Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 5 Nov - 16:41

Bière et fort étaient un très mauvais mélange, surtout après avoir passé aussi longtemps sans boire. Je m'apperçue de ce fait dès mon réveille, ma tête voulant exploser et mon estomac me faisant pleinement comprendre qu'il n'avait pas accepté ce mélange et voulait maintenant en recracher une partie. Après une course à la salle de bain ou Jessie entra immédiatement après moi, j'allai lentement m'habiller pour ensuite aller me laisser tomber sur une chaise dans la cuisine après avoir remplis deux verres d'eau. Un pour moi et un pour Jessie, afin de nous aider à avaler les cachets qui avaient gentiement été posé sur la table.

- Merci Janes.

Lorsque John entra, la petite dans les bras, je lui tirai la langue en entendant sa phrase avant de prendre la petite.

- Leçon de maman, ne jamais mélanger...

Je fis un petit sourire à Janes avant qu'elle ne s'éclipse. John posa une tasse de café devant moi avant de s'asseoir à mes côtés.

- Merci.

Je secouai doucement la tête lorsqu'il me demanda si j'avais besoin d'autre chose, mais me figea en l'entendant parler de ce qui avait été dit la veille. Je bue lentement une gorgée de café me demandant s'il était sérieux ou voulais simplement se foutre de ma gueule.

- Il n'y a pas grand chose à s'expliquer. Jessie a pas mal tout dit je crois.

Je bue une autre petite gorgée avant de poser ma tasse en soupirant.

- Tu as des questions ses ça?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 5 Nov - 18:35

En fait je n'ai pas méditer du tout juste profiter du silence du matin et de la brise fraîche alors que Ava battait des bras et têtait son poing. Décidément... elle serait vraiment comme sa mère...incapable d'être sage et en place. D'un coté tant mieux les gens allait l'adorer tout de suite. Un petit rayon de soleil au yeux de nuit. Finalement je fini par entrer et donnai la première règle à Ava alors que Becky me tirai la langue. Je me passai une langue sur les lèvres en l'entendant et posai son café devant elle.

 - C'est ce que je dis. Toujours le contrôle... que tu as admirablement perdu hier.

 Je gardais mes yeux noirs sur elle alors que pour une rare fois depuis longtemps je la voyais un lendemain de veille. Par chance Ava avait eu son biberon sinon elle aurait eu la tête qui explose. Je lui demandai donc si elle voulait qu'on explique certain trucs de la veille. Et je dus lui donner raison Jessie c'était fait un plaisir de répondre à mes questions... et en rajouter même. Son petit soupir ne m'échappa pas du tout et je haussai une épaule. 

 - Je sais pas... disons que il y a un truc qui me surprend.

 Je m'appuyai sur la table et remontai mon regard brillant de malice. 

 - Savoir que ma princesse était trop timide pour venir me parler. J'avoue que ça me surprend toi qui est si fonceuse... mais c'est ce qui te rend adorable.

 Je l'embrassai comme si Jessie se trainait dans le  couloir. Je me redressai et me levai et alla chercher un café à la jeune femme. 

-  Donc... on fait un entraînement ou le nettoyage de cette baraque?

 Je me levai et préparai un déjeuner même si je savais que les filles ne mangeraient probablement pas. Je fis cuire du bacon et des oeufs alors que Jane posa sa valise me disant qu'elle s'en irait après le déjeuner. 

- Déjà? 

- Vous allez bien tout les deux, Ava dors comme un ange et puis... Je suis tout près si vous avez besoin. 

 Elle posa une main sur le bras retournant à sa chambre la remettre en ordre j'imagine. Je continuais de préparer le déjeuner pendant que les deux épaves se remettaient de leur cuite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 5 Nov - 23:40

Le visage pale, la petite dans les bras, je buvais lentement mon café, surtout pour juger si cela valait vraiment la peine que je réponde à John. Il voulait réellement parlé de ce qui avait été dit la veille? Soupirant, je fini par lui demander s'il avait des questions. Je soutins son regard lorsqu'il me dit que quelque chose le surprenait, intriguée. Je lui fis un petit sourire en l'entendant me dire que j'étais adorable avant de lui rendre son baiser et le laisser aller verser un café à mon amie qui faisait son entré dans la cuisine. Aussi pâle que moi, elle avala rapidement des cachets à peine fut-elle assise. Je relevai un regard sur John lorsqu'il posa sa question.

- Ni l'un ni l'autre... Enfin pour moi...

Je fis un sourire en coin à Jessie qui me lança un regard incertain.

Jessie - Je demande grâce. Ont m'a dit de choisir mes contrats, ceux-là sont très loin d'être dans mes capacités aujourd'hui.

Je rigolai doucement avant de prendre une gorgée de café tendis que Janes entra dans la cuisine en posant sa valise et parlait avec John. Je lui fis un petit sourire.

- Merci milles fois Janes.

L'odeur du déjeuner commença à flotter dans l'air et d'un simple regard échangé avec Jessie, je compris que sont estomac aussi refusait d'avaler ce qui arrivait. Me levant lentement avec Ava dans les bras, je me dirigeai vers la porte pour fuir cette odeur qui me levait le coeur.

- Je crois que Jessie et moi allons nous passer de déjeuner pour aujourd'hui...

J'allai donc dans le salon avec Jessie, laissant John préparer le déjeuner et manger seul avec Janes. Une fois qu'ils eurent terminé de manger et que Janes fut partie je retournai à la cuisine pour aider John à ramasser les vestiges de la veille et ceux du déjeuner pendant que Jessie allait boucler ses trucs pour partir. Elle vint nous voir une dernière fois afin de nous dire au revoir.

Jessie - Hunter, si vous avez de besoin ne te gêne pas pour me téléphoner. Becky, j'espère que tu seras en bon état un moment maintenant...

- Je vais essayer.

Je lui fis un petit sourire avant d'aller la serrer dans mes bras.

Jessie - Au fait, j'ai une question pour toi. Maintenant que Mia n'est plus là... Qui deviendra ta meilleure ennemie? Ont a tous besoin de quelqu'un à détester.

Je la regardai un moment un peu surprise par sa question avant de lui faire un sourire en coin.

- Toi si tu continue à déballer des truc à John lorsque tu es soûles.

Jessie éclata de rire avant de me faire un dernier câlin.

Jessie - C'est bon j'ai compris, mais... Oublie ça, j'aime trop te voir gênée comme hier.

- Aller ouste espèce de traître.

Riant je l'accompagnai jusqu'à la porte et revins dans la cuisine une fois qu'elle fut partie.

- La tranquillité... Je ne déteste pas en ce moment.

Je fis un petit sourire en coin à John avant d'aller doucement chercher ses lèvres et de retourner au rangement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 6 Nov - 0:47

Je ne voulais pas nécessairement revenir sur ce qui avait été dit la veille je lui dis simplement que je trouvais surprenant qu'elle ai été timide et qu'elle n'ai pas été plus fonceuse. Mais au fond, elle était là alors je n'avais pas à creuser plus. Quand Jessie se laissa tomber sur une chaise je leur donnai le choix entre les deux options que j'avais trouvé. La réponse de Becky ne se fit pas attendre. Cependant celle de Jessie me fit passer une langue sur les lèvres alors que je m'apprêtai à faire cuire le déjeuner... oui bon c'était surtout pour les taquiner je savais bien qu'elle a ne mangeraient pas. A leurs gueules et leur visage blêmes c'était visible. Cependant Jane vint m'aviser qu'elle partirais après déjeuner et ce fut ce moment que les filles choisirent pour aller dans le salon alors que je leur jetai un oeil moqueur. Je fis donc le déjeuner et finalement je déjeunai avec Jane. On parlais un peu de tout et de rien quand finalement elle se leva et que je déclinai l'offre qu'elle m'aide à ramasser.

 Une fois celle-ci partie, Becky vint m'aider à ramasser alors que Jessie me dit de l'appeler si jamais j'avais besoin. Je lui fis un signe de tête poli et laissai Becky faire ses aurevoirs. Je refermai le lave-vaiselle quand Jessie parla de Mia. Un truc me chicotait depuis un moment  mais je n'osais pas le demander... enfin osé... c'est plus qu'il y avait un peu trop de monde pour que je le fasse. Je tentais de cacher un rire en me passant une langue sur les lèvres. Je la laissai raccompagner Jessie à la porte mais quand elle revint et qu'elle me lança que la tranquillité faisait du bien je haussai un sourcil.

 - En effet. C'est la meilleure partie. Tu viens on va aller relaxer? 

 Je passai au salon et lui fis signe de se coucher entre mes jambes. Sa tête sur mon torse je lui massai les tempes doucement cherchant comment je pourrais demander ce qui me chicotait sans faire un choc brutal dans la réalité. 

 - J'ai un truc à te demander Lutine. 

 Je me mordis la lèvre et roulai d'une épaule avant de prendre une inspiration.

-  Tu m'as dis que Mia avais trouvé un mentor elle aussi... est-ce que... est-ce qu'elle se battait un peu comme moi?

 Si mon doute se confirmait...ceci voulait dire que Peter avait été son mentor et que non seulement elle avait été son ennemie jurée mais que Peter avait trouvé quelqu'un avant son exil. Mais j'espérais vraiment que non. Il ne fallait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 6 Nov - 2:12

D'un côté, je trouvais dommage de dire au revoir à Jessie aussi rapidement, mais de l'autre, la maison grouillait de gens depuis mon réveil. Aussi retomber enfin dans notre petite routine tranquille ne me dérangeait pas trop. Je revins donc pour aider John à terminer de tout ranger, mais il avait déjà terminé aussi me proposa t'il d'aller relaxer. Acceptant avec plaisir, je le suivie au salon et m’assis entre ses jambes comme il me le désignait, posant ma tête sur son torse. Ses doigts commencèrent alors à masser doucement mes tempes, me faisant soupirer d'aise. Lorsqu'il me dit avoir quelque chose à me demander, je soupirai légèrement, pensant qu'il voulait me questionner sur quelque chose qui avait été dit la veille.

- Humm?

Je me raidis cependant en entendant sa question, comprenant immédiatement ou il voulait en venir. Ma respiration ce coupa un moment alors que je réfléchissais. Est ce que c'était lui? M'aurait-il envoyé Mia pour commencer? Est ce que voulant encore une fois faire comme moi elle avait trouver auprès de ce monstre le mentor que j'avais trouvé auprès de John. Malgré mon mal de crane, mon cerveau ce mit à tourner à toute vitesse, analysant le combat que j'avais eux avec elle avant que je ne finisse pas pousser un profond soupire.

- Oui. Oui c'est lui qui l'a entraîné, j'en suis certaine...

Je fermai les yeux quelques secondes pensant au calvaire que Mia avait dû endurer, la faisant certainement me détester d'avantage. Ils étaient mort tous les deux, je devais passer par dessus et... Passer à autre chose. Je ne voulais plus y penser... Lui avait-il demandé si elle avait été chanceuse? Lui avait-il fait subir mille et une tortures pour l'endurcir? Je me forçai à respirer, me calmer, me concentrer sur les doigts de John sur mes tempes. Ne pas y penser...

- Elle a tellement dû en baver. Pas étonnant qu'elle m'en voulait autant...

Le coeur me débattait, tendis que je tentais de respirer pour me calmer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 6 Nov - 2:37

Depuis son retour la maison n'avait pas été vide longtemps. Ça grouillait de monde et retrouver notre routine avait été chose impossible. La juste tout les deux... enfin trois et le calme. Je demandai donc à Becky de me suivre pour profiter de ce calme alors que je lui massainles tempes lentement. Cependant un truc me chiffonnais, une question qui ne lâchait pas mon cerveau depuis un bon moment. Je lui dis que j'avais un truc à lui demander mais j'étais un peu mal de péter cette bulle de calme, mais je voulais seulement confirmer un doute. Je la senti se raidir contre moi alors que son souffle se coupa. Ah bah.... merde j'aurais mieux fait de me la fermer tiens! Cependant le temps qu'elle prit à répondre ne rassurait pas du tout. Elle fini par pousser un profond soupir en me répondant. Merde... pourquoi il a fallu que mon doute se confirme? Je fermai les yeux une seconde.

 FLASHBACK 

-Alors!!  Tu voulais apprendre le métier!  DEBOUT!

 J'avais le souffle court. La lèvre fendue et le sourcil également. J'avais mal aux bras, aux jambes. Et là je ne parle pas de l'abdomen! Je relevai mon regard noir sur lui n'osant même pas lui dire d'arrêter. Lentement je fini par me relever à peu près droit alors qu'il s'approcha de moi ses yeux lançant des éclairs. Je soutins son regard espérant qu'il arrête de me taper dedans. 

 - Toujours être sur tes gardes John. Toujours te méfier tu ne sais pas ce que l'adversaire va te sortir.

 - Compris...

 J'espérais que l'entraînement finisse là je pourrais aller demander à Jane de me soigner... ou me traîner dans mon lit. Il s'éloigna de quelques pas mais je reçu un coup au genou suivit d'un cri de douleur. Je m'écroulai au sol en grognant alors qu'il s'accroupit à ma tête. 

 -Tu n'as rien compris. Soigne-toi, après on verra si je continue de perdre mon temps avec toi.
FIN DU FLASHBACK 

Je la senti encore tendue mais je n'arrêtait pas mon massage sur ses tempes alors qu'elle devait avoir milles pensées. Je continuai au même rythme et stoppai une seconde a sa phrase et reprit en avalant difficilement. S'il avait été aussi rude avec elle qu'avec moi... elle a dû en baver oui.

 - Sûrement Lutine. Mais ils sont morts. Ils ne nous embeteront plus.

 Je lâchai ses tempes et l'entouraient de mes bras. Je la serrai contre moi le temps qu'elle se détende un peu. Je ne voulais pas faire remonter des souvenirs traumatisant. Mais je ne reviendrais pas sur le sujet... sauf si elle me poserait des questions. Encore une fois mon regard tomba sur sa bague et encore une fois les paroles de Jane me revinrent en mémoire. "Tu as trouver ta meute." Oui j'avais ma princesse et ma princesse louve. Je donnerais ma vie pour elles. Je chassai ses pensées et reprit mon massage de tempes espérant que ça calme son mal de tête. 

 -En fait j'ai une autre question Lutine...


 Je savais qu'elle aurait voulu que je la ferme mais il y a une chose, un truc qui m'intriguait.
 
- Pourquoi tu étais aussi... timide? Tu es fonceuse alors pourquoi en me voyant tu... tu bloquait?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 6 Nov - 13:47

Enfin seul avec mon Homme et notre fille, je l'avais suivie avec plaisir dans le salon. M'asseyant entre ses jambes et posant ma tête sur son torse, je le laissai me masser les tempes, profitant enfin de ce moment de calme. Calme qui ne dura pas suite à sa question. Je m'étais raidis face au sujet, ma respiration ce coupant alors que je me repassais mon combat avec Mia, l'analysant afin de répondre à sa question. Mon cerveau ce mis alors à tourner à toute vitesse, milles et unes questions sur ce qu'elle avait du vivre tournoyant dans ma tête. J'avais répondue à sa question, me forçant ensuite à respirer afin de tenter de me calmer. Une petite phrase m'échappa alors que je pensais à cette femme qui n'avait toujours voulue qu'une seule chose, vivre la même vie que moi. Elle voulait avoir l'attention que j'avais, elle voulait que les autres l'apprécie comme ont m'appréciait, mais elle gâchait toujours tout. Le fait de savoir qu'elle avait probablement vécu un calvaire avec cet homme juste pour encore une fois me ressembler me faisait quelque chose, mais ce n'était rien comparé au fait de réaliser qu'elle devait être venue me provoquer suite à un ordre de son mentor. Je me concentrai sur ce que John me dit alors. Ils étaient maintenant mort, plus jamais ont aurait affaire à eux... Me serrant contre lui, je profitai de la chaleur de ses bras pour calmer la tempête dans ma tête. Au bout d'un moment, je fini par me calmer et il reprit son massage, aidant mon mal de crane à ce calmer un peu. Lorsqu'il reprit la parole, me disant qu'il avait une autre question, je me raidis légèrement, attendant, mais je soupirai en entendant sa question.

- Pour plusieurs raisons...

J'avais murmuré doucement, le souvenir de ce que j'avais ressentie lorsque j'avais vue John la première fois. Un mélange de fascination et de curiosité. Un petit sourire apparut alors sur mes lèvres tendis que je tassait doucement pour pouvoir relever la tête et le regarder.

- Tu étais très différent des homme que je voyais passer dans le club. Je voyais dans le regard des autre gars lorsqu'ils te regardaient un mélange de crainte et de respect, ce que je n'avais jamais vue encore.

Je lui fis un petit sourire avant de me replacer et de poursuivre, murmurant toujours.

- Le genre d'homme que je voyais défiler étaient pour la plupart des toutous bien dociles ou alors des gros pacha, et dieu que je ne voulais pas de ces genres d'hommes. Quand je t'ai vue, j'ai vue immédiatement... Un homme indomptable, un homme complètement différent de ceux qui avaient peuplé ma vie.

Inconsciemment je me mis à frotter doucement mon annuaire gauche, mon regard fixant le foyer éteint.

- Je ne pouvais pas décrocher mon regard de toi la première fois que je t'ai vue. Tu semblait pressé de partir, mais Charles te parlait et de mon côté je te regardais, me faisant dire pour la première fois combien tu étais dangereux et... Je n'en ai pas cru un seul mot. Je ne savais pas pourquoi, mais je ne pouvais pas le croire. Chaque fois que je te voyais ensuite, j'étais incapable de bouger. Tu serais venue me voir pour me parler que probablement j'aurais été incapable de te répondre ou alors j'aurais bafouiller comme jamais.

Plus je parlais, plus je me rendais compte de ce qui c'était passé au final. je baissai le regard quelques secondes sur mon pouce qui jouait encore avec une bague invisible.

- Pour la première fois de ma vie, et ce sans même t'avoir parlé ou vue de près, j'étais amoureuse...

J'avais murmuré les deux derniers mots encore plus bas, comme si je me parlais plus à moi même qu'à John, comprenant en même temps que je le disais que j'avais eux le coup de foudre pour lui avant même qu'il ne me voit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 6 Nov - 15:24

Je ne voulais pas remuer des souvenirs douloureux pour elle mais quand elle me confirma mon doute... j'eus soudainement pitié de cette Mia. Il avait été dur, cruel même parfois mais j'étais un homme. J'étais capable d'en prendre, capable d'encaisser. Je ne compte même plus les blessures que Jane avait du soigner en serrant les dents. Des éclats de voix que j'entendais quand elle lui disait de me foutre la paix. Mais je ne voulais pas parler de ça a Becky... pas maintenant. Je la pris dans mes bras et la serrai sur moi en lui disant que nous serions tranquilles maintenant. Cependant je lui revins avec ce qui me chicotait. Je haussai un sourcil alors qu'elle murmurait qu'il y avait plusieurs raisons.

 Elle se tassai pour relever le regard sur moi. En effet mis à part Will, Charles que un infime poignée qui ne semblait pas avoir peur je dois dire que plusieurs me craignait et oui... à cette époque je jouais la-dessus. Ça empêche les gens de venir se coller à vous d'avoir des "liens" j'avais été assez éprouvé je me protégeais. Je l'écoutais parler et je la revis faire ce petit geste qu'elle faisait depuis un moment. Moi aussi je m'étais habitué de la voir à ce doigt. Elle continua alors que même si certains lui avait dis que j'étais "dangereux" elle ne les avaient pas cru. Ses deux derniers mots murmurer encore plus bas me fit me déplacer un petit sourire en coin.

 -  La.journée ou j'étais pressé de partir c'est que Charles refusait d'entendre que je ne voulais pas me joindre au club. J'étais a deux doigts de lui en coller une et j'ai préférer partir... puis j'avais une excuse, il m'avait donné un contrat. 

 Je caressai son bras mon regard noir dans le sien. Je fini par me mordre la lèvre roulant d'une épaule.

 -  Je t'avais vu moi aussi bien avant que entre dans le bureau. La photo sur le bureau de ton père tout ce que je savais c'était ton nom. Je te trouvais très jolie, que tu avais de très beaux yeux mais tu avais l'air trop.... sage sur cette photo.

Spoiler:
 

FLASHBACK
J'étais assis dans le bureau en croisant les mains sur moi mon regard se posant un peu partout finissant par se poser sur une photo d'une jeune femme. Elle était jolie c'est ses yeux qui attira mon regard. Il y avait quelque de doux, réconfortant dans ses prunelles.Mais elle avait l'air tellement sage et coincée! Une femme qui sera du côté de la vie honnête.

C- Ma fille. Belle et intelligente. C'est ma petite prunelle, j'accepterais mal qu'il lui arrive quelque chose...

 Son regard remonta dans le mien alors que je soutins son regard. Pourquoi il me disait ça? J'en avais rien à battre de sa fille moi! 

-  Je suis certain que tu fais tout pour qu'elle aille bien.

C- Tout. Je ferais TOUT pour que rien ne lui arrive.
FIN DU FLASHBACK

 Je lui racontai donc mon souvenir finissant par aller prendre sa main doucement et nouer mes doigts autour des siens. Mon regard sur nos mains et finissant par remonter dans ses prunelles noisettes.

 - Disons quand tu es entrée dans le bureau... tu étais loin de la femme sur la photo. Puis tu as quand même réussi à me "dompter" Non?  Puis je suis loin de m'en plaindre.

 Je la serrai sur moi déposant un bisou sur sa tête. En murmurant je lui dis.

 - Je vais devoir faire boire Jessie encore ou je sais tout de ma princesse?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 6 Nov - 18:10

j'étais dans ma petite bulle, me remémorant ce moment ou je l'avais vue la première fois, ce qui m'avait autant intrigué chez lui. Je parlais, expliquant ce qui avait fait en sorte que je n'arrive pas à aller vers lui. J'étais tellement perdue dans mes pensées qu'à la fin je ne savais plus trop à qui de lui ou moi-même je m'adressait. J'avais à peine murmuré les derniers mots, le faisant ce déplacer pour me regarder et faire ratter un battement à mon coeur d'un sourire.

- Oui... Il... Il n'aimait pas qu'on lui refuse quelque chose.

Faire cette simple phrase m'avait demander toute ma oncentration, complètement perdue comme je l'étais dans son sourire. Je le vis alors ce mordre la lèvre avant de rouler d'une épaule. n petit sourire apparut sur mes lèvres, sachant très bien de quelle photo il parlait. J'écoutai son histoire, me souvenant d'une conversation que j'avais eux avec Charles en dansant un soir. Il m'avait dit alors quelque chose qui m'avait parut étrange, mais qui maintenant prenait tout son sens.

*Flash Back*

Je dansais avec Charles, mais depuis le début de la soirée il semblait étrange.

- Tu sembles soucieux papa, qu'est ce qu'il y a?

Charles - Rien ma princesse. Je profite simplement du fait de danser avec la plus belle femme de tout Waco.

- Papa?

Charles poussa un profond soupire avant de me regarder longuement.

Charles - Tu sais que je ferai toujours tout pour que rien ne t'arrive n'est ce pas?

- Bien sur que je le sais. Pourquoi une telle question? Tu m'inquiète là.

Charles - Pour faire simple, ton vieux père a prit résemment conscience de la beauté de sa fille et s'inquiète pour elle.

- Papa si tu parles du dernier connar avec qui je suis rentré, tu le sais que c'est uniquement pour vous faire regretter le rencart ou vous m'avez obligé à aller.

Charles - Non je ne parle pas de ce petit con, je parles de certains hommes qui cotoient le club et avec qui je n'aimerais pas te voir partir.

- Papa... Je suis une grande fille, je saurai choisir l'homme qui entrera dans ma vie plus que pour une nuit ou deux. Fait moi confiance d'accord?

Charles - Belle et intelligente. Pas étonnant que tu fais ce que tu veux de ce club...

*Fin du flash back*

Lorsqu'il me parla du moment ou j'étais entré telle une furie dans le bureau de Charles un sourire étira doucement mes lèvres. Je secouai doucement la tête.

- Je ne t'ai pas dompté. J'ai simplement apprit à vivre comme toi. Et pour la photo, disons juste que je jouais la jeune fille sage pour me faire pardonner une connerie que j'avais fait.

Un bisou sur la tête plus tard, John me posa une question qui me fit rire doucement en haussant une épaule.

- Je ne crois pas qu'elle est autre chose d'aussi intéressant à dire. Par chance pour moi, elle ne sait pas tout de ma vie. Qui sait, il te reste peut être des choses à apprendre sur moi...

Je lui fis un petit sourire avant d'aller doucement chercher ses lèvres. Me blotissant un peu plus contre lui, je poussai un petit soupire d'aise. J'aurais aimé que ce petit moment entre nous ne ce termine jamais. Il me semblait qu'après tout ce qui était arrivé cela faisait un bien fou.

- Et moi, si je te faisais boire, est ce que j'apprendrais des choses?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 6 Nov - 20:58

J'étais plutôt d'accord à écrire elle. Charles nai,ait pas quand on lui disait non. Cependant c'était plutôt drôle de voir  comment le destin faisait les choses. Avant même que nous nous soyons parler nous avions flasher un sur l'autre. Pour ensuite nous réunir à nouveau. Malgré tout ce qu'il y a eu entre nous nous étions la ensemble et bien. Un veillant sur l'autre et faisant une belle vie quand meme. Je lui dis qu'elle avait quand même réussi à me dompter et sa réponse me fit soupirer doucement.

- N'empêche que tu as réussi à m'attraper puis... tu es mignonne en fille sage.

Je la laissai se lover contre moi déposant un bisou sur sa tête lui demandant si j'en apprendrait encore avec une Jessie soûle. Je me doutais bien qu'elles avaient fait un bon nombre de conneries ensemble et que c'était un puits sans fond à tout savoir. Elle me renvoya la question alors que je pris une inspiration.

- Pas plus que ce que tu sais déjà.

Les jours s'écoulaient et je devais reprendre le boulot. Je bossais tard reprenant le retard de ma comptabilité car je voulais Becky solide sur ses pieds. Et là je ne parle pas de mes entrainement et des contrats au travers et sans compter que je devais trouver un nouvel employé pour le pub. Layla et Sally étaient géniales et remplaçaient au pied levé aussitôt qu'elles trouvaient une gardienne pour le bébé de Sally. Mais je ne voulaient pas les épuiser non plus. De plus ce soir-là les filles étaient en congé et me firent savoir quelles iraient voir Becky. Plonge dans mes papiers je relevait les yeux et regardai les deux filles tour à tour.

- Ne dérangez pas Ava...

S- Oh si c'est pas papa poule qui s'inquiète pour sa fille. Relaxe on va bien s'occuper d'elle puis si on sort on va prendre la meilleure gardienne.

- Pas n'importe qui.

S- T'en fais pas papa poule

La soirée débuta lentement et même si le pub n'était pas plein on était assez occupé Lucio d'un côté moi de l'autre et deux serveuse sur le plancher. Après un moment une femme vint roucouler sa commande me faisant froncer des sourcils. Sans un mot je lui donnait sa commande alors qu'elle laissait trainer sa main sur mon poignet. Quelques temps plus tard ce fut une autre qui dévoila son décolleté en me disant sa commande. Je soupirai et lui donnait sans une  regard pour la vue plongeante. Lucio sembla s'amuser de leur jeu qui ne lâchait pas se relayant une et l'autre. Quand la dernière reparti alors qu'elle m'abreuvait de compliments, Lucio fit signe à un de venir tenir le bar et me prit et on alla dans mon bureau alors que j'avais un mal de dingue de me retenir pour ne pas les envoyer valser.

L- Tu t'attendais à quoi Hunt?

- J'ai l'air draguer merde!

L- Hunt, elles sont en boisson, tu es malgré tout un bel homme alors tu représente un  défi intéressant.

- Tu te fous de moi la?

L- Non pas du tout. La mode est aux hommes mysterieux, sombre et aux allures bad boy. De toute façon les filles vont passer tantôt avec Becky tu pourras faire passer le message. Tiens prends ça ça va te calmer.

On resta dans mon bureau un peu le temps que je me calme et le bourbon que Lucio avait ça aidait pas mal. Nous retournions donc après quelques verres et que je me sentais un peu étourdi par l'alcool. Rien de malade disons assez pour que je sente la chaleur de l'alcool m'envahir. Quand je revins je vis une rouquine de dos et aussitôt je me dirigeai vers elle ne voyant pas que Lucio me faisait signe. Je passai un bras autour de sa taille mon dos collé à elle et déposait un bec dans son cou. Se fut quand la femme se retourna que je compris que.... Putin.... c'était PAS Becky. Bordel... pour une fois que je voulais lui faire une surprise je me gourrais de fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 6 Nov - 23:15

Non je ne l'avais pas dompté, cet homme était indomptable et c'était une des choses parmi temps d'autres que j'aimais chez lui. Je lui fis un petit sourire lorsqu'il me répondit.

- Ça doit être vrai vue le nombre incalculable de bêtises que je me suis fait pardonner avec ce simple sourire.

Je répondis en riant à sa question suivant et lui retournai après m'être blotti contre lui. Je doutais de tout savoir sur lui, mais nous avions chacun nos petits secrets et en découvrir même après tout ce temps passé ensemble était quelque chose de bien quand même.

Les jours passèrent et John repris le travail, et l'entrainement, et les contrats, ce qui fit en sorte que l'on ce voyais de moins en moins. Je n'aimais pas tellement ça, mais ne dit rien, sachant que c'était en partie ma faute s'il avait des choses en retard à rattraper et qu'il devait vouloir aussi sortir de la maison un peu. Il avait quand même passé pas mal de temps renfermé pour s'occuper de moi donc... J'avais aussi repris mes entraînements, mais n'en avais rien dit à John, ne me sentant pas prête à les reprendre avec lui. Je m'étais ramollie après avoir passé autant de temps sans bouger, aussi je voulais reprendre un peu le dessus avant de reprendre avec lui. Au travers de tout ça, j'avais eux une idée d'un cadeau à lui faire et avait fait un appel très long afin d'avoir des informations. J'allais devoir faire quelques contrats pour payer une aussi grosse sommes, mais le prix en valait la chandelle.

Cette soirée là débuta doucement, Sally et Layla étaient venue passer la soirée avec moi et au bout de quelques heures ont fini par décider de sortir. Je téléphonai à Janes, histoire de voir si elle était disponible pour veiller sur Ava. Ma marraine ce fit une joie de même m'offrir de la prendre pour la nuit, ce que j’acceptai, plus qu’heureuse en me disant que ça me permettrait de passer un eu de temps avec John. Ont arriva donc au pub ou ont me fit savoir que John était dans son bureau avec Lucio. Me disant qu'ils devaient avoir des trucs à régler, je me commandai une bière et m'assis avec les filles à une table proche. Je venais de terminer ma bière lorsque en relevant le regard je vis... Mon coeur cessa de battre un moment tendis que je me levais en voyant John enlacer une femme et la bécoter dans le cou. Mon sang ne fit qu'un tour et je me dis que j'étais mieux de sortir de là avant de frapper quelqu'un et sérieusement je ne savais pas lequel des deux j'avais le plus envie de frapper. Rapidement je m'avançai au comptoir près d'eux sur lequel je posai ma bouteille vide dans un claquement sonore. Mon regard ce planta dans celui de John tendis que mes poings se serraient.

- La petite passe la nuit chez Janes. Passez une excellant soirée!

Sur quoi je regardai la fille à peine une seconde avant de tourner les talons et sortir. Par chance j'étais venue en moto, me disant que comme ça si je voulais repartir plus tôt pour attendre John à la maison ou si je voulais repartir avec lui je le pourrais. Je partie donc en trombe du pub et roulai sans but précis en ville un long moment. Pourquoi je ne m'étais pas encore trouvé de planque ici moi? Je fini par m'arrêter sur le même quai que la fois ou j'avais eux besoin de prendre l'air. J'aurais du voir les signes avant. Il était devenue plus distant, travaillait continuellement, ont ce voyais peu donc ce touchait peu... Et de plus j'étais devenue une femme à la maison qui ne foutait plus rien de sa vie depuis mon amnésie. Je ne faisais plus rien de tout ce que je faisait avant, ne m'occupant que de Ava et de la villa. Je fini par retourner à la villa et à peine entré que j'allai directement dans ma pièce, barrant la porte derrière moi avant d'aller me rouler en boule sur le canapé. Une petite voix dans ma tête me hurlait qu'il devait y avoir une explication logique, mais je l'avais vue...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 6 Nov - 23:56

Je n'aimais pas les gens bourrés et à voir les deux femmes tenter de jouer de leur charmes pour.... pour quoi d'ailleurs? Enfin j'étais pas con je le savais bien mais ça me gonflait et je ne pouvais pas leur hurler dessus non plus j'étais un minimum poli quand même.  Ce fût Lucio qui me prit à part avant que j'explose d'agacement. Quelques verres plus tard, la tension redescendue nous revinrent dans le pub et je me collai à une rouquine un bras autour de sa taille et je déposai un bec dans le cou. En se retournant je sentis mon coeur s'arrêter. Bordel! Comment j'ai fait pour me planter à ce point? C'est pas possible quand même! Je me reculai voulant disparaître ce fut en voyant Becky j'ai eu envie de mourir. La bouteille claquant sur le bar alors que les voix diminuait.

 - Becky...

 Mais elle foutait le camp. Je me tournai vers la femme et m'excusai. Putin c'était combien les chance même couleur de cheveux et même vêtements?  Bordel! J'allais m'élancer derrière elle mais Layla me plaqua une main sur le torse et me fit signe de la suivre. Donc nous arrivions à l'extérieur et je m'appuyai au mur en croisant les bras.

 L- Laisse la se calmer Hunter....

- Je crois que je sais quoi faire.

L- Parce que tu as déjà eu ça? Tu as déjà fait un truc pareil?

- Non mais c'est pas la première fois qu'elle...

L- Tu passe tes soirées à bosser, tu rentre tard et sans compter... enfin l'autre boulot. Tu veux qu'elle croit quoi? 

- Laisse-moi faire. Je sais quoi faire. 

Elle me regarda un long moment et fini par se tasser. Je passai et allai chercher ma veste et mes clés et allai dans ma voiture. En fait je ne savais pas quoi faire. Je n'avais jamais été démonstratif en public avec elle et voilà que la seule fois ou je le fais c'est même pas la bonne fille! Bordel que je me sentais comme la pire merde. Je n'étais pas comme mon père mais la je me sentais comme si. Je fini par arriver chez-moi et je vis la moto de Becky et aussitôt je me ruai dans la villa en l'appelant. Je fis le tour des pièces quand je vis la porte de sa pièce fermée. Je tournai la poignée et... elle l'avait barrée? Non mais merde! Je faisais comment moi pour m'expliquer? Je cognait à la porte attendant qu'elle me reponde ou me hurle un truc.

 - Lutine sors de là... Je vais t'expliquer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 0:35

J'avais fuis, ne lui laissant même pas le temps de parler. S'il avait fallu qu'il m'arrête je crois que je n'aurais répondue de rien. J'allai rouler dans les rues un peu avant de me retrouver à nouveau sur se quai ou j'avais été il n'y a pas si longtemps pour finalement aller me rouler en boule dans le canapé dans ma pièce de danse, ayant pris soin de verrouiller la porte derrière moi. J'entendis John entrer et m'appelai, mais ne répondis pas, me renfrognant plutôt dans le canapé. Il fini part cogner à la porte de ma pièce.

- FOUS MOI LA PAIX NÉRO!

Ce fut lorsqu'il me dit qu'il allait m'expliquer, que je me levai d'un bond, la rage bouillant dans mes veines. J'ouvris la porte à la volé et plantai mon regard dans le siens.

- QUE TU M'EXPLIQUE? Que tu m'explique quoi? Que ce n'est pas ce que je pense? Je ne suis pas conne Néro! Tu es toujours au Pub, le temps que tu ne travaille pas la bas, tu le passe à t’entraîner ou a faire des contrats, tu ne me touche presque plus et là je te vois avec...

Je reculai d'un pas, ne le lâchant pas du regard.

- C'est quoi, tu choisis des rouquine pour te sentir moins coupable? Je comprend mieux maintenant pourquoi tu ne me touche jamais en publique, cela montrerait que tu n'est pas disponible...

Je me mis à tourner en rond dans la pièce, folle de rage.

- Je veux bien que depuis mon amnésie je me sois ramollie et soit devenue emmerdante, mais de là à ça? Si tu m'avais laissé le temps je t'aurais montré que j'ai recommencer l'entrainement, que je tente de vaincre ma terreur du noir que je remonte la pente lentement...

Je fini par m'arrêter, une boule dans la gorge que je tentais de camoufler sous ma colère.

- Depuis combien de temps ça dure hein Néro?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 1:07

Je sais que Layla avait voulu m'aider mais j'avais pas besoin de ses conseils. On en était pas à notre première dispute... enfin de ce genre oui... mais je gérerais. Une bonne explication malgré le sentiment merdique alors que... que j'avais rien fait au final. Enfin rien... juste me tromper de fille. Enfin je regagnai la villa et l'appelai alors que je faisais le tour des pièces finissant devant la porte de sa pièce de danse. Pièce qui était verrouillée. Je cognait m'attendant à se qu'elle crit un truc mais je dus lui dire de sortir que j'allais lui expliquer. Bon d'abord le Nero n'augurait rien de bon déjà qu'elle y arrive direct... enfin j'étais dans la merde et je n'avais même pas ouvert la bouche. La porte s'ouvrit sur elle rouge de colère et ses yeux lançant des éclairs. J'ouvris la bouche pour aussitôt la refermer alors qu'elle explosa de rage.

 Bon oui j'étais au pub mais javaosnune tonne de papiers à finir et oui je m'entraînais parce que je croyais qu'elle ne voulait pas le faire tout de suite puis merde... min boulot premier est bien tueur à gage donc... normal que je prenne des contrats il n'y avait rien de nouveau bordel! Cependant qu'elle me mette sur le nez cette femme que je ne connaissais pas. Cependant la suite me fit froncer des sourcils alors que je comprenais qu'elle pendait VRAIMENT que je la trompais. Mais merde elle me connaissait mieux que ça!  Ouais je prends des rouquine parce que je veux que ça! Putin! Elle tournait en rond dans la pièce alors que je croisai les bras sur mon torse et que mon regard ne la lâchai pas. Plus élevé parlait plus je pinçai les lèvres j'aurais pu lui hurler de se la fermer mais je savais que ça serait pire.

 Elle avait reprit l'entraînement et elle me l'avait pas dit? Et après elle me gueule dessus parce que je passe mon temps dans le gym! Putin de merde! Son regard se planta dans le mien alors qu'elle me balança à la gueule depuis combien de temps ça durait. Je sentais mon coeur marteler ma poitrine mon souffle était court et mon regard était planté dans le sien alors que mes lèvres étaient pincées. Je tentais de reprendre le contrôle sur moi avant d'ouvrir la bouche. 

 - Tu penses vraiment ça de moi? 

 Étrangement ma voix était un putin de contraste avec ce qui se passait en moi. Neutre même pas un éclat alors que en moi c'était un tsunami d'émotions diverses.

 - Oui ce n'est pas ce que tu pense Byck. Mais tu as l'air d'avoir ta PUTIN d'idée!

 Je restai quelques secondes sans rien dire mon regard noir lançant des éclairs. Non mais merde!

 - Je l'ai pris pour toi! Mais pour ce que ça vaut... tu ne me croiras pas de toute façon! C'est clair que je prends le temps avec toi mais que aussitôt que j'ai la chance je vais sauter une autre! C'est clair que je vais foutre tout ma putin de vie en l'air pour une connasse de bar!

 Elle savait ma crainte elle savait que je faisais tout pour ne pas ressembler à mon père et la elle me balançait ça me ramenant à ce que je détestais le plus.
 
 - Puis Desolé de ne pas t'avoir touché plus que ça! La prochaine fois je me balancerai que la maison soit pleine de monde tiens! Il y en a qu'une pour moi et tu le sais très bien putin de merde! Puis je sais même pas pourquoi je m'explique tout ce que je vais dire tu vas t'en balancer totalement!  Parce que tu t'es déjà fait un beau scénario ou je suis le pire des salopard de merde qu'en la terre ai porter! N'est-ce pas princesse de Waco?! Puis c'est connu je drague la première paire de jambes qui passe à mes côtés!

 Je reculai d'un pas trop vibrant de colère.

 - Tu veux savoir depuis combien de temps que ça dure?! Depuis que je t'ai vu! 

 Je tournai les talons et décidai d'aller dans le gym aller passer ma colère sur le sac de frappe. Je défis ma chemise, meit pieds nu et une fois les protections mises je commençai à frapper.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 2:01

L'entendre me dire qu'il voulait m'expliquer n'arrangea en rien la situation. Aussi j'ouvris tout bonnement la porte et lui explosa à la figure, lui sortant tout ce qui me passait par la tête. Lorsque John parla je me figeai et l'écoutai le regard brillant de fureur. Oui j'avais ma putin d'idée après ce que j'avais vue. Il l'avait pris pour moi? Et puis quoi encore... Les mots de Peter tourbillonnaient en moi, me répétant que maintenant que John avait ce qu'il voulait il ce foutait bien de moi. Quelques jours c'étaient écoulé depuis que les filles étaient partie de la maison et pourtant il avait tellement été peut souvent là que me toucher avait été difficile. Lorsqu'il me balança que sa durait depuis qu'il m'avait vue, ce fut la goûte de trop, mais heureusement il tourna les talons et partie au sous-sol alors que je claquait la porte derrière lui. Il venait vraiment de me dire qu'il allait voir ailleurs depuis qu'il m'avait vue?

Deux jours passèrent ou je ne lui adressais pas la parole sauf si cela concernait Ava. Je dormais dans ma chambre, celle que l'ont avait laissé à Jessie... Enfin le peu que je dormais. Le deuxième soir cependant je n'en pouvais plus, aussi une fois que Ava fut couché et bien endormie, je sortie une bouteille de Jack que je gardais et commençai à la boire. Jamais je ne buvais lorsque je déprimais, mais là... Je n'en pouvais juste plus. Je buvais à même la bouteille, bien installer dans une couverture sur le canapé, seulement éclairé par les flammes du foyer. J'en étais au 3/4 de la bouteille de bue lorsque j'entendis la porte ouvrir.

- Je suis au salon.

Je pris une grande inspiration et attendis qu'il arrive pour parler.

- Assis toi je... Je veux que l'ont parle... Ou plutôt je veux te parler.

Je le regardai un moment cherchant par ou commencer.

- Je t'ai dis lorsque l'ont à reparlé de ce que Peter m'avait dit qu'il avait trouvé mon point faible. La peur de te perdre.

Je baissai les yeux en fronçant les sourcils.

- Qu'il avait été facile pour lui de me faire gober ce qu'il voulait à partir de là. Maintenant penses-y bien... Que crois-tu qui ses passer lorsque je t'ai vue avec elle? Surtout avec tout ce qui ses passé ses dernier temps.

Je relevai le regard et bue une gorgée de ma bouteille.

- J'étais devenue une madame...

Je bue une autre gorgée avant de plonger mon regard dans les flammes.

- J'avais tellement... Enfin je n'aimais tellement pas comment j'étais devenue que j'ai recommencer à m’entraîner seule pour ne pas te décevoir. Me remettre à la hauteur avant de les reprendre avec toi.

Je tournai mon regard dans le sien.

- Je... Une autre des raisons qui à fait que j'étais aussi timide d'aller te parler à l'époque est que contrairement à ce que tout le monde pense... Je manque parfois de confiance en moi.

Je baissai à nouveau le regard, devenant mal à l'aise. Une autre gorgée pour effacer ça...

- C'est tellement facile de penser que tu vas te lasser de moi ou trouver mieux... C'est pire lorsque... Lorsque tu es toujours absent comme dans les derniers jours. Je sais bien que tu en as beaucoup à rattraper par ma faute et que... Mais...

Je poussai un soupire et pris la dernière gorgée de la bouteille.

- Hey merde... Elle est vide.

Je la déposai sur la table avant de tourner mon regard sur John.

- Je sais que tu n'es pas comme lui, mais je ne suis plus celle que j'étais. Je suis devenue... Emmerdante.

Je retournai mon regard sur les flammes, fronçant les sourcils.

- Pas étonnant finalement que tu préfère passer ton temps ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 2:49

Elle explosa carrément me jetant tout à la figure alors que j'encaissais. Quand elle eue terminé ce fut à mon tour de lui balancer à la gueule que c'était des conneries qu'il n'y avait qu'elle mais elle avait une idée dans sa putin de tête de mule et rien ne la ferais en démordre. Vibrant de rage je préférai m'éloigner pour éviter des coups dans les murs et de voir la peur de moi dans son regard que je regretterai longtemps. Je me debarassai de ma chemise et frappai jusqu'à ce que je n'ai plus de force. Je remontai et balançai ma chemise dans un panier à linge, prit une douche rapide et allai me mettre au lit espérant trouver le sommeil.

 Deux jours où on ne se parlaient presque pas si ce n'est que pour Ava. Le matin je partais avec Buddy dans un parc tentant de retrouver un semblant d'équilibre. Je m'occupais de ma file avec la même dévotion avant de partir bosser une fois Becky debout. Bien sur j'avais une humeur de pitbull enragé alors on me foutait la paix la majorité du temps. Ce fût au bout de la deuxième journée que j'entrai et que j'entendis Becky me dire qu'elle était au salon. Ma première pensée fut " Rien à foutre" la main sur la poignée de la porte du frigo. Je me pris une bière que je décapsulai jetant le bouchon sur le comptoir mais finissant par aller la voir tout de même. En la voyant sur le canapé avec une bouteille j'eus presque envie de la laisser là à cuve mais j'obeis à sa demande et allai m'asseoir complètement au bout du canapé évitant même de toucher ses orteils. Je pris une rasade et tournai la tête vers elle. Je détournait le regard quand elle parla de Peter. J'avais pas envie de parler de cette pourriture. 

 Je tournai encore le regard vers elle alors qu'elle me dit qu'avec tout ce qui c'était passé il avait été facile de croire que je la trompais. Je gardai mon regard sur elle quand elle me dit qu'elle était devenue une madame.

 - Mais non...

 Je la laissai continuer alors qu'elle me dit qu'elle avait commencé à s'entraîner seule pour ne pas me décevoir.  Je fronçai les sourcils en l'entendant. C'était quoi cette connerie? C'est pas comme si c'était la première fois qu'elle était à moitié amochée et qu'on reprenait lentement! Je buvais lentement en l'écoutant jusqu'au bout. Elle n'était pas emmerdante, je ne me l'as serais jamais d'elle, pas plus que je ne voulais aller voir ailleurs. Quand elle eut terminée je retournai mon regard vers les flammes prenant quelques rasades de ma bière cherchant mes mots. Je fini par pousser un soupir et poser ma bouteille doucement sur la table.

 - Je te l'ai dit je ne te laisserais jamais. Je t'ai donné ma parole.

 Je tournai le regard vers elle finissant par me tourner vers elle.

 - Tu n'es pas emmerdante et tu ne m'aurais pas déçu. Ce n'est pas la première fois qu'on s'entraîne doucement quand un ou l'autre à été blessée. Tu ne m'as jamais déçu et jamais ça ne serais le cas. Pas plus que tu es une madame. 

 Je me mordis la lèvres baissant le regard une seconde avant de le remonter dans le sien. 

 - Je n'ai jamais été voir ailleurs. Ni là ni jamais. Je peux t'expliquer ce qui c'est passé maintenant? 

 Je pris une inspiration et mon regard se radoucir,  mon ton également. Je lui expliquai les deux femmes qui avaient passé leur temps avaient tour de rôles à venir de draguer et me faire des propositions de plus en plus claires. Que Lucio avait vu comment ceci me gonflait et m'avait apporter dans le bureau le temps que je me calme et tout ça avec quelques verres et qu'il m'avait dit que tu venais donc que je pourrais faire comprendre aux deux femmes de me foutre la paix.

 - Je n'ai pas remarqué que c'était une autre. Elle était de la même grandeur, la même couleur de cheveux et en prime vous portiez les mêmes fringues. C'est quand elle c'est retournée que je compris mon erreur. Donc oui je l'ai vraiment prit pour toi Becky. 

 Je me rapprochai d'elle mon regard dans le sien et prit sa main doucement. 

 - Je n'ai pas envie d'aller ailleurs parce que je t'ai toi et que juste toi me suffit. Peut importe ce qui peut se mettre sur notre route... il n'y a qu'avec toi que je veux être. 

 Je remontai ma main à ses cheveux pour les chasser de son visage laissant glisser mes doigts sur sa joue chaude. 

 - Je sais que je bosse beaucoup et non se n'est pas ta faute. Je veux que tu t'enlèves ça du crâne, j'ai déjà fini le retard que j'avais pris. Ce n'est pas la première fois, tu le sais. 

 Je la regardai longuement fouillant ses prunelles ou j'aimais m'y perdre et me noyer. 

 - Je n'ai pas envie d'être le loup de personne d'autre. Je veux être le tien comme tu es ma princesse. Il n'y a pas de plus belle princesse que toi Lutine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 12:08

Après deux jours sans lui parler ou presque, sans dormir avec lui, je n'en pouvais plus aussi je fis ce que jamais je ne faisais en temps normal. L'alcool était pour moi quelque chose à prendre que lorsque tout allait bien, que lorsque ont voulait fêter, mais cette fois tout comme il m'était arrivé il y a longtemps, je m'ouvris une bouteille de Jack. Toute la journée j'avais repassé notre dispute dans ma tête. Toute la journée, j'avais tenté de trouver quoi lui dire pour régler tout ça, mais à chaque fois je sentais une colère sourde m'envahir. À quoi bon en parler si c'était pour ce disputer à nouveau? Par chance les moments passé avec Ava me changeaient les idées, me faisait penser à autre chose. Une fois notre fille couché et bien endormie pour la nuit, j'allai sous la douche et après avoir enfilé un chandail, me rendis dans le salon avec ma couverture. J'allumai le foyer et éteignie les lumières avant de m'installer confortablement sur le canapé, enroulé dans la couverture, ma bouteille de Jack à la main. Lentement, je bus l'alcool dans la bouteille, mon regard sur les flammes, perdue dans mes pensées. Lorsque John arriva je lui fis savoir ou j'étais et attendis de le voir pour lui dire que je voulais lui parler. Ma bouteille étant presque toute bue, parler sans que la colère ne remonte ou que je ne me sente mal fut un peu plus, je dis bien un peu, plus aisé. Je n'aimais pas le sentir aussi loin, le voir assis au bout du canapé, ne me touchant même pas le bout des orteilles me fis perdre un peu plus de ma contenance et de ma confiance légendaire. Cependant je débalai tout, parlant de tout ce qui avait pus provoquer l'état dans lequel je m'était mise. Bien sur j'aurais été en furie même en temps normal après avoir vue la scène, mais certaine chose avait fait que ma réaction avait été encore pire... Je parlai beaucoup, trop peut être même, mais pour le moment ça devait sortir. Vidant ma bouteille au travers de tout ce bla bla, je la posai sur la table avant de finir enfin par me la fermer et de tourner mon regard sur les flammes qui dançaient doucement dans le foyer. John fini par pousser un soupire et parler après un long moment de silence. Haussant une épaule, je tournai mon regard dans le sien, alors qu'il ce tournait vers moi. À nouveau je haussai une épaule lorsqu'il me parla des entrainements et du fait que je n'étais pas une madame.

- C'est pourtant l'impression que j'ai...

Je le regardai ce mordre la lèvre et baisser le regard un moment avant de finallement le remonter dans le mien et me dire qu'il n'avait jamais été voir ailleurs et me demander s'il pouvait expliquer ce qui c'était passé. Je hochai doucement la tête avant de baisser le regard un seconde pour le remonter et plonger dans le sien qui c'était radoucie, tout comme sa voix lorsqu'il reprit la parole. J'écoutai ce qu'il me dit, le regardant ce rapprocher et me prendre la main. Je fini par baisser à nouveau le regard lorsqu'il me dit qu'il n'y avait qu'avec moi qu'il voulait être, mais le remontai en sentant sa main chasser les cheveux de mon visage et glisser sur ma joue. Je hochai doucement la tête lorsqu'il me rappela que ce n'était pas la première fois qu'il avait beaucoup de boulot.

- Mais ses la première fois que je ne peux pas aller t'aider...

En restant à la maison avec Ava, cela faisait en sorte que l'ont ce voyais très peu. Un long moment nos regards se perdirent dans celui de l'autre. Nous reconnectant doucement, avant qu'il ne reprenne la parole, me faisant sourire.

- La princesse et le loup contre le monde.

Je restai longtemps sans bouger, mon regard perdue dans le sien, m'y retrouvant enfin. Bah pas tellement vue l'état d'ivresse dans lequel j'étais, mais assez pour me reconnecter à lui au moins. J'allai finalement me blottir contre lui avant de replonger mon regard dans les flammes.

- C'est deux derniers jours ont été un cauchemar... Une chance que j'avais Ava si non je serais retourné au canada... Ha non c'est vrai j'ai fait sauter l'entrepôt. Je me demande si en me voyant arriver ils seraient heureux ou terrorisé...

Je poussai un petit soupire avant de tourner mon regard dans celui de John.

- Tu sais pourquoi le collectionneur m'a offert la moto? Par ce que j'ai donné la majeur partie du paiement du contrat à un orphelinat là bas. Tout comme j'ai envoyé plusieurs millions à la ville au canada que j'ai terrorisé. Je n'ai jamais gardé l'argent dont je n'avais pas besoin, je préfère en faire don...

Je replongeai mon regard sur les flammes, l'alcool m'engourdissant et les yeux voulant me fermer.

- Après tout, ont fait ce métier pour aider non?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 12:59

J'avais à peu près dormi en c'est deux jours. Je me réveillais souvent sur des rêves sur parcelles d'enfance. Je prenais du temps pour me rendormir et que ça recommence. Mais j'avais réussi à reprendre de le retard. Lucio ne me disait rien me glissant une assiette pour que je mange. Sally et Layla se jetaient des regards inquiets et les autres employés... ben il ne m'approchaient pas de peur que je leur saute à la gorge. Je fini donc un peu plus tôt et en me garant je poussai un long soupir sachant que je devrais encore me heurter à une maison rempli de silence et aller me coucher tout seul à me retourner dans le lit à me concentrer sur la respiration d'Ava dans le moniteur. J'entendis sa voix et sérieusement je n'avais pas envie d'aller la voir si c'était pour qu'elle me fasse la gueule encore. Mais cette tension entre nous je n'en pouvais plus. J'allais écouter ce qu'elle a à dire ensuite dodo. Je m'assied donc à l'autre bout du divan ne voulant même pas y toucher. 
 
 Finalement je m'expliquai à mon tour le ton plus doux et le regard radouci. J'avais pas envie qu'elle croit que j'étais un salopard de première. J'avais entendu ma mère pleurer et crier trop souvent pour lui faire un truc pareil. Elle n'était pas une "madame" elle avait été très éprouvée et je pouvais le comprendre. Je lui fis comprendre que c'était un peu normal que j'ai autant de boulot et que c'était pas la première fois.

- Tu sais pourquoi je bossais aussi tard? Pour finir rapidement puis si tu serais débarquer avec Ava au pub..  je te garantis que Lucio serait mort d'une crise cardiaque... enfin.. il a failli les fois que je l'ai fais.

 Je sais j'aurais pu lui dire, lui expliquer mais... bon j'étais nul en communication et j'avais cru qu'elle comprendrait. Donc une fois que nos regards se fouillèrent pour finalement se connecter lentement... enfin vu son état d'ivresse. 

 - Pour toujours ma princesse.

 Je restai encore un long moment mon regard dans le sien quand elle bougea finalement pour venir se blottir contre moi. Je refermai mes bras autour d'elle en fermant les yeux et en poussant un soupir d'aise. Il me semblait que tout avais été mis sur pause que enfin tout reprenait sa place. Je fronçai les sourcils une seconde. Au Canada?  Elle aurait fui aussi loin? Je reléguant ça très très loin dans ma mémoire. J'avais pas envie de la bombarder de questions. Elle se tourna vers moi me demandant pourquoi le collectionneur lui avait donner la moto. Je fis un petit non de la tête et continuais de l'écouter. Elle me surprendrait toujours cette femme. Je frottai son dos doucement 

 - Quand je disais que tu étais généreuse et que tu avais un grand coeur.

 Je la serrai contre moi en la sentant lourde contre moi. 

 - Et si on allait dormir... dans le même lit cette fois?

Nous avions donc repris chacun nos habitudes et le calme était revenu à nouveau. Comme j'avais repris le retard des ma paperasse au moins j'avais tout mon temps pour Becky et Ava. Et je restai un peu moins longtemps au pub. D'ailleurs Lucio voulait fêter les trois mois de succès du pub et même si je refusai je me retrouvais coincé entre Jane et Lucio qui veillait à se que mon verre ne se vide pas. C'était bien on parlaient et s'amusaient entre deux éclats de rires et des anecdotes de Jane et encore de celle de Lucio et ce à mes dépends. 

 -Non mais attends c'était pas aussi pire...

L- Gladys? Bordel elle te voyait dans l'eau de son bain! On pariait quand tu allais finir par la jeter dehors.

 - Quoi? 

 Mais ce fut l'arrivée de Becky qui me fit relever le regard. J'avalai difficilement mais aussitôt elle fut invité à s'asseoir avec nous alors que Lucio se lança dans l'explication qu'il fêtait le succès du pub. 

L - Ben d'ailleurs Jane tu l'as connu longtemps toi! Déjà qu'il est tout mignon plus jeune il devait en faire tourner des tête non? 

 Immédiatement je tournai un regard vers Jane et ce que je vis passer dans son regard ne m'enchantais pas.

 J-Disons qu'il attirait les regards. Mais il a jamais été dragueur. Mais il était un niais à voir qu'une fille s'intéressait à lui...

- J'étais pas niais... Je voulais faire mes preuves...

J- En quoi? Parce que en champion de la descente de bière ça oui tu avais fait t'es preuves. Je sais pas combien de fois on m'a appeler le lendemain de tes cuites pour que je prenne soin de toi.

 Je plantai mon regard dans le sien. Non merde elle avait pas dit ça devant Becky??!! Lucio me jeta un regard et éclata de rire en l'entendant. 

L- Toi soûl? Toi monsieur contrôle soûl? 

- C'était avant...

J- Et pas qu'un peu. Je sais plus combien de fois il a été malade. Puis il a pas toujours été monsieur contrôle comme tu dis Lucio.

 Non... non... non... Elle avait pas dis ça devant Becky! Dites moi que c'est un cauchemar! Je pinçai les lèvres en secouant la tête. Je risquai un regard vers Becky et à son air je compris que j'allais y goûter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 16:17

Quil soit toujours partie ainsi ne m'avait pas aidé du tout à me rassurer sur le fait que j'avais l'impression d'être devenue ennuyante. Bien sur cela n'était pas la première fois qu'il avait autant de boulot à rattrapé, mais c'était la première fois que je ne pouvais pas aller donner un coup de main ou au moins aller le voir un peu. Lorsqu'il me parla qu'il avait emmené la petite au pub à quelques reprises, je fronçai les sourcils.

- Pourquoi as-tu emmener Ava au... Ha l'Italie...

J'avais quand même été partie un moi là bas, donc pas très étonnant qu'il est du l'emmener. Cependant, j'imaginais assez bien comment il avait du être reçu. Un endroit avec pleins de gens bourés était loin d'être la place pour un bébé. Je fini par aller me blottir contre lui après que cette petite phrase, si importante pour nous est été dite. Être enfin prisonnière de ses bras, me fit rapidement me sentir bien, à ma place. Je me mis alors à recommencer à parler, finissant par dire un peu n'importe quoi au final sans vraiment m'en rendre compte. Je fis un petit sourire en l'entendant me dire que j'étais généreuse, mon regard perdu dans les flammes alors qu'il serrait un peu son emprise sur moi.

- Bonne idée oui...

Notre petite routine normal repris rapidement, maintenant que John avait repris son retard. De mon côté j'avais repris la forme et était maintenant prête à recommencer a prendre des contrats. Aussi ce soir là j'étais partie pour mon premier depuis mon accident. Un contrat facile, ce qui était le mieux pour me remettre dans le bain. Tellement facile que je le fit beaucoup plus rapidement que prévue. J'allai ensuite me faire payer et m'aprêtais à revenir à la maison lorsque mon téléphone sonna, me faisant fronçer les sourcils. Voyant le numéro afficher un sourire éclaira mon visage tendis que je prenais l'appel.

- Bonsoir... Sérieusement? ... Génial, vous êtes fantastique! Combien? ... Wow, ça peu valoir aussi cher? Plus les frais de transport j'imagine? ... D'accord laissez moi quelques semaines pour amasser l'argent et je vous recontacte. ... Non hors de question. Je déteste avoir des dettes. ... Parfais merci beaucoup.

Raccrochant je soupirai. J'allais devoir faire quelques contrats payant si je voulais ramasser une telle sommes... Mais cela en vallait la peine, uniquement pour voir son visage lorsque je lui donnerais.

Je revins donc lentement à la maison, arrivant plus tôt que prévus. J'allai me chercher une bière et allai au salon ou je trouvai John en compagnie de Lucio et Janes, qui m'invitèrent à m'asseoir avec eux. Je jettai un regard interrogatif à John, mais Lucio m'expliqua rapidement la raison de cette petite fête improvisé. J'échangeai un regard avec Janes lorsque Lucio parla de John étant plus jeune et compris immédiatement que l'heure de ma vengence venait de sonner et que ma marraine ce ferait un plaisir fou à m'aider. J'écoutai attentivement la conversation, sirotant lentement ma bière. John, champion en descente de bière? De la à s'en rendre malade? Lorsque Janes dit qu'il n'avait pas toujours été monsieru contrôle, je tournai un regard vers John.

- Vraiment?

Ho que j'étais heureuse d'être arrivé plus tôt moi... Je retournai mon regard sur Janes un petit sourire aux lèvres.

- Et à quel point pouvait-il perdre le contrôle ou encore être niais comme tu dis?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 16:52

Lucio avait eu l'idée de fêter le succès du pub et Jane se joignit à nous nous assurant que Ava dormait très bien. Alors on papotaient jusqu'à ce que l'idée de mon ami fut de révéler quelques "secret" de ma vie. Se qui alimenta Jane également. Jusqu'à ce qu'on parle de cette femme qui venait chaque jour à mon resto de New York pour me draguer. Et tout ça ma Becky l'entendit et je savais la que se serait Bonjour les malaises. D'ailleurs je l'emmerdais Dr dire que j'étais niais à voir une fille qui m'intéressais.

 Sa c'était sans compter que le en rajoutant disant que je n'avais pas toujours été en contrôle. Je pris une rasade de ma bière croisant le regard de Becky espérant qu'elle en demande pas trop et.... Bordel.... elle ne lâcherait pas. Surtout le "vraiment" qu'elle lâcha me fit pousser in soupir alors que je pris une longue rasade.

J -Oh pour être niais... comment elle s'appelait la jolie brunette déjà? 

- Je sais pas...

J- Arrete tu as bonne mémoire! Cherry...Debby...

-Shelby.

J- OUI Shelby! Elle en pinçai pour lui s'en était tout mignon. Elle était complètement sous le charme et John comme un con ne le voyait pas. Il lui parlait à peine et c'était une très belle fille...

-Jane... 

J- C'est à peine si elle ne se baladait pas nue devant lui. D'ailleurs il y a pas une fois qu'elle t'a attendue dans ton lit?

 -Jane on était des gamins...

J- À 20 ans vous êtes plus des gamins John. Enfin tu as du lui dire que tu n'étais pas intéressé...

 Je ne répondis pas et plantai mon regard noir dans le sien et fini par baisser les yeux sur ma bouteille. 

J- Puis pour perdre le contrôle... disons qu'il a échappé quelques soirées. Ça c'est sans copter quand il ne mélangeait pas alcool et drogues. Rien de chimique mari hasch... mais c'est pas top pour des soirée entre potes.
 
Je fermai les yeux et reprit une rasade alors que Lucio me lança un regard surpris. 

L- Hé ben... qui aurais cru?

- T'a gueule...

J- Tu te rappelle c'était à ce moment que tu étais à tes débuts. Tu es allé chercher les membre complètement bourré? 

 Je remontai un regard noir vers Jane qui me fit un sourire en coin. Bordel... j'aurais dû fermer ma gueule...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 17:41

Ho que cette soirée risquait d'être intéréssante... J'écoutai la discussion avant de tourner un petit regard moqueur vers John lui faisant clairement comprendre que cette fois c'était mon tour de m'amuser à ses dépend. Je questionnai finalement Janes afin d'en savoir un peu plus sur ce qu'elle venait de dire. J'écoutai ce qu'elle raconta en rigolant doucement, mais passai proche de m'étrangler avec une gorgée en l'entendant dire que John n'avait pas réagit lorsque la jolie brunette l'avait attendue dans son lit.

- Pauvre fille... Mais dit moi Jane, il ne devait pas toute les repousser?

J'écoutai la suite alors que Janes m'expliquait pour les pertes de contrôles. J'haussai un sourcils moqueur alors qu'elle parlait que John mélangeait alcool et drogue, pour finalement éclater de rire en apprenant qu'il avait été chercher des gens en étant complètement bourré.

- Finalement je n'étais pas aussi terrible...

Je fis un petit sourire en coin à John, une petite lueure moqueuse dans le regard.

L - Et moi pendant ce temps je jouais au cobras et à la souris, au lieu de m'amuser comme ça.

Les paroles de Lucio me firent me figer quelques secondes avant que je ne tourne le regard vers lui.

- Pardon? Au cobras et à la souris?

Non c'était impossible...

L. - Ouais, j'étais receleur à cette époque. Le meilleur et ont me surnommait ainsi. Je faisais souvent affaire avec une fille de Waco. Ont l'appellait la souris car elle était capable de nous avoir tout ce que l'on voulait et que personne ne savait réellement qui elle était. S'est dommage je ne l'aurai jamais vue n'y sus pourquoi elle à arrêté du jour au lendemain.

- Je peux te dire de quoi elle avait l'air si tu veux. Petite, les yeux brun, de long cheveux roux... Une spécialiste de la cachette, mais un tempérament de feu.

L. - Wow, tu la connaissais Becky?

Je le regardai un long moment un petit sourire aux lèvres en me rappellant la dernière fois que je lui avais parler en temps que La souris.

- Dit à ton client de préparer son fric, je te fais parvenir la Mustang 69 qu'il veux.

Lucio me regarda un long moment les yeux rond.

L. - Tu te fous de ma gueule là? C'était toi? Sérieux? Pourquoi as-tu arrêté?

- À Waco il n'y avait qu'un seul concessionnaire de voitures de luxe et... Le lendemain du vol de la Mustang, j'ai vue de loin le gérant ce faire engueuler, mais solidement, par son patron. J'ai alors compris que ce que je faisais n'étais pas génial... J'ai donc décidé de trouver autre chose qui serait mieux pour moi et qui ferait moins de problème aux gens.

Je lui fis un petit sourire avant de lui poser une question qui me chicottait.

- Dit moi comment vous êtes vous connue John et toi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 19:21

Oui je l'avais cherché je pouvais aisement comprendre ce que Becky faisait. Cependant le fait est que elle il n'y avait que Jessie qui parlait moi j'en avait deux c'était pire. Finalement Jane se fit un plaisir de lui dire que je n'avais pas réagis et même quand elle était venue m'attendre dans mon lit mais je lui avais fais comprendre que..  ben que rien n'arriverait. La question de Becky me fit planter un regard dans celui de Becky avant de me tourner vers la soigneuse.

J -  Non il ne les repoussait pas toutes. Lucio... tu veux remplir mon verre? En fait quand une l'intéressait il l'invitait à une de leur soirées. Il était pas dragueur mais... disons qu'il avait l'oeil pour savoir ce qu'elles aimaient. Il y avait Mary-Jane elle aimait quoi déjà? 

-Les chocolats...

J - Ah oui! Samantha qui aimait les promenades dehors, Maggie qui adorait les films collés. Karianne qui aimait danser. Et ça Becky ont peut lui donner il sait danser. En fait.. tu les avaient pas mal sous ton charme en dansant...

 - Jane... s'il-te-plaît...

J- Tu te rappelle quand on a voulu divertir les filles que tu protégeais? 

 Je lui jetai un regard qui en disait long alors que je vida mon verre d'un trait alors qu'il se fit remplir à nouveau. La conversation dévia sur mes mélanges et sur les fois ou j'allais chercher les gens complètement.... pas en état finalement. Je me passai une main au visage alors que le regard brillant. Finalement Lucio prit la parole me donnant une pause alors que J'avalai à petite gorgées mon verre. La cool commençait à m'atteindre. Mais mon regard alla de un a l'autre tandis qu'il semblait se connaître. Je fronçai des sourcils alors qu'elle parla d'une mustang 69 et d'un homme se faisant engueuler par son patron. Non... putin... c'est pas vrai...

L- Il c'est pointé dans mon garage. Ça ne faisait pas longtemps que tu avais repris les armes non?

 - Je recommençais.

 L- Il avait la gueule des mauvais jours et disons que je n'étais pas enclin à vouloir l'aider. Mais il me promis qu'il ne dirait rien sur moi si j'arrivais à lui trouver ce qu'il veut. C'était quoi?

 Je lui jetai un regard de " Tu te fous de moi la non?" Il me fit un sourire en coin.

 - Une mustang 69 noire.

 Je relevai un regard vers Becky et prit une grande gorgée de mon verre. Bordel.... note à moi-même ne plus jamais poussé Jessie à m'en dire plus. ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 20:13

La conversation était des plus divertissante. J'écoutais, posant des questions et en apprenant finalement sur le passé de John. Je fini par demander suite à l'histoire de la pauvre fille qu'il avait repousser, s'il les repoussaient toutes ainsi, poussant Jane à parler. Elle me parla alors de comment il devinait aisément ce que les demoiselles aimaient finissant par parler de son talent pour danser. Talent que je connaissais que trop bien. Cependant ce qu'elle rajouta me fit jeter un regard interrogateur à John, mais ont fut coupé par Lucio qui parla du cobras et de la souris. Je fini par lui demander après avoir répondu à sa question comment il avait connue John et lorsque John lui répondit je me figeai une seconde avant d'éclater de rire.

- Attend, vous êtes en train de dire que la dernière bagnole que j'ai volé en temps que la souris était la tienne?

Je les regardai tour à tour en riant. Jane qui m'avait vue et protégée lorsque j'étais bébé, Lucio avec qui j'avais fait affaire quelques années, et John. À croire que mon destin était lier à eux bien plus que ce que je ne le croyais. Je fini par retourner mon regard sur Jane.

- Il y a un truc que je me demande cependant. Qu'est ce que John a fait pour divertir les filles?

Appuyant mes coudes sur mes genoux, je fit un petit sourire en coin à John avant de regarder Jane curieuse de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 20:59

Mal à l'aise n'était même plus le mot. Je tentais vainement à ce qu'ils la ferme mais ils semblaient prendre un plaisir évident à déballer des pans de ma vie qu'elle ne connaissaient pas. D'ailleurs Jane mis la puce à l'oreille à Becky en parlant d'une certaine soirée ou le moral des filles étaient à plat. Mais heureusement pour moi le sujet changea et j'espérais que ce sujet serait vite oublié. Mais oui j'avais connu Lucio alors que je reprenais les armes et qu'il était un des meilleurs receleur que je connaissais. Mais ouais... il y a un bon moment que j'avais ma précieuse voiture noire. Je relevai un regard alors qu'elle éclata de rire. 
 
 - Semblerait oui.

 Alors quand le destin te désigne une personne elle te la met dans toutes les sphères de ta vie. Qui aurait cru que la bagnole que je voulais serait voler par celle que j'aimais... enfin la moins... mais avec toute la merde qu'on avait eu va faisait quand même plaisir de la voir souriante et cet éclat doré dans l'oeil. Je pris une bonne gorgée alors que l'alcool me réchauffait le corps. Entrain de prendre une autre gorgée je M étouffait avec celle-ci alors que Becky posa LA question que je redoutais. Je tournai un regard vers Jane la priant de ne rien dire. Bon elle m'ignora totalement plantant son regard dans celui de la rouquine.

 - Te mettre en contexte. C'était un peu après que Isa nous ai rejoint et sa grand-mère était malade. Les filles essayaient de lui remonter le moral mais bon... ça minait le moral des autres. C'est une qui est allé voir John en parler et puis... il a fait une très jolie danse pour elles.

L- Toi? *en riant au éclat* Toi? Sérieusement?  Moi je veux voir ça!

- Non oublie ça! Je ne ferais pas ça c'est clair!

J- Oh aller on a entendu parler de tes talents pendant des semaines!

 - Jane, j'ai dis non!

 Pout une rare fois depuis que j'étais avec Becky je votais son regard trop mal à l'aise que j'étais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 7 Nov - 21:27

Savoir que sa voiture de mission lui avait été procuré par moi était assez drôle en soit. J'avais reçue la demande et sourire aux lèvre, j'avais été la volé assez facilement, comme toutes les autres bagnoles que j'avais pus voler chez ce concessionnaire. Ce fut cependant la dernière fois que je les avais embêté. Voir le pauvre gars ce faire engueuler comme jamais devant l'endroit ou la voiture était garé la veille, m'avais fait comprendre le mal qu'au fond je faisais sans m'en rendre compte. Je fini cependant par revenir sur le sujet précédent en étouffant un rire en entendant John s'étouffer avec sa gorgée. Le regard de ma marraine ce planta alors dans le mien et comme si je venais de lui faire le plus beau des cadeaux, elle répondit à ma question. Elle me raconta alors cette histoire qui semblait tellement mettre mal à l'aise John. Tellement mal à l'aise en fait qu'il évitait mon regard. Les deux demandèrent une démonstration, mais John répondit assez clairement qu'il ne voulait pas. Soupirant je regardai Jane et Lucio.

- Laissez tomber, il ne changera pas d'avis.

Je croisai le regard de Janes et lui fis un petit sourire en coin.

- Il a vieilli depuis, il ne doit même plus être capable de danser comme ça...

Je plantai un regard moqueur dans celui de John.

- Je comprends tu sais. Il faut savoir quand arrêter avant de ce blesser...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» crotti et mimi les p'tites souris
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: