Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 17  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 22:03

C'était mal aisant à la fin... puis bon je savais qu'avec Jane et Becky j'étais loin d'être sorti de l'auberge. Déjà on était lié par le destin c'était clair mais là que je parle de ma vie d'avant,  de mes conneries ça me mettait mal. C'est clair que la je venais de prendre la plus monumentale chute dans son estime. Mais quand elle revint sur la dite danse c'était clair que je ne voulais pas faire ça,  pas devant eux ça c'est clair! Jane se fit un plaisir d'expliquer ceci et quand les deux mirent un peu de pression pour voir ça je M opposait vivement non mais attends la! J'allais certainement pas faire ça devant eux!  

 J'eus un soupir de soulagement quand Becky prit ma part. Bon enfin un peu de bon sens dans cette soirée pourrie. Je prie une gorgée et le verre se figea sur mes lèvres. Lentement je reposait mon verre avalant ma gorgée. Mais quand elle planta un regard dans le mien me disant... HÉ OH! Une lueur de défi brillant dans son regard je me levai comme une balle et montai le son de la musique qui jouait. Ah bien tiens! Si c'est pas Joe Cocker!  Je m'avançai donc vers Becky et oui je lui fis une partie de se que j'avais fait. Je fis glisser mon nez contre sa nuque et remontai à son oreille alors que une main était sur l'accoudoir et l'autre sur le dossier du canapé et que seulement quelque millimètres nous séparaient. Je remontai à son oreille doucement 

- Tu savoure ta vengeance...
 

 Mais je ne lui donnais pas le temps de répondre que je me redressai et reprit ma place et prit une rasade de mon verre alors que je gardai mon regard dans le sien. 

 J- Hé bien... ta rien perdu de ton déhanchement. 

L-Bon alors si on fait une soirée des dames...

- JAMAIS! Tu ne parle jamais de ça de ta vie! 

 Il me fit un sourire en coin et me promit. Non mais marre de me faire prendre pour un con! Jane parla donc de cette soirée ou Isa avait retrouvé le sourire et que les filles en avaient parlé longtemps. Pour ma part je ne dis rien car c'est à partir de ce moment qu'elle et moi nous nous étions rapproché un peu plus. 

 J- Oh! Tu te rappelle le soir ou tu devais aller chercher les gars du vol et tu es arrivé en retard? 

- Bordel Jane....

 J- Mais que je me rappelle... tu étais souvent en retard...

 Je poussai un soupir découragé les épaules s'affaissant alors que je secouai la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 8 Nov - 11:18

Jane ce fit un plaisir de répondre à la question que j'avais posée, me racontant que mon homme avait danser pour les filles afin de leur remonter le morale. Aussitôt Lucio rigola en demandant à voir, sa demande suivie de celle de Jane, mais John refusa sur le champ. J'étais curieuse de voir ce que mon loup pouvait faire, aussi je jouai sur la provocation afin de l'inciter à faire une démo, allant jouer sur la corde de la vieillesse, mon regard finissant par se planter dans le sien. Aussitôt pour mon plus grand plaisir, il répondit à ma provocation, me montrant une partie de ce qu'il pouvait faire avant de venir dans mon cou et de remonter à mon oreille. Mon coeur c'était emballer et déjà le sang bouillait dans mes veines à cette simple et courte démonstration. Pourquoi je n'avais pas eux connaissance de sa avant moi. Sans même me laisser le temps de lui répondre il retourna s'asseoir son regard restant rivé au mien qui devait briller d'un nouvel éclat. Je perdis le fil de la conversation un moment, mon regard restant rivé sur mon homme dont je venais de découvrir un côté que je ne conaissais pas encore. Je fini par revenir sur terre alors que Lucio lui promettait de ne jamais parler de ça. Revenant sur terre, je tournai le regard sur John lorsque Jane raconta qu'il arrivait souvent en retard.

- Toi? En retard?

Je me rappelai le nombre de fois ou il m'avait donné rendez-vous pour un entrainement toujours en terminant par un "et pas de retard!" Il n'avait jamais eux à ce plaindre de moi pour sa. J'arrivais toujours avec un fidel 5 minutes d'avances. La seule fois ou j'étais arrivé en retard avait été la faute de Charles et j'avais débarquer en retard à l'entrainement habillé d'une robe et d'escarpins, bien coiffé et maquillé. Un patit sourire apparut sur mes lèvres tendis que je me rappelais avoir fait exprès que ma fermeture bloque et que ce soit lui qui doive la descendre. Dieu que je faisais tout à cette époque pour qu'il ne me touche ne serais ce qu'un peu...

- Il y a autre chose comme ça que je devrais savoir?

Je rêvais d'aller sous la douche pour être honnête, je revenais tout de même de mission, mais j'étais curieuse de savoir quoi d'autre je pourrais apprendre sur mon homme...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 8 Nov - 12:01

Jane se faisait un plaisir évident à déballer ma vie d'avant. Devant une Becky qui était ravie visiblement et un Lucio qui levait les sourcils de surprise. D'ailleurs quand on me poussa à faire une démonstration de mes... talents je refusai net! Non mais j'allais sûrement pas faire ça. Mais ce fut Becky qui prit la parole et si j'avais eu un vain espoir qu'elle allait leur dire de me lâcher, il en fut autrement quand elle joua sur ma corde sensible. J'avais horreur qu'on me dise ou qu'on me fasse sentir que j'étais " vieux" donc aussitôt je me retrouvai debout à me déhancher alors que je fini par remonter à son oreille et ne lui donnant pas de chance de répondre et retourner m'asseoir. Mon regard tomba dans le sien quelques secondes alors que je sommai Lucio d'oublier ce qu'il avait vu et entendu.

 Mais ce fut de courte durée alors que Jane ramena que j'étais toujours en retard à mes débuts. Sérieux.... Je l'emmerdais... 

- Ouais... mais c'était avant...

J- Il était toujours en retard de 5-10 minutes mais un soir il est arrivé avec 30 minutes de retard. Oh Becky je te dis pas la merde qu'il a eu de la part des mecs. Ils ont failli se faire chopper par la police. Tu sais que ta eu de la chance? Tu as le cul béni...

 - Disons que... Peter m'a souvent protéger...

 Je pris une gorgée et posai le verre. Peter avait été un bon allié jusqu'à ce qu'il m'entraîne pour le boulot de tueur. 

 L- Bah au moins la tu es réglé comme une horloge. Même pour tes repas.

J-Ah ça! Oui... tu as toujours été réglé au quart de tour pour tes repas...quand tu ne te braquais pas pour refuser de manger.

L- Où tu as obliger Becky à manger? 
 
 Je roulai des yeux en me mettant une main au visage. Bordel... ça allait finir? Je descendis ma main et levai un regard vers la rouquine. Putin que là je venais de perdre mon blason doré. J'entendais Lucio expliquer à Jane  le jeu de pousse l'assiette alors que je secouai la tête de découragement.

 L- Tu sais qu'on avait parié en te voyant?

-Pardon?

L- Ouais... et j'ai admirablement perdu un beau 20$. J'étais certain que Becky te tiendrais tête. Je pense que c'est la première fois que les filles me disaient à quel point elles ne reconnaissait pas.

 Je voulais les foutre dehors mais Becky alla pour une autre question me faisant jeter une regard de pitié. On pouvait m'achever la? Je crois que j'en avais assez. 

 J- Tu sais il n'a pas toujours été aussi bon tueur. Ces premiers contrat qu'il a fait, à ce qu'il m'a raconté, il a été loin d'être discret. L'homme avait crié à l'aide, et la scène était... disons loin d'être nette. Tu veux raconter la suite?

- Je suis parti sans rien nettoyé. Alors je suis revenu avec Peter et on a tout nettoyé. J'ai eu l'engueulade du siècle. Et je devais rendre un compte rendu à chaque contrats. Si des gens m'avait vu, m'avait entendu, si j'avais été discret... si j'avais tout nettoyé... Je pense qu'elle sait tout la...

 Enfin on me lâcha. Je me trouvais pas si mal au final. Moi je demandais à Becky si ça avait bien été. Mais la conversation devint plus légère et ça me faisait du bien. On parlait de tout et de rien. Lucio me rappelant que je devais trouver un nouvel employé, Jane qui se rattrapage en disant que malgré tout j'avais toujours été à ma place et que j'étais d'une protection incroyable avec les filles. Au moins... merci de remonter mon ego qui c'était barré. Quand ils voulurent quitter je leur appelai un taxi et une fois celui-ci arrivé se fut les accolades d'usage et une Jane qui me chuchota 

- Je te l'avais dis que je pourrais en dire beaucoup.

 Et enfin la porte qui se referme. Le calme et j'espérais que Becky oublie tout ce qui venait de se dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 8 Nov - 13:49

La petite démonstration de John fut des plus intéressante et j'allais très certainement demander un rappel lorsque l'ont serait seul. Le regard brillant je regardai un moment John, ne suivant plus la conversation avant de finir par revenir sur terre pour entendre Lucio promettre de garder le secret. Jane ce mis alors à parler des retards que John pouvaient avoir à l'époque. Surprise, j'écoutai l'histoire, finissant par me dire que c'était pour ça que je travaillais seule lorsque je volais. Je baissai quelques secondes le regard en me raidissant légèrement lorsque John dit que Peter l'avait protégé. Je fini cependant par remonter le regard sans rien dire, écoutant la suite de la conversation. Lorsque Jane dit qu'il ce braquait pour manger, je haussai un sourcil.

- Pardon?

Mais Lucio enchaina en rappelant le jeu de pousse l'assiette que j'avais eux avec John dans le resto, encore une de ses fois ou il m'avait traiter comme une gamine.... Le regard de John vint croiser le mien et je baissai le regard en fronçant légèrement les sourcils.. Je n'aimais pas parler de ce moment ou tout était tellement compliqué, cependant, je relevai le regard en entendant Lucio parler d'un pari. Histoire de changer de sujet, je posai une question, me disant que cette fois par contre ce serait la dernière, John avait assez souffert. J'écoutai l'histoire du premier contrat de John, le regardant lorsqu'il prit la parole pour terminer l'histoire. J'écoutais sans rien dire, j'étais assez bien placé pour savoir que le premier contrat en solo était assez... Pénible. Je n'avais certes pas fais autant de conneries, mais j'étais revenue dans un état de choc, cassant presque la main de Will. Lorsque John dit que je devais savoir tout, je lui fis un petit sourire, avant de me lever.

- Si je sais réellement tout, je vais vous laisser un moment et aller sous la douche.

Je revins rapidement après une douche chaude et m'être rhabillé. J'arrivai à temps pour entendre Jane dire que John avait toujours été à sa place et protecteur avec les filles. Un petit sourire apparut sur mes lèvres.

- J'en doute même pas.

Un loup protecteur envers sa meute, ce ne pouvait pas être autrement. Ont ce mis alors à parler de tout et de rien, mais je fus interrompu par mon téléphone et voyant le numéro de Will s'afficher, je me levai en fronçant les sourcils et répondit en me mettant un peu en retrait.

- Oui. ... Salut Will, oui ça va bien et toi? ... Ho, je vois. ... Heu, il y a longtemps que je n'ai pas joué les princesse de Waco. ... Je vois. ... Je vais aller voir ce qui se passe demain. ... Oui, ça devrait aller, je vais régler ça rapidement. ... Parfais, je te tiens au courant. ... salut tous le monde pour moi.

Je raccrochai et retournai m'asseoir, faisant un petit sourire à John, comme quoi ça allait. Lorsque Lucio et Jane voulurent quitter, John appela un taxi et ont ce retrouva devant la porte ou même Lucio vint me faire une accolade.

L. - Tu m'as briser le coeur en arrêtant de m'appeler et de me répondre comme tu l'as fait. Tu étais la meilleure et ses à ce moment que j'ai commencer à penser moi aussi a arrêter.

- J'avais mes raisons...

Il me regarda et me fit un sourire avant de dire au revoir à John et que Jane venait me serrer à son tour dans ses bras.

- Merci.

Elle me fit un clin d'oeil et les deux finir par partir. À peine la porte fermé, je regardai John un sourire en coin aux lèvres.

- Ce fut... Intéressant.

J'allai doucement chercher ses lèvres, avant de le regarder un moment.

- Une chose cependant. Cette démonstration de tes talents fut trop courte.

Je lui fis un petit sourire avant de lui prendre la main et de l'entrainer avec moi. J'avais ajouté une pièce au mobilier de la pièce de danse qu'il avait conçu pour moi et je ne lui avais toujours pas montré. J'entrai donc dans la pièce avec mon homme et lui fit un petit sourire.

- Et si tu me faisais une démonstration un peu plus longue et détaillé? À moins que tu ne sois trop fatigué.

Une lueur ou ce mélangeait provocation et moquerie devait briller dans mon regard plongé dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 8 Nov - 14:42

Je voulais mourir. Je pouvais pas disparaître dans le canapé?  Me volatiliser tiens! POUF disparut. Mais je subissais sachant que Becky aurait des questions. Quand on amena le fait que parfois je me braquais pour manger je croisai le regard de Becky en haussant une épaule préférant ne rien rajouter. Mais c'était sans compter que mon cher Lucio allait ramener cette stupide soirée ou Gladys avait allumé la jalousie de Becky. Mais ma surprise fut telle quand j'appris qu'il avait parier sur ce truc stupide. Mais qu'elle apprenne tout ça en une soirée et le couillon que j'étais me foutait la honte. C'est clair que là ce qu'elle pensait de moi venait de descendre. J'avais pris une vie à bâtir celui que j'étais. Je savais bien qu'elle ne le dirais pas mais ça faisait chier quand même. 

 Finalement elle alla prendre sa douche alors que nous parlions de tout et de rien jusqu'à ce que Jane dise que malgré tout j'étais à ma place, que je protégeais bien les filles. J'étais plutôt content que Jane taise cette fête que Peter jugeais que je devais avoir. J'étais tellement bourré ce soir-là. Enfin ils finirent par quitter et je refermai la porte derrière eux espérant fort que Becky oublie tout ça...même si j'en doutais. Quand sa curiosité était piquée elle était tenace à en savoir plus. Je me retournai vers elle alors qu'elle avait un sourire en coin me disant combien c'était intéressant. 

 - La tu sais tout... enfin je le pense.

 Je retournai son baiser mais je n'aimais pas ce regard espiègle tout à coup. Je haussai un sourcil en l'entendant une lueur malicieuse dans le regard. Je la suivis donc dans sa pièce et fut plutôt surpris de voir le lit mais la demande de Becky me fit tourner le regard vers elle. Elle me traitait de vieux et là elle pensait que j'étais trop fatigué? Non non mademoiselle... 

 - Tu me connais mal Becky...

 Je la fis asseoir sur le pied du lit, fermai la porte éviter de réveiller Ava et allai fouiller trouver la chanson que j'avais mise dans le salon. 



 Après cette démonstration je restai là mon regard dans le sien. Je haussai un sourcil alors que je me tenais immobile sur elle  pas un mouvement, rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 8 Nov - 15:59

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 8 Nov - 17:57

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 9 Nov - 13:13

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 9 Nov - 14:28

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 9 Nov - 16:13

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 9 Nov - 17:11

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 20 Nov - 13:52

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 20 Nov - 15:53

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 20 Nov - 17:53

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 20 Nov - 19:08



 Je ne sommeil us exactement combien de temps je dormis mais aussitôt que j'ouvris les yeux ce fut un éclair dans ma tête qui m'accueilli. 

 - Ah... putin. ..

 Même ça me donnait l'impression que le cerveau allait M exploser dans le crâne. Je rabattis la couverture sur ma tête priant le ciel que Ava ne hurle pas sa vie. Dormir... ouais me rendormir après ça irait mieux. Cependant je senti une nausée qui me fit rabattre la couverture. Non... J'allais pas être malade en plus! Mon corps me donna vite la réponse alors que je me levai en mettant rapidement mon boxer et aller à la salle de bain et renvoyer.... Je sais pas quoi mais je le renvoyai. Je fini par me lever tranquillement et me passer de l'eau fraîche au visage. Je jetai un oeil dans le miroir et ce que je vis... ça faisait peur en fait. Je me trainai à la chambre et pris mon peignoir et le mis avant de me traîner à la cuisine. Même les pas semblait être des marteau piqueur. Je me pris un café et avalai les cachets que j'ai ais pris avant de m'en venir.

 - Dis rien...

 Je m'assied à la table en soupirant. Bordel.... plus jamais de ma vie j'allais boire comme ça. Je me risquai à prendre une gorgée de mon café avant de relever mon regard vers l'horloge. Je me redressai en voyant qu'il était 13hres. Je tournai un regard surpris vers la rouquine.

 - Déjà cette heure?! 

 J'avais même pas entendu Ava? C'est clair je ne bois plus JAMAIS de ma vie!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 20 Nov - 23:40

Comment décrire ce que je ressentais? Cela en fait était impossible tellement c'était fort. Il n'était pas seulement mon petit-copain, il était aussi mon âme soeur, ma raison de vivre. Sans lui je n'étais qu'une enveloppe vide attendant la mort. Ne trouvant pas d'autre mots, je lui dis que je l'aimais avant d'aller doucement chercher ses lèvres. Prenant lentement mon visage, il me rendit mon baiser avant de me regarder avec tout l'amour du monde et de me répondre. Refermant ses bras sur moi, il me serra contre lui en soupirant avant de... Non il blaguait là? Il c'était vraiment endormie? Dans ma salle de danse? Je restai blotti contre lui un moment avant de me lever lentement, un sourire en coin, et d'aller chercher des couvertures pour au moins nous assurer un bon sommeil. Une fois les couvertures sur nous, je regardai un moment la lampe que j'avais allumé afin d'éteindre la lumière de la pièce, me mordant la lèvre, je fini par soupirer et éteindre la lampe avant de retourner dans les bras de mon homme et de sombrer dans le sommeil en pensant combien mon homme serait amoché le lendemain.

Je me levai tôt, la petite me réveillant en babillant dans son lit.

- Bon matin petite princesse louve.

Je la pris dans mes bras et alla fermer la porte de ma salle afin de laisser mon homme dormir. Je passai la mâtiné à m'occuper de la petite et à ramasser le foutoirs que les gars et Janes avaient fait la veille. Plus les heures avançaient et plus je me disais que ce serait de toute beauté lorsque John ce lèverait. Ont venait de terminer de manger Ava et moi lorsque j'entendis mon homme aller rapidement à la salle de bain.

- Tu vois ma chérie, nous avons tous une perte de contrôle de temps en temps, même papa.

Je lui fis un petit sourire en coin en la déposant dans sa chaise berçante et fit couler du café en attendant de voir John arriver.

- Bonjour à toi aussi mon loup, le café est prêt.

Je lui fis un petit sourire en coin, ayant pris la peine de parler tout bas tout de même. Je rigolai doucement en l'entendant parler de l'heure et le regardai un moment. Je fini par aller prendre Ava.

- Aller ma belle c'est l'heure de la sieste, laissons papa revenir de sa perte de contrôle...

Un sourire en coin, je sortie de la cuisine et allai coucher la petite, après lui avoir raconter un autre petit bout de l'histoire de la princesse et le loup. Revenant dans la cuisine je me versai un café avant de regarder John un petit sourire aux coin des lèvres.

- C'était... Intéressant comme soirée hier. Finalement tu as eux une élève pas trop terrible.

Je le regardai en me retenant de rire. Une seule chose avait piqué ma curiosité la veille, mais en parler me mettait mal. Je baissai mon regard dans le noir de mon café, devenant sérieuse, perdue dans mes pensées.

- John?

Je me mordis la lèvre un moment en fronçant les sourcils, cherchant mes mots, avant de relever le regard dans le sien.

- Hier tu as dit qu'il ta souvent protéger... Il n'a donc pas toujours été comme ça?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 21 Nov - 0:31

J'étais tomber endormi si rapidement que je ne m'aperçut pas que Becky s'était relever. Ma journée de boulot plus cette fête improvisée, l'alcool et la fin de soirée avec Becky... c'était assez pour que je tombe comme une roche. Cependant le lendemain l'éclair quI me vrillant le cerveau me fit grogner de douleur. Je rabattis donc la couverture sur ma tête espérant dormir encore mais mon corps lui décida de restituer. Donc après un arrêt à la salle de bain et de l'eau fraîche au visage, je pris mon peignoir et me trainai à la cuisine ou j'allais me prendre un café et avaler mes cachets. J'allai m'asseoir en soupirant finissant par lever le regard vers l'heure surpris qu'il soit si tard. Becky prit Ava non sans m'avoir lancé une moquerie au passage alors que Ava têtait sa suce. Je relevai un regard lourd vers Becky qui visiblement s'amusait de mon état.  

 - Ha ha... très drôle 

 Bon en même temps j'avais fait la même chose alors c'était de bonne guerre. Mais plus jamais! Oh que non! J'avais vraiment l'impression que j'allais crever. Je pris une gorgée de mon café attendant qu'elle revienne pour sûrement se foutre de ma gueule. Chose qu'elle ne manquait pas de faire alors qu'elle se versa un café. Je relevai le regard vers elle me passant une langue sur les lèvres. 

 - Disons que mon mentor était pas trop sexy...
 
 Bon c'était un bel homme mais... c'est ça. La tête appuyé dans ma main je la vis redevenir sérieuse ce qui me fit froncer des sourcils légèrement... putin même ça me faisait mal. Je me redressai sur ma chaise, pas trop vite pour éviter que ma tête fende, alors que j'entendis son ton de voix. Pourquoi je sentais que je n'aimerais pas la question? Quand elle la posa je poussai un petit soupir.

 - Viens t'asseoir.

 Je mis mes mains autour de la tasse comme si ce geste pouvait m'aider. 

 - Quand j'ai connu Peter j'étais un gamin paumé qui venait de se faire jeter dehors. Il a dû voir que j'avais perdu mes repères et que j'étais.. vulnérable. 

 Ouais je dis le dernier mot comme si on me l'avait arracher de la bouche. J'aimais pas qu'elle me voit "faible" ou même qu'elle sache que j'ai été faible. Mais c'était un peu vrai, ma mère avait rompu les liens avec moi donc... j'étais déboussolé.

 - Il m'a prit sous son aile en me disant que j'avais un potentiel énorme. Je ne savais pas à l'époque mais il m'a couvert pour mes retards entre autre. Il m'a entraîné pour ma "discipline" qu'il me disait. Il avait un peu prit la place d'un père alors que le mien était à chier. 

 Je baissai le regard dans mon café un instant me rendant compte que les hommes en qui j'avais placé ma confiance, que j'avais eu l'impression d'avoir une certaines image de père m'avait trahi au final... et mort de ma main. Je fermai les yeux une seconde en poussant un soupir.

 - Il a été bien très longtemps. Les entraînements étaient... très dur mais je me suis bâti pour devenir celui qu'il voulait. Il a réellement changer quand le chef du gang ma offert la place qu'il convoitait. La il était une ordure. Peut-être qu'il l'était avant je sais pas mais... enfin je surveillais les filles de près. C'est à ce moment que mes entraînements avec lui avait plus l'air d'une guerre à finir qu'autre chose. J'en ai bavé vraiment les dernière années. Il prenait tout pour me piquer, me blesser. L'envie peut vraiment changer l'Homme Becky... et il a vraiment changé à ce moment. 

 Je pris sa main doucement et la regardai un moment. 

 - Je ne regrette rien. Il est devenu amer parce qu'il n'avait pas ce qu'il voulait de moi et que le chef de gang avait placé sa confiance en moi et non en lui. Mais ça m'a permis une chose...

 Je me rapprochai d'elle le mal de tête diminuant un peu.

 - Ça m'a permis de rencontré une femme qui n'a pas écouté ce qu'on disait de moi et que rien n'aurait arrêter pour devenir la meilleure tueuse à gage. Et surtout cette femme qui n'a pas froid aux yeux.

 Je serrai ma main dans la sienne et la portail à mes lèvres. L'espace d'une seconde je me dis que la bague n'était pas au bon doigt. Mais je chassai rapidement cette pensée. 

 - Mais tu n'as sûrement pas que ça qui t'intrigue... toi ma curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 21 Nov - 13:27

Ho que je me faisais un plaisir de me foutre de sa gueule à mon tour. J'avais pris soin la veille de ne pas me mettre dans le même état que lui pour plusieurs raisons. La première était Ava, l'un de nous deux devait être apte à s'en occuper le lendemain matin. Ensuite j'étais arrivé quand même tard donc pas vraiment le temps, quoi que l'avoir voulue j'aurais bien pus... Ensuite j'avais une tâche qui m'attendait, elle ne me plaisait pas, mais je devais le faire. J'allai donc couché Ava pour sa sieste avant de revenir me moquer un peu de mon homme, avant de me verser une tasse de café et de plongé dans mes pensées, sérieuse. Je fini par lui poser la question qui me tracassait depuis la veille. J'allai m'asseoir près de lui et l'écoutai. Cet homme n'avait donc pas toujours été une pourriture? Il était devenue ainsi et avait fait tout ça pour cette simple et unique raison? Par ce qu'il n'avait pas pus ce rapprocher des filles? L'écoutant en étant un peu perdue dans mes pensées, je frottai du pouce mon annuaire gauche, tendis qu'il fini par prendre ma main droite. La portant à ses lèvres, il la bécota doucement après avoir remis un sourire sur mon visage en me disant ce à quoi tout cela l'avait mené, à moi... Je mis toutes ses informations sur Peter de côté et le regardai un moment une lueur moqueuse passant dans mon regard lorsqu'il me dit qu'il ne devait pas y avoir que ça qui m'intriguait.

- Tu veux dire le fait que tu n'avais aucun contrôle, que tu avais plein de filles à tes pieds que tu ignorais royalement, que ta voiture de mission est une voiture volée...

Je le regardai un moment en riant légèrement.

- Tu te rend compte que finalement j'avais déjà conduit ta bagnole? C'est même la dernière que j'ai volée en étant une voleuse... Je l'ai même volé deux fois au final, même si la seconde fois je n'en étais pas vraiment consciente.

Je lui fis un petit sourire rieur, avant de plonger mon regard dans mon café, mon pouce retournant jouer avec une bague invisible. L'image de ce pauvre mec ce faisant engueuler comme pas possible par son patron me revenant en tête. C'était en voyant cette scène que j'avais décidé que c'était assez, déjà que je n'aimais pas trop ce job qui me semblait trop facile, si en plus je faisais autant de mal... Chassant ses pensées, je retournai mon regard dans celui de John.

- Je dois t'avouer que ce qui m'a le plus surprise c'est que... Tu ne voulais pas toujours manger? Vraiment?

Je lui fis un petit sourire rieur, mon regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 21 Nov - 14:12

Les lendemain de veille étaient vraiment nuls. Mal de crâne à vouloir m'arracher le cerveau et en prime l'estomac en vrac. Quoique là je gardais bien mon café. Et là simple pensée d'avaler de la nourriture me levait le coeur. Je me lançai donc dans l'explication que Peter avait pas toujours été une ordure. Enfin... pas avant que j'ai le poste qu'il convoitait tant. Je dis pas l'engueulade que j'ai eu avec lui ce soir-là!

FLASHBACK

- COMMENT OSES TU?

- J'ai rien demander Pete! Il m'a dit que j'avais pris du gallon et que j'assurerais la protection des filles. 

- Tu sais depuis combien de temps je me fais chier ici?

 Je préférai rester muet sachant que ça pouvait être pire. Je roulai d'une épaule en me mordant la lèvre. 

 - Peter, je te jure que je n'ai rien demandé. Je ne t'aurais pas trahi à ce point. Bordel tu m'as tout appris! Tu crois vraiment que je manquerais à ma parole?

 - Tu me prends pour un vieux con? Les filles sont pâmées devant toi et tu vas me dire que tu vois rien? Il y a bien cette pétasse avec qui tu parle beaucoup qui en pince pour toi.

 Je serrai les mâchoires mon regard noir se plantant dans le sien.

 - Isabella. C'est peut-être pour ça qu'il ne te l'ont pas donné ce poste si tu les traite de pétasse.

-Tu me le paieras John... ça c'est une promesse petit con.
FIN DU FLASHBACK

Pour le respect de cette promesse je pouvais dire qu'il avait réussi. Il avait pris la personne la plus chère à mes yeux et tenter de la briser pour me briser à mon tour. Tout ça pourquoi? Pour un simple poste dans un gang. Mais je revins à la rouquine lui disant que au final tout ceci m'avait mené à elle. Elle retrouva son beau sourire frottant encore une fois son annulaire ce qui me fit encore penser aux paroles de Jane. Mais je le reléguais au plus loin lui disant qu'elle ne devait pas juste avoir ça comme question. Je roulai des yeux en l'entendant. 

- J'avais pas toute les filles à mes pieds. Puis je savais que la bagnole était volée... juste pas que c'était toi qui l'avait fait.

 Je haussai les sourcils en le tendant dire que finalement elle l'avait conduit avant moi et deux fois en plus. Ce qui me fit froncer des sourcils. 

 - Cette bagnole m'a causé tellement d'emmerdement t'a pas idée. J'ai eu la pire engueulade avec mon beau-père. J'ai plaqué mon boulot le même jour.

 J'étais différent à l'époque. Rasé de près, les cheveux bien coupé et la je parle pas des complet hors de prix. Je relâchai sa main masser une tempe pour tenter de faire diminuer les marteaux piqueur dans ma tête. Quand elle me parla de mon refus de manger J'arrêtai mon mouvement et fouillai son regard. Bordel... elle se marrait bien là. Je poussai un soupir en baissant le regard un instant.

 - Tu te rappelle que je te disais d'arrêter de vouloir m'impressionner? Bien je tentais moi aussi de l'impressionner. Je voulais être bon, m'améliorer...être le meilleur. Juste entendre UNE FOIS qu'il était fier de moi. Donc je m'entraînais en malade.

 Je me mordis la lèvre en roulant d'une épaule. A cette époque je cherchais ne serait-ce qu'une parcelle d'amour un peu masculine. Juste qu'il me fasse voir ou comprendre que j'étais bon. Mais à chaque fois c'était peine perdu et une déception de plus.

- Tellement que c'est Jane qui venait m'arrêter. Je me poussai beaucoup. Elle devait presque me tirer par l'oreille pour que j'aille m'asseoir un peu. J'ai bien essayé de lui tenir tête... mais tu ne veux pas lui tenir tête, crois-moi.

 Je baissai le regard un instant. Au fond c'est la seule dans cette bande, mis à part les filles, qui avait un peu de considération pour l'homme que j'étais. 

 - J'ai déjà refusé moi aussi de manger tu sais ce qu'elle a fait? Elle m'a tiré par le bras en en fonçant ses ongles dans le bras et m'a fait asseoir en posant une assiette devant moi. J'ai croisé les bras et sa menace à été " Tu manges ou je te fais manger comme le gros bébé que tu es". *Je fis un petit sourire en coin* J'ai pas osé vérifier cette théorie. 
.
 J'etirai le bras pour éplucher une orange mais la vue du fruit me fit monter un haut de coeur. Bordel.... Je posai lentement le fruit sur la table luttant contre moi.

 -Donc depuis ce temps je m'assure de bien... excuse-moi

 Je retournai à la salle de bain et retournai à genou devant la toilette finissant par m'appuyer sur mon bras après avoir rendu le peu que j'avais. Je tirai la chasse et restai comme ça me disant que j'allais vraiment finir par crever.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 21 Nov - 16:42

Penser que l'ont aurait pus ce rencontrer bien avant était étrange. Si j'avais moi même livré les bagnoles commandées par Cobras, j'aurais rencontré John à ce moment. Je lui fis un petit sourire lorsqu'il me dit qu'il ne savait pas que c'était moi qui lui avait procuré sa voiture.

- J'étais bien différente à l'époque...

Mon sourire ce figea cependant lorsqu'il me dit qu'il c'était fait engueulé par son beau-père et qu'il avait plaqué son boulot le même jour. Fronçant les sourcils je le regardai un long moment.

- Attend... Le gérant que j'ai vue ce faire engueulé pour la bagnole que j'avais volé dan la nuit c'était... Toi? Et j'avais volé cette même voiture pour toi?

J'avais donc vue John bien avant cette fois au club et encore là, le simple fait de le voir avait changé ma vie... Baissant mon regard sur ma main, je me perdis à nouveau dans mes pensées regardant mon pouce frotter mon doigt. John était toujours apparut au bon moment dans ma vie pour la changer lorsque j'en avais besoin et ce sans même le savoir. Finissant par relever le regard, je lui parlai du fait que lui non plus ne mangeait pas toujours de ce que j'avais compris. Je fini cependant par me lever alors qu'il commença à m'expliquer et allai me placer derrière lui afin de lui masser les tempes. Je fis un sourire triste en l'entendant dire qu'il voulait impressionner son mentor, voulant l'entendre dire un fois qu'il était fier de lui. S'il savait à quel point je le comprenais. C'était ce que je cherchais constamment de lui, mais aussi de Charles. Je fini par lâcher un petit rire en l'entendant raconter ce qui c'était passé avec Janes, imaginant assez bien la scène. J'étais encore à lui masser les tempes lorsqu'il ce leva en courant pour retourner à la salle de bain. Soupirant je le suivie doucement, je le regardai un moment alors qu'il était appuyé sur son bras avant de m'approcher et de m'asseoir sur le bord du bain.

- Va te recoucher mon loup, je vais m'occuper d'Ava cette après-midi et préparer le souper.

Je me mordis la lèvre un moment en le regardant.

- Je dois partir ce soir en mission pour le club, mais je reste en ville, un problème dans la branche de Miami que je dois aller régler donc profite de ma présence pour te remettre.

Je lui fis un petit sourire, attendant qu'il ce lève pour aller au lit. S'il comprenait bien, cela voulait dire que ce soir, j'allais devoir remettre mes bottes de la princesse de Waco et enfiler ma veste du club...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 21 Nov - 19:01

Différente. .. Je me demande comment elle pouvait être différente. De ce que pouvais comprendre et de mon observation elle devait avoir été un peu la même. Mais bon je me rappelai la première fois que j'ai vu sa photo et où je l'ai trouvé absolument magnifique mais que je me doutais qu'elle serait du côté honnête. Je lui dis également que cette bagnole m'en avait fait baver. Car c'était une des plus dispendieuse dans la gamme mustang qu'il avait. Elle sembla surprise et je haussai un sourcil.

 - Ouais c'était moi coincé dans un costard hors de prix. Je savais ou on pouvais trouver une mustang 69 et que... ben ça le ferait flipper. Après j'ai recommencé lentement à reprendre ma vie d'avant. 

 Je croyais au destin et plus va allait plus je me disait que dans chaque phase de ma vie Becky s'y était pointé pour me faire comprendre que un: je me devait d'être avec elle et deux: que j'étais mieux de ce côté ci de la vie. Elle était le déclencheur de pas mal toutes mes décisions sans même qu'elle le sache. Finalement je lui dis le pourquoi je mangeai peu et même que je refusais de manger. Éternel gamin en recherche de reconnaissance masculine... qui au final ne venait jamais... ou rarement. Je fi I par me lever et faire mon incantation au dieu de porcelaine et restant couché sur mon bras. Je relevai un regard vers elle et hochai lentement de la tête.

- Une journée mère-fille pendant que je crève lentement.

 J'avais à peine bu quelques gorgées et je revenais encore l'estomac vide. Plus jamais de boisson, plus jamais de fête.... non finito. Je me redressai et m'appuyai sur le comptoir en l'entendant. Je savais qu'elle n'aimait pas ça, elle avait plus ou moins quitté le club mais reste que c'est avec eux qu'elle a grandi.

- Alors je vais récupérer rapidement. 

 J'allai me coucher et j'allais de réveil à sommeil mais finalement les effluves du repas et les babillages d'Ava me fit cligner des yeux. J'avais dormi un bon 3 heures et je restai immobile dans le lit attendant si je pourrais manger . La réponse fut mon grondement d'estomac qui me répondit. Je me levai donc enfilai un pantalon de pyjama et direction la cuisine. Je me pris un café bien fort et tournai le regard vers elle. Pour finalement aller l'embrasser doucement. 

 - Plus jamais autant d'alcool. Tu as compris Ava? Jamais ça donne des révélations bizarre.

 Je me tournai vers Becky et vit sa mine. Elle avait jamais aimé ça se vêtir en motard. Mais elle ne pouvait pas faire autrement... c'était un peu son héritage. 

 - Ça va aller Lutine. Tu dois le faire même si tu n'aime pas ça. Prends le temps qu'il faut D'accord? 

 Je mangeai donc avec elle finissant par prendre sa main doucement pour essayer de calmer ce qui tournait en elle. C'était délicieux et je me régalais comme si ça faisait trois jours que je n'avais pas mangé. Pendant qu'elle se préparait je m'occupai d'Ava en lui parlant doucement ou même en fredonnant. Tout fraîche sortie du bain et en pyjama je fis chauffer son biberon  alors qu'elle était dans sa balancelle quand Becky arriva toute revêtue en motard. Elle aimait peut-être pas ça mais ça lui donnait un look du diable! J'allai vers elle et posai mes mains sur sa taille mon regard dans le sien.

-  Tu vas y arriver. Puis... elle est pas belle maman? 

 J'allais l'embrasser pressant mes lèvres sur les siennes alors que je la collai à moi.

 - Va régler ça. Tu es la meilleure ma princesse.

 Je glissai à son oreille et lui chuchotai 

- Tu es vraiment sexy là-dedans tu sais. Va leur botter le cul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 21 Nov - 21:55

C'était étrange de savoir que John était encore présent le jour ou j'ai décidé que la vie de voleuse n'était pas pour moi. Il avait été présent sans même le savoir dans les moments ou ma vie prenait un tournant radical. Le jour ou j'ai réalisé que le vol n'était pas pour moi, le jour ou j'ai décidé de lâcher mes cours pour devenir avocate, il était là bien sur lorsque j'ai décidé de devenir tueuse une des raison de ce choix étant quand même lui et tout le reste qui en avait découlé... Après son explication sur le fait qu'il ne mangeait pas à l'époque, il retourna chanter des louanges à la toilette. Je le suivie lentement finissant par lui dire de ce reposer, ce relevant il hocha lentement la tête.

- Allez, va prendre des forces mon loup.

Je n'aimais pas devoir me remettre dans les bottes de la motard princesse de Waco, cela faisait tellement longtemps maintenant que je n'avais pas tenue ce rôle... Désormais j'étais simplement Becky, la princesse de son loup et maman d'une petite princesse louve. Je le laissai donc aller dormir et préparai les choses dont j'aurais besoin, tout en m'occupant de Ava et en préparant le souper. J'étais perdue dans mes pensées lorsque Jonh entra dans la cuisine, répondant à son baiser je tentai de lui sourire.

- J'ai bien aimé moi...

Ce tournant vers moi, John devina immédiatement mes pensées. Je hochai la tête en réponse à ce qu'il me dit et après avoir mangé avec eux, j'allai m'enfermer dans ma chambre pour me préparer. Je téléphonai à Will savoir ce qui en était exactement et après une brève discussion je sortie de la chambre. Cheveux attaché, bottes de cuire haute sur des jeans troué, une camisole sous la veste de cuir portant les logos du club et les badges montrant mon grade. J'avais en fait tous les badges sauf celui du chef remplacé par une couronne, idée des gars voulant montré que je pouvais même être supérieur au chef si je le voulais par moment. Venant ver moi, John posa ses mains sur mes hanches avant de monter son regard dans le mien et de m'arracher un sourire. Collé contre lui je répondis à son baiser me disant que j'aurais grandement préféré rester ici avec lui plutôt que d'aller là bas. Un sourire apparut sur mes lèvres alors qu'il me disait être la meilleure et venait murmurer à mon oreille.

- Merci mon loup. Je ne sais pas exactement combien de temps cela va prendre, mais je te tiens au courant.

Je plongeai mon regard dans le sien un long moment.

- Je t'aime mon loup, je reviens le plus vite possible.

Je retournai à ses lèvres et l'embrassai longuement avant d'aller donner un bisous sur la joue de ma fille.

- Je reviens vite ma puce.

Puis ramassant mon sac je les regardai une dernière fois avant de soupirer.

- Allons-y...

Je relevai la tête et sortie de la maison pour filer sur ma vieille bécane.

Je me stationnai après quelques minutes de route dans le parking du club. Enlevant mon casque, j'entrai et allai directement dans la grande salle. À mon entré toute les voix ce turent alors que les regards étaient braqué sur moi.

- Qui est Bull?

B. - Non je rêve? Ils ont envoyé la princesse pour régler notre problème?

Un grand baraqué s'approcha alors de moi, un sourire narquois aux lèvres, avant de me faire une révérence ridicule.

B. - Quoi que tu n'es plus vraiment la princesse puisque le chef à changé... Tu deviens quoi alors? Tu n'as jamais rien foutu de plus que de réparer des bécanes dans ce club...

En quelques secondes à peine, le grand con ce retrouva plaqué au sol, ma lame sous la gorge.

- Petit un, je suis et je serai toujours la princesse du club et pour ton information le chef présent est mon VRAI père. Petit deux, j'ai fait beaucoup plus que tu peux le croire pour le club donc fait attention à ce que tu dis car la prochaine fois ma lame ne fera pas qu'appuyer sur ta gorge compris?

Bull hocha lentement la tête et après quelques secondes je fini par lentement me relever. Je regardai les gens présent un à un avant de parler.

- Vous savez tous pourquoi je suis ici? vingt cinq milles dollars manque dans les coffres donc ses simple, je vais être dans un bureau ou je vais fouiller dans les livres. Si la personne responsable de tout ça viens me voir et s'explique je me ferai plus clémente que si je dois chercher.

Sur quoi je regardai Bull.

- Ou je m'installe?

Il me conduisit à un bureau ou je m'assis et commençai à regarder les livres de compte. Près d'une heure plus tard on cogna à la porte et un jeune homme entra deux tasse de café dans les mains. Il referma la porte derrière lui et vint s'asseoir face à moi.

J. - Je m'appelle James.

Il me tendis une tasse et me regarda un long moment avant de baisser le regard.

J. - C'est moi qui est pris l'argent...

Haussant un sourcil je le regardai longuement avant de soupirer et de fermer le livre de compte que je regardais.

- Explique toi.

J. - Ma soeur est très malade. Elle doit ce faire opérer et les docteurs m'ont dit que pour l'opération et les soins ça montait pas loin de cinq cent milles dollars...

- Et tu n'as pas pensé demander de l'aide au club plutôt que de voler cet argent?

James releva le regard et me regarda un long moment, mal à l'aise.

J. - Je ne serais jamais capable de rembourser le prêt plus les intérêts...

- Il n'y a pas d'intérêts pour des prêts de ce genre, ce n'est pas comme pour de la drogue ou des trucs comme ça.

J. - Ici oui. Peut importe le prêt l'intérêt est de quarante pour cent.

- Pardon?

James baissa le regard mal à l'aise tendis que je serrais les points sur le bureau. Je pris une grande inspiration pour me calmé et regardai James.

- Pour commencer, ont va à l'hôpital demain matin. Je veux voir ta soeur et son docteur.

Le jeune homme releva la tête rapidement, une lueur d'espoir brillant dans son regard.

J. - Parfait!

Je partie donc avec lui dès le lendemain et filai jusqu'à l'hôpital ou je discutai un peu avec sa soeur, qui devait avoir environs 15 ans, avant de rencontrer son docteur que m'expliqua l'opération et les soins qu'elle devait avoir. Je fini par lui assurer que le montant lui serait remis avant de partir aller chercher l'argent que j'avais de planqué et de le lui amener. Lorsque je sortie avec James je me plantai devant lui entre nos bécanes.

- Ta soeur ce fera opérer demain matin, tout est payé.

Le jeune homme me regarda un long moment incrédule avant de me sauter au cou.

J. - Merci! Merci infiniment! Maintenant je sais pourquoi ils t'ont nommé la princesse du club.

Je lui tapotai gentiment le dos avant de me reculer doucement.

- Le club est une famille James. Bull ne semble pas le comprendre et il est temps de régler ça. Maintenant ont retourne au club ou tu rembourseras ce que tu dois. Reste toujours près de moi là bas d'accord?

Après un hochement de tête de sa part ont retourna au club. Avant d'entrer, je téléphonai à Will et lui expliquai la situation. Il m'assura que Doc et l’ancien était en chemin et que mon grand père allait s'occuper personnellement du gros connard à qui il en devait une. Ont entra donc dans la grande salle ou James sortie un sac qu'il déposa sur une table. Bull regarda le contenue et fusilla du regard James.

B. - Ont ne tolère pas les voleurs! Emmenez le dans le bunker!

- Si un seul de vous lui touche je lui tranche la gorge!

Tout le monde ce figea et me regarda. Je remarquai alors le regards des gens présent. Ils semblaient tous détester Bull au plus haut point et semblait espérer que je comprenne quelque chose.

- Il semblerait y avoir de gros problème au sein de cette branche du club. Quarante pour cent d’intérêt? Même pour de la drogue ont est pas sensé demander autant!

Mon regard restait braqué sur lui tendis que j'avançais lentement vers lui.

- Comme tu as dit Bull, ont accepte pas les voleurs dans ce club! Emmener le au bunker!

B.- Pour qui tu te prend espèce de petite...

Il n'eut même pas le temps de terminer sa phrase qu'il se retrouva sur le dos, la lèvre fendue.

- Je me prend pour la fille du chef de ce club, la princesse de Waco! Et maintenant tu vas te rendre au bunker ou l’ancien qui vient juste pour toi va aller s'occuper de te faire comprendre les bonnes manières et le respect!

Sur quoi je me relevai sous son regard effrayé et laissai trois gars baraquer l'emmener. Aussitôt qu'il fut sortie, un tonner d’applaudissement explosa à ma grande surprise. Je compris alors ce qu'il leur faisait endurer, les menaces comme quoi nous l'avions nommé et que si un contrevenait à ça il se ferait torturer et tuer par Hunter en personne...

- D'accord d'accord, ont ce calme s'il vous plait. En premier lieu je veux une bière.

Aussitôt dit aussitôt fait, je me retrouvai avec une bière entre les mains.

- Merci. Bon si je comprend bien, ont vous a très mal renseigné sur le club et ses règles... Le club est avant tout une famille. Nous sommes là les uns pour les autres. Si l'un d'entre nous est dans les besoin les autres font tout pour lui venir en aide. James ici présent a pris l'argent car sa petite soeur était très malade et que les soin revenait a cinquante milles dollars. Jamais le club ne demandera de l’intérêt pour ce genre de prêt, même que en temps normal une partie de la somme est tout bonnement donné.

Je bue une gorgée de ma bière avant de poursuivre.

- En cas de problème, vous pouvez à tout moment communiquer avec un membre haut placé du club, jamais un chef n'a le droit de faire ce que Bull vous à fait.

Un membre ce leva et me regarda avant de me demander ce qui allait arriver pour James et sa petite soeur.

- Rien. Disons que pour cette fois nous allons passer l'éponge. Soudainement de l'argent ce mis à pleuvoir sur la table.

- J'ai déjà payé pour les soins.

Les gens me regardèrent avant de me tendre l'argent en me disant que ce n'était pas a moi à aider ce jeune. Je restai jusqu'à tard dans la nuit, expliquant au membre les vrais règles et comment tout fonctionnait dans le club. Lorsque Doc et l’ancien arrivèrent les membres eurent la preuve que le club était une famille par nos réactions en nous voyant. Je bue une dernière bière avec eux leur faisant promettre de venir me voir avant de repartir puis retournai enfin à la maison.

J'entrai silencieusement dans la maison et allai directement dans notre chambre. J'allai m'asseoir doucement à côté de mon homme et passai doucement ma main sur sa joue.

- Bonsoir mon loup.

J'attendis de rencontrer son regard un petit sourire aux lèvres avant d'aller l'embrasser tendrement. Je n'avais beau avoir été partie que deux jours, dieu qu'il m'avait manqué...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 21 Nov - 23:08

J'allais me coucher après avoir eu la bénédiction de Becky. J'avais un mal de tête de la mort et la je parle même pas de mon estomac qui semblait tanguer dangereusement. Je dormis donc un gros 3 heures pour finalement me lever et aller rejoindre Becky dans la cuisine. Je parlai à ma fille lui disant que trop de boisson amenait des révélations étrange. 

 - Je crois que ta aimé toutes les parties moi...

 Ça m'étonnais quand même qu'elle ne mai pas poser plus de questions que ça alors que je la savait curieuse. Enfin ça m'arrangerait un peu en fait. Je tentais de la rassurer du mieux que je pouvais même si je savais que ça marchait plus ou moins. Je la laissai se préparer alors que je baignais Ava et allai lui mettre son pyjama. Quand Becky revint je ne pus cacher comment je la trouvais incroyablement belle. D'ailleurs je la collai à moi et lui chuchotai à l'oreille. 

 - J'ai t'aime aussi. Prends le temps qu'il faut.

 Dernières embrassades et elle quitta dans un soupir. Alors que je me tournai vers Ava en soupirant. 

- Allez, c'est l'heure du biberon.

 La soirée fut tranquille. Après le biberon et le conte je restai avec ma fille et finalement allai me coucher Ava bien caller entre des oreillers et moi. La nuit se passa plutôt bien même si je m'inquiétais un peu pour elle. La deuxième journée se passa lentement j'allais faire un peu de méditation Ava entre mes jambes et Buddy machouillant son os. Finalement je décidai d'aller faire un tour au pub oui... avec Ava. Mais bien avant l'ouverture donc ça éviterait que trop de gens voient ma fille. Bon Lucio faillit mourir derrière le bar en me voyant.

 - Hunt bordel!

- Relaxe il n'y a personne.

Ce fût à se moment que Sally arriva toute joyeuse et alla prendre la petite qui examinait tout ce monde qui s'occupait d'elle. 

 - Elle est magnifique Hunter! Elle ressemble tant à Becky... sauf la couleur des yeux. Et si on allait visiter les lieux avec tante Sally?

- Sally on a la salle à monter!

- Relaxe beau brun... tout sera en ordre avant l'ouverture là je m'occupe de cette jolie demoiselle.

 Je passai donc en revue les dépôts et les payes et survolait les horaires avant de retourner chez-moi. Donc je partageai mon temps entre les biberons et mes pensées qui allaient de la  soirée qui avaient eue lieux à la conversation avec Jane en passant par la fin de la soirée réalisant que...

 -Putin... j'ai vraiment dansé? 

 Je fini par me mettre au lit non sans aller voir ma fille et lui cacher son pied. Je dormis quand je sentis une main sur ma joue qui me fit battre des cils. 

 - Becky?

 J'avais la voix enrouée de sommeil et répondit à son baiser. Quand elle rompit le baiser je m'étirai et allumai la lumière et je me redressai dans mon lit. Elle était encore habillé de son ensemble de motard qui ralluma cette lueur. 

 - Alors ça c'est bien passé? 

 Je posai une main sur sa cuisse et attendit qu'elle parle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 22 Nov - 1:02

J'allai donc régler le problème du club qui fini tout autrement que ce à quoi j'aurais pus m'attendre. Déjà que de revoir Bull après toute ses années me déplaisait grandement. Je lui fis d'ailleurs comprendre assez rapidement de me laisser faire mon job et qu'il me devait le respect et ce malgré le fait que j'avais tué sa fille chérie. Je fus heureuse de voir que finalement tous étaient heureux de voir partir ce gros connard et encore plus de savoir que ce ne serait pas moi qui s'en occuperait. L'ancien avait clairement fait savoir qu'il voulait lui même s'occuper de Bull. Tout comme moi avec sa fille Bull semblait être un grand ennemi de mon grand-père. Je fini donc par expliquer à des membres plus qu'heureux comment fonctionnait réellement le club et les règles à suivre. J'allais partir lorsque mon oncle et mon grand-père arrivèrent aussi je pris finalement une autre dernière bière. Lorsque finalement je retournai à la maison, j'entrai en faisant le moins de bruit possible et allai directement dans la chambre rejoindre mon homme. Après un baiser, John ce redressa dans le lit et alluma la lumière une lueur, une lueur s'allumant dans son regard en me voyant.

- Oui, c'était étrange, mais sa s'est bien passé.

Sa main sur ma cuisse et la lueur qui dansait dans son regard me fit me rappeler son comportement avant que je ne quitte la maison. Aussi je retournai chercher ses lèvres un peu plus passionnément avant de glisser mes lèvres dans son cou que je mordillai doucement, remontant ensuite à son oreille que je mordillai aussi.

- Ont en parle demain d'accord?

À nouveau, ont passa un long moment à rouler dans le lit avant de dormir le reste de la nuit.

Lorsque j'ouvris les yeux, j'étais roulé dans les couvertures. John devait être debout depuis un bon moment déjà. Lentement je me levai et après une douche j'allai à la cuisine et me versai un café. J'allai ensuite rejoindre mon homme et ma fille et à peine un bonjour et un baiser plus tard mon téléphone sonnait. Soupirant j'allai répondre.

- Byck. ... Salut papa. ... Oui je les ai vue cette nuit. ... Non. Je n'ai jamais rien demandé au club pour mes services et je ne commencerai pas aujourd'hui. ... Je sais mais... ... D'accord, d'accord. ... QUOI? ... Sérieusement? ... L'ancien ET Doc? ... Mais et sa femme? ... Je... C'est génial comme nouvelle. ... Parfait, merci papa. ... Oui c'est d'accord. ... Moi aussi.

Je raccrochai le téléphone un peu perplexe par la nouvelle et par la dernière phrase de Will. Finissant par relever le regard vers John, je lui fis un petit sourire.

- Il m'a dit qu'il m'aimait...

Je secouai la tête en riant.

- Excuse moi ça ma surpris... L'ancien et Doc déménage à Miami. L'ancien va prendre la place de chef de cette branche assisté par Doc.

Je m'assis près de lui et lui racontai donc ma mission, lui expliquant tout d'un bout à l'autre avant de soupirer.

- Tu aurais du me voir lorsque le jeune m'à dit que c'était lui qui avait volé l'argent... Je ne m'attendais vraiment pas à cela, mais au final tout c'est bien terminer. Enfin sauf pour ce crétin de Bull...

Je bus la dernière gorgée de mon café avant de sourire à mon homme.

- Et vous deux?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 22 Nov - 3:12

J'avais passé une journée somme toute tranquille et ça faisait un bien fou avec tout ce qui nous étaient tombé à la gueule depuis quelques temps. Je profitai pour faire... ben pas grand chose en fait entre les biberons et les repas je plongeais dans la piscine ou j'allais au pub ou même faire une balade avec Ava et Buddy. Donc le deuxième soir je fus réveillé par une main sur ma joue et la voix de Becky. Après un baiser je m'étirai et allumai la lumière pour la voir dans son ensemble qui ralluma cette lueur de combien je la trouvais irrésistible. Je lui demandai si ça c'était bien passé en posant ma main sur sa cuisse. Je hochai lentement la tête à sa réponse tentant de me réveiller un peu pour entendre la suite mais ce fut cependant un baiser passionné qui me répondit. Elle descendit à mon cou qu'elle mordillai doucement alors qu'elle chuchota à mon oreille qu'on en reparlerais le lendemain.

 - Comme tu veux.

 Et un nouveau round entre les couvertures dura un long moment avant que nous sombrions dans le sommeil. Je me réveillai presque à l'aube et regardai Becky dormir un moment sachant que j'avais encore quelques minutes avant de commencer la journée. Je n'osais pas bouger de peur de réveiller Becky et profitai de sa présence et de sa chaleur avant que Ava ne se fasse entendre. Finalement je me glissai lentement hors du lit et enfilai un pantalon de pyjama et commençai ma journée. Un biberon pour elle un café pour moi et mes éternelles rôties et mon journal. Finissant de manger je pris la petite et l'assied sur moi le temps de finir de lire. Je savais que Becky dormiras encore un bon moment donc je sorti faire une petite séance de Tai chi et aller m'asseoir au salon alors que Ava se frottai les yeux. J'étais donc assis au salon un livre à la main, Ava la tête sur une épaule qui c'était probablement endormie. 

 Je n'osais pas bouger de peur de la réveiller ce fut donc ainsi que Becky me trouva avant que son téléphone sonne. Je relevai un regard pour le remettre dans mon livre mais j'entendis des bouts de phrases qui me fit refermer le livre. Je la regardai un moment alors qu'elle avait l'air perplexe. Je me redressai lentement sur le divan et haussai un sourcil en l'entendant. Ce fût là qu'elle me déboula que l'ancien et Doc venait ici s'occuper de la branche de Miami pour finalement me parler de sa mission. Quand je disais que c'était une femme de coeur! 

 - Je suis fier de toi. Je savais que tu règlerais ça rapidement. Puis ce Bull... il va avoir ce qu'il mérite. Escroquer un club au complet en plus de ce gamin. 

 Je descendis lentement Ava de mon épaule pour qu'elle continue de dormir et ce fut en la prenant que je vis ses deux billes noires nous fixer.

 - Oh on a été tranquille. On a été se balader au petit parc. La première nuit on a dormi ensemble. Et hier au matin...

 Je levai Ava à la hauteur de mes yeux.

 - On a été voir tonton Lucio et tatie Sally. On a presque failli faire mourir Lucio hein louveteau? Tiens va voir maman, elle a du s'ennuyer.

 Je lui donnai donc sa fille alors que je finissais mon café froid.

 - J'ai été au pub tôt pour faire un rapide survols des comptes, des payés et des horaires. J'ai bien cru que Luc allait crever en me voyant arriver. Sally s'en ai occupé le temps que je fasse ça. 

 Je me tournai vers elle m'appuyant sur le dossier la tête dans ma main. " Tu as ta meute maintenant John" depuis deux jours des bribes de ma conversation me revenait en tête sans que je ne puisse y faire quoique se soit. Je fini par pousser un petit soupir en la regardant.

 - Mais ce Bull aurait vraiment fait appel à moi? Il se doute pas que j'aurais vérifié auprès de Will ou même refuser? Oh! Et depuis quand le club veut te payer? C'est nouveau ça
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» La chauve-souris et le loup [PV Far'jim]
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: