Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 28 Nov - 21:29

Loup... ça m'avait saisit que j'avais tourné le regard vers Becky qui était aussi surprise que moi. Mais je me rappelai qu'elle avait dit à Ava qu'un prince était pas assez fort pour elles. Je pris donc sa main plutôt content de faire sa connaissance. Je pris donc place à côté de Becky alors qu'elle me dit de toujours veiller à la ramener, de ne pas la laisser aller trop loin et trop longtemps. Je lui assurait que j'y veillait,  même si parfois c'était difficile. Le silence se fit et je fit un petit signe pour que Becky se lance à lui poser ses questions. Elle dut le sentir car elle la devança. Je fronçai des sourcils en l'entendant appeler son... sa manière en disant bouclier. Je regardai Becky car je ne compte plus le nombre de fois où j'avais vu la peur que je la crois folle passer dans son regard. Je lâchai Becky du regard quand elle appela son mari de... vieux débris?  Je les regardai tour à tour et loin d'être mal à l'aise il semblait plutôt amusé. Ah bah... J'aimais mille fois mieux mon loup. Je l'écoutai attentivement et devint beaucoup plus intéressé quand elle parla de "sanctuaire" et échangeaient un bref regard avec Becky. Quand je l'entendis parler de Will et que grâce à Becky il évitait une castration à vif j'étais vraiment convaincu que les femmes de cette famille pouvait mener une bande d'hommes d'une main. A l'explication de l'ancien je tournai un regard de compassion vers la rouquine. Je me perdis un moment dans mes pensées repassant en vitesse tout les événements dont j'avais été témoin et je me dit que entre moi et Will... c'était Will qui avait des couilles d'acier. Je revins rapidement sur terre quand elle parla de la bague. Mon regard se planta dans celui de la vielle dame. Pourquoi on nous parlaient de mariage? Will, Jane et la Marie. L'explication de Marie me ramena à ce que Jane m'avait dit. "Une femme veut un jour un engagement clair de son partenaire. Tu as ta meute maintenant." Je me mordis la lèvre et tentai de camoufler mon roulement d'épaule... sans grand succès. Parfois je détestais ce tic qui ne m'abandonnais jamais. Elle arrêta le sujet et mon regard se porta vers l'extérieur alors que je poussai un petit soupir. Je tournai un regard fier sur ma fille alors qu'elle lui dit qu'elle serait aussi belle que sa mère. 

 - Et probablement le même caractère que sa mère. 

 Je lançai un regard moqueur à Becky car je me doutais bien qu'elle serait un heureux mélange de nous deux. Je laissai Marie expliquer que ce qui arrivait était un peu comme de la méditation. Je fronçai les sourcils en l'entendant mais me passai une langue sur les lèvres. La journée ou Becky me demanderait de méditer je crois que je vais tomber dans les pommes. Je tournai mon regard dans celui de la femme. Des questions... est-ce que j'en avais? Je fronçai les sourcils un instant cherchant si j'avais une question en fait. Mon regard se porta sur la petite boule rose endormie. Ma fille... est-ce qu'elle ferait ça un jour? Je remontai lentement mon regard vers la dame un peu inquiet.

 - Ma fille. Est-ce que... 

 Encore se satané tic qui revenait marre à la fin! 
 
 - Elle risque de faire ça?  Et comme vous le savez peut-être ça m'a pris une semaine la dernière fois pour la ramener. Ce que je faisais d'habitude ne fonctionnait pas. Y a-t-il quelque chose de plus que je peux faire?

 Ok... la j'avais vraiment l'air d'un gamin paumé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 28 Nov - 23:20

J'écoutai les explication de ma grand-mère, sur les raisons qui l'avaient poussées à rester caché dans sa tête, sur ce qu'elle appelait le bouclier... Dieu que ça faisait beaucoup d'informations d'un coup. Je tentai de classer les informations au fil qu'elles arrivaient, mais fini par simplement les laisser s'empiler. J'avais tellement de choses à apprendre de cette femme, tellement de temps à rattraper. J'écoutai toute ses informations, me perdant de plus en plus dans mes pensées. Lorsqu'elle demanda à John s'il avait des questions, je tournai le regard vers lui, me demandant comment lui prenait toute ses informations. Lorsqu'il parla de Ava, je me raidis tournant le regard vers notre fille dans les bras de son arrière grand-mère. Non! pas elle... Je relevai le regard dans celui de ma grand-mère qui regarda John un long moment.

M. - Pour Ava... Seul l'avenir nous le dira malheureusement, mais je présume que oui. Cependant, ce ne sera pas une surprise comme avec Becky. Je suis là maintenant pour apprendre à Becky et elle pourra apprendre à son tour à votre fille. Elle n'aura pas à gérer ce truc inconnue, on va pouvoir faire en sorte qu'elle sache d'avance ce qui peu arriver. Mais avec le caractère des Reeves, des Calahan en plus du tien que je présume assez fort pour que Becky t'es choisie... Cette petite s'en sortira très bien, je ne suis pas inquiète pour elle.

Elle nous souris à tout les deux avant de regarder John.

M. - En ce qui concerne ta seconde question, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte. Pourquoi elle c'est déconnectée, est-elle disposée à revenir maintenant ou elle a besoin de temps, à quelle point elle est déconnectée... Parle lui toujours avec ton coeur en mettant orgueil et tout ça de côté comme tu l'as fait et elle te reviendra toujours.

A. - Personne ne peut être aussi entêté que cette vieille bique et rester partie comme ça 40 ans Hunter, pas même Byck.

Encore une fois ils échangèrent un regard complice, suite à la petite insulte. L'ancien me jeta un regard et me fit un petit sourire.

A. - Ça va Becky? Ça fait beaucoup d'un coup...

Inconsciemment, mon pouce c'était remis à frotter mon doigt, alors que j'étais perdue dans mes pensées. Tendis que je hochai la tête. Je pensais à Ava et au fait que j'allais devoir la préparer au cas ou et dieu que ça m'effrayait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 28 Nov - 23:54

Il me semblait que c'était une avalanche d'informations qui nous déboulait à la figure et il me semblait que j'avais du mal à les classer. Ça flottait dans le vide... non en fait c'était un tourbillon, une tornade dans ma tête. Mais quand elle me demanda si j'avais une question mon regard se porta sur Ava. C'était un peu la peur de Becky et inversement la mienne aussi. Elle me regarda un long moment je gardai un allure calme mais au fond... Je mourrais de touille d'entendre la réponse. Je sentis le poids du monde me tomber dessus quand elle me répondit qu'elle pensait que oui. Putin... Cependant elle bous dis qu'elle apprendrait à Becky à se contrôler ou, si j'ai bien compris, à lutter. Je hochai la tête lentement, je savais que Becky veillerai au grain et moi aussi au final.

 J'étais plus ou moins rassurer mais bon on devra attendre. La mis à part boire comme une goinfre et dormir comme pas une... ben c'était sa petite vie de bébé. Finalement elle répondit à mon autre question. DonC je devrais m'ouvrir comme je l'ai fais. Je devrais creuser un peu plus pour qu'elle veuille ouvrir cette porte. Au moins l'ancien me rassura en me disant que même Becky ne serait pas aussi entêté que sa grand-mère. Ah bah au moins j'avais cette chance! Quand il parla à Becky je tournai un regard vers elle. Elle ne disait rien perdue entre ici et ailleurs. 

- Lutine?

 Je lui fis tourner la tête vers moi du doigt. Je la regardai longuement elle était à moitié là. Je fronçai un peu des sourcils et prit son visage entre mes mains en me tournant vers elle. Je lui parlai doucement mo  regard dans le sien.

 -Hé...on peut arrêter D'accord?  C'est beaucoup en même temps. Ma princesse, tu as du temps. On va faire ça ensemble.

 Je caressai ses joues doucement fouillant son regard. Je chuchotai gardant mon regard de nuit dans le sien

 - Tu m'apprendra une fois que tu sauras comment faire. Toi et moi... contre le monde ma princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 29 Nov - 1:07

J'étais prise dans une tornade d'informations et d'émotions. Heureuse de la rencontré et de ne plus être seule à vivre ses déconnections déroutantes, troublées par toutes ses révélations, effrayée à l'idée que ma fille aussi ce déconnecte... Je répondis simplement d'un hochement de tête à la question de l'ancien, un peu ici, mais ailleurs en même temps... M'interpellant, John me fit tourner la tête vers lui afin de plonger son regard dans le mien. Finissant par froncer les sourcils, il prit mon visage entre ses mains et ce tourna vers moi. Je hochai doucement la tête en entendant ses mots. Caressant mes joues, il fouilla mon regard avant de chuchoter doucement. Je gardai mon regard dans le sien un long moment.

- Pour toujours mon loup...

Je fini par lui faire un petit sourire avant de tourner mon regard dans celui de ma grand-mère.

- Excusez moi... C'est beaucoup en même temps.

M. - C'est moi qui suis désolé Becky, je t'ai tout balancé ça à la figure... Par chance il sait très bien comment te ramener. Tu as été parfait jeune homme.

Elle fit un petit sourire à John avant de tourner son regard vers l'ancien qui prenait la parole.

A. - Il a un nom tu sais...

M. - Non, Hunter est son pseudonyme et il est hors de question que je l'appelle comme ça.

Ont passa ensuite un long moment encore dans la chambre à discuter de tout et de rien avant de finalement partir. Comme ont sortait de l'hôpital Will y arrivait. Aussitôt qu'il me vit, il me prit dans ses bras en me chuchotant à l'oreille.

- Tu es magique princesse...

Il me recula ensuite pour me regarder un long moment pour finalement tourner son regard vers John.

W. - Elle lui a tout balancer d'un coup ses ça?

Il poussa un profond soupire avant de me serrer à nouveau contre lui.

- Ça va aller papa, c'était beaucoup... Mais ça va aller...

Il ce recula et regarda John à nouveau.

W. - Est ce que je dois craindre pour mes couilles?

Je lâchai un minuscule rire avant de lui donner une tape sur l'épaule.

- Il y a des calmant en cas de besoin papa...

Je lui fis un petit sourire et après une promesse de ce revoir avant qu'il ne reparte j'allai avec ma petite famille m'installer dans la voiture de John. Je ne dis pas un mot du trajet du retour mon regard sur le paysage qui défilait, mon pouce jouant à nouveau avec une bague invisible. Une fois à la maison j'allai directement dans le gym, enfilant les protections sans même me changer et je me mis à frapper dans le sac. Plusieurs émotions tourbillonnaient en moi, John avait fait en sorte que je ne me déconnecte pas, mais je devais en faire sortir un peu. Je passais de la colère, à la tristesse puis à la peur à tour de rôle, frappant de plus en plus fort et de plus en plus rapidement dans le sac.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 29 Nov - 2:07

C'était beaucoup à la fois. Mais de se faire confirmer que notre fille aurait cette tendance à partir dans sa tête ne nous rassura pas du tout. Et d'ailleurs quand elle ne répondit pas à l'ancien, et pas plus qu'a moi, je l'interpellai finissant par tourner sa tête vers moi. Elle était coincée entre deux mondes et je devais la ramener pour qu'on puisse traverser cette petite vaguelette ensemble. Emprisonnant son visage entre mes mains je fini par chuchoter pour qu'elle seule comprenne mais bon... j'étais pas stupide, ils entendaient quand même.  Quand elle me parla je poussai un petit soupir de soulagement. Je relâchai lentement son visage alors qu'elle reporta son attention sur Marie. Elle s'excusa du trop plein qu'elle nous avait balancer et suite à son sourire je fis un signe de tête poli. 

 - Je vous remercie madame.

 Elle était adorable. Un jour je lui dirais mon vrai nom. Ainsi elle pourra m'appeler ainsi.. quoique jeune homme était... gentil. Finalement on parla de tout et de rien avant de quitter. Je remerciai Marie lui promettant de revenir lui rendre visite. Finalement en sortant de l'hôpital on croisa Will qui semblait plutôt heureux de voir Becky. Je hochai la tête à sa question comme Becky lui dit que ça allait. 

- Ça devrait aller Will.

 Et tout ça grâce à la merveilleuse femme à mes côtés. Elle était pas magique... elle était exceptionnelle. Nous prîmes donc place dans la voiture et nous étions chacun perdu dans nos pensées. Une fois à la maison, elle se dirigea vers le gym alors que Ava sembla s'agiter. 

 - Ça va princesse louve. Maman a besoin d'être seule. 

 Elle tombait de sommeil de ce fait je la couchai dans son petit lit et allai au salon m'asseoir tranquille comme en bruit de fond les coups qu'elle portait au sac de frappe. J'étais perdu dans mes pensées. Appuyé au dossier du canapé, le regard perdu vers l'extérieur je repassais chaque phrase de cet apres-midi. La question sur le mariage, le... bouclier, le fait que Ava pouvait elle aussi faire ça... ça me tournait et retournai dans la tête. Je fini par fermer les yeux et me frotter le visage. 

 - Putin... encore un trop plein...

 Buddy choisi se moment pour venir poser sa tête sur moi son regard de chien battu dans le mien. Je grattait sa tête distraitement. Je baissai le regard vers lui. C'était un bon chien et aussi sensible que Ava.

 - C'est pas moi qui est besoin Buddy. Vas-y, va la voir.

 Mais il ne bougea pas de là. Lui aussi il comprenait qu'elle avait besoin d'être seule un moment. Les coups que je pouvaient entendre était rapide, fort. Elle sortait le trop plein. Personnellement j'étais encore à réfléchir sur ce que Jane et Marie avait dit. Si elles avaient raison? Si elles disaient vrai? Becky avait toujours été là, elle m'avait compris tout de suite. Elle me devinait, savait quoi dire au bon moment mais surtout savait me tenir tête quand il le fallait. De mon côté je savais que personne ne pourrait l'égaler. Personne n'arriverait à m'aimer aussi fort qu'elle. "Tu as ta meute" ça ne cessait de me tourner en tête. Pourtant on avait dit qu'on en avait pas besoin, que ce qui nous unissait était plus fort que ça. Mais si elle disait simplement comme moi pour ne pas me mettre de pression? Et si secrètement elle en rêvait comme à peu près toute les femmes? Je me passai une main dans les cheveux tentant d'arrêter mes pensées de tourbillonner dans ma tête. Ce fût les coups arrêter et un grognement qui me tira de mes pensées. 

 -Becky?

 Je me levai et allai la voir. Je m'avançai vers elle et M agenouiller devant elle.

 - Fais-moi voir.

 Je pris sa cheville entre mes mains et je la défis de sa chaussure. Je la massai doucement finissant par remonter le regard vers elle.

 - Ça fait beaucoup non? 

 Je continuai de la masser doucement. C'était pas grave demain elle n'aurait plus rien. Je ne la lâchai pas du regard.

 - Tu veux en parler?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 29 Nov - 13:40

C'était beaucoup trop à encaisser d'un coup et une tornade d'émotions face à tous ça tournaient en moi, ce bousculant pour prendre la place. J'étais perdue dans mes pensées, repassant chacune des paroles et explications de ma grand-mère dans ma tête. J'avais encore plusieurs questions, mais je n'avais pas trouvé la force de les lui poser après tous ça. Je parlai à peine à mon père qui vit dans mon regard que j'en avait déjà trop eux. Je ne voulais qu'une chose, faire sortri tout ça et le plus rapidement possible, aussi aussitôt arrivé à la maison je filai dans le gym, sans même me changer ou au moins enlever mes talons. Je mis simplement les protections et me mis à frapper dans le sac, laissant sortir ce qui bouillait en moi pour ensuite être capable de classer tout ça. Je frappai de plus en plus rapidement, de plus en plus fort, voulant laisser sortir ce trop plein. Les paroles sur le mariage de ma grand-mère me revinrent à l'esprit et me déconcentrèrent un moment, me faisant ratter un coup et verser légèrement ma cheville qui avait été cassé il y a si longtemps. Tombant au sol dans un grognement, je soupirai.

- Bordel de merde...

Jurant entre mes dents, je soupirai en voyant John entrer dans la pièce et venir s'agenouiller devant moi.

- Ça va, c'était à moi à au moins enlever ses fichus talons...

Enlevant mon talon, il massa doucement ma cheville avant de remonter son regard dans le mien. Je soupirai en entendant sa question.

- Beaucoup n'est pas le mot...

Je lui fis un petit sourire triste lorsqu'il me demanda si je voulais en parler.

- Il n'y a pas grand chose à dire mon loup. Je suis heureuse qu'elle soit revenue, mais un peu en colère contre elle qu'elle ne soit pas revenue plus tôt pour m'aider à gérer tout ça. Je suis effrayé pour Ava. Je suis triste pour elle et l'ancien d'avoir perdue 40 ans pour une tel stupidité... J'ai la frousse de ne jamais parvenir à contrôler tout ça, comment je ferai alors pour l'apprendre à Ava?

Je soupirai et enlevai la deuxième chaussure.

- Elle a un sacré caractère aussi et j'ai peur de la décevoir... J'ai tellement de questions et peur des réponses...

Je relevai le regard allant chercher le sien pour m'y accrocher, aller chercher ce je ne sais quoi qui me donnait toujours la force de tenir. "C'est juré amour et fidélité à l'autre pour l’éternité, c'est prouver à l'autre combien ont peu s'aimer et que jamais ont ne pourrait aimer quelqu'un d'autre..." Pourquoi ses paroles m'affectaient autant? Je baissai le regard sur mon pouce qui avait repris son manège sur mon doigt. Je me rappelai avoir commencé cette manie lorsque John et moi étions arrivé ici et que l'on avait du faire croire aux gens que nous étions marié. Changer ma bague de main et tirer un trait sur le madame Malone m'avait fait quelque chose... Pourquoi? Nous avions mis le sujet au clair il y a longtemps non? Chassant ses pensées, je revins sur le sujet du moment.

- Je vais aller prendre un bain... Tu viens avec moi?

Nous détendre, simplement ensemble, relaxer ensemble après tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 29 Nov - 14:26

C'était trop, beaucoup trop. Pour elle d'abord mais pour moi aussi. J'avais été coucher Ava avant d'aller au salon tentant de remettre un peu d'ordre dans tout ça, de trouvert une place dans ma tête pour classifier tout ça. Ça tournait tellement et s'entremelait dans ma tête. J'auvais envie de peser sur pause mais malheureusement je n'avais pas cette option. Mon regard perdu vers l'extérieur pas totalement refermer sur moi gardant l'oreille tendue si Becky n'allait pas. Même le chien préféra rester avec moi plutôt que d'aller voir Becky. Finalement ce fut un arrêt des coups et un grognement qui me fit tendre comme un arc. Je me levai, la cravate légèrement défaite, alors que je m'agenouillai devant elle. Elle me dit que ça allait et qu'elle aurait dû enlever ses talons avant. Ouais... là je lui donnais pas tort mais au moins elle serait sur pied le lendemain. 

 Je ne pus lui donner tort c'était énorme tout ce qui nous avait été dit. Je massai doucement sa cheville lui demandant si elle voulait en parler. Bon sa cheville n'était pas si mal en point mais à faire ça il me semblait que ça m'aidait à ne pas devenir fou. Je comprenais qu'elle ne trouvais pas grand chose à en dire... j'étais dans le même point. Je relevai mon regard dans le sien. Je stoppai mon geste et soupirai doucement.

 - Une chose à la fois. C'est ta grand-mère, elle va t'aider et je suis certain que jamais tu ne la décevra.  Si tu ne m'as jamais déçu... pourquoi ça serait différent avec elle?

  Oui elle a quand même été partie 40 ans de sa vie mais on pouvait voir comment elle était déjà en amour avec Becky. Elle baissa le regard alors que je glissai mes mains sur sa cheville. J'entrouvris la bouche mais elle coupa court à ce que je voulais dire et en voyant son regard je compris que je devrais attendre. Plus tard, pas le moment.

 - Bonne idée. Viens que je t'aide. 

 Un bon bain chaud ensemble sans rien dire à relaxer et laisser les pensées à la porte. Être collé ensemble et la dorloter pour mettre son cerveau à off... ainsi que le mien. Le reste de la journée s'écoula somme toute paisiblement. Nous ne parlions pas énormément mais avions nous quelque chose à dire? Demain ça irait mieux... ouais... demain ça irait mieux.

 Le lendemain je ne parti pas tôt pour le pub. Je voulais rester un peu pour Becky et Ava. Veiller à ce qu'elle aille bien avant que je parte dans l'après-midi. Je lui promis de rentrer tôt. Je me dirigeai donc au pub et en arrivant Lucio vis mon air alors que j'allais à mon bureau planté dos à la porte mon regard vers l'extérieur.

 L- Elle va pas bien....

 Je me retournai en mettant les mains dans mes poches. 

 - Disons qu'on a eu une grosse journée hier. Elle... on a eu beaucoup d'informations en même temps donc c'est le temps qu'elle absorbe tout ça. 

L- Ok... Alors pourquoi tu as l'air d'un chien à abattre? C'est pas tellement toi que ça concerne...

 - Je sais... c'est autre chose... une idée ridicule en fait...

 L- Pas si ridicule si ça te bouffe comme ça.

 - J'ai pas envie d'en parler. Aller ça l'air de quoi ce soir?

 Lucio comprit immédiatement que je ne dirai rien de plus. On avait une petite réservation pour un anniversaire mais sinon tout allait bien. Je laissai donc mon veston sur ma chaise et allai au bar en roulant les manches. Déjà il faisait chaud dans le pub mais c'était ses journée-là  qui était payante. L'apres-midi s'écoula pour laisser place au soir alors que j'entendis les voix enjouées des filles. Ce fût une Layla tout sourire qui me fit retourner.

 L-Alors? Elle est où la belle de monsieur?

- À la maison.

L- Hum... faut qu'elle sorte un peu. En plus sI elle a la même gueule que toi... ça lui fera un bien de dingue!

 Je tournai un regard lourd à mon accolyte qui leva les mains en secouant la tête. 

L- Pff... pas besoin d'oncle Lucio pour le savoir. Tu un air...

 - Ok! J'ai compris! Appellez-la si vous voulez de ses nouvelles.

 Les filles se lancèrent un regard et finirent par hausser les épaules. Je poussai un long soupir me reconstruire un air... ben mieux que celui que j'avais. Je me pris donc un café et écoutai le monologue d'un homme qui me parla des " femmes dont nous ne pouvons nous passer tellement elle pouvait nous comprendre" Ouais... la il avait pas tort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 29 Nov - 19:10

J'étais complètement perdue, prise dans une tornade d'émotions que je n'arrivais pas à caser. Aussi lorsque John vint me voir me demandant si je voulais en parler tout en massant ma cheville, je lui dis qu'il n'y avait pas grand chose à dire pour finalement lui déballer tout ce qui pesait sur mes épaules. Relevant son regard dans le mien, il me dit d'y aller une chose à la fois. J'haussai les épaules à sa question.

- Elle à l'air d'avoir un sacré caractère...

Baissant le regard, je fini par lui proposer d'aller prendre un bain ensemble. Avec son aide, je me relevai et ensemble on alla prendre un bain. Blotti dans ses bras, dans l'eau chaude, je profitai de ce moment, relaxant et détendant mes muscles, laissant mes pensées pour plus tard. La journée s'écoula lentement, chacun perdue dans nos pensées, dans notre monde, dans notre bulle. Le soir, je mis un temps de dingue à m'endormir, mes pensées vagabondant de ce que j'avais ressentis, à ce que ma grand-mère avait dit sur le bouclier, le mariage, Ava... J'eux un sommeil agité, remplis de rêves étranges ou de cauchemars. John ne partie travailler que dans l'après-midi le lendemain, me promettant de revenir tôt. Janes vint faire un tour vers la fin de l'après-midi et après une longue discutions, elle décida de repartir avec Ava, me disant de sortir afin de me changer les idées. Je mangeai donc seule, pas vraiment convaincue d'avoir envie de sortir. Cependant, ce fut sans compter Sally et Layla qui en décidèrent autrement et me textèrent jusqu'à ce que je leur promis d'arriver dans une heure. Une heure tapante plus tard, j'entrai dans le bar, me faisant immédiatement prendre par le bras par mes deux copines qui m’entraînèrent vers le bar ou après un sourire à John, je demandai une bière, lui expliquant que notre fille avait été kidnappé par une Janes qui semblait partager l'idées des filles que j'avais besoin de m'amuser ce soir. La soirée s'écoula lentement et les filles ce firent un devoir de me faire rire et de me changer les idées, si bien que sans que je ne m'en aperçoive, je me retrouvai sur la piste de danse à me déhancher avec elles. Des gens se joignaient à nous et les fous rires pleuvaient de partout. Ce fut un homme début, trentaine peut être, qui réveilla un souvenir très très lointain, dans un bar à Waco. Me montrant clairement ce qu'il voulait, l'homme légèrement ivre, se collait à moi et sans vraiment y réfléchir, mon regard alla chercher celui de John. Ce petit sourire auquel il avait eux droit il y à si longtemps apparut alors sur mes lèvres. Je savais que j'allais réveiller son côté prédateur et c'était bien mon intention ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 29 Nov - 21:30

Je ne pus que donner raison à ma belle. En effet elle semblait avoir tout un caractère. Mais je connaissais ma Becky, elle réussissait à amadouer les gens d'un sourire ou d'un regard. Donc nous allions donc prendre un bain profitant simplement de la présence de l'autre. Les pensées étant pour une fois arrêter pour être dans notre petite bulle à nous. Donc la journée se passa ainsi parlant peu, pensant beaucoup jusqu'au couché. Si Becky dormi mal moi je fus constament réveillé soit par elle soit simplement par moi. Mais le lendemain je préférais rester avec elle et aller bosser plus tard.

 Cependant c'était sans compter que Lucio tentait de venir voir ce qui me faisait une gueule de déterré. Je coupai court à ses questions parlant de la soirée qui s'en venait. En fait ça se déroula plutôt bien, pas trop plein pour éviter qu'on soit dans le jus mais assez pour ne pas s'ennuyer. L'arrivée des filles plutôt contente de débarquer pour une soirée et en même temps que Layla se foute de moi. Je repris donc mon boulot tentais d'être un minimum...sociable? Enfin plus enclin à travailler. Occupé à remplir un frigo Lucio me mit une claque sur le bras et en me retournant je vis Becky. Elle était magnifique! Je lui glissai une bière hochant la tête plutôt content de se kidnapping. On pourra être tranquille.

 - Amuse-toi Lutine. 

 Si au moins un de nous deux pouvais reprendre sur lui ça serait déjà ça. Une fois de temps en temps je lui j'étais un oeil et je trouvais qu'elle était splendide à sourire et rire ainsi.  Ça calmait un peu de mà tempête intérieure donc j'étais moins sec et bourru avec les gens. En relevant le regard je vis un homme débit trentaine s'approcher de Becky. Aussitôt je senti un coup de chaud et mes muscles se tendre sous ma peau. Becky répondit à l'appel du jeune homme se qui me fit pincer les lèvres. Mais le regard, le sourire qu'elle me fit me fit hausser un sourcil. Elle me faisait pas ça ici? Je me redressai lentement mais quand je vis l'homme se faire plus... insistant je balançai mon linge dans un lavabo et me dirigeai directement sur eux mon regard sur la rouquine. Je mis une main sur l'épaule de l'homme et prit le poignet de Becky.

 - Hé!  Tu nous déranges!

- Tu semble plus la déranger elle...

 - Écoute grand-père... Je sais quoi faire avec une femme. Alors dégage...

 Je relâchai les poignet de Becky et lentement et lançai un regard noir à ce petit con. Grand-père?  Sérieusement?  Je crus percevoir les filles se tendre sous ce qui se déroula sous leur yeux.

S- Hunter...

 Je tournai le regard vers Becky le plantant dans le sien. Il savait peut-être quoi faire avec une femme mais pas avec CETTE femme! D'une main je le reculai d'elle et allai plaquer sauvagement mes lèvres sur celle de Becky la collant à moi férocement. Je passai une main à sa taille serrant mes doigts sur elle. Elle avait voulu que j'aille la chercher? J'avais répondu. Le coeur me cognait si violemment dans la poitrine que les oreilles me bourdonnaient. Je la relâchais à bout de souffle une lueur de possession dans le regard.

 - Tu ne tiendrais pas avec cette femme.

 Je lançai un regard tellement dur et noir qu'il recula d'un pas. Je tournai mon regard vers Becky et glissai à son oreille et lui dit d'un ton dur, lui faire croire que j'étais en pétard.

 - Dans mon bureau. J'arrive.  Allez.


 Je me redressai et la laissai aller alors que je retournai au bar dire à Lucio de se passer de moi. Il me fit un simple "J'ai compris". Un hochement de tête sous les regards interloqué de quelques clients. Je disparu donc dans mon bureau ouvrant la porte à la volée et la refermant et la barrant.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 29 Nov - 23:23

Je ne sais trop comment, mais les filles parvinrent à me changer les idées, me faisant sourire pour finalement rire carrément. Nous retrouvant sur la piste de danse, je me déhanchais avec les filles et d'autre gens qui finirent par ce joindre à nous. Un type fini par ce joindre à nous, me trouvant à son goût, il ce rapprocha de moi. Rien de déplacé, mais assez pour que l'ont voit clairement ses intentions. Un vieux souvenir me frappant, je regardai John, lui faisant un sourire qui en disait long. "Viens me chercher." Cependant voilà, l'homme commença un peu trop à ce rapprocher, venant ce frotter contre moi et me faisant reculer. Je n'eux cependant pas vraiment le temps de parler ou de faire plus que la main de John tombait sur l'épaule du mec alors que l'autre attrapait mon poignet. Une joute verbale s'enclencha alors entre les deux gars, mais ce fut le grand-père, qui nous firent nous raidir les filles et moi. Hey merde... Soudainement le regard noir de John vint ce planter dans le mien et sans que je n'ai le temps de dire ou faire quoi que ce soit ses lèvres vinrent ce plaquer sur les miennes et il me tira contre lui férocement, venant planter ses doigts dans ma taille, le tout me coupant le souffle et faisant partir mon coeur au galop. Parfait, message reçu, je suis à toi... Lorsqu'il me relâchât, j'avais le souffle court et le coeur me débattait à une vitesse folle. John vint cependant parler à mon oreille, me faisant rapidement redescendre sur terre. merde... Il était furax... Faisant un petit signe aux filles comme quoi ça allait, j'allai l'attendre dans son bureau. Tournant en rond comme une lionne en cage, je me préparai à l'engueulade du siècle. Fini, j'avais compris, jamais plus je ne ferai ça... Je sursautai lorsque la porte s'ouvris. La refermant, il la barra ensuite derrière lui.

- Écoute John...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 0:00

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 0:41

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 1:15

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 1:51

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 2:30

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 13:26

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 15:35

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 17:06

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 17:53

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 19:23

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 30 Nov - 21:48



Une fois revêtu je collai Becky contre moi et l'embrassai tendrement. J'attrapai ma veste et la laissai passer devant moi. Elle sur sa moto, moi dans ma bagnole et je la suivis. Je dois dire que la vue de ma belle sur sa moto était pas y trop laide à voir. Une fois revenue à la maison je lui proposai un bon bain ou je lui redemandai quand Jane nous rapportais Ava. Le lendemain je me réveillai avant Becky et je clignai des paupières et la regardai dormir un long moment finissant par aller me coller sur elle la serrant contre moi et nicher mon nez dans son cou. Je fermai les yeux alors que sa phrase me revenait en tête " Tu es ma vie" Elle voulait me dire quoi? Est-ce que c'était un message subtil pour me dire qu'elle voulait se marier? Mais on avait régler ça non? On avait dit qu'on en avait pas besoin. Cependant elle me l'avait demandé, Will lui avait demandé, Jane m'en avait parler et la sa grand-mere. Non je n'avais pas envie de penser à ça! Pas ce matin, pas avec la soirée que nous avions eu. D'ailleurs cette simple pensée me fit la becoter doucement dans son cou alors que ma main effleura son ventre plat alors que je l'appelais doucement pour reprendre un autre round entre les couvertures mais cette fois beaucoup plus doux. Une fois  terminé je roulai a ses côtés tournant la tête vers elle.

 - Et si j'allais préparer du café pour ma princesse? Bouge pas je reviens.

 Je me levai donc et allai préparer du café et revenir lui en donner une tasse. Je passai la journée avec elle entre mes pensées et l'instant présent.  Quand Jane arriva avec Ava elle me jeta un regard mais je lui fis signe que ça allait. J'allais m'occuper du pub l'esprit un peu ailleurs et même que Lucio me jetai des regard en coin.

 L- Alors vous vous êtes expliquer longtemps vendredi non?

- Ouais.

 L- Hum hum... et tu as dû sortir tout tes arguments j'imagine...

 Je tournai un regard interrogateur vers lui interrompant ce que je faisais. 

- Comme tu dis. 

L- Alors c'est pour ça que Becky à fait valoir son point. Elle devait vachement t'en vouloir....

 Ah non merde! Il éclata de rire mais n'ajouta rien de plus retournant à sa besogne.  Mais les jours suivants n'étaient pas mieux. Je parlais peu, ça prenais deux ou trois fois pour que je me rende compte qu'on m'interpellait et sans compter les journées ou je ne chipotais pas dans mon assiette mangeant lentement et répondant à la question simplement. Ça tournait et retournai dans ma tête. Je balançai entre oui, non, peut-être tellement que le soir je peinait à trouver le sommeil. Il y a même un matin ou j'avais rester figé sur ma page de journal ne voyant que les mots. Je devais me décider sinon Becky allait croire que je devenais fou. Donc ce matin-là j'allais faire ma session méditation Ava entre mes jambes, tranquille. Une fois terminé je restai immobile regardant les vaguelettes de la piscine. Encore une fois ça tournai dans ma tête et se fut les babillage sonore d'Ava qui me tirèrent de ma torpeur. 
 
 - Tu viens on va aller lire le journal.

 Je la.pris donc contre moi et allai prendre le journal et me mit à le lire à peine concentré alors que Ava chiffonait les pages et que moi je devais avoir relu le même paragraphe trois fois la tête dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 1 Déc - 17:55

Il était ma vie, mon univers, ce pourquoi j'étais sur cette terre. Après ce moment plutôt intense, j'allais chercher ce petit moment de tendresse, allant poser une main sur sa joue et l'autre sur son torse, lui disant combien je l'aimais avant d'aller chercher ses lèvres tendrement. M'asseyant sur le bureau avant que je ne m'affale au sol, il chassa une mèche de mon visage, répondant à mes paroles, son regard noir dans le mien. Une fois nos vêtements remis, il revint chercher un baiser avant de me faire passer devant lui et que l'on sorte du pub pour retourner à la maison. Ayant grandie sur une moto, je pouvais filer dans les rues sur ma bécanes avec n'importe quelle tenue, aussi j'étais venue avec celle que j'utilisais désormais pour mes déplacements normal, celle offerte par le collectionneur. Une fois à la maison, j'acceptai avec plaisir la proposition de mon homme après lui avoir rappeler que la petite ne reviendrais que le lendemain en fin d'après midi. Le lendemain, je fus réveiller de façon plutôt plaisante pour un nouveau round sous les couvertures, mais cette fois ou la tendresse et la douceur était de mise. Après ce moment entre nous, il alla nous faire du café et me le servis au lit avant de finalement passer la journée avec moi ou du moins en partie puisque je voyais bien que quelque chose le tracassait. Je ne le questionnai cependant pas, me disant qu'il m'en parlerait bien une fois qu'il serait prêt.

Les journées passèrent, journées que je passais soit à la maison avec Ava, soit sur un contrat, avec ma grand-mère ou encore avec les filles. Ces dernières ce firent d'ailleurs un plaisir de ce foutre de ma gueule en me faisant comprendre qu'elles et Lucio avaient entendue ma voix de l’extérieur du pub ou ils avaient pris un moment pour discuter avant de partir. Je voyais John toujours aussi perdue dans ses pensées, mangeant lentement, regardant sans vraiment le lire le journal, m'écoutant parfois à peine lorsque je lui parlais et ne répondant que simplement aux choses que je pouvais lui dire ou lui demander. Encore une fois ce matin là, je me levai pour voir mon homme assis avec Ava sur lui a regarder distraitement le journal. Je me versai une tasse de café me questionnant un peu plus sur ce qui pouvait le tracasser. Tout semblait bien aller pourtant, autant au pub qu'à la maison. Est ce que j'avais fait quelque chose s'en m'en apercevoir qui l'aurait offusqué? Je tentais de trouver quand j'avais pus le voir aussi distant et les seuls moment qui me revenaient en tête était soit avant une mission ou... Non, ce ne pouvait pas être ça... Il ne pensait quand même pas à partir ou me quitter? Allant m'asseoir à la table près de lui, je déposai ma tasse et lui enlevai carrément le journal des mains pour avoir son attention. J'attendis d'avoir son regard dans le mien être certaine qu'il m'écoute avant de parler.

- J'en peux plus! Il ce passe quoi là? Qu'est ce qui te tracasse autant?

J'avais parler d'une voix douce, mais ferme, lui montrant que je ne lâcherais pas. Je voulais savoir, car là un paquet de scénarios plus que désagréable tournaient dans ma tête...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 1 Déc - 21:36

Une belle soirée s'il en était une! Et la je ne parler pas du lendemain matin. Elle était tellement belle avec le soleil qui perçait à travers le rideau. Juste une matinée ou on pouvait flâner au lit... enfin flâner...c'était une manière de voir. Je passai donc la journée avec elle. A chaque fois que mon regard se posai sur elle j'étais jeté dans mes pensées, pris entre ici et ailleurs. Les jours suivants n'était pas mieux. J'étais dans ma tête à peine attentif à se qui se passait alentour. Soit ça me prenait un moment réalisé qu'on me parlait, soit je chipotais dans mon assiette et ça c'est pas quand je regardais les infos sans vraiment entendre. Donc ce matin-là je décidai de me faire une session méditation espérant trouver la réponse aux milles questions qui se pointait dans ma tête. Se fut Ava avec son babillage d'enfant qui me tira de ma rêverie. Je la pris donc pour lire mon journal. Je lisais sans vraiment lire alors que Ava chiffonait les bas de pages. Je lisais pas vraiment ne réalisant même pas que Becky c'était levée ete regardait. Je n'avais pas réalisé non plus que le temps que j'étais dans ma tête je n'étais pas avec elle. 

 Le journal fut donc arraché à mon regard alors que je le relevai sur la rouquine qui me regarda de son regard noisette flamboyant. Je fronçai les sourcils un instant en l'entendant. 

 - Il ne se passe rien. 

 Mais oui pauvre con! Elle allait te croire d'abord! D'ailleurs son air me le prouva amplement. Je poussai un soupir ene mordant la lèvre.  Est-ce que je lui disais là? Je baissai le regard une seconde et quand je le remontai je regardai ses mains pour le planter dans le sien.

 -Je réfléchi Lutine. Je... Je peux pas t'en parler maintenant. Ce soir. Ce soir je t'explique tout d'accord? 

 Je me penchai vers elle et l'embrassai doucement.

 - Je te promet que ce soir tout sera plus clair.

 Je sais que se n'était rien pour la rassurer mais je me sentirais mieux pour lui parler devant un truc préparer pour elle. Bon je m'attendais à ce qu'elle aussi soit inquiète ou même frustrée que je sois aussi peu clair. Je fis donc mon avant-midi l'idée devenant de plus en plus clair et quand elle quitta je vis à son air qu'elle se faisait un tas d'idée et sûrement celle que je la quitterais. Donc je fis quelques courses et retournai à la maison lui préparer son plat préféré ainsi que son dessert préféré que j'avais degoté dans une pâtisserie pas piqué des vers. Je poussai un soupir alors que la nervosité montait en moi. Je sortis les plus beau couverts et les plus belle coupes et les disposai sur la table. Ce fût le bruit de la voiture qui me fit relever la tête. 

 - Bon c'est maintenant mon vieux...

 J'avais presque terminé la sauce quand Becky entra avec Ava. Je tournai un regard vers elle et me dirigeai donc vers ma belle Becky. Doucement je lui pris Ava des bras et allai l'embrasser. Je savais bien que déjà tout le tralala sur la table devait attiser sa curiosité mais je devais la faire attendre un peu.

 - Si tu veux aller relaxer dans un bain tu as le temps. Je dois finir le repas. Je m'occupe d'Ava. 

 J'attendis qu'elle disparaisse et m'occupai de la petite et allai la bercer un peu le temps qu'elle boive. Je lui racontai ensuite un bout de notre histoire. 

 - Le loup était tellement content de voir que la princesse n'avait pas rejoins le pays des songes éternel. Il voulait reprendre le temps perdu. Son coeur qu'il croyait arrêté avait de nouveau prit vie. Il comprit que le lutin malicieux lui avait menti et le loup se jura de lui faire payer un jour. Un soir la princesse cogna à la porte du loup. Elle était très blessée et elle demanda au loup de la cacher, la soigner. Aussitôt le loup la cacha dans sa grotte et la garda auprès de lui. Il en prit soin, l'aida à se remettre en forme mais surtout pour une fois il se sentait bien, à sa place. Il savait qu'il était avec celle qu'il devait être. 

 Ses paupières se fermant je la mis donc dans son lit et la couvrit avant de retourner à mon repas. En mettant le tout au four les vagues de notre passé me revint en mémoire.  A chaque fois qu'elle avait été près de moi jeétais senti ainsi. Bien à ma place, la où je devais être avec celle que le destin m'envoyait. Après un moment je servis les assiettes et versai le vin blanc dans les coupes et allumai les chandelles sur la table quand je la vis arriver. Elle était tellement belle et je lui causais tellement de soucis avec mes réflexions... 

 - Assied-toi c'est prêt. Je te l'ai promis plus tard.

 Je m'assied à ses côtés tendu certes mais je devais trouver les mots... mots qui ne venait pas tellement je les trouvais tous nuls.

 - Alors ça été avec ta grand-mere?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 1 Déc - 22:43

Je n'en pouvais plus. Je voyais mon homme dans sa bulle, dans ses pensées, loin de moi, loin de nous et ça me rendait folle. Plusieurs scénarios me passaient par la tête, me faisant paniquer un peu plus à chaque moment. Aussi ce matin -là, je lui enlevai son journal, voulant une réponse. Peut importe ce que c'était, je voulais le savoir. Ça première réponse ne fit qu'allumer une lueur de colère dans mon regard. Ce mordant la lèvre, il baissa le regard un moment me faisant froncer les sourcils pour finalement le remonter et me dire qu'il m'en parlerait le soir venue. Je hochai la tête, le coeur battant dans mes oreilles. Ce penchant vers moi il m'embrassa doucement pour finalement me promettre que le soir même j'allais savoir. L'idée qu'il préférait attendre que Ava soit coucher, sachant que je péterais un plomb me passa par la tête. L'avant-midi passa donc et une fois le repas pris, je filai voir ma grand-mère avec Ava. Ont passa l'après-midi à discuter de tout et rien, voyant que je me tracassais, elle ne questionna pas, elle ne me donna même pas une seule information, comprenant probablement que ce n'était pas le bon moment. Lorsque la petite et moi allions partir, ma grand-mère me prit contre elle, me murmurant que peut importait ce qui me tracassait autant, cela allait surement s'arranger rapidement. J'espérais de tout coeur qu'elle est raison. Revenant à la maison, je mis un certain temps à descendre du véhicule, ayant plutôt envie de filer à tout allure, de fuir encore... Mais maintenant il y avait Ava. Il y avait cette petite princesse louve qui faisait en sorte que je devais combattre cette envie et affronter l'épreuve qui allait arriver. Entrant dans la maison, j'allai avec Ava dans les bras voir John à la cuisine, pour me figer dans le cadrage de la porte. Venant prendre Ava, mon homme vint m'embrasser doucement. Surprise et curieuse, je le regardai un long moment, haussant un sourcil en l'entendant me dire d'aller relaxer dans un bain.

- Heu... Oui... D'accord.

Complètement prise au dépourvue, j'allai dans la salle de bain et me fis couler un bain brûlant. Une fois confortablement installer, je fermai les yeux tentant de comprendre ce qui ce passait. De toute évidence avec ce que j'avais vue, il ne semblait pas vouloir me quitter. Avait-il fait quelque chose dont il voulait ce faire pardonner alors? Non, ce n'était pas son genre, il m'aurait simplement dit le truc et encaisser ma rage... Je fini par sortir de la salle de bain après un très long moment, presque apeurée. La seule chose que je pouvais voir ne me plaisait pas, mais alors pas du tout. J'espérais de tout coeur que ce n'était pas qu'il devait trahir sa parole, que pour une raison X ont devait à nouveau déménager... Je fini donc par aller le rejoindre, nerveuse comme jamais, pour voir les assiettes servie, ainsi que le vin, des chandelles allumées sur la table... M'asseyant, je hochai la tête à sa question, buvant une gorgée du vin.

- Oui, une après-midi tranquille à simplement discuter d'un peu de tout et de rien. Ava à fait toute sa sieste dans ses bras.

Au moins il était là, il ne semblait plus perdue, complètement avec moi... Je le regardai un moment, cherchant à comprendre ce qui ce passait. Mon pouce frottant inconsciemment mon doigts alors que je prenais une boucher que j'avalai difficilement tellement j'étais nerveuse. C'étais comme toujours délicieux, si seulement je n'étais pas aussi anxieuse à l'idée de ce qui s'en venait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 1 Déc - 23:23

Il ne se passait rien... c'était la réponse la plus conne et la moins clair de ma vie. D'ailleurs la lueur de colère qui brilla dans son regard me le fit très clairement comprendre. Je lui promis donc que ce soir elle le saurait, ce soir je lui dirais exactement ce qui me trottait en tête. Elle disparut donc dans l'après-midi ce qui m'arrangeait en fait. J'étais sûr de ma décision mais encore là je devais trouver les bons mots, la bonne manière de lui apporter ça.  Donc quand elle revint je lui pris Ava lui disant qu'elle pouvait aller prendre un bain le temps que je finisse de préparer notre repas. J'étais nerveux au possible que je cachai habilement. Quand elle revint j'étais à verser le liquide des dieux alors qu'elle arrivait dans la salle à dîner. Je m'assied donc à ses côtés alors que je lui demandai comment ça avait été avec sa grand-mere. Je relevai le regard vers elle en fronçant les sourcils. Ok... il fallait qu'elle se sourcils calme un peu. J'allais prendre sa main et la serrai doucement.

 - Calme-toi. Ça va là.

 Je la regardai longuement et fini par poser ma fourchette et prendre son visage entre mes mains et aller l'embrasser tendrement et longuement. Je la relâchai et plantai mon regard dans le sien. Je la regardai longtemps, mon regard fouillant le sien. 

 - Au moins  tu as été une apres-midi plaisante. Puis Ava semble l'avoir adopté. Ça m'a donné le temps de te préparer ton repas.

 Je  mangeai de bon appétit tout en tentant de lui arracher quelques bouts de phrases. Je fini mon assiette et posai mes ustensiles dans mon assiette. J'attendis qu'elle ai terminé pour debarasser les couverts. Je pris un instant pour rassembler mon courage. J'avais le coeur à cent à l'heure et la nervosité au plafond. Jamais de ma vie je n'avais été aussi nerveux. Je fini par retourner à la salle à dîner avec le dessert et le posai sur la table. Je m'assied lentement en poussant un soupir et croisant les mains devant moi.

 - Alors je t'ai promis que j'allais te dire ce qui se passait.

 Je me mordis la lèvre en roulant d'une épaule pour finalement remonter mon regard dans le sien. J'avais le coeur qui me débattait dans la gorge et j'avais l'impression que j'allais crever tellement la nervosité était vive.

 - Jane m'a parlé peu après ton amnésie. Et ce qu'elle m'a dit  me tourne dans la tête depuis un très long moment. 

 Je gardai mon regard dans le sien espérant aller puiser la force de ce qu'il fallait dire. J'aurais mille fois mieux faire un contrat difficile que de faire ça... surtout ne sachant pas comment elle allait réagir. 

 - Elle m'a dit que j'avais maintenant ma meute à moi. Que je devais...la protéger. Et que...

 Je me mordis la lèvre une nouvel fois et prit une gorgée de mon vin. Je regardai un moment ma coupe continuant de me mordre la lèvre. Elle le prendrait comment? Elle dirais quoi surtout? Je tournais le regard vers elle. Je fronçai des sourcils ne trouvant pas les mots exact mais ça c'était pas une surprise j'étais une merde côté sentiment. Je pris sa main enlevai la bague et la mit à sa main gauche et relevai le regard nerveux vers elle. D'une voix douce et la gorge serrée, je parvins à lui dire

 - Rebecca Calahan Reeves, voudrais-tu être ma femme? 

 J'étais.... pétrifié de peur. J'avais rarement peur dans ma vie mais là... j'avais peur de sa réponse,  sa réaction. Je gardai mon regard sur elle le souffle suspendu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris
» La chauve-souris et le loup [PV Far'jim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: