Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 21:31

Ah pour ça non Ava ne pourra jamais douter comment Becky pouvait adorer sa fille. Je m'étendis donc à ses côtés un bras sous la tête et commençai l'histoire alors qu'à Ava tourna ses prunelle noire vers moi têtant lentement sa tétine min doigt prisonnier de sa menotte. Comment une si petite chose, fragile et adorable, pouvait changer à ce point une femme aussi fougueuse que ma Becky et un homme aussi taciturne que moi? Finalement je relevai le regard vers elle continuant ainsi l'histoire finissant par mettre ma main dans la sienne et lui chuchoter comment je l'aimais. Sa main se serra légèrement sur la mienne me faisant bondir le coeur alors que je fis une petite pression dans la sienne. Elle irait mieux... Je le savais. Après on s'entraînerait ensemble. Il y a longtemps qu'on ne l'avait pas fait. 

 - Tu as toujours eu un caractère de merde et c'est ce qui m'a fait craquer. Je prendrais toujours soin de toi.

 Bon théoriquement j'étais plus vieux qu'elle j'avais un peu plus de chance de partir avant mais je ne voulais pas y penser ni même qu'elle y pense. Même si je ne serais plus la physiquement je rôderais toujours pour la protéger. À  son autre question je me relevais lentement et me plaçai sur un coude pour plonger min regard dans le sien.

 - On sera toujours là... ensemble à affronter ce qui arrivera. Tout comme Ava, je te le promets.

 Je me penchai sur elle et posai doucement mes lèvres sur les siennes ma main quittant la sienne pour se poser doucement sur sa joue. Je rompis doucement le baiser me relevant à peine la tête. 

 - J'ai toujours été à toi ma princesse et je le resterais à jamais. 

 Je me replaçai doucement et remis ma main dans la sienne décidant de croiser mes doigts entre les siens. Je gardais mon regard sur elle jusqu'à ce que le sommeil vienne s'emparer de moi et me faire replonger dans les limbes des rêves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 23:32

Mon regard restait complètement perdu dans le sien tendis que je lui demandais de me dire qu'il prendrait toujours soin de moi. C'était idiot mais en ce moment, j'avais un besoin cruel de l'entendre à défaut de pouvoir aller me blottir dans ses bras. À nouveau un petit sourire apparut sur mes lèvres en entendant ses mots. En entendant mon autre question, John ce releva sur un coude sentant probablement mon besoin cruel de me sentir en sécurité comme lorsque je me trouvais dans ses bras. Entendre sa promesse me rassura immédiatement, mais ce ne fut rien comparé au baiser qu'il me donna, sa main venant doucement ce poser sur ma joue. Rompant le baiser beaucoup trop rapidement à mon goût, il releva la tête de quelques millimètres à peine avant de parler.

- Tout comme j'ai toujours été à toi et le resterai toujours mon loup.

J'avais à peine murmuré, mon regard perdue dans le sien et mon coeur battant la chamade. Ce replaçant, il remis sa main dans la mienne, entrelaçant nos doigts. Son regard braqué sur moi, je le vis lentement plonger dans le sommeil duquel je l'avais tiré. Longtemps après lui, je combattais encore le sommeil, gardant mon regard sur mes deux amour. Si seulement John pouvait savoir combien sa voix et ce qu'il me disait m'avait aidé à me battre, à faire en sorte de rester en vie... Je fini par ne plus être capable de combattre je ne sais combien d'heure plus tard et plonger moi aussi dans le sommeil. Mon sommeil fut parcourut de rêve ou John souriait, me disait qu'il m'aimait ou encore me serrait contre lui en me disant que c'était nous deux contre le monde.

À mon réveil, Doc était près de moi et... Ha non! Il me donnait une autre dose. Voyant que je m'étais réveiller et allais rouspéter, il me coupa à peine j'ouvrais la bouche.

D. - Je ne veux rien entendre Becky Reeves!

Surprise, je le regardai bouche bée de l'entendre me parler comme ça. Soupirant, il s'assit à côté de moi.

D. - Écoute moi bien d'accord. Tu m'as foutu la frousse de ma vie Becky. J'ai du te réanimer et cette nuit j'ai eux peur d'avoir à le refaire... Si je dois te replonger dans un coma artificiel pour te donner ses foutus doses et te garder en vie je n'hésiterai pas à le faire.

- Doc je...

D. - Je n'ai pas fini! Je ne te donne pas sa de gaieté de coeur Becky, je le fais par ce que je n'ai pas le choix! Cette nuit lorsque tu t'es réveillé, tu étais encore sous l'effet de la morphine, et tu as passé près de... Donc imagine si tu n'en as plus du tout dans le système. Ton coeur ne supportera pas, peu importe à quel point tu voudras te battre, ton corps va lâcher par ce que ce sera insupportable comme douleur.

Il me regarda un long moment avant de reprendre la parole.

D. - Je te promets qu'aussitôt que je pourrai je vais diminuer la dose et je serai là aussi pour t'aider et te soutenir lorsque tu arrêteras, mais de grâce, laisse moi faire. Je sais ce que je fais et quoi te donner pour ne pas que tu souffre, sans t'en donner pour rien... Je ne veux pas te perdre princesse. Ont à besoin de toi, John et Ava encore plus...

Un long moment je le regardai, le voyant comme jamais je ne l'avais vue auparavant.

- D'accord, mais... Mais combien de temps je vais être sans pouvoir bouger encore? Au moins m'asseoir, prendre Ava...

J'allais dire me blottir contre mon homme, mais Doc sembla comprendre.

D. - Un pas à la fois d'accord? Commençons par tenter quelques mouvements.

Il me fit lentement lever un bras, puis l'autre, soutenant le plâtre à ma main.

D. - Ses bien Becky. Maintenant laisse moi voir tes côtes.

Il palpa doucement avant de tenter de me faire asseoir doucement. Je fini par me retrouver dans une position demi assise et Doc mis un paquet d'oreillers et de coussins dans mon dos pour me soutenir.

D. - C'est déjà bien non?

Il me fit un sourire avant de me faire un petit clin d'oeil.

D. - Et si tu essayais de manger un peu?

Je hochai doucement la tête avant qu'il ne se lève et demande du cadrage de porte.

D. - Est ce que quelqu'un peut apporter un café et... Une rôtie pour Becky?

Il revint ensuite s'asseoir près de moi et vérifia mon genou.

D. - Bien. Ont va devoir attendre encore une semaine ou deux avant de voir pour ta cheville. Pour ton pied et ta main cependant... Ont va devoir attendre plus longtemps.

Le téléphone de Doc sonna et regardant le numéro il soupira et me le tendis pour que je vois le numéro de Jessie afficher.

- Ses Byck... Oui ça va. ... Non ne t'en fait pas avec ça Jess. ... Non il y a bien assez de gens ici. ... Quoi? Non tu n'es pas sérieuse là? ... Écoute, la maison est déjà pleine! ...

Retendant le téléphone à Doc, je le regardai surprise.

- Elle m'a raccroché au nez... Ses quoi, maintenant vous avez tous décidé de me tenir tête? Elle est en ville avec Will et Phil...

Poussant un soupire, je fermai les yeux une seconde.

- John va devenir fou...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 7 Déc - 0:43

Même ici je me sentais dans un petit cocon et je m'empressai de répondre à ses inquiétudes avec douceur et même de l'embrasser doucement faute de ne pouvoir la prendre contre moi je me reinstallai et le sommeil eut raison de moi et je replongeai dans le sommeil si bienfaiteur après des jours où j'ai à peine dormi. Je me réveillai le lendemain sous les babillage d'Ava qui était de bonne humeur... comme toujours.

 - Hé,  on va aller manger et laisser maman dormir D'accord? Viens là louveteau. 

 Je pris doucement Ava et allai la changer pour aller à la cuisine espérant avoir quelques instants tranquille. Cependant à peine arrivé elle me fut enlevé des bras par Jane qui la remit à Marie et me servi un regard lourd ene pointant une chaise. Je fronçai les sourcils et m'assied lentement regardant les deux femmes alors que Doc finissait son café. 

 - Jane?

- La tu mange. Marie et moi on s'occupe d'Ava.

 - Je pense que je sais si j'ai faim ou non.

 La soigneuse claquant une assiette devant moi. Je regardai le contenu et vraisemblablement je ne serais pas à jeun ce matin. Je remontai un regard vers elle les lèvres pincées. 

 - Je peux manger après...

 Jane plaqua ses mains sur la table et se pencha vers moi, son regard se plantant dans le mien.

- Après rien. Il est hors de question que je te vois comme je t'ai vu dans les derniers jours. Si tu veux aider Becky il faut que tu sois au meilleur de ta forme et visiblement... tu ne l'es pas. Mange, sinon je te jure sur la tête de Doc que je te fais engloutir cette assiette de force!

 Je risquai un regard vers Marie qui ne fit que hausser un sourcil. Je pris une longue inspiration et pris ma fourchette. Et commençai à manger lentement. C'est vrai que j'ai à peine manger mais dans l'état où Becky était je n'avais pas trop la tête à me nourrir comme un pacha. 

 J- Après tu iras te laver et te refaire une beauté. 

 -Putin Jane je suis plus un gamin!

J- Alors agi en homme! 

 Je fronçai les sourcils en l'entendant. Non mais il lui prenait quoi ce matin? Je posai ma fourchette et la toisai durement. 

 -Je peux savoir ce que tu as ce matin?

J- Ce que j'ai grand bébé c'est que je t'ai supporté, je t'ai épaulé pendant que Becky se remettait de ses attaques, de sa... deconnection et tu étais pâle comme la mort. Alors là je refuse que tu fasse la même putin de connerie. Aussitôt qu'elle ne va pas bien tu te laisse aller. Oh oui tu mange mais à peine même Ava mange plus que toi. Tu te lave oui mais tu ne te fais même pas au minimum la barbe. Donc ce matin tu vas faire tout ça.

 J'ouvris la bouche pour protester mais je fus interrompu.

 J- Je te jure que si tu ne le fais pas ça ira très mal pour toi John....

 M- Elle a raison jeune homme. Elle a besoin d'un homme fort, pas ce que j'ai vu dans les derniers jours.

 Je les regardai tour à tour les mains à plat sur la table pendant que Ava finissait son biberon.

 - C'est quoi? Vous vous êtes parler et décidé de me faire chier ce matin?

J- Exactement! J'en ai marre de te voir te détruire. Becky mérite mieux que ça!  

 M- Puis si elle t'a choisi c'est parce que tu as des couilles non? 

 Je les regardai finissant par manger d'un geste rageur et vider mon assiette en quelques minutes. Une fois terminé je posai mon assiette durement sur le comptoir et allai assiette la salle de bain et sauter dans la douche ou je pris un temps de dingue. Non mais merde! Elles étaient qui pour venir me dire quoi faire, comment faire et quand le faire dans ma propre baraque! Je me frictionnai avec frustration. Finissant par sortir de la douche, je me regardai dans le miroir et poussai un soupir. Ouais.... Je pourrais au moins tailler ma barbe. Ce que je fis et finissant par sortir de la salle de bain une serviette nouer autour de la taille et entrer dans la chambre alors que Doc en sortait. Les lèvres pincées je refermai la porte et allai à mon bureau et farfouillai pour me trouver un chandail.

 - Elles s'occupent d'Ava.
 
 Je le dis un peu sèchement continuant de fouiller mes tiroirs qui se refermai un peu durement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 7 Déc - 1:20

Tout le monde avait décidé du jour au lendemain de me tenir tête ou quoi? Je redonnai le téléphone à Doc surprise et rageuse avant de soupirer. Déjà que même moi, je trouvais qu'il y avait trop de monde ici, je n'imaginais même pas ce que John pouvait en penser. Doc fini donc par sortir de la chambre en riant doucement à mon commentaire alors que John entrait et semblait... Non était furax. Ne me regardant même pas il ce dirigea à son bureau et claquant les tiroirs me dit sèchement que les Jane et ma grand-mère s'occupaient de Ava. Je poussai un petit soupire avant de parler doucement.

- John? Regarde moi.

J'attendis qu'il se retourne pour lentement lever mon bras et de ma main valide lui faire signe d'approcher du doigt. J'attendis qu'il vienne s'asseoir avant de lui faire un petit sourire.

- En premier, je veux un baiser.

J'attendis qu'il s'approche et vienne chercher mes lèvres, ma main bougeant très lentement pour aller ce poser sur sa joue. Une fois que nos lèvres ce quittèrent, je l'obligeai à garder son visage près du mien en gardant ma main sur sa joue et lui fis un petit sourire, mon regard dans le sien.

- Ça va mieux là?

Je luttais pour rester lucide et parler clairement, mais dieu qu'il était beau, la barbe fraîchement taillé, les cheveux encore humide... Je devais cependant me concentrer sur ce que je voulais dire.

- Maintenant écoute moi d'accord et s'il te plait laisse moi terminer avant de grogner, ronchonner ou quoi que ce soit d'autre. Bientôt ça va frapper à la porte et ce sera Jessie, mon père et Phil. Attend! Laisse moi parler, s'il te plait.

Je gardai mon regard dans le sien, ma main toujours sur sa joue.

- Je vais les voir, les rassurer, mais moi aussi je trouve qu'il y a trop de gens ici. Ont a besoin de repos tous les deux et tout ce beau petit monde n'aident pas du tout. Aussi après les avoir vue un peu, je vais faire venir tout le monde ici et mis à part Jane et Doc, je vais demander si tout le monde peux ce trouver un autre endroit ou dormir et de ne plus tous venir en même temps. Est ce que ça te conviens?

Je lui fis un petit sourire. Ont avait besoin de Doc pour mes soins et de Jane pour aider pour Ava, mais mis à part eux les autres pouvaient soit retourner chez eux ou au moins nous laisser nous reposer un peu en allant dormir ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 7 Déc - 1:48

Ça me faisait chier de me faire rentrer dedans comme ça en me levant. Déjà que je croyais que j'allais être seul je me fait dire que j'agis en bébé gâté. Fais chier à la fin! Je mangeai rageur avant de prendre beaucoup de temps dans la douche pour finalement... bah me dire que Jane avait eu raison de me dire de tailler ma barbe. Donc une fois prêt et une serviette autour de la taille j'allai à la chambre les lèvres pincées encore frustré de mon matin de merde. Je fouillai mes tiroirs et les refermaient rageusement. Je dis sèchement qu'elles s'occupaient de notre fille. Je me retournai à sa demande et la vis à demi assise et haussai un sourcil. Je posai le chandail sur le bureau et allai la voir. Je m'assied donc et lui donnai ce qu'elle me demandai doucement pour me pas la faire grimacer de douleur. Quand je sentis sa main sur ma joue ma frustration, ma colère tomba d'un coup. Le calme revint en moi lentement. Quand le baiser se termina ellee força à rester prêt d'elle sa main encore sur ma joue. 

 - Beaucoup mieux ma princesse.

 Ce qu'elle ajouta ensuite me fut froncer des sourcils. Ne pas ronchonner, grogner... donc en clair j'aimerais pas ça.  Quand elle me dit que Jessie, Will et Phil allait franchir la porte j'ouvris la bouche pour rouspéter.  Non mais merde!!! J'ai pas envie d'une maison pleine!! Qu'ils foutent le camp! Je vais m'en occuper seul tiens! Je pris une inspiration pour la laisser continuer. La suite... ouais ça me convenait amplement. Je poussai un soupir de soulagement en fermant les yeux alors que sa main était encore sur ma joue. Je pris sa main et la pris doucement et la redescendit sur mon torse.

 - Ça me convient amplement. 

 Je reposai sa main sur elle et allai prendre son visage doucement entre mes mains pour caresser ses joues et retourner à ses lèvres longtemps finissant par rompre le baiser parce que... ben j'étais en manque d'air. Je vis la tasse sur la table de chevet et l'assiette vide. Une rôtie... non elle était pas.... Je remontai mon regard dans le sien... non elle était pas... J'etirai le bras et lui fis prendre quelques gorgées. Je la reposait sur la table de chevet.

 -J'ai oublié d'appeler Jessie. C'est pour ça qu'elle débarque. 

 Je me levai pour m'habiller laissant tomber La serviette au sol pour me revêtir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 7 Déc - 13:54

Dieu que parler aussi clairement demandait toute ma concentration. Le calmant de sa frustration qui venait de je ne sais ou, je lui dit ensuite, ma main toujours sur sa joue que trois autres personnes allaient arriver, pour ensuite le rassurer en lui disant que moi aussi je trouvais qu'il y avait beaucoup trop de gens dans la maison et que je règlerais la situation. Tenir ma main sur sa joue aussi longtemps me demanda un effort de dingue, mais juste pouvoir faire enfin ça me fit du bien. Prenant doucement ma main, il la descendis sur son torse, me disant que cela lui convenait amplement, me faisant légèrementr sourire. Il replaça ensuite ma main sur moi avant de venir doucement prendre mon visage et de caresser mes joues, me faisant soupirer de bien être. Venant ensuite chercher mes lèvres dans un long baiser qui me fit un bien fou, il ne les relâchas que lorsque l'ont fut à bout de souffle. Je le vis ensuite jeter un regard sur l'assiette vide et ma tasse de café avant de me regarder pour finalement me donner quelques gorgées de café et reposer la tasse sur la table de chevet.

- Doc voulait que je recommence doucement à manger...

J'haussai une épaule pour finalement grimacer suite à ce geste en soupirant. Je lui fit un petit sourire lorsqu'il me dit qu'il avait oublié de téléphoner à Jessie.

- Ça ne fait rien, elle serait venue quand même, elle veut s'expliquer...

Je soupirai pour finalement relever le regard sur lui lorsqu'il ce leva, pour finalement le voir laisser tomber sa serviette pour s'habiller.

- Tu es cruel là mon loup...

Je lui fis un petit sourire en coin, une lueure passant dans mon regard vitreux. C'était cruel de le voir ainsi et de ne pouvoir bouger... Je le laissai donc s'habiller en soupirant.

- Au fait, il s'est passé quoi pour que tu sois aussi furax ce matin?

Je lui fis un petit sourire me demandant ce que ma famille pouvait bien avoir fait pour le rendre aussi furieux à peine levé.

Jessie, Will et Phill finirent par arriver, mon père ce dirigeant aussitôt entré dans ma chambre pour venir me voir.

W. - Becky... Je... J'ai eux tellement peur...

En entrant dans la pièce il vavait sembler vouloir venir me prendre dans ses bras, mais une fois près de moi il avait réalisé probablement que cela ne ce faisait pas.

- Ça va papa... Tu le sais, je suis une battante. Je suis une Reeves après tout.

Je lui fis un petit sourire avant de tourner mon regard vers Phill et Jessie qui elle ce tenait sur le seuille de la porte et paraissait ésiter à entrer mal à l'aise.

- Jessie, arrête, ce n'est pas de ta faute, je te l'ai dit. Tu as fais ton boulot comme une pro, ses moi qui est merdée...

Elle s'avança et vint près de moi.

J. - Non Byck, j'aurais dû voir plus tôt qu'ils arrivaient... Je... Je suis tellement désolé...

Je regardai les deux autres qui semblèrent comprendre et nous laissèrent seule.

- Écoute moi attentivement Jess. C'est moi qui est merdé, j'ai été trop rapidement, j'aurais du attendre et le filer encore, mais je... J'ai...

Je baissai le regard mal à l'aise.

- Je n'avais pas la tête froide...

J. - TU AS QUOI? Tu veux dire que tu as foncée tête baissée? Quoi toi tu... Que tu... MERDE BYCK! À quoi tu a pensé pour agir ainsi?

- Je... C'est compliqué Jessie, mais ce qu'il a fait est horrible et ça m'a destabilisé...

J. - Dans ce cas tu aurais du envoyer Hunter! Ce que tu as fait est stupide et a cause de sa ont a faillis te perdre!

Une larme roula sur sa joue, me surprenant. Jamais je n'avais vue Jessie dans cet état.

- Jessie je... Je suis désolé... Je...

J. - Becky, je t'ai entendue rendre ton dernier souffle, je... J'ai crus un moment avoir perdue ma meilleure amie... Je t'ai entendue hurler comme jamais je n'avais entendue quelqu'un hurler sous la torture... Et tu me dis que ses par ce que tu n'as pas suivie les règles?

- Je... Jessie...

Elle ce leva et essuya sa joue.

J. - Ça va, mais aussitôt que tu vas mieux, c'est moi qui te donne un entrainement!

Je la regardai un moment surprise avant de pouffer de rire.

- Tout ce que tu veux Jessie.

Ont discuta un moment avant qu'elle ne laisse la place à Phill qui à son tour passa un moment avec moi et enfin ce fut le tour de Will que je n'avais jamais vue aussi blème.

- Ça va papa, ne t'en fait pas.

Il vint s'asseoir près de moi et me regarda un moment.

W. - Tu ne peux pas demander à un père de ne pas s'en faire pour sa fille. Doc m'a tout raconté Becky, tu as vraiment passé près cette fois...

- Mais ça va maintenant...

W. - Je ne veux pas te perdre toi aussi princesse...

Les paroles de mon père me secouèrent un peu. J'avais toujours su que j'étais la princesse de Waco, que j'étais aimée et tout, mais voir l'état de Will me perturba.

- Papa...

Rien ne s'ajouta sur le sujet puisqu'il sembla se secouer, mal a l'aise et parla d'autre chose. Après un moment, je lui demandai de faire venir tout le monde. Une fois ma famille réunie dans la chambre, je les regardai en souriant.

- Vous savez que je vous amies tous très fort et que j'adore vous avoir à la maison...

Will - Mais là ont est beaucoup trop nombreux hein?

Je hochai doucement la tête.

- Je dois me reposer et Hunter aussi, mais là ses impossible. Que diriez-vous, Will, Jessie et Phill d'aller dormir au club et de revenir me voir demain. Doc et Jane resteraient ici pour nous aider avec Ava et... Mes médocs.

Marie - J'ai une meilleure idée ma belle. Tout le monde vien dormir à la maison, Doc montre à Hunter pour les soins et les médocs et ensuite lui et Jane prenne Ava pour une nuit ou deux. Vous serez ainsi seul tout les deux et pourrez vous reposer, chose dont vous avez cruellement besoin tous les deux. Aussi en ayant tout le monde ou presque à la maison ont sera certain de ne pas tous venir te voir en même temps...

Je tournai mon regard vers John en haussant un sourcils.

- Tu en pense quoi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 7 Déc - 15:41

Déjà me faire rentrer dedans à peine réveillé pour ensuite apprendre que trois autres allaient débarquer ici suffisait à me faire péter un câble. J'avais envie de m'enfuir et de l'emmener loin cacher et que personne ne sache ou on était. Mais bon... le simple fait de la voir à demi assise, sa main sur ma joue et... ben qu'elle soit un peu lucide suffisait à ce que je me tienne tranquille. Donc mon regard se posant sur l'assiette elle me dit que Doc voulait qu'elle commence à manger tranquillement. Je réprimai un soupir de soulagement. Pas que j'aimais pas les enfants mais...deux??? Non Ava était la seule et resterait la seule. Donc une fois son café bu je m'excusai de ne pas avoir appeler Jessie. Mais d'un côté je l'aurais appelé ça n'aurait rien changé à sa venue. 

 - Elle est inquiète tu ne peux pas lui en vouloir.

 Je me levai donc pour être au moins présentable à la venue des trois autres qui debouleraient ici.à sa remarque je relevai la tête enfilant mon boxer et me passai une langue sur les lèvres un esquisse de sourire se dessinant sur mes lèvres pour finalement attraper mon chandail.

 - Ce n'est pas la première fois que tu me vois m'habiller pourtant. 

 Un lueur c'était allumé dans mon regard moi aussi finissant par enfiler mon jeans et sa question me fit baisser le sourire et fronçai les sourcils. Je m'appuyai sur le bureau en croisant les bras.

 - Jane à décidé de me faire manger ce matin. Je pensais que je serais seul avec Ava mais elle a fini dans les bras de Marie alors que Jane m'a obligé à m'asseoir et manger.

 Je baissai la tête une seconde fixant mes pieds car on dira ce qu'on voudra ça m'avait fait chier royalement de m'être faire prendre pour un gamin. Je relevai la tête mon regard tomba dans le sien.

 - Je sais pas ce qu'elle avait ce matin mais elle était en colère. Et pour me dire ensuite d'aller prendre ma douche et me refaire une beauté quoi. Et je crois que ta grand-mere à participer à ça. Ça m'énerve quand elle fait ça. Elle aurait pu attendre que j'ai fini avec Ava mais non! Il aurait fallu....

 Je m'interrompis en poussant un soupir. Oui ça touchait mon ego de mâle et ça m'agaçait. Je m'avançai et allai m'asseoir sur le lit et prit doucement la main de Becky. 

 - Mais ça va. Quand ils arriveront tu pourras prendre tout le temps qu'il faut avec eux. 

Finalement ils arrivèrent et Will entra suivit des deux autres. Je me levai et laissai le trio avec Becky. Quand j'arrivai dans la cuisine Jane leva un regard vers moi et me fit un petit sourire.

 J- Tu es beaucoup plus beau.

 - Je vais dehors un peu.

 La soigneuse hocha lentement la tête. Un long moment elle le regarda avec un petit sourire compatissant. Elle regrettait de l'avoir bousculé ce matin mais si elle ne le faisait pas il deviendrait aussi faible que sa belle. 

 Je m'assied donc sur une chaise poussant un long soupir. C'était calme dehors et Buddy se réjouissait à courir.

A- Ya trop de monde non?

 Je sursautai en entendant l'ancien parler. Putin il était caché  ou lui? Mon regard noir se planta dans le sien. 

A- Tu peux le dire. Je vais comprendre.

- Un peu oui. 

Je reportai mon attention sur la piscine profitant de ses quelques minutes de calme. L'ancien vint prendre place attentions mes côtés silencieux lui aussi. J'avais toujours aimé cet homme discret. Il faisait pas chier personne et ne posai pas trop de question.

A- Je leur ai dis de te foutre la paix ce matin.

 - Visiblement ça n'a pas fonctionné.

L'ancien émit un petit rire moqueur avant de ce tourner vers moi.

A- Tu connais mal les femmes de ce club toi. 

Je n'ajouta rien mais je crus entendre Jessie gueuler contre Becky. Je me levai et allai à l'intérieur pour aller lui dire de se calmer un peu, que Becky n'avait pas besoin de ça mais mon pas fut stoppé quand j'entendis que... elle avait pas la tête froide??! Putin! Mais... c'était pas elle ça!  C'est pas comme ça que je l'avais formée! Je fini par m'asseoir attendant que tout se termine alors que tout me tournait dans la tête.

J- TOI!

 Je relevai le regard alors que je vis une Jessie chamboulée qui me pointait du doigt.

 J- Quand elle seras en état de se battre tu me le dis!

- Je vais...

- Non! Moi! 

- Ok...ok je vais t'appeler 

 Je fini par pousser un soupir las en me frottant le front. Mais c'était quoi cette bordel de journée? Finalement quand elle appela tout le monde je me glissai dans la chambre me tenant près d'elle sans un mot mais approuvant intérieurement ce qu'elle disait. Oui tout seuls! Plus personne foutez-nous la paix! Bon ok Doc et Jane ça allait on avait quand même besoin d'eux. Mais la proposition de Marie me surprit. Bon j'étais pas inquiet Jane s'occupais comme un charme d'Ava mais ma fille loin de nous, de sa mère?  Je réfléchissait rapidement quand Becky me demanda ce que j'en pensais. Je la regardai un moment partagé entre que Ava reste ou non. En même temps juste être quelque temps ensemble ça aiderait. Je plantai un regard dans celui de Jane. 

 - Tu vas...

J- Ça va aller t'inquiète pas.

- Oui je pense que ça serait mieux ainsi.

 Je sortis donc préparer un sac pour Ava vérifiant au moins quatre fois son contenu. Jane me mit ma fille dans les bras et me fis signe d'aller voir Becky. Je revins donc à la chambre et posai Ava près d'elle pour quelle puisse la toucher. Je saluai tout ce beau monde et quand vint le temps de Will il planta son regard inquiet dans le mien.

W- Tu veille sur elle.

Je hochai la tête et lentement un à un après des aurevoirs et des dernières salutations j'allais chercher Ava et la donnai à Jane non sans que le coeur m'arrache. Je ne comprenais pas pourquoi LÀ en ce moment ça me faisait le plus mal mais j'aurais garder Ava. Finalement tout le monde parti je retournai à la chambre et poussai un long soupir.

 -Enfin....

 J'allais sur le lit couchant ma tête doucement sur ses cuisses et tout aussi doucement pris sa main et la posai sur mon torse. Bon j'avais les pieds qui pendaient au bout du lit mais c'était la seule manière ou on pouvait se coller un peu. J'effleurai sa main du bout de doigts et me perdre dans ce mouvement un moment avant de relever le regard vers elle.

- Jessie ma fait promettre de l'appeler quand tu seule ras en état.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 7 Déc - 20:04

Je peinais à rester lucide, mais je m'y forçais. Pour John et Ava, mais aussi pour ne pas succomber encore une fois à ce bien être que m'apportait cette brume doucereuse, mais factice. J'espérais qu'ainsi, l'arrêter complètement serait moins pénible. Ce levant pour s’habiller, John laissa tomber sa serviette, me faisant lâcher un petit commentaire tendis qu'une lueur passait dans mon regard. Relevant la tête, son regard rencontra le mien, brillant de la même lueur et un esquisse de sourire ce dessina sur ses lèvres, me faisant arrêter le coeur une seconde. Là il ce montrait encore plus cruel. Si attirant, mais hors de ma porter... Je le laissai s'habiller, mais fini par lui demander ce qui l'avait rendue si furieux. Avoir sus, je me la serait fermée. Aussitôt il m'expliqua, son sourire ayant disparut et sa rage revenue... Lorsqu'il fini de parler, me disant que ça allait, je lâchai un petit soupire, ma main dans la sienne.

- Oui ma grand-mère devait surement être de mèche avec elle. Comprends-tu au moins pourquoi elles ont fait ça?

Je lui fis un petit sourire, mon regard restant rivé au sien.

- Par ce qu'elle tienne à toi. Tu te néglige, au détriment de ta propre santé pour prendre soin de moi, mais si toi aussi tu tombe, qui prendra soin de nous deux? Et de Ava? Je ne serai pas remise de ça dans une semaine mon loup, je peux en avoir pour encore un mois, peut être même plus... Au rythme ou tu allais, tu n'aurais jamais tenue...

Je lui fis un petit sourire en coin.

- Et je dois avouer que je préfère t'embrasser lorsque ta barbe est taillée que comme ce matin.

Les autres finirent par arriver. Je me fis engueuler par Jessie, je discutai un peu avec Phill et j'eu droit à une discussion un peu malaisante avec mon père. Suite à quoi je fis venir tout le monde dans la chambre pour gentiment les foutre à la porte. J'avais besoin de repos et visiblement John aussi et c'était impossible avec tout ce monde. Heureusement ils comprirent rapidement et ma grand-mère fit même une proposition pour simplifier la vie de tous. Jetant un regard à John, je demandai ce qu'il en pensait. Après sa réponse, je regardai Jane.

- Je veux voir Ava demain par contre.

Elle hochât la tête, suite à quoi je tournai mon regard sur mon père qui encore semblait en état de choc, blême comme la mort.

- Et toi aussi papa.

Suite à quoi je regardai Jessie.

- Je n'en ai pas la force aujourd'hui, mais je te promet de t'expliquer ce qui m'a fait faire cette connerie...

Jessie - T'a intérêt!

John revint dans la chambre avec Ava qu'il plaça près de moi. Mes doigts ce retrouvèrent aussitôt dans sa main. Ils sortirent ensuite un par un de la chambre après être venue me saluer doucement. L'ancien traîna de la patte venant me voir en dernier.

A. - Ne tient pas tête à John pour tes médocs, si non ses moi qui viendrai te le donner.

Je le regardai surprise.

A. - J'étais avec Doc lorsqu'il venu te chercher. Voir ton corps sans vie... John en a assez à gérer comme ça, ne lui complique pas la tâche princesse, tu sais qu'il ne t'en donneras jamais plus que nécessaire.

- Promis...

Il me donna un baiser sur le front et sortie. John fini par revenir chercher Ava. J'étais épuisée, vidée du peu de force que j'avais. Revenant dans la chambre mon homme poussa un soupire avant de venir sur le lit, posant sa tête sur mes cuisses et prenant ma main. Je commençais à avoir de plus en plus de mal à luter pour rester lucide.

- Je vais en baver, mais je le mérite...

Je poussai un soupire.

- J'ai perdue le contrôle. J'aurais du te donner ce contrat aussitôt que j'ai compris de quoi il retournait... Je... C'était un genre de Kincaid...

Fermant les yeux, je soupirai tristement à nouveau.

- J'ai merdé, je le sais... Et Jessie à tout les droits de m'en vouloir. Elle est resté au téléphone à m'écouter hurler et... Elle est resté au téléphone jusqu'à ce que Doc arrive... Elle à tout entendue...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 7 Déc - 20:50

Je fini de m'habiller quand elle me demanda le pourquoi de ma colère de se matin. Je lui expliquai donc que Jane avait décidé ce matin de me tenir tête et ainsi prendre les rennes et que j'avais rien à dire. Je fini par lui dire que ça allait maintenant. Je gardai mon regard dans le sien un peu honteux. Je tripotai mes doigts en l'entendant.

 - Je sais Lutine mais tu sais que j'aurais repris le dessus. C'était.. le temps que je m'assure que tu ailles mieux. 

 Mon regard brilla un peu plus quand elle dit qu'elle aimait mieux ma barbe taillée. 

 - Je peux la raser au complet aussi.

 Je savais qu'elle aimait pas ça. En plus j'avais l'air d'un gamin! Ça me rajeunissants comme pas possible et il faut se le dire j'étais beaucoup moins menaçant. Je fini donc par la laisser parler au trio pendant que je disparaissais dehors. Finalement je revins quand j'entendis Jessie hurler sa vie. Bordel... la paix! Mais j'arrêtai quand j'entendis qu'elle avait pas la tête froide. Finalement après une promesse à Becky, et l'explication à sa famille lentement ils quittèrent après que Becky ai pu avoir quelques minutes avec Ava. Quand tout le monde furent parti je me couchai en travers du lit et posai ma tête sur ses cuisses doucement et prenant sa main pour la poser sur moi l'effleurant de mes doigts finissant par lui dire que Jessie m'avait fait promettre de l'appeler. 

 Quand elle me dit qu'elle allait en baver je fronçai légèrement les sourcils. Bah... c'est clair qu'elle allait en baver à voir comment Jessie était. Je me relevai sur mes coudes sa main toujours sur moi le coeur s'accélérant un peu.

 - Quoi?

 Un genre de Kincaid? Putin mais c'était quoi cette connerie? Cependant je me calmai quand elle me dit que Jessie avait tout entendu. Je poussai un soupir et me replaçai sur elle doucement.

 - Alors je comprends pourquoi elle m'a fait promettre.

 Je posai ma main sur la sienne les souvenirs de sa vue entrant dans la maison. 

 - Jane est arrivé avec Ben pour. ..ben me préparer j'imagine. Quand ils sont entré je...

 Je me mordis la lèvre un moment avant de poursuivre.

- J'ai eu peur Lutine. J'ai eu l'impression que... on m'en levais ma vie. Je sais que tu n'aime pas ça mais... Je me suis refermé sur moi le temps qu'il s'occupe de toi. C'est après que j'ai appris que....

 Je fermai les yeux et fini par me relever une nouvelle fois sur mes coudes un lueur de panique et d'inquiétude dans le regard.

 - Ne me refais jamais une peur pareille Lutine. Jamais tu m'entends? 

 J'etirai le cou et allai l'embrasser avec la force du désespoir. Je restai un long moment contre ses lèvres avant de la relâcher et de replongeai mon regard dans le sien.

 - Ava à besoin de sa mère. Moi j'ai besoin de toi. Plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 7 Déc - 21:49

J'avais écouté ce qui avait mis John dans un tel état et lui avait finalement dit le fond de ma pensée. Si seulement il savait combien il était difficile de rester lucide et cohérente, de discuter simplement comme je le faisais... Ça me demandait une énergie de fou. Cependant, même si j'aurais eux à être seule un moment, je ne me serais pas laissé aller. Je fini cependant par lui dire que de toute façon j'aimais beaucoup mieux ses baiser lorsque sa barbe était taillée. Je plissai légèrement du nez lorsqu'il me dit qu.il pouvait tout simplement la raser au complet.

- Ne fait pas ça... Ta barbe bien taillé et tes cheveux en broussaille, te donne ce je ne sais quoi qui me fait tout simplement fondre.

Une fois le trio venant de Waco arrivé et tout le monde repartie, je voyais enfin l'occasion que l'ont puisse réellement nous reposer. Je profitai un moment de ce moment d’accalmie, juste lui et moi, collé comme nous le pouvions. Cette accalmie fut cependant de courte durée lorsqu'il me parla de ce que Jessie lui avait fait promettre. Je savais qu'en comprenant ce qui c'était passé lui aussi m'en voudrait... Je lui expliquai lentement ce qui c'était passé, précisant que je savais très bien la grave erreur que j'avais commise. Lorsque je le vis ce redresser sur ses coudes et sentis son coeur s'affolé, je fus certaine que lui aussi m'engueulerait, mais il fini par ce recoucher en soupirant. J'écoutai ensuite ce qui c'était passé ici pendant que j'étais... Dans ce noir glacial ou je ne voulais jamais retourner. Je fronçai les sourcils un moment lorsqu'il me dit qu'il c'était refermé, mais je le comprenais. Lorsqu'il ce redressa sur ses coudes, je me mordis la lèvres en voyant ce qu'il y avait dans son regard. Je n'eux pas le temps de répondre que ses lèvres venaient chercher les miennes avec un espèce de désespoire indescriptible. Un long moment plus tard, il relâchat mes lèvres pour en rajouter une couche sur ce sentiment de culpabilité qui déjà me grugeait.

- Je... Je vais tout faire pour que plus jamais cela n'arrive.

De toute façon je ne savais même pas si je pourrais reprendre les armes et ça c'était si j'allais avoir envie de les reprendre. Car pour le moment, je ne savais plus. J'allais devoir attendre d'avoir l'esprit clair pour y réfléchir et de savoir si ma main serait à nouveau complètement opérationnel. Je mis ses pensées de côtés sur la montagne de choses que je mettais de côté depuis mon réveil et me concentrai sur John.

- Je sais que je me répète mais... Je suis désolé mon loup...

J'aurais préféré qu'il m'engueule finalement. Je me sentais comme une vrai merde après Doc, Jessie, Will, l'ancien et maintenant lui... J'allais devoir me racheter auprès de tout le monde lorsque j'aurai l'esprit clair. Une larme roula sur ma joue alors que je gardais mon regard dans celui de John.

- Je suis tellement désolé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 8 Déc - 0:28

Je haussai un sourcil en entendant le compliment qu'elle me dit. Ainsi elle aimait mon look mauvais garçon? Ok je m'n doutais un peu mais qu'elle me le dise aussi clairement.... enfin la morphine n'avait pas que des mauvais côtés finalement. Enfin une fois tout le monde qui vint prendre de ses nouvelles, et qui finalement partirent je m'allongeai sur elle, enfin en paix et surtout seuls tout les deux. J'étais bien avec sa main sur moi alors que je lui dis que Jessie m'avait fait promettre de la rappeller. Quand elle parla ensuite je l'écoutai finissant par me redresser sur mes coudes en l'entendant me dire que c'était un genre de Kincaid. J'aurais pu lui sauter à la gueule mais je préférai ne rien dire.. enfin sauf que je comprenais pourquoi Jessie m'avait... ordonné en fait de la l'appeler.

Je lui dis à mon tour comment j'avais vécu la chose me relevant et lui jetant un regard paniqué et inquiet et lui faisant promettre de ne plus jamais me faire un truc pareil. Je voulais qu'Elle me le promette, elle me jure sur la tête de tout les saints du ciel qu'elle ne referait jamais ce qu'elle a fait. Bon en fait ce n'était jamais une certitude dans notre métier mais je voulais au moins l'entendre me le dire. Bon elle le dit et je fus rassuré comme je pouvais l'être. Elle me répétai qu'elle était désolé mais... elle était là. avec moi c'était tout ce que je voulais. Je me redressais lentement en voyant une larme sur sa joue. Je posai sa main sur elle pour m'asseoir face à elle et plongeai mon regard noir de nuit dans le sien.

- Hé.... lutine calme-toi, ça va d'accord.

Je pris son visage doucement entre mes mains et fouillai son regard perdu un peu dans un nuage.

- Tu es là, ici. avec moi. Je ne peux demander mieux. Tu es revenu malgré tout ce que tu as eue.

J'essuyais la larmes qui roulai sur sa joue ne la lachant pas du regard.

- Calme-toi. On va dormir un peu, ensemble. On en a de besoin et j'ai besoin que ma petite femme ce repose d'accord? Je ne te lâche pas, et promis je ne me rase pas, et je ne serais plus cruel a me balader en serviette.

Une lueur moqueuse passa dans mon regard ne serait-ce que pour lui faire revenir le sourire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 8 Déc - 12:37

Jamais je ne m'étais autant planté de ma vie. Jamais je n'avais vue mes proches dans un tel état, à m'en tenir tête comme jamais auparavant ou à complètement paniquer comme je l'avais vue chez Will et John. La morphine ne m'aidant pas du tout à contrôler mes émotions ou tout simplement à filtrer ce que je devais dire ou garder pour moi, je lui dis à nouveau que j'étais désolé, une larme roulant sur ma joue. Cette phrase devenait une vrai ritournelle depuis mon réveille. Je ne cessais de dire à tous que j'étais désolé, mais surtout à John. Posant ma main sur moi, il s'assis et plongea son regard dans le mien. Prenant mon visage, son regard sombre ce riva au mien. Dieu que j'aimais me perdre dans ce regard, m'y plonger complètement et ne plus penser à rien... Oui j'étais revenue, en grande partie grâce à lui. Il m'avait aidé à me battre en me parlant, en m'encourageant. Un petit sourire fini par apparaître sur mes lèvres lorsqu'il m'appela sa petite femme, avant que je ne rie légèrement en entendant sa promesse.

- Ha non, tu continus d'être cruel, je ne serai pas toujours immobile...

La lueur moqueuse dans son regard ce refléta dans le mien avant que ma main valide n’aille ce poser ur son torse. Dieu que j'aimerais faire plus... Le toucher plus, aller me perdre dans ses bras, aller parcourir sa peau, sentir ses lèvres parcourirent la mienne... Un peu perdue dans ses pensées et mes désirs, ma main monta a son cou ou je tirai faiblement pour qu'il ce rapproche et aller chercher ses lèvres. Je voulais ne plus penser à rien et je connaissais un bon moyen d'y arriver. Lorsqu'il fini par approcher je l'embrassai doucement avant de glisser dans son cou allant mordre ce petit nerf sensible que j'aimais tellement mordiller désormais, pour ensuite remonter à son oreille.

- Aide moi à ne plus penser à rien...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 8 Déc - 14:32

De la voir arriver aussi.... mal en point m'avait instantanément fait un coup de masse en plein coeur. Pour que j'ai besoin de m'accrocher à la table  pour ne pas table il fallait que ça me sonne. Oui je m'étais refermé sur moi sans un mot, mon regard suivant leurs mouvements. Mais ce ne fut rien quand j'appris qu'elle avait du être réanimée. Je lui demandai de me promettre de ne plus me faire cette peur un peu en panique, inquiet comme pas possible. Je savais bien que c'était factice comme promesse vu notre train de vie mais au moins ça servait à me rassurer. 

 Quand je vis son regard, et sa petite larme sur sa joue je me redressai lentement et pris son visage entre mes mains et lui parlai gardant mon regard dans le sien mes pouces essuyant sa petite larme. La rassurer qu'elle était la avec moi et que c'était ça l'important. Jamais je n'avais eu aussi peur de la perdre que maintenant mais elle était à mes côtés, avec moi. Son regard était vitreux et non je n'avais jamais aimé ça mais présentement c'était vital qu'elle ai ses medocs. Finissant pas lui promettre que je ne me rasera us pas et que j'allais arrêter d'être cruel. Je fus plutôt content qu'elle me fasse un sourire et qu'elle me dise de continuer à être cruel. 

 - Comme tu voudras...

 Je me perdis dans son regard alors que ça main se posa sur mon torse, remonta à mon cou me faisant frissonner. Quand elle fit une pression pour que je me rapproche je le fis doucement et répondis à son baiser avec la même douceur jusqu'à ce qu'elle descende à mon cou et mordiller ce point sensible qui me fit me crisper et soupirer. Elle remonta à mon oreille et me chuchota... non attends là... j'avais mal entendu! Bien que j'en avais envie c'était clair qu'elle... ben elle était loin d'être en état. Je me relevais doucement appréhendant déjà sa déception. 

 - Becky... non...

 Je me mordis la lèvre une seconde baissant le regard. Je me reculai à quelques centimètres d'elle et mon regard remontant dans le sien.

 -  Pas dans l'état où tu es. Allez on va dormir un peu... 

 Je me levai doucement et allai fermer les rideaux pour revenir vers le lit et l'aider à se coucher. J'enlevai mon chandail et pris place à ses côtés tourné sur le côté et mon regard dans le sien. Je le rapprochai le plus possible d'elle et allai chercher sa main que je repliait contre moi collé à mon torse. Pendant un moment je ne dis rien mon regard fouillant le sien.

- Aussitôt que tu es en état on pourras faire tout ce que tu veux D'accord. Mais présentement je veux juste me reposer avec toi. Tranquille.

 Je m'étirai et collai mon front au sien en poussant un soupir d'aise et fermai les yeux maintenant tranquille et calme de savoir la maison vide
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 0:56

Hors de question que je ne vois plus mon homme se promener en serviette, ça ce serait cruel... Me perdant dans son regard, une lueur amuser brillant dans nos prunelles, je fis la seule chose que je pouvais faire en ce moment. Soit bouger ma main valide et la poser sur son torse, allant y sentir les battement de son coeur avant de lentement glisser jusqu'à son cou pour doucement le ramener à moi. J'avais envie de me perdre dans ses bras, de ne plus penser à rien et simplement que l'ont ce laisse aller. glissant mes lèvres dans son cou, j'allai mordiller ce nerf que je savais si sensible avant de remonter à son oreille et de lui souffler ma demande. Sa réaction cependant fut tout autre que ce à quoi je m'attendais. John avait toujours répondue à mes appelles, jamais il ne m'avait repoussé ou n'avait refuser une demande de ma part. Je fus donc surprise de l'entendre me dire non après c'être relever. Ce mordant la lèvre. il baissa le regard un moment alors que la surprise faisait place à la déception et à l'incompréhension. Quoi? Dormir? Mais je ne voulais pas dormir... Je ne voulais pas sombrer dans le sommeil alors que mes pensées tournoyaient comme pas possible. Je le regardai ce lever et aller fermer les rideaux avant de revenir pour m'aider à me coucher. Enlevant son chandail, il pris place à mes côtés et plongea son regard dans le mien. Ce rapprochant, il vint prendre ma main qu'il amena à son torse. C'était quoi cette journée de merde ou tout le monde me tenait tête ou me disait non? Malheureuse et mal à l'aise, j'avais envie de fuir, mais mon corps ne me permettait même pas ça. Je ne pouvais même pas aller dans un bain me détendre et me remettre, ou encore aller frapper un peu dans le foutu sac, faire sortir la culpabilité et maintenant la gêne qui me pesait. Je ne pouvais rien faire d'autre que de rester là, couché et immobile à attendre la prochaine chose qui arriverait... Après un moment à ne rien dire, John fini par dire quelque chose.

- D'accord...

J'avais à peine murmuré, le coeur me martelant la poitrine. Pendant un long moment, je restai éveiller à regarder John, son front collé au mien, combattant le sommeil, avant de finalement ne plus avoir aucune force et de sombrer dans les bras de Morphée. Je dormis un long moment, paisible, avant que ce qui me troublait ne vienne me hanter. Doc, Jessie, mon grand-père, Will et John me hurlaient dessus, me reprochant d'avoir agis stupidement et d'avoir faillis y laisser ma peau. Je n'entendais que des phrases ici et là tellement tout le monde me criaient dessus en même temps. As-tu pensé à Ava? Ou est ce que tu avais la tête? À quoi ça sert de prendre soin de toi si tu fais de telle conneries? Tu es la pire tueuse à gage qui existe? Qui doit encore s'occuper de tout hein? Je ne cessais de répéter que je savais et que j'étais désolé, des larmes roulant sur mes joues. Ma grand-mère fini par entrer dans la pièce en hurlant aux autres de ce la fermer avant de tourner un regard déçu dans le mien en me disant qu'elle pensait qu'en temps que sa petite fille je serais meilleure que ça et qu'elle était horriblement déçue que ma mère soit partie pour laisser un fille telle que moi. Ce fut le coup de trop. J'avais atrocement mal, mais je m'en foutait. J'éclatai en sanglot, répétant inlassablement que j'étais désolé, que je ne voulais pas... Le coeur tambourinent dans ma poitrine, je finis par ouvrir les yeux et voir entre mes larmes que ce n'était qu'un rêve, que personne ne m'avais dit tout ça, que ce n'étais que ma culpabilité qui me pesait trop.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 1:27

Elle savait quoi faire pour que je réponse à son appel et j'étais disons... assez réceptif.  Cependant je me relvai lentement pour lui dire non. Si elle ça la surprenait moi ça m'avait pris tout mon courage pour refuser. Cependant dans l'état où elle était il valait mieux qu'elle dorme un peu, qu'elle se repose. Je me reculai un peu lui disant d'ailleurs. Oh je vis bien qu'à son air c'était loin de ce qu'elle voulait mais c'était mieux ainsi... Malgré la forte envie. Je me levai donc pour aller fermer les rideaux et enlever mon chandail. Je l'aidai à se coucher et m'étendit à ses côtés prenant sa main et la regardai longuement sa main contre moi. Plus tard. Quand elle ira mieux elle pourra faire ce qu'elle veut. Je me rapprochai pour au moins collé mon front contre le sien. Je fermai les yeux soupirant d'aise car elle était la avec moi. Je ne sais combien de temps je sentis son regard sur moi mais le si Mme il eu raison de moi et je sombrai dans le sommeil. Un sommeil sans rêve malgré tout se qui a pu se passer. Comme si mon esprit remettait ça a plus tard. Ce qui me réveilla fut les sanglots et les "Desolé" de Becky. Je bâtis des cils tentant de me repérer dans le temps et l'espace. Finalement la réalité me fit une claque en comprenant que Becky pleurait à chaude larmes.

 -Becky?

 Aussitôt je relâchai sa main et me dressait sur un coude et essuyait ses joues ravagé de larmes. Mon regard tenta de trouvé le sien à travers la marée d'eau qui inondait ses yeux noisettes.

 -Ça va, calme-toi.  Regarde-moi...

 J'attendis que ça se calme un peu à travers des mots, des hoquets de peine. J'étais pas super doué pour une femme en pleur mais je tentais au moins d'être là pour elle.

 - Ma princesse calme-toi. Ça va aller... 

Si elle avait mal ça se voyait pas vraiment à travers ce torrent qui prenait possession de son corps. Toujours prêt d'elle sur un coude j'eus une idée un peu conne mais je me dis que je ne risquais rien de l'essayer. Si ça calmait Ava... pourquoi pas elle? Je me mis à fredonner doucement la berceuse à Ava jusqu'à ce qu'elle se calme. Je ne risquais rien même si je passai pour un idiot de première.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 1:57

Je ne voulais pas dormir, je savais ce qui allait arriver et je ne le voulais surtout pas, mais le sommeil eux raison de moi. Un long moment je dormis d'un sommeil paisible, mais ma culpabilité vint finalement me hanter, probablement dû à la morphine qui lentement devait maintenant quitter mon corps. Tout le monde me hurlaient dessus, me reprochant ma stupidité dans ce contrat, mais ce fut finalement ce que me dit ma grand-mère qui me fit éclater. J'éclatai finalement en sanglot, répétant que j'étais désolé. Je fini par me réveiller, ouvrant les yeux sur la réalité, mais n'arrivant pas à calmer mes sanglots. Ce redressant sur un coude, John vint essuyer mes joues, me parlant doucement. Mon regard brouillé par les larmes alla s'accrocher au sien.

- Je... Désolé...

Je n'arrivais même pas à former une phrase complète à cause des hoquets provoqué par mes sanglots. Je ne pouvais même pas aller m'accrocher à lui comme je l'aurais fait en temps normal, je ne pouvais rien faire du tout... Soudainement, John ce mit à fredonner, me surprenant. Les hoquets n'arrangeaient en rien la douleur qui revenait peu à peu dans mon corps, mais pour le moment je m'en foutais pas mal, je n'avais que ce que je méritais. M'accrochant au regard de John et au son de sa voix, je me calmai peu à peu. Les hoquets finirent par arrêter et ma vision par s'éclaircir, me permettant de me perdre dans son regard de nuit.

- Je... Merci mon loup.

Je me concentrai à respirer normalement. J'avais mal, mais Doc devait avoir donné des heures précises pour mes doses et déjà que je ne voulais pas trop les prendre, je n'allais certainement pas faire en sorte de les devancer.

- Excuse moi de t'avoir réveillé, ce... C'était un cauchemar. Tu peux te rendormir...

Je soupirai et tentai de calmer chacun de mes muscles pour calmer la douleur et mon coeur qui battait la chamade suite à cette crise de larme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 2:36

J'avais fini par m'endormir et dormir paisiblement. Me reposer tranquille. Bon j'aurais voulu au moins passer un bras sur elle mais comme elle avait des côtes cassées je m'abstint. Finalement se fut des sanglots et des Desolé répéter en une ritournelle sans fin qui me tira de mon sommeil. Je battis des paupières pour voir Becky en pleine crise de larmes le tout parsemé de hoquets. Je me relevai sur un coude et tentai de percer ce rideau de larmes mais je savais que c'était un peu peine perdue. Je me risquai à lui fredonner une berceuse. Je me disais que si ça calmait ma fille alors elle aussi. Puis c'est pas comme si c'était la première fois qu'elle m'entendait.

 Lentement ses pleurs se calmèrent ainsi que ses hoquets. Je continuai ainsi jusqu'à ce qu'elle se calme. Après un moment son regard vint fouiller le mien alors que je terminai de fredonner.

 - Quand tu veux ma princesse.

 Je chassai les mèches folle de son visage en essayant de ne pas trop lui faire mal. Quand elle me dit que c'était simplement un cauchemar que je pouvais me rendormir je secouai lentement de la tête. 

 - J'ai plus sommeil. Je pourrais aller faire réchauffer une des nombreuses soupe que Jane à fait.

 Je la regardai et vit qu'elle avait mal mais ne me le dis pas. Je me levai lentement et fouillai pour trouver la bouteille de medoc. Je restai un moment là bouteille dans les mains. Je lui avais servis tout les sermons du monde, je lui avais dit de faire un choix entre ses medoc et moi et là... c'est moi qui devait lui donner. Mon regard resta sur la bouteille, les sourcils froncés. Je ne pouvais pas lui faire ça... pas après tout ce que je lui avais dit! Je ne pouvais pas lui injecter cette chose de mon plein gré! Mais en même temps si je ne le faisais pas c'est elle qui aurait mal, elle ne reprendrait pas du mieux. Doc, Jane, Will et j'en passe m'en voudrais car je n'avais pas bien pris soin de Becky. Lentement je relevai le regard vers elle. Elle était lucide oui mais elle avait mal... Je tournai et retournai la bouteille dans mes doigts. Je tournai le regard vers mon cadran et poussai un soupir. 

 -  Il reste encore une bonne demi-heure... tu veux attendre encore un peu ou je peux te les donner tout de suite... 

 C'était beaucoup me demander ce truc mais j'avais promis à Doc...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 14:16

J'allais devoir parler avec tout le monde si je voulais avoir l'esprit tranquille, si je ne voulais pas continuer à faire d'horribles cauchemars. Remerciant John, je fini par lui dire que ça allait et qu'il pouvait ce rendormir. J'avais mal, mais j'étais enfin un peu plus lucide et je voulais le rester un moment. Il secoua cependant la tête, me disant qu'il n'avait plus sommeil avant de me proposer d'aller faire réchauffer une soupe.

- Oui, ce serait vraiment bon.

Je tentais de cacher la douleur, serrant les dents pour ne pas le montrer, préférant avoir mal, mais être au moins un peu lucide. Je le vis alors prendre la bouteille de médoc ce qui me fit soupirer. Je ne dis rien cependant, j'avais promis à l'ancien de ne pas compliquer la tâche. John resta un moment à regarder la bouteille, semblant hésiter. Il fini par remonter le regard dans le mien, tournant la bouteille entre ses doigts avant de finalement regarder l'heure et pousser un soupire.

- Non, attend... Ça va aller pour le moment et je ne veux pas en prendre plus que nécessaire.

Je le regardai un long moment, voyant comment m'en donner lui même semblait difficile. Je fini par lui faire un petit sourire.

- Aller, vient ici mon loup, la soupe peut attendre, de toute façon je ne crois pas être capable de m'asseoir maintenant.

Je lui tendis ma main valide en grimaçant légèrement pour qu'il approche.

- Je sais que c'est difficile de m'en donner, mais... Il semblerait que l'ont ai pas le choix et j'ai promis d'être sage et de ne pas te compliquer la tâche.

Je me perdis un moment dans son regard de nuit, ce regard qui avait toujours su m'hypnotiser et me calmer.

- Ça va aller mon loup, ce n'est que pour un moment, ensuite je vais pouvoir arrêter de prendre ce truc.

Je lui fis un petit sourire avant de soupirer.

- Ça fait du bien de ne pas avoir à me battre pour être lucide...

À nouveau je me perdis dans son regard, m'y accrochant pour oublier la douleur.

- Je... J'aimerais parler à ma grand-mère. Je ne l'ai pas vraiment vue avec tout ce monde depuis mon réveille et... Et j'aimerais lui parler...

Je baissai le regard en me mordant la lèvre un peu mal à l'aise.

- Elle vient de sortir de l'hôpital pour me voir prendre la raclée du siècle...

Je remontai le regard un peu honteuse.

- J'ai déçue beaucoup de gens en agissant aussi stupidement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 14:54

Après l'avoir calmée elle me dit de me rendormir, que c'était qu'un cauchemar. Mais j'avais assez bien dormi donc je n'avais plus trop sommeil. Je secouai la tête en lui disant. Malgré qu'elle tentait de me cacher comment elle avait mal, je le vis et me levai pour fouiller et trouver la bouteille. Pendant un long moment je restai avec la fiole dans les main la tournant et retournant entre mes doigts. Je savais que c'était pour son bien, je savais que c'était pour un temps. Je savais aussi qu'elle aurait une crise de manque après, que c'est moi qui allait tout avoir en pleine gueule. Je tournai un regard vers mon cadran me rendant compte qu'il restait une demi-heure. Je lui donnai le choix sachant que c'était juste retarder le moment où je devais lui donner ça. Je fini par hocher la tête et poser doucement la fiole sur la table de chevet. Ok.. Alors plus tard. Je tournai un regard vers elle quand elle me parla et allai la rejoindre m'asseyant doucement. Je baissai le regard une seconde en poussant un petit soupir.

- Moi j'ai promis à Doc de te les donner... 

 Un moment. Un court laps de temps juste pour qu'elle se sente mieux, qu'elle guérisse et qu'elle soit sur pied rapidement. Un temps où après elle pourrait venir contre moi, prendre sa fille. Juste une morbide pause dans le temps où je devrais m'assurer qu'elle aille bien. 

 - Ça fait de ne plus voir ton regard vitreux aussi.

 Elle luttait tellement pour être "normal" alors que cette morphine l'engourdissait comme pas possible. Quand elle me parla de Marie je hochai la tête doucement. Je pouvais comprendre, elle lui avait peu parlé. Donc j'imagine qu'elle voulait être un moment avec elle.

 - Tu veux que je l'appelle? Au pire l'ancien serait avec elle, mais on vous laissera seuls toutes les deux. Demain se sera Jane et Doc avec Ava... ou d'autre comme tu veux.

 Je baissai la main sur sa main gauche que je pris doucement entre mes mains. Pourquoi qu'à chaque fois qu'un truc bien arrivait il fallait que de la merde nous te dessus? Je relevai un regard vers elle quand elle dit qu'elle avait déçu beaucoup de monde avec ce qu'elle avait fait. Je me redressai lentement et la regardai longuement. 

- Pas moi. Tu le sais que tu ne me déçois pas. Je dirais... surpris disons. Ce n'est pas toi de foncer ainsi, mais du peu que j'ai compris...c'était le pire des salauds.

 Un genre de Kincaid... encore heureux qu'il ne les pas fait captive. 

- Puis je serais bien mal placé pour te dire que tu as mal fait... Après tout. . Tu es bien venu me chercher une fois non?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 15:27

Encore une fois je me promis de tout faire pour ne pas qu'il est à gérer mes crises de manque. Il en avait bien assez comme ça sur les épaules... Je fini par lui dire que je voulais parler à ma grand-mère. J'avais peur que ce que j'avais vue dans mon rêve soit vraiment ce qu'elle croit. Elle n'était pas venue me voir pour me parler seule comme les autres et ça m'inquiétait. J'hochai la tête à son offre de l'appeler. Tout le monde était chez eux, mais c'était à elle que je voulais parler pour le moment.

- Je veux parler aussi à l'ancien. Demain après-midi je veux parler à Doc, et ensuite ont passe un moment en famille avec Ava et demain soir ce sera Will et Jessie...

J'étais mal, sachant que j'avais fait peur à tout le monde et probablement que je les avais déçue aussi. Me regardant longuement, John fini par me rassurer un peu en me disant que je ne l'avais pas déçue. Je lui fis un petit sourire en l'entendant me dire que j'avais été le chercher.

- Je crois que certaines choses nous font perdre complètement le contrôle et foncer tête baisser...

Je soupirai avant de baisser le regard un moment sur ma main dans la sienne.

- Il était pire que Kincaid en fait. Il a fait croire à une jeune femme un véritable conte de fée, prenant soin d'elle pour une fois marier, changé lentement et devenir un vrai salaud. Il l'a frapper, la forcé a coucher avec d'autres hommes... Je...

Je remontai le regard dans le sien.

- Je me suis revue prise en cage dans cette foutue chambre. Ce n'est pas le même genre d'attachement, mais il la mise en cage et la torturé... J'ai perdue les pédales et je... Je voulais libérer cette femme, qui avait réussi à fuir, à refaire sa vie et qui maintenant ce retrouvait en danger de retourner là bas pour subir encore pire.

Je soupirai avant de me crisper sous une vague de douleur. J'attendis un moment que sa passe, fermant les yeux et serrant la main de John avant de soupirer à nouveau.

- Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Crois moi, lorsque j'en aurai terminé avec lui, même l'enfer semblera être un paradis à côté de ce que je lui ferai subir... À lui surtout, mais à ses hommes aussi pour m'avoir fait tout ça...

Enfin ça c'était si je recouvrais l'usage complète de ma main droite. Encore une fois, je mis cette pensée et toute les autres qui l'accompagnaient sur la montagne de trucs à gérer et pensé remis à plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 16:15

C'est  e que ça faisait être un homme de parole. Promettre quelque chose et le faire même si ça me demandais tout mon change. Mais elle préféra attendre un peu et je le fis avec plaisir. Quand elle me parla de sa grand-mere je lui offrit de l'appeler, au moins qu'elle ai un temps avec elle. Pendant ce temps je pourrais m'occuper... à je sais pas quoi mais m'occuper. 

-Bien on fera comme tu voudras. Je vais l'appeler bientôt.

 Je la rassurai en lui disant qu'elle ne m'avait jamais déçue. Mais quand on aime quelqu'un peut importe ce qu'il fait il ne nous déçoit jamais. Comme je l'aimais comme un dingue on s'entend que peut importe ce qui arrive... Je ne suis pas fâché longtemps. D'ailleurs je lui fis savoir que je serais mal placé pour l'engueuler comme elle était déjà venu me chercher. 

 - Pas je crois Lutine... c'est une certitude. 

 Elle m'expliqua en gros ce contrat. Cet homme avait réussi à charmer une femme, lui faire miroiter une vie de conte de fée pour ensuite se transformer en diable. Et encore je suis gentil... même le diable à une morale. Je la laissai parler allant au bout de son récit. Quand elle termina je hochai la tête lentement en me passant une langue sur les lèvres. 

 -Je vois et je comprends. Ce genre... d'homme ne mérite pas de vivre. Puis je sais qu'une fois en état tu iras leur faire payer. Une chose, si cette femme à besoin de nouveaux faux-papiers je peux voir si Lucio à encore quelques contacts. Mais tant qu'elle est en sûreté... c'est ce qui est l'important. 

 Je relevai le regard vers le cadran et pinçai des lèvres. Je l'avais vu se raidir, que l'avais senti crisper sa main dans la mienne mais la c'était de la torture de lui faire endurer ça. Je reposai sa main sur le lit et allait prendre la fiole maudite. Je rempli la seringue et une fois arrivé à son soluté je plantai mon regard dans le sien. Bordel que jamais pas ça. 

 - J'ai pas le choix Lutine...

 Je poussai donc sur la seringue et me rendis compte que j'avais retenu mon souffle. Je me penchai sur elle et allai l'embrasser tendrement et longuement. Je me relevai de quelques centimètres et la regarder doucement. 

 - Je vais aller chauffer de la soupe et appeler Marie. Essaie de te détendre ok?

 Je me relevai lentement et après un dernier regard je sorti de la chambre et allai fouiller le frigo pour appeler Marie. Aussitôt ce fut la voix inquiète de la grand-mère qui me demandait si Becky allait bien.

 - Je viens de lui donner sa dose présentement pourquoi? Ah...ouais... euh... elle a fait un cauchemar. Mais là elle dort? Parfait. Écoutez,  elle veut vous voir... oui avec l'ancien... non que vous deux. 

 Je la saluai avant de lui faire un bol de soupe et retourner à la chambre. Je posai le bol pour l'aider à s'asseoir, m'étant assuré que je pouvais bien le faire et que les medoc avait bien gelé la douleur. 

 - Tu vas voir la soupe de Jane fait des miracles de guérison. Allez... oh et ils s'en viennent. Je les ai appelé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 17:06

J'expliquai à John ce qui m'avait fait perdre le contrôle. Ce qui avait provoquer le fait que je me lance tête baisser sans prendre le temps d'attendre comme je l'aurais dû. Par chance, il comprit. Je fini par devoir encaisser une nouvelle vague de douleur, me faisant crisper et serrer la main de John un moment avant de poursuivre. Je hochai la tête lorsqu'il me parla de faux papiers.

- Pour le moment elle est bien caché en attendant que je règle le problème. Il n'y a que Jessie qui sait ou elle est.

Reposant ma main, il prit la fiole et rempli la seringue s'approchant de mon soluté il planta son regard dans le mien.

- Je sais mon loup, ça va aller.

J'aurais eux plutôt envie de lui hurler de ne pas le faire, de le supplier même, mais un j'avais promis et deux je savais que je ne serais pas capable d'encaisser encore longtemps. Il injecta donc la morphine avant de venir m'embrasser tendrement.

- D'accord...

Je le laissai sortir de la pièce, me préparant à combattre pour rester l'esprit clair et lucide. Lorsque John revint, la morphine faisait déjà plein effet. Il posa le bol sur la table de chevet et m'aida à m'asseoir, enfin le plus possible donc soit en position semi-assise. Mon regard devait déjà être vitreux, et je me battait comme une dingue pour rester lucide et ne pas dire n'importe quoi.

- Super, j'ai vraiment besoin de leur parler. Je sais qu'il va être important aussi que je parle à Will et Jessie, mais pas aujourd'hui... Je ne crois pas en avoir la force. Je n'avais jamais vue Will ainsi...

Merde, mais j'étais un vrai moulin à parole soudainement... Je lâchai un petit rire qui venait de je ne sais ou, avant de lui sourire.

- Fait moi manger s'il te plait avant que je ne dise des bêtises...

Je pris quelques bouchés avant de soupirer un peu perdue dans la brume et mes pensées.

- Et dire que j'ai crus que ma place serait aux côtés d'elle...

Je me figeai un moment, mon regard remontant dans celui de John. Je ne venais pas de dire ça à haute voix là?

- J'imagine qu'il n'y a aucune chance que tu oublis ça hein? Même si je te dis que je suis complètement stone et que je dis n'importe quoi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 17:36

J'étais rassuré un peu. La jeune femme était cachée, une seule personne savait ou elle était et c'était bien ainsi. Tant qu'elle serait loin des griffes de cet homme, si on pouvait l'appeler ainsi,  alors elle aurait l'esprit tranquille en partie. Je me levai donc pour lui faire son injectionème si j'avais l'impression de vendre mon âme. Je lui fis savoir que je n'avais pas le choix et je me doutais qu'elle devait lutter contre elle-même pour ne pas arracher ce foutu tube de soluté. Je lui fis et lui jetai un dernier regard avant d'aller faire chauffer la soupe en appelant Marie. Visiblement même loin Ava avait décidé de hurler sa vie. Au point où Jane eut du mal à la calmer. Je revins et je l'aidai à se mettre assise un peu et je lui dis qu'ils arrivaient dans quelques minutes. A peine eu-je fini ma phrase qu'elle se mit à parler alors que je pris le bol. Bon bien... c'est clair que la morphine faisait son effet.

 Je lui donnai quelques bouchées quand elle me sorti une phrase que je ne pigeai pas. Aux côtés de qui? Je fronçai les sourcils une seconde et secouai la tête à sa questions.

 - Mais en attendant mange. 

 Je la fis donc manger lentement jusqu'à ce qu'elle me dise qu'elle en avait assez. Je posai le bol et pris une inspiration.

 - Tu voulais dire quoi tantôt que ta place serait à ses côtés?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 18:22

J'avais réellement dit ça à voix haute? Hey merde... Mon regard dans celui de John, qui avait froncé les sourcils en m'entendant, je lui demandai s'il y avait une chance qu'il oublie ce que je venais de dire en prenant en considération que j'étais stone et que je disais n'importe quoi. Même si je connaissais très bien la réponse. Soupirant, je mangeai sagement, jusqu'à ce que mon estomac me dise que c'était assez et que je le fasse comprendre à John. Posant le bol, il me questionna sur ce que j'avais dit. Je le regardai un long moment, luttant contre moi-même et la morphine, avant de soupirer.

- C'est il y a longtemps, bien avant que je ne te connaisse... Je...

J'allais vraiment lui raconter ça? Je n'avais jamais parlé de ça à personne...

- J'ai fais la connaissance d'un fille, Meg. Elle était très belle et avait un caractère bien trempé et... J'étais dans une période ou je me posais plusieurs questions sur moi-même... Et...

Je soupirai mal à l'aise, baissant le regard une seconde avant de le remonter dans le sien.

- J'ai fini par croire que ma place serait peut être aux côtés d'une femme, étant donné qu'aucun homme n'arrivait à seulement me tenter pour plus d'une nuit... Meg et moi étions inséparable à cette époque. J'étais loin du club, dans mon école de droit et elle aussi y était... Un soir après une fête ont ses retrouver ensemble au lit et ses la que j'ai réalisé que... Que ma place était loin d'être aux côté d'une femme.

Pourquoi est ce que je lui disais tout ça? L'image de Meg et moi dans le lit me revint en mémoire me faisant plisser le nez, pour finalement faire place à celle de la jeune femme me hurlant dessus après que j'ai mis un stoppe à tout ça. En ce moment, si j'avais pus fuir, je serais déjà rendue très loin...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 9 Déc - 19:31

Je lui fis chauffer un peu de soupe et je retournai la voir et finalement après qu'elle soit assise je la fit manger jusqu'à ce qu'elle me fasse comprendre qu'elle en avait assez. La morphine avait du bon comme enlever sa douleur, mais aussi du moins bon comme le fait qu'elle parle sans arrêt et, comme maintenant, dire des trucs qu'elle ne voulait pas nécessairement. Donc une fois le bol posé je lui demandai ce qu'elle voulait dire tantôt. Elle me regarda longuement ce qui eut pour effet de me faire penser que j'aimerais probablement pas ça. 

 Finalement elle se mit à parler et ellee surprit. Je haussai les sourcils de surprise. Elle? Elle avait pensé que... Je restai silencieux un moment. Je me mordis la lèvre un moment les sourcils froncés.

 - Tu étais amoureuse d'elle? Je veux dire.... euh... tu veux le refaire? Je... 

 Pourquoi j'avais peur tout à coup qu'elle plaque tout pour une femme? Elle m'avait bien dit qu'elle ne voulait que moi non?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris
» La chauve-souris et le loup [PV Far'jim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: