîche au visage attendant ses explications. J'y allais doucement, comme un parent soignant un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 14 Aoû - 17:38

J'avais passé la nuit et la mâtiné avec ma fille contre moi, tentant comme si cela était possible de rattraper le temps perdue. Je ne me résignai à la lâcher que lorsque John ce leva et vint dans le salon. Maintenant c'était son tour et après seulement j'irais prendre une douche et voir l'étendue des dégâts causer lors de mon combat. Après avoir été déposer ma fille dans sa couchette, j'allai donc retrouver John dans la cuisine ou il s'affairait. Je pris un moment pour le regarder avant de finalement m'approcher et de l'arrêter pour lui parler. J'aimais le voir ce détendre lorsque je posais ma main sur sa joue, voir ses traits crisper prendre une pause, ses yeux ce fermer à ce simple contact... Il y avait tellement longtemps que je ne l'avais pas fait, tout comme poser ma main sur son torse. Me retrouvant finalement contre lui, je profitai de la chaleur de ses bras, lui disant que je l'aimais. Ses bras se serrant plus fort contre moi, il me répondit avant de venir bécoter mon cou pour finalement prendre mon visage et m'embrasser après m'avoir regarder un moment. Je répondis avec autant de passion à son baiser malgré ma lèvre fendue et la petite douleur qu'elle me provoquait. Plongeant ensuite dans mon regard, je lui fis un petit sourire avant d'aller m'asseoir et de prendre entre mes mains la tasse chaude qu'il me donna. Je le laissai ensuite nettoyer mon visage, lui faisant un sourire triste en entendant sa question.

- Pour que tu comprenne bien je dois te raconter son histoire. Comme tu sais je ne suis pas la seule à être une enfant d'un membre du club haut placé, mais nous sommes peux nombreuses à être des filles et encore plus à avoir grandis dans le club. Cependant, le club n'a toujours eux qu'une seule princesse... Cela convenait à la plupart des filles, mais pas à Mia. Si moi je ne cherchais qu'à avoir le regard et l'approbation de Charles, elle elle voulait le regard de tous les membres du club sur elle. Elle voulait prendre ma place, devenir moi. Ce que je faisais elle le faisait aussi en espérant être meilleure. lorsque tu m'as formé, elle ses trouvé elle aussi un mentor et à reçue un entrainement de tueuse elle aussi...

Je pris une pause, baissant le regard un moment, les sourcils froncés avant de pousser un soupire et de faire un petit sourire à John.

- Tu peux vérifier mon dos aussi? Je sais que j'ai plusieurs entailles et coupures.

J'enlevai ma camisole et me tournai dos à mon homme avant de poursuivre.

- Malheureusement, Mia excellait comme tueuse à gage, cependant elle foutait la merde partout ou elle passait. Elle était loin d'être discrète... Elle voulait trop l'attention qu'elle n'arrivait pas à avoir. Elle fini donc par disparaître de Waco, lorsqu'elle à compris que le club ne l'engagerait jamais pour un contrat. Je l'ai revue à quelque reprise, elle foutait une merde que je devais aller réparer ou cherchait à me mettre le club à dos, mais ça n'a jamais fonctionné.

Je poussai un nouveau soupire.

- Hier soir, le chef de la branche de Miami m'a téléphoné car elle avait fait une nouvelle connerie et tentait de me faire porter le chapeau, encore une fois. Il était temps que cela ce finisse... Je suis donc aller la voir pour mettre fin à tout ça. Une de nous deux était de trop. J'avais cependant la tête ailleurs, le coeur n'y était pas... C'est pour ça que je prenais des contrats facile depuis mon retour. Elle avait le dessus et allait en finir, mais elle m'a dit quelque chose qui m'a... Réveillé.

Je me retournai vers John, le coeur battant à toute vitesse en repensant à ce qu'elle m'avait dit.

- En gros elle m'a dit qu'elle te piègerait et te forcerait à la regarder tuer Ava... Je ne sais même pas comment j'ai fais, mais quelque secondes plus tard elle était morte.

Je baissai les yeux et vit les nombreuses entailles et ecchymoses sur mes bras, mes côtes et ma poitrine.

- Tout ça par ce que j'étais la princesse qu'elle voulait être...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 14 Aoû - 22:39

Je n'avais rien dis je l'avais laissé faire ses contrats me disant que elle au moins elle reprenait sa vie. Moi juste la perspective de reprendre mon glock me rebutais. J'avais encore ce goût amer de ce que j'avais fait et dont je me sentais coupable malgré le temps. Enfin sa main sur ma joue apaisa cette inquiétude que j'avais envers elle. Cette main sur mon torse redoubla les sentiments que j'avais pour elle. Sentir son petit corps se mouler au mien, sentir sa chaleur contre moi me fit resserrer mon étreinte pour finalement lui becoter le cou et aller prendre ses lèvres et l'embrasser presque avec la force du désespoir. Je la relâchai et une fois revenu je lui demandai c'était quoi se presque tué. Je passai une débarbouillette fraîche pour enlever le sang séché et ainsi voir l'étendue des dégâts.  J'écoutais attentivement ce qu'elle me dit.parfois je lui j'étais un regard pour retourner à ses blessures. Je figeai deux secondes quand elle parla que cette Mia c'était elle aussi trouver un mentor. Etait-ce possible que... non le gang l'avait exilé il n'aurait pas prit cette chance que je remonte à lui quand même.  Je repris donc mes soins quand elle se tourna enlevant son haut pour que j'examine son dos. 

 Surtout des echymoses, quelques entailles que je soignait tout en l'écoutant. Plus elle parlait plus je serrait la petite ouate entre mes doigts. Ainsi c'était de cette fille que j'entendais parler. Quand on tentait de me convaincre que c'était Becky je finissais par dire " C'est moi son mentor" ce qui fermait la gueule à ses petits cons qui tentaient de me convaincre du contraire. Je terminai lentement ma besogne me rendant compte qu'elle n'avait pas protéger sa droite...et pas mal tout son corps mais surtout son côté droit. Je pinçai les lèvres et préférai me taire. Quand elle dit que quelque chose l'avait réveillé je me redressai comme elle retourna vers moi. J'écoutais ce qu'elle dit et instinctivement je sentis mon corps bouillir. Une lueur de fureur passa dans mes prunelles qui s'assombrirent sous le coup de la colère. 

 - Elle voulait quoi?

 Je sentis une main se refermer sur le paquet de ouates que je tenais. Jamais elle n'aurait réussi.  Jamais personne n'aurait entrer dans ma vie. Je tentais de calmer cette vague déferlante qui me prenait. 

 - Jamais elle ne m'aurait eue. 

 Je me levai et allai jeter les choses que j'avais pris et pris un sac de glace et revint vers elle et lui tendit.

 - Met ça sur ton oeil.

 Je pris ma tasse et bu en silence quelques gorgées pour finir par la poser lentement. Je me tournai vers elle et la regardai longuement. Non ce petit nuage était disparut et enfin je retrouvais ma Becky. Je roulai une épaule avant de me mettre à parler.

 - Tu avais ce... je ne sais quoi dans le regard depuis la naissance d'Ava. Je ne sais pas pourquoi c'était là... je te sentais loin de moi Lutine... très loin.

 Je baissai le regard vers ma tasse essayant de trouver les mots mais sachant que je ne les trouverais pas.

 - Tu es ma lumière dans mes ténèbres. Je te l'ai déjà dit mais je te le répète...

 Je remontai mon regard un peu moins colérique vers elle.

 - La froideur et la noirceur ce n'est pas pour toi... ce n'est pas toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 17 Aoû - 13:17

Étais ce se que l'on appelait l'instinct maternelle? Est ce que c'était ça qui c'était réveillé? Qui m'avait réveillé, lorsque Mia avait menacé ma famille. Je ne savais pas vraiment, mais une chose était certain, cela avait réveillé en moi une telle fureur que je m'en était déconnecté quelques instants. Lorsque j'étais revenue à moi, je ne voulais qu'une seule chose, aller rejoindre ma famille et m'excuser auprès des deux personnes que j'aimais le plus. Je racontai l'histoire de Mia à John d'une voix douce et calme, lui racontant exactement ce qui c'était produit. Lorsque je terminai en regardant mes blessures je fini par remonter mon regard dans le sien, pour y voir... Une lueur de colère, ce regard noir et vivant de fureur que je n'avais pas vue depuis longtemps. Ce regard qui ne présageais rien de bon pour la personne qui l'avait provoquer. Cependant cette personne était morte, donc je savais que cette colère ne durerait pas, que ce retour de mon homme brulant et vibrant n'était que pour un moment.

- Je sais mon loup qu'elle ne t'aurait pas eux, mais cela à été suffisant pour me réveiller...

Je le regardai aller jeter les choses, et pris le sac de glace qu'il me donna.

- Merci.

Poussant un petit soupire de soulagement, je profitai du bien fait de la glace sur mon oeil, tendis qu'il buvait quelques gorgés de son café avant de me regarder. Je fronçai légèrement les sourcils en le voyant rouler une épaule, mais ne dit rien le laissant trouver les mots et dire ce qu'il avait à dire. Je le laissai aller jusqu'au bout, ne disant rien avant de le regarder un long moment après qu'il eut terminé. Je fini par poser le sac sur le comptoir en me levant afin de m'approcher de lui.

- Je sais mon loup et j'en suis désolé. J'étais perdue. J'avais crus que je comprendrais mon rôle en allaitant, que je comprendrais enfin pour la suite, mais... Je ne comprenais pas pourquoi je ne ressentais pas ce que tu semblais ressentir. Je... Je cherchais ce que je devais faire maintenant que mon plus grands devoir en temps que maman était terminé.

Je lui fis un petit sourire triste.

- J'avais l'impression de toujours être de trop. Je ne savais pas ce que je devais faire maintenant, aussi j'ai préféré m'éloigner.

J'allai doucement me blottir contre lui à nouveau.

- Je suis tellement désolé mon loup...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 17 Aoû - 16:45

Elle m'avait expliquer sa rage et sa mission subite. Je n'avais rien dit me figeant en entendant qu'elle avait trouvé un mentor. J'étais attentif à ce qu'elle me confiait me taisant quand je vis qu'elle n'avait pas protéger son côté droit... bon pas grand côté mais surtout celui-là. Je croisai son regard lui disant que jamais elle ne m'aurait eue. La colère et la fureur brilla dans mes yeux noirs. Je hochai la tête à sa réponse car au moins elle m'était revenue.

 Je bu quelques gorgées de mon café en la regardant longuement voir si ce nuage était encore là. Je fini par rouler d'une épaule et lui dire que je l'avais senti trop loin de moi. Elle m'expliqua la raison et quand elle dit qu'elle n'avait pas eue les même émotions que moi je fronçai les sourcils. Avais-je été trop démonstratif que ça l'avait gênée? Mais elle coupa court à mes pensées avec son petit sourire triste. Mon regard se plongea dans le sien  quand elle me dit qu'elle avait l'impression d'être de trop et qu'elle préférait s'éloigner. Je mis les mains sur ses hanches et quand elle se blotti contre moi. Je glissai mes mains dans son dos et lu donnai un bisous sur la tête. 

 - Tu es revenue c'est tout ce qui compte Lutine.

 Je lui relevai la tête lentement et pris son visage entre mes mains. Mon regard se perdit dans le sien avant que je ne pose mes lèvres sur les siennes. Longuement je l'embrassai et de mon autre main je la rapprochai encore plus de moi. Je fini par me décoller lentement et la regarder. 

 -Un bain ou une douche ensemble? Ava ne devrait pas se réveiller avant quelques heures...

 J'avais pris soin de Becky et reprenant mes entraînements avec elle pour mon plus grand plaisir. Je je lui avais pas parlé encore de la boutique ou j'allais faire mes costumes. Elle aimerait j'étais certain mais la je la voulait au top de sa forme. Cependant une journée j'avais été à la boutique pour récupérer mes habits neufs quand cet homme était débarqué. J'étais tellement en rage que au lieu d'aller chez-moi j'avais été directement au pub et menfermai dans mon bureau pour aller faire de longues recherches. Plus je fouillais plus je rageais. C'était un beau salopard! Et encore je suis poli. Je me garai dans la cour que tard le soir. Quand j'entrai j'étais déjà vêtu de mon classique costume noir et je claquai la porte tellement fort que je crois que le quartier complet avait trembler. J'attrapai un de mes sacs tout ce que j'aurais possiblement besoin. Ce fût en relevant mon regard noir comme la nuit que je vis Becky.

-  Mon glock.

 Fut tout ce que je dis. Je pris mes munitions et quand elle me le tendit  c'est à peine si je ne lui ai pas arracher herbes des mains. Je n'eus pas ce mouvement de recul ou regard de dédain.  Je le rangeai simplement à sa place. Quand je fus prêt, c'est à dire en quelques minutes, je me tournai vers Becky et attrapai mon sac.

 - Je reviens vite.

 Je fis de longues enjambées et quand ma main se posa sur la poignée je m'arrêtai une seconde. Je me tournai à demi vers elle.

 - Je t'explique tantôt. 



 Quand je me garai je descendis de la voiture et entrai en lâchant mon sac dans l'entrée. Trouver Becky.... il fallait que.. aussitôt que j'entrai dans la cuisine je la vis et à peine mon regard dans le sien elle fut plaqué au mur alors que je m'emparai de ses lèvres avec fougue, passion. Le souffle me manquait, le coeur me tambourinait dans la poitrine. Je me détachai d'elle à bout de souffle. Ses cheveux légèrement ébouriffés, la surprise et le ravissement traversant son regard fit redoubler les bâtiment de mon coeur. 

- On parle plus tard

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 21 Aoû - 13:49

Enfin tout semblait prendre sa place pour moi. Mon rôle était maintenant clair et dieu que je me sentais coupable d'avoir mis ma fille et mon homme de côté. J'expliquai tout à John, passant de Mia à ce qui avait fait en sorte que je m'étais éloignée. J'avais fini par retourner dans ses bras, lui disant à nouveau combien j'étais désolé. Ses mains glissant dans mon dos, il déposa un baiser sur ma tête avant de me répondre. Un soupire de soulagement m'échappa avant qu'il ne relève mon visage pour le prendre entre ses mains et plonger son regard dans le mien avant de m'embrasser longuement. Ce décollant lentement de moi, il me regarda avant de me faire une proposition intéressante. Prenant sa main, je lui fis un petit sourire.

- Allons-y pour un bain....

Comme promis je restai à la maison un moment, laissant John me soigné et m'occupant plus que jamais de ma fille pour le laisser ce reposer. Ont repris ensemble nos entrainements, ce qui nous fit un bien fou. J'avais vue, l'espace d'un moment l'ancien John lors de mes explications, et cela me fit prendre conscience qu'il me manquait énormément. Oui il était plus ou moins le même, mais il n'avait plus ce côté dur et entêté que je lui avais toujours connu. Ce côté... Bestial. Je ne l'aimais pas moins, cela était impossible, mais voir une lueur de ce côté m'avait fait réaliser que ça me manquait. Je profitais de chaque entrainement pour tenter de réveiller ce côté de lui, mais rien n'y faisait. Peut être un jour il le retrouverait, peut être quelque chose le ferait revenir... Je fus finalement surprise de le voir revenir au grand galop un jour ou il entra en rage dans la villa faisant trembler les murs en claquant la porte. Allant voir ce qui ce passait, je le retrouvai remplissant un sac de matériel nécessaire à un contrat. Relevant un sourcil interrogateur, je le regardai attendant qu'il remarque ma présence. À peine ses deux mots formulés que je tournai les talons et allai dans une pièce que je m'étais approprié. Je relevai une latte de planché et sorti son arme et revient espérant qu'il soit certain de son choix et soit capable de la prendre. Je fus cependant surprise de le voir presque me l'arracher des mains avant de prendre son sac et de me regarder une seconde à peine avant de me dire qu'il reviendrait vite. Il prit cependant le temps de me dire qu'il m'expliquerait à son retour, une main sur la poignée avant de partir.

J'avais demandé, j'avais eux... Il était de retour et pleinement en plus. Un petit sourire aux lèvres, J'allai donc m'occuper d'Ava qui venait de ce réveiller. Je passai les quelques heures suivante à m'occuper de la petite et à ranger. Je venais d'ailleurs de terminer dans la cuisine lorsque me tournant vers la porte je tombai le regard dans celui de John.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 21 Aoû - 17:59

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 23 Aoû - 13:31

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 23 Aoû - 14:29

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 24 Aoû - 15:17

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 24 Aoû - 17:27

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 27 Aoû - 13:18

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 27 Aoû - 14:05

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 27 Aoû - 20:04

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 27 Aoû - 21:34



 Je la portai donc à notre lit et la déposai doucement comme si elle était un bibelot fragile. J'attrapai mon peignoir aller m'assurer que Ava dormait bien. Je la recouvris bien comme il faut et retournai à ma chambre et me glissai sous les couvertures. A peine entrer Becky vint se coller à moi comme un petit chaton. Je pris tendrement sa main nouant mes doigts avec les siens. Mon coeur se calmait lentement alors que je tournai un regard d'homme comblé. Je l'embrassai tendrement alors que ses paupières étaient lourdes de sommeil.

 - Je t'aime ma princesse. Demain promis.

  Ce qui me réveilla fut le soleil qui pointait dehors. Je me tournai pour voir la place vide. Je fronçai les sourcils en me disant qu'elle avait réussi à se lever? Le rappel de la soirée d'hier me fit étirer et je grimaçaI en constant quelques courbatures. Bon en même temps le contrat et l'intense soirée était assez pour que j'ai quelques courbatures. Je me redressai donc et enfilai mon peignoir et me prendre un bon café avant de sauter dans une douche et.... ah non... j'ai promis à Becky... Je la vis donc à la cuisine les vestiges de la veille disparut. J'allais l'embrasser doucement et me prendre un café. Je sentais son regard dans mon dos. Hé merde... si je faisais de la télépathie je suis certaine que je me perdrais dans un fouillis de questions. Je me tournai vers elle et plantai mon regard noir dans le sien. Je pris quelques gorgées attendant qu'elle me bombarde. Voyant que ça ne venait pas je posai ma tasse et mis du pain fans le grille-pain.

 - Allez... vas-y. Tu as le cerveau qui bouillonne...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 28 Aoû - 13:34



restant dans le lit, je le regardai aller voir au sommeil de notre fille et attendit qu'il vienne se coucher pour ensuite venir me blottir contre lui. Lentement mon coeur et les tremblements de mon corps se calmaient tendis que je montai le regard dans le sien. J'étais bien sur curieuse de savoir ce qui avait provoqué le retour de ce loup que j'aimais plus que tout, mais j'étais, tout comme lui d'ailleurs, complètement épuiser de ce retour mémorable.

- Je t'aime aussi mon loup.

Je sombrai ensuite rapidement dans un sommeil lourd. Ce fut finalement Ava qui me réveilla. Regardant John, je fus surprise de ne même pas le voir broncher. Un petit sourire en coin apparaissant, je le regardai un petit moment avant de me lever en grimaçant légèrement sous les courbatures et d'enfiler un peignoir après avoir éteint le moniteur et d'aller voir ma fille.

- Bonjour ma princesse.

Prenant ma fille, je la changeai avant d'aller à la cuisine. Un petit sourire aux lèvres, je regardai l'état de la cuisine. Une fois Ava nourrit et Buddy sortie, je passai un peut de temps avec ma fille avant qu'elle ne se rendorme et qu'une fois celle-ci de retour dans son lit, je ramassai la cuisine en buvant mon café. Je venais de terminer lorsque mon homme arriva dans la cuisine. Je le regardai ce prendre son café, voulant le laisser se réveiller avant de le bombarder des questions qui me tournaient en tête. Il lança cependant lui même le sujet, faisant apparaitre un petit sourire en coin sur mes lèvres.

- Qu'est ce qui ses passé pour que soudainement le chasseur ce réveille? Ton contrat hier c'était quoi? Est ce que ses pour de bon ou tu vas recommencer à ne prendre que des tortures?

Je me tue un moment le regardant avant de m'approcher de lui et de doucement poser ma main sur son torse, réalisant que je devais lui donner l'impression que je n'accepterais pas qu'il redevienne... Tranquille...

- Tu sais que peut importe ce que tu décide, je vais l'accepter hein? Je ne veux pas te mettre de pression mon loup...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 28 Aoû - 20:55

J'étais tombé dans le sommeil assez rapidement. A peine un Je t'aime échangé et la promesse que le lendemain je répondrai à ses questions. Ce fût là lumière du jour qui me fit cligner des yeux pour voir la place libre. Après m'être étirer et enfiler un peignoir et j'arrivai à la cuisine alors que tout était propre et plus de vestiges de la veille ne subsistait. Je me pris un café en sentant le regard de Becky sur moi. Je mis donc deux tranches de pains dans le grille-pain et croisai son regard lui disant de me poser les questions qui lui vrillaient la tête. Je haussai les sourcils en l'entendant me débouler ses interrogations le tout sourire au lèvres et c'est à peine si elle ne sautillant pas de joie en me les demandant. Visiblement l'homme ennuyant que j'étais elle n'avait pas trop aimé. Je poussai un soupir mais au fond... je m'ennuyais de ce côté gamine.

 Quand elle s'approcha me disant qu'elle respecterait ma décision  peut importe laquelle. Mais je me doutais qu'elle aimait pas trop la version ennuyant de moi-même. Je beurrais mes rôties et allai m'asseoir au comptoir.

- D'accord je t'explique. 

 Je pris une gorgée de mon café avant de me lancer.  

 - J'ai trouvé une boutique de prêt à porter. C'est la ou je fais mes costumes. Le soir ou je suis arrivé il y a un homme qui c'est pointé. Mlle. Crawford, la propriétaire est carrément sorti de ses gonds. Ce n'est pas la première fois que je la vois mais la première ou je la voyais ainsi.

 Je lui dis ce que Astrid avait dit haut et fort dans là boutique me foutant dans un rage pas possible. La claque sonore qu'elle lui donna ainsi le temps que je dus prendre pour la calmer également. 

 - J'ai été faire mes recherches au pub j'étais trop enragé pour être ici. Si je me fie comment Ava te tambourinait le ventre quand j'allais pas bien... enfin tout ça pour dire que je l'ai suivi... longtemps. Trois heures. Mais... il semblerait que quelqu'un c'est passé les nerfs dessus parce qu'il était pas amoché.

 Je lui expliquai la suite quand je l'ai coincé dans la ruelle. Plus je parlais plus je m'animais. Je mangeai peu mais parlais beaucoup. 

 - Personne ne m'a demandé ce contrat. C'était cet homme qui a perdu son procès contre ce chanteur Elliot Nash. C'était.... personnel disons. 

 Je pris une bouchée de ma rôtie et la mastiquant longuement avant de me tourner vers elle.

 - Je ne ferais plus que des tortures... je reprends mes armes Lutine.

 Ce que vis dans son regard me fit battre le coeur. Est-ce que je voyais bien cette étincelle qui me faisait soupirer et rouler des yeux. Mais c'était rien comparé à son sourire. Je fronçai légèrement des sourcils et allai prendre sa main que je reposait une nouvelle fois sur mon torse. Je me replongeai dans son regard qui brillait de milles feux.

 - Ton loup est revenu. Je ne serais plus cet homme ennuyant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 30 Aoû - 14:11

Oui bon, j'étais folle de joie de revoir mon chasseur revenir, mais je ne voulais pas non plus qu'il se sente obligé de quoi que ce soit. Si ce n'était que temporaire j'allais l'accepter. Je le bombardai donc de question avant de lui assurer que peut importe son choix je resterais à ses côté et accepterais sa décision. Je le laissai beurrer ses rôties et aller s'.asseoir avant qu'il ne commence à m'expliquer ce qui était arrivé. Je l'écoutais un petit sourire aux lèvres tendis que je le voyais s'animer, mais poussant tout de même un grognement en sachant ce que la pauvre femme avait vécue. Aucune femme n'avait à vivre ce genre de chose...

Lorsqu'il me dit que le contrat était personnel, je hochai simplement la tête, un petit sourire aux coins des lèvres. Ce ne fut que lorsqu'il ce tourna vers moi en me disant qu'il reprenait vraiment les armes, qu'un éclat passa dans mon regard et qu'un sourire éclaira mon visage pour de bon. Ainsi mon homme reviendrait à la normal, ont retrouverait nos vieilles habitudes... Bon sa signifiait aussi beaucoup plus de prises de tête et d'engueulade, mais aussi de réconciliation et d'action. Reprenant ma main, il la posa sur son torse et me regarda, me disant que mon loup était de retour. J'allai chercher ses lèvres dans un baiser passionné avant de plonger mon regard dans le sien.

- Il m'avait manqué ce loup...

Je lui fis un petit sourire avant de le laisser manger et de boire mon café. Cependant l'histoire de la femme qui avait réveillé mon loup me tournait dans la tête.

- Elle va bien Mlle Crawford? Je veux dire... Elle est bien entouré pour l'aider.

Je savais ce que ça pouvais faire de revoir l'homme qui nous avait ainsi fait du mal et j'espérais de tout coeur que cette femme n'était pas seule pour surmonter cela.

Je terminais de boire mon café lorsque mon portable sonna. En voyant le nom s'afficher je fronçai les sourcils avant de répondre.

- Bonjour. ... Très bien et vous même? ... Je vois. ... Mais ... Que moi je vienne en Italie? ... Oui je sais bien, mais. ... D'accord d'accord, mais je ne peux pas partir demain matin non plus, vous allez devoir patienter un peut d'accord? ... Oui je vais faire des recherches d'ici et aussitôt que je suis prête je saute dans un avion. ... Oui à bientôt.

Je raccrochai et regardai John.

- Il semblerait que je doive me rendre en Italie bientôt... Notre ami collectionneur ses fait voler des voitures et il me veut sur le coup...

Je me mordillai la lèvre un moment. On savait tous les deux que pour ce genre de contrat j'en aurais pour quelques semaines là bas. Habituellement cet homme ne me donnait que des contrats lorsque son problème était ici au État Unis, mais là il me demandait d'aller en Italie afin de retrouver ses bijoux de voitures et de punir les voleurs. Je n'avais jamais fait un si long voyage et ce serait la première fois que John et moi serions séparé aussi longtemps et ça c'était sans compté Ava...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 30 Aoû - 15:31

Je parlais pas autant d'habitude mais je devais lui expliquer, être totalement franc avec elle. Elle m'avait demandé il y a longtemps de ne pas lui cacher si je revenais sur ma décision et je lui avais promis. Je m'animai en parlant, comme si ce simple contrat m'avait redonné vie. Je fini cependant par me tourner vers elle et voir sa lueur dans son regard noisette mais c'était sans compter son sourire qui s'étirait. Je pris sa main et la remis à sa à place en lui disant que j'étais revenu. Je répondis avec la même passion qu'elle et quand elle mit fin au baiser elle me dit que "ce loup" lui avait manqué. Ainsi j'avais raison. Elle n'avait rien dit mais elle n'avait pas aimé la fiotte, le supposé homme que j'étais. Je donnai un dernier bisou dans sa paumé avant de reprendre mon déjeuner.  Sa question me fit tourner la tête vers elle et je compris immédiatement ce à quoi elle faisait référence. 

 Je poussai un soupir triste et posai ma main sur son bras.

 - Tu crois que je l'aurais laissé seule? Elle est bien entouré Lutine. Ce Nash est son copain alors je suis pas inquiet. 

 Bon ok reste que c'était un chanteur et mis à part frapper à coup de micro et de guitare. Enfin je la relâchai comme son téléphone sonna.  Dernière bouchées de rôties avalé, et heureusement sinon je me serais étouffé, j'avalai un gorgée de café quand j'entendis la raison de l'appel. Je relevai le regard intrigué vers elle. Elle voulait pas vraiment aller en Italie?

 - En Italie?  

 Je me levai prenant une inspiration et allai devant elle. Elle ne pouvais pas ne pas y aller. Bon ok je n'aimais pas trop ça mais je ne pouvais pas la suivre non plus. Pas que je ne voulais pas mais Ava était beaucoup trop petite et j'avais mon pub qui roulait bien. La voir se mordre la lèvre me confirma qu'elle était entre l'hésitation et l'envie de se jeter dans l'avion.  

 -- Vas-y. T'inquiète pas pour moi et Ava. On va bien s'en tirer je t'assure. 

 Je passai un bras à sa taille en voyant l'inquiétude danser dans son regard. Elle devait pensera la même chose que moi. C'est départs qui nous arranchaient le coeur. Tout ses mots que nous efforcions de taire. Ça ne ramenait pas un bon souvenir mais... elle devait y aller.

 - La seule chose que je te demande... c'est être très prudente Lutine. Je serais trop loin pour t'aider. Puis... Elles étaient trop chouette ses bagnoles...

 Je tassai la mèche de son front et la collai à moi. 

 - On peut se faire une promesse?

 J'attendis qu'elle lève le regard sur moi avant de continuer. 

 - On ne part pas en mission en même temps daccord? Ava à besoin de nous.

 Je ne voulais pas que ma fille soit orpheline non plus. Elle avait besoin de nous. On était plus seuls on devaient y pensé quand même. 

- Écoute,  je dois aller au pub. Ce soir je m'occupe se notre louveteau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 20 Sep - 16:09

Je savais que ce qu'avait vécu la jeune femme n'était pas évident et de revoir son bourreau, même après des années étaient chamboulant, aussi je préférais m'assurer qu'elle allait bien.

- Je sais bien que tu ne l'aurais pas laissé seule, mais ça peut demander du temps... Mais si tu n'es pas inquiète alors parfait... Je voulais seulement m'assurer de son bien être.

Mon téléphone sonnant, je répondis un peu surprise d'entendre la voix du grand collectionneur de Mustang. Je discutai un moment avec lui, lui faisant comprendre que je ne pouvais pas arriver le jour même avant de raccrocher et de regarder John, lui disant que je devais aller en Italie. Ce levant, il vint vers moi, me regardant hésiter. C'était juste si je ne dansais pas sur un pieds et l'autre tellement j'étais prise entre deux.

- Tu es certains mon loup? Je vais en avoir pour un bon moment, quelques semaines au moins...

Je le laissai me prendre par la taille, ayant l'impression de plonger dans le passer ou nos départ nous tuait à petit feu. Je lui fis un petit sourire en entendant sa demande.

- Je serai prudente, ne t'en fais pas.

Tassant ma mèche de mon visage, il me ramena à lui avant de me demander que l'on se fasse une promesse. Curieuse, je relevai mon regard dans le sien.

- D'accord, mais cela va demander plus de communication à se niveau. Aussitôt que l'un de nous à un contrat il avise l'autre, afin qu'il n'y est aucun mal entendue.

J'étais heureuse de cette promesse. Notre fille devait passer avant notre boulot. Elle était désormais notre priorité. Je le regardai un petit sourire en coin apparaissant.

- Au fait j'ai un contrat.

J'allai doucement chercher ses lèvres après avoir rie légèrement et le laissai filer au pub.

La journée passa lentement et je fini le soir venue par aller dormir après avoir fait quelques recherches pour mon client. Je dormais depuis je ne sais combien de temps lorsque les pleurs d'Ava me réveillèrent. J'allais me lever lorsque j'entendis John entrer dans sa chambre. Soupirant, je restai donc coucher combattant le sommeil pour attendre mon homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 20 Sep - 19:02

- Elle va bien je t'assure.

 Je n'étais pas inquiet pour la petite blondinette. Elle serait bien protégée, et bien entourée avec son chanteur et sa famille. Finalement je fini de manger lentement alors qu'elle avait un appel du collectionneur d'Italie. Je n'aimais pas qu'elle parte aussi loin. D'habitude j'étais proche et s'il arrivait quelque chose je pouvais accourrir en quelques minutes mais la...avec un océan entre nous se sera difficile. Certains verront un mec qui ne fait pas confiance à sa douce mais les années de séparations, de douleur que nous avions eu faisait que ni elle ni moi n'aimions être séparer trop longtemps. Cependant je lui fis promettre d'être extrêmement prudente.

 - Ava fait ses nuits. Je vais m'en sortir, t'en fais pas pour moi.

 Malgré tout je lui demandai qu'on se fasse une promesse, je n'avais pas envie que ma petite se retrouve orpheline. Bon oui niveau communication....déjà c'était pas notre force...non c'était pas MA force mais pour Becky et ma fille je ferais un effort. Quand elle vint chercher mes lèvres après m'avoir dit qu'elle avait un contrat je secouai la tête doucement.

 - J'ai entendu qu'il serait long aussi. Allez je file.

 La soirée se déroula bien malgré la foule qu'il y avait. Bien derrière mon bar avec le petit nouveau et les filles sur le plancher ont arriva à tenir bond. Cependant Sally vint me voir et me dire que nous avions besoin au moins d'une autre fille. Après une promesse de trouver quelqu'un, je quittai et retournai chez-moi. J'entrai doucement me prenant un truc rapide à manger. A peine terminé et une gorgée d'eau avalé j'entendis ma fille commencé à s'éveiller. Je regardai l'heure, et pris son biberon qui venait de finir de chauffer et allai à la chambre.

 - Tu es réglé à la seconde louveteau. Allez viens-là 

 Changement de couche, je donnai son biberon en chantonnant une berceuse dans la langue de ma mère alors que les yeux noirs de ma fille me fixait. Personnellement mis à part la couleur des yeux, je trouvais qu'elle ressemblait énormément à Becky. Une fois que se fut terminé et ses rots fait je savais qu'elle ne dormirait pas tout de suite. Mettant mon doigt dans sa menotte.

 - Tu ne dormiras tout de suite toi non? Tu es vraent pas comme les autres bébés.

 Je m'installai dans la chaise berçante avec la doudou de me fille et prit une inspiration.

 -  Bon alors ou on était rendu ou? Ah! Oui! Alors continuons le conte de la princesse et le loup.

 Je me raclai la gorge alors que j'avais toujours mon doigt dans sa menotte. 

 - Alors le loup ayant été expulsé de sa famille par sa maman il dû aller chercher une nouvelle famille. Il a trouvé une grosse famille. Il y avait un grand mâle alpha, plusieurs louves et louveteaux. Le loup se perdait un peu dans cette grande famille. Mais il fit la rencontre d'un serpent fourbe qui le prit sous son aile. Il fut un mentor pour le loup un peu perdu. Il accompagnait d'autres pour s'assurer du bien de leur travail ou même allait les chercher pour qu'il revienne à la grosse tanière. De jours en jours le loup prouva sa valeur et sa loyauté. Il aimait sa nouvelle famille. Il avait même rencontrer une gentille fée nommé Jane qui l'aimait comme une maman.

 En effet Jane avait cet instinct maternel qui faisait qu'elle était aimée rapidement et respectée.

- Un jour le mâle alpha de la meute demanda au loup " Pourrais-tu veiller sur la bande de louves elle ont besoin de ta protection quand elles partent en chasse" Bien sûr le loup accepta sa nouvelle position. Il veillait sur les louves de la bandes, les aidaient pour ne pas qu'elle se fasse disputer par le mâle alpha et même des fois avec la fée il aidait des louves à aller se cacher loin. Les louves faisaient tellement confiance au nouveau loup qu'elles leur confiaient leur bébés. Le loup aimait son travail et un jour il eue une duchesse qui captai le regard du loup.

 Je fis une petite pause en repensant à ceci. Je regardai ma fille qui était loin du sommeil encore. Dieu que j'ai la protégerais le plus possible. 

- Le loup la trouvait belle. De longs cheveux noir comme la nuit et un beau sourire. Une duchesse espagnole. Le loup l'aimait beaucoup mais il devais surveiller le serpent qui rôdait autour des louves et surtout la duchesse. Le loup aimait de plus en plus la duchesse. Le loup arrivait tant bien que mal à tenir le serpent loin. Mais des fois le loup et la duchesse arrivait à s'échapper un peu pour discuter. Elle avait une grand-maman malade et elle travaillait le temps qu'elle aille mieux, elle aimait les bleuets mais beaucoup et des fois le loup lui en apportait un plat rempli. Un jour la duchesse vint voir le loup et lui dit qu'elle avait un bébé et elle voulait s'en aller. Bien sur avec la fée le loup organisa sa fuite et le loup lui fit la promesse qu'il irait avec elle.

 Je fis une nouvelle pause caressant la tête duveteuse de ma fille. Je ne voulais pas qu'elle connaisse ce que j'avais trop souvent vu.

 - Le loup avait tout prévu pour son depart mais le serpent avait été plus rapide. Il défia le loup dans un combat. Mais il aimait beaucoup trop la duchesse pour lui faire du mal donc il ne dit rien, ne bougea pas non plus. Et tu sais ce qu'a fait le serpent? Il a mordu la duchesse de son venin et malheureusement pour le loup la duchesse s'étendit dans un long sommeil. Le loup à été triste longtemps et un jour la fée lui dit " Tu n'es pas fait pour être en bande. Tu es un loup solitaire, tu étouffe quand on te tiens trop en cage." Et c'est là que le loup décida de quitter sa grosse meute après avoir expulsé le serpent très loin.

 En baissant le regard je vis ma fille presque endormie. Je me levai et allai la border doucement après ses trois bisou et un " Bonne nuit louveteau". Je regagnai ma chambre en m'étirant longuement. Ce fût en enlevant ma cravate que je vis Becky réveillée.

 - Tu dors pas? Je t'ai pas réveillé j'espère?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris
» La chauve-souris et le loup [PV Far'jim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: