Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 30 Oct - 20:57

Je ne voulais que son bien, elle soit encore en sécurité. J'avais bien tenté de faire mes propres recherches, de parler à tout ceux que je connaissais mais je n'avais aucune piste. Alors de l'avoir accroché à moi ne fit que renforcer mon sentiment de protection pour elle. Alors quand je vis les deux femmes entrer dans ma chambre je me retint pour ne pas leur hurler dessus de foutre le camp. Je me défis lentement de son emprise lui disant que je revenais et sommant Jessie de m'apporter Ava pour qu'elle soit avec nous. Il y avait un bout à ce que tout le monde s'occupe d'elle sauf nous ses propres parents. Puis... J'aimais mieux savoir ma fille avec nous. Je revins donc avec le tout et lui tendit une tasse fumante lui expliquant que, selon lui, j'avais ruiné sa vie. Et le pourqoui j'avais " ruiné " sa vie. Je ne voulais pas me lancer dans une grosse explication je savais que ça serait trop pour le moment.

 On prendrais le temps qu'il faut. On s'en sortait tout le temps je ne verrais pas pourquoi ça serait différent maintenant. Je gardai mon regard dans le sien. Je hochai lentement la tête. 

 - Même si j'ai tout vu... Je n'ai pas ton avis. Mais pas maintenant, quand tu te sentiras prête. 

 Je relâchai son menton et posai mes mains sur moi mais à la fin de sa phrase, et voyant la larme sur sa joue, je voulais me faire magicien. Je voulais effacer ceci et qu'elle redevienne ma Becky souriante, rayonnante comme ce matin ou elle était partie pour une course.

 - On va remettre de l'ordre. Tranquillement, une chose à la fois. 

 Je chassai la mèche dans ses cheveux glissant mes doigts sur la ligne de sa mâchoire. 

 -J'ai demandé à Jessie de m'apporter Ava quand elle sera endormie. Ça te dis de dormir avec ta fille? Sinon on l'a met dans son lit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 30 Oct - 21:49

Je devais mettre de l'ordre dans tout ça. J'avais encore envie de hurler et même de frapper, mais je me permis seulement que de parler un peu, lui dire comment j'étais perdue et que je n'avais pas envie d'en parler pour le moment. Hochant la tête il m’expliqua qu'il voulait mon avis à moi, mais que ce ne serait que lorsque je serais prête. Et si je ne l'étais jamais? Personnellement, je me passerais bien de parler de tout ça un jour... Je poursuivie en lui disant que je devais mettre de l'ordre dans ma tête, mais que j'ignorais comment faire. Une larme choisie ce moment pour rouler doucement sur ma joue alors que je m'accrochait à son regard. Je hochai doucement la tête à ses paroles. C'était le mieux oui, une chose à la fois. Chassant ma mèche rebelle comme toujours lorsqu'il voulait voir mon regard, ses doigts glissèrent le long de ma mâchoire alors qu'il me disait avoir dit à Jessie d'emmener Ava lorsqu'elle serait endormie et me demandait si je voulais dormir avec elle.

- Oui j'aimerais bien qu'elle dorme avec nous.

Jessie fini par venir nous porter Ava et je m'endormie enfin, une lumière restant allumé dans la chambre. Le lendemain à mon réveille j'avais retrouvé mon silence. Me perdant dans mes pensés et ne répondant que part des courtes phrases lorsque ont me parlait. Je réussi cependant à sortir du lit et à boire une peu de café. Ce que je me forçai à manger cependant finissait par ressortir assez rapidement. Mon estomac ne voulais rien prendre en frais de nourriture... La journée passa donc et ont passa une deuxième nuit avec une lumière allumée et la petite avec nous. Étrangement elle m’apaisait, sa présence me permettant au moins de dormir un peu et de reprendre des forces. Deux jours plus tard, j'étais toujours dans ce monde de silence, toujours aussi perdue dans mes pensées et dans ma tornade d'émotions. C'est en revenant de la salle de lavage que j'arrêtai devant la porte du gym. Lentement, j'y entrai et regardai le sac de frappe. Cela m'avais aidé à faire le trie bien des fois non? Je mis les protections et commençai doucement à frapper. Lentement mes coups devinrent plus fort et plus rapide alors que je me repassais en tête tout ce que j'avais vécu dans cette usine désaffectée. Je fini par perdre complètement le contrôle de mes coups, poussant même un nouveau rugissement. Je laissais tout sortir contre ce sac de frappe, la sueur perlant déjà sur ma peau et la fatigue commençant déjà à me gagner, mais je m'en balançais. J'allais frapper jusqu'à m'en écrouler au sol, jusqu'à ce que je tombe d'épuisement et que enfin je ne sois plus capable de penser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 30 Oct - 22:24

Je sais que ça prendrais un moment avant qu'elle veuille en parler. Mais j'espère qu'elle se rappelait que si elle ne finissait pas par le faire je devrais lui secouer les puces. Mais pour ce soir je voulais la laisser tranquille. Elle était la avec moi. Je lui offrit donc que Ava dorme avec nous ce qu'elle accepta.  Quand Jessie vint la porter je lui jetai un regard reconnaissant et laissai Becky s'endormir et ce avec une lumière allumée. Le lendemain elle se réveilla avant moi mais resta muette ne répondant que par petit bout de phrase. Jane me disait de lui laisser le temps, Jessie... bah à part être inquiète elle disait la même chose. Je n'avais pas révisionnisme la vidéo ne voulant pas revoir ce qu'il avait fait. Même manger était impossible car elle renvoyait tout. Sérieusement je m'inquiétais et même si je tentais de me montrer à la hauteur j'avais l'impression d'avancer avec des bottes de ciment. A chaque soir après son biberon je couchai Ava entre nous en laissant une lampe allumée.

 Deux jours ainsi et je flippais grave. Donc encore ce matin je me fis réveiller par les gazouillis d'Ava qui t'était ses poings. Je la pris sur moi et la couchai à plat ventre sur mon torse. 

 - Tu sais que tu es la.plus jolie des petite fille toi? 

 Je passai un moment à la regarder alors qu'elle faisait de gros efforts pour lever la tête. Je continuai de lui parler en lui disant que sa maman avait besoin de temps, qu'un serpent fourbe lui avait fait du mal mais que je prendrais soin d'elle. Ce fût un rugissement qui me fit dresser la tête.  Je posai Ava dans le lit le temps de mettre un pantalon de pyjama et coller Ava sur moi. En arrivant à la cuisine et regardai les seul femmes.

Jane: - Il y a un moment qu'elle est debout....

- Elle a dit quelque chose?

 Les deux femmes secouèrent la tête et je confiai Ava à Jessie alors que je pris la direction du gym. Je stoppai dans la porte la regardant faire, je la laissai aller alors que sa peau perlait de sueur. Les bras croisés sur moi je ne dis rien alors que je voyais bien qu'elle n'avait plus le contrôle de rien. La sac de frappe se balançait sous ses coups et je fini par m'avancer et aller le tenir.

 - T'arrête pas si tu en as encore.

 Je la regardai plantant mon regard dans le sien. 

- Allez vide toi la tête pour que tu puisse parler. GO! Tu attends quoi?!

 La provoquer un peu pour qu'elle se lâche enfin, qu'elle arrête d'être cette loque humaine qu'elle était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 30 Oct - 22:55

En voyant le sac de frappe je n'avais pas pu m'empêcher d'aller tenter de me défouler un peu. Seulement je ne pensais pas perdre le contrôle. Rapidement mon coeur ce mit à battre à une vitesse folle, la sueur perla sur mon corps et je fini par pousser un rugissement de colère. J'en voulais à la vie de ne pas nous foutre la paix, j'en voulais à Peter de m'avoir fait subir ça et j'en voulais à John. Je lui en voulais d'avoir pris autant de temps à venir me chercher, je lui en voulais d'avoir mal fait son travail, je lui en voulais de ne pas avoir buté cet homme lorsqu'il en avait eux l'occasion. Frappant dans le sac, je ne remarquai pas que j'étais observé jusqu'à ce que John ne vienne prendre le sac pour le tenir. Son regard planté dans le mien il me dit de ne pas m'arrêter si j'en avais encore à faire sortir.

- Non, j'ai fini.

Cependant sa provocation elle me fit le fusiller du regard. Je me remis à frapper dans le sac comme une malade, cependant ça ne me satisfaisait plus autant, aussi j'arrêtai et plantai mon regard dans le sien. Il voulait que je parle? parfais alors!

- Tu veux que je dise quoi? Que je ne sais pas comment me sortir ce que j'ai vécu de la tête? Que je suis folle de rage qu'il m'est eux aussi facilement? Que depuis que je suis revenue je me bat pour ne pas me déconnecter à nouveau? Que je suis folle de rage contre toi?

Je le regardai le souffle court, le coeur voulant me sortir de la poitrine.

- Trois jours John! TROIS PUTINS DE JOURS! Ça t'a pris tout ce temps pour me trouver avec les indices qu'il a dit t'avoir laissé? Pourquoi était-il toujours en vie après ce qu'il avait fait? Pourquoi tu ne l'as pas trouvé avant? En temps normal tu aurais passé ta vie à rechercher l'homme qui aurait fait du mal à une personne proche de toi alors pourquoi LUI était-il encore en vie?

Il voulait que je parle, voilà j'avais parlé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 30 Oct - 23:42

J'aurais bien voulu la brasser la forcer à me parler mais je savais bien que c'était peine perdue et elle allait soit refuser de me parler ou simplement aller se réfugier dans sa tête. Donc ce matin là après avoir parler et jouer avec Ava je me levai en entendant son rugissement. Panique je ne mis qu'un pantalon de pyjama et confiai Ava à Jessie. Je descendis donc et la vit se défouler comme jamais. Elle ne disait rien au moins si elle gueulait elle me donnerait l'impression qu'elle lutte mais la non rien! Donc après un moment à la regarder faire j'allais immobiliser le sac et je ravalai une pique quand elle me dit qu'elle avait fini. Non au lieu de ça je la provoquai pour qu'elle me donne l'impression qu'elle était en vie. Elle tapa un petit moment et fini par arrêter me sautant à la gueule. AH! ENFIN! Cependant je fronçai les sourcils quand elle me dit qu'elle était folle de rage contre moi. Mais le fait qu'elle veuille retourner dans sa tête me donna un coup de fouet pas possible. Merde j'avais pas passé une semaine à la ramener pour qu'elle y retourne!

 Cependant le reste me fit pincer des lèvres. Je baissai le regard et je serrai et desserrais les poings. Je relevai mon regard et le plantai dans le sien.

 - Je suis pas un Hacker Becky! J'ai du demander de l'aide! Ce putin de contrat que tu as fait je t'ai dis qu'il y avait un truc qui tournait pas rond! Tu crois que j'ai fait quoi? M'asseoir sur mon cul? NON! J'ai demandé à Lucio de me trouver un hacker. Je suis pas rester dans cette putin de baraque à attendre que tu reviennes! J'ai fais aller tout mes bordel de contacts! Il t'a eu en traître qu'il est! Il est fourbe, sournois c'est comme ça qu'il t'a eue.

 Je coeur me battait dans la gorge tellement je me sentais insulté qu'elle croit que j'étais assis sur mon cul à ne rien faire. 

- Il m'a laisser un mot. UN MOT me disant si un chasseur pourrait retrouver une rouquine. Puis pourquoi il est pas mort avant? Pourquoi je ne l'ai pas traquer à m'en rendre fou? Parce que à cette époque je n'étais pas comme ça! Je n'étais pas aussi... chasseur que je l'étais! Donc oui j'ai fait une putin d'erreur à la con. Parce que le premier contrat qu'il m'a donné c'est celui de tuer Isa! 

 Je pris une pause le souffle court. Je baissai le regard un instant en fermant les yeux et serrant les lèvres. Je reculai d'un pas en croisant les bras sur mon torse. Je relevai le regard vers elle et baissai le ton.

 - Je ne suis pas parti après lui certain qu'il était mort. Tu crois que je t'aurais abandonné? Encore? Jamais je te l'ai dis, je ne te laisse plus. Il a bien tenté de te faire croire que j'avais eu ce que je voulais. Oui j'ai ce que je veux.... Toi. Je t'ai toi et ensemble on a eu le plus beau résultat de ce que nous sommes. Dis ce que tu veux Becky mais je ne me suis pas battu pendant une semaine pour que tu retourne dans ta tête. Je me suis toujours battu pour toi et je continuerais jusqu'à mon dernier souffle. 

 Je me reculai et me laissai tomber dans le canapé non loin. 

 - Retourner en arrière... Je ne t'aurais pas laisser aller faire ce contrat. Je ne t'aurais pas laisser aller chercher le lait que j'avais oublié... mais malheureusement je ne peux pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 31 Oct - 0:34

Il voulait que je parle? parfais parlons alors! J'étais hors de moi, mon mus de mutisme avec littéralement explosé. Cependant ce qui sortie n'était surement pas ce dont il s'attendait. Oui j'étais folle de rage contre lui aussi et c'était justement ce qui me faisait m'emmurer dans ce silence. Ce qui donnait envie à mon cerveau de ce déconnecter à nouveau. Lorsqu'il parla à son tour, je l'écoutai, mon regard noir de rage braqué sur lui. Lorsqu'il releva son regard dans le mien baissant le ton, ma colère baissa un peu. Je le regardai ce laisser tomber sur le canapé, finissant par baisser mon regard sur mes protections que j'enlevai lentement.

- La prochaine fois que tu auras besoin d'un hacker demande à Jessie ce sera plus rapide. C'est une pro, c'est elle qui fait mes recherches lorsque j'en ai besoin.

Je le regardai un long moment, ne sachant plus trop ou j'en étais.

- Pour le contrat ses ma fautes. Je sais que j'aurais du t'écouter. Je me rappelle de tout maintenant. Tous mes souvenirs me sont revenue les quelques jours que j'ai passé dans ma tête. Je les ai raconté à... Enfin peut importe.

Je secouai la tête pour chasser l'image tellement réelle de ma mère.

- Je me rappelle même du message que je t'ai envoyé. Mais qu veux-tu ses moi... Pas foutue de faire un contrat sans revenir blessée, pas foutue de voir lorsqu'il y à quelque chose de louche dans un contrat... À croire que ce job n'est peut être pas fait pour moi. Mais tu n'as pas fait une erreur à la con comme tu dis si tu as refusé un contrat qui n'était pas fait pour toi.

Je reculai de quelques pas, mon regard restant braqué sur lui, alors qu'une tornade tourbillonnait dans ma tête.

- Excuse moi. Je crois que je vais aller prendre l'air. Et avant que tu ne le demande non je ne fuis pas cette fois. Je veux simplement être seule un moment et remettre de l'ordre dans tout ça. À mon retour dans quelques heures ont parlera.

Lentement je montai, je pris ma veste et sortie dans le garage. Je sortie sur la moto que le collectionneur m'avait offerte. Je roulai un long moment dans les rues avant de finir par me stationner sur le bord d'un lac. J'allai m'asseoir sur le quai et je respirai un bon coup. Lentement je me repassai une à une les choses dans ma tête, les classant et les rangeant. Mensonges, frustrations inutiles... Au bout d'un long moment il ne me restait que cette peur de me retrouver dans le noir, le silence complet, le bruit assourdissant ou les lumière trop vive. Me levant lentement, je soupirai, me sentant un peu mieux. Je retournai donc à la maison ou doucement j'entrai et me dirigeai à la cuisine. Je devais maintenant manger quelque chose et que ça reste. Une idée stupide me passa par la tête et haussant les épaules je mis une tranche dans le grille pain. Je la beurrai de beurre et le plus lentement du monde je commençai à la manger. Une fois la toast complètement mangé j'attendis un moment, mais rien ne ressortie. Maintenant trouver John et... Parler de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 31 Oct - 11:05

J'avais envie qu'elle parle et ben.... elle explosa carrément. Oui je comprenais ce qu'elle disait, ça avait pris trois jours mais en colère comme j'étais je ne pus lui dire qu'il avait brouiller les pistes de là le délai. De plus il ne connaissait pas la mécanique... enfin je le croyais il était plus fourbe que je ne le pensais. Mais après avoir exploser à mon tour je baissai le ton lui expliquant qu'à cette époque je n'étais pas celui que j'étais. Je n'étais pas aussi chasseur que j'étais.  J'étais au début de ma "carriere" et il avait réussi à me dominer totalement en me donnant un seul contrat en me foutant un flingue dans les mains. Je sais bien que nous expliquer en ce moment était complètement inutile. Elle en pétard contre moi, moi trop... inquiet alors qu'elle m'explosait dessus.

 Quand je lui parlai pour le contrat je gardai mon regard sur elle. Oui moi aussi je me rappelais de son message... et de la réaction que j'ai eue. Je croyais qu'elle me narguais. Mais je sentis mon corps se tendre quand elle me dit qu'elle n'était peut-être pas fait pour ce boulot. PUTIN!! Je ne l'avais pas entraîner pour qu'elle me dise un truc pareil!  Elle fini par reculer de quelques pas me disant qu'elle allait prendre l'air, que non c'était pas une fuite, mais simplement remettre de l'ordre. Je me retint de lui dire que non elle restait ici mais je sais qu'elle aurait fini par me flanquer la raclée de ma vie. Je la laissai aller finissant moi-même par frapper dans le sac de frappe. Je remontai à la cuisine et avalai un café rapidement et allai à la douche alors que je sentais le regard de Jane sur moi. 

 - Il y a un truc qu'il prend mal. Il est dans sa tête....

 Jane jeta un regard à Jessie pour finalement pousser un soupir et se laisser tomber sur une chaise. Autant Becky et lui était fou un de l'autre autant il étaient explosifs.

 Je sortis de la douche et retournai chercher Ava qui avait les yeux rond.

Jane- John... tu devrais...

- Ne me dérangez pas... c'est tout ce que je veux.

 Je partis donc à ma chambre et m'étendis avec Ava à mes côtés. Elle commençait à être in peu plus éveillé et ses petits pieds battait l'air. Je restai un moment à la regarder trouvant cette petite boule la plus jolie de tout l'univers.

 - T'a envie de ton histoire? Alors... Après deux bals où le loup et la princesse avait été séparé, le loup reçu un appel du dragon alors qu'il lui dit qu'il voulait qu'il apprenne à quelqu'un a se battre. Le loup était méfiant mais quelle ne fut pas sa surprise de voir la jolie princesse. Oh le loup à cru à une farce idiote mais la princesse avec sa tête de mule et son caractère de feu lui tint tête. Alors le loup décida de lui montrer comment se batte les loups.

 Je pris Ava et la mit sur mon torse à plat glissant mes doigts sur sa peau douce. Je fini par prendre ses petit poignets doucement.
 
- Mais ce que le loup vit c'est que la princesse de savait pas se battre. Tu sais la princesse était capricieuse des fois. Elle trouvais ça trop difficile, elle voulait des pauses et tu sais ce que le loup faisait? Il ne l'écoutait pas et il allait plis féroce. Alors la princesse appris à donner des coups comme ça,  et comme ça...

 Je fis comme si Ava donnait de petits coup de poings alors qu'elle me regardait et me bavait dessus. 

 - La princesse apprenait rapidement et le loup était très fier d'elle même s'il ne lui disait que très très rarement. Mais à chaque fois son coeur battait encore plus fort pour elle et il avait toujours hâte de la revoir. 

 Je gardai mon regard dans le sien alors que ses petits doigts se serraient dans ma barbe.

 - Mais c'est que la princesse louve et déjà féroce. Tu sais quoi louveteau? Un jour papa va te montrer à te défendre contre les serpents fourbes et malhonnête. Et plus jamais je ne ferais l'erreur d'en laisser un traîner proche de nous. Comme ça...maman ne m'en voudra plus.

 Je pris la couverture et la rabbatti sur nous alors que Ava semblait s'endormir et que mon regard vide se tourna vers la fenêtre ou je regardai, sans le voir, le ciel et le feuillage des arbres jouer dans la couleur dorée du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 31 Oct - 14:00

J'avais besoin de prendre l'air, aussi après une balade à moto je m'étais retrouvé assise sur un quai et j'avais réfléchis, classant ce que je pouvais classer et me libérant un peu. J'étais ensuite retourné à la maison ou je m'étais doucement rendu à la cuisine et enfin parvenue à manger quelque chose. Bon ce n'était peut être qu'une simple toast au beurre, mais au moins elle n'était pas ressortie. Je venais de terminé lorsque Jessie apparue dans la cuisine. Elle me regarda un long moment sans rien dire.

- Ça va Jessie. Je vais mieux.

Jessie - Pas Hunter. Je ne sais pas ce que vous vous êtes dit, mais il y a un truc qu'il n'a pas prit.

Je la regardai un moment avant de pousser un soupire. J'avais l'impression d'avoir devant moi une petite fille dont les parents venaient de ce disputer. Je me passai une main sur le visage en m'adossant sur le comptoir.

- Je vais aller le voir Jessie. T'inquiète, c'est... Notre façon de communiquer?

Elle me regarda un petit moment, sérieuse comme jamais je ne l'avais vue.

Jessie - Je n'ai jamais vue un homme aussi désespéré Becky. Lorsque u étais déconnecté et même dans les derniers jours... Je ne sais pas pourquoi tu lui en veux, mais je peux t'assurer que tu es idiote si tu lui en veux pour quelque chose en rapport à l'homme qui t'a enlevé.

Je me figeai avant de baisser le regard, me mordant la lèvre tendis que mon amie s'approchait de moi et me prenait la main.

Jessie - Va le voir et... Parle lui, mais il ne mérite pas que tu lui saute à la gueule, pas après tout ce qu'il a fait pour te ramener et tenter de t'aider à te remettre sur pied.

Je relevai le regard en serrant doucement la main de Jessie.

- Tu m'étonneras toujours toi. Pour le moment je vais lui parler, mais reste ici. Je veux passer un peu de temps avec toi aussi.

Elle hocha la tête et me laissa passer. Lentement je me dirigeai vers notre chambre. Je stoppai devant la porte en entendant sa voix grave et écoutai ce qu'il disait. Un petit sourire apparut sur mes lèvres en entendant la fin de son histoire. Ce fut cependant la dernière phrase qui fit rebaisser mon sourire, m'adossant à la pore, je soupirai. Il c'était tellement battue pour moi et tout ce que j'avais trouver à faire était de lui en vouloir pour ça et lui faire du mal. Lentement, je repris sur moi et entrai doucement dans la chambre, refermant la porte derrière moi sans bruit. Jallai doucement m'asseoir à côté de lui.

- Ne t'en veux pas pour ça mon loup...

Posant doucement ma main sur sa joue je le forçai à tourner la tête vers moi, mon regard maintenant un peu plus clair plongeant dans le sien.

- J'ai parler sans réfléchir et sans être au courant de tout. J'en voulais au monde entier et ses toi qui à tout eux à la gueule.

Je murmurant, ne voulant pas réveiller Ava, mais aussi voulant calmer ce qui bouillait entre nous.

- Je ne t'en veux pas, tu ne pouvais pas savoir et moi non plus. J'ai été stupide de croire ne serais ce qu'un seul mot de ce qu'il me disait et plutôt que de me refermer, j'aurais du aussitôt te poser la question.

Je m'étendis à ses côtés, me blotissant contre lui.

- Je t'aime mon loup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 31 Oct - 15:28

J'avais encaissé le coup et malgré les coups que j'avais porté au sac de sable j'avais besoin de tranquillité, de silence. Donc après un café avalé rapidement et une douche je pris ma fille qui venait de finir son biberon et demandai à ce que je ne sois pas déranger. Je m'étendit donc avec ma fille finissant par lui raconter la suite de notre histoire et la prendre sur moi et finalement lui dire que je ne référais jamais l'erreur de laisser traîner quelqu'un qui nous voudrait du mal à elle, Becky, à nous. Je tournai mon regard vide vers l'extérieur m'en voulant de ne pas avoir au moins vérifier qu'il se tenait loin de moi. Ce fût là voix de Becky qui se fit entendre alors que je fermai les yeux. Ne pas m'en vouloir... facile à dire alors qu'il lui avait jouer dans la tête faisant même semer le doute sur moi. Allant de la violence de mon paternel, de se supposé abandon parce que j'avais eu ce que je voulais à mon incapacité à chasser correctement. N'opposant aucune résistance je tournai la tête vers elle le regard un peu vide. 

 -N'empêche que j'aurais dû avoir la puce à l'oreille quand même. 

 Elle vint se blottir contre moi alors que j'avais passé un bras sous elle pour la serrer contre moi. Tout aussi doucement qu'elle je lui murmurait un " Je t'aime ma princesse". Je la gardai contre moi alors que la respiration d'Ava était régulière comme rassurée d'avoir ses parents ensemble.

 - J'ai dormi souvent comme ça avec elle quand tu étais en Italie. 

 Je ne dis plus rien. Becky était la, Ava aussi...j'étais bien plus tard les questions et les explications. J'avais pas envie de me casser la tête. Quand je fus bien, et les odeurs du souper flottant dans l'air mon estomac me fit savoir que je n'avais rien avaler de la journée. Le restant de la soirée se déroula lentement et plutôt bien. Becky prenait du temps avec Jessie et moi je reprenais lentement le contrôle de moi-même. Ce fut le soir venu et une fois seul avec Jessie que je larretait avant d'aller sauter dans mon lit.

 -Jane c'est échappé tantôt. Tu peux m'appeler John quand on est ensemble et ne le dit à personne. Je sais que je peux te faire confiance.

 J'allais sortir mais me retournai et la regardai. 

 - Après tout... la plus jeune à pris soin des plus vieux non?

 Une lueur moqueuse dansa dans mes prunelle alors que je lui souhaitai bonne nuit et regagnai mon lit. Pas de bébé entre nous et je m'étendis laissant Becky se coller contre moi laissant la lampe allumée. Je refermai mes bras autour d'elle et la serrai tendrement contre moi. Je l'embrassai avec tendresse avant de nicher mon nez dans sa tignasse et finalement je m'endormis en sombrait lentement dans le noirceur du sommeil. Je ne la laissai pas s'échapper de mes bras l'emprisonnant contre moi. Quand le matin arriva je battis des paupières et la regardai dormir un peu chassant un mèche de sa joue. Ma belle princesse endormie.... Je l'aimais comme un fou et mon regard tomba sur sa main ou elle avait sa bague. Même dans son amnésie elle ne s'en était jamais séparé. Je me glissai hors du lit et enfilai un chandail et allai à la cuisine et préparai du café. 

J- Une session méditation? 

 Je me tournai vers elle et hochai la tête et sortit avec elle. Becky et Jessie ne se réveillerait pas avant des heures, Ava dormait encore et Buddy courait sur le terrain. Sans rien dire je fis notre tai chi et notre méditation. Après un long moment immobile et silencieux Jane tourna un regard vers moi.

J -Tu vas mieux?

- Beaucoup mieux. On a encore des choses à se dire encore.

J - Tu sais John... tu devrais la marier.

 Je fermai les yeux en soupirant. Je relevai le regard vers elle en secouant la tête. 

- Disons que le mariage n'est pas un succès dans ma famille...

J-Combien de fois as-tu cru la perdre? Combien de fois elle a pris soin de toi? 

-Jane ça ne compte pas... c'est notre boulot...

 J- Arrete de dire ça! A ce que Doc ma dit tu as toujours été au devant des coups pour elle. Tu as pris sa défense quand tu savais que Charles pouvait te descendre. Tu l'as entraîné mais avoue qu'au fond tu avais toujours hâte de la revoir.

 Je fronçai les sourcils pensif.

 J- Le destin vous as séparé pour vous réunir et Ava est le résultat de votre union intense. Vous êtes aussi passionné un que l'autre. Tu t'es presque détruit pendant le temps que tu prenais soin d'elle. Elle en ferait autant pour toi j'en suis certaine. Et ne dis pas le contraire!

 Elle avait le regard sévère comme jamais je ne l'avais vu avant. Jamais pas quand elle me rentrais dedans comme ça...mais ainsi elle était faite.

J - Toutes les femmes veulent un jour un engagement clair et précis de leur partenaire de vie. Je te l'ai dis un jour. Tu n'es pas fait pour être en cage un jour tu trouveras ta meute à protéger. Je pense que tu l'as trouvé John...médite la-dessus.

 Elle se leva alors que mon regard se posa sur l'eau de la piscine. Et si elle avait raison? J'avais ma meute maintenant...j'avais mon monde a protéger. ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 31 Oct - 16:38

Je voulais lui demander de me raconter l'histoire de son mentor, mais la présence de notre fille m'en empêcha. Elle avait beau encore être toute petite, je me refusais de parler de choses comme ça devant elle. Aussi, après avoir parler doucement à John, et ne pas relever sa réplique pour le moment j'allai simplement me blottir contre lui, lui murmurant que je l'aimais. Je soupirai de bien être en sentant ses bras ce refermer sur moi et en entendant sa réponse. Comme si Ava sentait que le plus gros de la tempête était passé, elle dormait maintenant d'un sommeil paisible, sa respiration étant lente et profonde. Je fis un petit sourire en entendant John me dire qu'il avait souvent dormie ainsi lors de mon long voyage. Ont resta ainsi un long moment, sans rien dire, juste à profiter de ce calme. Cette fois ce n'étais pas par ce que je ne voulais pas parler, mais bien par ce que je profitais de la chaleur de mon homme et de ce petit moment en famille. Ce fut l'odeur du souper qui fit en sorte que l'ont fini par sortir de ce petit cocon familiale.

Je parvins à manger un peu au souper, Janes me disant de ne rien forcer et que mon estomac ce replacerait peu à peu. La soirée s'écoula lentement tendis que je prenais du temps avec mon amie qui l'avait bien mérité au finale. Ont discutait de tout et de rien, lorsqu'elle me demanda ce qui c'était passé lors de mon accident. Je lui fis un petit sourire triste avant de répondre.

- Il a saboter mes freins. C'est plutôt flou en fait cette partie. Je me souvient avoir envoyé un message à John, on c'était un peu disputé avant mon départ...

Jessie - La routine quoi?

Je lui tirai la langue avant de poursuivre.

- J'avais réussi mon contrat avec une facilité déconcertante, après être passé quelques jours à suivre le mec. Je voulais connaître l'endroit ou il cachait les filles qu'il enlevait...

Jessie - Attend là! Tu as accepté un contrat sur un mec qui faisait de la traite de femmes? Il y a que moi qui trouve ça stupide?

- Non, je sais. J'ai été idiote... J'ai libérée les femmes, envoyé le message à John, tout nettoyé et je suis partie. Je roulais vite, j'avais hâte d'arriver à la maison et de remettre sur le nez à John que tout avait bien été. Je me rappelle avoir vue le feu rouge et tenter de ralentir, j'ai fini par enfoncer la pédale de frein et même tirer le frein à main, mais... La dernière chose dont je me souviens est d'avoir dit que John avait raison finalement. Puis je me suis réveillé à l'hôpital en panique. Je ne me souvenais même pas de mon nom, seulement que je ne devais pas rester là.

Jessie - Merde Byck... Mais maintenant tout est rentré dans l'ordre? Je veux dire... Tous tes souvenirs sont revenue?

- Oui. Ce qui me manquait, m'est revenue tendis que j'étais déconnecté.

Jessie - Wow...

Ont changea de sujet et poursuivie de discuter un moment lorsque Jessie me regarda un petit sourire en coin.

Jessie - Au fait, tu savais que Mia avait mystérieusement disparut?

- Ne me dit pas qu'elle te manque...

Jessie - Jamais voyons! Mais à ce que j'ai entendue dire, elle t'a pas manqué?

- Je n'étais pas au meilleure de ma forme.

Jessie - Tu n'étais pas sensé que lui donner une bonne leçon?

- Elle a menacé ma famille. De tout façon sa trainait depuis trop longtemps entre elle et moi.

Jessie - Ce n'est certainement pas moi qui va la pleurer...

Le reste de la soirée s'écoula lentement et ont fini tous par aller au lit. Aussitôt John sous les couvertures, j'allai me blottir contre lui. Me serrant contre lui, il me retint toute la nuit prisonnière de ses bras. Je dormis enfin d'un sommeil profond et paisible de nombreuses heures et lorsque je me réveillai, j'étais seule dans le lit, roulé en boule. M'étirant, je fini par me levai et filai sous une douche chaude avant d'aller dans la cuisine et de me verser un café. Ma tasse fumante entre les mains je pris une petite gorgée alors que Janes entrait dans la maison.

- Bonjour.

Je posai ma tasse avant de lui faire un petit sourire et d'aller la serrer dans mes bras.

- Merci Janes. Merci pour tout.

Je la regardai et vis John assis dehors. Je lui demandai ensuite si John méditait encore ou si je pouvais aller le voir avant de prendre ma tasse fumante et de sortie rejoindre mon homme, m'asseyant à ses côtés.

- Bonjour mon loup.

Je le regardai un long moment avant de soupirer.

- Ont en a beaucoup à se dire je crois...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 31 Oct - 17:30

J'avais passé la meilleure nuit depuis des semaines... enfin...on peut le dire ainsi. Je la gardais prisonnière de mes bras refusant de la lâcher. Pour une fois que nous étions au calme, pour une fois que nous étions bien dans cette maison même avec des gens autour. Le lendemain de la regardai dormir un moment avant de me glisser hors du lit et aller faire une petite session méditation avec Jane. Et ça c'est sans compter qu'elle me parla d'unir ma vie avec elle. Elle me laissa la pensif non sans avoir déposer une tasse de café sur la table de patio. Cependant je restai là pensif à regarder les vaguelettes dans la piscine. La voix de Becky me parvint et je tournai la tête vers elle.

 - Bonjour. En effet on a beaucoup de chose a dire.

 Je pris une grande inspiration mon regard se portant sur Buddy qui... ben qui devait chasser un truc. J'etirai les jambes et m'appuyai sur mes mains.

 - J'imagine que tu veux savoir l'histoire non?

 Je tournai mon regard vers elle et fini par me passer une langue sur les lèvres. Je lui fis signe de me suivre pour nous asseoir à la table dehors, au moins on seraient confortable. 

 - Ma mère m'a jeté dehors quand elle a su que j'étais dans le crime. J'avais 20 ans environ. C'est Peter qui m'a recruter pour le gang de rue. Il a agi en homme gentil et aimant.  Je lui faisais confiance comme j'avais eu un père assez merdique dans son genre. Il veillait à se que rien de mal ne m'arrive,  que j'écoute les règles du gang. J'ai gravi les échelons jusqu'à ce qu'il me montre à me battre.

 Je baissai le regard dans ma tasse serrant les mâchoires. J'aurais dû me méfier,  j'aurais dû comprendre qu'il n'était que le mal.

 - Si tu pense que moi j'étais dur avec toi... à comparé j'étais tout doux. Enfin il m'a montré les ficelles du métier. Jusqu'à ce que le chef de gang me nomme protecteur des prostituées. C'était un poste qu'il convoitait et ai au début je ne savais pas pourquoi... Je l'apprit assez rapidement. 

 Je lui racontais ce que les filles me disaient. Ils tournaient autour et ça c'était pas quand c'était pire. Les filles m'aimaient bien comme je ne leur mettait pas la main aux fesses. 

 -Il c'est aperçut rapidement que... enfin j'avais un fort intérêt pour Isa. Jane et moi avons fait un plan pour la sortir de la et je lui avais promis que j'irais la rejoindre. Comment il la su j'en sais rien. Mais un soir il est arrivé en me disant qu'il avait un contrat pour moi et que j'étais prêt. Il m'a mit in flingue dans les mains et tu connaît la suite. J'ai tout été dire au chef de gang le lendemain. Ses garde lui on foutu la raclée du siècle et il l'ont envoyé en exil en Europe.

 Je me passai une langue sur les lèvres. Avant de la regarder et de rouler une épaule. 

 - Oui je t'ai dit que le contrat était louche et non je ne t'en tiens pas rigueur. Et j'ai vraiment tente de savoir ce qui m'enervait. Avec ton amnésie je faisais des recherches oui mais... j'ai compris que je n'y arriverais pas. J'ai donc demandé à Lucio de me trouver un bon hacker la veille qu'il...

 Je baissai la tête un instant et fini par prendre une gorgée.

 - Je ne me suis pas douté pour tes freins comme il était nul en mécanique. Oui ce contrat mais comme le commanditaire était reglo... et il y a eu cette note dactylographiée. J'ai fais allé tout mes contacts Becky, j'ai parcouru les rues et les ruelles. J'ai tellement parler à des gens que je suis certains que tout le monde interlope à du grouiller dans les rues. J'aurais remuer les enfers Becky mais tu sais si moi je suis bon en traque lui il est maître dans l'art de la disparition et de brouiller les pistes. J'ai vraiment cru devenir fou... jusqu'à ce que Lucio m'apporte les résultats. La j'ai carrément péter un câble.

 Je m'arrêtai le coeur me tambourinant dans la poitrine tellement la colère contre lui remontai.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 31 Oct - 20:39

J'étais allé rejoindre mon homme dehors, ma tasse de café à la main, je m'assis près de lui. Il y avait tellement à dire que je ne savais pas par quel bout commencer. Par chance il me devança en me parlant de l'histoire que je voulais savoir. Je hochai doucement la tête avant de le suivre et de m'asseoir sur une chaise à ses côtés. Lentement il me raconta l'histoire concernant son mentor. J'écoutai silencieuse, mon pouce jouant avec une bague invisible à mon annuaire gauche. Habitude que j'avais prise quand je réfléchissait ou que j'étais attentive à quelque chose depuis que nous avions fait semblant d'être marié. J'écoutai son histoire, pensive, comprenant certaine chose. Je tournai un regard coupable vers lui lorsqu'il reparla du contrat qui avait causé mon accident. Lorsqu'il cessa de parler, me disant combien il avait cru devenir fou et qu'il avait fini par péter un câble, je glissai ma main sous la sienne, la serrant doucement.

- Tu m'as retrouvé et c'est maintenant terminé pour lui... Je comprend mieux maintenant. Je ne sais pas pourquoi j'ai crus aussi facilement cette partie de ce qu'il m'a dit alors que tout le reste, je lui ai ris à la figure...

Je baissai le regard un moment, regardant mon pouce frotter mon doigt.

- Peut être... Peut être par ce que d'une certaine façon j'ai toujours eux peur de te perdre donc me faire croire que tu ne voulais plus de moi à été facile.

Je remontai un regard triste dans le sien. Il y avait quelque chose qui me chicotait cependant.

- Il y a un truc que je ne comprend pas. Il était vieux, d'accord, mais j'étais couché et allongé sur un matelas. Près de moi sur une table il y avait ses instruments de torture... Cela aurait été facile pour lui et pas du tout fatiguant de me torturer physiquement. Je sais qu'il allait finir par le faire, mais... Pourquoi a t'il perdue autant de temps a me torturer psychologiquement à la place?

Buddy vint me trouver à ce moment, comprenant probablement que j'allais mieux il vint en quête de câlins. Je le caressai un moment, silencieuse. Je savais que c'était mon tour et bien franchement, je ne savais pas trop ou commencer.

- Tu sais, hier en parlant avec Jessie, elle a immédiatement compris ce qui clochait dans le contrat. Le fait que tu me dise, ou plutôt m'ordonne de ne pas le prendre à fait que je me suis lancé à tête baissé sans prendre le temps de réfléchir. Puis... J'avais tellement hâte de rentrer pour te mettre sur le nez que tout avait bien été que je n'ai pas été vigilante.

Je me mordis la lèvre un moment. Il fallait que je parle de ses trois jours et dieu que je n'en avais pas envie, mais il m'avait raconté alors que lui ne parlait pratiquement pas, donc je lui devais bien ça.

- Les heures dans le noir et le silence ont été les pires. J'ai cru par moment devenir folle. Aucune idée de quelle moment de la journée ont était, aucune idée de ce que je foutais là, seulement le noir et ce silence tellement pesant.

Ma respiration s'accéléra légèrement tendis que mon regard tomba dans le noir du café dans ma tasse que je tenais maintenant entre mes mains. Sourcils froncés, je me remémorai ses heures ou j'ai hurlé, gratté, presque supplié qu'un bruit ou de la lumière me parvienne.

- Les autres heures ont été moins pire puisque au bout d'un moment dans le bruit et la lumière, je me suis déconnecté. Je ne suis revenue que lorsqu'il à arrêté le bruit et éteint la lumière. Puis il a parlé. Me racontant toute ses chose dont je ne croyais pas un seul mot. Comment pouvait-il seulement penser que j'allais croire que tu étais comme ton père, que tu allais me faire du mal. Et son foutu petit jeux à savoir si j'étais chanceuse...

Le coeur me martelait la poitrine et mon souffle ce faisait court tendis que je parlais.

- Mais il a fini par trouver ma faille... Ma peur de te perdre, que tu ne m'aime plus...

Mon regard toujours dans le noir de mon café, je fini par le remonter dans celui de John.

- Ce qui m'a fait aller me réfugier dans ma tête n'étais pas la colère je crois... Mais la peur. La peur que ce qu'il me disait soit vrai et que tu ne veuille plus de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 31 Oct - 22:21

La conversation avec Jane m'avait laissé pensif. Elle avait raison sur plusieurs points mais de la à me marier... Nah on avait élucider cette question. On avait pas  besoin de ça on était très unis, très fort. Mais... Je lui avais déjà dit " ma femme enceinte" mais je ne lui avais jamais redis. Tout s'emmêlaient dansà tête et ce fut rapidement chassé par l'arrivée de Becky. Bon alors ça allait être long cette histoire je me dis don qu'il valait mieux s'installer confortablement. Je débutai donc au début, cette histoire que je n'aimais pas raconter. C'était pas possible comment chaque homme que j'avais un tantinet pris comme un père m'avait trahi au final. Je m'arrêtai de parler la colère grondait en moi. Mais pendant que je parlais je remarquai qu'elle caressait son annuaire gauche. Est-ce qu'elle le faisait souvent? Et depuis quand elle faisait ça?  Est-ce qu'elle... 

 - Il avait le pouvoir des mots Lutine... c'est la pire chose qu'un homme peut avoir.

 Je gardai mon regard dans le sien et sa main dans la mienne. Tiens elle refaisait encore. Ça me perturbait à la fin! Je soutins son regard triste et écoutai son interrogation.

 - Il m'a eue en étant gentil, compréhensif en prenant une place de père si je peux dire ainsi. Endormir ma méfiance, qui n'était pas très grande à cette époque. Pour mieux me briser avec Isa. Il aimait la torture. Il s'en regalait. Donc j'imagine qu'il a voulu te briser ici *en pointant ma tete* avant de te faire subir les supplices corporels. Mais tu as été plus forte que lui. Tu as cette... capacité si je peux dire d'aller te réfugier dans ta tête et ça... ça la fait chier. Il ne pouvait plus t'atteIndre. Peut importe ce qu'il disait, tu ne réagirais pas. 
 
 Je pris une petite pause et elle en profita pour se lancer elle-même. A la fin de son récit je me penchai vers elle et posai une main sur sa joue.

 - On a eu raison un peu tout les deux. Tu l'as eue en peu de temps mais tu ne pouvais pas savoir. Puis... Je me doutais que tu voulais me le remettre sur le nez avec le message que tu m'as envoyé. 

 Je la relâchai et prit une gorgée de mon café alors qu'elle me parla de sa première journée de torture alors que je tentais de comprendre. Il avait vraiment poussé les recherches de torture psychologique à son extrême. Je buvais lentement mon café alors qu'elle parla de toutes ses choses qu'il a dit, qu'il a du penser qu'elle aurait cru. Il avait tester sur plusieurs points jusqu'à trouver sa faille à elle. Quand elle termina je pris une nouvelle fois sa main et la serrait dans la mienne.

 - Il a testé. Après tout...il connasse it un peu mon père de réputation. Henry Malone était connu pour ses deals de drogue, de battre sa femme et son fils quand ça ne fonctionnait pas. Après tout... j'ai déjà mis un point dans le mur parce que tu m'as demandé une question, je t'ai déjà plaqué dans un frigo... pourquoi je ne serais pas comme lui? Puis oui Isa était enceinte mais pas de moi. Et j'ai voulu lui donner une chance et là j'avais une fille...il a pensé que je te laisserais là. Il a jusqu'à jouer sur ma capacité à le retrouver... 

 Je me penchai vers elle et plantai mon regard dans le sien. 

 - Jamais je ne te laisserais tomber je te l'ai dis et la je te le jure sur la tête d'Ava. Je virerais la terre à l'envers juste pour toi, et ce même si tu as le plus chiant caractère de merde et la pire tête de mule de tout Miami et Waco ensemble. Tout ça parce que je t'ai toi ma belle princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 1 Nov - 0:23

Je n'avais pas plus envie que lui de parler de tout ça, mais si ont voulait tirer un trait ont devait en parler. J'écoutai attentivement son histoire, mon pouce frottant mon doigt comme si ma bagne si trouvait toujours. Le pouvoir des mots, pour ça, je devais décerner la palme d'or à Peter. Il avait rapidement trouver quoi me dire pour me torturer, me faire la pire des blessures que j'avais pus avoir dans ma vie. Je fini par lui poser la question qui me trottait dans la tête et écoutai sa réponse.

- Une capacité qui t'a fait du mal au final... Mais sa m'a sauvé, je n'aurais jamais pus encaisser le reste.

Je ne savais pas ce qui c'était produit ensuite. M'avait-il fait quelque chose, visiblement pas puisque je n'avais aucune blessure? Avait-il tenté de me faire revenir en me parlant? Je ne savais pas et bien franchement je ne voulais pas le savoir. Je fini par me lancer dans mes explications sur le contrat. Sa réponse me fit faire un petit sourire. Avant que je ne me lance dans les récit de mes trois jours passé en captivité. Parlant lentement et finissant en avouant ce que j'avais réalisé lors de mes réflexions sur le quai. J'avais tellement peur de perdre cet homme que j'avais trop facilement gober ce que son mentor m'avait dit. Il avait trouvé ma faiblesse, ma peur de perdre John. Serrant ma main John prit la parole, mais lorsqu'il parla du coup de poing dans le mur et de l'histoire du frigo, je remontai un regard sur lui. Non il n'était pas comme lui! Il n'était pas comme ça! Il poursuivie cependant en me parlant du fait que maintenant il avait une fille, et qu'il avait joué sur son incapacité à retrouver son ancien mentor. Ce penchant vers moi, il planta son regard dans le mien. Un petit sourire apparut sur mes lèvres en entendant ses paroles.

- Et j'en ferais tout autant pour le loup bougon que tu es. Par ce que tu es MON loup et que je t'aime.

J'allai doucement chercher ses lèvres, l'embrassant tendrement. Ont passa un moment ensemble au calme à simplement discuter avant de rentrer rejoindre les autres. La journée s'écoula lentement et le soir venue, Jessie et moi nous débouchâmes quelques bières... Plusieurs en fait. Tout le monde fini par aller ce coucher excepté elle et moi et les heures et les bières passèrent doucement. Ont rigolait comme deux folle, faisant tout de même attention pour ne pas réveiller les autres.

Jessie - Ça fait du bien de te voir comme ça Byck.

- Heu... Comment?

Jessie - Ben comme ça. Souriante et heureuse. Et lui aussi d'ailleurs.

Je fis un petit sourire à mon amie.

- J'avais l'esprit un peu... Embrumé et blessé.

Jessie - Oui mais là ça va et j'aime te voir avec cette air de gamine espiègle.

Je lui tirai la langue avant de rigoler.

Jessie - Tu savais que Marc est passé au club?

- Quoi? Sérieux? Il voulait quoi?

Jessie - Parler à Ironhorse. Ont lui a dit qu'il avait quitté le club et avant de partir Marc à demander de tes nouvelles.

- Tu te fous de moi? Ça fait des années et ont eux qu'un seul rendez-vous et je l'ai planté en plein milieux.

Jessie - Il ne ta pas oublié faut croire. Au fait je me suis toujours demandé combien de rendez-vous les gars t'avaient organisé avant que tu ne rencontre Hunter?

- Tu sais tu peux l'appeler John ici.

Jessie - Nah, je me suis habitué à Hunter, mais arrête d'éviter ma question et répond.

Je poussai un petit rire avant de répondre en riant.

- Attend, il y a eux Marc, ensuite le notaire super emmerdant à qui j'ai faussé compagnie au bout de 5 minutes, ensuite l'espèce de connard qui ne faisait que parler de lui, après l'avocat, le docteur, et finalement mon préféré le gros pacha à qui j'ai foutu un coup de poing.

Jessie rigola un moment avant de parvenir à poser sa question.

Jessie - Attend et tu n'étais même pas entraîné encore?

- Non, mais il m'avait plaqué contre un mur et m'a embrasser de force le gros dégouttant. C'est ce soir là que j'ai rencontré John.

Jessie - Enfin que tu lui a parler pour la première fois, car tu l'avais vue plusieurs fois avant.

- De loin seulement.

Jessie - Ça ne t'empêchais pas de baver à chaque fois.

Je lui lançai un bouchon en riant.

- Je ne bavais pas bécasse, j'étais intriguée... Et fascinée.

Jessie - À d'autre oui, tu fantasmais carrément sur lui.

- Non... Je... Ha et puis merde, oui il me plaisait beaucoup et à chaque fois j'espérais qu'il me voit. Tu es contente là?

Jessie - Sans même un regard ou une parole pour toi et déjà tu étais sous son charme...

- Va te faire voir Jess...

Rigolant, je terminai ma énième bière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 1 Nov - 0:54

Une capacité qui m'a fait mal... et encore heureux que Jessie ai été là pour m'aider sinon je crois que je serais encore à la supplier de revenir. Enfin c'était passé, elle était là et même s'il avait tenté de la faire devenir dingue... elle était toute là. Je pris même le temps de lui expliquer qu'il avait testé sur divers point et comme il avait réussi à endormir ma méfiance il a été capable d'aller trouver son point faible. Mais je fini par lui dire que je virerais la terre à l'envers juste pour elle car elle était mienne.

 Un baiser plus tard nous discutâmes avant de rentrer et que je mange avant de tomber. La journée s'écoula lentement et je laissai les filles reprendre le temps perdue jusqu'au soir ou je fini par aller me coucher en ayant le vain espoir que Becky viendrait rapidement. J'ai bien vain espoir je savais bien qu'elle ne viendrait pas reprenant le temps perdu. Je somnolais mais comme à chaque fois que je ne la sentais pas collé sur moi je me tournai et retournai dans mon lit. Je fini par pousser un soupir rageur. J'avais pas envie de les déranger mais je fini par me lever et aller à la salle de bain prendre un verre d'eau. Cependant mon geste fut arrêter quand elle énuméra le nombre de rancart que le club avait organisé pour elle.

 - Quel bande de nazes...

 Dis-Je tout bas. J'allais leur dire qu'il était peut-être temps qu'elles aillent au pieu quand j'entendis sis la suite qui me fit figer. Elle m'avait vu? Plus Jessie parlait, plus mon sourire montait. Elle fantasmait sur moi? Je me mordis la lèvres et secouai la tête doucement. Alors là... Je ferais boire Jessie plus souvent moi. Tiens... et si je ne leur faisais pas un tour... Je repris sur moi et me composait une figure disons.... assez irrité avant de me pointer dans le salon. Une fois assuré que j'avais bien ma face des mauvais jours je me pointai dans l'embrasure de la porte en croisant les bras. J'eus en mal fou à tenir mon air en les entendant. Cependant je fini par hausser un sourcils et je les toisai tour à tour.

 - Sérieusement? 

 Je plantai mon regard dans celui de Becky et ensuite dans celui de Jessie.

 -Vous n'avez pas eue votre leçon la dernière fois putin?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 1 Nov - 13:24

La journée et la soirée passa lentement et Jessie et moi reprenions le temps perdue à notre façon. C'est a dire rigolade et beaucoup de bière. Alors que Janes et John étaient allé ce couché, ma copine et moi étions resté dans le salon et profitions de ce petit moment ensemble pour discuter et boire un coup. Les bières défilaient et évidemment les conneries dites aussi. Jessie fini par me demander combien de mec stupides le club m'avaient fait rencontrer pour me caser avec un mec "bien". Tentant d'abord d'éviter la question, je fini par les énumérer en riant. Puis elle me taquina sur le fait que j'avais eux John dans ma ligne de mire bien avant que lui ne me vois. Dieu qu'il m'avait fasciné dès le premier regard posé sur lui. Je crois que inconsciemment je savais déjà que c'était le loup que je recherchais, l'homme qui saurait calmer la furie que j'étais. C'est donc en rigolant que je terminai ma je ne sais combientième bières. Ce fut à ce moment que John fit son apparition, semblant être furax contre nous. Nous figeant toute les deux ont le regarda un long moment tendis qu'il plantait son regard dans le notre à tour de rôle en nous rappelant la dernière fois qu'il nous avait vue ainsi. Enfin là nous étions beaucoup moins affecté, mais... Sans même nous regarder Jessie et moi et c'est lever avant de nous mettre à chanter et danser. "John est fâché hou hou..." Avant d'éclater de rire. Je remontai un regard moqueur dans celui de John.

- Désolé. C'était trop tentant...

Jessie - Beaucoup trop oui.

- Mais heu... Tu as raison ont va ce calmer et aller dormir avant que ça ne dégénère...

Je m'étais permis cette petite moquerie en sachant très bien qu'il ne me donnerait pas d'entrainement maintenant. Je n'avais rien fait depuis mon accident mis à part me défouler sur le sac de frappe donc ce ne serait pas très génial de m'entrainer maintenant.

Jessie - Ouais, de toute façon je dois partir demain en après midi donc ont range et ont va dormir... Promis.

- Quoi tu pars demain?

Je me tournai vers mon amie, le regard surpris.

Jessie - Ben tu vas mieux, vous n'avez plus besoin de moi et il y a plein d'ordinateur qui m'attendent à Waco. Tu sais ses machine que tu aime tellement?

- Jessie, je ne suis pas si terrible...

Jessie - Ouais ses sa, pour aller voir tes courriels et jouer au solitaire, mais pour autre choses...

Je tirai la langue à Jessie avant de me retourner vers John.

- Désolé si ont ta réveillé... Ont range et ont va dormir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 1 Nov - 13:44

J'arrivais toujours à mal dormir quand je ne la sentais pas avec moi. En fait la c'était plutôt leur babillage qui me tirait de mon sommeil léger. Finalement je me levai pour aller boire un verre d'eau en entendant la bande mec " bien" avec lesquels ils avaient tente de la caser. J'allais les voir juste pour aller voir si elles allaient bien mais figeai en entendant Jessie. Vraiment je ferais boire cette fille plus souvent. Je me composai un visage bourru et me pointai dans l'embrasure de la porte. Après leur truc et que visiblement elles se trouvaient drôles, et j'eus in mal de dingue à garder mon air bougon, je les toisai tour à tour. Avec ce que Jessie ajouta j'eus envie d'en savoir plus. Mais Becky s'excusa et me dit qu'elles allaient bientôt se coucher. 

 - Ouais...

 Je tournai les talons et allai à la cuisine et sorti une bouteille que j'avais acheter il y a un moment. Je pris le bouchon et le jetai. Je pris trois verres et retournai au salon et posai la bouteille de Jack sur la table et versai l'alcool dans les verres et m'assied sur un des canapé.

 -J'ai jeté le bouchon... pas le choix...

 Je pris mon verre et en bu une petite gorgée en les regardant.

 - Donc... tu joue au solitaire Lutine... Jessie tu m'explique? 

 Mon regard qui était posé sur Becky se tourna lentement vers Jessie alors que je haussai un sourcil une lueur taquine dans l'oeil. Je sens que cette soirée serait TRÈS intéressante. ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 1 Nov - 15:14

Ont ne s'attendais clairement pas à l'arrivé de John et de son air bourru, mais en nous rappelant la dernière fois ont ne pus s'empêcher d'en rajouter une couche en dansant et chantant. Finissant par s'excuser en riant encore doucement ont lui promis de ce calmer et d'aller dormir après avoir rangé. Je fus cependant un peu surprise et déçue en entendant mon amie dire que de toute façon elle repartait le lendemain. Elle s'en sortie habilement en changeant de sujet et en me taquinant sur le fait que les ordinateurs et moi n'étions pas de bon copains. Finissant par lui tirer la langue, je retournai mon attention sur mon homme en lui disant que j'étais désolé si ont l'avait réveillé et que l'ont allait nous coucher aussitôt le salon rangé. Tournant les talons, il alla à la cuisine. Jessie me jeta un regard avant de commencer à ranger.

Jessie - Tu crois que l'ont a poussé trop loin?

- Non... Enfin j'espère...

Ont ce mis donc à ranger rapidement le salon, ramassant les bouchons lancés et les bouteilles vides. Ont avait presque terminé lorsque John revint dans le salon et posa sur la table trois verres et une bouteille de Jack, versant l'alcool dans les verres. Nous assistant en ne comprenant plus rien, notre regard était braqué sur John qui disait avoir jeté le bouchon, ce qui fit apparaitre un petit sourire en coin sur le visage de Jessie.

Jessie - Il a raison Byck ont à plus le choix.

- Mais...

Jessie - C'est une de TES règles je te rappelle mademoiselle Reeves.

J'éclatai de rire avant de me figer en entendant John demander à Jessie des explications sur le fait que je jouais au solitaire, une lueur taquine traversant son regard.

Jessie - Courriel ou solitaire. Ne la laisse surtout pas faire autre chose sur un ordinateur, si non elle aura tout fait planté en 4 secondes.

- Je ne suis pas si épouvantable...

Jessie me regarda avec un sourire en coin.

Jessie - Bon d'accord 6 secondes...

- Va te faire voir.

Je lui tirai la langue avant de tourner mon regard sur John.

- Je ne comprend rien à ses machine, c'est pas ma faute.

Jessie - Avant même qu'elle ne m'entraine, je faisais ses recherches.

- Jessie est une pro de l'informatique. Une hackeuse hors paire. Et je savais que je pouvais lui faire confiance donc lorsque j'avais des recherches à faire je me tournais vers elle.

Jessie - Sauf lorsqu'il s'agissait de Mia ou de quelqu'un s'en ayant pris au club ou à Hunter. Dans ce cas là, tu a toujours foncé tête baissé.

- Ont ne touche pas à ma famille.

Déjà nos verres ce vidaient et Jessie ce fit un devoir de les remplir. Déjà nous étions affecté par la bière, après cette bouteille ce ne serait certainement pas joli à voir. Cependant cela voudrait probablement dire que Jessie ne partirait pas, ce qui faisait un peu mon affaire. Je n'avais pas assez profité de ma copine, n'étant pas très bien et une journée de plus avec elle me ferait plaisir. Même si cette journée de plus serait probablement difficile à traverser...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 1 Nov - 16:37

J'avais voulu la taquiner et j'avoue qu'à voir leur tête j'avais été pas mal. Surtout la tentative de reprendre leur sérieux. Pendant que j'étais à la cuisine à chercher la bouteille et les verres et je les entendaient marmonner sans vraiment comprendre. Je revins donc au salon et posai la bouteille, versai l'alcool dans les verres et leur dit que j'avais jeter le bouchon. Je parlai donc à Becky alors que je venais d'apprendre que ma belle faisais faire ses recherches par Jessie. D'ailleurs celle-ci ne se fit pas prier pour m'expliquer. Je gardai mon verre dans la main en écoutant leur explication. Bon je ne buvais pas vraiment mais la je voulais vraiment en apprendre plus sur... ben sur elles finalement. Je m'appuyai sur mes genoux et me passai une langue sur les lèvres. 

-  Donc tu m'as fait croire que tu faisais des recherches alors que tu glandais sur un jeu pourri. Mais si un de tes proches était... en danger si je peux dire tu y allais avant même de savoir si c'était dangereux. Intéressant ça...

 Je pris une gorgée mon regard moqueur sur Becky. Je rebaissai le verre et détachai mon regard de Becky pour le tourner vers Jessie. 

 - J'imagine que tu as d'autres trucs à dire sur Becky. Comme ses rancart avec des hommes bien ou... 

 Je retournai le regard vers Becky.

 - De cet homme sur qui elle fantasmait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 1 Nov - 17:09

Déjà notre premier verre à Jessie et à moi ce vidait alors que je commençais à deviner le petit jeu auquel ce prêtait John. Faire parler Jessie... Et malheureusement ma meilleure amie semblait y jouer avec plaisir. S'appuyant sur ses genoux, John résuma ce que Jessie venait de lui apprendre.

- Ouais, ben je n'aurai plus à glander sur ce foutu jeux pourri maintenant que tu sais...

Son regard moqueur sur moi il trempa ses lèvres dans le liquide que contenait son verre avant de poser une question à Jessie, me faisant presque m'étrangler avec ma gorgée. Il prit le temps cependant de tourner son regard vers moi avant de finir ma phrase. Est ce que j'étais assez petite pour entre les coussins du canapés? Je tentai de faire comprendre à Jessie de ce la fermer, mais elle me tira plutôt la langue à son tour avant de ce mettre à parler.

Jessie - Bah, elle est pas sortie qu'avec des gars bien hein. Pour faire enrager les anciens du club elle s'amusait à sortir avec des mecs plutôt louches. Il se nommait comment déjà le type qui t'avait ramené après que l'on t'ai perdue de vue pendant deux jours?

- Je ne vois pas de quoi tu parles...

Jessie - Mais oui tu sais le baraqué méga tatoué, ton premier là. Dave? C'est ça?

Je fermai les yeux de découragement. Elle allait la fermer oui?

- David.

Jessie - Oui ses ça! Et bien mademoiselle avait disparut depuis deux jours, après le premier rancart avec un type bien choisi par les gars du club. Je te jure hein, tout le club était à sa recherche en panique générale. Et voilà que ce gros baraqué pleins de tatouages, viens la porter. Je vais toujours me souvenir du visage du pauvre mec lorsqu'il a compris qu'il ne te reverrait pas...

*Flash back*

David baissa la fenêtre de la porte que je venais de refermer.

- Mais enfin Byck, comment veux-tu que je te rappel si tu ne m'as pas laissé ton numéro?

Moi me retournant avec un sourire moqueur.

- Fait un numéro au hasard.

Les gars du club commençaient à sortir un à un et David leur jeta un regard inquiet avant de finalement partir en semblant plus que déçu. Je poussai un soupire triste, en regardant sa bagnole partir.

- Ses mieux pour toi crois moi...

Affichant un sourire narquois sur mes lèvres, je me tournai vers Charles qui venait de sortir en bouillant de rage.

- Une sortie contre une autre, ses comme ça que sa marche papa.

*Fin du flash back*


- Jessie arrête...

Jessie - Elle a fait des conneries de ce genre après chaque mec supposément bien que le club lui a fait rencontrer. Et pour l'homme sur qui elle fantasmait, disons que chaque fois qu'il était dans les parages ont le savait par les étoiles dans les yeux de Becky.

Je vidai mon verre d'un trait et le remplis à nouveau.

- Jessie, bois plus et parle moins s'il te plait.

Jessie - Mais il veut savoir Becky et ses normal. Phil et moi ont lui a dit d'aller te parler, de forcer une rencontre de plus près ou un truc du genre pour attirer ton attention, mais non, elle préférait resté loin et juste te regarder passer. C'est drôle maintenant que j'y pense, tu n'as plus fréquenter aucun mec après l'avoir vue la première fois... Enfin sauf le dernier connard choisi par le club.

Je voulais fondre dans le canapé, mais faisant comme si de rien était je pris plutôt une longue gorgé de mon verre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 1 Nov - 17:45

Bien qu'elle ai une petite crainte envers moi j'aimais Jessie. Elle était attachante malgré tout. Donc une fois les verres remplis et que j'ai demandé à Jessie de m'expliquer le truc des recherches je résumai le tout en regardant la jeune femme. Je haussai une épaule à la remarque de Becky.

 - Tu pourras faire tout les jeux pourris que tu veux.

 Alors là... si j'avais su que Becky ne connaissait rien en informatique j'aurais commencé par là. Cependant je lui demandai si elle avait pas autre chose à dire sur ses rancart tiens ou cet homme sur qui elle fantasmait. Je me mordis la langue pour éviter un rire mais je le cachai habillement en retournant mon regard vers Jessie.

 -  Vraiment?

 Ainsi ma rouquine jouait avec le feu? En effet il du être horriblement déçu de plus la revoir. Si moi ça m'arrachait le coeur à chaque fois... quoique... Je pouvais aisément imaginé Becky faire ça et inévitablement Ava aussi. Ainsi pour les faire chier elle donnait des rancarts à des mecs louches. Je buvais à petite gorgées mon regard déviant parfois sur Becky. Visiblement elle n'aimait pas que Jessie soit aussi bavarde. Quand elle parla de l'homme sur qui elle fantasmait je tournai mon regard vers Becky. Je haussai un sourcil quand même Phil c'était mis de la partie pour qu'elle vienne me parler.

 - Même Phil t'avait parlé? Avoir su je ne me serais pas contenter de regarder une photo sur un bureau. Le dernier connard devait être celui qui t'a vu avec cette robe rouge non? 

 Je pris une gorgée mon regard s'allumant juste à ce souvenir. J'avalai lentement ma gorgée et tournai le regard vers Jessie en fronçant les sourcils.

 - Hé bien Jessie.... Je suis curieux tu n'as pas fait de recherches pour elle? Mais je suis curieux.... pourquoi elle était si... timide? Tu la connais bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 1 Nov - 23:44

Au moins je n'aurai plus à faire semblant de faire des recherches maintenant qu'il était au courant. Sa réponse me fit cependant échanger un regard moqueur avec Jessie.

- Et si les jeux que je veux faire ne sont pas pourris?

Je tournai un regard complice à John avant de prendre une gorgée et qu'une discussion à mon sujet ne commence entre lui et Jessie qui ce faisait un plaisir de répondre à ses questions. J'avais soudainement envie de disparaître entre les coussins du canapé tellement j'étais mal à l'aise. Ayant vidé mon verre je le remplis à nouveau disant à Jessie de ce taire et de boire, mais non, elle continua, en rajoutant une couche. Je tentai de cacher ma gêne en buvant une longue gorgée de mon verre, avant de hocher la tête à sa question. Je fis un petit sourire en voyant son regard s'allumer au souvenir de notre première rencontre. Il tourna le regard vers Jessie en fronçant les sourcils avant de poser d'autre questions. Je fis signe à Jessie de la fermer mais elle me fit un sourire arrogant avant de retourner son attention sur John.

Jessie - En fait tu es le seul avec qui elle à été aussi timide. Habituellement elle fonçait et comme tu le sais sans doute avait ce quelle voulait. Cela à pas mal toujours été ainsi avec Becky, mais lorsqu'elle t'a vue la première fois elle était... Différente. Je lui ai offert de faire des recherches, mais elle a refusé, disant qu'elle saurait bien un jour ou l'autre ce qui piquait autant sa curiosité chez toi.

*Flash Back*

Jessie - Becky tu écoute ce que je te dis?

- Hein? Ha heu oui oui.

Jessie - Qu'est ce qu'il y a Byck?

Je n'écoutais plus Jessie depuis quelques secondes déjà. Un type était sortie du bureau de mon père et avait attiré mon attention. Mon père était rapidement sortie lui aussi et l'avait arrêter afin de lui parler. Mon regard était depuis braquer sur lui. Grand, sombre, il semblait imposer le respect des autres membres du club, voir même pour certain la peur. En temps normal je me serais trouvé une raison pour aller parler à mon père et attirer l'attention de l'homme, mais là j'étais... Paralysé.

- Tu sais qui il est?

Jessie jeta un coup d'oeil avant de répondre.

Jessie - Si j'ai bien comprit ses l'homme de main que ton père à trouvé pour les trucs délicats à régler. Mais heu... Becky, ont m'a dit de me tenir loin de lui. Que c'était un mec dangereux. Qu'il serait, froid, cruel et sans coeur...

- Je... Non. Je n'en crois pas un mot.

Jessie - Tu veux que je fasse des recherches sur lui?

- Non. Je découvrirai par moi même.


*Fin du flash back*

Jessie - Phil et moi, ont à tenté d'attirer ton attention lorsque tu passais, mais Will venait toujours bloquer la vue sur Becky. Mais tu sais, elle était vraiment mignonne à voir lorsque tu étais dans les parages. Les yeux brillants et les pommettes toute rouges. Une peu comme maintenant.

Jessie avait un plaisir bien évident à répondre aux questions de John tendis que moi ben je buvais mon verre en espérant fondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 2 Nov - 0:20

Elle me surprendra toujours. Elle jouait à des jeux de patience sur l'ordi elle la femme hyperactive. C'était un drôle de contraste qui ne collait pas dans ma tête. Donc... même Phil avait tenté à ce qu'elle vienne au devant. Mais j'aurais fait quoi si elle serait venue me voir? Bah... pas plus que dans le bureau avec Charles et Will autour. Donc quand elle parla du " connard" je relevai la remarque de cette fois ou elle était entré en faisant claquer la porte sur le mur. J'echangeai un regard pétillant avec elle et elle me répondit avec un de ses sourires qui m'aurait fait marcher sur la tête. J'écoutai l'explication de Jessie en regardant Becky qui semblait vouloir disparaître dans le canapé. 

 -Oh! Elle l'a fait savoir à Will. N'est-ce pas Lutine? 

 Oui cette soirée ou elle avait dit qu'elle voulait CE mec alors que je rattachai ma chemise. Elle l'avait eu CE mec comme je voulais CETTE femme. La bouteille arriva à la fin et je remontai mon regard vers les deux femmes. Elles étaient salement amochées. Je fini mon verre en une gorgée et me levai. 

 - Allez on va aller se coucher. Becky, attends-moi je vais aider Jessie et je reviens.

 J'aidai Jessie à se rendre à sa chambre et l'assied sur son lit approchait une poubelle et quittai pour retourner vers Becky.

 - Allez viens la que je te porte mademoiselle Reeves.

 Je la pris dans mes bras et me dirigeai vers la chambre et l'aidai à se dévêtir lentement surtout pour ne pas qu'elle gerbe sur le plancher. Je relevai mon regard vers elle et lui enlevai les cheveux du visage.

 - Cette soirée à été... instructive. 

 Je l'aidai à s'étendre avant de moi-même m'étendre à ses côtés. Elles allaient tellement avoir une gueule de bois le lendemain....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 5 Nov - 13:20

Jessie allait tellement me le payer un de ses jours. Assise sur le canapé, j'avais envie de fondre avec tout ce qu'elle de faisait une joie de raconter à John. Ne disant rien, je buvais mon verre, les joues en feu. Elle allait bien finir par la fermer... La bouteille ce vidait lentement, tendis que des souvenirs de la première fois ou j'avais vue John me revenaient. Je fis simplement un petit sourire en coin en réponse à John lorsqu'il dit que j'avais fini par faire savoir à Will ce que je voulais. Oui, je lui avais fait clairement comprendre. Cependant je me disais que si nous avions eux la paix ce soir là dans ma chabre, la suite n'aurait peut être pas eux lieu. Ou alors peut être que cela aurait été différent... Qui sait ce qui serait alors arrivé. La bouteille enfin terminé, John dit que le moment d'aller au lit était arrivé. Je le laissai aller aider Jessie à ce rendre à son lit et attendis sagement son retour. Je le laissai ensuite me prendre dans ses bras en rigolant doucement.

- Merci mon loup.

Il m'aida ensuite à me dévêtir lentement avant d'enlever les cheveux de mon visage et de me dire son impression de la soirée.

- Mouais... Elle va tellement me le payer un jour ou l'autre... Mais pour le moment je suis mieux de dormir je crois.

John m'aida à m'étendre et aussitôt qu'il fut couché j'allai me blottir contre lui avant de sombrer immédiatement dans le sommeil.

Ce fut un mal de crane incroyable qui me souhaita un bon matin lorsque j'ouvris les yeux le lendemain. À peine les yeux ouvert, que je sortais du lit en courrant, le drap autour de moi, pour me rendre à la salle de bain. Lorsque je fus certaine que tout était sortie, je me relevai lentement et allai me rincer la bouche et me passer de l'eau fraiche dans le visage. Je regardai mon visage pâle dans le miroire.

- Plus jamais mélanger... Message reçue.

Lentement je sortie de la salle de bain et à peine un pas à l'exterrieur de celle-ci fait que Jessie arrivait en courrant pour prendre ma place. Un petit sourire en coin apparut sur mes lèvres. Au moins elle aussi payait pour la soirée de la veille. Ne pas avoir eux ce marteau piqueur dans la tête, je me serait moquer et l'aurait fait un peu plus payer, mais... Non, c'était une mauvaise idée en ce moment. J'allai m'habiller puis allai à la cuisine afin de tenter de boire un café et des cachets pour ce mal de crane.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 5 Nov - 14:01

Si j'avais cru que cette soirée allait être aussi instructive j'aurais rester debout plus longtemps. Néanmoins de savoir qu'elle sortait avec des mecs louches après des rancarts à la con me surprenait... un peu. Cependant qu'elle ai été timide de m'approcher ÇA ça me surprenait. Mais qu'en aurait il été si elle l'avait fait? La suite aurait été la même où non? Enfin toujours est-il que la bouteille arriva à sa fin et à voir le malaise de Becky il était temps qu'on aille rejoindre nos lits. J'aidai donc Jessie surtout pour qu'elle ne se péte pas la figure dans un mur. Et je pris donc ensuite Becky et l'aidai à se dévêtir alors que je lui dis que j'avais trouvé la soirée intéressante. 

 - Je suis pas inquiet. Allez couche toi.

 A peine glisser sous les couvertures elle se colla sur moi et s'endormit. Je me réveillai sur les gazouillis de notre fille et me levai lentement et prit le bébé et alla à la cuisine la mettre dans sa balançoire le temps d'y faire chauffer un biberon et... le café était fait?  Je fronçai les sourcils et j'entendis les verres sur le comptoirs.

 J- Tu peux me dire ce qui c'est passé? 

- Bah... rien Becky et Jessie on parlé...

Elle me pointa les verres et la bouteille vide. Je poussai un soupir et me passai une langue sur les lèvres tentant de camoufler un sourire mais elle le remarqua tout de suite et haussa un sourcil. Je haussai une épaule et prit le biberon et Ava et alla m'asseoir 

J- John... il c'est passé quoi? 

- Disons que j'ai appris de belles choses hier soir. Tu sais que Jessie est bavarde une fois bien imbibée.

J- Je pense que je vais me prendre un café....

 Je lui racontai donc la soirée et ce que j'avais appris alors que Jane me jetai des regards reprobateur. Elle fini par appuyé son menton dans sa main alors que je me levai pour aller faire ma session méditation.

J -Tu sais que je pourrais en dire beaucoup moi aussi John. Et j'ai pas besoin d'alcool.

- Il y a des cachets dans l'armoire. Mets-Les sur la table... Je crois que les filles vont en avoir besoin.

 Je sortis donc de la cuisine et allai m'installer avec Ava entre mes jambes. Bon je n'avais pas tant de choses à remettre en ordre car les souvenirs de la veille revenait. Mais juste un moment tranquille entre papa et fille. Je restai un moment le dos droit alors que Ava battait des bras en babillant. Je fini par la prendre et la mettre face à moi.

- Ne me dis pas que tu seras comme maman incapable de tenir en place?

 Elle me fit le plus beau sourire alors que je la tenais à la hauteur de mes yeux. Cette gamine réussiras à me tourner en bourrique... comme son adorable maman. Je me levai donc et en entrant je via Becky au bout de la table. A voir sa gueule je pinçai les lèvres tentant de camoufler un sourire. 

- Ava je vais t'apprendre ta première règle. Toujours garder le contrôle. 

 Je m'approchai de Becky et lui tendis Ava le temps que j'aille lui faire un café. Je lui posai un café bien fort et m'assied à ses côtés. Jane profitant de se moment pour s'éclipser 

-  Alors? Tu veux autre chose? Parler d'hier? On a peut-être des choses à expliquer? 

Bon oui je me moquait mais... Je trouvais la situation comique comme elle était mal à l'aise la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» crotti et mimi les p'tites souris
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: