Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 26 Oct - 0:33

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 26 Oct - 1:32



 Une fois dans la chambre je la mis sur le lit et allai m'étendre à ses côtés. Bien sur elle vint se coller à moi et je refermai mes bras autour d'elle et à peine un Je t'aime marmonné qu'elle sombra aussitôt. Je sombrai moi-même dans le sommeil rapidement. Ce fût le bruit d'Ava se réveillant qui me fit me lever. Après un biberon donné et que je la recouche je retournai à la chambre pour m'habiller que je la vis couchée sur le dos. Les souvenirs de la veille me revenant je haussai un sourcil et m'avançai ver le lit et descendit doucement la couverture. Je vis sa cicatrice et immédiatement le bout de mes doigts allèrent effleurer celle-ci. Ce souvenir du passé qui avait été éclipsé par la grossesse et qui maintenant revenait. Mais ce n'était plus aussi douloureux qu'au départ. Sans que je m'en aperçoive mon regard resta sur se rond blanc alors que mes doigts continuai deffleurer sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 28 Oct - 22:37



Une fois dans le lit, je me blottis contre John et je sombrai dans le sommeil immédiatement après un je t'aime murmuré.

J'étais roulé en boule, endormie sur le canapé dans le bureau de Charles, bien caché dans la couverture que j'avais amené de ma chambre. Ce fut une main me secouant doucement qui me réveilla.

- Que fais-tu là princesse.

- J'ai fait un cauchemar papa. Je ne veux pas retourner dans mon lit...

- Un cauchemar hein?

Il me fit me relever doucement afin de s'asseoir et que je pose ma tête sur sa cuisse, sa main venant doucement caresser mes cheveux.

- Et si tu me racontais?

- Je courrais dans un champs, des méchant me courraient après. Ils voulaient me faire du mal. Ils ont fini par m'attraper lorsque j'étais dans le milieu du champs et tu sais ce qui est arrivé papa?

- Qu'est ce qui est arrivé princesse?

- Un gros loup noir est arrivé et à fait fuir tous les méchant. Après il est venue me voir et s'est couché à côté de moi. Il était tout doux et très gentil papa.

- Donc ce n'était pas temps un cauchemar si le loup te protégeait et était gentil.

- Oui par ce que des chasseurs sont arrivé et ont voulu faire du mal au loup. Je me suis réveillé quand ils ont attaqué le loup.

- Je vois... Mais tu sais ma chérie, ce n'était qu'un rêve et en fait les loups ne sont pas si gentil que ça. La plupart du temps ils sont mauvais et méchants. Une princesse devrait plutôt rêver d'un gentil prince non?

La petite fille que j'étais alors, ce redressa pour regarder son père droit dans les yeux.

- Non papa. Les princes ne pensent qu'à gouverner et ne sont pas tous gentils. Les loups eux sont fidèle, ils sont loyaux et protecteur. C'est bien mieux que les princes...

- Becky, les princes ne pensent pas tous qu'à gouverner.

- Oui, ils ont tellement de choses à faire qu'ils n'ont pas beaucoup de temps à accorder à leur princesse. Les loups eux se préoccupent de leur partenaires et font tout pour qu'elles soient bien.

- Les loups vivent en meute ma princesse, eux aussi doivent s'occuper des autres...

- Pas tous papa! il y a les loups solitaire. Ceux qui vivent seule et ne veulent avoir à leur côtés que leur louve.

- Becky...

Me levant, je plantai mon regard dans celui de Charles, les poings sur les hanches.

- Non papa! et tu sais quoi? Quand je serai grande, ce ne sera pas avec un prince que je vais me marier, mais avec un loup!

Sur quoi j'attrapai ma couverture et sortie de la pièce sous le regard surpris de Charles.


Ouvrant les yeux dans notre chambre noir, je relevai le regard sur John. Un petit sourire apparaissant sur mes lèvres. Même enfant, je savais que je n'étais pas faite pour un homme ordinaire. Pas étonnant que personne d'autre que ce loup n'ai sus avoir mon coeur... Je fini par me rendormir au bout d'un moment. Je ne m'en aperçue même pas lorsque John quitta le lit, ne me réveillant que lorsque je sentie les doigts de mon homme effleurer ma peau sur mes côtes. Ouvrant les yeux, je regardai un moment John qui doucement caressait ma cicatrice, son regard posé sur elle. Il y avait longtemps qu'il ne c'était pas arrêté à ce souvenir laisser sur ma peau. Depuis le début de ma grossesse en fait...

- Ça faisait longtemps... Est ce que ça va mon loup?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 0:00

J'aimais ces moments aussi intense qu'empreint d'amour. Je l'avais porté jusqu'au lit pour finalement m'endormir aussi rapidement qu'elle. Dormir collé contre elle, la tenir entre mes bras était toujours réconfortant et apaisant. D'ailleurs quand Ava se réveilla je peinait à sortir de ses bras. Je me glissai donc hors du lit et allai donner le biberon à Ava et bien sur lui raconter la suite de notre histoire à moi et sa mère. Quand je le vis les paupières lourde je la couchai et l'emmaillotai le plus possible. Je retournai à la chambre pour m'habiller et se fut en la voyant sur le dos,  alors qu'elle avait à peine bougé, que les souvenirs de la veille remonta. Je retournai dans le lit baissant la couverture et que mon regard tomba sur cette cicatrice, ce souvenir du passé. Cet éclat qui a chaque fois remuait ce sentiment de culpabilité. Cependant ce matin je me rendis compte qu'il y a un moment que je ne l'avais même plus touché. Mon regard resta sur cette cicatrice qui a chaque fois je me disais que c'était ma faute, que je n'avais pas été si rapide. Que ce soir-là la peur que si je restais près d'elle j'allais la tuer. Oui maintenant avec le recul je sais que c'était stupide de croire que je la mettais en danger... ça arrivais dans notre monde. 

Combien de temps je restai ainsi je ne le sais pas mais la voix endormie de Becky me fit remonter le regard vers elle. Je restai un moment à la regarder ma main finissant par s'immobiliser. 

 - Ça va. En effet ça faisait longtemps....

 Je remontai à elle non sans la faire frissonner un peu et allai prendre ses lèvres doucement mon pouce allant caresser sa cicatrice. Je la relâchai et me tint à quelques centimètres de ses lèvres. 

 - Ah ce que je comprends ça te manquait...mais... j'ai d'autres projet en tête en ce moment.

 Et noui revoilà répartit pour un deuxième round jusqu'à ce que je m'écroule à ses côtés le coeur me claquant et le souffle court. Je restai un long moment à ses côtés jouant avec ses doigts et lui disant que je devais aller au pub mais ne bougeant pas plus. Après une grosse heure je m'extirpai de ses bras pour une douche rapide et m'habillai. Quand j'arrivai la plupart des employés était déjà là. Je filai à mon bureau et Lucio entra en refermant la porte.

L- Tu as trouvé ce qui te tracassais?

- Non et j'ai beau vérifier le commanditaire est bon et il est reglo. C'est un habitué de Becky mais... Je ne comprends pas pourquoi il l'aurait envoyé sur un contrat de traite de femmes.

L- Mais c'est con envoyé une femme sur un truc aussi dangereux...

- Je sais... c'est ça que je ne comprends pas.

L- Tu veux que je demande a quelqu'un? Tu sais toi et l'informatique poussé...

 Je remontai un regard noir sur lui alors qu'il haussa les épaules. 

 - Ouais... si tu trouve quelqu'un de  discret et efficace.

L- Ça peut prendre un momet tu le sais...

- Je paierais.

 Il fallait que je trouve ce qui me mettait la puce à l'oreille depuis son accident. Je fis mon quart et revint tard le soir encore une fois. J'entrai donc dans la maison silencieusement pour éviter de réveiller tout le monde. Mais un voix basse, la voix de Becky se faisait entendre et je m'avançai pour aller la voir quand je compris qu'elle parlai à Ava. Je m'appuyai donc sur le mur du couloir et écoutai donc ce qu'elle disait à notre adorable bébé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 0:35

Il y avait longtemps maintenant que John ne c'était pas arrêté à ma cicatrice. Cette cicatrice empreinte de souvenir douloureux que je préférais oublier, mais qui représentais tout de même notre passé, ce que nous étions devenue et ce que nous étions prêt à faire l'un pour l'autre. Je le regardai un moment, tendis que son regard restait rivé sur ce petit point blanc et que ses doigts le caressait doucement. Finissant par parler, son regard vint rencontrer le mien avant qu'il ne s'immobilise. Remontant sur moi en prenant le temps de me faire frissonner, il vint chercher mes lèvres doucement, son pouce caressant ma cicatrice. Je répondis d'un petit sourire à sa phrase avant que nous repartions pour u second round sous les couvertures.

Le coeur me débattant et le souffle court, j'allai me blottir contre lui une fois notre partie d'amour terminé. Ont passa une heure au moins, blottis ensemble dans le lit à simplement profiter du moment avant qu'il ne finisse par ce lever et ce préparer pour aller travailler. La journée passa lentement et le soir venue, je profitai d'une petit moment avec ma fille alors qu'elle prenait son dernier biberon pour la nuit. Je regardais ses grands yeux tendis qu'elle prenait buvait lentement son lait.

- Tu sais ma puce, il y a une très grande différence entre un prince et un loup? Un jour, tu auras à choisir ce que tu veux. Dans les deux camps, il y en a des gentils et des méchants. Ton arrière grand-mère à choisie un loup tout comme ta maman. Ta grand-mère elle à choisie tout d'abord un prince, mais malheureusement celui-ci ne faisait pas partie des gentils et elle c'est finalement elle aussi tournée vers un loup.

Je parlais d'une voix douce, chuchotant presque tendis que les grands yeux noirs de ma fille me fixait.

- Le choix t'appartiendra ma chérie, mais tu vas devoir comprendre la différence entre les deux. Le gentil prince va te chouchouter, te donner tout ce que tu désires et te procureras une petite vie bien tranquille. Le loup lui, te feras vivre de grandes aventures. Il te protégeras contre tout ce qui pourrait te faire du mal. Il ne te donneras pas tout ce que tu veux, mais plutôt tout ce dont tu as besoin. Il te seras toujours loyal et fidèle et ce même si parfois il lui faut prendre des décisions un peu étrange voir même idiotes parfois, ce sera toujours pour ton bien qu'il le fera.

Je lui fis un petit sourire en voyant ses yeux endormis.

- Ce sera à toi de faire ton choix, mais si tu as un peu de Calahan en toi, je sais déjà ce que tu décideras. Ta maman à su très jeune ce quelle voulait. Peut être toi aussi tu feras ce rêve qui te fera prendre ce chemin, mais soit certaine d'une chose ma belle. Peut importe le choix que tu fera, je t'aimerai toujours de tout mon coeur et ton papa aussi.

Je la déposai doucement dans son petit lit et la couvrit comme il faut, un petit sourire apparaissant sur mes lèvres en voyant son petit pied en dehors de la couverture. Je sortie ensuite de la chambre pour arriver nez à nez avec John.

- Bonsoir mon loup.

J'allai doucement chercher ses lèvres ma main ce posant sur son torse.

- Là ses toi qui espionne mes moments mère filles.

Un petit sourire en coin je restai le visage près du sien, mon regard plongé dans la noirceur du sien, me rappelant le grand loup noir qui était venue à mon secoure dans ce rêve de petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 1:08

J'étais bien, je ne voulais pas aller travailler mais en même temps le pub était un peu le seul endroit tranquille ou je pouvais faire les recherches que j'avais besoin. Après avoir réussi à me sortir du lit et quitter la maison, je parlais un moment avec Lucio pour finalement qu'il me trouve quelqu'un qui saurait pousser un peu plus les recherches qui me tracassait. Je fis donc ma journée et je revins plis tard que d'habitude. En fait j'espérais que Ava dorme ainsi je pourrais simplement relaxer un peu et aller dormir avec ma tout belle et profiter de sa chaleur. Mais j'entrais pour éviter de réveiller tout le monde j'entendis Becky parler, et sérieusement... elle parlait à qui a cette heure? Ce fût en avançant dans le couloir que je compris qu'elle parla à Ava. Je m'appuyai sur le mur et croisai les bras pour écouter ce qu'elle disait. Je tais attentif et écoutai l'explication de la différence entre un prince et un loup. Finalement... Les femmes de ce club aimait les hommes un peu sauvage, solitaire qui avait des allures de je m'en fous mais qui au fond ferait tout pour que cette femme soit bien, heureuse. Je me passai une langue sur les lèvres quand elle dit qu'un loup lui fera vivre de grandes aventures. Ouais... ça en frais d'aventure on en avait eu notre lot et ce parfois même séparés. Callahan? Ça sortait d'où ça?  Mais personnellement... si je me.fit à mon intuition... il était pas né celui qui réussirais à dompter cette boule de caractère qu'es Ava. Et si c'était le contraire cette fois? Que se soit elle la louve? Mais j'étais plutôt D'accord avec elle. Peut importe qui elle choisiras je vais l'aimer tout autant.... et encore il faudra qu'il montre patte blanche...et qu'il soit assez bien pour Ava.

 - Bonsoir.

 Je répondis à son baiser et serrai sa main sur mon torse.

- J'avoue que... Je regrette pas d'avoir écouté. Donc tu aimes les aventures?

 Je vis son regard dans le mien légèrement différent. Comme si il y avait un truc qui l'avait fait allumé sur cette explication. Je chassai la mèche de son front.

 - Et qu'est-ce qui a amener cette explication à notre boule de perfection? Et... Callahan? C'est pas Reeves ton nom?

 Je la gardai collé à moi et bien sur je ne parlais pas trop fort pour éviter une crise de larmes level boss de notre fille
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 1:33

Toute la journée, mon rêve m'avait trotté dans la tête, aussi une fois au calme, ma fille dans mes bras je lui expliquai la différence entre un prince et un loup. Ce n'est qu'en sortant de la chambre que je vis que mon homme écoutait. j'allai donc le saluer dans un doux baiser.

- C'est plutôt qu'une vie tranquille m’ennuierait.

Je lui fis un petit sourire tendis qu'il chassait la mèche rebelle qui allait revenir sous peu sur mon front. Lorsqu'il posa ses question en chuchotant presque, je lui fis un doux sourire.

- Un souvenir qui m'est revenue cette nuit. Je devais avoir 7 ou 8 ans et j'avais rêvés que je me faisais pourchasser et qu'un gros loup noir venait à mon secoure pour ensuite que des chasseurs ne vienne s'en prendre à lui. S'en est suivie d'une dispute entre Charles et moi sur la différence entre les princes et les loups.

J'allai doucement chercher ses lèvres avant de continuer.

- Finalement j'avais raison. J'ai bien fini avec un loup solitaire.

Je plongeai dans son regard un long moment sachant qu'il attendait la réponse à son autre question.

- Pour Calahan et bien ses le nom de ma mère. Mon nom complet est Beck...

Je fronçai les sourcils un moment en m'interrompant. Nous avions dit plus de cachotteries, plus de secret... Je fini par pousser un petit soupire avant de reprendre la parole.

- Rébecca Calahan Reeves... Mais s'il te plait ne m'appelle pas comme ça.

Je baissai le regard quelques secondes. Dieu que je détestais ce prénom...

- Ma mère et Will voulaient me nom Becky, mais probablement juste pour faire du mal à Will, Charles en a décidé autrement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 2:13

C'était pas espionner c'était... bah oui finalement c'était espionner. Mais j'avoue que j'avais pas détester ça en fait. Donc je lui dis qu'elle avait donc envie d'aventure et depuis le temps que je la connaissais... j'étais bien CE mec qu'elle voulait. Un regard et nos destins étaient scellés. 

 - Je l'ai su dès la première fois ou je t'ai vu tu sais. La première fois ou j'ai compris qu'ils voulaient que tu ai un homme ordinaire. A cette seconde j'ai pensé " Personne ne pourra dompté cette furie."

Enfin... personne sauf moi et même encore il.arrivait qu'elle fasse à sa tête et que ben... elle me fasse chier mais au fond, je ne voudrais pas d'autre femme qu'elle. Quand je lui demandai d'où venait cette explication j'écoutais attentivement et Étrangement ke vis une frappante ressemblance avec moi et elle. Je la regardai tendrement finissant par passer un bras à sa taille et répondre à son doux baiser.

 - Parce que tu as été la seule à me dompter

 J'attendis l'explication du reste de ma question mais fronçai les sourcils légèrement quand elle s'interrompit. Cependant à son expression je compris qu'elle n'aimait pas ça. 

 - C'est joli Rebecca. Mais pour moi tu seras toujours Becky. Mais est-ce que ma belle princesse voudrait venir prendre une douche avec son loup solitaire?

 J'appuyai ma demande en allant poser ma main au bas de son dos. 

 Les jours suivants étaient partagé entre moment entre nous, Ava et mon boulot. Elle reprenait du mieux et j'avais bon espoir qu'elle retrouve la mémoire complète. Donc un jour de congé j'étais debout tôt et comme il faisait beau je décidai de m'occuper d'Ava pour laisser Becky prendre un peu de repos. Ça c'était sans compter la visite de Jane qui venait faire quelques examens sur Ava s'assurer que tout allait bien et prendre des nouvelles de Becky. Quand Becky se leva je relevai un regard totalement amoureux et fou d'elle. Si Jane n'étais pas là... même encore engourdie de sommeil elle était magnifique. Mais c'était sans compter qu'il n'y avait plus de lait et que j'avais totalement oublié d'aller en acheter la veille.

 - Ah merde... j'ai oublié... 

 Mais elle décida d'y aller. En fait ça ne prendrait pas des siècles non plus alors je la laissai aller pendant que je parlai avec Jane alors que Ava était dans sa balançoire son regard noir se posant à la fois sur Jane pour revenir à moi.

 J-Plus elle grandi plus elle ressemble à Becky.

 - Même le caractère c'est fou.

 Jane me regarda un léger sourire en coin. 

- Quoi?

J- Et tu vas me faire croire que le fait qu'elle soit régler comme une horloge c'est Becky aussi?

 - Je... euh...

 Ouais.... ça... c'était moi. Je ne pouvais malheureusement pas le nier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 3:15

Tout bas, presque dans un murmure, je répondis à John. Jamais une vie tranquille m'aurait comblé, m'aurait rendue heureuse et ça il l'avait vite compris.

- Mis à part un loup...

Je lui racontai ensuite la raison de ce que je venais de dire à notre fille. Depuis toute petite je l'avais attendue, j'avais attendue ce loup qui me prendrait avec lui. Ensuite je fini par lui révéler mon nom complet, lui demandant de ne pas m'appeler ainsi. Je fis ensuite un petit sourire à sa réponse et alla prendre ses lèvres avec envie à sa demande, frissonnant et me raidissant légèrement lorsque sa main se posa dans le bas de mon dos.

Les jours coulèrent lentement, partagé entre des moments avec John, avec Ava ou encore à danser dans cette pièce que j'aimais temps. La mémoire me revenait peu à peu et malgré les quelques trous qui restaient à combler, je me sentais quand même assez bien. Ce matin là donc je me levai pour trouver John avec Janes qui venait examiner Ava. Un doux sourire apparut sur mes lèvres en voyant le regard de John. En sachant que John avait oublié d'acheter du lait, je lui dis de ne pas s'en faire que j'allais y aller. Une petite marche me ferait du bien. Je pris donc une douche rapide, puis partie pour aller chercher le lait. J'étais presque revenue à la maison lorsque je sentis quelque chose me piquer à la base du cou. Je n'eux même pas le temps de réagir que déjà la noirceur m'enveloppait et que mes jambes se dérobaient sous moi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 4:38

Enfin le calme et la paix et je coulais des jours heureux avec elle. Puis pouvais-je demander mieux? Elle était belle à m'en faire perdre la tête, souriante comme jamais et un regard de sa part et je devenais mou comme de la guenille. Ce matin-là Jane était venu faire ses examens de routine et quand Becky passa sous mon regard je lui jetai un regard amoureux me rappelant que j'avais oublié d'acheter du lait la veille. Elle quitta donc non sans que j'ai un regard pour elle. Bien sur ceci n'échappa pas à Jane qui me fit remarquer que "j'étais fou d'elle". Elle resta donc et comme je n'avais pas entendu sa moto partir je déduisis qu'elle devait y être allé à pied. Après un moment je levai un regard vers l'horloge et froncai des sourcils. Ça lui prenait du temps pour une simple course. Mais bon elle avait peut-être décidée d'acheter plus de choses qui sait. Après près d'une heure je tambourinais la table alors que Jane tentait de me calmer. C'était inutile... il y a un truc qui ne tournai pas rond. Plus la journée avançait plus je devenais paquet de nerfs. Je décidai de faire une promenade peut-être que je la trouverais en revenant et elle se fouterait de ma gueule. Je sortis donc et je vis la boite au lettre ouverte. Une lettre dépassant je la pris et finalement ça s'avéra une simple feuille pliée.

  Un grand chasseur saura-t-il trouver une rouquine?

 Je m'agrippai à la boite au lettre sentant mon coeur arrêter de battre. Elle avait été enlevée! L'air était pris dans mes poumons et mes jambes en coton. Qui m'en voulait à se point? Beaucoup trop de monde pour ne mettre qu'un nom. Je revins, je ne sus comment, à la cuisine pâle comme un linge. Jane se leva et je lui tendis la lettre comme j'étais entré Ava se fit entendre. Je me dirigeai vers elle et la prit contre moi lui promettant de retrouver sa mère. Je demandai à Jane de m'apporter mon ordi. Une fois ouvert devant moi je me demandai ou commencer à chercher. 

 La première journée je tapotant tout ses contrats et mis à part celui qui m'enervait tout était en règle. Jane avais fini par prendre Ava et réussir à la calmer. 

 - John, tu dois manger...

-J'ai pas faim...

-Et comment tu vas la ramener sinon?

 Je voulais m'arracher les cheveux tellement j'étais fou de panique. Qui l'avais enlevé? Qu'est-ce qu'on lui ferait subir? Quand je la retrouverais? J'avais fini par m'endormir, dieu sait comment, la tête sur la table tellement j'étais épuisé. La deuxième journée fut pire et les pleurs d'Ava ne diminuaient pas mais Jane avait une touche magique avec elle. Mais encore la rien. J'étais entrain de devenir fou! Je décidai d'aller au sous-sol et me défouler pour tenter de remettre de l'ordre. La journée s'écoula alors que je ne trouvais rien. Pas une trace, pas même un putin d'indice. Inutile de dire que je dormis très mal. Ce fût au milieu de la troisième journée alors que je mangeai lentement et un mal de crâne à force de chercher que Lucio passa la porte en trombe.

 - Hunt.... c'était pas le commanditaire de Becky.

 - Quoi?

- Le contrat de Becky. C'était pas son commanditaire... il c'est fait usurper son identité...

 Il me glissa la feuille et je la tirai à moi lentement cette idée de contrat à mille lieux de mes préoccupations du moment. Je parcouru la feuille lentement et lentement je me redressai en voyant le nom. Je sentis mon corps se tendre, mes muscles se raidir et mes prunelles devinrent tellement enflammé de colère que Jane osa à peine parler. Je relevai un regard vers Lucio.

 - Dis-moi que c'est une farce...

 - Euh...non... le hacker est fiable et...

 - Cette fois c'est entre moi et lui.

 Je me levai d'un bond, pris une douche rapide et prit un temps de malade pour m'habiller et préparer mon sac. Quand je revins je vis Jane la feuille entre les mains qui remonta un regard apeuré vers moi. Une fois que j'eus remercier Lucio il deguerpi pour s'occuper du pub.

 -John tu ne sais même pas...

 - Je sais où il peut être. Ça je suis certain qu'il a pas changé.

- John... tu sais comment il peut être dangereux...

 Je plantai un regard dans le sien.

 -Je le suis encore plus.

 

En arrivant près d'elle je la vis totalement absente. Putin.... doucement j'enlevai l'aiguille de son bras en lui parlant sachant que c'était un peu peine perdue dans ce moment là. J'allai l'installer dans la voiture après m'avoir debarasser des preuves et la caméra sur le siège arrière de la voiture je revins à la maison et entrai et direction la chambre. Il fallait que je m'occupe d'elle,  que je la.fasse revenir à moi comme je le faisais. Elle allait revenir, elle le faisait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 11:38

J'étais allé me renfermer dans ma tête et encore plus profond que jamais. Les paroles de ce vieil homme résonnant encore dans ma tête. Il m'avait parlé de tellement de choses, me demandant souvent si j'avais de la chance en jouant à la roulette russe avec moi. Avais-je de la chance au final?Non pas en ce moment. Aussi je devais maintenant me protéger, car si ce que ce vieux choques avait dit était vrai, cette fois personne ne viendrait m'aider. Cette fois il me laisserait là bas...

J'entrai dans mon sanctuaire. Ce lieu ou personne ne me retrouverait puisqu'il n'existait plus. Refermant la porte je la dérouillais derrière moi. Je ne devais pas revenir, je ne voulais pas savoir ce que cet homme allait me faire subir. J'étais furieuse contre John. Il n'avait pas fait de recherches, il n'avait même pas tenter de savoir qui m'en voulait et à cause de ça, je me retrouvais ligoter à ce lit et maintenant cette pourriture me faisait dieu sait quoi. Me retournant, je me figeai. Une femme ce tenait debout au centre de la pièce et me souriait. Je connaissais ce visage, je ne pouvais pas ne pas le reconnaître...

- Maman?

Ava - Bonjour Becky.

Je la regardai un long moment, les larmes me montant aux yeux avant de me jeter dans ses bras et de pleurer.

Ava - Ça va aller ma puce, calme toi.

Au bout d'un long moment, j'entendis vaguement la voix de John me parvenir de très loin et me figeai dans les bras de ma mère.

Ava - Tu veux y aller ma chérie?

Je secouai la tête, la serrant un peu plus fort.

- Pas maintenant... Il... Il n'a rien fait avant. Il...

Ava - Calme toi. Viens ont va aller discuter princesse.

Les jours passèrent et je ne bougeai pas de ma cachette. Parfois la voix de John ce faisait entendre, mais je ne bougeai pas rageant contre lui d'avoir mis aussi longtemps avant de venir me chercher, avant de régler le problème. Un soir alors que j'étais couché sur le canapé, la tête sur les cuisses de ma mère la voix de John ce fit à nouveau entendre, mais elle semblait... Différente.

Ava - Tu es certaine que tu ne veux pas aller le trouver Becky, il ne t'a pas lâché depuis ton arrivé.

- Il n'avait qu'à faire en sorte que cela n'arrive pas.

Ava - Peut être qu'il avait une plus grande priorité ma puce.

J'entendais la voix de John et ceci me tordait le coeur.

- Comme?

Ava - Faire en sorte de te retrouver. S'occuper de toi. Il a peut être fait des recherches sans que tu ne le sache ou encore engagé quelqu'un pour les faire. Tu sais, c'est un loup ma chérie et les loups ne parlent peut être pas beaucoup mais ils agissent et souvent avec la plus grande discrétion.

Je me redressai et regardai ma mère. Elle ce leva doucement et prit ma main. Me levant je la suivie jusqu'à la porte qu'elle entre ouvrit lentement.

Ava - Écoute au moins ce qu'il a à dire.

Soupirant, je m'adossai au mur et écoutai la voix de John.


Jessie avait décidé d'aller voir sa mentor. Elle passait dans le coin de toute façon, peut être pourrait elle donner un coup de main au chasseur sur le passé de la rouquine. Lorsqu'elle toqua à la porte et que ce fut Janes qui lui répondit elle su immédiatement que quelque chose n'allait pas en voyant son regard. Après une brève discussion, elle comprit et décida de rester pour aider. Les jours passaient cependant et Becky ne revenait pas. Un soir alors que la jeune femme était dans la cuisine, Hunter entra, plus las, plus triste et plus perdue que jamais. Elle le regarda un long moment avant de s'asseoir face à lui en soupirant.

- Tu... Tu lui à parlé tout ce temps Hunter, mais...

Elle ce mordit la lèvre inférieur un moment, hésitant à poursuivre et l'offusquer.

- Mais as-tu vraiment tout dit ce qui pourrait la faire revenir?

Elle baissa les yeux un moment.

- Je sais que ça semble con, mais as-tu parler en mettant ton orgueil, ton égaux et tout ça de côté. Lui dire ce que tu penses vraiment, ce que tu ressent et tout ça. C'est peut être ça dont Becky à besoin en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 12:58

J'avais été l'arracher aux griffes de mon ancien mentor. Celui qui m'avait prit sous son aile pour mieux faire voir ensuite son esprit fourbe, sournois. Je l'avais installer dans la voiture et pendant tout le chemin je lui parlais. Je lui disait que j'étais là, qu'elle était en sûreté, qu'elle pouvait revenir que tout irait bien maintenant. Je l'installaI dans la chambre après lui avoir mis des vêtements confortable. Je lui pris le visage en lui demandant de me regarder mais son regard... Je senti comme un coup au ventre. Elle ne me répondait pas, elle ne tourna même pas ses prunelles dans les miennes. Je passai le reste de la journée allonger à ses côtés à lui parler doucement en prenant sa main. Même dans la soirée Jane tentait de me tirer de ses côtés mais je refusai de bouger. Le lendemain en ouvrant les yeux je me forçai à me lever en entendant Ava hurler sa vie. Je lui donnai son biberon et sorti avec elle et m'assied sur une chaise. Je la pris contre moi silencieux mais au moins elle ne pleurait plus têtant son petit poing.

 -Maman va revenir princesse louve. Je vais la faire revenir je te le promets.

 Je restai un moment avec elle puisant ma force dans ce petit corps chaud qui était totalement dépendante de nous. Après un rapide déjeuner je confiai Ava à Jane et retournai auprès de Becky. Je tentais de la faire manger mais rien à faire. Je dus appeler Ben comme Jane ne s'y connaissait pas trop. Il installa donc un soluté le plus doucement possible en parlant doucement mais encore la...aucune réaction. 

B- Je vais expliquer à Jane comment faire Hunter. Prends soin d'elle D'accord? 

 Les jours se suivaient et malgré tout ce que je pouvais dire elle ne revenait pas. Je deprimais de jour en jour et je mangeais peu malgré les efforts de Jane à me faire avaler ne serait-ce qu'une soupe. Jessie était ici voulant prendre de ses nouvelles et resta quand elle apprit l'état de la jeune femme. Elle tenta de se faire rassurante mais je voyais mon cauchemar se réaliser et sérieusement je flippais totalement. J'entendais presque Ava me hurler " Qu'elle en avait rien à foutre de nous" je refusais d'abandonner, de laisser tomber. L'ancien m'avait dit de m'assurer qu'elle ne se déconnecte pas alors qu'elle était fâché après moi. J'avais beau chercher je ne trouvais pas. Une semaine.... une longue et épuisante semaine ou à chaque jour mon coeur semblait se détruire. Je me trainai à la cuisine et me laissai tomber dans une chaise alors qu'une tasse fumante se glissa sous mon nez. Je me pris la tête entre les mains regardant le noir de mon café. Je lui avais tout dis, je ne trouvais plus quoi dire ou faire de plus. J'avais posé ma main sur mon torse, je lui avais dit que j'étais à elle, qu'elle m'avait promis de ne pas me laisser seul et qu'elle allait me revenir mais rien ne faisait. Je pouvais dire quoi de plus? Je relevai la tête quand Jessie me parla. Je me redressai en fronçant les sourcils.

 - Qu'est-ce que tu crois? 

 Je l'avais dit un peu sèchement. Non mais merde! C'était pas la première fois qu'elle était déconnectée... enfin cette fois ça serait plus long c'est tout elle me reviendrait elle le faisait toujours. J'écoutai ce que la jeune femme me dit gardant mon regard dans le sien. Elle savait que je l'aimait, que j'étais à elle pour l'éternité, que.... que je ne me voyais pas sans elle. Je me levai d'un bond frustrée qu'elle ai pas trouvé mieux comme conseil.

 - Elle sait tout ça!  Elle est furax contre moi et je sais même pas pour...

 La caméra! Je sorti et allai la chercher. Avec tout ça j'avais complètement oublié ça! J'allai m'isoler et écouter ce qu'il avait filmer en surveillant Becky. Il fallait que je vois quand elle avait été plus loin dans sa tête. Quand je le vis J'arrêtai la caméra et allai directement à la chambre.

 J- Il vient de trouver le déclencheur...

 Jane tourna la tête vers Jessie et lui tapota la main avec un petit sourire maternel. J'entrai dans la chambre et allai m'allonger à ses côté doucement et mis ma main dans la sienne et remontai mon regard à son visage.

 - Becky, je... j'ai tout dis ce que je dis d'habitude mais ça ne fonctionne pas. Mais...tu sais je ne t'ai jamais rien caché. Pour Isabella tu sais que c'était beaucoup plus que ce qu'il a dit. Je ne suis pas ce qu'il a dit, si tu prends la peine
.. tu sais que je t'ai toujours appartenu. Pas une femme n'a réussi à m'approcher d'aussi prêt. Je t'aime a un point que je ne trouve pas les mots. J'ai besoin de toi comme de l'air que je respire. Tu es ma moitié. Tu es l'air,  le soleil que j'ai besoin pour me guider. 

 Je serrai sa main doucement alors que je serrai des lèvres et roulai d'une épaule. 

 - Becky, jamais je ne te laisser tomber. J'ai cru devenir fou à vouloir te chercher. Je n'avais plus de repères je... j'étais perdu et tu n'étais pas là...

 Je sentais une boule dans la gorge et les larmes me piquer les yeux. Merde j'allais pas chialer non?

 - J'aurais dû te parler que je tentais de faire des recherches mais je ne voulais pas que tu crois que c'était un truc pourri pour que je te pique. Je prenais soin de toi mais aussitôt que j'avais une minute je sautais sur mon ordi. Je te jure ma princesse.

 Je collai ma tête à la sienne fermant les yeux alors que je sentis les larmes s'échapper de mes yeux. J'étais fatigué, épuisé et je puisais mes dernières forces. Je gardais sa main dans la mienne mon corps collé au sien et je humaines l'odeur de sa peau.

 -J'aurais dû demander à d'autre avant... j'aurais dû t'en parler avant... Je t'aime ma princesse de tout mon coeur et je suis désolé... tellement Desolé Becky... pardonne-moi Lutine...

 Je pleurais mais je tentais de le faire le plus discret possible. Des pleurs emmeler de Desolé et de Pardon. Je nouai mes doigts autour des siens. Le sommeil, l'épuisement eu raison de moi alors je m'endormis sur ma ritournelle et les larmes roulant sur mes joues. J'aimais cette femme à me brûler le coeur. J'avais besoin d'elle à un point que les mots ne se trouvait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 13:46

Je passai plusieurs jours enfermé dans ma tête, racontant tout à ma mère et tentant de me retrouver, tentant de calmer cette fureur. Je racontais tout, tout ce qui avait pus m'arriver depuis... Depuis toujours en fait et étrangement je n'avais plus vraiment de trous de mémoire. Je lui parlai de la dispute avec Charles sur les princes et les loups.

- Je crois que je me suis trompé. Les loups ne sont peut être pas aussi loyal que je le croyais finalement... crois-tu que j'aurais eux une meilleure vie avec un prince?

Ma mère me regarda un long moment avant de répondre.

Ava - Tu serais encore seule aujourd'hui Becky. Les femmes de notre famille ne sont pas fait pour un prince. Nous avons besoin d'un homme au caractère fort, d'un homme qui saura nous freiner et nous comprendre. Toi et moi sommes la preuve que l'ont peut mener un club de motard à la baguette donc imagine un petit prince de rien du tout. Et... J'ai tenter ma chance avec un prince avant de rencontrer un loup et regarde ce qui est arrivé...

- Je l'aime tellement maman, mais je... Je ne comprend plus. Je suis tellement en colère...

Ava - Si tout serait rose et parfait Becky, ce ne serait pas un loup...

Ceci fut une des nombreuses discussion qui avait eux lieu avec elle. J'avais le coeur lourd chaque fois que j'entendais sa voix filtrer jusqu'à moi, mais la rage qui bouillait en moi m'empêchait de revenir. Jusqu'au jour ou ma mère entre ouvrit la porte et me demanda d'écouter. Adossé au mur j'écoutai les mots dit d'une voix étranglé, désespéré. Chaque mot me rentrait dedans, me serrant le coeur comme jamais. Lentement, tendis qu'il me répétait être désolé après m'avoir dit avoir fait des recherches me donnant la raison pour laquelle il ne m'avait rien dit, je me laissai glisser contre le mur. Des larmes glissaient sur mes joues, alors que ma mère ce mettait à genou devant moi une fois que John arrêta de parler.

Ava - C'est ton choix ma puce, mais tu est une Reeves ET une Calahan deux tête de mule qui lorsqu'ils aiment le font de tout leur coeur jusqu'à ce perdre et qui ferait tout pour l'être aimé.

- Et si...

Ava - Arrête Becky. Tu n'as pas a avoir peur, il t'attend et souffre plus que jamais, tu veux vraiment le laisser comme ça?

- Non.

Jamais je ne l'avais entendue parler avec cette voix. Jamais il ne semblait avoir été dans cette état. Lentement je me levai et serra ma mère dans mes bras.

- Tout cela n'est pas vrai hein? Je veux dire... Ce n'est pas vraiment toi?

Ava - J'ai toujours été avec toi Becky et je le serai toujours. Disons juste que ton subconscient à du trouver un moyen de t'aider.

- Je préfère croire que c'est réellement toi...

Lentement je sortie de mon sanctuaire et après un soupire je revins doucement à la réalité.



J'eu de la difficulté à reprendre le contrôle, comme si j'avais été partie tellement longtemps que quelque chose me bloquait un peu. Ou peut être étais ce ma peur... Lorsque je sus que j'étais bien de retour, je tournai doucement la tête et regardai le visage de John, le coeur me tordant en voyant ses joues humides. Le plus doucement du monde je me tournai face à lui en grimaçant. Je laissai ma main dans la sienne et de l'autre j'allai doucement essuyer sa joue.

- Je t'aime aussi mon loup et moi aussi je suis désolé...

J'avais parlé tout bas, ma gorge me brulant, probablement du au fait de ne pas avoir parler depuis... Depuis combien de temps en fait? Je regardai John, le coeur serré de le voir ainsi, d'être partie assez longtemps pour le déboussoler au point qu'il en pleure...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 14:37

J'étais fatigué, je dormais peu et mal et sans compter Ava qui pleurait à fendre l'âme. Je sais que je pouvais compter sur Jane mais souvent elle me l'a planta dans les bras me disant qu'elle avait besoin d'un de ses parents. A chaque fois je lui promettais de lui faire revenir sa mère, à chaque fois je lui disais que je ne lâcherais pas. Je n'avais pas envie de faire de mon cauchemar une réalité. Quoique... Je pense que j'étais en plein dedans. J'étais pâle comme un linge et ce jour-là Jessie me dit de m'ouvrir un peu plus de mettre orgueil et égo de côté. Je sais que je lui avais répondu bête et sèchement mais quand je réalisai que je n'avais même pas regarder la vidéo je me ruai sur elle et m'assied sur le bout de ma chaise. Je retournai donc vers elle et tentait de lui ouvrir une partie de mon coeur. Je n'en pouvais plus, j'étais fatigué et épuisé de ce fait de ne plus la sentir me prit le restant de mes forces et je laissai échapper des larmes de peine, de douleur et d'un douloureux échec tout en lui répétant comment j'étais désolé. Je fini par m'endormir en pleurant ma main noué à la sienne. L'épuisement eut raison de moi et je sombrai dans cette noirceur bienfaitrice ou je ne sentais plus rien ou je ne pensais plus rien. Je sentis qu'on essuyais ma joue et je bougeai un peu comme si ce geste aussi doux fut-il me rassurait. Je crus entendre une voix, toute petite, douce. Je marmonnai un simple " Pas ta faute" ne reprenant pas contact avec le réel trop épuisé que j'étais. 

  Une jeune femme de presque 20 ans tournoyais dans sa jolie robe un sourire aux lèvres. Avant que son regard remonte au mien.

 - Papa elle est magnifique!

 -  Elle te va très bien.

 - Tu l'as garder tout ce temps?

- Oui c'est la robe que ta mère portait quand je l'ai sorti ici la première fois.

 Ava vint serrer mon noeud papillon et posa les mains sur mon torse. Un magnifique sourire éclairait son visage de poupée. 

 - Je vais en prendre soin. Je te promet. Tu vas voir maman ce soir non?

 -Je t'ai promis de te la ramener Ava. Tu sais que je respecte toujours mes promesses.

 - Je sais papa loup. Quand tu auras parlé avec elle. Je peux la voir seule? Elle est là  papa. Ta princesse est revenue

 Je fronçai des sourcils une seconde ne comprenant pas trop.

 - Ton coeur bat plus vite, je le sens dans ma main. Elle t'attends papa....


 Je luttais pour rester au pays des rêves. J'étais bien la non? Je n'avais pas de casse-tête, je n'étais pas épuisé. Cependant je sentais un regard sur moi c'est ce qui me fit battre des paupières.  J'étais un peu perdu et je croisai rapidement le regard de Becky. 

 - Bonjour Lutine...

 Je fermai les yeux m'étirer un peu mais stoppai mes gestes et ouvrit les yeux de surprise. Attend... qui l'avait tourné? Je plantai mon regard dans le sien le fouillant longuement. 

 - Becky?

 Je serrai mes doigts dans les siens attendant voir si elle y répondait. Quand j'eus ma réponse je sentis mon coeur partir au galop. Je gardais le regard dans le sien encore surpris de la revoir avec moi. J'allais plaquer mes lèvres sur les siennes lui faisant savoir comment elle m'avait manqué simplement avec un baiser passionné. Je la relâchai à bout de souffle, le coeur me cognant dans la poitrine. 

- Je suis désolé ma princesse.... tellement désolé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 16:04

J'avais eux de la difficulté à revenir.Un mélange de peur face à ce qui m'attendait, de tristesse de devoir quitter ma mère et encore un peu de frustration me retenant malgré moi.Je fini cependant par reprendre le dessus et me reconnecter à la réalité. ournant la tête, je regardai John un long moment avant de me tourner en grimaçant et à aller essuyer sa joue de ma main libre. J'aurais presque eux envie de sourire en l'entendant marmoner que ce n'était pas ma faute. Avec lui, ce n'était jamais de ma faute, je n'étais jamais coupable de rien. Mais c'était un peu la même chose de mon côté non? C'était la faute à la vie, la faute des autres, la faute à pas de chance, la faute de la situation ou du manque de communication entre nous... Longtemps je le laissai dormir, le regardant simplement. J'avais l'impression d'avoir du papier sablé dans la gorge et le moindre mouvement me faisait souffrir, mais je ne le réveillai pas. John marmona dans son sommeil et je compris qu'il rêvait d'Ava, qu'il parlait avec elle. Il parla de robe et d'une promesse de me ramener. J'écoutai, le regard sur son visage, le laissant aller au bout de son rêve. Lorsqu'il ce réveilla, en me disant bonjour, je ne répondis pas, gardant simplement mon regard dans le sien. Il commença à s'éirr mais stoppa dans son geste en plantant un regard surpris dans le mien. Ses doigts serrèrent les mien, geste auquel je répondis faiblement, tendis qu'une larme roula doucement sur ma joue. Son regard surpris resta encore un moment dans le mien avant que ses lèvres ne viennent ce plaquer sur les miennes dans un baiser passionné, auquel je répondis. Me relâchant alors que le souffle nous manquait, il me dit à nouveau être désolé. Je lui fis un minuscule sourire triste en secouant la tête, mon regard restant dans le sien.

- Désolé... Il m'a eu...

Ma voi était rauque et ma gorge me faisait souffrir, mais je voulais encore lui dire quelque chose. C'était presque vital que je lui dise. Mon regard dans le sien, je bougeai lentement une main que j'allai glisser sur sa joue.

- Je t'aime aussi mon loup... De tout mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 16:58

J'avais marmonné un simple "Pas te faute" ne sachant pas vraiment le pourquoi cette voix s'excusai. Après tout, j'étais endormi et j'avais pas envie de me réveiller. Surtout que je voyais ma fille dans la robe de sa mère avec le même sourire, les même étoiles dans les yeux. Elle était splendide! Si vraiment elle ressemblait à ça plus vieille... bah il était pas né le petit con qui lui brisera le coeur. Je fini par émerger du sommeil lançant un vague Bonjour en fermant les yeux pour m'étirer et stopper mes gestes. Elle était là! Elle m'était revenue! Je serrai mes doigts dans sa main et je ne peux dire combien mes muscles se detendirent d'un coup, que mon coeur retrouva son rythme effréné. J'allais plaquer mes lèvres sur les siennes essuyant sa joue doucement alors que je m'excusai une nouvelle fois. Et à son tour de s'excuser. A croire que c'était un concours à savoir qui s'excuserait le plus possible.

 - Il t'a eu en lâche.

 Pauvre amour sa voix était rauque mais elle parlait quand même. Lentement sa main bougea et se posa sur ma joue et aussitôt je fermai les yeux la tempête prenant une pause finalement. J'ouvris les yeux quand j'entendis le dernier bout de sa phrase. Elle m'avait entendue? Réfugié loin dans sa tête elle m'avait entendue?

 -Tu as...Attends! Je vais te chercher un truc à boire... et à manger. Tu bouges pas.

 Je me levai rapidement et pris un plateau et mis café,  eau et quélues trucs à manger tout ça sous le regard des deux femmes dans la cuisine. Je posai le plateau sur une des table de chevet. 

 -Allez viens que je t'asseoi confortablement. 

 Je l'aidai en mettant une montagne d'oreiller dans son dos et je croisai son regard. Ava... Je lui avais promis... Je lui fis signe du doigt d'attendre une seconde. Je retournai à la balançoire et prit doucement Ava qui dormait. Jane me tendis un biberon réchauffé me disant qu'elle se réveillerait dans quelques minutes. Je revins à la chambre et fermai la porte. Je posai la petite sur le lit et tendit un verre d'eau à Becky. 

 - Je lui ai promis que je te ramènerais. 

 Je remontai le regard vers elle lentement me rappelant l'ensemble de la vidéo. Il avait tout déformé les faits de ma vie pour la faire douter de moi. 

 - Becky... pour ce qu'il a dit sur mon père.... Je... c'est vrai. Il battait ma mère et moi quand ses deals ne fonctionnait pas. Mais jamais je ne ferais ça. Oui il a déjà.... forcer ma mère aussi et ça aussi je te jure que je ne le ferais jamais. Je... j'essaie très fort de ne pas lui ressembler, jamais.

 Je pris une main entre les miennes et gardai mon regard dans le sien.
 
 -Tu m'as entendu? Je veux dire... la ou tu etais?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 18:07

J'avais beau avoir mal, je me devais de lui dire que je l'aimais aussi. Répétant les mots qu'il avait dit. Ouvrant les yeux qu'il avaient fermé au contact de ma main contre sa joue, il me regarda semblant surpris. Je lui fis un doux sourire et le laissai sortir de la pièce en me disant que même si je le voulais je serais bien incapable de bouger. Seule dans la chambre, le silence me sembla devenir pesant et une panique sourde me prit peu à peu, les souvenir de ses longues heures passé dans le noir et le silence me gagnant. Lorsque John fini par revenir, je poussai un petit soupire de soulagement. Posant un plateau sur la table de chevet, il m'aida à m'asseoir. Bougeant le plus lentement du monde je coopérai en grimaçant et en retenant quelques gémissements de douleur. Mon corps entier semblait vouloir me faire payer le fait d'être resté couché sans bouger aussi longtemps. Une montagne d'oreillers derrière moi, je me plaçai avec son aise le plus confortablement possible avant qu'il ne me fasse signe du doigt d'attendre et de sortir de la pièce, me laissant à nouveau seul dans le silence. Revenant dans la chambre avec Ava et un biberon, il referma la porte et posa la petite sur le lit avant de me tendre un verre d'eau. Lentement j'obligeai mon bras à ce lever pour prendre le verre alors qu'il me disait avoir promis à notre fille qu'il me ramenerait.Je le regardai un petit moment avant de lui faire un minuscule sourire. Ne pas parler maintenant, cela serait trop long et douloureux... Je fini par prendre une petite gorgée d'eau que je peinais à avaler avant qu'il ne commence à parler de ce que m'avait dit Peter. Il avait donc écouter la vidéo... Je soupirai en levant lentement ma main libre pour l'arrêter.

- Je sais mon loup... Tu n'es pas comme lui.

Prenant ma main entre les siennes, son regard restait plongé dans le mien. Je parvins à prendre difficilement une autre gorgée d'eau avant de lui tendre doucement le verre. Souriant à sa question.

- Oui, la détresse dans ta voix... Je n'avais pas le choix d'écouter.

Je baissai le regard sur la petite qui me fixait du regard et fit un petit sourire.

- Maman est là Ava... Papa l'à ramené.

Je remontai le regard dans celui de John et serrai doucement la main sous la mienne.

- Excuse moi d'être partie aussi longtemps.


Dans la cuisine, Jessie regarda John faire le plateau sans rien dire. Elle ce sentait mal depuis qu'elle lui avait parlé. Une fois qu'elle le vit prendre Ava et retourner à leur chambre sans un mot, elle soupira. Son amie était revenue, elle pouvait donc partir. Hors de question quelle reste ici et ce fasse à nouveau envoyer prommener. Elle avait du prendre tout son courage pour parler franchemant à John et pour ce que ça avait donné... Ce levant doucement elle rangea les choses que John avait sortie pour préparer le plateau et tout ce qui trainait dans la cuisine et fit un petit sourire à Janes.

- Ont a plus besoin de moi ici donc je vais y aller...

Elle mourait d'envie de voir sa mentor, sa meilleure amie, mais elle ne se sentait plus le courage de confronter le chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 18:45

Je voulais qu'elle soit confortable, bien, et je sais que j'aurais une avalanche de questions et de réponses comme j'aurais un millions d'explications à lui donner. J'étais donc sorti pour faire un plateau à Becky pour qu'elle boive et mange un peu et j'allai prendre ma fille et prit le biberon. Je lui tendis donc un verre d'eau et lui expliquai que je ne voulais pas être comme mon père,  je faisais des efforts de malade pour être différent. 

 - Tu me rassure Lutine.

 Je lui demandai si elle m'avait vie entendue de la ou elle était. Sa réponse me fit hocher la tête lentement et je ne trouvais rien à répondre. Enfin.... rien d'intelligent. Elle parla à Ava qui venait d'ouvrir ses grand yeux noir et je lui tendit le biberon et la mis sur elle. Je savais qu'elle ne pouvais pas la prendre mais au moins comme ça sur ses jambes elle pourrait lui donner son biberon.

 -Je lui ai dis que je tenais toujours mes promesses. 

 Je relevai le regard quand elle s'excusa d'être partie aussi longtemps. Je haussai une épaule. 

 - Tu es la c'est ce qui est important. Si ça n'avait pas été de....

 Je me redressai et me levai d'un bond en lui disant que je revenais vite. Je sorti de la chambre comme Jessie allai quitter.

 - Jessie! Attends! 

 J'allai la voir et avalai difficilement en mettant mes mains dans mes poches. 

 - Si tu allais la voir. Je sais qu'elle serait contente... puis c'est un peu le devoir d'un protégé de voir si son mentor se porte bien non? 

 Je la laissai passer avant de l'arrêter à nouveau en me passant une langue sur les lèvres et lui dire un "merci" bien senti. Jane me regarda avant de me faire asseoir devant un sandwich.

 -Elle était très inquiète tu sais.

- J'ai oublié de vous dire qu'elle...

- On l'a su la seconde ou tu as déboulé dans la cuisine. Quand elle sera seule j'irais lui enlever le soluté et appeler Ben. Il était pâle comme la mort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 20:08

Je lui devais des explications tout comme j'avais des questions, mais pour le moment, je ne voulais pas trop parler... N'y bouger d'ailleurs... N'y même quoi que ce soit d'autre. Je ne voulais que me détendre ou du moins essayer. Je me sentais sur le qui vive, mes muscles étaient raides et endoloris et ma gorge me brulait à la moindre parole. Cependant lorsque John ce mit à me parler de on père et à me dire qu'il faisait tout pour ne pas lui ressembler je levai doucement la main, lui disant que je savais et qu'il n'était pas comme ça. Je lui confirmai que j'avais bien entendue ce qu'il avait dit, gardant pour moi que ma mère, ou mon subconscient, m'y avait forcé. cela emmènerait trop de questions et je devrais parler encore plus. Pas maintenant, plus tard... Peut être. Voyant que notre fille me regardait, je lui parlai doucement lui disant que papa m'avait ramené. Je lui fis un petit sourire, gardant à nouveau pour moi mes pensés pour moi. Remettant à plus tard la discussion. Il posa doucement Ava sur mes jambes et me donna le biberon afin que je lui donne. Le regardant, je lui dis être désolé d'avoir été partie aussi longtemps. Je lui avais dit que jamais je ne partirais bien longtemps, que je ne pouvais pas voir ce qui ferait en sorte que je ne revienne pas et voilà que ça m'avait pété à la gueule. Il me répondit, mais s'interrompit au milieu de sa phrase en ce levant d'un bond et me disant qu'il reviendrait rapidement. Je le regardai sortir de la chambre, surprise avant de tourner mon regard sur Ava.

- Ça t'embête si maman ne parle pas beaucoup?

Je regardai longuement ma fille boire son biberon, un petit sourire flottant sur mes lèvres. Je ne relevai le regard de sur Ava que lorsque la porte s'ouvrit.

Jessie voulait quitter la grande villa avant que le chasseur ne sorte de la chambre. Elle se mourrait d'envie de voir sa mentor qu'elle n'avait pas vue depuis beaucoup trop longtemps maintenant, mais elle ne voulait pas ce refaire envoyer promener non plus. Étrangement la jeune femme avait été blessé par la réaction du chasseur, chose qui arrivait rarement chez elle. En temps normal elle s'en aurait tout simplement balancé, mais là... Peut être était ce du à la fatigue et à l'inquiétude qu'elle avait ressentie pour sa meilleure amie. Quoi qu'il en soit elle n'aimait pas ça et préférait partir que d'attendre et de ce faire jeter à la porte ou de ce faire encore envoyer balader. Après avoir ramasser la cuisine, elle ramassa son sac qu'elle gardait toujours prêt et prit ce dirigea vers la porte après avoir glisser un mot d'au revoir à la marraine de Becky. Elle tentait de faire comme si de rien était devant elle, mais cela devenait pénible aussi avait-elle hate d'être partie. Ce fut la voix du chasseur qui l'arrêta alors qu'elle allait sortir de la cuisine. Retenant un soupire elle ce tourna vers lui, tentant de cacher ce qu'elle ressentait.

Jessie - Oui?

La jeune femme regarda un moment le copain de son amie avant de hocher la tête. Elle posa son sac dans un coin ou il ne serait pas dans les jambes de quelqu'un et passa près de John pour sortir lorsqu'il l'arrêta pour la remercier. Surprise, elle le releva son regard dans le sien et chercha à voir s'il ne ce foutait pas d'elle.

Jessie - C'est aussi le devoir de la plus jeune d'aider au mieux les plus vieux lorsqu'ils ne vont pas bien.

Elle lui fit un petit sourire avant de filer vers la chambre de son amie. Elle venait alors de réaliser ce qui l'avait autant blessé. Malgré le fait qu'il lui fasse encore un peu peur parfois et malgré son air bourru, la jeune femme considérait autant le chasseur que Becky comme un membre de sa famille, chose qu'elle avait toujours été incapable de faire avec la plupart des membres du club. Jessie ouvrit la porte de la chambre doucement et entra. Son regard alla immédiatement ce planter dans celui de Becky.

Becky - Ça va t'inquiète...

Jessie - Menteuse.

Elle voyais bien que sa copine était très loin d'aller bien. Elle s'avança lentement dans la pièce et alla s'asseoir auprès d'elle.

Jessie - Tu veux en parler?

Becky - Je... Non pas pour le moment.

De toute façon que pouvait bien dire la rouquine? que désormais elle aurait peur du noir et de la lumière? Qu'elle allait maintenant craindre le silence complet et le bruit trop fort? Non c'était complètement débile. Jessie la regarda un long moment, avant de soupirer.

Jessie - Comme tu veux Byck, mais tu devras en parler un jour ou l'autre.

Becky baissa les yeux un moment sur Ava avant de se mordre la lèvre.

Becky - Ça faisait combien de temps?

Jessie - Que tu es partie? une semaine environ.

Becky ne posa pas plus de questions que ça, ne faisant que soupirer en entendant la réponse. Jessie passa encore un moment avec Becky, l'aidant à faire le rot de la petite avant de sortir de la pièce. Elle alla directement à la cuisine et regarda le chasseur un moment.

Jessie - Elle ne va pas bien Hunter. Elle... Elle semble sur les nerfs comme pas possible. Je ne sais pas ce qu'il lui a fait et bien franchement je ne veux pas le savoir, mais ça l'a marqué. Veille sur elle le chasseur...

Elle regarda son sac un moment hésitante.

Jessie - As-tu encore besoin de moi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 21:24

Elle avait la voix rauque et enrouée donc je tentais de ne pas trop la faire parler. Mais je me devais de lui dire que ce qu'il avait déformé sur mon père était à mille lieux de moi et quebje m'efforçais de ne pas lui ressembler et jamais même. Elle m'arrêta me disant qu'elle le savait. En gris que je n'avais pas à me justifier. Notre regard se porta sur Ava qui avait ouvert les yeux sans faire de bruit et je lui dis que je lui avais promis de la faire revenir. Quand elle s'excusa de son absence je lui dis qu'elle était la mais me rappelai que Jessie était la. Que c'était un grâce à elle si je l'avais fait revenir à moi. De ce fait je sortis rapidement et arrêtait Jessie sur le pas de la porte et lui dit un merci bien chaleureux. A sa phrase je baissai le regard en me mordant les joues étouffant un petit gloussement. Elle avait pas tort. Je m'assied donc et mangeai en parlant un peu avec Jane. Elle me disant comment la petite était agitée pendant l'absence de Becky. De la garder avec nous pour que le lien être elle et Ava se fasse bien et solide comme le lien entre Becky état moi l'était. J'étais à finir une tasse de café quand Jessie revint à la cuisine. Une main sur l'épaule Jane disparut enlever le soluté de Becky. Je relevai le regard vers la jeune femme. Je pris un longue inspiration une main se serrant sur mon jeans. 

 - Je vais m'assurer qu'elle redevienne celle qu'elle était Jessie.

 Je me levai comme si le poids du monde pesait sur mes épaules. Je relevai le regard vers elle.

 - Si tu veux rester, tu es Bienvenue.  Mais si tu préfère t'en aller je vais comprendre et je peux te donner des nouvelles régulièrement. 

 Jane revint avec le soluté et me jeta un regard inquiet. Je m'excusai auprès des deux femmes avant de stopper dans le couloir.

 - Jessie, si tu reste il y a une chambre d'ami et déjà toutes prête. Tu peux poser ton bagage là.

 Je lui fis un signe de tête et disparut dans la chambre ou j'entrai doucement en voyant Becky nerveuse et Ava qui dormait paisiblement. Je m'assied doucement sur le lit et relevai un regard vers elle.

 - Je sais ce qu'il a fait je ne te le cacherais pas. J'ai tout vu et tout entendu. Je sais que je vais avoir des choses avoir expliquer et ça ne me dérange pas. Pour le moment, je veux que tu profite simplement de la tranquillité.

 Je me rapprochai d'elle m'asseyant à ses côtés Ava endormie sur elle. Je collai mon front à sa tête et fermai le yeux alors qu'elle était avec nous deux. Je me redressai lentement et déposai un bisou sur sa tempe.

 - On est que tout les trois et Ava dormira avec nous jusqu'à ce que tu me dise qu'elle doive aller dans son lit. Tu en penses quoi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 29 Oct - 23:09

Jessie n'aimais pas du tout l'état dans lequel était sa copine. Aussi lorsqu'elle sortie de la chambre après avoir bavardé un peu avec elle, enfin plus elle qui parlait et Becky qui répondait par des faux sourires ou des hochements de tête, elle parla un peu à Hunter. Becky était nerveuse et ont aurait dit qu'elle était en état de choc postromatique. Jessie fut tenté pendant un moment de demander à Hunter ce qui était arrivé, mais changea d'idée. Becky allait lui en parler si elle le voulait. Elle demanda plutôt s'il avait encore besoin d'elle. Elle fit un petit sourire à la réponse du chasseur comme la soigneuse revenait elle aussi avec un regard inquiet. Il allait rejoindre la rouquine lorsqu'il montra une chambre à Jessie, alors qu'il allait entrer dans sa chambre la jeune femme prit la parole.

- Hunter?... Merci.

Elle prit son sac et alla le poser dans la chambre. Elle allait s'assurer que tout le monde allait bien et filer un coup de main au copain de sa meilleure amie avant de repartir.

Dans la chambre, je regardais ma fille terminer son biberon, n'ayant posé qu'une question à Jessie avant de changer de sujet. Je la laissai parler, ne répondant que par des sourire factice et des hochement de tête. J'étais heureuse de la revoir, vraiment, mais en ce moment je ne me sentais pas de taille à affronter les gens. Une fois le rot de la petite fait, Jessie sortie de la chambre, me laissant seule avec Ava qui me regardait avec les yeux lourd de sommeil.

- Comme je te disais... Il y a des méchant des deux cotés... Et ta maman vien de rencontrer... Son premier loup méchant.

Je soupirai en secouant la tête afin de chasser ce qui s'y passait. Maintenant que j'étais sortie de ma tête, j'étais nerveuse, les muscles tendus prêts à réagir à la moindre menace. Tendus, mais aussi douloureux. C'était normal après le nombres de jours que je venais de passer sans bouger... En plus des nombreuses heures dans une noirceur et un silence absolut, suivie d'autant d'heure dans un bruit infernal et des lumière me flashant dans les yeux, pour ensuite me faire stresser en jouant je ne sais combien de temps à la roulette russe tout en tentant de me jouer dans la tête... À nouveau la porte s'ouvrit et mon regard croisa celui de Janes. Ils y avait combien de gens dans cette foutue baraque qui allaient débarquer dans ma chambre les uns après les autres? Je tentai de faire un sourire à Janes comme au autre, mais plus ça allait et moins j'en était capable. Avec douceur Janes enleva l'aiguille de mon bras avant de me regarder.

- Ça va... Merci.

Janes sortie et peut après la voix de John ce fit entendre dans le couloir me faisant sursauter. Mon regard resta rivé sur la petite qui c'était endormie sur mes cuisses, mon pousse dans sa petite main. John entra dans la chambre et vint s'asseoir doucement sur le lit. Lorsqu'il me dit savoir ce que son mentor m'avait fait, qu'il avait tout vue et tout entendue je fermai les yeux en soupirant. Cependant, la suite me fit les ouvrir et le regarder. Il ce rapprocha de moi, venant ce placer à mes côtés et colla son front à ma tête avant de venir déposer un baiser sur ma tempe.

- Ça me va...

Lentement, je pris le verre d'eau sur la table de chevet. Je n'avais toujours pas touché ni au café ni à la nourriture. Je n'avais pas faim, n'y soif d’ailleurs, j'avais juste... Mal à la gorge et dans le corps. Après avoir difficilement avalé une petite gorgée d'eau, je regardai John.

- Pour le moment je ne veux savoir qu'une chose... J'ai été captive combien de temps?

Je voulais savoir combien de temps il m'avait torturé sans même me toucher. Combien de temps avais-je été dans le noir? Combien de temps dans le bruit? Et combien de temps il avais joué avec moi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 30 Oct - 1:24

Je voulais simplement être tranquille avec elle et la calmer. Je m'étais donc glisser lentement à ses côtés étant franc avec elle. J'avais vu la vidéo, j'avais entendu ce qu'il avait dit et je m'attendais à ce qu'elle ai milles questions et j'étais prêt à y répondre même si je devrais fouiller dans des partie de ma vie que je n'aimerais pas. Mais si c'était pour qu'elle aille mieux alors j'étais prêt à le faire. Je lui proposai que Ava dorme avec nous jusqu'à ce qu'elle me dise d'aller la porter dans son lit. Pour le moment je crois que nous avions besoin de  notre cocon familial sans plus. 

  - Parfait alors  ma princesse et la princesse louve dormirons ensemble. On va être bien que tout les trois dans notre monde.

 Je ne voulais pas déranger Ava qui dormait bien. Sa main refermer sur le pouce de Becky. Quand elle me demanda combien de temps elle avait été captive je baissai la tête en regardant mes mains.

 - Trois jours. Tu as été trois jours entre ses mains. 

 Je restais ainsi silencieux et répondant à ses questions quand elle en avait. Je tentais de la détendre mais pas grand chose ne faisait. Je connaissais Becky, soit elle ne voulait pas en parler soit.... soit elle ne savait pas ou caser tout ça et je penchais beaucoup pour la deuxième. Donc le soir venu, et une inième tentative pour qu'elle mange, je décidai d'aller prendre un bain avec elle. Je déposai Ava dans sa couchette le temps qu'on soit dans le bain. Je pris donc Becky et l'apportai au bain et la dévêti et avec beaucoup de précaution je la plongeai dans l'eau chaude avant de me dévêtir à mon tour et allai la rejoindre et me plaçai devant elle pour la savonner et la masser un peu.

 - Tu es très tendue mais un petit massage et des exercices et dans quelques jours tu n'auras plus mal.

 Je massai ses bras, ses cuisses, ses mollet qui semblaient se détendre lentement. Je remontai mon regard dans le sien et prit son visage entre mes mains et caressai ses joues. Doucement j'allai l'embrasser. Car malgré tout j'étais content de l'avoir entre mes bras saine... et sauve? Enfin présente. ..j'espère. J'allais dans son dos pour masser ses épaules cherchant quoi dire pour la faire réagir ou parler du moins.

 - C'est Lucio qui m'a aidé pour mes recherches. Le contrat que tu as eu, c'était lui qui avait pris l'identité. Il a dû pensé que se soit moi qui irait...mais c'était mal connaître ma princesse.

 Je tentais vraiment au mieux de la détendre. Mais il y avait un truc qu'elle ne me disait pas. Elle était trop silencieuse, trop tranquille. Après un long bain ou l'eau se refoidissait je fini par l'aider à sortir du bain, lui mettre un chandail dont elle aimait se revêtir et redirection le lit pour une nuit de sommeil. Je l'aidai à s'étendre et m'étendit à ses côtés et fermai les lumieres. Cependant je ne la senti pas bouger pour venir prendre sa place. Je posai une main sur son bras mais le petit cri et surtout le sursaut qu'elle fit me fit ouvrir ma lampe. 

- Becky? Lutine, regarde-moi, calme toi. Ça va je suis la... il n'y a rien qui va arriver ici. 

 Je me rapprochai doucement et posai ma main sur sa joue mon regard dans le sien et prit une main pour la poser sur mon torse. Je ne la lâchai pas du regard.

 -Ça va. Je suis la...calme-toi. On dormira la lumière allumée il n'y a pas de problème D'accord? Il n'y a rien de mal qui va de passer ici. 

 Je restai immobile ainsi. Sa main sur moi, là mienne sur sa.joue que je caressai doucement simplement pour la calmer et qu'elle tente de bien dormir....enfin je l'espérais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 30 Oct - 13:54

Mon pouce dans la petite main de Ava, je ne voulais rien. Seulement tenter de me détendre et ne plus penser à rien. La proposition de John fit donc parfaitement mon affaire, juste nous trois dans notre petite bulle. Après avoir avalé difficilement une gorgée d'eau, je tournai mon regard vers John et lui demandai combien de temps j'avais été faite captive. Baissant la tête, il regarda ses mains avant de me répondre.

- Trois jours...

J'avais murmuré, me parlant à moi même. donc je devais avoir été un peu plus de 24h dans le silence et la noirceur et presque autant de temps dans le bruit et la lumière aveuglante avant qu'il ne vienne jouer avec moi. M'affaiblir l'esprit avant de tenter de me jouer dans la tête... Je devais avouer qu'il avait bien réussi. La journée passa lentement, sans que je ne sois capable d'avaler autre chose que quelques petites gorgée d'eau. La plupart du temps, le silence régnait dans la pièce tendis que je tentais de me détendre dans notre petit cocon. Je ne voulais pas parler de tout ce qui tourbillonnait dans ma tête, je voulais simplement... Être là. Être dans cette chambre avec les deux personnes les plus cher à mon coeur, rien de plus. Après avoir refusé à nouveau de manger, John alla porter Ava dans sa couchette et m'emmena dans la salle de bain. Je me laissai faire sagement, le laissant me dévêtir et me plonger doucement dans l'eau chaude. Enlevant ses vêtements, il vint me rejoindre dans l'eau et commença à me savonner et me masser.

- J'espère...

Lentement il parvint à faire ce détendre un peu mes muscles en les massant. Finissant par remonter son regard dans le mien, il vint prendre mon visage caressant mes joue avant de venir m'embrasser doucement. Il vint ensuite ce placer dans mon dos et me massa les épaules. Lorsque sa voix ce fit entendre, m'expliquant comment son mentor avait procédé je secouais la tête doucement.

- Il me connaissait très bien. Il me voulait pour te faire souffrir.

Juste en parler ainsi me fit me raidir légèrement. J'avais l'impression d'avoir un poids immense qui m'écrasait. Je ne savais pas comment je devais gérer ce que j'avais vécu et dieu que je n'avais pas envie d'en parler. Pour la première fois de notre vie, John parlait beaucoup plus que moi, tentant de me détendre, de me faire parler ou réagir, mais je ne voulais pas, pas maintenant. L'eau refroidissant lentement, il m'aida à sortir du bain et me mis un de ses chandail avant que l'ont ne retourne dans le lit. J'étais exténué, comme si je venais de passer une journée à courir. Une fois sous les couvertures, j'allais aller me blottir contre lui lorsqu'il ferma la lumière, nous faisant tomber dans l'obscurité. Aussitôt la panique me paralysa. Couché sur le dos, mon souffle ce coupa un moment avant de devenir saccadé. Mes doigts ce crispèrent dans les draps tendis que tout mes muscles ce raidissait. Je sursautai violement en poussant un petit cri lorsqu'une main ce posa sur mon bras. La lumière revint soudainement alors que la voix grave de John ce faisait entendre. Doucement il s'approcha de moi, venant poser sa main sur ma joue et prenant ma main pour la poser sur son torse. Son regard sombre planté dans le mien, il parla afin de me rassurer. Mon regard dans le sien, j'avais envie de hurler. Je me sentais prise au piège dans ce tourbillon de noirceur et de lumière, de silence et de boucan du diable.

- Je...

Et soudain tout explosa. Tout ce que je retenais depuis mon réveil. Ce qui faisait en sorte que je restait dans un silence et une tranquillité qui n'était pas moi. Ce qui faisait en sorte que je me repliais sur moi même. Tout explosa alors que d'un mouvement brusque et douloureux je m'asseyais et m'accrochai à son cou en laissant sortir ce que je t'entais tellement d'étouffer. Peur, rage, désespoir, douleur, tout sortie en même temps dans un rugissement que je tentais d'étouffer dans son épaule. Mes doigts se crispèrent sur sa peau alors qu'enfin sortait ce que je refoulais depuis que j'étais revenue à moi. Quelques secondes à peine plus tard la porte s'ouvrit à la volé, me faisant sursautée à nouveau violement, laissant apparaitre une Jessie prête à ce battre et une Janes semblant inquiète et paniquée. Restant agripper à John je restai le visage caché dans le creux de son épaule. M'accrochant à lui pour ne pas retourner me cacher dans le confort de ma tête. Je n'avais pas une seule blessure physique mis à part le fait d'être ankylosé après avoir passé autant de temps sans bouger, tout avait été fait dans ma tête, me rendant presque dingue au final. Au bout d'un long moment à sangloter bruyamment, je fini par me calmer un peu.

- Il ne pouvait pas juste me taper dedans? Il était vraiment obligé de venir jouer dans ma tête comme ça? De tenter de me rendre folle avant de tenter de me manipuler?

Je ne savais même pas si Janes et Jessie était encore dans la pièce et personnellement je m'en foutais bien.

- Si déjà j'avais peur d'être folle, maintenant je sais ce que ses que de frôler la folie... Pourquoi il ne m'a pas juste frapper ou torturer physiquement? Ça j'aurais beaucoup mieux gérer que... Que ça!

J'avais mal à la gorge et chacun de mes muscles ce faisait sentir, mais je m'en foutais complètement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 423 Pointage : 115

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 30 Oct - 17:29

J'aimais pas comment elle était. Je tentais d'être là et le plus présent possible mais on dirait qu'elle s'emmurait dans ce silence que je n'arrivais pas à percer. J'avais beau la regarder elle était là avec moi et oui elle était là. J'avais envie de la secouer la supplier de me parler mais je savais que ça donnerait rien. Je restai donc près d'elle  et répondant à ses questions... en ses.... Je répondais mais je n'avais pas plus. Je fis couler un bain pour la détendre et encore la malgré les massage j'eus droit à une phrase complète tout au plus. Peut-être qu'une nuit de sommeil et elle irait mieux. Nous sortions du bain alors que l'eau refroidissait et que je lui passai un chandail et hop dans le lit. Son corps se raidit et sa respiration se coupa se qui me fit toucher sa main mais le sursaut et le cri de surprise me fit ouvrir la lumière. Je pris sa main la posai sur moi et caressai sa joue lui parlant doucement. Elle se releva et s'aggripa à mon cou alors qu'elle poussa un rugissement d'animal blessé. Mes bras refermer autour d'elle je la laissai aller au bout de sa peine. Seulement la porte s'ouvrit à la volée sur Jane et Jessie alors que je remontai un regard noir sur elles. Je leur fis signe de s'en aller alors que l'étreinte se resserra autour de mon cou. Elles bougeront lentement quand Becky se mit à parler. La porte se figea sur le reste de sa phrase alors que je croisai le regard de Jane. Elle finit par pousser Jessie hors de la chambre. Je tentais de me défaire de ses bras aller demander un truc pour elle.

 - Je reviens D'accord? Je vais juste chercher quelque chose pour calmer ta gorge. Je ne pars pas.

 Je me glissai hors du lit et allai à la cuisine. Jane se raidit en me voyant. 

 - Calme-toi on était inquiète c'est tout. Je t'avais dis qu'il était dangereux...

 - Donne-moi quelque chose pour calmer son mal de gorge et la douleur dans ses muscles.

 Jane me regarda un moment et fini par me faire une infusion de miel et camomille en me donnant le tout et des comprimés, naturel il va sans dire, pour détendre ses muscles. Je pris le tout alors qu'elle posa une main sur mon bras.

 - On va prendre soin d'Ava.

 Je stoppai et mon regard se porta sur Jessie. 

 - Apporte la moi quand elle sera endormie. Becky à autant besoin d'elle que elle de sa mère.

 Je tournai les talons et retournai à la chambre. Je posai le tout sur la table de chevet et m'assied à ses côtés et lui tendit une tasse fumante. Mon regard remonta dans le sien un long moment.

 - Des années auparavant il t'aurais probablement blessé. Mais maintenant qu'il est...était vieux il a changer de technique. 

 Je fis le tour du lit et allai à ses côtés et m'adossai à la tête de lit. 

 - Je ne t'ai jamais vraiment parler de lui. Si tu veux je le ferais. Mais quand je suis arrivé il m'a dit que j'avais ruiné sa vie. 
 
 Je pris une grande inspiration et tournai la tête vers elle et la regardai coupable de ne pas avoir allumé avant. 

 - Après Isa...*J'avalai difficilement* après Isa j'ai été voir le chef de gang et je lui ai dis ce qu'il avait fait. Aussitôt le chef la banni du gang et la exilé quelque part en Europe je crois. Parfois j'avais des rumeurs qu'il était ici au Etats-Unis mais rien de fondé. Il y a des années que je n'ai pas eu vent de lui. J'ai même cru qu'il était mort depuis le temps. 

 Je gardais mon regard sur elle et fini par m'asseoir en indien tourner vers elle. Je prit son menton entre mes doigts pour planter mon regard dans la sien.

 - Il ne te toucher as plus jamais. Et tu n'es pas folle enlevé toi ça de la tête. On va passer à travers, on le fait toujours peut importe le temps que ça prends. D'accord.? Je reste là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 231 Pointage : 95

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 30 Oct - 18:15

Quelques secondes de noirceur. C'est tout ce que cela prit pour faire écrouler le mur de silence et de contrôle que je m'étais forgé. Rapidement et faisant fit de la douleur que cela provoqua, je me retrouvai assise et accroché au cou de John, poussant un rugissement contre sa peau, irritant un peu plus ma gorge. Il avait joué dans ma tête, il m'avait fragilisé mentalement pour pouvoir me manipuler et me faire me déconnecter beaucoup plus longtemps que d'habitude. La porte s'ouvrant à la volé, je sursautai à nouveau, m'accrochant un peu plus à John. Je me mis à parler sans même savoir s'il y avait quelqu'un avec nous. Je m'en foutais complètement, tout comme je me foutais de la douleur que parler et bouger provoquaient. Maintenant que j'avais explosé ça devait sortir... Me décrochant doucement de lui, John me dit qu'il allait aller me chercher quelque chose pour calmer la douleur de ma gorge. Je hochai doucement la tête et le regardai sortir. Me retrouvant seule dans la chambre silencieuse, mes doigts se mirent machinalement à gratter contre le matelas, ce que j'avais fait les nombreuses heures que j'avais passé dans le silence. Ce petit bruit m'avait empêché de craquer, de devenir complètement cinglée. Respirant profondément, je tentai de reconstruire ce mur, cette façade de "je vais bien" qui paraissait tellement fausse pour qui conque me connaissait. Encore assise, je fermai les yeux quelques seconde, me concentrant sur ma respiration et le bruit de mes doigts grattant à m'en faire mal les draps. Je devais me calmer, reprendre sur moi. C'était du passé, c'était terminé, un sujet à jeter au oubliette et à oublier. Je n'avais pas envie d'en parler plus que ça, de toute façon il n'y avait rien à dire... John revins dans la chambre, me faisant à nouveau sursauter. Il vint s'asseoir à mes côté avant de me tendre une tasse fumante. Son regard fini par venir rencontrer le mien et il le fouilla un long moment avant de commencer à parler. Je baissai le regard à ses premières paroles. Ouais... Il était vieux et pourtant il avait tout de même réussi à m'avoir... Je pris une gorgé de l'infusion alors qu'il faisait le tour du lit pour venir s'adosser à la tête de lit à mes côtés. Silencieuse, j'écoutai ce qu'il me dit, mon regard sur lui. Finissant par ce tourner vers moi, assis en indien, il prit mon menton et plongea son regard dans le mien.

- D'accord...

Je le regardai un long moment, avant de me forcer à parler.

- Pour le moment, je ne veux pas en parler. De toute façon tu sais déjà ce qu'il m'a fait donc il n'y a pas grand chose à dire de plus. Ce que je veux surtout en ce moment ses... Refaire ce qu'il à défait. replacer en ordre les choses dans ma tête... Me reconstruire.

J'avalai difficilement ma salive, sentant mon faible mur de contrôle chambranler.

- Mais... Tout es tellement confus et je ne sais pas comment mettre de l'ordre dans tout ça. Je suis complètement perdue... J'ai l'impression d'étouffer...

Une larme roula doucement sur ma joue, tendis que je gardais mon regard dans celui de John. Ce regard qui faisait en sorte que je ne retournais pas me cacher dans le fond de ma tête, ce regard qui m'avais certifier, la première fois que je l'avais vue, que ce n'était pas d'un loup que je voulais, mais bien de CE loup.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» crotti et mimi les p'tites souris
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: