Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 25 Nov - 19:58

La conversation téléphonique entre Will et moi alla de surprise en surprise. Me faire payer, l'emménagement de l'ancien et Doc en ville et finalement l'entendre me dire qu'il m'aimait... Lorsque je revins de ma surprise de la fin de l'appelle, j'expliquai à John la grande nouvelle avant de finalement lui raconter ma mission d'un bout à l'autre. J'étais heureuse de ne pas avoir eux à m'occuper personnellement de ce jeune garçon... Je fis un sourire à John lorsqu'il me dit être fier de moi.

- L'ancien semblait plus qu'heureux d'avoir à s'occuper de lui. J'ai eux l'impression qu'entre eux c'était... Beaucoup de haine. Un ennemi de longue date probablement...

J'écoutai John me raconter ce qu'il avait fait avec Ava, finissant par froncer les sourcils en l'entendant dire qu'il avait été au club avec elle. Prenant la petite je lançai un regard de reproche à John.

- Ce n'est pas un endroit pour emmener Ava John...

Regardant Ava, je lui fis un doux sourire, me calmant en entendant l'explication de mon homme. C'était fou comme un si petit bout pouvait autant nous manquer en deux jours... Son regard noir fixé sur moi, elle me fit un de ses sourires qui me laissait deviner que tout comme je l'avais fait gamine, elle ferait craquer n'importe quelle grosse brute pour avoir ce quelle voulait. Je relevai le regard sur John lorsque celui-ci ce tourna vers moi pour me regarder.

- Non, il ne t'aurait pas téléphoné. Il utilisait simplement ton nom pour contrôler le club. Les gars n'avaient jamais eux affaire à un membre de Waco mis à part lui, donc aucun ne connaissaient réellement les règles, n'y même le chef...

Pour sa seconde question, je réfléchis un moment à ce que Will m'avait dit.

- Les gars avaient toujours trouvé injuste que je fasse mon boulot sans jamais, ou presque, être payé. Ils ont donc décidé que dorénavant, je serais payé au même titre que n'importe quel membre ou tueuse, tout dépendant du job que j'aurais à faire.

Je lui fis un petit sourire, me disant que finalement avec toute cette histoire, je pourrais payer son cadeau plus vite que prévue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 25 Nov - 22:57

La seule fois oubje l'ai vue revêtir son ensemble... enfin elle n'avait pas semblé aimer comme maintenant. Mais je ne pouvais cacher qu'elle etait incroyablement belle... d'une dangereuse beauté. Je fis don ma journée la laissant dormir allant débuter ma journée avec la plus belle des petites filles. Donc une fois au salon et Becky assise elle m'expliqua que l'ancien et Doc emmenageait. Ce qui rendrait Jane folle de joie... enfin si j'avais bien vue leur regards. Mais également que l'ancien avait plaisir à s'occuper de ce Bull. Je poussai un long soupir en l'entendant. Bien que c'était pour assouvir un sentiment de vengeance il n'y avait rien de plaisant à torturer quelqu'un. Je prenais un temps de fou à nettoyer. Enfin la je lui expliquai que j'avais été au pub avec Ava faire un rapide survol des papiers et qu'on avait vu Lucio et Sally. Je vis son regard de reproche alors qu'elle me disait que ce n'était pas une place pour elle.

 - J'y ai été à peine une heure Lutine. Puis qui peut résister à cette petite? 

Je me tournai vers elle mon regard sur elle alors que je lui demandai si cet homme m'aurait vraiment appelé.

 - En même temps... j'aurais été vérifié auprès de Will. Comme je te connais tu as pris tout le yemps qu'il fallait pour leur expliquer.

 Elle avait un sens de l'honneur et de la justice assez aigu. J'étais tellement fière de cette femme. Elle pouvait être chiante oui mais juste et bonne. Elle répondit donc à mon autre question alors que je relevais la tête et le sourcil lentement.

 - Hé bien... Le règne Will commence bien. Tu continueras à faire des dons... c'est pas les oeuvres qui manque ici. Bon c'est pas tout ça mais je dois aller bosser.

 Je me levai pour aller m'habiller et en revenant j'allais voir Becky boutonnant mes manches 

 -Tu sais si tu veux voir la gueule de Lucio... débarque avec Ava.. ça vaut de l'or.

Une dernière embrassade et je quittai pour la journée. Je revins un peu plus tard que d'habitude car j'avais eu la visite d'une jeune femme qui avait besoin de mes services. J'avais des recherches à faire et j'en aurais pour des jours, voire des semaines tout dépendant du pauvre con auquel j'aurais à faire. Donc après un rapide repas,  une douche rapide j'allais me coucher me collant sur Becky. Le lendemain je me levai tôt donnant le biberon à Ava, sortant Buddy et une fois tout ce beau monde fut repu je m'installai avec mon café et mes repadoties devant mon ordi. Je fini une rôtie ete plongeai dans mes recherches. Ce fût en voyant du mouvement dans mon champ de vision que je relevai le regard. Ava dormait dans sa balancelle, Buddy chassait... encore le putin de chat et Becky était debout.

 - Bon matin Lutine. Je vais avoir un contrat... Je sais pas combien de temps encore...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 25 Nov - 23:25

J'étais d'accord avec Lucio, le pub n'était pas un endroit pour Ava. Trop de gens inconnues bourrés... Mais bon, une heure, tôt le matin... J'expliquai à John que Bull ne l'aurait pas appelé, qu'il utilisait simplement son nom pour effrayer les gars.

- Oui, plus jamais ils ne ce feront embobiner ainsi. L'ancien et Doc vont devoir refaire la hiérarchie, mais ça devrait aller maintenant et ils savent qu'en cas de besoin je suis proche.

Je lui répondit ensuite sur le fait surprenant que le club allait désormais me payer. Ça réponse me fit légèrement sourire. Si seulement il savait ce que j'avais en tête... Encore deux ou trois contrats et je devrais être bonne pour me faire envoyer son cadeau. Je le laissai partir ce préparer pour le boulot, mon regard ce baissant sur Ava qui c'était rendormie dans mes bras. Il revint me revoir, me faisant rire doucement avant un dernier baiser et qu'il parte travailler. La journée passa doucement, prenant du temps avec ma fille, pour finalement aller dormir sans que John ne soit revenue.

Je aperçue à peine lorsque John vint ce coucher, me blottissant simplement contre lui aussitôt que je sentie sa présence sans vraiment me réveiller. Lorsque je me réveillai, il était déjà debout, aussi je me levai pour le voir installer devant son ordinateur, Ava dormant paisiblement dans sa balancelle.

- Bon matin mon loup. C'est bon, nous ont va profiter de l'arriver des gars et les aider à s'installer. Prend tout ton temps.

J'allai l'embrasser et allai me verser un café. La mâtiné passa lentement alors que je m'occupai d'Ava, laissant mon homme faire ses recherches, au dîner, je mangeai et allai me baladai avec la petite pour retrouver mon homme toujours assis devant son ordi, ne semblant pas avoir bouger... N'y même manger? Je fis le repas du souper que je mangeai de bonne appétit après lui avoir servie une assiette, au moins trente bonnes minutes après son heure habituelle du repas, sans même l'entendre ronchonner...

- Tu sais ça travaillera mieux une fois que tu auras mangé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 0:00

Est-ce que j'avais dit que j'adorais cette femme? Elle avait beau ne plus être DANS le club elle y était toujours attachée. Mais en même temps, sa famille y était et elle adorait sa famille. Puis entre nous j'étais qui pour l'empêcher de voir ceux qu'elle aimait? ELLE, elle avait encore sa famille. Je partis donc travailler et revint plus tard que prévu alors je mangeai rapidement et me lavai avant d'aller me coucher. Le matin je pris soin de tout mon monde avant de m'installer en mangeant distraitement une rôtie laissant l'autre là. Quand Becky se leva je lui dis que j'avais un contrat mais que je n'avais aucune idée combien de temps ça prendra. Je fini l'autre rôtie lentement. Ce fût quand elle posa une assiette devant moi me disant que ça irait mieux pour travailler. Je relevai un regard de mon ordi. Je poussai un soupir et prit mon assiette et fermai mon ordi le temps de manger... enfin assez rapidement pour aller faire le guet. Je quittai donc à la noirceur tombée pour suivre ce petit con. Pendant des jours je continuai à faire ce manège. Mangeant peu trop plongé que j'étais dans ce que je faisais. Soit je repoussais l'assiette en disant un vague " Plus tard", soit je faisais un vague " Hum hum" sans rien touché et ça c'est pas quand je me levai pas simplement laissant l'assiette sur la table. D'autres fois je prenais des bouchées... enfin... le plat avait le temps de congeler tellement j'étais lent. Au bout de deux semaines le menton appuyer dans ma main un index sur la bouche et les sourcils froncés je tentaient de trouver ou il avait envoyé l'argent de la jeune femme. Soit il avait un compte caché soit il le gardait chez-lui. Encore une fois Becky me fit savoir que manger c'était bon et écoutant à peine je fis un "Hum hum" mais elle revenait à la charge que je roulai des yeux.

 - J'ai pas faim. Tantôt....

 Je continuais de pianoter sur mon clavier alors qu'elle glissai une assiette près de moi. Machinalement je la repoussais 

 - J'ai pas faim j'ai dis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 0:58

Deux semaines... Deux semaines de fous à, m'occuper de Ava, faire les repas, tenter de faire en sorte que mon homme ce nourrisse, aider mon grand-père et mon oncle à s’installer, ranger la maison... Il se passait quoi là? Pour la plupart des trucs ça allait, mais John qui ne mangeait pas? Tenter de veiller à ce qu'il mange au moins un minimum... Moi j'étais habituer à ne pas manger régulièrement, à sauter des repas, à mal me nourrir, mais pas lui. Et quel effet cela pourrait-il avoir sur lui? Sur sa performance lorsqu'il ce rendrait pour faire son contrat? Je tâchais donc de lui faire des repas, déposant une assiette devant lui en respectant toujours son horloge habituelle. Je fini cependant par en avoir assez lorsqu'il repoussa son assiette en maugréant qu'il n'avait pas faim.

- Fait ce que je dis et non ce que je fais hein?

Il avait intérêt à ne plus jamais tenter de me forcer à manger.

- Je suis sur le point de demander à Janes de venir prendre soin de toi. Moi je suis habituer à sauter des repas, pas toi!

Sur quoi je le laissai à son ordinateur allant chercher Ava pour aller voir mon grand-père. Depuis son retour une question me tracassait. Si lui était ici, c'était qu'il avait laissé tomber ma grand-mère... J'allai le voir pour apprendre qu'il l'avait déménagé à l'hôpital ici même à Miami. Lorsque je sortie et me retrouvai avec Ava dans la voiture j'hésitai un long moment avant de me retrouver devant l'hôpital. Je montai les étages et demandai sa chambre ou une jeune infirmière me conduisis. Le coeur battant, j'entrai dans la pièce ou je vis installé sur un lit une femme me ressemblant énormément, mais beaucoup plus agée. Je la regardai un long moment, Ava dans les bras. C'était donc ce à quoi John avait droit lorsque je me déconnectais... J'allai doucement m'asseoir sur le lit et comme John le faisait avec moi, je tournai le visage de ma grand-mère pour la regarder dans les yeux.

- Bonsoir grand-mère. Je... Je ne sais pas si tu sais qui je suis. Je suis Becky, la fille de Ava et voici ma fille... Ava. Ta petite fille. Je... Je ne sais pas ou tu es, mais je sais que tu dois être bien. Seulement... J'aimerais t'avoir eux pendant toutes ses années. J'aurais aimé pouvoir te parler lorsque ça n'allait pas ou au contraire lorsque sa allait merveilleusement bien. Tu peux arrêter maintenant de lui en vouloir. Me laisser au club était la meilleure chose à faire car si non... Je n'aurais jamais rencontrer l'homme que j'aime le plus au monde et je n'aurais jamais eux cette petite merveille qu'est ma fille.

La gorge serré je me levai du lit après avoir doucement serré sa main.

- Je ne sais pas si tu es trop loin pour m'entendre, si tu as fermé la porte de ton sanctuaire, mais... J'aimerais avoir la chance de te connaitre...

Je sortie de la chambre et rapidement retournai à la voiture de location que je m'étais trouvé. Après avoir attacher Ava derrière je pris place derrière le banc conducteur et laissai quelques larmes couler que j'essuyai rapidement. Je me baladai un long moment, reprenant sur moi et mettant tout cela de côté avant de retourner à la maison pour le dernier biberon de ma fille. Une fois celui-ci prêt j'allai dans sa chambre et m'assis pour lui donner. Lorsqu'elle eut terminé je la regardai en souriant.

- Alors, ou en étais-je? Ha oui! Cela faisait donc cinq ans que la princesse ce promenait sur le monde, ne retournant au royaume que deux fois par année. Elle n'avait toujours pas trouvé sa place, son royaume à elle ou elle serait bien et heureuse. Un jour cependant elle ce baladait dans un nouveau royaume lorsqu'elle aperçue au loin quelque chose qui la fit arrêter. Elle avait quitté son royaume par ce que le vilain serpent lui avait dit que le loup dont elle était amoureuse était partie de cette terre et qu'elle ne pourrait plus jamais le revoir, cependant elle le voyait là, un peu plus loin. Il avait changé, mais il était bien là. Surprise, la princesse le regarda très longtemps sans bougé, avant que lui ne la voit et ce dirige vers elle.

Je regardai la petite un sourire aux lèvres, tendis qu'elle ce frottait les yeux.

- Lorsque le loup arriva près d'elle, la princesse croyait toujours qu'elle rêvait. Elle était tellement heureuse de le voir qu'elle ne pus résister à s'approcher en lui parlant et d'aller poser sa main sur son coeur. Confirmer que c'était bien lui et qu'elle ne rêvait pas. Elle sus aussitôt qu'elle le toucha qu'elle avait trouvé sa place, celle qu'elle cherchait depuis si longtemps.

Je me levai doucement et allai poser Ava dans son lit avant de lui donner un bisous sur le front.

- Bonne nuit princesse louve, fait de beaux rêves.

Je restai un long moment à la regarder avant de sortir de la chambre et d'aller me laisser tomber sur le canapé en soupirant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 1:28

Soit il était doué soit c'était le plus con des extorqueurs sur terre... et après avoir observé longuement ce jeune homme je penchais pour la deuxième théorie. Non mais sérieux!  Faire chanter une fille pour des photos et même pas prendre la peine de se cacher un minimum. Enfin je tentais de trouver ou il avait pu planquer son argent et ce malgré les demandes incessantes de Becky à manger.  Je répondis distraitement d'abord pour finalement lui dire clairement que j'avais pas faim jusqu'à repousser l'assiette me faisant plus ferme. Cependant ça pique me fit relever le regard vers elle ne comprenant pas trop. Elle m'envoya une pique qui me fit pincer les lèvres une seconde.

 - Lutine....

 Mais elle quitta avec Ava me laissant seul. Je poussai un long soupir et refermai mon ordi et min regard se tourna vers l'assiette encore pleine. Depuis quand je faisais ça?  Bah... depuis toujours à ce que je peux comprendre. En fait en me remémorant j'avais toujours fait ça pour ensuite manger comme un gonfle et me lancer dans un entraînement. Je tirai donc l'assiette à moi et mangeai lentement mais j'aimais pas le sentiment que j'avais. Un mélange de culpabilité et de frustration. Enfin je fini don mon assiette que je mis dans le lave-vaisselle et allai au pub faire un quart et avertir Lucio que je serais absent le lendemain.

 L- Combien de temps?

- Si mes recherches sont bonnes deux jours tout au plus. Une journée pour ma cible et le lendemain pour ma paye. 

L- Parfait. Dis ça va toi?

 Je risquai un oeil et tirai Lucio plus loin sous son oeil interrogateur alors que je chuchotai

 - Quand je fais mes recherches est-ce que... est-ce que je saute des repas?

L- Quoi? *en riant* c'est quoi cette question? 

- Luc... répond.

L- Bah... depuis que je te connais disons que c'est arrivé souvent en fait. Et quand tu es en rogne encore plus. Pas pour rien que je te glissai une assiette.

 Je poussai un soupir et m'éloignai pour finir le quart avant de retourner chez-moi un peu plus tôt. C'était tranquille et c'est à peine si les filles ne m'avaient pas botter le cul. Donc je stationnai la voiture en soupirant. Comment ça je n'avais pas remarqué ça moi? J'entrai donc doucement ne voulant pas réveiller mes petites femmes. Je fouillai le frigo pour me trouver un truc rapide à manger. Je répérai un wrap et le pris. Ce fût en me tournant que je vis la lumière du salon. Une bouchée dans la bouche je vis donc Becky sur le canapé. En soupirant j'allai m'asseoir à ses côtés. 

 - Tu n'aurais pas appelé Jane pour vrai dis-moi?

 Sérieusement... entre les deux je préférais me heurter à une Becky en furie qu'à une Jane en furie. Non jamais une Jane en furie... surtout pas question repas. Elle m'aurait même fait bouffé l'assiette.  Oui même à mon âge je ne voulais surtout pas provoquer Jane.

 - Demain soir je vais aller m'occuper de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 1:49

La journée avait été bordélique et sérieusement j'avais hâte qu'elle se termine. Je pris donc mon temps lorsque vint le moment de l'histoire avec Ava avant d'aller me laisser tomber sur le canapé. Je savais maintenant pourquoi John détestait autant me voir aussi loin, j'avais pus voir de quoi j'avais l'air. Parler à cette femme avait été... Étrange. Je ne la connaissais pas et pourtant je lui avais parler un peu comme si je l'avais toujours connue. Et tout ça juste après avoir perdue patience contre John. Non mais vraiment, lui qui m'avait toujours forcé à manger... Je ruminais tout ça, mon regard sur mon pouce qui frottait mon doigt, depuis je ne sais combien de temps lorsque John vint s'asseoir près de moi sur le canapé. Je poussai un soupire en entendant sa question.

- À moins que tu ne sois sur le point de mourir de faim non. Tu le sais que je ne suis pas du genre à demander de l'aide.

L'image de moi à moitié morte ce pointant à son resto à Los Angeles me frappa l'esprit sans que je ne comprenne trop pourquoi. Je remontai mon regard dans le sien lorsqu'il me dit que le lendemain il allait exécuter son contrat.

- C'est un bonne chose avant que tu ne ressemble à un squelette.

Je lui fis un petit sourire en coin avant de soupirer à mon tour.

- Je vais aller prendre un bain avant d'aller dormir, j'ai eux une grosse journée...

Je l'embrassai doucement avant de me rendre à la salle de bain ou je fis couler le bain. Une fois dans l'eau fumante, je me calai confortablement et tentai de chasser les images de ma grand-mère, les mettre eux ainsi que les pensées qui venaient avec dans un coin de ma tête ou je pourrais y revenir plus tard. Je ne voulais pas y penser n'y même en parler. Je ne voulais simplement pas dire à haute voix cette peur qui m'avait frappé de plein fouet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 2:26

J'avais été surpris par sa question mais encore plus par sa pique. J'avais bien tenté de le retenir mais le temps que je me lève et aille la rejoindre elle était déjà partie. Je fini donc par manger son repas avant d'aller faire un saut au pub. C'était tranquille mais même là j'appris que c'était une habitude finalement à faire ce que je faisais. Mais c'était la première fois que Becky me remettait le nez dans mes habitudes. Une fois de retour je fouillai le frigo dénichant un truc rapide à manger. Je vis de la lumière aubsalon et vit Becky pensive à se frotter le doigt encore et je fini par aller m'asseoir finissant ma bouchée en lui demandant un peu inquiet si elle aurait vraiment appelé Jane. Je tentais vainement de retenir un soupir de soulagement. 

 - Je te remercie alors. 

 Je tripotai mon wrap avant de lui dire que j'allais faire le contrat le lendemain. Ma bouchée se figea dans ma bouche en l'entendant. Bon c'était si pire quand même! Elle finit donc par me dire qu'elle allait prendre un bain me disant qu'elle avait eu une grosse journée. Je hochai lentement la tête et la laissai aller. Pendant que je mangeai je repensais à l'horaire plutôt régulier du jeune homme et je savais qu'à l'heure ou j'irai il reviendrait d'une boite de nuit. Quoi de mieux qu'une visite surprise... Je fini donc mon repas frugal et sautait au lit.

 Le lendemain J'attendis que Becky se lève pour aller me faire un entraînment l'esprit focusé sur mon prochain contrat. C'était ridiculement facile je le sentais. Donc j'occupais ma journée à ma préparation, à manger reprenant mon habitude d'être régler comme une horloge. Et ça sans compter d'aller me préparer. Je le fis sans musique sachant que ce serait trop facile. Je sortis donc en resserrant ma cravate mon sac déjà prêt. J'allais vers Becky et l'embrassai rapidement ainsi que ma fille.

 - Je reviens vite.

 Je fis don mon contrat et comme je le soupçonnais, c'était ridiculement facile. C'était un gamin qui se la jouais dure pour que finalement ma simple présence le fasse pissé dans son froc. J'envoyais donc un message à Becky lui disant que je serais la bientôt. J'allais donc voir Cora mais elle m'offrit un verre. Dhabitude je me faisais payer et je quittais mais la.. enfin je sirotait le verre em discutant. Je rentrai donc un peu plus tard que prévu et je posai mon sac en soupirant me disant que c'était plutôt étrange comme soirée. Moi qui pensait revenir rapidement... Je revenais presque 2 hres après mon message. J'allais avoir l'avalanche Becky qui me déboulerais dessus. Je ne me pris même pas de bière tentant de comprendre un peu cette fin de soirée. Oui je pouvais le dire ce petit bout de femme avait tout pour me rendre perplexe. Je me défis donc de mon veston et allai jeter un oeil au salon pour voir Becky enroulée dans une couverture. Elle ne changerait pas, elle m'attendrais toujours là. Je jetai donc mon veston sur le bras du canapé et allai la réveiller doucement en l'embrassant. 

 - Je suis là Lutine. 

 Mon regard noir alla chercher le sien tandis que je chassai une mèche de son visage la jetant derrière son épaule. Je lui expliquai mon contrat. Disant que le gamin la faisait chanter pour une poignée de dollar et que une bonne frousse plus tard et son ordi explosé j'ai été me faire payer. 

 - Ça été facile. J'ai été me faire payer mais j'ai du aller dans un club de strip-tease et attendre qu'elle ai fini son show. Et après elle m'a amenée dans la section... VIP si j'ai bien compris. Enfin elle était tellement contente qu'elle m'a sauter au cou. C'était... étrange en fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 2:46

Je mis du temps à m'endormir ce soir là, le regard vide de ma grand-mère flottant dans mon esprit. je fis d'affreux rêves toutes la nuit et le lendemain, je me levai quand même assez tôt. Je laissai John tranquil, le laissant faire sa bulle et partir pour son contrat. Mon grand-père me téléphona dans la journée ayant apprit ma visite de la veille. Il était heureux que j'ai été la voir, mais aurait aimer être avec moi. Après cette conversation, le reste de la journée ce déroula lentement. Heureuse de savoir que mon homme allait rentré tôt, je m'installai dans le salon pour l'attendre. Lui parler de ma visite me ferait peut être du bien, maintenant qu'il avait terminé son contrat, il serait plus en mesure de m'écouter... Cependant son arrivé ce fit tarder et je fini par m'endormir sur le canapé, emmitouflé dans une couverture. Ce fut finalement un baiser qui me réveilla doucement. Je lui fis un petit sourire et m'assis lentement en écoutant le récit de son contrat. Lorsqu'il arriva cependant au moment ou il était allé ce faire payer je me raidis sur le canapé avant de remonter un regard flamboyant dans le sien.

- Pardon? Elle t'a emmener dans la section VIP et t'a sauté dans les bras? Après son show?

Il arrivait 2 heures après m'avoir envoyé son message et me balançait ça à la figure? Wow, génial comme paiement! Une danse et plus avec ça?

- Ce devait être étrange en effet... Et elle était nue ou en tenue spécial? Probablement en tenue spécial pour que cela t'ai pris deux heures...

Mon regard brillant de rage restait rivé au sien, non mais vraiment! C'était quoi ce réveil de merde? Dites moi que je dors encore et que ce n'est qu'un mauvais rêve par piter...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 3:07

C'était presque enrageant en fait un contrat pareil. C'était facile, pas défi,  pas de... de... ennuyant quoi! Enfin une fois sorti j'envoyai un texto à Becky lui disant que je serais de retour plus tôt que prévu. J'allai donc voir Cora pour finalement prendre un verre et... ouais... parler. Putin que j'aimais pas fraterniser avec mes commanditaires. Je fais le boulot, on me paie et je me barre. Mais là j'avais 2hres entre le message et mon arrivée. J'allais donc directement au salon et quand je la vis je fis un petit sourire et allai la réveiller doucement. 

 Je lui expliquai donc mon contrat et le pourquoi j'avais eu du retard. Je fronçai les sourcils en l'entendant ne comprenant pas trop.

 - Bah... ouais... elle était contente...

 Ok oui j'étais pas du genre à êtreégalement démonstratif et encore moins avec des inconnu mais je l'ai pas serrer contre moi comme je le fais avec elle non plus ça m'a surpris disons. Je fini par hausser les sourcils en l'entendant. Elle croyait pas vraiment que... oh bordel... ça pouvait pas être simple pour une fois?

 - Hé oh! Elle était habillée. Je veux dire pas en lingerie. En vêtement convenable. Tu crois quoi? Que je l'aurais laissé... enfin faire ça?  

 Non pitié ne me dites pas qu'elle croit une lubie pareille! Quoique... j'avais probablement mal expliqué. Disons que c'était pas ma force première. Enfin si mais... ok j'avais mal expliqué.

 - J'ai pas regardé son show si c'est ce qui t'inquiète. J'ai seulement dû attendre. Une fois qu'elle a été habillée convaneblement elle m'a entraîné dans le carré VIP... pout qu'on ai la paix.

 J'aimais pas quand elle petait un câble comme ça. Mais on était jaloux tout les deux alors je pouvais comprendre... Je pense. 

 - Elle m'a offert un verre et elle voulait parler donc... j'ai parlé avec elle. Rien de plus promis.

 Je pris son visage entre mes mains et l'embrassai doucement comme si je pouvais calmer sa rage de jalousie. Je la relâchai lentement mon regard noir allant chercher le sien.

 - Elle était jolie oui...

 Je vis la flamme se rallumer dans son regard mais je ne la lâchai pas.

 - Mais pas aussi belle que toi ma princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 13:37

Non mais il ce foutait de moi là? Il me réveillait, arrivant deux heures après son message me disant qu'il arriverait plus tôt que prévue pour me raconter... Ça? Mon regard brillant de rage, je le questionnai histoire de m'assurer d'avoir bien compris, pour ensuite devant son regard surpris lui dire le fond de ma pensée. Mon regard brulant dans le sien, j'écoutai ses explications, me calmant lentement. Oui j'étais jalouse, mais en même temps... Avec cette peur de le perdre qui ne me lâchait jamais c'était normal non? Enfin je crois... Je le laissai prendre mon visage pour finalement finir de me calmer lorsqu'il m'embrassa. Il fit réapparaître la lueur de colère dans mon regard en me disant qu'elle était jolie, mais ce rattrapa rapidement.

- J'ai l'air d'une idiote là non?

Je le regardai un long moment avant de retourner chercher ses lèvres et de finalement aller me blottir dans ses bras.

- Excuse moi mon lit. J'ai mal interprété ce que tu disais. J'ai la tête peut être un peu trop pleine ses temps-ci.

Je lui fis un petit sourire avant de soupirer.

Les jours passèrent et après deux contrats assez payant, je fis le téléphone pour finaliser mon achat et me faire envoyer la surprise que je réservais à mon homme. Le dernier contrat m'avait un peu amoché mais rien de bien grave, un beau gros ecchymose au niveau des côtes. Une blessure normal lors d'un contrat finalement. Ce fut deux semaines après ma crise de jalousie que je reçu enfin le coup de fil me disant que mon cadeau était arrivé. Heureuse, je fis quelques appelles, demandant à Janes si elle pouvait garder Ava ce soir là et gentiment elle me proposa de la prendre jusqu'au lendemain. J'appelai Lucio lui demandant s'il pouvait ce passer de John ce soir là, mais lui faisant promettre de garder le secret, que j'irais le chercher. J'allai donc porter Ava avant de retourner à la maison porter la voiture de location, que je détestais, avant de prendre un taxi jusqu'au pub. J'entrai donc dans le pub et allai directement voir John.

- Met ton veston et suis moi s'il te plait.

Je le regardai un petit moment un petit sourire aux lèvres.

- Allez dépêche toi le taxi nous attend.

Je regardai Lucio et lui fit un petit signe de tête pour le remercier. J'attendis donc que John soit prêt et une fois installer dans le taxi, je demandai au chauffeur de nous conduire au port. Une fois arrivé là bas, je le payai alors qu'il me demandait s'il devait nous attendre.

- Non. Bonne soirée.

Sur quoi j'entrainai John pour qu'il me suive jusqu'à un gros conteneur ou j'allai m'adosser à la porte un sourire aux lèvres.

- Ce qu'il y a là dedans est pour toi.

Je fis durer le suspense encore un moment avant d'enfin ouvrir les porte pour qu'il découvre son cadeau.

cadeau:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 14:40

Si j'avais su que cette simple explication, visiblement pas claire, aurait allumé ses foudres j'aurais pris le temps de tourner ma langue. Mais en entendant son hypothèse je fini par lui expliquer convenablement. Oui bon lui dire qu'elle avait fait un show pour qu'elle me saute au cou ensuite était peut-être pas la meilleure manière de raconter mon contrat trop facile. Je fini donc par l'embrasser et rallumer cette étincelle qui la rendait à la fois féroce et craquante. 

 - Tu es trop belle pour être idiote.

 Elle vint se réfugier dans mes bras après un baiser et je refermai mes bras autour d'elle. Je la serrai contre moi en poussant un soupir d'aise. 

 - J'ai pas pris les bons mots.

 J'avais une question sur ce qui faisait qu'elle avait la tête pleine mais vu l'heure j'avais pas envie de me lancer dans une longue discussion. Je lui proposai donc d'aller se coucher. Demain peut-être.

 Deux semaines défila alors qu'elle prenaît des contrats non sans quelques blessures mineures et une vilaine ecchymose qui lui valu un regard sévère de ma part. Sérieusement il faudrait vraiment qu'on recommence à s'entraîner ensemble. Mais les jours défilaient et comme c'était presque la fin du mois j'étais dans la paperasse de fin de mois. J'étais donc parti un peu après le lever de Becky pour finaliser cette montagne de paperasse. Finalement je fini par rejoindre le staff. Bien que les clients entraient et consommait boisson et nourriture c'était somme toute assez relax. Assez pour que les filles déconne entre elles. Je relevai la tête en voyant Becky et froncai les sourcils en l'entendant me dire de mettre mon veston. Je risquai un oeil vers Lucio qui me fit signe que ça irait. Je retournai mon regard vers elle perplexe. Qu'est-ce qu'elle mijotait? Son petit sourire espiègle ne me rassurait pas du tout. J'attrapai donc mon veston et le mit et la suivi. Où elle voulait qu'on aille en taxi? Puis... depuis quand elle prenait le taxi? 

 - Au port? 

 Je la regardai longuement les sourcils froncés pour finalement tourner mon regard vers l'extérieur. Ne pas la connaître je ne parirais pas cher sur ma vie. J'avais mille et unes questions qui me tournaient en tête mais je me doutais que peut importe ce que je demanderais elle me dirais un simple " Tu verras". Donc je préférai me taire attendant d'arriver à destination. Ma surprise fut encore plus grande quand elle dit au chauffeur qu'il pouvait s'en aller. Elle se rendait compte que ça prendrait des heures à pied d'ici à la maison? 

 Je la suivis a un gros conteneur ou elle s'appuya sur la porte ne me rassurant pas du tout. Il pouvait y avoir de tout dans un conteneur! C'était à moi?! Je retournai mon regard au conteneur me demandant ce qu'il pouvait bien y avoir à l'intérieur. J'étais à la fois excité de le découvrir mais inquiet en même temps. Mon regard alla de elle aux portes. Elle attendait délibérément? 

 - Lutine.... 

 Finalement elle ouvrit les portes et je ne compris pas tout de suite m'avançant tranquillement. C'est la que je la vis. Je figeai dans l'entrée ma bouche s'entrouvrant de surprise. Je tournai mon regard vers Becky m'assurant que j'étais pas devenu fou et que je rêvais.

 - C'est... tu as...

 Je tournai une nouvelle fois le regard vers la voiture noire et scintillante. J'avançai lentement n'osant presque pas y toucher. Je fis glisser mes doigts sur le capot en faisant le tour. Une Shelby 67, une rare voiture qui avait dû lui coûter les yeux de la tête. Mon regard detaillai la voiture si précieuse,  rare et dispendieuse.

 - Tu sais que c'est un modèle rare? Elle est...magnifique.

 Je continuai lentement à faire le tour pour revenir vers l'avant et remonter mon regard vers elle. Et là tirer à moi doucement pout finalement plaquer mes lèvres sur les siennes. Je la relâchai à bout de souffle les yeux brillant de joie. 

 - Tu me surprendra toujours toi.

 Je tournai une nouvelle fois mon regard vers le bolide. Je savais que c'était une voiture puissante, agressive. Je fini par tourner un regard moqueur vers elle. 

 - Allez viens qu'on aille essayer ce bébé.

 Je m'informai en même temps de combien de temps nous disposions alors qu'elle me dit que Ava passai la nuit chez Jane. Je lui fis un petit sourire en coin et mit le contact. Je laissai le moteur vrombrir sous le capot pendant que je serrais et desserrais les main sur le volant. Un dernier coup d'oeil à ma belle et je parti sur les chapeaux de roues. Je la poussai à son maximum, ralentissant parfois pour éviter une contravention. Je fit finalement par prendre une vitesse normale et fini cette longue et enivrante balade me stationnant face à une des plage de Miami. J'avais le coeur à cent à l'heure, j'avais l'impression d'être une pile tellement j'étais content. 

 - Wow... c'est une bête! Tu sais que M. Milano en a une aussi? Ouais... tu dois le savoir...

 Je tournai le regard vers elle pétillant comme un gamin devant.... un millions de jouets tiens! Je fini par me passer une langue sur les lèvres en la regardant. 

 - Tu as dis que Ava était chez Jane non? Et j'imagine que tu as une idée quoi faire de notre soirée j'imagine. 

 Je lui fis signe du doigt de s'approcher et allai prendre ses lèvres avant de laisser quelques centimètres entre nous.

 - Peut importe ce que tu choisi... Je suis d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 15:45

J'étais fière de me surprise. Le collectionneur m'avait assuré que parmis toute ses voitures celle-ci semblait avoir particulièrement avoir attiré l'attention de John.Avec beaucoup de difficulté, il était parvenue à m'en procurer une. J'allai donc chercher John en taxi et une fois à l'intérieur je lui répondit simplement d'un petit sourire espiègle à sa question. Je gardai le silence tout au long de la route et une fois arrivé dit simplement au conducteur qu'il pouvait partir. Je fis durer le suspense volontairement, un petit sourire aux lèvres alors que j'étais adossé au porte cachant la voiture. Lorsque je fini par l'ouvrir, je me reculai pour le laisser découvrir son cadeau. Je hochai doucement la tête lorsqu'il tourna son regard sur mon, ne terminant même pas ses questions. Je le regardai tourner autour de la voiture, heureuse de voir le résultat de tout ses efforts.

- Je sais oui.

Il fini par revenir vers moi et m'attirer à lui pour venir plaquer ses lèvres sur les miennes. Son regard brillant qu'il plongea dans le mien après avoir libéré mes lèvres valait tout l'or du monde pour moi. Ont alla s'instaler dans le bolide alors que je lui remettais les clés à l'endroit ou M. Millano m'avait dit les avoir cachés, en lui expliquant que Ava passait la nuit chez Janes. Le sourire en coin qu'il me fit alors me fit presque arrêter le coeur. Son regard pétillant de bonheur, son sourire... Je le laissai profiter de son jouet, restant dans ce petit monde ou il m'avait propulsé avec ce simple petit sourire. Lorsqu'il fini par ce garer devant la plage, je lui fis un petit sourire en coin comme réponse à sa question. Son regard toujours pétillants ce tourna alors vers moi tendis qu'il ce passait une langue sur les lèvres. Je m'approchai à sa demande, un sourire qui en disait long sur les lèvres. Après un baiser et ses paroles, j'allai me perdre dans son cou que je mordillai doucement avant de remonter à son oreille.

- J'ai une tone d'idées...

Et ce fut repartie pour un autre round d'amour dans la voiture, suivie d'un second à la maison qui dura très longtemps avant que l'on finisse par s'endormir blotti l'un contre l'autre.

Les jours passèrent doucement notre petite vie normal s'écoulant doucement. Je faisais des recherches pour me trouver une nouvelle voiture, mais ne trouvais rien à mon goût, aussi je continuais d'utiliser celle de location que j'avais pour le moment. Un matin, je me levai avec dans l'idée d'aller voir ma grand-mère. Aussi, j'allai à la cuisine et après une gorgée de mon café je regardai John à qui je n'avais pas encore parlé de tout ça.

- Comptais-tu aller au pub cette après-midi ou tu pourrais rester avec Ava?

Je gardais mon regard plongé dans mon café, me mordant la lèvre.

- Je... L'ancien a fait déménager ma grand-mère ici. J'y suis aller une fois depuis avec Ava, lors de ton contrat pour la danseuse, mais... J'aimerais y retourner seule...

Je fini par remonter mon regard dans le sien, mal à l'aise, n'ayant pas vraiment envie de parler maintenant de ce que j'avais vue dans cette chambre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 17:28

Si je m'attendais un jour à avoir MA Shelby j'aurais éclater de rire. Elle était hyper dispendieuse, et la je dis pas tenter de la trouver. Cependant Becky avait fait un coup de maître en me bluffant totalement. J'étais muet de surprise et d'admiration. Je glissai mes doigts sur le métal froid et lisse. Je l'effleurais à peine comme si elle allait tomber en morceaux. Les amateurs de voitures vous diront ont touché une voiture comme on caresse une femme. J'ai toujours trouvé cette phrase idiote mais en ce moment... Je dois dire que c'était plutôt vrai. Mais je retournai à l'avant et la tirai à moi pour plaquer mes lèvres sur les siennes. Je ne savais pas comment dire tout ce que je ressentais. Finalement nous allions faire un tour de se bijou de bolide. Elle était puissante et agressive. Je terminai cette longue balade enivrer comme jamais je crois avoir eu. Je me tournai donc vers elle lui demandant ses plans pour la soirée lui disant que j'acceptais déjà tout d'avance. Et ce fut parti pour un baptême de la voiture avant de finir ça avec un autre round à la maison.

 Les jours s'écoulaient lentement la routine reprenant son cours. Elle allant faire des contrats quand ce n'était pas moi et le tout avec Ava et le pub entre. Ce matin là j'étais assis à lire mon journal avec Ava sur les genoux alors qu'elle frippait les bas de pages. Je relevai le regard vers Becky quand elle me parla.

 - Je peux rester. 

 Ah que j'aimais pas quand elle ne me regardait pas. Ça n'augurait jamais rien de bon. Je me redressai attendant qu'elle parle. Je fronçai légèrement des sourcils. Elle y avait été seule avec Ava? Pourquoi elle ne m'avait pas attendu? Je la regardai un moment finissant par pousser un soupir. Je me mordis la lèvre une seconde.

 - A ce que je peux comprendre ça n'a pas été comme tu voulais non?

 Je me levai callant Ava contre moi et me dirigeai vers elle. Je relevai lentement sa tête du bout du doigt pour la regarder tendrement.

 - Vas-y. Tu me diras après.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 17:58

Depuis ma première visite à ma grand-mère, son regard tournait en boucle dans ma tête et je n'arrivais pas à comprendre qu'elle ne soit pas revenue. Enfin, j'avais quelques théories, comme celle qu'elle soit enfermé avec ma mère et ne veule pas la quitter afin de ne plus la revoir, qu'elle est fermé la porte pour ne rien entendre de ce que mon grand-père lui disait tellement elle était furax contre lui... Si tel était le cas, j'étais finalement douce comme un agneau. 40 ans à faire la gueule... J'avais fini par avoir une idée, mais me décider à y aller sans savoir si cela fonctionnerait m'effrayait. Je me levai donc ce matin et demandai à John s'il pouvait rester avec Ava cette après-midi là. Mon regard restait rivé sur mon café tendis que je lui expliquai la raison. Je secouai la tête à sa question.

- Je ne m'attendais pas à ça... Je... Son regard...

Ce levant avec notre fille contre lui, il s'approcha de moi et releva mon visage pour me regarder tendrement.

- D'accord.

Je laissai passer la matiné, me préparant mentalement presque comme si j'allais sur un contrat. Je fini par me rendre à l'hôpital en moto et mis un temps de malade avant de rentrer dans la chambre de ma grand-mère, refermant doucement la porte derrière moi.

- Bonjour. Je ne sais pas si tu te souviens de moi... Je suis venue avec ma fille il y a quelque temps. Je suis Becky, la fille d'Ava.

Elle était assise dans une chaise berçante aussi j'allai m'asseoir en tailleur devant elle.

- Je... Je ne sais pas si tu es avec maman ou même si tu m'entends, mais... J'aimerais te raconter une histoire.

Je me mis alors à lui raconter cette histoire, celle de ma vie. Pas comme à Ava, non, la vrai histoire, celle que j'avais vécu, sans rien omettre. Je lui racontais tout. Mon enfance au club, mon adolescence et le fait que j'ai été voleuse, ce que Charles et Jacky m'avaient fait subir tout au long de leur vie, ma rencontre avec John, les hauts et les bas de notre relation depuis le début, tout ce que j'avais vécus, l'arrivé de Ava et combien j'avais été perdue et appeurée... Tout. Riant par moment, pleurant à d'autre... Lorsque j'arrêtai de parler, je regardai cette dame, mon portrait dans plusieurs années à quelques détails près.

- Grand-père et papa m'ont toujours protégé du mieux qu'ils ont pus et... Ça suffit maintenant de lui faire payer ça. Il a besoin de toi et... Moi aussi.

A. - Elle a raison Marie...

Je sursautai violement en entendant la voix de l'ancien derrière moi. Depuis combien de temps était-il là? Lentement il s'agenouilla à mes côtés.

A. - Je t'aime ma princesse et nous avons besoin de toi.

Surprise je regardai l'ancien qui haussa un épaule.

- J'aimerais pouvoir aller la chercher...

Je soupirai en me levant et lentement je me dirigeai vers la porte pour laisser mon grand-père seul avec sa femme.

A. - BECKY!

Me tournant mon regard ce planta directement dans celui de ma grand-mère qui me suivait du regard, une larme coulant sur sa joue. Figée, je gardais mon regard dans celui de ma grand-mère. Lentement je revins vers elle, allant m'agenouiller devant elle.

- Bonjour grand-mère, bienvenue parmi nous.

Je lui fis un petit sourire alors que je tâchais de ne pas regarder mon grand-père qui semblait pleurer à mes côtés. Elle voulu bouger, mais grimaça. Je tendis la main pour prendre la sienne doucement.

- Ne force rien, tu as été longtemps sans bouger par toi même ou même sans parler.

Mon grand-père ce leva et alla chercher quelqu'un. Le reste de l'après-midi ce passa étrangement et lorsque je revins à la maison, mon grand-père me suivait. Il entra avec moi et j'allai nous chercher chacun une bière et faire savoir à John que j'étais de retour avec l'ancien. À peine John entré dans la pièce, mon grand-père le regarda le regard brillant.

A. - Elle a réveillé ma Marie... Elle... Je sais pas comment, mais elle l'à sortie de sa tête.

Je regardai John, haussant une épaule. Après sa bière l'ancien repartie pour l'hôpital après m'avoir fait promettre de repasser avec Ava et John s'il pouvait et voulait bien le lendemain. Une fois celui-ci partie, j'allai me laisser tomber sur le canapé en soupirant.

- Wow... Quelle journée...

Je soupirai à nouveau avant de me passer la main sur le visage.

- Écoute, je vais aller prendre un bain... Je n'ai pas vraiment faim, donc inutile d'en faire plus pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 26 Nov - 19:26

Ava se faisait un plaisir de chiffonner les bas de pages alors qu'elle me dit qu'elle avait été voir sa grand-mère avec Ava. Mais à ce que je voyais ça n'avait pas été aussi bien qu'elle avait cru. Quand elle parla de son regard je hochai lentement de la tête. Je ne pourrais jamais lui expliquer clairement comment je sentais quand elle partait dans sa tête. J'étais non seulement perdu mais comme... abandonné. Mais je chassai ça et me levai Ava collé contre moi lui disant d'y aller elle me dira après comment ça été. La journée se déroula lentement alors que je la surveillais du coin de l'oeil. Elle était... dans sa bulle. Elle quitta donc alors que je m'occupai comme je pouvais allant même m'entraîner alors que j'avais mis ma fille au sol avec quelques jouets. Quand je fini mon entraînement je m'assied au sol alors qu'elle me fit se beau sourire que les enfants insouciants ont.

 - Quand tu seras plus grande papa va te montrer à te défendre qu'est-ce que tu en dis?

 Comme réponse elle battit des jambes ses petites mains tapant sur son ventre. J'adorais cette gamine, je ne voyais pas ma vie dans elle. 

 - On va prendre une douche louveteau? Après un gros biberon.

 Je sautai dans la douche avec elle pour ensuite lui mettre une grenouillère toute propre. Un biberon plus tard, un conte et la voilà endormie. Je restai un moment à la regarder dormir alors que son petit pied se découvrit. 

 - Tu ressemble beaucoup plus à ta mère qu'à moi. 

 Je me redressai en entendant la porte ouvrir et que Becky vint me dire qu'ils étaient arrivé. Je n'aimais pas son air en fait je m'inquiétais. Je m'étais attendu à tout sauf cet air... absent? Sonné? Enfin l'air qu'elle affichait. A peine arrivé au salon l'Ancien me dit tout de go que sa femme était de retour et ce grâce à Becky je plantai mon regard dans celui de Becky attendant des explications... qui ne vinrent pas finalement. Je promis à l'ancien que je passerai le lendemain. Je me tournai vers Becky espérant avoir des réponses à mon avalanche de questions. Je la regardai se lever interdit. Hé oh! On me balance ça a la gueule et on me dit rien? Je restai un moment interdit sur le canapé avant de me lever et fouiller les armoires et le frigo pour trouver un truc à cuisiner. 

 - Ah puis merde!

 Je me dirigeai à la salle de bain et ouvrit la porte et allai m'asseoir sur le rebord du bain. 

 - Ok... il c'est passé quoi? Tu peux expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 27 Nov - 1:51

Elle c'était réveillé, elle était revenue. Le reste du temps passé avec ma grand-mère ce passa comme dans un espèce de brouillard. Je lui parlais, lui souriais, lui serrait la main... Des médecins vinrent l'examiner, me demandant ce que j'avais pus faire pour la sortir de là. Je répondis vaguement que je ne lui avais que parlé, que je n'avais que parler de tout et de rien. Elle parvint à bouger très légèrement, finissant même par serrer doucement ma main lorsque je voulue partir et prononça le nom de Ava. On ne savait cependant pas si elle parlait de ma mère ou de ma fille... Je dus lui promettre que je reviendrais le lendemain pour qu'elle accepte de me laisser partir. Ho oui j'allais revenir le lendemain et le surlendemain aussi... Nous avions beaucoup de temps à rattraper cette femme et moi. Nous avions énormément de choses à nous raconter... Lorsque je revins à la maison avec l'ancien, l'espèce de brouillard m'entourant s'intensifia, comme pour me protéger des doses d'émotions qui me submergeaient. J'allai aviser John de notre arrivé et prit une bière avec mon grand-père sans vraiment avoir conscience de ce qui ce disait. Une fois qu'il fut partie je me laisser tomber dans le canapé en soupirant avant de finalement me relever en disant à John que j'allais prendre un bain et que je n'avais pas faim. Je me fis couler un bain brûlant et m'y plongeai en soupirant. Mon regard dans le vide, je me repassai la journée. Je n'étais pas déconnecté, loin de là, simplement sonnée.

Lorsque la porte de la salle de bain s'ouvris et que John vint s'asseoir sur le rebord du bain, je tournai mon regard dans le sien.

- Je... J'en sais trop rien en fait. Elle est revenue... Pour moi. Je sais très bien ou elle était et probablement avec qui aussi et elle est tout de même revenue.

Je me tue un moment, réalisant que je n'avais jamais dit à John que la dernière fois que je m'étais déconnecté, j'avais passé la semaine à parler avec ma mère. Détournant le regard, mal à l'aise, je soupirai.

- Je lui ai beaucoup parler John. Je lui ai raconter ma vie entière, lui disant tout de mon enfance jusqu'à maintenant. Je ne sais pas ce qui, dans tout ça, la fait revenir, mais... Elle n'est pas revenue pour son mari, elle est revenue pour moi. Je...

Je retournai mon regard dans le sien.

- Je ne comprend pas. Après 40 ans d'absence, il a simplement suffit que je lui déballe ma vie et...

Le prochain qui me disait que j'étais bornée... Qu'allait-il arriver maintenant? Qu'allait-elle vouloir faire du restant de ses jours?

- Je n'arrive pas à comprendre ce que j'ai pus lui dire qui la frappe assez pour la faire revenir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 27 Nov - 2:38

J'avais passé la journée avec ma fille attendant le retour de Becky. J'espérais que tout aille bien. Elle avait pas aimé le regard de cette femme. Mais comment je lui expliquais comment moi je le sentais quand elle était comme ça? Non je voulais pas lui dire, je voulais pas qu'elle se sente coupable pour une connerie. Donc une fois qu'elle vint m'aviser de son retour j'allai les rejoindre et me faire dire que Marie était revenue et se grâce à Becky. J'attendis des explications qui ne vinrent pas et tout ça pour voir Becky se lever et aller à la salle de bain pendant que je restais la comme un con. Je me levai pour aller cuisiner un truc mais j'avais trop de questions, je n'aimais pas l'air qu'elle avait. Je me dirigeai donc vers la salle de bain et m'assied sur le rebord du bain lui demandant de m'expliquer. 

 Je l'écoutai fronçant des sourcils un instant quand elle dit qu'elle savait ou elle était. Bah oui dans sa tête... mais il fallait qu'elle soit vachement tête de mule pour y rester 40 ans. Trait de famille... non Becky était entêtée mais jamais autant. Enfin la n'est pas la question. Je la laissai parler jusqu'à ce qu'elle se taise. Elle ne comprenait pas? Pourtant elle avait la réponse sous les yeux. 

 - Tu as la réponse Lutine. Droit devant toi.

 Je pris une inspiration et me glissai sur le sol appuyant ma tête sur mes bras. Mon regard noir planté dans le sien. 

 - Elle en voulait trop à son mari. Pour elle la perte d'Ava était de sa faute. Mais là tu arrive et tu lui dis que au contraire ça va bien.

 Je pris une pause la laissant assimiler ce que je lui disais. 

 - Tu l'as rassurée Lutine. Tu lui a parlé de toi, simplement de toi... tu lui a ouvert ton coeur.

 Je me rappelai quand elle avait été éloignée de moi pendant une semaine je ne savais plus quoi faire pour la ramener ayant trop peur de l'avoir perdue à jamais. Pour la première fois de ma vie j'avais sentie qu'elle me glissais des mains et que rien ne la retiendrait. Je savais qu'elle était en colère contre moi mais je dus compter sur l'aide de Jessie sinon... bah j'en serais au même point finalement. Je relevai le regard vers elle et fouillai ses prunelles. 

 - Tu ne le comprends pas là tout de suite. Mais si tu lui demande ce qui l'a fait revenir, elle te le diras. Toi qu'est-ce qui te fais revenir?

 Je caressai sa joue de ma main doucement comme si je pouvais la sortir de cette incompréhension. Je pouvais comprendre d'une certaine manière. 

 - Tu te rappelle ton premier contrat? Je t'ai simplement pris à part et je t'ai parlé doucement. Je n'étais pas dans le même état que toi mais...

 Je me mordis la lèvre avant de rouler d'une épaule. 

 - J'avais peur que tu ne sois plus... plus pareille. Je ne savais pas à l'époque que tu faisais ça. Mais même si... on était pas ensemble... Je... Je ne voulais pas que tu reste dans cet état. Mais tu es revenue pour moi. Pas Will, ni Charles qui te connaissais plus mais pour moi. 

 Je laissai tomber ma main le bout de mes doigts dans l'eau. 

 - Profite qu'elle soit revenue. Elle pourra t'en apprendre beaucoup. Puis je t'accompagnerai demain, je l'ai promis.

 Je restai un moment silencieux mon regard sur l'eau fumante du bain. Je fini par relever la tête.

 - Tu as dis tantôt que tu savais où elle était. Comment tu le sais? Elle te l'as dit?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 27 Nov - 21:28

Le fait qu'elle soit revenue pour moi et non pour son mari me perturbait. Je lui avais simplement déballé ma vie, sans aucune retenue, lui racontant tout, même le plus difficile, même des choses dont je n'avais parlé à personne... Elle était revenue suite à cela, comme si ce que j'avais dit avait suffit à la ramener, comme si elle sentait que prochainement j'aurais besoin d'elle, alors que j'avais toujours eux en quelque sorte besoin d'elle. Je tentai d'expliquer à John, lui disant en premier lieu que je savais ou elle était, mais aussi probablement avec qui, devenant mal à l'aise suite à cela. Je n'étais jamais vraiment rentré dans les détails sur ce qui ce passait dans ma tête lorsque je me déconnectais tout comme je n'avais jamais parler que la dernière fois je ne m'étais pas retrouvé seule dans ce lieu de protection pour moi. Je tentais de mettre des mots sur ce qui me sonnait, ce qui me chamboulait au point ou je m'étais refermé sur moi même. Sa première phrase me fit tout d'abord froncer les sourcils, ne comprenant pas ou il voulait en venir. Ce qu'il me dit ensuite me fit réfléchir. Ce que j'avais donc dit lui avait montrer que l'ancien et Will avaient eux raison de me laisser au club? Je me rappelai soudainement de ce qui m'avait ramener après une semaine. Sa voix, ce qu'il me disait... J'avais eux toute la misère du monde à quitter ma mère pour revenir, mais j'étais revenue à lui. Sa question me fit baisser le regard un moment.

- Ta voix. Ton regard. Le fait que je t'aime et que je sais que tu n'es pas bien lorsque je me déconnecte...

Je sentis un peu la tempête ce calmer lorsqu'il caressa ma joue. Fermant les yeux, je frottai ma joue contre sa main. Lorsqu'il reprit la parole, je plongeai mon regard dans le sien, l'écoutant et le laissant chercher ses mots alors qu'il se mordait la lèvre et roulait d'une épaule. Le suite me fit hausser un sourcil de surprise. Je me mordis la lèvre un moment en réfléchissant.

- Tu as toujours su me faire revenir, peu importe à quel point j'étais déconnectée, tout comme tu as toujours sus me calmer.

Je regardai ses doigts tremper dans l'eau, frottant mon annuaire libre du pouce, tendis que je réfléchissais à tout ça. Ses questions me firent cependant relever le regard mal à l'aise. Lentement je secouai la tête à sa dernière question.

- Elle ne parle pas vraiment encore. Elle n'a dit qu'une chose. Ava. Mais on ne sais pas si elle parlait de ma mère ou de notre fille...

Baissant le regard, je regardai mon pouce jouer avec cette bague invisible.

- Je... Je présume simplement que ça ce passe comme pour moi lorsqu'elle ce déconnecte. Qu'elle ce réfugie dans un endroit ou elle est bien et qu'elle y voit qui elle veut...

Je fronçai les sourcils un moment, perdue dans mes pensées.

- J'imagine qu'elle a passé ses 40 dernières années avec ma mère dans son endroit préféré...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 27 Nov - 22:17

Elle était tellement sonnée qu'elle peinait à comprendre tout ce qui se passait. Cependant je voulais qu'on m'explique qu'on me dise ce qui c'était passé. Donc j'entrai dans la salle de bain et m'assied sur le rebord du bain lui disant qu'elle avait la réponse sous les yeux. Bon peut-être parce que j'étais habitué à le faire avec elle et que je voyais ça d'un oeil extérieur mais ça me semblait évident. Je lui expliquai donc que simplement parce qu'elle avait ouvert son coeur, qu'elle lui avait parlé simplement et seulement d'elle elle avait décidé de revenir. Il y avait peut-être autre chose, et seule Marie pourrais lui dire. Je lui demandai donc elle ce qui faisait qu'elle sortait de sa tête pour me revenir. Je hochai lentement la tête quand elle me répondit. Je ne suis pas bien... c'est un petit mot ça.  Je me sentais redevenir le gamin paumé qui se cherchait.

 - Toi c'est ça qui sait c'est peut-être la même chose pour elle. Elle seule pourra te le dire.

 Je lui expliquai alors quand elle revint de son contrat. Comment je m'y étais pris, comment je m'étais senti. Je fis un petit sourire, une esquisse de sourire en l'entendant. Mon regard dans le sien se perdait. Je me serais tué à la tâche pour qu'elle soit bien, qu'elle n'ai pas mal.

 - N'empêche que... tu es revenue pour moi quand même. C'est... disons facile quand on aime quelqu'un. 

 Je lui demandai ensuite comment elle faisait pour savoir où elle était allé et si elle lui avait dit. Bon en même temps 40 ans à ne rien dire... mais étrange qu'elle ai dit qu'un seul nom. Je la laissai parler finissant par froncer les sourcils. Comme elle? En fait l'explication était tellement vague que je me sentais encore plus perdu.

 - Attends... comme toi? Je... tu peux être plus claire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 27 Nov - 23:57

Son petit sourire eu le don de me calmer, de me détendre, me plongeant dans ce monde ou seul lui et moi existions, dans cet univers ou rien ne pouvait arriver. Perdue dans son regard je ne pus que sourire légèrement en réponse à ce qu'il me dit ensuite. Sa question eux cependant l'effet de faire tomber mon sourire, me mettant mal à l'aise. Je lui répondis tout d'abord en ce qui concernait ma grand-mère. Après 40 ans sans bouger d'elle même n'y parler, cela prendrait un certain temps avant qu'elle reprenne le contrôle parfaitement. Baissant le regard sur mon pouce qui frottait mon annulaire gauche, je poursuivie un peu mal à l'aise. J'étais un peu perdue dans mes pensées tentant de lui expliquer, mais réfléchissant plutôt à haute voix. Je fini par remonter le regard dans le sien lorsqu'il me demanda d'être plus claire.

- Je ne peux que parler pour moi. Je ne sais pas si pour elle ses la même chose qui ce produit, mais...

Rebaissant le regard sur ma main, je tentai de trouver les bons mots pour expliquer ce qui ce produisait lorsque je me déconnectais complètement.

- Ses un peu difficile à expliquer. C'est comme si je plongeais dans un rêve. Je... Je me retrouve dans mon ancien sanctuaire. Un endroit ou je suis bien, ou rien de mal ne peu arriver, ou je me sens en sécurité et ou je peux digérer ce qui m'a fait me réfugier là.

Je remontai mon regard dans le sien, le fouillant un moment.

- J'entend ce qui ce passe en temps normal, même si je ne réagis pas. Je... Je garde la porte ouverte pour entendre.

Baissant le regard, j'avalai difficilement ma salive.

- Sauf la fois ou je m'y suis enfermer pour une semaine. J'avais fermé la porte, ignorant les son que je pouvait entendre. J'étais... Folle de rage et perdue. Et pour la première fois... Je ne fus pas seule dans mon sanctuaire. Je...

J'avais l'impression qu'il allait me prendre pour une cinglée si je poursuivais, mais le connaissant je savais que je ne pouvais pas arrêté comme ça.

- Ma mère était là... Je... J'ai passé la semaine avec elle dans ma tête. C'est elle qui m'a convaincue d'ouvrir la porte la nuit ou je suis revenue. Malgré la porte fermé, j'avais entendue ta voix. Je... Je savais que tu n'allais vraiment pas bien et que tu pleurais et elle m'a convaincue d'ouvrir la porte pour entendre ce que tu disais...

Je me sentais mal, n'aimant vraiment pas le sujet. Remontant mon regard dans le sien, je le fouillai un long moment, m'assurant qu'il ne prenait pas pour une folle à dire ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 28 Nov - 0:47

Je voulais la rassurer puis oui à chaque fois je sentais comme si on me lançait dans le vide sans parachute. Je perdais mes repères, ma raison de vivre en somme. Comme si je redevenais seul et dieu sait que j'en avais plus envie... enfin théoriquement je ne serais pas seul. Néanmoins l'explication vague qu'elle me donna me mélange plus qu'autre chose. Même si je tentais de trouver une raison logique je lui demandai de m'expliquer plus clairement ce qui eut pour effet qu'elle perde ce petit sourire que j'adorais. J'aurais dû me la fermer finalement.

 Je la laissai trouver ses mots la sentant mal à l'aise. Je sais qu'elle avait peur à chaque fois que je trouve ça débile,  qu'elle était cinglée alors que jamais je n'avais eu cette pensée. Quand elle remonta son regard vers moi le fouillant je haussai les sourcils l'encourageant à continuer. Je ne dis rien appuyant mon menton sur mes bras. Je pinçai légèrement les lèvres quand elle parla de ma longue et pénible semaine ou j'avais tout tenté pour la ramener. J'écoutai attentivement ce qu'elle me dit hochant la tête par moment. Quand elle termina je la regardai sans rien dire. Je pris une profonde inspiration en me redressant.

 - Alors je devrais la remercier. Mais si ça t'a fait du bien c'est bon non? Malgré tout ce que tu peux penser cette place est l'endroit où tu étais bien non? Puis qu'est-ce qu'il peut arriver de mal avec ta mère?

 Je me mis à genou à côté du bain et m'approchai d'elle. 

 - Elle veille sur toi, elle t'a guidée il n'y a rien de... fou ou de cinglé. Elle ne veut que ton bien. Puis... on a eu de très beaux moments dans cet ancien sanctuaires non?

 J'avais parlé doucement comme si je tentais d'apaiser une éventuelle crise. Je m'approchai d'elle et l'embrassai tendrement. Je me reculai de quelques centimètres mon regard dans le sien.

 - Arrete de pensé que tu es cinglée, tu ne l'es pas. Parler en pensée ou tout haut avec les êtres chers ne fait pas de nous des cinglés. Des fois, comme cette fois, ils nous guident. 

 Je me levai pour la laisser réfléchir mais figeai une seconde en réalisant ce que je venais de dire. Je n'avais pas vraiment montré ce côté... disons spirituel de moi-même.

 - C'est ma mère qui disait ça et d'un coté je l'ai toujours cru. Je vais aller faire un truc à manger, si tu veux... il y en auras pour toi.

 Le lendemain arriva un peu trop rapidement. J'avais promis d'y aller. Je voulais y aller pour elle. Je mis un complet noir et une chemise rouge vin. J'étais à serrer ma cravate alors que j'avais demandé à Becky si on pouvait mettre le petit complet rose à Ava. On n'avait pas eue d'occasion encore et je trouvais que c'était une excellente raison présentement. J'étais nerveux comme jamais  et sérieusement je ne savais même pas pourquoi. Je me passai un coup de brosse et me regardai longuement dans le miroir. Ça irait, c'était bien non? 

 - On est prêtes mesdames? 

 Bien installés dans mon nouveau bolide et Ava bien attaché, je tournai un regard vers elle taisant ma nervosité. 

 - Ça va aller. J'en suis convaincu. 

 Donc direction l'hôpital. Je jetai un oeil à Becky allant parfois lui prendre la main. Une fois stationné je me tournai vers elle fouillant son regard. Je me penchai vers elle et alla prendre son visage entre mes mains doucement et l'embrasser tout aussi doucement. Après quelques minutes je la relâchai en caressant ses joues.

 - On y va quand tu es prête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 28 Nov - 13:59

Lui expliquer ce qui ce passait dans ma tête lorsque je me déconnectais compl`tement fut difficile, mais ce n'était rien comparer à lui dire que ma mère était avec moi. S'il savait à quel point cela m'avait déchiré de la laisser pour revenir... Je fini par cesser de parler, plongeant mon regard dans le sien, m'assurant qu'il ne me prenait pas pour une folle. Ce redressant, il me surprit en me disant qu'il devrait la remercier. J'écoutai, un peu surprise ce qu'il me dit, le regardant ce mettre à genou et s'approcher avant de poursuivre doucement pour finalement ce rapprocher et venir m'embrasser. Si j'étais surprise ce n'étais rien comparé à après ce qu'il me dit avant de ce lever pour sortir. Je le laissai sortir après sa dernière expliation, stupéfaite de voir ce côté de lui que je ne connaissais pas. Je passai encore un long moment dans mon bain à penser à tout cela, ne sortant que lorsque l'eau devint froide pour finalement aller manger un peu. La soirée passa lentement tendis que je restait un peu perdue dans mes pensées, mais grâce à John, moins débousollé. J'avais une tonnes de questions pour ma grand-mère, mais je savais que je devrais me montrer patiente. Elle revenait quand même de 40 ans enfermé dans sa tête.

Le lendemain arriva et lentement ont commença à se préparer pour aller à l'hôpital. Je fis un petit sourire à John lorsqu'il me proposa de mettre le petit complet à Ava, acceptant avec Joie. J'allai moi aussi me préparer avant de me regarder longuement dans le miroire. Mon médaillon et ma bague comme bijoux, une blouse noir classique et une jupe mi-longue en cuir... Lorsque John apparut, je le regardai longuement, une lueur apparaissant dans mon regard. Dieu qu'il était... En fait il n'y avait pas de mot pour dire à quel point il pouvait être séduisant et attirant. J'hochai la tête et ont fini par aller s'installer dans sa voirture ou il tourna son regard dans le mien.

- J'espère...

En fait j'avais peur. J'avais peur d'arriver là bas et d'apprendre quelle ne recouvrirait jamais ses facultés. Sentant ma nervosité, John vint par moment en court de route chercher ma main, voulant me rassurer. Une fois stationné, il me regarda un moment avant de venir prendre mon visage et m'embrasser. Lorsqu'il relâchat mes lèvres en caressant mes joues, je lui fis un petit sourire.

- Allons-y.

Entrant dans l'hôpital, je conduisie ma petite famille jusqu'à la chambre de ma grand-mère. Je toquai doucement à la porte et entrai avec John et Ava. L'ancien assis près de sa femme, tenait sa main semblant heureux comme jamais je ne l'avais vue.

- Bonjour vousa deux.

Je fis un sourire en voyant le regard doux que ma grand-mère me jeta ainsi qu'à Ava. Cependant lorsqu'elle leva le regard sur John son regard se durcie et elle ce redressa.

M. - William Reeves!

Je me figeai un moment, mon regard croisant celui de l'ancien.

A. - Marie, ce n'est pas Will, c'est Hunter le copain de Becky.

Elle le regarda encore un long moment avant de ce radoucir.

M. - Oui... Il semble avoir plus de couilles en effet.

Ce fut instantané, j'éclatai de rire. J'adorais déjà cette femme. Elle lui fit un petit clin d'oeil avant de tourner son regard sur la petite.

M. - Ava...

Je m'approchai d'elle, faisant signe à John d'en faire autant.

M. - Je peux?

Elle tendis alors doucement les bras vers la petite. Je lui fis un petit sourire et elle ce retrouva avec sa petite fille dans les bras. Un long moment elle la regarda un doux sourire aux lèvres avant de relever le regard sur John.

M. - Veille sur ta meute loup. Ne laisse jamais Becky partir trop loin ou trop longtemps...

Je me figeai en l'entendant l'appeler loup... Je n'avais pas dit ça lorsque je lui avais parlé... Elle tourna alors son regard dans le mien et me souris.

M. - Les Calahan ne choisissent que des loups.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 28 Nov - 15:02

Elle semblait moins... sonnée donc je lui lançai une phrase dévoilant une autre partie de moi que je ne lui avais pas vraiment montré. Je figeai et vis la surprise dans son regard. Je préférai sortir pour aller faire un truc à manger qu'elle me croit stupide ou fou. Donc on opta pour une soirée tranquille alors qu'elle venait chercher son réconfort contre moi comme à chaque fois. Le lendemain je me levai me rappellant la promesse que j'avais fait à l'ancien. Une certaine nervosité pris forme en moi. Et si elle était retournée dans sa tête?  Si elle trouvait que ceci était plus réconfortant pour elle?  Je savais que Becky serait chamboulée. Je me préparai en pensant à tout ça et en me disant que ça irait...j'espère. Après m'être habillé et que je levai le regard sur Becky je la detaillai des pieds à la tête. Elle était plus belle de jour en jour mais là... elle était à tomber! Donc une fois que je lui dit que ça irait nous allions dans la voiture. Qui j'essayais de rassurer? Elle ou moi? Enfin  une fois arrivé je me garai et emprisonnant son visage entre mes mains lui disant qu'on irait quand elle serait prête. Une fois qu'elle donna son accord nous descendons de la voiture et je la suivis en prenant une grande inspiration et relevant la tête.  Ça irait. Qu'est-ce qui pouvait mal aller? 

 J'entrai derrière Becky et saluai l'Ancien d'un signe de tête. Depuis le temps que je l'avais vu jamais je ne l'avais vu aussi heureux, le regard brillant. Cependant ce fut le regard dur et le ton tout aussi colérique de la vieille dame qui me rappela que... ben finalement elle était toute là. Je jetai un rapide coup d'oeil à Becky et l'ancien pris au dépourvu. Je n'étais pas franchement à l'aise surtout si elle croyait que j'étais Will. Je roulai d'une épaule en me mordant la lèvre alors que l'ancien lui dit que je n'étais pas Will. Mais à sa remarque je haussai les sourcils. Plus de couilles? S'il y en avait un dans ce club qui en avait c'était bien Will. Combien de fois on c'est affronté? On en est jamais venus aux coups mais très près. La seule chose qui nous arrêtait c'était Charles. Ni un ni l'autre ne voulait finir au cimetière. Marie posa le regard sur Ava alors que Becky me fit signe d'approcher. Je le fis donc en tendant la main poliment.

 - Enchanté madame.

 Je la laissai prendre Ava qui était magnifique dans son petit complet rose. Ses grand yeux noirs se plantaient dans celle de la dame alors que je m'assied non loin de Becky. Elle l'a détaillants longuement alors que je croisai les mains sur mes cuisses alors qu'elle remontai le regard dans le mien. Surpris je la regardai et tournai un regard vers Becky. Elle lui avait dit quoi au juste? Son regard me lâcha pour aller dans celui de Becky lui disant que les Calahan ne choisissait que des loups. 

 - Je veille à la ramener justement madame. 

 Je tournai un regard vers Becky et même si j'avais voulu le cacher, j'avais le regard rempli d'amour et de tendresse. Elle était souriante, heureuse et irradiait le bonheur.

 - Même si parfois c'est difficile... j'y veille.

 Je tournai un regard vers la vielle femme. Elle semblait avoir tout un caractère. En fait... Je crois que elle, Ava et Becky et maintenant ma Ava avait tout un caractère je suis certain qu'elles auraient pu facilement mener le club a elle seules et d'une main de fer. Je ne savais pas trop quoi dire. On dit quoi à quelqu'un qui a été 40 ans dans sa tête? Becky était lumineuse de bonheur, l'ancien irradiation carrément et Ava... ben elle avait le regard sur elle têtant lentement sa tétine comme si elle jugeait de son environnement. Je tournai un regard vers Becky qui devait avoir le cerveau en ébullition de questions. Je lui fis un signe de tête de lui demander ce qu'elle pouvait
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 28 Nov - 17:59

Cette femme était tout simplement incroyable et avec le regard qu'elle jeta à John au départ, je me doutais que Will en baverait lors de leur rencontre. Après un éclat de rire de ma part et un clin d'oeil de Marie à John, ont fini par s'approcher d'elle, lui laissant Ava et nous asseyant. Ce ne fut pas ce que ma grand-mère dit à John qui me surpris le plus, mais plutôt le fait qu'elle l'ai appelé loup. Je ne me souvenais pas lui avoir parlé de ça lors de mon long monologue sur ma vie. Son explication cependant me fit sourire et le regard que John me lança sembla la détendre. Le silence ce fit dans la pièce et je regardai ma fille un moment qui observait Marie, semblant l'analyser.Je tournai mon regard vers John qui me fit un petit signe comme quoi je pouvais poser mes questions. J'allais parler, mais ma grand-mère me fit un petit signe de la main d'attendre un moment.

M. - J'imagine que tu dois avoir un millier de questions ma chérie. Tu as dû apprendre seule à comprendre ton bouclier, mais avant j'aimerais mettre certaine choses au claire.

- Mon bouclier?

M. - Oui c'est comme ça que j'appelle ce que l'on fait. Ça sonne moins fou à interner que déconnexion.

Je lâchai un petit rire, en regardant John. En effet j'aimais bien cela.

M. - En premier lieux j'aimerais t'expliquer que ce qui à fait en sorte que je ne revienne pas n'était pas que de la colère envers ce vieux débris.

Je me mordis la lèvre afin de retenir un nouveau rire en l'entendant. Le regard complice qu'ils échangèrent alors me fit comprendre que ça avait toujours été comme ça entre eux.

M. - Oui j'étais en colère, mais j'avais aussi peur. Je craignais plus que tout que à mon retour un malheur te soit arrivé. J'avais honte aussi, honte d'être partie plutôt que de m'être battue pour te sortir de là. C'est trois grosses émotions négative ont fait en sorte que je m'embaricade dans mon sanctuaire.

En entendant le dernier mot, je tournai un regard surpris vers John.

- Ton sanctuaire?

M. - Je vais tout t'expliquer tout à l'heure... À moins que tu n'es déjà compris... Une autre chose que j'aimerais mettre au clair est que lorsque ton père arrivera, car oui il est en chemin, je vais devoir avoir une conversation avec lui. Tu m'as raconté beaucoup de chose Becky et ses une chance pour lui car grâce à ça il risque moins de ce faire castrer.

A. - Marie... Mon ange, tu sais qu'il a autant souffert si non plus que nous tous encore. Imagine, il a entendu sa propre fille appeler papa l'homme qu'il détestait le plus pendant tellement d'année...

Je baissai le regard soudainement mal à l'aise tendis que ma grand-mère soupira.

M. - Je sais et ses uniquement pour cela que je veux parler avec lui, nous expliquer.

Elle regarda Ava et ce calma instantanément.

M. - Excuse moi petite louve ta mamie en a beaucoup à faire sortir. 40 ans à ruminer c'est beaucoup, mais te voir maintenant est un vrai cadeau.

Elle releva les yeux et me regarda.

M. - Et toi aussi petite princesse.

Elle baissa alors le regard et fronça les sourcils en voyant ma main.

M. - Les traditions ont elles changées à ce point en 40 ans?

- Heu... Je ne sais pas. De quoi veux-tu parler?

M. - Ta bague est dans la mauvaise main. Ou alors c'est maintenant la mienne qui est dans la mauvaise?

- Ni l'un, ni l'autre. Nous ne sommes pas marié.

M. - Est ce que je peux savoir pourquoi?

Sa voix était douce, comme pour me montrer que ce n'étais que de la curiosité.

- Nous n'en ont jamais vue l'utilité. Ce qui nous unie est bien plus fort que ce qui peut être écrit sur un papier donc...

M. - Le mariage n'est pas qu'un simple papier Becky. C'est juré amour et fidélité à l'autre pour l’éternité, c'est prouver à l'autre combien ont peu s'aimer et que jamais ont ne pourrait aimer quelqu'un d'autre...

Je la regardai un long moment, mal à l'aise soudainement.

M. - Excusez moi, cela ne me regarde pas en fait...

Elle retourna son regard sur Ava et lui fit un sourire.

M. - Tu seras aussi belle que ta maman et ta grand-maman toi.

La petite la regarda un long moment avant de lui faire un petit sourire avant de soupirer en fermant les yeux.

M. - Il semblerait que j'ai passé le test finalement.

Elle me fit un petit sourire avant de soupirer.

M. - Tu dois avoir un tas de questions concernant le bouclier, non?

- J'en ai beaucoup oui...

M. - Je vais tenter d'y répondre au mieux. Je vais commencer par expliquer pour messieurs ici présent ce qui ce passe en fait. C'est un peu comme si ont entrait en transe, comme lors d'une séance de méditation très intense.Fais-tu de la méditation Becky?

Je riai légèrement avant de répondre.

- Je suis un peu trop hyperactive pour ça.

M. - Héritage des Reeves. Tu as de leur sang bouillant dans les veines. Ce n'est pas une mauvaise chose, mais fait attention à ne pas être trop impulsive. Comme tu as pus le voir la colère ne donne pas de bonne chose chez les Calahan... Je disais donc que lorsque l'ont médite, on peu entré dans une transe très profonde et ses un peu ce que notre cerveau fait pour nous protéger de ce qu'il croit être un danger. Plutôt que de craquer, il nous permet d'aller nous réfugier dans un endroit que l'on aime avec parfois... De l'aide qui nous y attend.

Elle me regarda un long moment et me fit un petit sourire.

M. - Oui Becky, elle était avec moi et de ce que j'ai compris lors de ton récit elle t'a rendue visite aussi?

Je hochai doucement la tête.

M. - Donc de ce que je comprend que tu m'as raconté, tu as déjà utilisé le bouclier de différentes façons. En te réfugiant complètement derrière, ou en l'utilisant sur certaines émotions, mais sans jamais vraiment comprendre ce que tu faisais.

- C'est ça. Lorsqu'une personne que j'aime est en danger ou que moi-même je le suis, lorsque je suis dans une colère très intense...

M. - Et tu n'as jamais tenté de le contrôler? De provoquer qu'il bloque une émotion par exemple?

Je secouai la tête en fronçant les sourcils.

M. - Cela ne fera pas en sorte qu'il cesse de ce déclencher seul, mais tu le comprendrais un peu mieux... Si tu veux lorsque je serai plus en forme je t'apprendrai. Je suis désolé de t'avoir laisser découvrir tout cela seule... Les gars ont surement fait de leur mieux, mais ils ne le vivent pas donc ne comprennent pas tout.

Elle regarda John un petit moment.

M. - Pour avoir eux à expliquer tout ça à Will et si je me fis à ça, tu dois avoir des questions toi aussi jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris
» La chauve-souris et le loup [PV Far'jim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: