Partagez | 
 

 *Souris moi... ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 9 Oct - 0:52

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 9 Oct - 10:30

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 9 Oct - 17:59

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 9 Oct - 20:54

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 10 Oct - 0:35

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 10 Oct - 1:51

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 10 Oct - 13:35

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 10 Oct - 14:12


Après avoir eu cet espace d'amour dans le temps, et être resté un moment à la regarder je me plaçai à ses côtés attendant... Je sais pas quoi peut-être qu'elle vienne reprendre cette place qui avait toujours été la sienne. Je tournai la tête vers elle alors que nous redescendions lentement de ou nous avions été propulsé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 11 Oct - 13:18



Redescendant doucement, John roula à mes côtés après être resté un moment à me regarder. Tournant la tête vers moi, je plongeai dans son regard un moment avant d'aller me blottir contre lui. Restant ainsi, silencieuse un long moment, je gardai le regard sur les flammes qui dansaient dans le foyer, profitant de ce moment calme. Plusieurs questions m'avaient tourné dans la tête, mais je ne voulais pas penser à ça maintenant. Je fini par regarder John et aller chercher ses lèvres doucement avant de parler doucement et tout bas, comme pour ne pas briser ce moment d'accalmie tellement bienfaitrice.

- Je t'aime mon loup. Ça au moins j'en suis certaine.

Perdue dans son regard, je lui fis un petit sourire avant de retourner me blottir contre lui. Plusieurs questions commençaient à me revenir, mais je ne voulais pas penser à ça maintenant, je ne voulais pas briser ce petit moment, aussi je choisie quelque chose de léger.

- Peux-tu me parler de moi? Qu'est ce que j'aime ou n'aime pas? Tu semble être celui qui me connait le mieu, ça m'aiderait peut être un peu...

Jouant sans vraiment m'en rendre compte avec ma bague, j'avais parler encore tout bas. Probablement qu'il ne pouvait pas me parler énormément de mon passé, mais concernant mes goût et des trucs du genre au moins il pourrait m'aider et cela ne ferait pas remonter de mauvais souvenir et ne nous blesserait pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 11 Oct - 13:53

Après un long moment à la regarder je roulai à ses côtés tournant ma tête vers elle voyant si elle allait venir prendre sa place ou non. Je fus que plus content de voir quelle venait se mouler à moi alors que je l'emprisonnai d'un bras alors que l'autre main allait caresser son bras sur moi. Le silence régnait dans cette pièce et les simple craquements des flammes se faisait entendre alors que je gardait sa tête sous mon menton. Je retournai son baiser quand elle vint chercher mes lèvres et tout bas elle me dit qu'elle était certaine de son amour pour moi. Je senti mon air se suspendre dans mes poumons alors que je resserrai mon étreinte sur elle et que je gardais mes iris dans les siens.

 - Je t'aime aussi ma princesse.

 Se replaçant elle me demanda de lui parler d'elle, de ce qu'elle aimait et ce qu'elle aimait pas. Ceci me surpris un peu car j'avais une réponse assez courte mais je ne pouvais pas lui résumer ça en une seule phrase. Ok... Alors commençons... Alors que je devrais élaborer beaucoup.

 - Comme je t'ai dis tu es une femme avec un fort caractère. Tu n'hésite pas à me tenir tête et me confronter. En fait pas mal tout le monde. Tu es une femme plus sociable que moi. Les gens t'adore tout de suite.  Tu as le sourire le plus contagieux et qui ferait faire n'importe quoi à n'importe qui. Tu as une femme sensible, généreuse. Tu es.... parfaite Lutine.

 Je ne cessais d'efflurer son épaule et son bras alors que je tentais de parler plus qu'à mon habitude.

 - Tu n'aimes pas qu'on te mentes, tu n'as jamais aimé ça. Tu n'aimes pas non plus quand je m'éloigne, que je me refermé sur moi. Qu'on oblige à faire quelque chose quand tu ne veux pas. Ah! Et le fromage bleu, la dernière fois que tu en as senti tu a presque gerber dans ma bagnole. T'entraîner seule tu déteste ça.

 Ce qu'elle aimait pas... que je la.la.fasse chier serait une réponse beaucoup plus courte mais ça aidrais pas des masses si je voulais qu'elle se souvienne.

 - Pour ce qui es de ce que tu aimes... tu adoré tes copines Layla et Sally avec qui tu tends bien. Tu aimes t'entraîner avec moi même si je suis dur avec toi. Et mis à part qu'il a ta fille et moi que tu aimes, il y a bien quelques-uns au club que tu aimes et en qui tu as confiance. Te coller comme ça tu aimes ça. Tu es une gourmande de certaine choses. Ton repas préféré est les pâtes au fruits de mers et son dessert préféré est le gâteau fromage. Tu aime faire du pole dance pour te vider la tête...

 Je me tus réfléchissant un peu tentant de trouver ce qu'elle pouvait aimer en plus. 

 - Je... Je crois que c'est tout...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Jeu 11 Oct - 23:50

Gardant le regard sur la danse des flammes dans le foyer, j'étais bien, blottie contre mon homme. Plusieurs questions me venaient à l'esprit, mais je les chassai une à une pour le moment. Ont était bien là, je ne voulais pas gâcher ce moment en posant une question qui le mettrait mal à l'aise ou qui amènerait un sujet déplaisant. Je fini plutôt part aller chercher ses lèvres doucement, lui disant que je l'aimais et que sa au moins j'en étais certaine. Resserrant son étreinte, son regard restant dans le mien, il me répondit. Un petit sourire apparut sur mes lèvres tendis que je me replaçais contre lui. Au bout d'un moment, je lui demandai de me parler de moi, de ce que j'aimais ou pas. Il commença à me parler, tendis que je faisais tourner la bague à mon doigt en l'écoutant, un petit sourire sur mes lèvres. Ses doigts effleuraient la peau de mon épaule et de mon bras, tendis qu'il parlait. Je lâchai un petit rire en l'entendant parler du fromage bleu, le souvenir de l'odeur me faisant froncer le nez. Au fil de ses paroles, des souvenirs vagues me revenaient. Je fronçai cependant les sourcils en l'entendant dire que j'étais gourmande, jetant un regard sur ma silhouette. Je devais m’entraîner énormément pour être mince et gourmande...

- Pourtant... Nous n'avons pas tellement mangé depuis ma sortie de l'hôpital et je n'ai pas énormément faim... Tu es certain que je suis gourmande?

Je le regardai curieuse de comprendre. Ces derniers mots me firent cependant m'asseoir.

- Heu... Du pôle dance?

Comme je disais ses mots, une image de moi dansant devant lui qui était confortablement assis sur un canapé me frappa.

- Ha...

Les joues légèrement rougie, je le regardai un petit sourire en coin.

- Je vois...

Un des souvenirs dont j'avais rêvé me revint alors et une lueur de curiosité je le regardai.

- Mon arme lorsque je... Ses les couteaux non?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 12 Oct - 0:55

Lui parler d'elle,  de ce qu'elle aimait et ce qu'elle aimait pas. Bordel... et moi qui était pas bavard je devais lutter contre ma nature et me forcer à me creuser la tête à lui parler. Bon alors go, allons-y quitte à ce que ce soit maladroit. Je lui parlais un peu de comment elle était et pas de son physique, ce qui était rare. Mais je ne pouvais pas juste lui dire "Tu es belle et tu es ma vie". Ouais ça aussi c'était super dans son etat. Donc je la décrivit du mieux que je pouvais. J'allais avec ce qu'elle n'aimait pas signalant la putin de sauce au fromage bleu alors qu'elle avait presque gerber dans ma bagnole. Son petit rire ne m'échappa pas, soit elle se souvenait ou... ou bien elle trouvaite simplement l'anecdote drole. Je continuai en lui disant ce qu'elle aimait alors qu'elle me revint avec. Le fait si elle était vraiment gourmandes et qu'elle n'avait pas trop faim. Je baissai mon regard vers elle en haussant un sourcil.

- De certaines choses j'ai dis. Puis j'ai bien vu que tu n'avais pas bu le café que je t'ai donné. Et aurais-tu manger un truc que je t'aurais donné? Attends quand je vais cuisiner ton plat préféré. En fait... tu manges quand on est ensemble et... de bon appetit.

Quand je lui parlai du pôle dance elle échappa de mes bras alors qu'elle semblait surprise. Je me redressai sur mes coudes en hochant la tete. Je froncai les sourcils en la voyant rougir. Cependant je compris qu'elle se souvenait du merveilleux spectacle qu'elle m'avait offert. Je lui fis un petit sourire en coin en haussant un sourcil.

- Tu es très douée d'ailleurs.

Bon je n'etirais pas le sujet  on plus. Elle le coupa d'elle-même en me demandant si son arme était les couteaux. Je m'assied et hochai la tete.

- TU aimes beaucoup mieux les couteaux, et tu es excellente. Tu m'as fait une démonstration les yeux bandés même. Cetait... impressionant. Disons que l'élève à surpassé le maître et je suis pas peu fier de toi.

Je m'avancai et allai prendre ses lèvres doucement. Quand je rompis le baiser mon regard alla directement dans le sien.

- Je sais que je te le dis pas souvent Lutine mais... oui tu as été entraîné par le meilleur et je suis très content de la tueuse à gage que tu es.

Je restai un moment à me perdre dans son regard avant de l'embrasser le plus tendrement du monde. Un long moment perdu dans cette petite bulle juste elle et moi. Finalement je lui dis que je devais faire un  appel lui promettant de nous mitonner un bon repas ensuite. Je me rhabillai et me levai en prenant mon téléphone pour appeler Will lui donner des nouvelles et sorti dehors. Ce qui m'accueilli fut un concert de hurlement de bébé.

W- Putin mais ne dort jamais?

- Je vous ai dis d'appeler Jane si ça allait pas...

W- Doc l'a appelé... elle est en route. Becky à jamais pleurer autant!

- Elle ne devait pas avoir le temps de le faire.

Mais ce fut Will parlant tout bas et des bruits sourd sur fond de bebe hurlant qui me fit comprendre que non seulement Jane venait d'arriver mais aussi l'ancien... et le silence ce fit alors qu'un "putin" ce fit entendre. Je parlai donc à Will lui disant qu'elle allait mieux, elle était plus calme, quelle se souvenait de petites choses. Je discutais avec lui alors qu'il me demanda de parler à Becky. J'entrai donc pour donner le téléphone à Becky.

- Will, elle s'endort sur des contes... n'importe quel. Elle ne s'endort pas après un biberon. Oui je te la passe. Becky? C'est ton pere, will, il veut te parler.

Je lui donnai donc le téléphone et disparut dans la cuisine pour faire le repas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 14 Oct - 21:21

Écouter John parler de ce que j'aimais ou pas, fit remonter plusieurs souvenirs, ou enfin des bouts de souvenirs. L'entendre me dire que j'étais gourmande me tiqua légèrement. Fronçant les sourcils, je passai en revue ce que j'avais mangé depuis ma sortie d'hôpital et lui précisait que pour une gourmande je ne mangeais pas beaucoup. Me regardant, il haussa un sourcil avant de préciser ses paroles. Sa question cependant me fit froncer à nouveau les sourcils. Pourquoi je n'avais pas bue son café? Est ce que j'aurais manger s'il m'aurait apporté quelque chose? Je secouai doucement la tête, réfléchissant.

- Mon instinct me hurlait de ne pas boire temps que je n'étais pas certaine, d'être... Vigilante?

Ce mot m'était venue rapidement à l'esprit comme si c'était un mot que j'avais souvent entendue et répété... Lorsqu'il me dit que en fait je mangeais lorsque l'ont était ensemble, un souvenir assez étrange me vint à l'esprit, me faisant serrer les dents. Je semblais ne pas vouloir manger et je repoussais mon assiette en parlant entre mes dents serrés avant que lui ne me la repousse en me répondant et tout ça dans un restaurant. Je hussai un sourcil mais ne dit rien, mettant ce souvenir de côté. Ça ressemblait à une dispute et je ne voulais pas aborder de sujet de ce genre pour le moment.

M'asseyant lorsqu'il me parla de pole danse, je parlai surprise, mais rougie à peine mes mots prononcé, un souvenir me revenant en mémoire. Hochant la tête, John fronça les sourcils avant de sembler comprendre ce dont je venais de me rappeler. Un petit sourire en coin apparut alors sur ses lèvres, me faisant me figer. Est ce que chacun de ses sourire me faisait cet effet? Mon coeur s'accéléra après avoir raté un battement, mon regard ce perdit complètement dans le sien, tendis qu'il me disait que j'étais très doué. J'avais l'impression que la terre pouvait arrêter de tourner et que peut importe ce qui pourrait arriver je m'en moquerait temps que ce sourire restait sur ses lèvres. Un simple sourire de sa part me coupait le souffle et m'envoyait dans un autre monde... Je fini cependant par reprendre la parole lui demandant pour les couteaux. Hochant la tête en s'asseyant, il me répondit en parlant justement du souvenir qui m'était venue dans mon sommeil.

- Oui, je... Ça devait être ça que j'ai vue...

Il vint alors prendre doucement mes lèvres dans un tendre baiser auquel je répondis avec autant de douceur. Lorsqu'il le rompit, son regard plongea dans le mien avant qu'il ne me dise être content de la tueuse que j'étais. Je lui fis un petit sourire, mais j'avais encore de la difficulté à me faire à l'idée que je tuais des gens. Il fit taire cependant mes penser en nous enfermant dans une bulle de douceur et de tendresse en venant m'embrasser avec toute la tendresse du monde. Un long moment ont resta ainsi, dans cette petite bulle protectrice et remplis de tout ce que l'ont pouvait bien ressentir l'un pour l'autre. Il finit par ce lever, me disant qu'il devait faire un appel et qu'ensuite il allait nous faire de quoi manger avant de s'habiller et de sortir le téléphone à la main. Lentement, je m'habillai moi aussi. Mon regard ce perdit ensuite un long moment dans les flammes qui dansait dans le foyer. Je tentais de trier les souvenirs que j'avais jusqu'à présent et dieu que c'était difficile... Revenant, il me tendis son téléphone en me disant que c'était mon père et que celui-ci voulait me parler. Lentement, je pris le téléphone et répondit.

- Princesse, comment te sens-tu?

- Perdue et la tête remplis de milles et une questions... J'ai quelques bribes de souvenirs qui ne se suivent pas qui me sont revenue, mais je suis incapable de les mettre en ordre.

- C'est normal, Doc pense que ce qui te reviendra en premier sera les souvenirs les plus traumatisant ou qui ton le plus... Chamboulés?

- Pourquoi alors, je ne me souviens pas encore de ma fille?

- Laisse toi le temps princesse, ta fille est arrivé ressemant donc cela va probablement arriver plus tard, mais laisse toi le temps et ne force rien. Pour tes questions est ce que je peux t'aider pour certaines.

- Ma mère? Elle est ou?

J'entendis mon père au bout du fil pousser un soupire triste, qui me serra le coeur.

- Elle est décédée à ta naissance princesse. Je... Il y a long à te raconter sur nos histoire familial, mais je crois que ce serait préférable d'attendre encore un peu que tes souvenirs soient un peu plus revenue et cohérent d'accord?

- Heu... Oui.

Lentement je me levai et allai à la cuisine, me plantant devant une fenêtre.

- Autre chose?

- Est ce que j'ai déjà été voleuse?

- Voleuse? Toi? Non jamais tu... Heu... Attend l'ancien veut te parler.

- Becky?

- Oui. Vous êtes mon grand-père ses ça?

- Oui et oui tu as déjà été voleuse, mais très peu de gens en sont au courant.

- Pourquoi mes porches ne le savent pas?

- Par ce que c'est l'ancien chef du club qui te faisait faire ça en cachette.

- Je volais pour lui en cachette? Mais... Pourquoi je lui obéissais? je veux dire...

- Ses compliquer comme histoire et de n'est peut être pas le bon moment pour te faire rappeler tout ça.

- D'accord alors, je vais attendre mon retour à la maison. Et pour ma grand-mère est-elle encore vivante?

- Oui elle est toujours en vie. Elle est dans un établissement spécial, elle est... Malade.

- Dans un établissement spécial?

- Oui... Là encore ses... Compliquer.

- Ma vie semble compliquer d'un bout à l'autre à vous entendre...

- Oui. Plusieurs choses sont compliquer et tout te raconter d'un coup ne serait vraiment pas une bonne idée. Tu vas devoir te montrer patiente princesse.

- D'accord, je vais essayer...

Sur quoi ont ce dit au revoir et après avoir raccroché, je restai planté devant la fenêtre à regarder l'extérieur. Je fini après un long moment par me tourner et regarder John.

- Donc il semblerait que j'ai été voleuse à un certain moment de ma vie, mais que tu ne le savais pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 14 Oct - 23:24

Énumérer qui elle était, ce qu'elle aimait ou non me demanda un effort surhumain de communication. Mais si c'était pour qu'elle se rappelle de certaines choses alors j'étais prêt à le faire. Oui je luo avais dit qu'elle était gourmande de certaines choses mais je luo demandai sibelle aurait mangé ce que je lui aurais donne et que en fait elle mangeait de bon appétit quand nous étions les deux ensembles. Je haussai les sourcils quand elle me dit que son être entier luo hurlait d'être vigilente. 

 - Discrétion en tout temps et vigilence constante. Les deux premières règles que je t'ai apprise.

 Elle sembla réfléchir, les yeux perdu dans le vague. Mais revint le sujet du pole dance et quand je la vis rougir je compris immédiatement ce qu'elle se souvenait. Elle était belle et gracieuse quand elle s'entortillait autour du poteau. MaiS elle me parla de ses couteaux et je lui confirma que c'était son arme de prédilection et qu'elle a vit largement surpasser le maître. Je lui redis que j'étais fier de la tueuse qu'elle était. Je fini par l'embrasser et aller appeler Will qui, visiblement se débattait avec une petite fille aux poumons hurlants. Et quand tout fut terminé je donnai le téléphone à Becky et allai à la cuisine pour préparer ses pâtes au fruits de mer. Je ne voulais pas écouter mais des bribes de sa conversation me venait. Elle ne se souvenait pas encore de Ava mais j'étais pas inquiet que ça viendrait. Entrain de faire la sauce je me tendis quand elle demanda pour sa mère. Je priais le ciel que Will ne lui en parle pas maintenant. Je continuai de cuisiner et froncai les sourcils quand elle demanda si elle avait déjà été une voleuse. Je continuai en mélangeant les pâtes,  rapant le fromage et mis le tout au four et comme je refermai la porte et me redressai. 

 Je n'osais pas la déranger car elle semblait perdue dans ses pensées et la tête pleine. Je ne pouvais pas m'imaginer tout ce qu'il y avait dans sa tête en ce moment. Elle finit par se tourner vers moi pour me dire... elle voleuse? J'étais surpris et je fini par aller vers elle et relever le regard vers la voiture dans l'allée.

 - Bien... ça explique pourquoi ma bagnole est ici sans les clés. Allez viens t'asseoir ça sera prêt dans quelques minutes.

 Je nous servi nos assiettes et une salade que j'avais fait et posai le tout devant elle. 

 - Alors, mis à part que tu viens de savoir que tu es une voleuse, ils t'ont rassurés j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 15 Oct - 0:01

Regardant le paysage après avoir raccroché, je réfléchissais. J'avais la tête pleine de demi explications et de demi souvenirs. C'était un vrai bordel et j'avais trop souvent à mon goût comme réponse des "ses compliqué". Je faisais comment pour tout clarifier et tout classer moi, si je n'arrivais pas a avoir d'explication complète. La tête me tournait avec toute ses presque informations. Je voulais comprendre, mais je n'arrivais à rien, comme s'il me manquait une petite information de rien du tout pour enfin comprendre pleins de choses... Soupirant, je fini par me tourner vers John et lui dire que finalement j'avais bel et bien été voleuse. Venant vers moi, il regarda par la fenêtre avant de parler. Un flash me frappa, une petite phrase de rien du tout, qui me fit me figer.

- Tu ne foutras pas en l'air ma bécane hein?

Je relevai le regard dans le sien, sourcils froncé. Je le regardai un long moment, réfléchissant.

- Je... J'ai une moto? Je... Écoute je vais réparer les couettes de fils. Sa ne paraîtra même pas. Je ne sais pas comment, mais je sais comment faire. Tout comme je sais que ta conduite commence à manquer d'huile... Sa ne paraîtra même pas que j'ai touché à ta bagnole...

J'avais quoi à me défendre ainsi? Est ce que sa voiture lui était si précieuse que ça?

J'allai donc m'asseoir, tentant de me creuser la tête sur ses impressions, mais manques de souvenirs et fini par me donner mal à la tête à nouveau. Posant, mon assiette devant moi je lui fis un petit sourire avant de répondre à sa question.

- Oui, mais non... Il semblerait que pas mal de choses soient trop compliqué pour m'en parler maintenant... Je ne sais pas ce qui à pus ce passer d'autre dans ma vie, mais à le entendre, ma vie au complet est compliquer et que ce ne serait pas une bonne idée de trop m'en déballer d'un coup.

J'avais parlé très vite, frustrée. Tien c'était peut être sa le caractère de feu dont il me parlait... Rageuse je piquai dans mes pâtes et en pris une bouchée. Mastiquant, je fini par avaler et le regarder.

- Là je comprend... Ses délicieux.

Je lui fis un petit sourire en coin avant de prendre une autre bouchée.

- Dit moi, est ce que... Est ce que je suis une bonne mère?

Le fait de ne pas me souvenir encore de notre fille m'inquiétait et me faisait me poser plusieurs questions...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 15 Oct - 4:50

Je n'avais jamais aimé la voir songeuse, pensive... la tête pleine. J'ai ais terminé et j'attendais simplement qu'elle se sorte la tête de ses questions, et tout ce qui pouvait tourner dans sa tête. Quand elle me dit qu'elle a été voleuse je haussai les sourcils de surprise et lui dit que ça expliquait le pourquoi de ma voiture dans l'allée sans les clés. Je lui dis d'aller s'asseoir que le repas sera servit quand elle me dit... putin... pourquoi il fallait qu'elle me sorte cette phrase? La seule dispute... qui n'avait pas lieu d'être et que au lieu de lui dire " J'ai eu peur d'y rester. Merci d'être venue" je lui ai explosé à la gueule.

 - Non je ne toucherais pas à ta moto. 

 Je sortais les assiettes alors qu'elle se confondait en excuses et à se défendre comme si j'allais lui éclater le crâne. Finalement elle alla s'asseoir comme je servais les assiettes.

 - Oui tu as une moto. Tu adore en faire et partir en mission avec elle. Tu m'as même appris à en faire. D'ailleurs ta moto c'est toi qui l'a fait parce que tu sais faire de la mécanique aussi. Ta moto c'est toi qui l'a fait. Donc je suis pas inquiet que tu vas la réparer. 

 Je posai les assiettes devant nous et m'assied. Je lui demandai si Will l'avait au moins rassuré et se réponse me fit lever les yeux de mon assiette. 

 - Il veut simplement y aller lentement. Il est inquiet Lutine... 

 Attends....une minute.... Je défendais Will la? MOI je défendais celui qui n'avait jamais pu me blairer? Enfin la oui mais ce n'est pas la première chose que j'aurais fait disons. Mais en effet il y a beaucoup de chose qui faisait que ça demandait explications et au téléphone ce n'était pas la meilleure chose. Je pris donc une bouchée alors qu'elle piquait dans la sienne rageuse. Elle avait jamais aimé qu'on lui cache des choses et visiblement même amnésique... elle n'aimait pas.

 - Je t'avais dit que tu étais gourmande.

Je mangeai lentement alors que mon envie première était de dévorer l'assiette tellement j'avais faim. Elle coupaa mastication en me demandant si elle était une bonne mère. Je lui disais quoi la? Pendant un moi tu n'étais pas à la maison jusqu'à ce qu'une te flanqué la raclée du siècle pour que tu réalisé combien tu aimais ta fille? Je posai ma fourchette préférant ne pas lui foutre une avalanche de questions en tête.

 - Tu es une excellente mère Becky. Tu as une belle relation avec elle. Tu es douce et... Je sais pas le décrire mais te voir avec elle... c'est.... très beau. Tu es la plus belle des mamans et tu es très... maternelle avec elle.

 Je glissais mes doigts dans sa main et la serrai doucement. Ava ne pouvait compter mieux comme mère. Bon elle était petite encore mais je ne doute pas que en grandissant Becky serait à la hauteur.

 - Tu ne me demande pas ça comme ça. De quoi tu te souviens au juste?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mar 16 Oct - 23:32

J'avais un moto. Étais ce avec elle que j'avais eux mon accident? Je l'écoutais tendis qu'il m'expliquait que je faisais de la mécanique et que j'avais même construit ma moto. De vagues souvenirs de moi travaillant dans différents garages me vinrent à l'esprit, mais un me frappa plus que les autre. Dans celui là je ne faisais pas de mécanique, mais arrivais plutôt à vitesse grand V dans le garage. Regardant John un moment, je fronçai les sourcils, cherchant à m'en souvenir plus.

- Tu... Tu m'as déjà fais une surprise en la réparant non?

John fini par me demander si Will m'avait au moins rassurer et ma réponse ne sembla pas le surprendre, lui faisant simplement remonter le regard.

- Peut être, mais ce n'est pas que des simples bouts de souvenirs qui vont m'aider à me souvenir. À la place, je retrouve que des morceaux qui ne s'emboîtent pas ensemble.

Rageuse je pris une première bouchée pour me rendre compte que en effet, j'aimais et même beaucoup ce repas. Un petit sourire en coin, je lui dis que c'était délicieux, souriant un peu plus à sa réponse. Je fini cependant par lui poser la question qui brûlait mes lèvres. Je l'écoutai parler, me regard ce baissant tendis que ce sentiments de culpabilité augmentait en moi. Je relevai le regard à sa question, plantant mon regard dans le sien et avalant difficilement ma salive.

- Rien. Je... Je ne me souvient de rien la concernant... Je ne comprend pas... Will m'a dit d'être patiente que c'était par ce qu'elle est arrivé ressemant mais... Comme une mère peut-elle oublier sa propre fille?

Je baissai le regard mal à l'aise, me battant contre les larmes et ce sentiment de culpabilité qui me rongeait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Mer 17 Oct - 10:41

Au moins elle se souvenait qu'elle avait une moto. Elle adorait en faire en fait je ne me rappelle pas une fois qu'elle ai pris une voiture faire ses contrats. Alors que je mangeai tranquillement elle remonta le regard vers moi en fronçant les sourcils alors que je continuai de manger et que sa question me fasse relever le regard vers elle et hocher lentement la tête. 

 - Oui. J'ai mis un temps de fou à la réparer. Lucio m'a aider avec certaines parties mais je voulais le faire parce que....ben... c'est toi qui l'avait tout fait et tu semblait... en peine en fait.

 Et là je parle pas des étoiles qu'elle avait dans les yeux quand elle avait entendu le moteur ronronner. Le grand sourire qui éclairait son visage.... elle était... Je manquais de mot en fait pour dire comment elle était belle. J'avais hâte de revoir cette facette d'elle je sais que ça demanderait du temps mais j'étais pas trop du genre patient.... enfin sauf avec elle.

 Quand elle me parla pour Will je me surpris à prendre la défense de l'homme avec qui j'avais eu plus de différents et de duel visuel que j'avais pus avoir de bon temps. Je sais que ce qui avait rapport au club je ne pourrais répondre à tout et surtout si je pouvais éviter un sujet en particulier j'aimerais bien le faire. Le sujet de Charles était quelque chose d'encore sensible.

- Ça viendra Lutine. Je sais que tu n'es pas du genre patiente mais ça va venir tranquillement.

 Tout était long a expliquer. Si juste nous deux on en aurait pour des semaines imaginez une vie complète au club! Malgré son air rageur elle continua de manger et ellee posa LA question si elle était une bonne mère. Je posai ma fourchette taisant le premier mois de vie de notre fille. J'avais pas envie de remuer des choses pas plaisante pour elle et avoir une avalanche de questions. Mais oui c'était une mama formidable. Mes doigts dans sa main j'entendis son ton de voix coupable et serré de la peine qui l'etreignait sûrement. Je pris mon téléphone et fouillai. J'étais pas très nostalgique mais la Ava était trop mignonne.

 - Tiens. Prends le temps de la regarder.

 A peine réveillé ses grand yeux noir et son petit poing dans sa bouche et un pied à l'air malgré mes vaines tentative qu'elle reste couverte.

 - Elle a deux mois. C'est tout nouveau encore. Tu vois elle a ton petit nez, la même couleur de cheveux et elle a la même habitude que toi de dormir un pied à l'air. C'est notre princesse louve.

 Je restai à ses côtés gardant mon regard sur elle.

 - Ça va aller, tu vas te souvenir d'elle et comment elle est réglé comme une horloge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 19 Oct - 2:03

Il avait réparé ma moto. Ça je m'en rappelais, mais je ne me souvenais pas pourquoi, ou encore qu'est ce que ma moto avait exactement comme problème. Je fis un petit sourire en entendant sa réponse à ma question, mais à nouveau ne posai pas plus de questions. Je fini par parler rageusement à John de mon père, lui disant que de simple bouts de souvenirs ne m'aidaient pas vraiment. Je le regardai lorsque j'entendis sa réponse.

- Pour l'instant j'aimerais surtout avoir au moins un juste un souvenir complet et pas qu'un petit bout...

Rageuse je commençai à manger, mais fini par faire un petit sourire en découvrant combien j'aimais le repas qu'il avait préparé. Une question me tracassait cependant et après plusieurs bouchés, je fini par la poser. Ma fille. Je voulais me souvenir d'elle, je devais le faire, mais rien ne me revenais la concernant. Comment pouvais-je être une bonne mère si je ne me souvenais même pas d'elle. Une mère n'aurait pas été sensé ce souvenir en premier de sa fille? Et lors de ma fuite, je n'avais même pas songé une seconde à aller la chercher alors que je me croyais en danger dans cette maison... Je me sentais coupable envers cet enfant, coupable de ne même pas me souvenir ne serait ce qu'un peu de elle... Prenant son téléphone John me le tendis en me disant de la regarder. Un long moment, je regardai la petite fille adorable sur la photo. J'écoutai distraitement John, observant la petite et tendant de forcer mon cerveau à ce souvenir.

- Elle à tes yeux...

Elle était tellement belle, tellement adorable, mais rien ne me revenais. La gorge serrée, je fini par relever le regard dans celui de John en secouant tristement la tête, les larmes aux yeux. Pourquoi je m'étais souvenue de pleins de choses horribles et douloureuses mais pas de elle? Soupirant, je me levai et allai ranger la vaisselle.

- Je... Je crois que je vais aller me coucher...

Lentement, j'allai dans la chambre et m'étendis dans le lit sur les couvertures, finissant par me rouler en boule sans même me dévêtir. Je mis un temps de malade à m'endormir, mais ne dormis pas longtemps avant de me réveiller en sursaut. Une maison qui explose et moi qui la regarde en sachant très bien qui ce trouvait à l'intérieur, moi suppliant Will de me tuer que je souffre trop sans John, moi me figeant dans une rue en voyant John de l'autre côté alors que je le croyais mort, nous roulant tendrement sous les couvertures, lui me demandant si j'avais besoin d'aide pour faire mes sacs le lendemain, lui me repoussant en me demandant si j'étais là pour exécuter un contrat sur sa tête. Le souffle court et les larmes roulant sur mes joues, je plongeai mon regard dans le sien.

- Je... Je n'en peux plus... Je ne comprend plus rien mon loup. S'est trop mélangé là.

J'allai me blottir contre lui étouffant mes sanglots.

- Aide moi à mettre de l'ordre dans tout cela. S'il te plait... Raconte moi notre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 19 Oct - 3:48

- Je sais Lutine... ça va venir je te promet.

Ouais bon comment je pouvais en être certain? Aucune idée mais Doc avait dis que ses souvenirs viendrait et reprendrait leur place et sérieusement j'avais hâte que ça revienne. Oui bon j'étais pas de genre patient et je devais être un monument de patience. Bien que je n'avais pas passé par là je comprenais mal sa situation. Je tentais au mieux de répondre à ses interrogations préférant éviter certaines choses. Finalement de la voir manger de bon appetit me detendit et finalement je posai ma fourchette pour répondre à sa question. Elle était une merveilleuse maman et je finis par lui sortir mon téléphone et lui montrer notre fille. Elle était son portrait craché mis à part la forme des lèvres et la couleur des yeux. Je hochai lentement la tête quand elle me dit qu'elle avait mes yeux. Aussi noir que la nuit. Cependant elle releva un regard si triste vers moi en secouant la tête. Elle ne se souvenait pas et à voir son regard je savais que ça la chagrinait.

- Je vais te rejoindre dans pas longtemps.

Je la laissai aller se coucher alors que je ramassait la vaisselle et remis de l'ordre dans la cuisine. Je fini par m'appuyer sur le comptoir et pousser un long soupir en regardant dehors. Finalement je pris une douche rapide et allai rejoindre Becky qui semblait déjà dormir. Je me glissai donc doucement sous les couvertures et fermait les yeux et m'endormir presque tout de suite. Cependant je ne dormi pas longtemps que j'avais Becky qui gigotai, parlai, pleurais. Ouvrant les yeux et me tournant vers elle mon regard tomba dans le sien qui était inondé de larmes. Je la regardai un peu désemparé. Avant même que je mis attende elle vint se blottir contre moi. Je la serrai contre moi voulant répondre à sa demande cherchant comme tu je pourrais raconter notre histoire.

- Il était une fois un loup solitaire qui avait quitté sa meute reçu un appel d'un dragon voulant qu'il protège son royaume. Le loup répondit à l'appel du dragon et un jour que le loup était venu voir le dragon, une magnifique princesse en robe rouge et à la chevelure de feu entra en colere. Le loup fut surprit mais il regarda cette princesse qui était tellement en colère jusqu'à ce qu'il croise ses yeux noisettes. Aussitôt qu'il l'a regarda il en tomba follement amoureux. Le loup alla même au bal du dragon même s'il n'aimait pas ca. Mais la princesse lui dit qu'elle allait y être. Ce soir-là le loup alla dans la chambre de la princesse et lun murmura "mon nom est john" il ne savait pas pourquoi mais il savait qu'il pouvait faire confiance à cette princesse. Elle lui dit "ton secret sera bien garder" mais ils furent déranger par le chevalier Will qui n'aimait pas que ce loup rôde autour de la princesse. On disait du loup qu'il était froid, glacial, sans-coeur et qu'il n'avait aucun sentiment. Mais la princesse savait elle. Elle savait que ce loup n'était pas ce qu'ils disaient de lui.

Je pris sa main que je posai sur mon torse continuant mon recit. De cette deuxième fois où nous fûmes interrompu dans la salle de bain après une danse.

- Un jour le loup eut la surprise de voir la princesse venir s'entraîner pour devenir tueuse à gage. Des fois la princesse allait bien d'autres fois non. Tellement qu'un jour le loup la rapporta au royaume et dit au chevalier Will de s'occuper d'elle. Quand le loup reçut l'appel du chevalier, il reprit l'entraînement avec elle. Elle apprenait vite et quand la princesse faisait le bébé gâté ou demandait au loup d'aller plus doucement il faisait le contraire. Malgré tout ça le loup avait toujours hâte de revoir cette belle princesse.

Je lui racontai les entrainements, les jours où la tentation était tellement forte que je me devais de reculer parce que ni un ni l'autre ne voulait la perte de l'autre. Du dernier entrainement qui était un arrache-coeur. De ces contrats ou je resserrais la cravate quand je savais qu'elle était la, du nombre de fois où je lui sauvais les fesses quand elle tentait de m'impressionner. De ce jour ou je la croyais morte et que ma maison explosait. De notre rencontre à Los Angeles alors que nos regards c'étaient croisés de l'autre côté de la rue, de toutes ses roulades dans le lit, des soins que l'ont se portait un et l'autre quand nous étions blessés. De cette règle stupide que nous avions trop respecté jusqu'à cette journée dans la clairière ou je lui donnai mon coeur est mon âme. De ce contrat beaucoup trop gros pour nous et où je lui avais dis que je voulais lui parler. De ce coup de fouet que j'avais eu et où je la laissai sur le sol me refermant sur moi. Jusqu'à ce jour de New york. Je racontais tout gardant sa main contre mon torse et la serrant doucement tu mon pouce caressant le dessus de sa main.

- Et un jour le loup et la princesse eurent la surprise de savoir qu'ils allaient avoir leur petite princesse. Déjà dans le bedon de la princesse elle savait quand un ou l'autre n'allait pas bien car elle boxait le ventre de sa maman. Un jour ils durent partir de New York parce que le loup avait un gros contrat sur lui. Il quittèrent donc pour venir à Miami. La princesse était malheureuse car elle avait tout quittée. Mais le loup fit déménager les deux amies de la princesse. Dame Sally et Dame Layla. Puis un soir la princesse réveilla le loup pour du mcdo et de la crème glacée. Jusqu'à ce que le loup doive appeler la fée Jane. Au matin la princesse donna naissance à la plus belle et la plus hurlante des petite princesse louve, Ava. Depuis le loup et la princesse vivent ensemble en petite meute et veille sur la princesse louve. Ils ont toujours dit que c'était la princesse et le loup contre le monde et c'est encore plus vrai depuis que Ava à pointé le bout de son nez.

Je terminai mon long et interminable récit alors que je baissai le regard vers elle. C'était un long monologue, et dieu que je ne parlais pas autant! Cependant si ça pouvait aider... alors pourquoi pas!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 19 Oct - 19:18

Je mis beaucoup de temps à m'endormir, roulé en boule sur le lit, encore toute habillé. Je pensais à notre petite fille dont je n'arrivais pas à me souvenir. À cet enfant qui était resté à la maison et dont je n'arrivais pas à me rappeler malgré moi. Je tentais de forcer ne serais ce qu'un petit souvenir d'elle à me revenir, mais rien n'y faisait. Tout ce que je réussi à avoir fut un mal de tête. Finissant par m'endormir, d'autres souvenirs me revinrent, mais pas ceux que je désirais. Ce fut plutôt des souvenirs triste, déplaisant au plus haut point. Me réveillant en sursaut, mon regard tomba dans celui de John, cet homme à qui la plupart de ce qui m'était revenue était lié. Je savais que je l'aimais à un point que personne ne pourrait savoir ou décrire, mais les souvenirs qui me revenais étaient tellement mélangé que je ne savais plus si je devais l'aimer ou alors le détester... Dans ma tête tous étaient confus. Je voulais remettre tout cela en place, m'enlever ce poids qui me pesait de ne pas savoir dans quel ordre tout cela allait n'y comment y mettre de l'ordre. Lui disant que je n'en pouvais plus, je lui demandai de me raconter notre histoire. Me serrant contre lui, John répondit à ma demande d'une façon dont je ne m'aurais jamais attendue. J'écoutais son histoire, des images ce formant dans ma tête. Sa voix basse, parlait doucement, lentement, me racontant notre première rencontre. Prenant ma main, il la posa sur son torse alors que je remontais mon regard sur lui en fronçant les sourcils.

- C'est ce mec que je veux...

J'avais à peine chuchoter, mon regard sur son visage, le détaillant, attendant la suite. Il poursuivie en me racontant notre seconde tentative ou après avoir danser on nous interrompis à nouveau. Je ne dis rien attendant la suite de cette histoire. Lorsqu'il parla de nos premiers entrainement et du fait qu'il avait du me rapporter à Will un frisson me parcourue. De l’héroïne... C'était cela, on m'en donnait pour... Pour avoir des informations sur John. Chassant ce souvenir, j'écoutai la suite, riant légèrement lorsqu'il me dit faire le contraire de mes demandes et qu'il avait toujours hâte de me revoir.

- Tout comme la princesse...

Je l'écoutais, de nouveaux souvenirs me revenant par moment. Riant parfois, ou alors une larme roulant sur ma joue à d'autre moments. Lorsqu'il me parla de sa maison qui avait exploser, je senti mon coeur se tordre. J'avais à cette époque crue tomber dans un trou sans fond, le croyant mort, croyant que je l'avais perdue à jamais. J'écoutais la suite, mes souvenirs pour la plupart s’emboîtant enfin. Son pouce caressait ma main sur son torse tendis que mon regard restant rivé sur lui, je réagissais de différentes façon selon ce qu'il me racontait. Lorsqu'il en vint à l'annonce de ma grossesse, je fronçai les sourcils, me souvenant de ma réaction, mais ne l’interrompis pas, le laissant poursuivre. Lorsqu'il termina son récit, il baissa le regard sur moi. Je fermai les yeux un moment, une larme roulant sur ma joue. J'avais l'impression d'avoir revécue vitesse grand V toutes ses années ou l'on c'était perdue et retrouvé, ou l'on c'était aimé et fait souffrir...

- La princesse et le loup contre le monde à jamais et pour toujours...

J'allai doucement chercher ses lèvres, après un long moment à avoir été perdue dans son regard. Une grande partie de ma vie semblait maintenant avoir pris place dans ma tête. Ne manquait que mon passé et... Ava. Lorsque mes lèvres relâchèrent les siennes, je gardai mon visage à quelques centimètres du sien, mon regard plongeant dans le sien. Ce regard sombre comme la nuit, ce regard de loup, protecteur tendre et aimant envers moi, mais qui pouvait ce montrer dur et cruel envers ses ennemis.

- Merci mon loup, maintenant je me souviens de beaucoup de choses...

Je retournai me blottir contre lui, allant chercher de ce sentiment de sécurité et de bien être que seul lui pouvait me procurer. Au bout d'un long moment, je fini par ressombrer dans le sommeil, un sommeil paisible qui dura un long moment. Ce fut un peu après le soleil que je me réveillai à nouveau, cette fois doucement, une larme roulant sur ma joue alors que je répétais que j'étais désolé. Je fini par m'asseoir dans le lit, essuyant mes larmes, tendis que je me repassais tous les souvenirs d'Ava qui m'étaient revenue. Je voulais retourner à la maison. Maintenant! Je devais retourner auprès d'elle... Me levant en vitesse, je m'habillai.

- Je veux voir ma fille...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Ven 19 Oct - 20:17

Je m'étais glissé sous les couvertures après une douche rapide n'osant pas la deranger comme elle dormait enfin je le supposai. Je m'endormis rapidement mais je ne dormis pas longtemps que je fus réveillé par Becky qui faisait un mauvais rêve. Son ton découragé et les larmes dans ses yeux me desarçonnèrent et me coupèrent les mots que je pouvais avoir. Sa demande de me raconter notre histoire me surprit je décidai donc de la raconter comme je le faisais avec Ava. Lentement et doucement je fis donc le récit de notre histoire. Mon regard alla parfois dans le sien alors que sa main reposai sur mon torse. Je hochai lentement la tête quand elle me rappela ce qu'elle avait dit à Will. Certes notre histoire était loin des contes de fées que nous connaissions mais c'était la nôtre. Je me sentais d'une quétainerie sans nom alors que je lui racontais ca et je me sentais tellement ridicule mais si ça pouvait l'aider ne serait-ce qu'un peu alors pourquoi pas. Une fois que j'eus terminé je baissai le regard vers elle alors qu'elle resta sans rien faire et rien dire. Je répondis à son baiser quand elle finit par se plonger dans mon regard un long moment et que je m'y perdais moi aussi. Je taisait cette mèche de son front alors que je savais que c'était peine perdue. Quand elle me dit qu'elle se souvenait de beaucoup de chose je fouillai son regard avant qu'elle vienne se blottir contre moi son corps se moulait au mien. Elle ne se rendait pas compte comment ceci me faisait plaisir et me soulageait. Je la serrai contre moi retenant un soupir de soulagement.

- Ça me fait plaisir ma princesse.

Je la sentis se ramollir contre moi alors que je retombais dans le sommeil moi-même. J'étais épuisé ce qui fit que je ne me levais pas à mon heure habituelle mais ce fut du mouvement à mes côtés qui me fit battre des cils.

-Becky?

Dis-je avec la voix encore enrouée de sommeil. Je me frottait les yeux comme un gamin et ce qu'elle me dit fini de me réveiller. En fait elle m'aurait foutu une baffe que je n'aurais pas autant réveillé. Je me redressai dans le lit et la regardai s'habiller et fini par sortir du lit moi aussi. Une fois tout ramassé et en ordre on sauta dans les voiture et direction ma villa. Ses mots résonnaient dans ma tête "Je veux voir ma fille". Elle se rappelait de la petite boule hurlante. À peine arrivé et stationné elle me devança et entra sous la surprise générale. Je la suivis mais m'arrêtai à la cuisine ou Jane remonta un regard sur moi. Elle me glissa une tasse de café et me demanda en chuchotant

- Elle se rappele de tout?

- De nous je crois bien. Et d'Ava.

- Tu lui as tout dis?

- J'ai arrangé la vérité

J'ai tourné le regard vers elle alors qu'elle me fit un petit sourire et s'éloigna s'asseoir au comptoir alors que je sirotais mon café
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Dim 21 Oct - 23:57

Je m'étais levé et telle une tornade, je me préparais en vitesse pour aller voir ma fille. Je me souvenais d'elle maintenant, plusieurs souvenirs d'elle m'étaient revenue dans mon sommeil et je voulais ou devais plutôt me rendre auprès d'elle. Aussitôt tout ramassé, je sortie en vitesse suivie de John et en quelques secondes à peine démarrai la voiture avec les fils pour retourner à la villa. En chemin, d'autre souvenirs me revenaient, moins plaisant par contre... Comment je m'y prenais pour torturer ou encore ma réaction en apprenant que j'étais enceinte, moi demandant à Doc si j'étais folle et lui m'expliquant que comme ma mère je me protégeais lorsque les choses devenaient trop intenses en me déconnectant... À peine arrivé à la villa, j'entrai en vitesse et courue à la chambre de ma fille pour la trouver endormie dans son lit. Je la pris doucement dans mes bras pour ne pas la réveiller et allai m'asseoir dans la chaise berçante un moment.

- Je suis là maintenant ma princesse. Maman est là, tu peux vraiment te reposer maintenant.

Je me doutais qu'elle ne devais pas avoir beaucoup dormis dans les derniers jours avec comment John et moi nous nous sentions. Je la berçai un moment, la collant contre moi avant d'aller la déposer dans son lit. J'allai ensuite trouver les autres dans la cuisine. Me versant un café en silence, je replaçais les nouveaux morceaux qui m'étaient revenue dans mon puzzle géant. J,allais boire une gorgée lorsque je me figeai, mon regard tombant sur l'ancien et ses mots me revenant en mémoire. Déposant ma tasse, je m'approchai de lui, ignorant les autres.

- Dans un établissement spécial? C'est bien ça que tu m'as dit pour ma grand-mère? Qu'elle est dans un établissement spécial?

Le vieil homme me regarda avant de hocher la tête.

- Elle ses déconnecté ses ça hein? Elle ses déconnecté et n'est jamais revenue?

Will: - Becky... Arrête.

Je ne regardai même pas Will, mon regard restais braqué sur mon grand-père qui lui baissa le regard.

- Pourquoi elle n'est pas revenue?

Ancien: Ses compliqué Becky.

J'avançai d'un pas vers lui, mes poings se serrant.

- NON! Là ses assez! Je veux des réponses et maintenant. Par ce que je sais que ça c'était des choses que je ne savais même pas avant n'est ce pas?

Will s'avança d'un pas vers moi.

Will: - Becky calme toi s'il te plait.

Encore une fois je l'ignorais.

- Jamais tu ne m'as dit être mon grand-père et lorsque j'ai poser des questions sur le fait que je me déconnectais, jamais vous ne m'avez avisé que le risque était là que je ne revienne pas!

Ancien - Simplement par ce que John n'est pas assez con pour faire ce que j'ai fais!

- Même à ça! J'avais le droit de savoir! J'avais le droit de savoir que...

Will: - BECKY ARRÊTE MAINTENANT!

Je tournai un regard rageur vers Will.

- Toi tu la ferme! À ce que je sache tu n'es pas mon...

Soudain tout ce figea. Une énorme vague de souvenir me revenant en pleine figure. L,air sortant de mes poumons, je fermai les yeux en m'agrippant à une chaise. Moi petite dans un garage tentant d'attirer l'attention d'un homme. Moi dansant et riant dans les bras de ce même homme. Moi plus vieille tentant par tous les moyens d'attirer un regard approbateur de cet homme.

- Hironhorse... Charles...

Moi devant les membres du club demandant qu'ont le virent et demandant à John de faire ce contrat. Charles planter devant moi et me questionnant sur John alors que j'étais complètement stone. Charles me regardant me faire démolir par un type avant de me mettre son flingue entre les mains et m'ordonner de tirer. Lui m'ordonnant d'aller faire un contrat beaucoup trop gros pour moi.

- Ça suffit!

Le souffle court j'attrapai une chaise et m'assis dessus avant de refermer les yeux. La tête me tournait et me faisait horriblement mal. Cependant ce n'était pas terminé. Moi hurlant sur Will à de nombreuse reprises qu'il n,était pas mon père, de me foutre la paix. Moi le menaçant de le tuer lui et le club si je ne parvenais pas à sauver John. Moi à nouveau le suppliant de me tuer, de mettre fin à mes souffrances. Lui s'occupant de moi pendant un long mois. Moi hurlant de rage face à Will et Charles en comprenant que mon vrai père était Will. Me frottant les tempes un moment je fini par ouvrir les yeux et regarder Will.

- Je... Je suis désolé...

C'était trop. Lentement, le regard un peu hagard, je me levai et me dirigeai vers la porte de la cuisine.

- Je vais aller prendre un bain.

J'avais l'impression que la tête allait m'exploser tellement elle était douloureuse et pleine. Je me dirigeai sans vraiment m'en rendre compte vers la salle de bain et une fois la porte fermé, je m'appuyai sur le comptoir. Pas étonnant que je me déconnectais. Comment un humain normal pouvait supporter tout cela? Je fis couler l'eau comme une automate et une fois dévêtue, me plongeai dans l'eau fumante.

Une fois la jeune femme sortie, l'ancien soupira.

- Ne la laisse jamais ce déconnecter en étant folle de rage contre toi.

Il ferma les yeux une seconde avant de foutre une claque sur le comptoir.

- Je sort!

Sans un mot de plus le vieil homme sortie de la villa pour aller prendre l'air.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 539 Pointage : 680

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 22 Oct - 1:04

Disons que je ne m'attendais pas à ce genre de réveil mais de la voir aussi agitée et pressée de partir je ne me le fis pas dire deux fois. Je m'habillai rapidement ramassai le tout et aussitôt fait on parti pour la villa... non sans que je jette de fréquent coup d'oeil dans le miroir. Cependant à peine arrivé elle me devançant et se rua dans la mai son alors que je stoppai à la cuisine et que Jane me glissa une tasse de café. Elle savait que je n'avais pas tout dis, elle me connaissait trop bien. Ainsi ça évitait des questions, des pièces de puzzle qu'elle ne saurait pad ou mettre et m'éviter un malaise de la mort. Becky resta un bon moment dans la chambre d'Ava et je ne voulais pas aller la déranger. Un moment mere-fille qu'elle avait besoin. Et personnellement je ne pensais pas que ma fille me manquerait autant. Cependant de la voir se figer et que son regard se plante dans celui de L'Ancien. Ce qu'elle dit me fit tourner le regard vers lui. Je me tendis sous la rafale de question. Elle ignorait complètement Will et gardait son regard sur le vieil homme. Je fronçai les sourcils quand il dit que j'étais pas assez con pour... il a fait quoi? Putin... la il réglerait leur merde bordel!

 Le silence tomba quand elle interrompit sa phrase se prenant à une chaise en fermant les yeux. Quand elle nomma Ironhorse et Charles dans la même phrase j'avalai difficilement et baissai la tête. Bien que je l'avais fait, ça restait assez difficile pour moi. J'avais tué un homme qui lui avait servit de père, parfois bon pour elle, et une figure presque paternelle pour moi. Je fis un pas pour aller la voir mais je fus arrêter par la main de Jane qui secoua la tête en me disant un "Attends" du bout des lèvres. Ce fut quand elle s'excusa et se leva que je comprit que...PUTIN DE BORDEL DE MERDE!!! Je plantai mon regard dans celui du vieil homme et il mit une claque sur le comptoir me faisant sursauter. Je bouillai de colère. Non seulement on lui apprenait la maintenant mais en plus... elle était déconnecté. Je pris donc le même chemin que lui et sorti me plantant devant lui mon regard noir brillant.

 - Tu voulais dire quoi tantôt? Tu as fait quoi? 

 J'avais les lèvres pincées. J'étais fatigué, tendu et la j'avais une tuile de plus qui venait de me tomber dessus.dessus . Marre à la fin! J'allais exploser si cette avalanche de merde nous tombait dessus encore.
 
 - Parle! Qu'est-ce que tu voulais dire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 340 Pointage : 645

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   Lun 22 Oct - 1:35

l'ancien ne c'était pas attendue à ce que sa petite fille comprenne aussi vite, n'y à ce que la révélation pour sa grand-mère ne déclencha une marée de souvenir chez elle. Parler de sa femme lui était encore difficile, même après toute ses années. Marie avait été sa princesse et il l'avait perdue d'une façon qu'aucun homme ne voulait perdre sa femme. Finissant par sortir, il avait cependant prit la peine de piquer la curiosité de John. Il savait que le chasseur le suivrait pour savoir. C'était un sujet qui préoccupait tout le monde, mais le vieil homme refusait depuis toujours d'en parler. Il c'était cependant promis d'en parler à l'homme qui saurait ramener sa petite fille, qu'à l'homme qui passerait par ou lui était passé afin de lui éviter de vivre un jour le calvaire dans lequel il vivait. Quelques secondes à peine après qu'il fut sortie John arriva plantant son regard noir dans le sien. L'ancien le dévisagea un moment avant de jeter un coup d'oeil à la porte, s'assurant que personne n'écoutait.

- Comme tu sais déjà, Ava et Will devaient fuir après la naissance de Becky avec certains membres du club. Tout était prévue, mais Ava n'à pas survécus et le plan à échoué. Voici ce que personne ne sais cependant. Marie, ma femme, à toujours détesté Charles. Elle ne voyait que du mal en lui et lorsqu'elle à rencontré Will elle m'a supplié de les aidés Ava et lui à fuir ce club maudit.

L'ancien soupira, ce sentant plus vieux que jamais.

- Je leur ai trouvé un endroit ou ils seraient en paix, je les ai aidé à planifier leur fuite, mais Ava est tombé enceinte et ont a été assez con pour repousser leur fuite. Quelques temps avant d'accoucher, Ava est venue me voir. Elle m'a fait promettre que si quelque chose lui arrivait de laisser Becky grandir au sein du club. Elle avait ses raisons et refusait de me les dires. Je lui est donc donné ma parole, me disant stupidement que rien n'arriverait à ma fille, ma petite princesse. Lorsque Becky est née et que Ava est... Morte, ma femme à été dévasté. J'avais déjà de la misère à la garder avec moi. Elle à fini par me demander de sortir Will et Becky de là et... J'ai refusé. C'est a ce moment que je l'ai perdue pour de bon.

Le vieil homme regarda John un long moment. Jamais il n'avait raconté cette histoire, jamais il n'avait raconté le choix déchirant qu'il avait du faire.

- Elle c'est déconnecté en étant folle de rage contre moi. La dernière chose qu'elle m'est dite est que j'ai tué sa famille... Elle n'est jamais revenue John. Ça fait 40 ans maintenant que je vais la voir à tous les putins de jour lorsque je suis à Waco et elle ne m'est jamais revenue. Alors ne laisse jamais Becky ce déconnecter alors qu'elle est furieuse contre toi...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: *Souris moi... ( Becky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Souris moi... ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les broderies au point compté de la souris
» Une souris verte !
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» Les effets de la pollution sur le sperme des souris
» La chauve-souris et le loup [PV Far'jim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami dans sa splendeur :: Miami beach :: Quartier résidentiel Miami Beach-
Sauter vers: