Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 1 Déc - 23:51

J'étais tellement nerveuse de savoir ce qui ce passait que j'avalais difficilement ma bouchées. Prenant ma main, John m'assura que ça allait, avant de venir chercher mon visage et de m'embrasser tendrement et longuement. Je fini par lui faire un minuscule sourire, légèrement moins nerveuse.

- Pour l'avoir adopté, oui c'est le cas. Les deux s'adorent tout simplement.

Je mangeai lentement, me retenant pour ne pas boire coupe sur coupe tellement j'étais sur les nerfs. Lorsque j'eux terminé, John débarrassa la table et revins avec le dessert. Un sourire apparut en voyant le gâteau au fromage, mais le pourquoi de tout cela ne cessait tout de même de tourner dans ma tête. S'asseyant en soupirant, il croisa ses mains pour enfin aborder le sujet. Mon regard dans le sien, j'attendis qu'il poursuive, le laissant trouver ses mots. Bon, il ce mordait la lèvre et roulait d'une épaule, signe qu'il était mal à l'aise...

- Et... Que t'a t'elle dit qui te tracasse autant?

Son regard dans le mien il me répondit cherchant ses mots comme jamais je ne l'avait vue faire. J'attendais la suite, mais il prit une gorgée de son vin après s'être arrêté en ce mordant la lèvre. Fronçant les sourcils, il fini par prendre ma main et enlever ma bague pour la passer à mon annulaire de l'autre main. Surprise je gardai le regard sur la bague, Lorsque j'entendis sa question, prenant la peine de prononcer mon nom au complet, je fini par remonter le regard dans le sien. Ouvrant et refermant la bouche à plusieurs reprise. "C'est juré amour et fidélité à l'autre pour l’éternité, c'est prouver à l'autre combien ont peu s'aimer et que jamais ont ne pourrait aimer quelqu'un d'autre..." Mon regard dans le sien, je fini par aller plaquer mes lèvres sur les siennes avant d'aller me perdre dans son cou.

- Oui... Oui John Malone je veux devenir ta femme.

Je retournai à ses lèvres, une larme roulant sur ma joue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 2 Déc - 0:26

Avez-Vous déjà tenter de calmer quelqu'un de nerveux alors que vous l'étiez vous-même? C'était carrément comme nager avec des bottes de ciment. Je tentais de parler calmement alors que moi-même je voulais mourir. Rarement dans ma vie j'avais été à ce point nerveux, au point ou pour une fois je voulais me barrer loin d'ici. Cependant t je faisais comme si tout allais bien, que ça allait.  Je tentais de discuter avec elle mais je devais pratiquement lui arracher les mots de la bouche. Don en rapportant les couvert je pris appui sur le comptoir en prenant une grande inspiration et tentant de prendre un dose de courage qui me manquait cruellement. 

 Finalement je revins avec le dessert et commençai à parler. Je roulai de l'épaule et je me mordait la lèvre comme jamais je n'avais fait depuis que j'étais avec elle. Bordel que j'avais du mal à à trouver les mots juste, capable d'exprimer exactement ce que je voulais. Mais ne les trouvant pas je préférais changer la bague de doigt et ensuite lui demander doucement sa main. L'air semblant comprimé dans mes poumons et mon coeur cessa de battre. Elle ne répondit pas tout de suite me faisant stresser comme jamais. Quand elle remonta son regard dans le mien ouvrant et fermant la bouche j'eus la peur deà vie. Elle allait refuser c'est clair! Elle l'avait dit clairement à sa grand-mère qu'on avait pas besoin de ça. Cependant quand elle vint plaquer ses lèvres sur les miennes je ne lui répondis pas tout de suite. Une petite seconde de surprise. Finalement elle vint se perdre dans mon cou en disant.... elle avait dit oui? J'avais bien entendu? Je relevai son visage vers le mien mon regard se plantant dans le sien.

 - Pour vrai? Tu veux?

 Une lueur de bonheur illumina mes prunelles alors qu'un sourire et ira les coins de ma bouche. Je pris son visage entre mes mains et allai l'embrasser aussi passionnément qu'elle. La relâchant un petit sourire sur les lèvres j'essuyais la petite larme sur sa joue. 

 - Jane m'a dit que toute femme avait besoin d'un engagement clair de son partenaire. 

 Je savais qu'elle avait toujours cette peur que je parte, que je m'en aille. Mais je crois que avec cette demande je pouvais que je restais là, pour toujours. Mon regard était perdu dans le sien, dans cette bulle de bonheur. Son regard brillait comme des bulles de champagne.  La tenant sur moi je me sentais propulsé dans un firmament avec elle. Cet éclat doré dans l'oeil, son sourire si éclatant qui me ferait faire ce qu'elle voulait. 

 - Je t'adore ma princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 2 Déc - 1:14

Jamais je n'avais vue John aussi mal à l'aise, aussi... Incertain? Cependant, la raison était à mille lieux de ce que je pouvais penser. Moi qui m'était fait mille scénarios tous plus délirant les un que les autres... Me trouvant incapable de parler lorsqu'il fini par changer ma bague de doigt et me demander ma main, je fini après un temps de malade par aller simplement sur lui, plaquer mes lèvres sur les siennes avant de parvenir à articuler ma réponse. Relevant mon visage, il planta son regard dans le mien. Je hochai doucement la tête en réponse à ses questions. Si je voulais? Bien sur que je voulais. Le sourire qui illumina alors son visage fit arrêter mon coeur une seconde. Il était... Wow... Venant chercher mon visage il vint chercher mes lèvres avec autant de passion que ce que j'avais pus avoir quelques instant plus tôt. Relâchant mes lèvres, il essuya la larme sur ma joue, un petit sourire aux lèvres. Mon regard restait rivé au sien, accroché à se sourire, cette lueur de bonheur que je voyais dans son regard. J'étais perdue dans son regard, dans ce bonheur qu'il venait de me donner. Jamais je n'aurais crus que cette demande me ferait autant plaisir...

- Je... Tu...

Je voulais dire tellement de chose en même temps que je n'arrivais plus à aligner deux mots. Je fini simplement par retourner à ses lèvres, le coeur léger. Lorsque je relâchai ses lèvres, je plongeai dans son regard.

- Je t'aime plus que tout mon loup.

Il ne pouvait même pas imaginer à quel point je pouvais l'aimer. Retournant enlacer son cou, je soupirai de soulagement.

- Tu m'as tellement fait peur, j'ai imaginé les pires trucs...

Finissant par me reculai, mon visage resta à quelques milimètres du sien.

- Tu es l'homme le plus merveilleux qui soit et devenir... Rebecca Malone sera un bonheur pour moi.

Je retournai à ses lèvres plus tendrement cette fois, voulant lui faire sentir tout l'amour et la tendresse que je pouvais ressentir pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 2 Déc - 1:44

Si on me donnait le choix de faire un contrat ou j'en ressortirait à moitié conscient ou ce que je m'apprêtais à faire... Je choisirais le contrat sans hésiter. Mais quand je vis sa réaction... Je compris qu'elle était aux anges. Se levant pour venir directement sur moi et enfin me murmurer sa réponse je sentis l'air revenir dans mes poumons et mon coeur se remettre à battre. Je lui dis ce que Jane m'avait dit mon regard dans le sien, un sourire de bonheur réservé à elle seule. Elle était magnifique aussi belle et resplendissante de bonheur. Les mots ne sortaient pas tellement elle semblait heureuse. Je la serrai contre moi alors qu'elle me disait qu'elle  m'aimait plus que tout. Je gardais mon regard dans le sien totalement hypnotisé par ce que je voyais.

 Retournant enlacer mon cou elle soupira me disant qu'elle c'était imaginé les pires choses. Je la pressais contre moi.

 - Desolé ma princesse. 

 C'est bien la dernière choses que je voulais. Mais d'un coté je pouvais comprendre. J'étais trop dans ma tête et pas assez avec elle. Elle se recula me disant... Ah non! Elle resterait Becky. Je me voyais mal l'appeler autrement. Se sera Rebecca sur les papiers. Je répondis à son baiser tout aussi tendrement le coeur me gonflant d'amour. Quand le baiser prit fin je continuai mon escapade sur la ligne de sa mâchoire, descendant à son cou pour finalement relever la tête. 

 - Tu seras une vrai madame Malone. Mais pour moi tu sera toujours Becky.

 Je glissai ma main sur sa joue tendrement mon regard perdu dans le sien. 

 -Tu ne me perdras jamais Lutine. C'est ce que Jane m'a fait comprendre. Puis...

 J'allais nouer mes bras autour de sa taille fine.

 - On va arrêter de nous demander si on va se marier un jour. 

 Je n'avais plus de famille, j'en avais trouver une avec elle. J'étais dans le noir elle m'avait apporter la lumière. J'étais seul elle est venue me compléter. Présentement je flottaison sur un nuage avec elle et je ne me lassais pas de la regarder tellement elle était belle. 

 - Tu sais que tu es la plus belle?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 4 Déc - 17:14

J'avais eux une frousse horrible, le sentant s'éloigner de moi comem je l'avais trop souvant sentis par le passer. Cependant, contrairement à tout ce que j'avais pus croire, la raison était bien au contraire pour ce rapprocher encore plus. Assise sur lui, perdue dans son cou, je lui murmurai combien j'avais eux peur. Sentant ses bras ce resserer sur moi, je poussai un soupire de soulagement. Cette peur avait été compréhansible après tout, le sentir loin dans sa tête comme ça, ne présageait rien de bon en général. Me reculant, je lui dit alors que ce serait un bonheur pour moi de deveni Rebecca Malone, me retenant de plisser le nez à l'utilisation de mon prénom, avant de retourner à ses lèvres pour un baiser plus tendre. Lorsque le baiser pris fin, les lèvres de John vinrent parcourir ma machoir pour ensuite descendre faire frissoner la peau de mon cou avant qu'il ne relève la tête. Sa main effleurant doucement ma joue, il me fit sourire par ses mots.

- J'aime mieux aussi...

J'avais toujours été Becky pour lui et j'aimais hautement mieux cela ainsi. Un nouveau petit sourire apparut sur mes lèvres lorsqu'il me dit que je ne le perdrais jamais, mais la suite me fit légèrement froncer les sourcils. Je retournai tendrement à ses lèvres en entendant son compliment, mais ne pus taire ma pensée plus longtemps.

- John, rassure moi, ce n'est pas la pression fait par ma famille qui t'a fait changer d'idée? Je veux dire... Tu veux vraiment te marier?

Je fouillai son regard à la recherche de réponses, le coeur me débattant dans la poitrine. Je ne voulais pas qu'il le fasse par ce qu'il s'y sentait obligé, mais bien par ce qu'il le voulait. Personnellement, la joie que je ressentais me surprenait au plus haut point. Bien sûr comme toute les petites filles, j'avais rêvé de me marier, mais après en avoir discuter avec John j'avais tiré un trait la dessus sans vraiment en être triste ou affectée...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 4 Déc - 19:20

Lui faire cette demande m'avait demandé des trésors d'efforts. Le coeur avait semblé m'arrêter et le souffle avait été coincé dans mes poumons. Cependant qu'elle me saute au cou ainsi et qu'elle soit si heureuse m'avait rassuré sur ma décision. Elle était... Je ne sais comment le décrire tellement elle était belle et radieuse de bonheur. D'ailleurs je lui fis savoir quelle serait ainsi une vraie Malone mais que pour moi elle resterait Becky. Je ne me verrais pas l'appeler autrement de toute façon. C'était MA Becky et elle l'a toujours été.  Puis ça c'était une belle façon pour lui prouver que je ne partirais pas, lui enlever cette peur constante. 

 Je l'embrassai tout aussi tendrement resserant mon éteinte autour d'elle et pressant un peu plus mes lèvres sur les siennes. Quand elle rompit le baiser elle me posa LA question. Je fouillai son regard une minute avant de pousser un petit soupir. 

 - Disons qu'on m'a ouvert les yeux.

 Je pris doucement sa main et frottai l'anneau du pouce, mon regard se baissant sur la pierre rouge. Je me mordis la lèvre avant de relever le regard vers elle.

 - Pendant que tu étais déconnecté Jane et Jessie ont vu comment j'étais. Quand tu es revenue un matin j'ai été méditer avec Jane. Elle m'a toujours dit quebje n'étais pas fait pour être dans une bande et que un jour je trouverais ma bande. De plus même si j'étais avec toi un jour toute femme avait besoin d'un engagement clair de son partenaire. J'ai commencé à y pensé un peu.

 Je fini par nouer mes doigts autour des siens. 

 - Mais disons qu'avec ta grand-mere qui est revenue et qui en a parlé, de voir le regard de l'ancien... 

 Je gardai mon regard dans le sien le coeur à cent à l'heure.

 - Mais j'y ai pensé pour nous d'abord. Combien tu serais rassurée de cet engagement solide. Et vraiment... Je ne regrette pas ma décision. Pas avec le sourire que tu as, ce que tu as dans les yeux en ce moment..

 Je le faisais pour elle avant tout, pour nous ensuite.

 - Et j'ai vraiment envie de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 4 Déc - 20:47

Après un tendre baiser, je ne pus m'empêcher de poser la question qui me brûlait les lèvres. S'il voulait uniquement se marier suite à la pression faite par ma famille, je ne voulais pas. J'étais tout simplement transporté de bonheur suite à sa demande, mais il était hors de question que l'on ce mari pour plaire à ma famille. le coeur me martelait la poitrine tendis que nos regard fouillaient celui de l'autre. Finissant par pousser un petit soupire, il me dit qu'on lui avait ouvert les yeux. Je le laissai chercher ses mots, tendis qu'il prenait doucement ma main et frottait l'anneau de son pouce. Il baissa le regard un moment en ce mordant la lèvre avant de le remonter dans le mien et de s'expliquer. La fin de son explication me rassura, si c'était pour nous alors...

- Tu me surprendras toujours mon loup...

Je retournai à ses lèvres dans un baiser remplis d'un mélange de tendresse et de passion. Lorsque je relâchai ses lèvres le souffle court, je lui fis un petit sourire.

- Lorsque nous avons pus arrêter de nous cacher, ça ma fait quelque chose de ne plus être madame Malone et changer ma bague de main à été difficile... Je savais que c'était factice, mais je m'étais habitué et j'aimais bien...

Je devais avoir le regard qui brillait de mille feu tellement j'étais au comble du bonheur en ce moment. Mon coeur ne semblait pas vouloir ce calmer, tendis que j'étais complètement hypnotisée par son regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 4 Déc - 21:23

Sa question me surprit un peu mais je comprenais qu'elle la pose. Avec tout le monde qui nous en avait parlé, notée arrivée ici alors que nous devions nous cacher. Je comprenais aussi qu'elle pense que je ne le faisais pas totalement pour nous. Donc après avoir baissé le regard sur cette bague je lui dis ce que Jane m'avait dit me laissant réfléchir à tout ça. Ce que sa grand-mère avait dit et le regard de son mari sur elle. Et là ce que je voyais dans son regard! Ça me faisait un bien fou de la voir aussi belle, heureuse et ces millions d'étoiles dans les yeux et ce sourire! Ce sourire que j'ai toujours aimé voir et que je m'efforçais à ne pas faire disparaître. Je haussai les sourcils quand elle me dit que je la surprendrais toujours. Retournant son baiser je senti mon être se détendre et se remplir de chaleur.

 - Ça m'a fait un petit quelque chose moi aussi Lutine. Puis... tu seras ma petite femme que j'adore. 

 Je la regardai un moment et libérant ma main je coupai un morceau de gâteau que je mangeai avec elle alors que j'allais de bouchée et embrassades dans son cou, ses lèvres pour finalement finir la soirée dans un round des plus doux et tendre que nous ayons jamais eu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 4 Déc - 22:57

Entendre ses explications me rassura. Dieu que je n'aurais pas aimé qu'il se sente pousser à le faire... Après un baiser remplis de tendresse et de passion, je lui avouai que devoir arrêter d'être madame Malone et changer ma bague de main m'avait fait quelque chose. On passa encore un long moment à ce regarder, fou de bonheur avant de finalement manger un morceau du dessert, le tout parsemé de baisers et de frissons. La soirée ce termina par un round interminable dans le lit, tendre et doux comme jamais nous l'avions été. Profitant de cette petite bulle de bonheur qui c'était créé autour de nous.

Les jours passèrent et j'annonçai la nouvelle à mes grands-parents et à mon père, leurs précisant par contre de ne pas en parler au club. John et moi n'avions pas encore parlé de qui seraient invité et je n'étais pas certaine qu'inviter tout le club serait la meilleure des idées. Malgré cette merveilleuse nouvelle, la routine elle continuait et je fus appelé pour un contrat. Une jeune femme qui ce cachait sous un faux nom pour échapper à son mari qui lui avait fait énormément de mal. Elle avait même changée de continent et il l'avait retrouvée, la terrorisant. Je fus prise d'une rage incroyable en sachant tout ce que ce taré lui avait fait subir. Il avait joué l'homme parfait jusqu'à ce qu'il soit marié pour ensuite devenir un vrai Kincaid. Je mis Jessie sur les recherches informatiques pendant que de mon côté j'allais à la pêche aux informations. Aussitôt que je sus que cet homme était venue seul d'Italie, je me préparai et une fois prête j'allai embrasser ma fille sur le front.

- Maman t'amie ma chérie, je vais rapidement revenir.

J'allai ensuite voir mon homme et après un baiser remplis de passion, je le regardai un petit moment.

- Je reviens vite mon loup. Je t'aime.

Je partie donc ensuite sur ma vieille bécane. Une fois arrivé à destination, soit dans une vieille baraque, je me garai au coin de la rue et une fois le repérage fait et m'être assuré qu'il était bien seul, j'entrai et allai le trouver au salon. À peine j'entrais dans la pièce que 6 hommes entraient dans la maison par la porte arrière dans un boucan infernal. J'allais m'enfuir, mais me retrouvai prise au piège.

- Je m'attendais à ce qu'elle envoie quelqu'un me faire la peau, mais pas à ce qu'elle m'envoie une femme... Je vais lui montrer moi que je m'en fou bien qu'elle m'envoie un homme ou une femme.

- Va te faire voir, elle le sait déjà que tu peux faire du mal autant à un homme qu'à une femme.

Il me regarda de haut un moment avant de rire.

- Allez les gars, occupez-vous de notre invitée comme il ce doit.

Je regardai les hommes qui m'entouraient, certain avaient des batte de base ball alors que d'autre étaient armée de masse.

- Sérieux les mecs, vous avez besoin de ça contre une femme?

Je n'eux pas la chance d'ajouter quoi que ce soit de plus que les coups ce mirent à pleuvoir. Je poussai plusieurs hurlement parmi le bruit de mes os qui ce fracturaient un peu partout avant qu'enfin la noirceur m'enveloppe et que je ne ressente plus rien. Je ne sus trop combien de temps je fus plongé dans le noir, mais ce fut la sonnerie stridente de mon téléphone qui par miracle avait été épargné qui me sortie de la dans un gémissement à peine audible. Attrapant mon téléphone, je poussai un hurlement en le remmenant à mon oreille avant de répondre.

Jessie - Becky n'y va pas! Des mecs sont débarqué ce soir pour rejoindre ton contrat... Becky? Becky tu es là?

- Trop tard... Trace... Téléphone et... Appelle Doc... La fille... Elle doit... Ce cacher...

Je sentais la noirceur vouloir m'envelopper à nouveau. La tête me tournait et l'air ce faisait de plus en plus rare et dieu que j'avais mal.

- Je t'aime... Mon loup... Ava...

Ce fut tout ce que je pus rajouter avant de complètement sombrer dans la noirceur.


*** Doc ***

- Becky?

Le docteur et parrain de Becky avait reçu un appelle urgent de la part de Jessie, lui donnant une adresse et lui disant de ce magner que Becky s'était fait avoir. Par précaution, il avait emmené l'ancien, d'un coup ou les salopard ayant oser toucher la princesse serait encore là. Ce fut en entrant dans le salon que les deux hommes virent enfin quelqu'un. Au sol, une masse inerte gisait là. S'approchant doucement, ils ne purent reconnaître Becky que par son manteau. Se lançant à genou près d'elle, Donc vérifia rapidement l'état de la rouquine. Alors que l'ancien regardait une à une les partie du corps de sa petite fille, Doc remonta un regard sur lui.

D. - Couche la sur le dos, elle ne respire plus!

Aussitôt dit aussitôt fait et Doc commença ses tentatives pour réanimer Becky alors que le vieil homme près de lui encourageait sa petite fille à ce battre.

A. - Aller princesse revient! Ta famille à besoin de toi. Pense à John, à Ava, a ta grand-mère, à nous deux, à Jane, à ton père, Jessie et Phil, le club! Tu dois revenir Becky!

Une bouffé d'air sembla enfin entrer dans les poumons de la rouquine, le tout ce terminant par un hurlement de douleur.

A. - Doc merde, elle ne supportera pas le transport, n'y même le fait de replacer tous ses os...

D. - Becky écoute moi attentivement. Déconnecte toi, tu sais comment faire maintenant. Déconnecte toi et ne reviens que lorsque John te le demandera. Compris?

Un petit gémissement ce fit alors entendre avant que la princesse ne retombe dans l’inconscience ou dans sa tête...

D. - Espérons qu'elle est compris... Vas chercher la voiture pendant que j'appelle Jane.

L'ancien hocha la tête pendant que Doc attrapait son portable.

D. - Jane, va vite chez John et... Prépare le. Ont va arriver avec Becky et... Pour être honnête je ne suis pas certain qu'elle s'en sorte dans son état. Appelle aussi Ben en renfort, ont va avoir besoin d'un coup de main...

Doc savait que Jane arriverait cinq à dix bonne minutes avant eux. Au moins John serait préparé...

D. - Tient le coup ma belle, ont va prendre soin de toi...

Le plus doucement du monde, les deux hommes parvinrent à placer Becky dans la voiture avant de filer à travers la ville pour la ramener chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 4 Déc - 23:45

C'était une magnifique soirée et nous l'avions terminé tout aussi magnifiquement. Je me doutais que Becky allait propager la bonne nouvelle alors que de mon côté je le dis à Jane qui me félicita un sourire ému sur les lèvres et à Lucio qui me valu une bonne poignée de main et bien sur Layla et Sally qui sautillaient de joie comme des gamines. Les jours s'écoula lentement alors qu'il me semblait que je flottait sur un nuage. Ce fût donc un jour qu'elle m'a visa d'un contrat et à la voir s'entraîner, aller pêcher ses informations je me doutais qu'elle était en rage. Quand elle fut prête et qu'elle fit son paquetage je tentai de camoufler ma nervosité. Depuis cette demande bous en avions fait de petits trucs ici et là mais aussi gros... enfin je m'inquiétais. Mais bon c'est pas nouveau j'étais toujours inquiet quand elle partait. 

 -Je t'aime ma princesse. Soit prudente.

 Ça non plus c'était pas nouveau je lui disais à chaque fois. J'avais l'impression que si je ne le faisais pas il lui arriverait un truc moche. Ava bien caler sur moi je me tournai vers elle et allai la coucher alors qu'elle frottai ses yeux. Une fois fait j'allai m'installer au salon pour regarder la télé en l'attendant.

JANE

Le téléphone sonna chez la soigneuse qui reconnu la voix de Doc. Toute joyeuse elle lança un " Scott!" Mais elle perdit vite sa bonne humeur en entendant la voix de l'homme. Elle dut s'accrocher à une chaise en fermant les yeux. Elle s'enquérit de l'état de la jeune femme rapidement. 

 - Attends tu me demande quoi? Oui oui je vais le préparer mais tu sais comment il est... oui je fais vite. Scott... prends-en soin D'accord?  

 Aussitôt la soigneuse se mit en chemin en appelant Ben pour qu'il prépare son matériel et en expliquant rapidement la situation. Ce qui lui répondit fut le silence.

 - Ben tes là?

 - Oui oui... Je me prépare.  Combien de temps?

 -  Il faut qu'on soit chez John dans la seconde 
___________________________

Assis au salon je vis des phares et me dit que ça avait été relativement rapide vu l'état de rage dans lequel elle était. Je me levai donc en fermant la télé mais fronçai les sourcils en voyant Jane et Ben. Je les regardai tour à tour alors que la soigneuse arriva vers moi.

 J- Viens, il faut que je te parle...

 Je secouai la tête d'abord lentement alors qu'elle me traîna à une chaise. Paniqué je fouillai le regard de la femme. Elle m'expliqua rapidement que ma belle avait été piégé. " Embuscade", " ils étaient 6", " Doc s'en vient" était tout ce que j'entendis. Le coeur me cognait dans la poitrine alors que j'avais le souffle court. Ben était disparut... dans ma chambre je crois. Mon regard resta dans celui de Jane.

 J- John, elle est très mal en point. Tu vas devoir être très fort, être là pour elle. Elle va avoir besoin de toi. Je ne te cacherais pas que... Doc à peur pour... sa vie...

 -Quoi?

Il me semblait que mes mots avaient été hurlé dansà gorge serrée. Je secouai la tête lentement les lèvres pincées. 

 - Pas Becky! Elle ne fera pas ça! Elle ne me laisserait pas seul! Elle n'abandonnerais pas sa famille!

J- John...c'est pour ça que je te dis qu'elle va avoir besoin de toi. 

 Non c'était impossible pas ma Becky. Elle allait entrer ici sur ses deux jambes... mais en même temps... Je savais qu'elle ne me ferait pas une blague aussi pourrie et cruelle. Ben revint en disant que tout était prêt. NON! Qu'il remballer son truc et qu'ils foutent le camp! Quand j'entendis une voiture et la porte ouvrir je me levai comme une balle prêt à l'accueillir. Cependant je vis Doc avec... c'était la veste de Becky... mon air quitta mes poumons, mon coeur cessa de battre et je m'appuyai sur la table en la voyant. Ben les guida alors qu'il me semblait que mes pieds étaient pris dans le ciment. Finalement l'état d'urgence pris d'assaut mon corps et j'allai me diriger dans la chambre.

J- Il va falloir que tu nous laisse travailler...

 - Je ne la laisse pas seule...

J- Ok ok... tu as un fauteuil dans la chambre. Assied-toi là et attends qu'on ai terminé D'accord? Je te promet après tu pourras être avec elle. Mais laisse-nous travailler.

 J'allai donc à la chambre et pris sagement ma place dans le fauteuil les laissant s'occuper de Becky dans un langage médical auquel je ne pigeais rien. Je ne dis rien, je ne faisais rien. Je regardais tout ça d'un oeil absent refermer dans ma grotte, les mains appuyées sur les accoudoirs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 5 Déc - 0:28

* Doc *

Les deux hommes partirent en vitesse de la vieille baraque pour emmener Becky là ou elle pourrait être soignée et bien, chez elle. Aussitôt arrivé, Doc la pris dans ses bras et l'emmena à l'intérieur ou Ben les conduisis dans la chambre. Lorsque Doc vit John entrer il vint pour contester mais l'ancien lui mis simplement la main sur le bras en secouant la tête, le faisant ainsi taire.

D. - Jane nettoie tout l sang et dévêtis la s'il te plait. Les gars attendez avant de faire quoi que ce soit.

Doc sortie le matériel nécessaire en expliquant.

D. - Si on replace les morceaux maintenant, elle ne supportera pas la douleur. Elle va me détester mais... Je vais la plonger dans un comas artificiel et lui donner de la morphine.

l'ancien et Ben ce figèrent en entendant ses mots.

A. - Doc merde...

D. - Son coeur à lâché une fois vous voulez que ça se reproduise? Je ne le fais pas par plaisir!

Dans le lit, la rouquine commençait à s'agiter, sortant lentement d'ont ne savait ou entre la déconnexion et l'inconscience. La douleur ce lisait sur le peu que l'ont pouvait encore reconnaître de son visage.

A. - Allez, dépêche toi Doc...

Aussitôt Doc ce mit au travail, plongeant Becky dans un brouillard épais et une noirceur complète. Une fois fait, les trois soigneurs ce mirent au travail.

D. - Merde ils l'ont frappé avec quoi?

A. - À voir les blessures je dirais des battes de base ball et... Une ou deux masses...

Doc et l'ancien échangèrent un coup d'oeil avant de ce remettre au travail. Replacer, nettoyer, plâtrer... Ils eurent terminé alors que le soleil était levé depuis déjà quelques heures. L'ancien ayant téléphoné à Marie celle-ci vint les rejoindre afin de s'occuper de Ava, disant à John de rester auprès de Becky. Une fois terminé, Doc ce tourna vers John.

- Ne reste plus qu'à attendre. En étant dans le comas, elle ne souffre pas, ses mieux pour elle. Elle guérira plus rapidement. Parle lui souvent, encourage la à s'accrocher. Parfois les gens dans un comas artificiel entende. Les premiers jours serons cruciaux, aussi il va falloir veiller à ce qu'il y est toujours quelqu'un avec elle... Tu comprend? Ont ne te lâcheras pas Hunter...

_________________________

Les jours passèrent sans vraiment que je ne m'en rende compte. Parfois la voix de John me parvenait et je m'accrochais à ce qu'il me disait, me battant pour ne pas simplement me laisser aller. Puis un jour, je me sentis revenir. Doucement, lentement, j'étais bien, comme enveloppé dans une espèce de ouate qui m'empêchais d'avoir mal. Ouvrant les yeux, je me retrouvai avec beaucoup trop de monde autour de moi. Fronçant les sourcils, je cherchai le seul regard que je voulais voir et m'y accrochai une fois que je l'eux repéré.

- B'jour....

Je voulu bouger, mais en fut incapable, une douleur apparaissant à chaque mouvement que je voulais faire. Je savais cependant que le fait que la douleur ce calme aussi rapidement une fois que j'arrêtais de bouger n'étais pas normal. Et ce brouillard si confortable... Soudainement je compris et me raidis, mon regard flamboyant ce tournant dans celui de Doc.

- T'as pas osé?

Ma voix bien que petite et faible laissait sous entendre toute la menace de ma rage qui planait.

D. - Becky écoute je n'avais pas le choix. Tu n'aurais jamais supporté sans ça.

Je tentai de me calmer, me disant que pour le moment je ne pouvais rien y faire de toute façon. Mon regard retourna dans celui de John.

- Tu n'y vas pas d'accord? Ils sont à moi...

Je n'aimais pas ma voix, elle était faible et enrouée.

- Je peux avoir de l'eau?

J'avais le cerveau dans le coton et j'avais l'impression de n'avoir aucune logique dans ce que je disais. Regardant John, je poussai un faible soupire.

- Désolé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 5 Déc - 1:03

J'étais dans un état second, un peu comme dans un putin de mauvais rêve. J'entrai donc dans la chambre et allai m'asseoir comme un automate mon regard perdu dans le lointain et sur la masse qui était Becky.  Je ne dis rien, je ne bougeais pas j'étais... là de corps gelant toute émotion que je pouvais avoir. Je ne comprenais pas trop ce qui était dis. Mon regard lâchait le corps de Becky remonter à Doc, Jane, Ben ou même l'ancien quand ils parlaient. J'entendais mais ne retint pas vraiment. Je restai... silencieux. Jane m'avait dis de les laisser travailler, c'est ce que je faisais. Ce fût au lueur de l'aube qu'enfin il la lâchèrent. Mon regard remonta lentement vers Doc alors que je ne bougeai pas. La soigneuse voyant mon air, l'ayant vu trop souvent, posa une main sur l'épaule de Doc. Jane s'agenouilla devant moi me faisant baisser le regard.

 J- John, elle a besoin de toi. Tu ne la laissera pas comme ça non? Tu peux y aller maintenant. 

 - Ava elle...

J- Je m'en occupe. Toi occupe toi de ta future femme.

 Aussitôt je sortis de ma torpeur et mon regard tomba sur Becky. J'approchai le fauteuil du lit et la regardai la tristesse m'étouffant. Doucement je glissai ma main sous la sienne la regardant un moment. J'espérais presque qu'elle serre mes doigts mais elle restait inerte dans la mienne. Je relevai le regard vers elle la regardant un moment.

 - Je suis là ma princesse. Il faut que tu te batte.  J'ai besoin de toi et Ava aussi. 

Pendant des jours je restai là à lui parler, à lui dire combien je l'aimais, qu'elle serait une belle mariée et que j'avais une chance de dingue qu'elle soit à moi. Parfois je prenais Ava avec moi lui disant ce qu'elle faisait, comment elle lui ressemblait, comment elle était jolie. Je restais à ses côtés. Je ne la laissai que très peu ne serait-ce que pour manger ne parlant pas ou quelques mots ici et là. Ou encore aller me laver ordonnant qu'on ne l'a laisse jamais seule. Je ne savais plus quoi faire de plus et il me semblait que je ne servais à rien. J'étais épuisé de dormir à peine même si on m'ordonnais de me reposer. NON! Tant qu'elle ne serait pas consciente qu'on me foute la paix! 

Et enfin ce jour vint alors que je me redressai et que son regard se tourna vers moi. J'aimais pas le regard vitreux mais elle était revenu.

 - Salut...

 Je me levai et m'assied le plus doucement du monde sur le rebord du lit. Tout aussi doucement je pris sa main. Je baissai le regard quand elle parla des médicaments qu'il lui avait donné. Je fini par relever le regard et fronçai des sourcils ne comprenant pas trop... enfin... oui je comprenais mais on en reparlerait plus tard quand elle sera en état. Elle s'excusa et je voulu parler mais il y avait trop de monde. Monde qui durent comprendre car ils s'en allèrent me donnant un verre avec une paille. Je lui donnai donc de l'eau et une fois qu'elle eut terminée je la regardai longuement.

 - C'est pas ta faute Lutine. Tu es la c'est ce qui compte.

 Je pris sa main et me penchai pour la porter à mes lèvres. Doucement je la becotai remontant mon regard dams le sien... qui était vachement Stone!

 - Il faut que tu te repose... Je reste avec toi ma petite femme.

 J'avais chuchoter cette phrase comme si je lui disais un secret.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 5 Déc - 13:55

J'avais passé de douleur attroce à noirceur complète, pour revenir à une douleur incroyable, pour finalement entendre la voix de Doc me disant de me déconnecter, ce que je forçai pour la première fois de ma vie avec plaisir. J'étais aller me cacher très loin dans ma tête, là ou la douleur ce faisait supportable. La douleur et des voix me ramenait cependant de force à la surface, faisant revenir cette douleur insupportable qui ne me donnait que seulement envie de hurler. Je n'eux pas le temps de seulement ouvrir la bouche cependant qu'un brouillard vint m'envelopper, me protégeant de la douleur avant que je ne sombre dans une noirceur étrange. Parfois, la voix de John me parvenait, me demandant de me battre, que lui et Ava avait besoin de moi, me disant combien il m'aimait me parlant de notre mariage, ou encore de Ava... Je m'accrochais à sa voix pour ne pas simplement me laisser aller, aller plus loin là ou je n'aurais aucune souffrance, mais ou je savais qu'il ne serait pas... D'autre voix me parvenait parfois comme celle de ma grand-mère ou encore de Jane, m'encourageant à ne pas partir. Lorsqu'enfin ce qui me gardait dans le noir me lâchat, je fini par ouvrir les yeux, recherchant immédiatement le regard de John. J'étais bien, trop bien et au bout d'un moment je fini par comprendre et jeter un regard noir à Doc tendis que John venait s'asseoir près de moi sur le lit avant de doucement prendre ma main. Finissant par retourner mon regard sur John, lui disant de ne pas aller s'occuper des gars qui m'avait mis dans cet état, cependant cela sortie un peu... Étrangement et personne ne sembla comprendre. Ma voix était étrange, faible et enroué... Demandant de l'eau, je fini par dire à John un simple désolé. J'étais désolé de m'être fait avoir, qu'il est eux à vivre ça, qu'il me voit comme ça, sans compté que j'étais désolé qu'il me voit à nouveau complètement stone... Me donnant un peu d'eau, il me regarda longuement avant de parler. Prenant ma main, il ce penchat pour la bécoter avant de relever le regard dans le mien. Sa dernière phrase, chuchotter, me fit légèrement sourire.

- Je t'aime mon loup.

Je luttais contre la brume qui voulait à nouveau m'emporter, foutue cochonnerie... Je me battais pour garder mon regard dans celui de John, mais déjà je me sentais partir vers le sommeil.

- Dit à Doc de ne plus me donner de cette merde s'il te plait...

Ce fut tout. Le noir, la douceur du sommeil, un petit nuage sur lequel je ne ressentais aucune douleur. Douleur qui finalement me fit me réveiller au bout de je ne sais combien de temps. Grimaçant, j'ouvris les yeux, un peu moins dans les vapes, mais toujours un peu stone quand même. Doc devait avoir diminué la dose... Mon regard parcouru la pièce ou John, Doc, Ben et Jane ce trouvaient.

D. - Si tu as trop mal Becky tu le dis.

- Non ça va...

Je ressentais de la douleur un peu partout comme si j'étais passé sous un rouleau compresseur. Je regardai John un long moment avant de fermer les yeux une seconde.

- Les dégats?

Je voulais savoir, je voulais savoir ce que j'avais eux.

B. - Becky, ça peu attendre non?

Mon regard alla directement ce planter dans celui de Ben.

- Je veux savoir!

D. - D'accord, mais calme toi...

Il poussa un long soupire avant de reprendre la parole.

D. - Le nez, les doigt de ta mains droite, 2 côtes d'un côté et 3 de l'autre, ta cheville droite, le dessus de ton pied et les orteilles du côté gauches sont cassés. tes eux épaules et ton genou gauche sont disloqué. Tout ça sans compter toute les échymoses...

Jee le regardai un long moment, surprise de finalement être encore en vie.

D. - Une ou deux des côtes ont peut être été cassés par moi lorsque je t'ai réanimé...

- Attend... Je... Sérieusement...Je...

Mon regard ce tourna dans celui de John. J'avais presque soudainement envie de demander à ce que l'on augmente la dose mais ce n'était pas pour la bonne raison. Soudainement, je tournai mon regard dans celui de Ben.

- Ma cheville...

B. - Elle va bien guérir cette fois Becky... Ont est plus inquiet pour ta main droite...

Je regardai les trois soigneurs tour à tour avant de fermer les yeux en soupirant.

- Pourquoi?

B. - Elle a été vachement écrasée... Seule le temps va nous dire si elle va bien guérire...

- Ils vont tellement le payer... Je vais les anéhantir...

Je baissai soudainement le regard sur ma main gauche, regardant du mieu que je pouvais mes doigts et soupirant de soulagement en y voyant la bague intacte.

- J'aimerais rester un peu seule avec Hunter s'il vous plait...

Je les regardai sortir avant de plonger mon regard dans celui de John.

- Je suis tellement désolé mon loup... Je...

Je me mordis la lèvre un moment perdue dans son regard.

- Je t'entendais me parler... Tu n'avais pas a vivre ça... Tu...

Je n'avais envie que d'une chose, aller me réfugier dasn ses bras, et même ça je ne pouvais pas...

- Je t'aime...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 5 Déc - 17:22

Quand Jane m'avait parlé j'avais refusé de croire ce qu'elle me disait. Becky était prudente, elle savait quoi faire c'était pas une débutante non plus. Mais quand je vis passer Becky je dus m'accrocher à la table. J'étais sonné, mes mots refusant de sortir jusqu'à ce qu'elle m'arrête. La je refusai de laisser Becky toute seule. Elle savait que si elle me l'interdisait j'aurais tempêté au point d'y aller quand même.  Je m'assied donc sans un mot loin les laissant travailler comme elle me l'avait dit alors que je me sentais me refermer sur moi à ne presque plus rien entendre ne serait-ce que des bribes de mots que je ne comprenais pas trop. Ce fût pendant des jours où je lui parlai sans répit. Je lui répétais la même chose comme une ritournelle sans fin. Elle était mon monde que je lui avaos dit... s'y elle décidait de s'en aller je perdais tout mon univers... Je sombrerais. Enfin elle ouvrit les yeux parlant de choses insensé... enfin plus sans un certain ordre et je lui dis qu'il fallait qu'elle se repose, qu'on verrait à tout ça plus tard. Mais elle peinait à garder les yeux ouvert et à peine sa phrase dite qu'elle partait vers les limbes. Je restai longtemps avec sa main dans la mienne frottant doucement ses doigts meurtris et la bague miraculeusement intacte. Ce fût sa grand-mère qui me tira de mes pensées en me disant d'aller au moins prendre un café pendant qu'elle prenait le relais. Je me versai une tasse et relevai mon regard sombre.

 - Tu ne lui donne plus cette cochonnerie.

 Doc releva un sourcil en me disant qu'il n'avait pas le choix. Je pinçai les lèvres et me redressai. Ce fût Ben qui prit sa défense en disant qu'elle ne supporterait pas la douleur qui vrillait son corps.

- Elle est faites forte....

B- Forte peut-être Hunter, mais elle supplierait. C'est comme toi. J'ai pas eu le choix et ce n'est pas de gaieté de coeur qu'on l'a fait. 

 Jane fini par me dire de venir m'asseoir ce que je fis me tenant au bout et plantant mon regard noir dans le sien. E le m'expliqua ce qui était arrivée maintenant que j'étais enclin à écouter. Mais plus elle parlait plus j'avais envie de hurler. J'avais envie d'aller les cogner un à un tellement ma colère était grande.

 D- J'ai dû la réanimer. On est arrivé à temps Hunter.

- La...quoi?

 Ma voix était toute petite en entendant ça. Ma belle avait dû... mon regard tomba dans le noir de mon café complètement désemparé. La main de Jane se posa sur ma joue pour me faire relever la tête. 

J- Elle est là maintenant. Elle va aller mieux tant que tu seras là. Mais comme à dit Doc on avait pas le choix. Je comprend ce que tu demandes mais dis toi que bientôt elle en aura plus besoin. 

 Je jetai un regard à l'Ancien et finit par hocher la tête. Après mon café Doc alla à la chambre et je le suivi. Et m'assied sur le rebord du lit comme Becky ouvrit les yeux. Après avoir parcouru la pièce son regard tomba dans le mien. Rien ne se dit mais on suivie te comprenais. On savait tout le deux qu'elle aurait un épisode de manque et encore une fois je me ferais probablement gueuler dessus. Mais elle demanda l'étendue des blessures et quand j'entendis Ben lui dire d'attendre tout les deux lui jetions un regard lourd. 

Je laissai Doc énumérer les blessures alors que je baissai la tête quand il dit que certaines ont du être causé par lui. Je relevai un regard triste vers elle. Elle avait passé si près. Quelques minutes de plus et elle ne revenait plus jamais. 

 - Tu t'en occuperas quand tu seras en état. 

 Quand elle demanda de rester seule avec moi je me levai demandant à Doc si je pouvais m'étendre à ses côtés. Tout ce qu'il me répondit fut un " Fais attention". J'allai donc m'étendre de son côté gauche comme la main droite était en bouillie. 

 - Arrete de t'excuser Lutine.

 Je gardai mon regard dans le sien un long moment quand elle finit de parler. Je me mordis la lèvre et roulai de l'épaule.

 - Jane à dû me sortir de... de là où j'étais. J'ai cru que mon coeur était arrêter. 

 Placé sur le côté ma tête dans ma main je me perdais dans son regard. Putin qu'elle était stone! J'ai jamais aimé la voir ainsi mais comme ils ont dit ils n'avaient pas le choix.

 - Tu es là c'est ce qui compte. C'est tout ce qui est important en ce moment.

 Je déposai un baiser sur son front y restant quelques longues secondes. Je relevai la tête et de ma main libre je glissai mes doigts sur son visage aux diverses couleurs d'ecchymoses.

 -Doc avait pas le choix ma belle. Ils m'ont expliqués pendant que tu dormais. On affrontera ça ensemble comme on le fait toujours. 

 J'allai glisser ma main sous la sienne et délicatement refermai mes doigts sur sa main. Elle était tellement mal en point que je ne pouvais la coller à moi pour la rassurer.

 - Si tu veux je pourrais aller chercher Ava quand elle sera réveillée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 5 Déc - 18:03

Je ne voulais plus prendre de cette merde, pas après tout ce que j'avais vécu. Je préférais vivre mille et un supplice que d'en reprendre. Finissant par plonger dans le sommeil, je demandai pour ne pas dire supplier John de dire à Doc de ne plus m'en donner... Je ne sais pas trop combien de temps je dormis, mais ce fut la douleur qui me réveilla. J'étais un peu plus lucide, mais je savais que cette merde courrait encore dans mon organisme que Doc n'avait que diminué la dose. Je fini par savoir l'étendue des dégats sur mon corps, tout ceci me coupant le souffle, mais ce ne fut rien comparé à quand Doc m'annonça qu'il avait dû me réanimer. J'avais donc laisser ce monde l'espace d'un instant? Un peu sonnée, je fini par reprendre le dessus et apprit que ma main risquait de ne plus être utilisable. Ne voulant pas penser à ça maintenant, je me concentrai sur ma rage contres ses types. Ils allaient tellement le regretter...Ma colère fut cependant de courte durée alors que je vérifiai si ma bague était toujours à mon doigt. L'avoir perdue ou qu'elle est été briser pendant cette mise à tabac aurait été de trop... Je fini par demander à être seule avec John. J'étais mal qu'il est eux à vivre tout ça, qu'il est du attendre dans l'espoir que je lui revienne. Il vint donc s'étendre à côté de moi avant de me dire de cesser de m'excuser. Je lui dis alors que je l'entendais me parler, terminant en lui disant que je l'aimais. Son regard resta dans le mien un long moment avant qu'il ne parle, après une roulade d'épaule et c'être mordue la lèvre.

- Jane sait quoi dire pour nous ramener à l'autre...

Je repensai lorsque lui était arrivé en bouillis et que l'espace d'un moment je m'étais déconnecté, Jane avait su exactement quoi dire pour que je revienne en vitesse grand V. J'étais perdue dans son regard et probablement dans les médocs aussi pour ma plus grande rage. John fini par déposer un long baisersur mon front, me faisant soupirer de ne pas pouvoir en avoir plus. Mon regard dans le sien devint triste lorsqu'il m'explica pour les médocs.

- Tu sais que lorsque je suis en crise... Nous ne sommes pas ensemble. Je ne suis même pas là, à ce moment...

Non je n'aurais pas de crises. Pas cette fois, je me l'interdisais! John n'avait pas à vivre ça en plus. Ça main ce glissa sous la mienne, ses doigts ce refermant doucement sur les miens. Je rageais de ne pouvoir être dans ses bras, de ne pouvoir sentir plus que ce simple contact...

- Oui j'aimerais bien la voir un peu...

Je le regardai un long moment, tentant de me concentrer pour ne rien dire d'incohérent.

- Tu peux me rendre un service? Appelle Jessie et rassure là. Elle à tout fait comme une pro... Tout est de ma faute et la connaissant elle doit s'en vouloir et être sur le point de débarquer et personnellement je trouve qu'il y a suffisemment de monde ici.

Jessie devait avoir harcelé Doc, mais le fait que John ou moi la téléphonions la rassurerait beaucoup plus. C'est moi qui avait merdée en agissant trop rapidement, pas elle...

- J'aurais dû attendre...

La douleur vrillait encore mon corps, mais je tentais de le cacher, ne voulant pas que Doc vienne augmenter la dose...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 5 Déc - 19:21

Elle avait raison. Jane savait comment nous ramener et ainsi nous faire bouger un peu. Elle avait été un peu la maman de tout le monde qui pouvait l'entourer. Elle était un soleil perpétuel comme elle pouvait être une férocité quand on la poussait trop à bout.

-  Elle m'a déjà dis que j'étais un peu le fils qu'elle avait pas eu. J'imagine que c'est la même chose avec toi.

 Je lui dis que Doc avait pas le choix de lui donner ses medoc fort pour qu'elle se repose un moment. Je me doutais bien de la suite et personne ne serait là pour m'aider mais j'étais prêt à affronter s'il le fallait. Je l'avais toujours fait je ne verrais pas pourquoi je ne le ferais pas maintenant. Quand elle parla je pinçai les lèvres un instant.

 -  On verra à ce moment D'accord? Là il faut que tu guérisse et que tu te repose. 

 J'avais glissé ma main sous la sienne et refermer mes doigts sur la sienne. Ça faisait chier que je me puisse aller plus me coller à elle et la prendre contre moi pour qu'elle puisse aller nicher son nez dans mon cou. A sa demande je hochai la tête lentement.

 -  Je l'appellerais ce soir. Mais tu sais qu'elle voudra te voir quand même. 

 Jessie et elle étaient inséparables et ce depuis très longtemps qu'elles pouvaient presque faire de la télépathie. A sa phrase je poussai un long soupir.

 - Lutine, tu ne pouvais pas le savoir. Si moi avec 4 hommes je suis revenu amoché, c'est normal avec 6. Tu les feras payer plus tard. 

 Je posai ma tête contre la sienne frottant mon pouce sur sa main. Je fermai les yeux plutôt heureux de la savoir là avec moi et bien en vie. Blessée oui mais en vie. 

 - Tu sais... Lucio sais que je t'ai demandé en mariage. Et d'après moi les filles vont t'organiser quelque chose.

 Quand j'entendis les pleurs d'Ava je relevai la tête, ne sentant pas que Becky avait mal. Je me relevai lentement pour lui éviter des douleurs insupportables. Je me penchai pour lui donner un bisou sur le.front.

 - Je reviens vite avec ta fille. 

 Je parti donc dans la chambre changer Ava et allai à la cuisine pour faire chauffer le biberon alors que les regards se levai vers moi.

 - Elle va bien... dans les circonstances.

D- Elle a mal?

 - Elle me l'a pas dit donc je suppose que non.

 Jane roula des yeux, Ben poussa un long soupir pendant que Doc se leva.

 D- Je vais la voir.

-Quoi?

J- Tu pense qu'elle va te le dire? 

 Je fermai les yeux une seconde. J'étais tellement claqué et soulagé que j'avais même pas porter attention. Je fini de faire chauffer le biberon et callai Ava contre moi. Bon allons s'assurer qu'elle aille bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 5 Déc - 20:11

Non. Il était hors de question que je fasse revivre mes crises de manques à John. J,allais trouver un moyen de gérer ça sans que ça ne soit aussi pénible, du moins pour lui. Je lui parlai ensuite de Jessie, lui demandant de lui téléphoner. Je soupirai lorsqu'il me dit qu'elle voudrait probablement me voir.

- Elle va encore plus culpabiliser lorsqu'elle va me voir...

Tout était de ma faute en fait. J'avais agit trop rapidement et je savais très bien pourquoi. Ho oui ils allaient payer, ils n'avaient même pas idée de ce qu'ils avaient provoqué en ne m'achevant pas. Un petit sourire apparut sur mes lèvres, malgré la douleur, lorsque John changea de sujet me parlant du mariage.

- Elles vont devoir être patiente... Mais heu... Sais-tu un peu de ce qu'elles ont prévue?

Notre fille fini par ce faire entendre et je laissai John aller la chercher après qu'il m'ai donné un baiser sur le front. Aussitôt que la porte ce referma derrière lui, je fermai les yeux en gémissent tout bas. Si j'avais cette merde dans le système et que j'avais aussi mal, cela devait être atroce sans rien pour atténuer la douleur. Entendant des pas ce dirigeant vers notre chambre, je tentai de calmer ma respiration et de me faire un masque. La porte s'ouvrit sur Doc qui entra en me regardant.

D. - Ne me dit pas que tu n'as pas mal je ne croirai pas.

- Doc s'il te plait... Je n'en veux pas. Je supporte pour le moment. C'est tolérable.

D. - Par ce que tu me le dirais si ce ne le serait pas?

- JE VAIS BIEN!

D. - Becky merde! J'ai du te réanimer une fois et je ne veux surtout pas avoir à le refaire!

Je me figeai en entendant ses mots et croisai le regard de John que je n'avais pas vue arriver.

- Tu... Tu n'as rien d'autre que ça qui serait moins...

D. - Pour le moment Becky ses la seule chose qui sera assez efficace. Je ne fais pas ça pour te torturer princesse...

- Je sais mais... Le moins possible s'il te plait...

Je le laissai me faire l'injection, la gorge serrée et évitent le regard de John.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 0:00

- Lutine, tu sais comment elle est. Je vais voir pour la faire attendre. 

 Je me couchai à ses côtés collant ma tête à la sienne. Fermant les yeux de bien-être. Bon j'aurais aimé la coller plus mais comme je ne le pouvais pas. Je lui dis donc doucement que j'avais dis à Lucio que j'avais fait la grande demande et que probablement les filles lui préparaient quelque chose. 

 - Elles auront pas le choix d'attendre. Ce qu'elle ont prévue... Je sais pas. La chose normale d'un enterrement de vie de jeune fille. 

Et ce fut le réveil d'Ava qui se fit entendre alors je me levai lentement et allai la chercher pour préparer son biberon. Ce fût les regards sur moi qui me fit leur dire qu'elle allait bien vu les circonstances. Je me rendis compte que la fatigue, le soulagement qu'elle me parle et soit réveillé, ne m'avait pas allumé qu'elle avait probablement mal et qu'elle ne me l'ai pas dit. Je calai donc Ava contre moi et direction la chambre alors que Doc dit qu'il avait du la réanimer et qu'il ne voulait pas le refaire. Je me figeai dans la porte, le souffle court et le coeur battant. Mes yeux allèrent de Doc à Becky. Je savais qu'elle n'aimait pas ça, comme moi je détestais aussi. Mais si c'était pour la garder en vie... putin qu'il la fasse!  Je laissai donc Doc faire alors que Becky évitait mon regard.  Quand il quitta je refermai la porte et m'assied dans le fauteuil qui était proche du lit. 

 - Lutine... regarde-moi.

 Ma petite sur moi tourna la tête vers sa mère et lui offrit son plus beau et grand sourire sous sa tétine pour finalement continuer de boire. Je gardai mon regard sur elle. Je n'avais jamais aimé voir son regard perdu dans les limbes mais je savais que c'était essentiel surtout avec ce que j'avais appris et ce que Doc venait de dire.

 - Tu vas mieux te reposer. Et si tu veux tu pourras entendre la suite du conte. Et...tu veux que Ava dorme avec nous.... dans le lit? 

 Je savais comment le lien avec sa fille était pour elle important maintenant donc je préférais lui offrir. Au pire je monterai le parc et elle dormiras dans la chambre avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 1:07

Les vagues de douleur me faisait souffrir, mais je tentais au mieux de le cacher à John. Je ne voulais pas qu'il demande à ce que j'ai une dose plus forte. Je ne voulais pas de cette cochonnerie... Mais dieu que j'avais mal. Je profitai du moment ou John sortie de la pièce pour fermer les yeux et laisser échapper un petit gémissement. Cependant je ne fus pas seule longtemps avant que Doc n'entre dans la pièce et... Me tienne tête? Ce fut finalement lorsque je croisai le regard de John après que Doc me parle qu'il avait du me réanimer et qu'il ne voulait pas avoir à le refaire que je fini par céder. Doc fit donc ce qu'il avait à faire tendis que de mon côté j'évitais le regard de John. Une fois mon parrain sortie, John ferma la porte avant d'aller s'asseoir dans le fauteuil et de donner le biberon à Ava. À sa demande je tournai lentement mon regard déjà un peu perdu vers lui, mais fini par sourire à la petite en la voyant arrêter de boire pour m'en faire un.

- Coucou ma belle...

J'allais être combien de temps sans pouvoir prendre ma fille dans mes bras? Sans pouvoir la serrer contre moi? Sans pouvoir la bercer, la faire boire ou la changer? Toute ses question s'ajoutais aux autres déjà présente dans mon esprit. J'étais prisonnière de mon propre corps. L'espace d'une mini seconde, j'aurais aimé retourner dans la noirceur qui m'avait retenue captive le temps que je guérisse... L'espace d'une mini seconde seulement car en les regardant je me dis que je ne pouvais pas leur faire sa. Pire je ne pourrais pas me réveiller en sachant que j'avais été aussi longtemps sans les voir... Je hochai doucement la tête en entendant sa réponse. Déjà la brume provoquer par la morphine m'envahissait, voulant m'emporter dans le sommeil. Voulant garder le regard sur eux, je combattait ce qui voulait m'emporter, mais fini tout de même par perdre mon combat et sombrer dans le sommeil dans un soupire.

Ce fut à nouveau la douleur qui me sortie des limbes, cette fois cependant dans un gémissement. L'image des hommes me tabassant dansaient dans mon esprit. Je tentais de me relever, voulant me défendre ou au moins fuir, mais le moindre mouvement me faisait souffrir un peu plus. Je voulais hurler, mais aucun son ne sortait mis à part de faible gémissements. J'avais le coeur à cent à l'heure et l'impression de manquer d'air alors que je tentais vainement de me débattre sans parvenir vraiment à bouger...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 2:36

J'arrivais avec Ava dans la chambre mais suite à ce que Doc dit je lâchai l'homme du regard pour le tourner vers Becky. Entendre ça m'avait cloué les pieds sur place. Cette perspective qu'elle nous avait quitté quelques instant me faisait presque paniquer et mon coeur manquait un battement à chaque fois. Cependant elle évita mon regard et une fois bien installé je lui demandai de me regarder. Et déjà Ava fit un grand sourire à sa mère avant de recommencer à boire. Je lui demandai si elle voulais que Ava dorme avec nous. Après tout je comprendrais avec le mal qu'elle avait. Mais elle hocha la tête simplement. Je lui fis donc finir son biberon et une fois le biberon fini et le rot fait je pris sa doudou et pris une inspiration.

 - Alors... ou nous en étions... ah oui! Une fois la princesse guérie elle dut repartir dans son royaume. Le loup se sentait déchiré de la laisser partir, il voulait la garder avec elle à Los Angeles. Mais ils c'étaient promis que rien n'allait changer entre eux. De plus en plus le loup trouvais cette règle, la sienne, de plus en plus stupide. Mais tu sais ce qu'ils faisaient louveteau? La minute ou un ou l'autre débarquait en ville ils allaient se cacher dans leur grotte pour être tout les deux. Le loup était amoureux de cette belle princesse. Elle avait le plus beau sourire au monde, tellement qu'elle aurait pu lui faire n'importe quoi avec son petit sourire espiègle.

 Et même encore. Son petit sourire en coin avait toujours réussi à soit me faire rouler des yeux en soupirant ou me faire abdiquer en un simple " Ok! Ok... Je vais le faire". 

 - Un jour le loup arriva pour l'anniversaire de la princesse. Pas qu'il aimait les fête du palais mais pour voir sa princesse il était prêt à aller là pour ensuite être seul avec elle. Quand il arriva il s'entraina avec la princesse comme ils ont toujours fait. Mais la têtue de princesse ne protégeait pas son côté gauche donc le loup se fâcha et lui donna un coup. Il ne s'aperçut pas tout suite qu'il avait blessé la princesse. Donc il allèrent à une autre fête ou le loup alla pour s'ennuyer solidement. Mais que voyait-il?

 Je relevai un regard vers Becky. Bon bien elle dormait elle pouvait se reposait quand même. Je reposait donc mon regard sur Ava qui elle était loin de vouloir dormir.

 - Il voyait la princesse avec un voyou. Une fois plus loin, le loup fit peur au premier, puis au deuxième en montrant ses crocs et quand il vit la princesse amadouer un troisième voyou il entra dans une colère qu'il préféra aller dehors se calmer en tournant en rond en grognant. La princesse prit ce moment pour aller lui parler tenter de calmer sa fureur. Mais le loup la traîna plus loin pour... pour s'expliquer avec elle.

 Ouais... Je devais choisir mes mots. Finalement Ava se frotta les yeux et je fini par la poser aux coté de Becky pendant que je me changeai. Je ne mangeai pas n'ayant pas vraiment faim. Je me glissai donc aux côtés de mes deux trésors embrassant Ava et collant ma tête sur celle de Becky et murmurait un " Je t'aime" avant de fermer les yeux.  

 Je ne sus combien de temps je dormi mais se fut les gémissements de douleur et de peur qui me tirai de mon sommeil lourd. Je relevai la tête en me frottant les yeux comme un gamin alors que les gémissements devenaient un peu plus aigu. Aussitôt je fus sur mes pieds et sorti de la chambre et allai chercher Doc lui disant que Becky ne semblait pas aller bien.  Une fois de retour dans la chambre je laissai Doc s'occuper de Becky alors que je restai au pied du lit attendant qu'il ai terminé. Encore heureux que Ava dormait d'un sommeil profond sinon ce serait ses hurlements qui l'aurait fait gémir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 16:21

Je ne voulais pas m'endormir, je ne voulais pas retourner dans les limbes provoqué par la morphine. Je voulais rester avec eux. Revoir ce magnifique sourire que ma fille m'avait fait. Garder le regard dans celui de mon homme. Garder le peu de connexion que nous pouvions avoir du mon état. Cependant, je ne fus pas assez forte et fini par perdre le combat contre cette brume que je détestais tellement maintenant. Dans mon sommeil, j'entendis des bribes de l'histoire de John, ceci ramenant pleins de souvenirs. Cette fois ou blessée comme jamais, j'étais aller demander sa protection, deux semaines après notre premier moment d'intimité ensemble, la douceur avec laquelle il avait prit soin de moi, les moments que nous avions ensuite partagé ensemble, caché de tous, son arrivé surprise à mon anniversaire et le cadeau qu'il m'avait alors fait, le coup qu'il m'avait donné dans les côtes et cette fin de soirées hors du commun... John fini par ce taire et le silence ce fit dans la pièce. Je ne sais trop combien de temps je dormis, mais je fus réveillé par la douleur, emmenant avec elle des images que je préférais oublier. Voulant me défendre ou au moins fuir, je tentai de bouger, mais cela ne fit que faire augmenter la douleur et mes gémissement. Mon coeur semblait vouloir me sortir de la poitrine tellement j'avais mal et j'étais terrifiée. Le souffle entre mes gémissement commençait à ce faire plus rare...

* Doc *

Le docteur du club dormait enfin d'un sommeil profond lorsque John arriva en lui disant que Becky ne semblait pas aller bien. Grognant il ce leva rapidement pour accourir jusqu'à la chambre du couple.

- Prend Ava.

Ce fut tout ce qu'il dit avant de ce lancer sur le tube du soluté de sa filleule. Il ne voulait pas avoir la petite près de lui s'il devait agir rapidement. Il lui injecta une dose de morphine avant de vérifier son poul.

- Calme toi Becky merde...

il attrapa un verre d'eau sur la table de chevet et en fit couler un peu sur le visage de la rouquine. S'immobilisant enfin, elle regarda autour d'elle confuse et paniquée.

- Tu es dans ta chambre Byck, tout va bien. Regarde John et Ava sont là...

Elle tourna son regard dans celui de son futur époux et sembla enfin ce calmer. Soupirant, Doc passa près de John pour sortir.

- Je ne veux plus l'entendre ce plaindre concernant les doses que je lui donne...

Il sortie ensuite en refermant doucement la porte et retourna dans son lit.

________________

Le coeur battant, je gardais le regard fixé sur John, me calmant lentement alors que Doc sortait en marmonnant.

- Je... Je suis désolé...

Déjà je me sentais partir dans ce monde doucereux ou mes pensées devenaient confuses.

- Je devais protéger mon côté gauche... Je sais...

Des bribes du conte qu'il avait raconté me revenaient malgré moi en mémoire me perdant complètement avec ce qui ce passait réellement.

- C'est voyoux étaient de vrais abrutis. Je n'auraient même pas passé la nuit avec eux même si tu n'aurais pas été là...

Je soupirai. Ce que je disais me paraissait parfaitement logique... Et pas en même temps.

- Pourquoi Doc ne ma pas donné de glace? Tu as frapper vachement fort...

Les yeux commençaient à nouveau a vouloir me fermer, mais je combattais pour parler à John.

- Je te l'ai dit tu sais après que je sois arrivé au restaurant complètement amochée que ça avait changé pour moi... J'avais déjà transgressé la règle...

Je regardai Ava un long moment.

- Elle est belle... Tellement belle...

Je ne pouvais décrocher mon regard de la petite, comme si je la voyais pour la première fois...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 17:20

Je voyais bien que Becky luttait contre son sommeil...état?  Enfin un mélange des deux. Je me lançai donc dans le conte en prenant soin de bien choisir mes mots parce que... bien disons qu'elle était jeune pour savoir la suite. Quand elle s'endormit je la posai à côté de Becky alors que je me changeai pour finalement me coucher a ses côtés doucement. Je sombrai dans le sommeil et pour une fois je semblais me reposer. Becky était avec moi, elle dormait alors je n'avais plus à m'en faire. Ce fût des gémissements qui me tirèrent du sommeil alors qu'elle semblait prise entre son rêve et la réalité. Je fus donc sur mes pieds et allai chercher Doc et lui dire la voix tendue qu'elle ne semblait pas aller bien. 

 Je pris Ava contre moi comme elle ouvrait ses petits yeux engourdi de sommeil. Je regardai faire Doc les sourcil froncé d'inquiétude et mon regard tout aussi inquiet. Il savait ce qu'il faisait non? Je tenais ma fille contre moi comme un bouclier. Quand finalement il parvint à la calmer, sont regard vitreux tomba dans le mien et je retint un soupir de soulagement. La phrase que Doc me dit me fit hocher la tête lentement. Ni un ni l'autre aimions ça mais avais-je le choix? Je retournai le regard vers Becky quand elle parla restant au bout du lit.

 - Ça va mieux?

 Je m'avançai et stoppai au bout de deux pas en l'entendant parler. Je fronçai les sourcils en l'entendant. Pas protéger sa gauche? Mais je m'en tape présentement!  Mais quand elle parla des voyous je haussai les sourcils ne comprenant soudainement pas trop et même quand elle avança que Doc ne lui avait pas donné de glace. Ok... la je pigeais que dalle! Je fini par comprendre quand elle me parla du resto et de cette satané règle à la con. 

 - On l'a transgressé tout les deux et bien avant ceci. 

 Son regard se posa sur Ava longtemps avant de parler. J'allais m'asseoir sur le lit face à elle et assied la petite assez proche de la main valide de Becky.

 - Elle est aussi belle que toi. Elle est parfaite. 

 Doucement j'enlevai la suce déjà bien éveillée... putin j'aurais un mal fou à la rendormir. Je la tenais bien pour elle ne tombe pas sur sa mère.  

 - N'est-ce pas qu'elle est belle maman princesse louve? 

 Elle fit quelques gazouillis heureux suivi d'un grand sourire ses menottes s'ouvrant et se fermant sur ses petits orteils. Je regardai Becky un long moment. Je ne voulais rien dire profitant de la vue que j'avais. Bon oui elle était complètement partie mais malgré tout il y avait tout cet amour maternel et cette fierté de voir sa fille dans son regard. Avec nos imperfections nous avions fait la chose la plus parfaite au monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 18:09

Je hochai doucement la tête lorsque John me demanda si ça allait mieux. Ma dernière pensée cohérente fut cependant qu'il devait dormir avant que je ne lui dise être désolé et que l'effet de la morphine ce fasse sentir.Je me mis à dire un peu n'importe quoi, prise dans les souvenirs que son histoire à Ava avait fait remonter. Il fini par me répondre que l'on avait transgressé tout les deux cette règle idiote, mais je secouai la tête.

- Non toi tu as tout fait pour la maintenir, me faisant te détester par moment... Lorsque tu n'as rien dit de plus que "je vois" lorsque je t'ai dit que ça avait changé pour moi j'ai crus que...

Je secouai la tête, pourquoi je lui parlais de ça? je le regardai un moment avant de tourner mon regard sur Ava. Un long moment je la regardai alors que John l'avais assis près de ma main. Grimaçant, je bougeai légèrement ma main valide pour la glisser sur son pied. Un petit sourire apparut sur mes lèvres après que je dise à quel point Ava était belle. La petite ce mis à gazouiller, comme si elle répondait à John. Sa main fini par ce fermer sur un de mes doigts, alors qu'un sourire éclairait son visage. Je réalisai soudainement que ma fille m'avait vue dans tous les états depuis sa naissance. Trop souvent en trop mauvaise état pour m'occuper d'elle... Je soupirai avant de lui faire un petit sourire triste.

- Je suis désolé ma belle... Encore une fois je ne peux faire plus que te regarder et te parler...

Je ne savais pas trop si c'était dû à la morphine, mais je me dis soudainement que le mieux après ma vengeance serait peut être d'arrêter ce boulot. Peut être m'ouvrir un garage, ou alors juste donner un coup de main au pub... Je mis tout ça de côté, me disant que j'y réfléchirais lorsque je serais complètement débarrassé de cette merde.

- Tu es tellement belle Ava... Mais ont devrait dormir en ce moment non? Et si papa poursuivait son histoire?

Je regardai John un petit sourire aux lèvres, attendant la suite de son conte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 19:58

J'étais mélangé suite à ses allégations mais je compris qu'elle faisait allusion à l'histoire que j'avais raconté. Je lui dis que tout les deux l'avions transgressé bien avant cette première nuit ensemble. Je me mordis la lèvre en roulant d'une épaule et la regardai un moment.

 - Je n'ai pas tout fait Becky. Le soir ou je t'ai dis que ça ne changerais rien entre nous... ça tout changer au contraire. Si jamais vraiment tout fait je ne serais jamais revenu vers toi. Je... Je ne savais pas comment te dire que je t'aimais.

 Je fini par m'asseoir à ses côtés posant Ava assez prêt d'elle. Comme en réponse à ce que je disais elle émit quelques gazouillis. Mon regard se portant sur Becky je ne pus que la voir comblée à la simple vue de sa fille. Je comprenais son affirmation et je la partageais.

 - Elle ne s'en souviendras pas Lutine. Ce qu'elle va se souvenir c'est combien tu l'aimes. 

 J'étais plutôt D'accord avec elle du fait que c'était le temps du dodo. Mais visiblement Ava elle ne voulait pas dormir. Quand elle parla de l'histoire je rélevais un regard vers elle un léger sourire en coin sur les lèvres. Je couchai Ava sur le oreillers et mis sa suce avant même qu'elle écorche les oreilles de tout le monde ici. Je m'étendis donc en mettant un bras sous ma tête. 

 - Donc après la fête et que le loup et la princesse avait été se réfugier dans leur grotte, le lendemain le dragon appela les deux amis pour leur donner chacun une mission. Le loup ne voulait pas, il voulait rester cacher avec la princesse mais le dragon était puissant. Donc ils allèrent chacun sur leur mission. Le loup fut cependant pris dans un piège. Il a été frappé et attaché. Pendant des jours des pirates blessaient le loup. Il était faible, très faible. Il avait peur de ne jamais revoir la princesse.

 La main de Ava était refermé sur mon index alors que je relevai le regard vers Becky la regardant un moment. Je continuai mon regard dans le sien.

 -  Mais la princesse est venue délivré le loup qui était très faible. Elle a fait disparaître tout les pirates et apporter le loup dans son sanctuaire. Pendant le trajet le loup entendait la princesse lui parler et il s'accrochait à sa voix parce que c'était la seule chose qu'il voulait entendre. La princesse pris soin du loup longtemps. Pour une fois il ne voulait pas partir. Il voulait lui dire tellement de chose mais il était pas doué avec les mots. Il avait peur que le dragon en veule à sa vie. Il avait peur que le chevalier Will vienne avec sa grande épée défendre la princesse.

 Ava dormait depuis un moment mais je continuai ainsi mon regard dans celui de Becky lâchant la main de ma fille pour aller glisser ma main sur celle de Becky. 

 -  Le loup décida donc de prendre tout le temps qu'il fallait pour reprendre du mieux et ainsi être le plus longtemps avec celle qui avait volé son coeur.

 J'arrêtai le coeur battant, le souffle court et le regard brillant d'amour.  Elle était tout pour moi et pour rien au monde je ne voudrais la perdre. Je fini par chuchoter

 - Je t'aime tellement ma princesse....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 6 Déc - 20:54

J'étais totalement dans les vapes, disant un peu tout et n'importe quoi. En gros ce qui me passait par l'esprit, jusqu'à ce que je me rende compte que j'en étais à parler de cette règle stupide qui avait presque fini par nous tuer... Un peu mal d'avoir abordé le sujet, je n'ajoutai rien, regardant notre fille que John assis près de moi. Dieu qu'elle était belle... Encore une fois mes pensées franchirent mes lèvres. Je fis un petit sourire en entendant John dire que ce dont Ava se souviendrait serait combien je l'aime.

- Elle ne pourra jamais en douter...

Ils étaient ma vie tout les deux. Ma vie et mon univers. Ceux pour qui je m'étais battue et pour qui je me battrais toujours. Encore une fois, je dis à ma fille combien elle était belle avant de parler de l'histoire de John. John releva le regard dans le mien, un petit sourire en coin faisant rater un battement à mon coeur et me faisant légèrement sourire. Il coucha la petite alors que je ne pouvais décrocher mon regard de sur lui, complètement dans mon monde. J'écoutai ensuite la suite de l'histoire, les souvenirs de se moment me revenant en mémoire. Son regard fini par remonter dans le mien et y resta pour la suite. Lâchant la main de Ava il la glissa sur la mienne. La suite fit apparaître un doux sourire sur mes lèvres, alors que mon coeur accélérait.

- Tout comme je t'aime mon loup...

Mon regard vitreux et un peu perdu restait rivé au sien, tendis que je serrai légèrement sa main. Je mourrais d'envie de me blottir contre lui, de sentir sa chaleur, de goûter à ses lèvres... Je ne voulais pas me rendormir, je ne voulais pas refaire ses rêves et me réveiller encore à cause de la douleur...

- Tu ne cesseras jamais de prendre soin de moi hein? Même lorsque je serai vieille et aurai un caractère de merde comme ma grand-mère...

Je lui fis un petit sourire en coin, à moitié sérieuse avant de serrer sa main à nouveau.

- Ont sera toujours là l'un pour l'autre... Tout comme pour Ava...

Ont ce l'était souvent dit bien sur et je le savais, mais dieu qu'en ce moment j'avais besoin de l'entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris
» La chauve-souris et le loup [PV Far'jim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: