Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 25 Avr - 0:05

John Malone
Becky Reeves
Souris moi...
Blotti dans les bras de mon homme, je lui expliquais ce qui me mettait en colère. Je ne voulais pas qu'il garde cette idée que j'étais fâché contre lui. Je savais qu'il n'avait rien fait pour mériter ce contrat sur sa tête, qu'il n'avait pas chercher à nous faire partir de cette ville que j'avais fini par voir comme mon chez moi. Je lui parlai aussi de ce petit problème de communication qui avait fait en sorte que j'avais cru qu'une fois le problème réglé on retournerait à New York. J'étais cependant loin d'être en colère contre lui, je m'étais simplement replier sur moi même, sur cette colère et cette tristesse qui me pesaient tellement sur les épaules. Me serrant contre lui, il me répéta que l'on ne bougerait plus. Je ne répondis rien, ne voulant pas le décevoir en lui disant que j'aurais beaucoup de difficulté à me poser cette fois... On ne savait pas ce qui nous attendais avec Ava qui allait bientôt arriver parmi nous on pourrait être à nouveau obligé de bouger pour la protéger et il était hors de question que je ressente à nouveau cette tristesse. Un petit sourire apparut cependant sur mes lèvres en entendant ses mots, avant que je ne réponde à son baiser avec tout autant de tendresse.

Le lendemain matin, les filles me supplièrent de partirent avec elle afin de découvrir la ville. Finissant par céder, je passai la journée à parcourir les rues avec mes deux amies. Finissant par aller prendre un café dans un restaurant, la conversation en vint aux autres employés du resto et le nouveau patron.

- Ont tient bon, mais Hunter nous manque. Il a beau avoir un caractère de merde et faire peur lorsque l'on ne le connait pas, au moins lui ne nous jugeait pas sur notre passé et nous laissait notre chance.

- Le nouveau patron est si pire que ça?

- Il veut nous faire démissionner. Il laisse les clients être déplacé avec nous, il nous traite comme des criminels.

Je poussai un petit soupire en regardant les filles. Je trouvais injuste le fait que tout le personnel du resto devait payer pour notre fuite. C'était tous des gens formidable qui n'avait simplement pas eux de chance dans la vie.

- Désolé les filles...

- Mais non voyons, ses cet imbécile qui juge sans nous connaitre.

On termina ensuite notre tour de ville et revint à la maison pour le repas qui une fois de plus était délicieux.

- C'est décidé, mon prochain copain devra savoir cuisiner!

Éclatant de rire, Sally me regarda en me faisant un petit clin d'oeil amusé avant de regarder Layla.

- Tu n'as pas pensé à Lucio?

- Sally à raison Layla. Lucio sait bien cuisiner et il est pas si mal...

Les joues de la jeune femme devinrent alors rouge vif tendis qu'elle regardait John avant de plonger le regard dans son assiette.

- Ben heu... Je... Ha! Laissez tomber!

Sally et moi ont fini par éclater de rire, avant de finalement changer de sujet pour le bien de la jolie blonde.

Vint finalement le lendemain ou mes deux amies devaient repartir pour New York. Le nouveau propriétaire du restaurant ne leur avait donné que trois jours et elles avaient eux toute la difficulté du monde à les avoir. Je les regardai tristement monter dans leur avion avant de retourner m'asseoir dans la voiture et de tenter de faire un petit sourire à John.

- Retournons à la maison maintenant, j'ai une chambre de bébé à préparer...  
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 25 Avr - 12:21

Je lui promis une nouvelle fous que nous ne bouge rions plus. Cette fois j'étais formel. Rien ne me ferait bouger d'ici. Certes je n'avais plus mon Glock mais je savais me battre, de défendre et surtout foncer sur quiconque s'en prendrait à Becky et ma fille. Je la laissai donc se coller contre moi après lui avoir dit que tout ce que je voulais c'était la voir sourire. Je la laissai s'endormir sentant son souffle régulier contre ma peau et ma fille taper doucement contre mon flanc.

Les jours qui suivirent je laissaient les filles ensembles sortant en ville après qu'elles eut supplier Becky et que je m'occupe des derniers détails du pub. Je testais les recettes sur les trois gourmandes que j'avais et notais leur impressions pour en discuter avec lui ensuite. D'ailleurs ce midi là j'avais préparer des trucs à manger leur laissant le loisir d'en manger le temps que j'étais parti.

L- T'a pas les plus difficile au monde Hunt...

- Détrompe-toi. Ton entrée de légumes au fromage bleu n'a pas fait fureur si ce n'est que Becky à presque été malade. Donc ça on oublie. On est un pub... des trucs faciles, rapide.

L- D'accord, d'accord! Pas ma faute si t'a eu deux resto...

Je haussai un sourcil et continuai mes préparatifs en discutant de truc d'affaires le papotage n'étant pas mon sport préféré. Ce fût quand Lucio s'assied devant moi de l'autre côté du bar que je fronçai les sourcils.

L- L'autre patron est pas top avec les employés... il fait tout pour les pousser à démissionner.

Je poussai un soupir en baissant la tête. Je serrai les mains sur le comptoir pour finalement remonter le regard vers lui.

L- Layla m'en a parlé. Les serveuse se tiennent entre elles mais plusieurs sont partis.

- Ils ont retrouvé un boulot?

L- J'ai des contacts. Ils sont bien. Les filles tiennent le coup.

- Et je peux pas aller lui parler...

L- Ça sert à rien Hunt.... si ce n'est que tu va avoir un autre truc au bout du nez.

Quand vint le temps du repas il y a longtemps que j'étais revenu et au fourneau. Je posai les assiettes devant elle mangeant un peu indifférent à leur babillage quand Layla s'exclama qu'elle devait avoir un petit copain qui savait cuisiner. Je relevai un regard sur elle en haussant un sourcil mais ne disant rien. Ce fût quand Sally mentionna Lucio que je plantai un regard dans celui de la jeune femme. Je croisai le regard de Becky avant de le tourner vers Sally.

- Et pourquoi pas toi Sally?

S- Moi? Je... ben... et pourquoi ça se tourne vers moi?

- Parce que tu es aussi gourmande que Layla...

La serveuse ouvrit et ferma la bouche à quelques reprises comme je me replongeais dans mon assiette. La soirée se déroula bien. Le lendemain les filles durent quitter et je fis mes aurevoir et laissai les filles ensembles. Nous retournions donc dans la voiture et quand elle se tourna vers moi elle me surpris en me disant qu'elle avait une chambre de bébé a faire. Ma réaction fut de la regarder et aller prendre son visage et l'embrasser passionnément avant de la relâcher

Cetaiy revenu cet air mélancolique sur son visage. Ok elle faisait des efforts à sortir un peu plus et lentement la chambre d'Ava prenait forme. Je l'aidai à la peinturer, monter la couchette... en me retenant de ne pas finir par balancer les outils au bout de mes bras. Quand j'étais là elle me suivait et me collait. Rien de méchant mais... bon j'étais pas connu pour être quelqu'un de "colleux". Je me laissai faire sachant qu'elle devait en avoir besoin. Sans compter que les jours ou j'allais voit mon cuistot j'avais la collante de voisine qui venait me parler à mon départ et mon arrivée pour me dire que je travaillais trop, que je ne pouvais pas laisser la " pauvre Mme. Malone seule". Un jour... un jour je lui dirai de me foutre patience. D'ailleurs j'avais parler à mon ami savoir si on pouvait transporter mon chalet de New York a Miami. Cela prit quelques semaines mais quand ce fut fait j'arrivai en trombe dans la cour et entrai refermant la porte derrière moi.

- Becky? Becky? J'ai quelque chose pour toi!

J'arrivai dans le couloir me heurtant presque dessus. Je fouillai ma poche et lui brandit la clé du chalet sous le nez.

- Je pense que tu la reconnais non?

Je glissai une main à sa taille et la rapprochai de moi. Bien que je ne la voulais plus triste je voulais lui montrer que ma promesse était béton. Si nous étions en danger nous aurions un endroit loin, bien caché et sécuritaire.

- Ça te dis d'aller voir où est notre sanctuaire ma princesse?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 25 Avr - 13:28

John Malone
Becky Reeves
Souris moi...
J'avais passé un super moment avec les filles. Celles-ci m'ayant démontré que la distance ne changerait rien à notre amitié et m'ayant obligé à enfin aller découvrir la ville. Les discussion allèrent dans tous les sens pendant leur séjour, allant même jusqu'à rigoler en parlant de Lucio. John ayant même ajouter son grain de sel à cette discussion faisant rougir Sally à son tour. Malheureusement les filles ayant un cour délais pour leur séjour, elles durent repartirent beaucoup trop rapidement à mon goût. Une fois mes copines à disparut à bord de leur avion, je retournai dans la voiture ou après un petit sourire à John je lui vouloir retourner à la maison, que j'avais la chambre d'Ava à préparer. Sa réaction fut de faire apparaitre un sourire plus franc sur mes lèvres lorsqu'il les relâchât.

Je passai les jours suivant à m'obliger à sortir, découvrir les recoins de cette ville que je n'arrivais pas à considérer comme chez moi. Je tâchai aussi de travailler dans la chambre de notre fille, voulant en faire la plus jolie chambre de bébé avant son arrivé. Je tentais aussi de sourire un peu plus, mais cela s'avérait difficile. J'avais cependant cessé de tourner le dos à John en me repliant sur moi même. J'allais souvent chercher une bouffé de courage et de chaleur dans ses bras, sachant qu'il ne devait pas en être le plus enchanter, mais dieu que j'en avais besoin... Je venais de passer quelques heures dans la chambre de notre petite princesse lorsque la voix de John me fit sortir de la pièce pour que finalement il me heurte presque. J'haussai un sourcil tendis qu'il fouillait dans sa poche. Mon coeur se tordis lorsqu'il me montra la clé du chalet, mes sourcils se fronçant. Il jouait à quoi là? Me rapprochant de lui en me prenant par la taille, mon regard quitta la clé pour aller se perdre dans le sien.

- De quoi parles-tu John? Tu le sais que je ne peux pas trop m'éloigner de Jane...

J'avalai difficilement ma salive. Dieu que j'aurais aimé m'enfuir avec lui quelques jours dans notre sanctuaire, mais les heures de voitures à faire pour s'y rendre étaient désormais beaucoup trop nombreuse pour le temps de grossesse que j'avais de fait.

- Je te l'ai dit que je ne voulais pas de nouveau sanctuaire John...

Ma voix c'était fait un peu plus sèche que ce que j'aurais voulu, mais il venait de toucher un sujet que je tentais d'oublier, de chasser de mes pensé à cause de la peine que ça me procurait.  
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 25 Avr - 14:10

Lentement la chambre prenait forme et sérieusement elle avait de la gueule! Ce n'est pas mes coups de pinceaux et la couchette montée qui donnait l'allure. Becky faisait un travail de moine. Les rideaux, la décoration... tout était pensé et choisi avec goût. Je ne pouvais que regarder l'ensemble et me dire que ma fille aurait la plus belle chambre de tout Miami. Oui bon quand j'étais à la maison elle venait trouver refuge contre moi et même si je n'étais pas d'un naturel affectueux je ne la privais pas.

De mon côté je m'informai si transporter mon chalet serait possible. Bon ça coûterait bien des sous mais je n'étais pas en reste. Je dénichai donc un endroit loin des regard entouré de verdure et d'arbres nous donnant ainsi la discrétion que nous aurions besoin. Je fis creuser les fondations et transporter mon chalet et le mobilier. Ce fut des semaines plus tard que je pus me ruer chez-moi en ignorant la voisine qui sortait et appeler Becky. Je brandi la clé sous son nez plutôt content que j'ai pu réussir ce coup et surtout prouver que je tiendrais fermement ma promesse. Cependant sa première phrase me fit froncer des sourcils légèrement mon bras se desserant de sur sa taille.

- Jane elle est à quelques minutes...

Pourquoi elle me parlait de Jane? Je l'apportais pas là pour des mois! Le ton sec qu'elle me servit et son pas de reculons me fit baisser le bras et froncer les sourcils un peu plus. Je la pris par le poignet la forçant à rester là devant moi. Non la si elle pensait s'en aller en rogne alors que j'ai ais fait des pieds et des mains pour transporter ce chalet...

- C'est pas un autre! C'est le même.

Je relâchai son poignet ne comprenant pas pourquoi elle résistait au fait que je voulais lui montrer ou était notre sanctuaire à nous... ben nous trois.

- J'ai pas fais des pieds et des mains pour trouver un endroit et placer le chalet pour que tu me fasse la gueule. Si tu veux pas y aller parfait on ira une autre fois c'est tout.

J'étais frustré. Merde! Ça m'avait pris des semaines de recherches, de creusage et la je dis pas le pactole que j'ai dû payer pour placer le chalet et les heures pour placer les meubles. Je remis la clé dans ma poche et allai dans la chambre me changer aider à la.chambre de ma fille. Je mis un jean et un t-shirt et en me retournant je vis Becky.

- Si c'est pour me dire encore que tu ne veux pas y aller...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 25 Avr - 15:48

John Malone
Becky Reeves
Souris moi...
Une gifle en plein visage m'aurait fait moins mal que de le voir me brandir cette clé sous le nez. Je lui avais pourtant parler de ce que le fait d'avoir du quitter le chalet m'avais fait... Mon regard fini par remonter dans le sien alors que je tentais de comprendre ce qu'il me disait et que je lui répondais que je ne pouvais pas m'éloigner de ma soigneuse. Je crus comprendre finalement qu'il avait trouver un nouvel endroit afin d'y faire notre sanctuaire. Ma voix plus sèche que ce que j'avais souhaité au départ résonna dans le corridor. Hors de question que je ne m'attache à un nouvel endroit. Pas après en avoir perdue trois. Reculant d'un pas, je voulu partir mais John m'attrapa par le poignet pour m'obliger à lui faire face. Je poussai un petit soupire de frustration en l'entendant me dire que c'était le même chalet. Il avait beau avoir fait bâtir le même chalet, ce ne serait jamais le même... Il n'y aurait pas nos souvenirs et l'attachement ne serait pas là. J'allais lui dire lorsqu'il reprit la parole frustré. J'allais lui dire que c'était parfait et que je ne voulais pas y aller, mais me figeai en tiquant sur un mot qu'il avait dit. Je le laissai partir et me répétai ce qu'il venait de dire, m'arrêtant toujours sur les mots qu'il avait employés.

Au bout d'un moment j'allai le trouver dans notre chambre et le regardai un moment, levant la main pour lui faire signe de ce taire, ne le laissant pas terminer sa phrase.

- Tu as dit placer le chalet? Comme dans... Déménager le chalet? C'est bien ça?

Je le regardai un moment, mon regard perdue dans le sien, attendant qu'il me confirme que cette fois j'avais bien compris.

- Tu as...

Je ne terminai même pas ma phrase, allant plutôt lui sauter au cou.

- Oui je veux y aller! Je n'avais pas compris... Excuse moi mon loup...

Me détachant légèrement de lui, je plongeai mon regard brillant dans le sien, un sourire aux lèvres.

- Est ce que je vous ai déjà dit combien je vous aime Monsieur Malone?

Posant doucement ma main sur sa joue, j'allai chercher ses lèvres, l'embrassant tendrement.

- Je suis désolé, j'avais vraiment mal compris mon loup. Merci...  
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 25 Avr - 17:08

Moi qui voulait lui faire plaisir, lui prouver qu'on ne bougerait plus jamais... je ne comprenais pas sa réaction.  Pourtant elle m'avait dit aimer cet endroit non? Je l'ai pas rêver non plus? Alors il était ou le problème?  Quand elle voulu s'en aller je l'attrapai par le poignet lui signifiant que j'avais pas tout fait ça pour rien et que si elle voulait pas y aller on irait une autre fois.

Je fourrai la clé dans ma poche d'un geste rageur et allai me changer pour aller monter le bureau. En me retournant je plantai mon regard frustré dans le sien commençant une phrase qu'elle fit stopper en levan la main. Je pinçai les lèvres et la regardai les sourcils froncés.

- Bien sûr. Tu pensais quoi? Je te l'ai promis qu'on ne bougerait plus.

Putin j'ai pas changer l'allure de la clé! Je hochai la tête simplement à son début de phrase. Cependant qu'elle me saute au cou m'étranglant presque. Je refermai un bras sur moi m'arrêtant d'une main sur mon bureau. Je me cognait contre celui-ci et la laissant retomber sur ses pieds.

-Pas dernièrement non...

Quand elle posa sa main sur ma joue je sentis mon être entier se détendre. Je posai une nouvelle fois mon bras autour de sa taille. Je pris une longue inspiration.

- Je t'ai promis qu'on ne bougerais plus Lutine. Je tiens toujours mes promesses. Alors si tu veux y aller on peut y aller tout de suite... ou après que j'ai perdu patience après ce bureau...

Je me doutais bien que la rouquine voudrait y aller la sur le champs... puis le bureau pouvait bien attendre quelques jours. Donc on fit de rapide bagage pour quelques jours ne pouvant pas m'absenter très longtemps. Donc je balançai les bagages dans la voiture et laissai Becky monter dans la voiture et quand je fus rendu à Buddy ma voisine collante vint me voir me faisant soupirer.

V:- M. Malone! Excusez-moi vous partez?

- Vous êtes observatrice...

V:- Oh ça va vous faire du bien! Madame semble triste et préoccupé depuis quelques temps...

Ce fut un grognement de Buddy qui me fit tourner le regard vers lui et remarquant le stupide chat débile dans ses bras. Je relâchai le collier de Buddy et croisai les bras sur mon torse intimant à mon chien de se tenir tranquille.

- Vous m'excuserez mais comme vous dites elle n'allait pas bien. Ah autre chose madame...

V:- Oui?

- Votre putin de chat s'il s'aventure encore chez-moi il se pourrait que Buddy échappe a ma vigilance. Je crois qu'on vous a déjà avertie non? Buddy! Allez monte mon chien.

Je contournai la voiture avec un bref salut de la tête pour aller à ce chalet que j'avais placé judicieusement déplacer. Donc en arrivant je débarquai les bagages laissant Buddy courir découvrir un nouveau territoire et me placer aux côtés de la rouquine. Et me tournai vers elle.

- Bienvenue à notre sanctuaire mademoiselle Reeves.

Je lui jetai un dernier regard et entrai dans le chalet pour aller poser nos valises.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 30 Avr - 13:46

John Malone
Becky Reeves
Souris moi...
Ça m'avait pris un certain temps à comprendre ce que John voulait dire, la communication n'étant décidément pas notre point fort depuis quelques temps. Figé dans le couloir tendis qu''il était partie dans la chambre je me repassais les mots qu'il venait de dire, les mots qu'il avait employés tournant en boucle dans ma tête. Je fini par aller le rejoindre et une fois dans l'embrassure de la porte je stoppai sa phrase de la main, le regardant. Voulant être certaine que j'avais bien compris cette fois, je le questionnai, le regardant un long moment sans tenir compte de la sècheresse de sa réponse. Ne terminant pas ma phrase j'allai me jeter à son cou après l'avoir vue hocher la tête suite à ma phrase non terminé. Finissant par me détacher de lui un fois retombé sur mes pieds, je lui demandai si je lui avais déjà dit à quel point je pouvais l'aimer, un petit sourire sur les lèvres.

- Je devrai remédier rapidement à la situation alors.

Après un tendre baiser, je posai une main sur sa joue, m'excusant une nouvelle fois avant de le remercier. Son bras prenant sa place autour de ma taille, je lui fis un petit sourire en entendant ses mots.

- Tu me poses réellement la question? Au diable le bureau! On fiche le camps.

Les bagages rapidement fait, on prenait place dans la voiture lorsque la voisine apparut, son foutu chat dans les bras. J'écoutai la conversation, retenant un fou rire en l'entendant parler de Buddy qui échapperait à sa surveillance. Lorsqu'enfin la voisine disparut et que John et Buddy furent à bord, je le regardai un sourire en coin aux lèvres.

- Moi aussi princesse me manque.

Je lâchai un petit rire en le regardant.

Descendant de la voiture, je regardai le chalet comme la première fois ou John me l'avait fait découvrir. Buddy filant inspecter les lieu, John vint ce placer à mes côtés avant de ce tourner vers moi. Je lui fis un petit sourire avant de le suivre à l'intérieur ou il alla poser nos valises. Cela m'avait fait drôle de l'entendre m'appeler mademoiselle Reeves après avoir entendu tous le monde m'appeler madame Malone depuis notre arriver. J'étais heureuse d'enfin retrouver mon prénom, cependant me faire appeler madame Malone ne m'avait pas déplu, au contraire même j'en avais été fière. Sans m'en apercevoir, je fis tourner la bague à mon annuaire gauche, un tic que j'avais depuis un moment lorsque je réfléchissais. Finissant par me secouer, j'affichai un sourire avant de sortir sur la galerie et d'aller m'appuyer contre la balustrade. Mon regard scrutant l'horizon, je poussai un soupire de bien être. Le paysage n'était pas le même, mais ici j'étais bien, je me sentais loin de tout le monde et de tous les tourments du quotidiens. Disant mentalement adieu à Madame Malone, je changeai ma bague de main, un léger pincement au coeur. Il était temps que je redevienne Becky Reeves. Mon regard observant les environ, je fus un long moment perdue dans mes pensées, mon pouce frottant mon annuaire maintenant nue.

- Dieu que ce chalet m'a manqué...    
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 30 Avr - 16:12

Oui ça m'agaçait de la voir prendre les nerfs ainsi. Donc je regagnai la chambre me changer et quand je la.vis dans l'embrasure de la porte je lui fis savoir que si elle allait me dire qu'elle ne voulait pas y aller et stoppant ma phrase d'un signe de main. Elle s'assura qu'elle avait bien entendue et ce à quoi je répondis sèchement. Elle débuta un phrase dont je ne fit que hocher la tête. Je me reins une main sur le bureau alors qu'elle venait me sauter au cou. Je rendis son baiser soudainement soulagé qu'elle le prenne beaucoup mieux. Ça m'avait demandé un travail de dingue! Juste la plomberie avait été long et encore heureux que j'ai pus trouver des gens qui voulait bien bosser presque jour et nuit.

Les bagages furent rapidement fait et aussitôt je les balançai dans ma voiture alors que ma collante de voisine venait me parler alors que c'était visible que je partais. Cependant je mis fin à la discussion en l'avisant pour son putin de chat et finissant par faire monter le.chien derrière et monter à mon tour. La phrase de Becky me fit tourner le regard vers elle.

- Non pas princesse.... le voisin.

Je mis le contact et démarrai. Ouais mon ancien voisin me manquait. Ok il me parlait sans arrêt, demandant des nouvelles maos au moins lui ne me suivait pas jusqu'à la porte. Enfin je fis la route jusqu'à cet emplacement loin de tout. Une fois arrivés je la laissai débarquer alors que Buddy découvrait son nouvel environnement. Je débarquai les bagages et allai à ses côtés en lui souhaitant la bienvenue. Ici elle n'aurait plus besoin de cacher son identité on serait libre, loin de tout...pour quelques jours. Je déposai les bagages dans le chalet et en me retournant je le vis appuyée sur la balustrade. Je m'avançai à la porte moustiquaire silencieusement et la regardai dans l'éclat de soleil. La lumière jouant dans sa chevelure lui donnant l'allure d'une lionne. J'avais tellement bossé ses dernières semaines que j'avais à peine pris le temps de la regarder ou même apprécier sa présence. Je sorti donc lentement comme elle disait que ce chalet l'avait manqué. Je l'enlaçais tendrement et becotant son cou.

- C'est pourquoi je l'ai apporté ici.

Je restai dans son dos à me perdre dans sa tignasse et la becoter doucement alors que j'allais frotter son ventre rond qui prenait quand même une bonne place. Je fini par poser mon menton sur son épaule et regarder le paysage calme. Enfin un peu de paix dans notre vie. Une pause avant que je ne reprenne mon boulot pour l'ouverture du pub.

- Alors on a deux choix. Soit on reste comme ça a regarder le paysage ou je vais te préparer un bon souper pendant que tu te vautre sur le canapé..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 3 Mai - 16:43

John Malone
Becky Reeves
Souris moi...
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 3 Mai - 17:50

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 10 Mai - 13:37

John Malone
Becky Reeves
Souris moi...
 
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 10 Mai - 17:12

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 28 Mai - 13:38

John Malone
Becky Reeves
Souris moi...
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 28 Mai - 18:33

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 19 Juin - 14:39

John Malone
Becky Reeves
Souris moi...
Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 19 Juin - 22:56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 19 Juil - 0:56

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 19 Juil - 1:52



 Nous avions passé quelques jours à notre chalet mais je devais quand même revenir pour finaliser l'ouverture du pub. Déjà on avait quelques employés mais Lucio m'avait averti que Sally l'avait appelée presque en pleurs disant que le patron était une réelle ordure avec elle et Layla. Me pinçant les lèvres je lui demandai de me trouver des billets d'avion pour New York et lui dis que je les ramenait ici. Cependant dire à Becky que je quittai ça me demandais un effort surhumain pour lui cacher. Je lui dis simplement que j'avais un contrat de torture et que je devais quitter. Bon je ne lui mentais jamais mais je pense que cette fois elle ne m'en tiendrais pas rigueur. Donc une fois débarqué de l'avion je me dirigeai à mon ancien resto.

 A peine entré ke me dirigeai derrière et entrai dans le bureau du nouveau patron. Celui-ci me regarda surpris et je senti la peur dans sa voix quand il me demanda ce que je faisais ici.

 - J'ai entendu que tu traitais les employés coMme des rien. Tu devras finir le quart sans Layla et Sally. 

 - Tu n'as pas le droit....

 -J'AI TOUT LES DROITS! Je part avec elle donc tu te d'emmerderas. 

 Je sortis et fis un signe aux filles de me suivre. Je leur expliquai la situation et aussitôt je fus abreuver de remerciements. Donc je restai presque une semaine à New York leur assurant que je les hebergeraient le temps qu'elle se trouve quelque chose. Donc je payai leur billet et retour à Miami. J'arrivai tôt le matin et je fis signe aux filles de ne rien dire et de s'asseoir à la cuisine. J'allai à notre chambre pour voir Becky enroulée dans les couverture un pied à l'air. Je m'assied sur le rebord du lit et je la réveillai doucement. J'allais l'embrasser prenant son visage entre mes mains avant de la relâcher lentement. 
 
 - Tu viens à la cuisine? J'ai envie de manger avec toi. Allez viens.

 Je la laissai se réveiller et la laissai passer devant pour qu'elle voit les filles en premiers. Je laissai les filles la saluer alors que son regard vint se planter dans le mien.

 - Je n'ai pas été faire de contrat. Elle vont travailler au pub.

 Bon c'était un petit mensonge mais je me doute qu'elle aimeraient avoir ses copines ici et non plus à des heures de route.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 11 Aoû - 2:29



Après quelques jours passer dans le chalet, on dus malheureusement revenir à la villa, revenir à la vie réelle... Ma déprime me regagna aussitôt partie du chalet, et je me remis à tourner en rond dans notre nouveau chez nous. La chambre de Ava étant maintenant fait je n'avais plus rien pour m'occuper et le départ de John pour un contrat de torture ne fut rien pour arranger mon humeur maussade. Je passai la semaine à tourner en rond lorsque je n'étais pas dans la piscine. Je n'aimais pas que John soit partie aussi longtemps, surtout après ce qui lui était arrivé. Inquiète encore plus que d'habitude, je passais mon temps à vérifier mes messages, à espérer l'entendre me dire lors de ses appels qu'il revenait. Au moins j'avais de ses nouvelles, ce qui me rassurait, mais dieu que je trouvais le temps long et le fait qu'il parte aussi longtemps, enfin plus que d'ordinaire ne me plaisait pas du tout. Enfin un matin, je fus réveillé par ses mains emprisonnant mon visage et ses lèvres venant chercher les miennes. Heureuse d'enfin l'avoir à la maison, je me levai et une fois une robe de chambre enfilé, je l'accompagnai à la cuisine. Me figeant dans la porte je regardai un moment les deux filles qui m'attendaient, le sourire aux lèvres. Je filai dans leur bras avant de me retourner vers John, mon regard allant rencontrer le sien en quête d'explications.

- Tu est aller...

Ne finissant même pas ma phrase, un large sourire au lèvres, j'allai me pendre à son cou, allant chuchoter à son oreille.

- Merci mon loup...

Les larmes aux yeux, je me détachai lentement, allant plonger mon regard dans le sien.

- Maintenant j'ai tout pour être heureuse à Miami.

Je lui fis un petit sourire en coin avant de soupirer de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Sam 11 Aoû - 23:57

Une escapade loin de tout le monde, loin de ce qu'était notre vie...morne en fait.  Donc après des ébats que nous avions eus je la laissais se pelotonner contre moi lui demandant simplement si finalement cette idée était bonne. Son petit sourire et sa réponse me fit resserrer l'étreinte autour d'elle. Nous passions donc les jours suivants à simplement se la couler douce et profiter de cet endroit à nous, cet espace hors du temps. Cependant le retour à la réalité fut brutal pour elle. A peine revenue elle avait fini la chambre et déjà elle tournait en rond. Mais j'eus ce voyage dont je dus taire la vraie raison pour simplement ramener les filles ici. Je savais comment elles étaient importante pour Becky et si ça pouvait lui redonner le sourire... 

 Donc une semaine parti en donnant des nouvelles à la jeune femme après 4 jours lui disant que j'allais bien, que je reviendrais bientôt. Pendant ce temps J'aidai les filles à paqueter les effets pour les faire parvenir aussitôt qu'elles auraient un endroit à elles. Je leur promis un toit sur leur tête et un bon job à mon pub. Bon encore une fois ça me valu des accolades joyeuses des deux filles et milles merci. Je revins donc au bout de la semaine avec les filles en leur faisant signe de se taire le temps que j'aille chercher la rouquine endormie. Comme je me doutais elle était enroulée dans les draps un pied à l'air, elle ne changerait jamais... a défaire les draps ainsi. Enfin j'allais la réveiller doucement finissant par l'embrasser.  Lui certifiant que je voulais manger avec elle, je la laissai se réveiller et se lever. Une fois arrivés à la cuisine elle se rua sur ses amies en se jetant dans leur bras finissant par se relever et à peine son regard tombant dans le mien que je lui donnai une brève explication. Je hochai la tête simplement à sa phrase inachevée.  

 Quand je vis son large sourire et cet éclat doré dans son regard, mon coeur rata un battement. C'est ça que je voulais voir! Je voulais toujours voir ceci dans ses prunelles! Quand elle se pendit à mon cou je me raidis une seconde, surpris, pour finalement nicher mon nez dans son cou et chuchoter à son oreille.

 - Fais plaisir ma princesse.

 Elle se détacha de moi les yeux brillants de larmes en me disant qu'elle avait tout pour être heureuse.

 - Alors je suis content Lutine.

 Si ça lui prenait juste ça pour qu'elle soit heureuse alors soit! Elles pourront rester le temps qu'ils faut! D'ailleurs je les apportai au pub une journée pendant que Becky se faisait examiner par Jane. Elles aimaient déjà et promirent de venir donner un coup de main aussitôt qu'elles le pourraient. Je ne doutais pas de leur parole je savais qu'elles aimeraient leur job et la ville. D'ailleurs elles parlaient... beaucoup avec Becky. Elle la chouchoutaient, sexclamait de joie quand Ava bougeait. Finalement après quelques jours elles trouvèrent une petite maison qu'elles pourraient habiter ensemble mais ayant surpris leur conversation sur l'argent qui manquerait, je leur arrivait avec une enveloppe contenant le montant manquant.

 Quelques jours après leur départ je me couchai après les informations à la télé et sombrai rapidement dans le sommeil épuisé alors que l'ouverture du pub approchait. Ce fût dans la nuit je ne sus à quelle heure, que Becky me réveilla alors que je grognai et fini par ouvrir un oeil pour me demander... du Mcdo? 

 - T'es sérieuse la? Du Mcdo? Tu sais qu'elle heure...

 Je m'interompis en voyant son regard. Je poussai un soupir et fini par me lever et conduire à un Mcdo ouvert. Une fois sa commande faite je retournai chez-moi et donnai le sac à la rouquine alors que j'allais me recoucher pour me rendormir. Encore une fois je fus réveillé et j'ouvris un oeil alors qu'elle me demanda de la crème glacée. 

 - Lutine...tu as encore faim? Ok ok... je vais aller t'en chercher.

 Je lui fis un bol que je lui apportai et me recouchai espérant dormir le restant de la nuit. Combien de temps je dormis je ne le sus pas mais Becky me réveilla et je lui grognai qui c'était encore un truc à bouffer qu'elle attende au lendemain mais le "Appelle Jane" me fit ouvrir les yeux pour me tourner vers elle et sentir... je me levai du  bond allumant la lampe pour voir les draps trempés. Je relevai un regard vers elle.

 - Je... c'est... j'y vais.. bouge pas je... 

 Je me ruai sur mon téléphone composant les mains tremblantes, le numéro de la soigneuse qui me certifia qu'elle arriverait rapidement. Le téléphone collé à l'oreille, je retournai auprès de la jeune femme alors que Jane me répéta de rester calme, de l'encourager à respirer comme elle lui avait appris. Je raccrochai et allai m'asseoir sur le lit, plantant mon regard dans le sien. Rester calme qu'elle m'a dit.

 - Ça va aller je... je suis la. Jane m'a dit que tu devais respirer... je... je peux faire quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 12 Aoû - 14:32

Revenir du chalet fut pénible, le retour à la réalité, douloureux. La chambre de la petite terminée, je n'avais plus rien à faire, aussi je tournais en rond, déprimant. Le départ de John pour un contrat ne m'aida en rien, ajoutant seulement du stress à ma déprime. J'angoissais de le voir revenir comme la dernière fois, ou qu'il ne revienne tout simplement pas. Jamais il n'était partie aussi longtemps. Il avait beau me téléphoner, je m'inquiétais tout de même. Aussi je fus plus qu'heureuse de le revoir le matin ou il vint me réveiller. M'embrassant, il me demanda de descendre pour manger avec lui. Ce fut donc le sourire aux lèvres que j'arrivai dans la cuisine pour y découvrir mes deux amies. Me lançant dans leurs bras, je fini par revenir dans ceux de mon homme, allant le remercier. Je savais qu'il n'aimait pas trop les démonstration publique, mais pour cette fois, je ne pus m'empêcher de le faire, trop heureuse. S'il ce raidit un moment, il vint me répondre à l'oreille. Me détachant de lui, je plongeai mon regard dans le sien, lui disant que maintenant, j'étais heureuse.

Les jours passèrent lentement et j'étais enfin bien. Mes deux amies auprès de moi avec qui je bavardais ou tout simplement me faisais chouchouter, étais merveilleux. John fini par les emmener découvrir leur nouvel emploie un jour ou Jane vint m'examiner, me disant que c'était pour bientôt. Je discutai un long moment avec elle, posant milles et une questions sur ce qui allait ce produire lors de l'accouchement. Je n'abordai cependant pas la question qui me stressait le plus. Je lui en avais déjà parlé et elle m'avait rassurer, mais je ne pouvais m'empêcher de repenser au fait que tout comme ma mère, je pourrait y rester. Les filles finirent par se trouver une maison et par partir dans leur petit chez elles. Les jours passèrent, me faisant stresser un peu plus chaque jours, sachant que le grand jour approchait. Je tentais cependant de ne pas le montrer, m'occupant et nageant dans la piscine.

Ce soir là, je n'arrivais pas à trouver le sommeil. Cela faisait des heures que je tentais de dormir sans y arriver. J'avais cette idée de fou de manger du Mcdo et ça ne voulais pas me lâcher. Aussi je fini par réveiller mon homme, lui faisant ma demande étrange.

- Je n'arrive pas à dormir mon loup... J'ai vraiment envie de Mcdo, tu peux aller m'en chercher s'il te plait?

Il allait refuser, mais du voir quelque chose dans mon regard qui lui fit changer d'idée et sortie me chercher ce qui calmerait enfin ma rage. Lorsqu'il revint, je dévorai ce qu'il me ramena et retentai de me rendormir, mais cette fois c'était une envie de crème glacé à la pistache qui m'obsédait. Finissant par le réveillai à nouveau, je hochai la tête à sa question, un petit sourire désolé aux lèvres.

- Merci mon loup...

Je le laissai ce rendormir et me recoucha espérant enfin pouvoir dormir, mais de petits maux de ventre m'en empêchaient. Je passai quelques heures à tourner en rond attendant que cela ce calme, croyant que c'était due au repas que je venais de manger, mais ça ne faisait qu'empirer. Je bougeai une dernière fois allant pour me lever et aller téléphoner à Jane, afin de laisser dormir mon homme, mais ce fut à ce moment que je sentis le liquide couler, mouillant mes cuisses et le lit. Je poussai doucement John pour qu'il ce réveille, la panique commençant à me gagner. Je serrai les dents attendant que ce que je savais être une contraction maintenant passe pour lui répondre un simple.

- Appelle Jane!

Il voulu ce tourner vers moi, mais fini plutôt par ce lever d'un bond en sentant les draps trempés. Je hochai la tête en réponse à sa question, fronçant les sourcils en l'entendant me dire de ne pas bouger. Je ne pouvais pas aller bien loin de toute façon avec cette douleur qui devenait de plus en plus forte. J'allais lui répondre, mais ce fut plutôt un gémissement de douleur qui franchit mes lèvres alors qu'une nouvelle contraction me prenait. Lorsqu'il revint s'asseoir sur le lit, me parlant j'attrapai simplement sa main.

- Reste avec moi, c'est tout...

Je serrai sa main en tentant de respirer comme Jane me l'avait apprit, attendant que la douleur passe pour parler. Jane fini par arriver et s'instala après un nouvel examen, me disant que tout irait bien.

- Il n'y a rien d'inquiétant? Je veux dire... Pour elle ou pour moi?

Je n'osais poser ma question plus précisément, mais je voulais surtout savoir si cela s'annonçait pour être comme pour ma mère. Après quelques heures ou Ava ce fit attendre vint le moment de pousser. Pour être honnête, j'aurais préféré me faire torturer de toute les façons plutôt que de sentir cette douleur à nouveau. Après plusieurs poussés, ont fini par entendre un petit cris, ce petit son que nous attendions avec tellement d'impatience. Heureuse, je me laissai tomber sur l'oreiller, complètement trempé de sueur et... D'autre chose. J'étais complètement épuisée, mais je me battais contre la noirceur qui voulait m'engloutir pour regarder Ava. Je fini par pousser un petit soupire en voyant combien elle était belle et... Parfaite.

- Enfin ma famille à sa princesse louve...

Ce fut tout ce que je pus dire avant que de sombrer dans la noirceur, un petit soupire de contentement franchissant mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 12 Aoû - 16:59

J'étais épuisé avec le pub qui ouvrait sous peu et Becky qui accoucherait sous peu tout pour que je sombre dans le sommeil rapidement. Cependant la demande de Mcdo suivit de celle de crème glacée n'aidait en rien à se que je me repose... ou du moins je tentes de me reposer. Cependant entendre que je devais appeler Jane et sentir les draps mouillé suffit à ce que je me lève d'un bond et que je me rue sur mon téléphone la nervosité perçant ma voix. Une fois fait je revins à la chambre et m'assied sur le lit nerveux comme jamais je ne l'ai été dans ma vie. 

 - D'accord... je reste...

 De toute façon ou je pourrais aller? Quand Jane arriva elle donna ses ordres. Des serviettes, une couverture pour Ava, des guenilles et de l'eau chaude. En gros elle m'occupais parce que pour que je me calme. Je revenais avec se qu'elle me demandait quand j'entendis la question de Becky aussitôt mon regard se tourna vers la soigneuse avec son sourire rassurant.

 J- Ça va. Tout va bien Becky. Ava se présente bien et ton travail régulier. Tout va bien. John, va chercher de l'eau fraîche pour qu'elle reste bien hydrater d'accord?

 J'allais chercher un pichet. Ce fût quand je le rempli que je me retrouvai nez à nez avec Jane.

J:- John, calme-toi. Tu ne l'aide pas en étant tendu comme ça. 

- Jane je... j'ai...et s'il arrivait..

J - Rien ne va ailrriver John. Tout va bien. Relaxe je ne peux pas en calmer deux en même temps. J'ai besoin de toi. Becky a besoin de toi. Ce n'est pas la première fois que tu m'aide. Allez viens.

Je refusai net de la quitter sa main dans la mienne qui me serrait... trop fort parfois quand elle avait une contraction. J'étais plus calme, lui parlant calmement. J'avais arranger ses oreillers et je restai à sa tête.  Des heures à l'entendre gémir de douleur sans que je puisse faire quelque chose. Parfois mon regard remontai à Jane qui me rassura du regard. J'encourageait Becky à pousser quand vint le temps me faisant broyer les doigts par la même occasion. Finalement après plusieurs heures, on entendit ce petit cri que je tout les deux attendions. Jane me fit signe de venir couper le cordon de ma fille. Mon coeur sembla déborder d'amour, de soulagement. À peine couper que j'entendis la voix faible de Becky. Aussitôt ce fut comme au coup au ventre. Mon air se suspendit dans mes poumons et mon coeur sembla s'arrêter. Je me ruai à da tête comme Jane se figea et examina rapidement Becky.

 -Becky? Lutine? Non non non non.... tu peux pas me faire ça...

J- John? Ça va...

 - Non ça va pas... elle.. 

 J:- Elle a simplement perdu conscience. Viens Ava à besoin d'un de ses parent...

 -Elle est pas...

 Jane me fit un sourire tendre en secouant la tête. La petite boule rose pleurant et bougeant les bras dans sa grosse couverture chaude, ma fille... notre petite princesse Louve.  Je pris doucement ma fille et la berçai le temps que Jane finisse de s'occuper de Becky. Je gardai la petite boule rose contre moi. Elle était parfaite! Le petit nez de Becky, la forme de ses yeux. 

 J- Elle a la forme de ta bouche. Et à ce que j'ai pus voir... elle a le caractère de Becky... 

 - Une autre petite furie. 

 Elle nous laissa seul à alors que je me promenais dans ma chambre finissant par me planter devant la fenêtre alors que le soleil trouvait refuge derrière les arbres entourant le derrière de la maison. Je me mis à chanter un petite chanson que ma mère chantait alors que je souriais de toutes mes dents à ce petit bout qui avait fait une entrée surprise et fracassante dans nos vies. J'avais chanté doucement, dans la langue espagnole de ma mère. Ceci sembla calmer Ava qui têta son petit poing ne me faisant pas décrocher le sourire que j'avais. 

 - Jane à raison tu as le caractère de feu de maman. Tu vas voir ma chérie quand maman se réveillera. 

 Je lui donnai un bisou sur son petit front. 

 - Tu as la plus belle et la plus merveilleuse des mamans. C'est la princesse du loup que je suis. Un jour je vais te raconter... ma princesse louve.

 J'étais calme, bien et serein. Ma fille contre moi attendant que Becky ouvre les yeux et je fredonnais la même mélodie pour éviter que Becky ne se réveille trop brutalement
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 13 Aoû - 0:08

J'étais complètement terrorisé par ce qui allait ce passer. La douleur était toujours de plus en plus forte et j'avais l'impression que j'allais finir par y rester. John près de moi était tendue comme jamais, ne pouvant rien faire pour m'aider mis à part rester à mes côtés. Jane fini par me dire que tout allait bien et envoya John chercher de l'eau afin de me garder hydraté. Elle sortie peut de temps après pour aller le voir. Seule, je serrai le médaillon et la bague de ma mère, la suppliant de m'aider à tenir le coup. Plusieurs heures passèrent avant que je ne commence à poussé. Je serrais la main de John lorsque la douleur était trop forte, m'épuisant peut à peut. Lorsque enfin la petite fut sortie, je la regardai tendis que son papa coupait le cordon. Soulagée de la voir en santé et de l'entendre, je fini par sombrer dans le sommeil, une toute petite phrase franchissant mes lèvres comme je tombais.

Dans la noirceur, je profitai de ce calme, de la douceur de ne plus rien ressentir. Cependant ce fut la voix de John qui me rammena au bout de je ne sais combien de temps. Il... Chantais? Je devais rêver... Lorsqu'il arrêta de chanter, j'écoutai ses mots, finissant par ouvrir les yeux comme il fredonnait dans la pièce. Venait-il vraiment de dire cela ou j'avais rêvé? Tournant la tête, je le vis à la fenêtre, souriant comme jamais je ne l'avais vue sourire. Je le regardai un long moment, sans rien dire, ne voulant pas mettre fin à cette vision. Ce fut finalement Jane qui entrant dans la pièce, fit savoir que j'étais éveillé. Tenant dans sa main un biberon elle me fit savoir que malheureusement je ne pourrais pas allaiter, aucune monté de lait ne c'était fait. Je la regardai sans rien dire avant de finalement tourner mon regard vers John et la petite. À quoi je servirai alors si je ne pouvais même pas faire ce qu'une mère devait faire. Je regardai Ava un long moment, tentant de savoir ce que je ressentais réellement, mais sans mettre le doigt dessus. Me remontant dans les oreillers, j'avalai ma salive difficilement.

- Je peux?

Je tendis les bras vers la petite, et une fois celle-ci contre moi, je la regardai longuement, une larme coulant sur ma joue.

- Bonjour princesse. Tu es magnifique...

Je fis un petit sourire devant la bouille de cette petite créature si fragile. Cependant, je la regardais et... Rien ne ce passait en moi. Peut être était ce du à la fatigue ou alors au fait que je ne servais strictement à rien en temps que maman. Quoi qu'il en soit je me fis la promesse de toujours protéger cette petite. Pas comme le club avait fait, sans la gâter et faire en sorte qu'elle ne souffre jamais, mais plutôt de la protéger de ce monde de fou. Lui donnant son biberon, je fini par remonter le regard sur Jane.

- Est ce que... Est ce que tout est normal? Je veux dire...

Je tournai mon regard vers John, me demandant si mon comportement et mes réactions étaient, eux, normal...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 13 Aoû - 1:49

J'étais tendu comme un arc moi aussi ayant peur de l'issue finale. Jane tenta bien de me tenir occupé mais elle vint me voir me dire de me détendre. Elle utilisa l'argument massue que Becky avait besoin de moi. Oui elle avait raison, je ne lui servais à rien si j'étais dans le même état qu'elle.  Je devais être celui que j'avais toujours été,  cet homme fort et inébranlable pas celui que j'étais présentement. Donc je retournai auprès d'elle et je tentai de me montrer à la hauteur. Ma main se faisant ecrabouiller, encourageant ma belle Becky à pousser jusqu'à ce petit cri qui me fit bondir le coeur. A peine le cordon coupé que déjà Becky tomba dans les vapes nous jetant dans un silence le plus lourd du monde.

 Ma petite dans les bras rassuré que ma princesse soit simplement dans les vapes. Je chatonnai doucement, je serrais ma fille contre moi comme si je devais la protéger de l'univers. Je lui parlais de comment sa maman était magnifique, je m'arrêterai jamais de lui dire comment sa mère était parfaite. Je fredonnais doucement pour qu'elle reste calme et éviter que Becky ne se fasse arracher trop brutalement de sa torpeur. Ce fût l'arrivée de Jane qui me fit tourner et poser le regard sur la rouquine. Dieu qu'elle était belle! Cependant la nouvelle de Jane sur le fait qu'elle ne pourrait pas allaiter, changea quelque chose dans le regard de Becky. Un genre de déception, mais même à ça elle serait super comme maman. 

 - Ava voici ta maman...

 Je déposai la petite dans les bras de Becky alors que Jane lui tendit le biberon. Je m'assied à ses côtés doucement comme ne pas déranger cette bulle ou nous étions. Je ne dis rien laissant Becky faire connaissance avec sa fille. Jane ramassait les trucs autour d'elle, sur le plancher... en fait tout ce qui avait servit pour mieux nous laisser seuls. Sa question fit relever la tête bouclés de la soigneuse qui finalement lui servit un petit sourire tendre.

J - Tout est parfaitement normal. Ava est une belle grosse fille en santé et parfaite. Pour ta part tu as perdu connaissance parce que j'imagine que tu as très peu dormi ses derniers temps. Je suis à te préparer un bouillon pour te remettre sur pied. 

 La soigneuse passa une main sur la joue de Becky un sourire tendre sur ses lèvres.  

J- Tu as été formidable Becky et tout va très bien. Tu as la plus parfaite des petites filles. Je vous laisse le temps de finir quelques petits trucs et tu auras un bon repas. 

Elle lui fit une bise sur le front avant de lui dire de lui faire un rot avant de sortir. De nouveau seuls je plantai mon regard dans le sien. Finalement je pris son visage entre mes mains et doucement j'allais l'embrasser doucement, tendrement. Je me reculai de quelques centimètres mes pouces frottant ses joues. Le sourire ne me décrochage pas des lèvres. Becky, ma princesse m'avait fabriquer le beau beau bébé au monde. 

 - Tu as été magnifique Lutine. Tu m'as fait le plus beau cadeau au monde. 

 Je baissai le regard sur la petite boule rose qui têtait lentement. Je la protégeais comme je protège ma vie et Becky. Personne ne briserait son petit coeur comme je l'avais fait à sa mère. Je remontai le regard dans celui de la femme de ma vie alors que je relâchai son visage.

 - Tu as vu elle a ton nez et la forme de tes yeux... et je paru qu'elle a ton caractère aussi. J'ai réussi à la calmer en chantant une chanson que ma mère chantait. 

 Je me rapprochai de la rouquine mon sourire devenant plus tendre alors que je décelait une lueur dans son regard que je n'arrivais pas à nommer.

 - Je lui ai dis qu'elle avait la maman la plus resplendissante et magnifique du monde. Quelle était la petite princesse louve... mais j'ai oublié une chose...

 Je souris un peu plus chassant cette mèche rebelle du front. 

 - C'est combien j'aime cette princesse. Ma princesse qui aime un loup plus si solitaire...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 13 Aoû - 13:11

Comment pouvais-je être une vrai et bonne maman si même mon corps si refusait en ne faisant pas de lait. C'était le devoir d'une maman non de nourrir sa fille? C'était la seule chose à laquelle je m'accrochais pour savoir quoi faire comme maman pour au moins le début de la vie de ma fille et j'en étais incapable... Je regardais ma fille une fois celle-ci dans mes bras et... Rien. Enfin, je savais que je l'aimais et que je ne laisserais rien arriver à cette petite princesse, mais rien de plus. Je n'arrivais pas à ressentir le bonheur que John semblait ressentir. Un mélange de plusieurs émotions me traversait par vague, faisant rouler une larme sur ma joue. Donnant le biberon à Ava, je fini par demander à Jane si tout était normal. Ma soigneuse, amie et marraine me rassura en passant une main sur ma joue et me donna un baiser sur le front. Je lui fis un faible sourire avant de regarder à nouveau la petite princesse dans mes bras et de relever le regard sur mon homme dont le sourire ne baissait pas. Prenant mon visage, il vint m'embrasser tendrement avant de ce reculer légèrement. Je lui fit un petit sourire avant de moi aussi baisser les yeux sur cette petite créature merveilleuse qui semblait rendre son papa aux anges. Je ne remontai mon regard qu'en l'entendant dire comment il avait calmer Ava. Je n'avais donc pas rêvé? Pourquoi est ce que je ne ressentais pas ce bonheur? Pourquoi est ce que je n'avais qu'une seule envie et que c'était de me rouler en boule et de pleurer? Ce rapprochant de moi, son sourire devint tendre, faisant rater un battement à mon coeur. Je l'écoutai répéter ce que je l'avais entendue dire lors de mon réveil. Perdu dans son regard et son sourire, je relevai un sourire.

- Quoi?

Un sourire apparut sur mes lèvres en l'entendant dire ce qu'il avait oublier de dire.

- Moi aussi je t'aime mon loup qui a maintenant une petite meute à t'occuper.

Mon regard revins sur la petite, qui terminait son biberon. Je lui fis faire son rot avant de relever mon regard vers mon homme.

- Je suis épuisé mon loup... Je ferais peut être mieux de te la rendre et de me reposer avant de m'endormir avec elle dans les bras.

J'avais besoin d'être seule, de réfléchir et de me vider le coeur. Je le regardai sortir avec Ava dans les bras avant de perdre mon visage dans l'oreiller pour étouffer mes sanglots. J'étais complètement perdue maintenant que je savais ne même pas pouvoir allaiter la petite. J'étais prise dans une tempête d'émotions que je n'arrivais même plus à comprendre. Après un long moment à laisser sortir ce qui avait à sortir, je me roulai en boule sous les couvertures avant de finir par sombrer dans un sommeil lourd.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» crotti et mimi les p'tites souris
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: