Partagez | 
 

 Et si on inversait les rôles ( Becky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Jeu 1 Mar - 15:20

J'avais donc été choisi pour qu'elle m'entraîne et après des semaines à me faire taper dedans par elle, certains du club je prenais lentement plus d'assurance et de confiance. Cependant défier un plus grand et plus gros que moi n'avais pas été la meilleure idée. Même si elle m'avait dit la veille qu'elle ne voulait pas de bébé gâté, je revins ayant pour but ultime de m'entraîner comme un dingue pour pouvoir foutre ce grand con au sol. Mais la surprise de la voir tellement amochée me fit suspendre mon entraînement. Une douche plus tard ou je l'aidai à se coucher et manger un peu, elle me demanda pourquoi j'étais couvert de bleus. Mon air se suspendit une seconde pendant que je baissai la main.

 - Après avoir couché un au sol je... 

 Je fermai les yeux sachant que mon idée était pas la meilleure au monde.

 - Josh m'a dit que je frappait moins en fillette. Alors je l'ai défié en lui demandant s'il voulait voir ce que la fillette était capable. Je sais c'est pas brillant et il est deux fois gros comme moi mais.... un jour je le jeterais au sol tellement fort qu'il ne me parlera plus jamais. 

 Une lueur de défi brilla dans mon regard. Lui et plein d'autre. Un jour je m'en irait loin de ce club a la con. Finalement quand elle me dit qu'elle avait plus faim je lui demandai si mon père m'utilisait pour qu'elle fasse des contrats pour lui. Je le connaissais je savais à quel point il pouvait être fourbe et stratégique. Oui je m'inquiétais pour elle allant à prendre ses mains et lui dire d'arrêter de faire affaire avec lui qu'il était très dangereux. Quand elle me demanda si je m'inquiétais vraiment et réellement pour elle, je plongeai mon regard dans le sien.

 - Si tu t'inquiète pour moi l'inverse est aussi vrai. Je ne voudrais pas qu'il t'arrive un truc de fâcheux.

 La main sur ma joue me fit l'effet d'un calmant. Fermant les yeux quelques secondes savourant la chaleur de sa main. Il y a tellement longtemps que je n'ai pas senti un geste aussi doux, gentil maternel même. Ça meanquaot beaucoup plus que je ne le pensais. La chaleur et la douceur d'une femme était bénéfique pour un homme. J'ouvris les yeux comme elle parla. Elle ne pouvait arrêter.... je fronçai des sourcils légèrement en hochant la tête.  J'allais tellement m'entraîner comme un dingue qu'elle n'aurait plus à en accepter.

 - Fais très attention.... il est très dangereux. 

 Quand elle me remercia je fis un sourire et embrassait la paume de sa main avant d'aller porter le plateau dans la cuisine et revenir m'étendre à ses côtés. Je tournai la tête vers elle et me mordus la lèvre avant de parler.

- Je suis désolé. Pour ce que je t'ai dis. Je... je te laisserais jamais crever toute seule... c'était méchant. Je voulais pas mal faire.
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Ven 2 Mar - 13:51

Faisant mon devoir et protégeant mon nouvel élève, j'avais à nouveau dû accepter un contrat, mais cette fois celui-ci était beaucoup trop gros. J'avais accomplie ma mission, mais j'avais fini par m'écrouler dans ma cuisine. Ayant engueuler mon protégé lorsqu'il était monté, j'étais maintenant certaine de mourir sur se plancher, seule. Cependant il était monté et me trouvant au sol, m'avait porté secoure plutôt que de m'achever et de pouvoir ce vanter d'avoir mis fin à la tueuse à la réputation sans tache. Réalisant alors que personne ne connaissait mon nom, que personne ne savait qui j'étais, j'ouvris les yeux et après l'avoir remercier... Enfin à ma façon, je lui dit mon nom avant de retomber dans l'inconscience. Finalement après mon réveil, une discussion un baiser et une douche ou il vint m'aider, je me retrouvai à manger avec son aide. Entre deux bouchés je lui demandai ce qui lui avait valu autant d'ecchymose. Une lueur de colère brilla un moment dans mon regard en sachant la stupidité dont il avait fait preuve, mais me calmai avant de parler, n'ayant pas l'énergie n'y l'envie de l'engueuler. Je te montrerai quelques trucs pour ce genre de colosse. Sa question et sa demande d'arrêter de réaliser les contrats que son père m'obligeait à prendre me surpris. J'aurais aimé pouvoir envoyer promener le chef du club, mais je savais que si je ne prenais pas les contrats, il allait forcer son fils à les faires, signant son arrêt de mort, celui-ci n'étant pas prêt pour ce genre de mission. Je fus cependant surprise de l'entendre s'inquiéter pour moi et les mots sortirent une nouvelles fois avant que je les arrêtes. Je réalisai alors que pour la première fois, enfin peut être, quelqu'un se souciait réellement de ce qui pourrait m'arriver. Bon peut être était-ce simplement par ce que si j'y restais il n'aurait plus personne pour l'entrainer, mais n'en restait pas moins que s'il s'en faisait pour moi. Ma main sur sa joue, je lui expliquai que je ne pouvais pas arrêter de prendre les contrats, du moins pas temps qu'il ne serait pas prêt. Je fini par lui dire de ne pas s'en faire, que j'allais me débrouiller, comme toujours. Ce n'étais pas la première merde dans laquelle je me trouvais et j'arrivais toujours à m'en sortir.

Mon pouce caressant sa joue, je fini par le remercier. Il ne pouvait pas savoir l'étendue de ses remerciement, mais je le remerciai en fait pour beaucoup plus de choses qu'il ne pouvait penser. Je le laissai aller porter le plateau dans la cuisine, sentant encore ses lèvres bruler la paume de ma main, mais me retenant pour ne pas la regarder. Lorsqu'il revint dans le lit, s'étendant à mes côtés, je poussai un soupire en l'entendant s'excuser. Mon regard fixant le plafond, j'étais étrangement mal à l'aise. Laisse tomber, je l'avais mérité. De toute façon tu ne pouvais pas savoir ce qui allait arriver... J'avais toujours sus que j'allais mourir seule, mais que cela arrive si vite après qu'il m'est balancé cette pique... Je n'osais pas tourner la tête vers lui, n'y le regarder. Mon être entier brulait d'envie de sentir une nouvelle fois la douceur dont il avait fait preuve, comme si y avoir goûté m'avait rendue accro. Moi qui étais toujours brusque et sèche, je tentais maintenant d'agir autrement avec lui pour ne pas le voir partir, pour ne pas perdre la moindre tendresse qu'il pouvait me donner en ce moment. J'aurais compris si tu ne serais pas monté tu sais... Je ne t'en aurais pas voulu et si j'aurais survécu j'aurais poursuivie ton entrainement quand même...
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Ven 2 Mar - 15:52

Je sais qu'elle n'aimerais pas si je lui disait que j'avais défié un autre alors que j'étais à peine formé mais c'était plus fort que moi. Un jour je le coucherai au sol et j'aurai la paix.  Je hochai simplement la tête quand elle me dit qu'elle me donnerait quelques trucs. Sa main sur ma joue arrêta toute mes pensées me faisant stopper le coeur une seconde et fermer les yeux. Ça calmait la tempête. Je pris le plateau et allai le porter à la cuisine. Là je la verrais tout le temps qu'elle m'entraînerais mais après?  On reprend chacun notre route? Je mis fin à mes pensées et regagnait sa chambre et allai m'étendre à ses côtés.


 Je m'excusai de ce que j'avais dit mais sa réponse me fit froncer des sourcils. Mon regard noir sur elle, j'étirai le bras et lui tournai la tête vers moi. 


-  Je te le répète,  tu ne creveras pas seule.... jamais. 


 Je caressai sa joue doucement finissant par me tourner vers elle.


-  Peut importe comment de pauvre nuls mon père mettra pour que tu acceptes de me former. Je te laisserais pas seule... jamais. C'est un peu le rôle d'un protégé non?
 
 Je vis son regard et je baissai la main lentement.


- Oui je sais qu'il a fait exprès. Pourquoi tu penses que je t'ai demandé combien il t'avais donné?
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Ven 2 Mar - 17:12

Je n'osais pas le regarder de peur qu'il voit cette envie de douceur et de tendresse briller dans mon regard. Depuis mon réveil, je faisais tout pour ne pas me montrer brusque ou froide avec lui comme j'étais à la normal. Peut être n'était-il là que pour que je l'entraine, mais il était là tout de même et dieu qu'il me faisait du bien. Lorsqu'il me répéta que jamais il me laisserait crever seule, je fronçai les sourcils légèrement, mon regard maintenant dans le sien. Tu ne peux pas dire ça. Tu ne me connais pas... Ma voix c'était fait douce, mais je savais que le jour ou il verrait qui j'étais et ce que je pouvais faire, il me tournerait le dos et ça c'était sans compté qu'il aurait probablement à me tuer lorsque je le déclarerai prêt. Son père trouvera surement un moyen de l'y en obliger. Il me restait encore beaucoup à lui apprendre, mais lorsque viendrait la torture et qu'il verrait ce que je faisais sans le moindre remord il partirait...

Sa main caressant ma joue, me fit fermer les yeux, un petit soupire de bien être m'échappant. Ce qu'il dit me fit ouvrir rapidement les yeux cependant. Sa main baissant, il poursuivit, me faisant me raidir. Je te jure que je n'en savais rien. Je l'ai su tout à l'heure et ma réaction à failli me faire descendre. Je te l'ai dit si j'avias su je ne t'aurais pas choisie... Je ne voulais pas qu'il pense que je lui avait menti ou qu'avec son père je l'avais piégé. Ma voix baissa légèrement tendis que, mon regard perdue dans le sien, je me retrouvais à nouveau complètement hypnotisé. Et j'aurais fait une énorme erreur...
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Ven 2 Mar - 18:08

Je ne la connaissais pas.... je fis un petit sourire en coin en l'entendant. Ok elle avait peut-être raison mais je savais que rien ne me ferait fuir, rien ne m'éloignerait d'elle.  Je ne sais pas ce qui me le disait mais je savais que je ne la laisserait pas seule.

 - Et alors? Toi non plus. Je sais que je te laisserais pas seule.

 J'avais répondu avec la même douceur qu'elle car plus le temps passait avec elle, plus je me sentais me rapprocher d'elle, avoir envie de sentir son corps se lover contre le mien. Ça faisait quoi 1 mois environ que je la connaissais et à chaque fois partir alors que la journée était finie était un supplice et j'avais hâte au lendemain. J'avais lever la main et caressai sa joue doucement, mon pouce dessinant le rond de sa joue quand je lui demandai pour mon père.  Aussitôt son regard se planta dans le mien pendant que je baissai ma main. 

 En l'entendant répondre je fis un sourire sachant fort bien qu'elle avait pas dû le savoir. Mon père pouvait être fourbe et vicieux comme un serpent. La laissant finir je me plongeai dans son regard remettant ma main sur sa joue je rapprochant un peu plus effleurant ses lèvres contre les siennes.

 - J'ai fait une erreur de ne pas venir.

 Je l'embrassai doucement avant de la laisser dormir contre moi pendant que je caressai sa peau du bout des doigts finissant par m'endormir moi aussi. Je dormis paisiblement finissant par me réveiller un peu avant elle. Je sorti du lit et allai préparer de quoi manger ainsi que du café. Même si elle ne pouvait pas m'entraîner je devrais le faire. Je mangeai rapidement et disposai les choses sur la table et une fois habillé je descendis et allai m'entraîner sur le mannequin de bois.

 Je me concentrai et entrai dans ma bulle. Merde que j'aimais pas ça!  Mais en attendant qu'elle aille mieux. Je me parlai tou bas allant de " Lève ton bras" à " Attention à ton genoux". Je me foutais avoir l'air stupide si quelqu'un entrai au moins je m'entrainais
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Ven 2 Mar - 18:50

Je ne voulais surtout pas qu'il croit que j'avais planifier quoi que ce soit avec son père, je m'étais fait avoir tout comme lui dans cette histoire. Cependant, plus le temps passait et plus j'étais... Heureuse de m'être fait avoir et ce malgré les blessures et les contrats de plus en plus dangereux. J'allais devoir mettre les choses au clair avec ce grand con et rapidement. Je ne répondis rien lorsqu'il répondit que moi non plus je ne le connaissais pas. J'esperais sincèrement me tromper, mais tout ceux qui avai oser m'approcher avait fuis en découvrant ce que je faisais lorsque je devais torturer. Après avoir presque paniqué en pensant qu'il croyait que j'avais manigancé avec son père je répétais ce que je lui avais dit, que si j'avais su que c'était lui je ne l'aurais jamais choisie. Je laissai cependant échapper que j'aurais fait une terrible erreur. Un baisser plus tard, je m'endormais dans ses bras. Pour la première fois depuis très longtemps je dormis d'un sommeil paisible, sans rêve.

À mon réveil, j'étais seule dans mon lit. Me levant lentement, je découvris une table prête a me recevoir. Un minuscule sourire au coin des lèvres, je mangeai et fini par descendre enroulé dans le drap. Lentement, je descendis et je vis alors John frapper dans le mannequin de bois. Une petite lueur de fierté apparut dans mon regard avant que je ne me rende compte qu'il se parlait. J'écoutai quelque secondes se qu'il ce disait avant de parler. Lève aussi la tête, tu es grand, ça va protéger tes yeux si tu te bat contre petite peste comme moi. Je terminai de descendre et m'approchai de lui. Bonjour. Je le regardai un moment le détaillant, cherchant quoi dire. Merci pour le déjeuner et ben... pour tout. J'étais mal à l'aise cherchant quoi lui dire...
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Sam 3 Mar - 0:19

J'avais passé une très bonne nuit. Calme et où je dormis bien. Au matin je me levai lentement et mangeai rapidement et une fois habillé je me mis à taper dans.... dans cette horreur. Comment on faisait pour s'entraîner sur se truc qui se défendait pas? Je me mis à parler tout seul, dans ma bulle et concentré. Je me rappelai chaque conseil qu'elle me donnait ne remarquant pas qu'elle m'observait. Ce fût quand j'entendis sa voix que je me redressai et relevai le regard. 

 Surpris de la voir simplement dans un drap je me relevai lentement et entrouvrit la bouche qui fini par un petit sourire. Finalement.... elle était pas mal mignonne même dans un drap de lit.

 - Bonjour...

 Je me penchai vers elle et prit doucement son visage entre mes mains et l'embrassai doucement avant de la relâcher doucement un petit sourire en coin. Je me replaçai, relevai la tête et les poings et lui jetai un dernier coup d'oeil. 

- Je te l'ai dis que je te laisse pas seule. Mais en ce moment... tu es tout sauf une aide à me concentrer...

 Je me remis à frapper dans le mannequin et Étrangement, même si je la trouvais à tomber et que mon envie était de lui arracher ce drap, je trouvai le moyen de vouloir l'impressionner, lui faire voir que j'avais compris son enseignement
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Sam 3 Mar - 1:39

J'étais descendu au gym avec simple le drap pour me couvrir. Arrêté au milieu des marches, je le vis frappant dans le mannequin de bois, cet horrible instrument qui, chaque fois que je l'utilisais pour mes entraînements me rappelait combien j'étais seule. Je l'observai un moment, détaillant chaque muscles de son corps que je pouvais voir travailler, examinant chacun de ses gestes, la sueur commençant à perler sur sa peau. Secouant la tête, fière de voir que malgré tout, il m'écoutait, je me concentrai sur ses mouvements. Il avait fait beaucoup de progrès en un mois, ses coups étais plus puissant, ses gestes, plus fluides et il se protégeait déjà mieux. Remarquant qu'il se parlait, j'écoutai un moment avant de lui rajouter un conseil. finissant de descendre lentement je m'approchai de lui, un peu mal à l'aise de ne pas savoir quoi lui dire d'autre, je fini par simplement le remercier. Répondant à mon bonjour, il me surpris une nouvelle fois en venant chercher doucement mon visage et en m'embrassant tout aussi doucement. Sa douceur avait le don de complètement me déstabiliser. Pendant un moment des images de ce que ce devait être dans des moments plus intimes me virent à l'esprit, mais je les chassai rapidement alors qu'il rompait le baiser pour ce repositionner devant le mannequin après un petit sourire en coin. Lorsque j'entendis ses mots, je fis un petit sourire avant de me mettre à marcher dans le gym, le laissant recommencer à frapper le mannequin. Tu dois toujours être prêt à tout lors d'un contrat. n'importe quoi peut te tomber dessus ou simplement te déconcentrer. Le mannequin est ton ennemi, moi je ne suis qu'une distraction, reste concentré. Lentement, tendis que je marchais, mais tout en restant dans sa vue périphérique, je me mis à jouer avec le drap, découvrant une jambe un moment, ou encore le descendant lentement à un autre moment. Tu dois toujours être vigilant et différencier une distraction d'une menace. Tu ne protège plus ton genou, recule ton pied un peu. Lorsque tu te bas contre un mec plus grand, mise sur les jambes. Souvent, plus ils sont grand, plus ils sont facile à faire tomber. Suffit de trouver leur faille et les colosses, ses souvent les jambes. J'étais maintenant derrière lui, tout près, mais je savais qu'il pouvait me voir par le miroir. Le drap était maintenant enrouler autour de ma poitrine, laissant mes bras libres et une jambes sortait jusqu'à mis cuisse lorsque je marchais. Avoir eux assez de force et par trop mal, je l'aurais pris par surprise et couché au sol, mais je préférais garder mon énergie pour me rétablir. Là je ne suis pas assez en forme pour me battre, mais rappelle toi que la distraction peu parfois aussi être une menace, soit toujours vigilant.
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Sam 3 Mar - 2:19

Je tenais plus que tout de mettre ce grand con au sol donc ceci, cet entrainement était vital. Non seulement parce que j'avais une bien meilleur technique mais également parce que... parce qu'il y avait elle. Un mois que je la regardais, la détaillait. Un mois que je voyais la tristesse au fond de son regard, que je pouvais voir comment elle était belle quand elle souriait. Un mois que je voyais cette mèche rebelle lui barrer le front et que je luttait pour ne pas lui enlever. Donc de la voir arriver envelopper d'un drap me fit bondir le coeur.

 Je l'embrassai doucement dissipant ce malaise entre nous. Je me remis donc en position et entreprit de frapper dans ce stupide mannequin de bois quand je la vis tourner autour de moi me faisant perdre ma concentration  par moment. Je pouvais voir la ligne délicate et musclée de ses jambes qu'elle denudait. Ou la rondeur de son épaule qu'elle dévoilait. 

 - Louve... 

 Malgré cette voix qui voulait qu'elle arrête n'empêche que... bon j'étais un homme alors ça me faisait plutôt plaisir.  Je vis son reflet dans le miroir et son avertissement sur le fait que une distraction pouvait être une menace aussi. Je remerciai le ciel qu'elle soit trop amochée pour me coucher au sol. Je me retournai vers elle rapidement et avançai sur elle m'a garde à peine baissé.

 - Autre chose mentor... 

 Mon regard noir brillant dans le sien, mon corps moite de sueur je fis un pas tout simple à la faire reculer au mur.

 - Malgré les conseils, les règles de conduites il y a quelque chose que vous oubliez....

 Une fois au mur je me penchai vers elle le souffle court, le coeur battant dans ma poitrine, je plantai mon regard dans le sien y voyant un éclat doré danser dans ses prunelles. J'effleurai la peau de son cou avec mes lèvres remontant à son oreille.

 - C'est que l'élève fini toujours par dépasser le maître. 

 Je me reculai doucement un petit sourire en coin sur les lèvres. Je résistait vraiment à l'envie d'envoyer ce drap valser loin dans la pièce.  Je préférais me reculer doucement et aller me prendre une bouteille d'eau dont je pris quelques gorgées mon regard de fauve sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Sam 3 Mar - 15:52

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Sam 3 Mar - 16:41

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Dim 4 Mar - 1:47

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Dim 4 Mar - 9:32

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Lun 5 Mar - 3:11

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Lun 5 Mar - 14:00

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Mar 6 Mar - 18:25

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Mar 6 Mar - 21:52

Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Ven 16 Mar - 14:18

Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Ven 16 Mar - 16:18



 Je restai ainsi avec elle avant de finalement l'étendre comme il faut à sa place. Je m'étendit à ses côtés nous couvrant du drap simplement. Je me collai à elle allant chercher sa main et nouant mes doigts avec les siens. Je collai ma tête contre la sienne profitant du silence, de cet état de tranquillité que nous avions enfin trouvé.

 - Je vais devoir y aller Becky. Sinon il y aura un club a ma recherche. Demain je serais ici le plus tôt possible.

 Je me relevai sur un coude et plongeai mon regard dans le sien. J'allai chercher ses lèvres plaquant mes lèvres sur les siennes dans un baiser rempli d'envie. Je lui promis de revenir le lendemain et que je prendrai soin d'elle. Je m'habillai et parti pour le club ou la voix de mon père tonnage à mon arrivée. Je serrai les mâchoires et prit la direction du bureau. Il me questionna sur la raison que mon téléphone était fermé. Fendant et froid je lui répondis que je m'entraînais.

P:- Toute la nuit? 

- J'ai été voir et L était pas en état de m'entraîner. Il semblerait que tu l'ai envoyé sur un citrate difficile. Bravo... et tu veux que je sois le meilleur.

P: - Ça ne m'explique pas ou tu as passé la nuit....

- Avec des filles de joie. Content? Et le matin venu j'ai été m'entraîner. J'arrive de là je peux aller me doucher?

 À peine la main sur la poignée il me demanda s'il se passait quelque chose entre elle et moi. Je serrai la poignée et jurai trois fois sur ma tête que non. Cependant le dire me déchirait le coeur mais je savais que si je ne le faisais pas... elle payerait pour ça et je n'étais pas assez entraîné pour  faire face.

  Les semaines s'écoulaient et Becky reprenait du mieux et je pus reprendre ainsi mes entraînements avec elle. Préférant nette fois mieux me battre avec elle qu'avec le mannequin de bois. Parfois j'avais un entraînement à me faire cracher les poumons et quelques fois... disons qu'il était écourté par un tout autre entraînement qui n'était pas pour me déplaire. Plus les semaines s'écoulaient, plus je me sentais attaché à elle. J'étais à ma préparer pour aller m'entraîner quand un des gros bonzes deon père vint me dire qu'il voulait me voir dans son bureau. Quelle ne fut pas ma surprise de voir Becky. Je lui jetai un regard d'incompréhension avant de le tourner vers mon paternel. 

 - Je peux savoir....

 Pas un mot. Une main sur mon épaule pour me forcer à m'asseoir alors que je la chassai violemment servant un regard noir à ce bonze. Je fronçai les sourcils ne comprenant rien mais préférant garder le silence si ça jouait contre moi...
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Ven 16 Mar - 17:34



Lentement les semaines s'écoulèrent au cours des quelles je repris du mieux et pus reprendre l'entrainement avec lui. Je n'étais pas tendre avec lui, enfin pas lors de nos entrainement normaux, mais parfois, les entrainements se terminaient tout autrement et dans ces moments, je devenais une toute autre femme. Je n'étais alors plus L mais devenait Becky. Un matin cependant je reçu un appelle du chef du club demandant à me voir. Moi qui était heureuse qu'il me foute enfin la paix... Je me rendis donc au club ou on m'emmena dans le bureau du chef.  L! Ça fait un bout de temps. Ouais, depuis le jour ou tu a failli me faire tuer. Je vais me faire pardonner, j'ai un cadeau pour toi aujourd'hui, mais avant j'ai une question pour toi. Ce passe t-il quelque chose entre mon fils et toi? Non. C'est mon apprenti et je lui apprend ce que je sais, point. Pourquoi cette question? Il me regarda un long moment avant de finalement me faire un sourire qui ne laissait rien présager de bon. John entra alors à ce moment escorté d'un colosse que je dévisageai un moment. Lorsque je le vis mettre la main sur l'épaule de John et le forcer à s'asseoir, je fronçai les sourcils. Refais ça et je te casse tout les os de la main. N'oublis pas qu'il est entrainé par moi et qu'un jour il pourra te réduire en bouilli si sa lui chante. Je vis le regard du colosse changer un moment avant qu'il ne recule d'un pas. Je me retournai alors vers le chef du club haussant un sourcil interrogateur. Aujourd'hui tu vas aller dans le bunker pour une torture, emmène mon fiston adoré qu'il voit ce que sait. Je n'en suis pas encore rendu là dans sa... La porte s'ouvrant à nouveau je me retournai pour voir deux hommes entrer. Voilà ton cadeau ma chère. Je vis alors un des deux hommes perdre toutes ses couleurs en me voyant tendis que de mon côté je me levai lentement et m'approchai de l'homme. Je vous en pris... Pas elle, je la fuis depuis tellement d'année... Je vous l'ai dis ses une psychopathe et une sociopathe... Elle à tuer son dernier apprenti et tout le club dans lequel elle faisait partie... Sa propre famille... Je me figeai et me tournai vers le chef. Vous lui avez demandé de vous parler de moi? Et bien sachez qu'il manque une partie à cette histoire. Sur quoi je balançai un coup de poing au dernier des traitres. Vous voyez? Elle est complètement cinglée... Son regard se tourna alors vers John. Tu es son nouvel apprenti? Fait gaffe, elle pourrait se lasser de toi à tout moment et te liquider, toi mais aussi tout le club si sa lui chante. C'est ce qu'elle à fait la dernière fois. Assez! Apportez le dans le bunker. L, je te laisse avec ton cadeau, apporte mon fiston pour lui montrer ce qu'est une torture. Non. Je vis une lueur de colère passer dans le regard du chef. Pardon? J'ai dit non. Il n'est pas encore rendu la dans son entrainement. Tu veux le meilleur? Laisse moi aller au rythme que je veux. Je te ferai savoir le jour ou il sera rendue à ce stade. De toute façon, là il ne s'agit pas d'une torture traditionnelle. Un long moment nos regards ne se lâchèrent pas, mais je fini par le voir me faire signe d'y aller frustrer. Je sortie donc et me rendis rapidement dans le bunker ou enfin je pourrai avoir ma vengeance. J'entrai lentement, refermant doucement la porte derrière moi. Alors, ta dernière cachette n'était pas la bonne on dirait, oncle Jacky... Je t'en pris L... Je t'en supplie... J'étais contre cette idée de te trahir. Et pourtant tu n'es pas venue me prévenir. Il m'aurait tué. Et tu crois que tu es mieux avancé là? Je t'aurais protégé, je protège les miens et je tue les traitres. Sur quoi je lui fis un sourire cruel avant de commencer ce qui allait être de longues heures de souffrance pour lui. Me servant de tout ce que je pouvais trouver, je lui infligeais les plus grandes souffrances, le faisant hurler de douleur, pour mon plus grand plaisir. Non seulement je m vengeais pour la trahison qu'il m'avait fait il y a de nombreuses années, mais je me vengeais aussi pour en voir trop dit devant le seul homme qui ne me voyais pas comme un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Ven 16 Mar - 18:31

Chaque fois que je revenais d'un entraînement j'avais droit à la question s'il se passait quelque chose entre elle et moi. A chaque fois je répondais non, et à chaque fois c'était comme si je me plantais un couteau dans le coeur et déchirait mon âme. Mais je sentais qu'il y avait ce lien invisible entre nous et Étrangement je me sentais fusionné à elle. Donc de me faire appeler dans le bureau de mon père et de voir Becky présente me fit remonter le regard dans celui de mon paternel lui demandant ce qui se passait.  Je me fis asseoir d'une main sur l'épaule et malgré que j'ai chassé la main et servit in regard noir, Becky ajouta son commentaire faisant reculer l'homme. Je restai silencieux écoutant l'échange entre eux. Je fis une moue de dégoût quand il m'appella " Fiston adoré". Je savais qu'il ne lui donnerait pas le choix.

 La porte s'ouvrit sur un homme qui pâli en la voyant. Je me redressai dans mon fauteuil en l'entendant.  Elle était pas sociopathe, ni psychopathe! Mon regard bifurqua vers elle lui demandant presque qu'elle m'explique. Elle était pas ainsi je le savais! Elle ne serais pas aussi gentille avec moi, elle ne serait pas aussi tendre et...et... femme. Ça arrivait et je rejettais ce que j'entendais. Quand il me parla qu'elle allait m'éliminer si elle le souhaitait je la regardai sachant qu'elle ne le ferait pas. Comment je le savais j'en sais rien mais je le savais. On apporta cet homme loin dans le bunker et on demanda à Becky de m'apporter et de me faire voir la torture. Je fronçai des sourcils me disant que je savais même pas manier une arme. Après un long combat visuel il la laissa partir. Bon alors j'aurais la paix.

P: - Attends John...

- Elle va faire...

P: - Tu attends. Quand je te le dirai tu iras voir en douce.

Je le devisageai un long moment là bouche s'entre-ouvrant. Le putin de salopard de merde! Je le toisai avec des éclairs dans les yeux.

 - Je n'irais pas. Tu as donné ta parole!

P: - Je n'ai rien donné John. Je l'ai laissé aller simplement. Et comme tu m'as juré qu'il n'y avait rien entre vous tu ne verra pas d'inconvénients à aller voir une femme, en l'occurrence ton mentor, faire une torture. 

Son ton de voix était mielleux,  rempli de douceur que je savais que peut importe je ne pourrais y échapper. Dans les moments comme celui-ci je regrettais ma mère qui arrivais à lui faire entendre raison. Je lui lançai un regard noir et parti en direction du bunker un des hommes sur les talons. Merde.... il s'assurait que je ne me defilai pas. Me pinçant les lèvres j'ouvris la porte et me glissai à l'intérieur sous les cris de douleur de l'homme.  J'observais Becky tentant de ne pas jeter un regard à cet homme qui subissait sa sentence. Quand finalement le tout termina je me redressai et ouvrit la bouche pour lui parler mais elle se retourna et je croisai son regard. Je lui fis une mine désolé car je n'avais pas eu le choix. 

- L...

J'aurais voulu l'appeler Louve, Becky ou peut importe le nom que je trouverais tout sauf...." L". Mais ne sachant pas si on était seuls ou pas je ne pris pas de chance. Je n'aimais pas ce que je voyais dans son regard ce qui me fit fouiller son regard. Non je n'aimais pas ce que je voyais. Je fis un pas et tout bas un mot sorti, un seul.

 - Louve?

C'était dit sur un ton comme si je la suppliais de venir me voir, de trouver refuge dans mes bras. Cependant elle passa à côté de moi alors que je l'appelais. Je sentis mon coeur s'arracher de mon corps.

 - Parle-moi... Tu n'as pas le droit! 

 Je sortis et la regardai s'éloigner la rage montant en moi.

 - T'as pas le droit de ne rien me dire! Tu peux pas partir!

 Cependant... elle le fit, elle s'éloignait me laissant derrière. Ainsi je ne comptais pas pour elle? J'étais qui alors dans sa vie? Je croyais avoir une place dans son coeur....
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Sam 17 Mar - 13:29

Je n'avais jeter aucun regard à John dans le bureau après que mon oncle fut entré. Je ne voulais pas voir dans son regard les interrogations que les paroles de Jacky apportait. Je lui expliquerais une fois seule avec lui, du moins je tenterais. Après une confrontation visuel avec le chef j'allai donc au bunker, ou je passai de longue heure. J'utilisais tout ce que je trouvais, cisaille, torche, gun à clou, marteau... Tout dans mon comportement montrait que j'aimais ce que je faisais. Elle était là, la raison pour laquelle on avait dit que j'étais psychopathe. J'aimais torturer, encore plus si c'était pour un motif personnelle. Lorsque je terminai ma vengeance, je me retournai et le regard que je croisai me fit redescendre les deux pieds sur terre. Non... Pas lui... Ne disant rien je le dévisageai, un mélange de colère et de tristesse prenant forme en moi. Il ne me verrais plus comme avant, désormais, il me verrait comme les autres me voyaient. Un monstre capable du pire. Plus jamais je ne pourrais goûter à sa douceur ou redevenir la fille que lui seul était capable de faire apparaitre en moi par ce que maintenant il avait vue jusque ou je pouvais aller. En une seconde je pris conscience que j'avais failli à ma plus grande règle, on ne s'attache pas. Je pris conscience aussi que si on le retournait contre moi... Je me laisserais abbatre. Lui, jamais je ne serais capable de lui faire de mal. Je devais donc faire ce qui devait être fait. Je devais partir.

Son louve à peine murmurer me brisa le coeur, mais je baissai le regard et commença à patir. J'avais l'impression que l'on m'arrachait le coeur à chacun de mes pas, mais je devais le faire, pour notre sécurité. J'allai me nettoyer avant de partir, chaque geste ce faisant machinalement. Passant devant un des proches du chef, je relevai le regard. J'avais dit non. Qu'il trouve quelqu'un d'autre, je n'accepte pas que l'on sabote mon travail. Je filai au gym ou je ramassai un sac déjà prêt pour un départ précipité et sautai sur ma moto. Je fis plusieurs kilomètres, me maudissant de m'avoir attaché à cet homme qui avait su voir en moi autre chose qu'un monstre. J'allai trouver refuge dans un bar que je possédais et ou j'avais mon appartement juste derrière. Mon assistant gérant, un homme de confiance gérait le bar lors de mes déplacements. Je n'entrai pas dans le bar cependant allant seulement dans mon appartement ou je me laissai glisser contre le mur du salon. Je m'étais finalement attaché encore plus que ce que je ne pouvais penser. Maintenant les gens auraient raison de dire que je n'avais pas de coeur, puisque mon coeur, je lui avait laisser...
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Sam 17 Mar - 14:50

Entendre cet homme parler en mal de Becky me figea. J'avais envie de prendre sa défense mais je nous dénoncerais et je ne voulais pas être celui qui sonnerait son arrêt de mort. Je ne voulais pas son malheur. D'ailleurs l'homme me figea encore plus en me disant qu'elle pouvait me tuer si elle le voulait. Cependant elle fini par quitter et je me dit que j'irais dans le gym et je l'attendrais. Cependant le ton mielleux,  suave de mon paternel me fit comprendre qu'il avait user de fourberie, de strategème pour qu'il obtienne ce qu'il voulait. Je fus donc je marchai donc vers le bunker me glissant doucement. Je voyais bien qu'elle prenait un plaisir évident mais.... est-ce que ça faisait d'elle une psychopathe? Je restai silencieux, en retrait l'observant attendant qu'elle ai terminé. Les cris et suppliques finirent par se taire et son regard se tourna vers moi. Je l'appelai, je chuchotai même quand elle passa près de moi. Pour la première fois de ma vie je sentis que je n'étais pas capable de la retenir, elle me glissai entre les doigts comme de l'eau et même si je tentais de fermer les doigts elle m'echapperait. Je fini par sortir derrière elle et lui dit qu'elle devait me parler, m'expliquer. Allant même à lui crier qu'elle avait pas le droit de partir.  Seulement elle continua sans se retourner ignorant mes cris. La colère grondait en moi, j'allais me mettre à la course derrière elle mais un des homme du club me stoppa une main sur le torse.

- Elle dit de te trouver quelqu'un d'autre...

 Je sentis mon coeur éclater comme des milliers morceaux de verre. Mon regard remonta dans les yeux de ce vieux membre. Il avait été plus un père pour moi que le connard de chef. Je me reculai de lui en secouant la tête. Alors c'était ça.... J'étais à ce point peu important pour elle que je ne valais pas au moins une explication. Détruit et dans un état second j'allai m'asseoir dans ma chambre sur le rebord de mon lit. Ce fût la rage et le désespoir qui eut raison de moi finissant par crier de rage, de peine, d'incompréhension, je balançais ce que je pouvais dans ma chambre allant à faire un foutoir pas possible. Plusieurs se tuèrent mais personne n'osèrent entrer. Quand mon père entra se fut pour me saisir au collet et me plaquer au mur me coupant le souffle. Il me hurla de me calmer, que je voyais enfin son vrai visage. Une lâche incapable de faire face à son passé devant son protégé. Comme je le fis j'en sus rien mais je parvins à lui foutre une de ses coup de poing sur la gueule qu'il en fut surpris lui-même.

 - C'est ta faute. Ne m'approche plus, ne me parles plus.

 Les semaines passèrent en font ma rage désespéré ne diminua pas. Je m'entraînais au club, allant même chez-elle espérant la voir du haut des escaliers. A chaque fois je revenais bredouille. Au bout de deux longues et interminables semaines se fut un soeur de ma mère qui vint me prendre à part.

J:- John, trouve-la. Elle ne reviendra pas d'elle-même. 

- Tante Jane... je vais voir à tout les jours chez-elle...

J:- Tu sais qu'elle ne reviendra pas là. Ce que je vois c'est un homme amoureux à qui on a arracher son coeur. Elle te donnait un surnom n'est-ce pas?

 Je hochai la tête lentement en lui disant qu'elle m'appelait loup, à cause de mon regard. Que ça hypnotisait comme le regard d'un loup. Le regard attendrissant de ma tante se planta dans le mien.

 J:- Elle a pas tort. Tu as le regard de ta mère.  Mais tu sais quoi? Un loup reste loyal à la compagne qu'il choisit mais c'est également un excellent chasseur. Il traque,renifle et suis les trace de sa proie. Il n'attaque pas tant qu'il n'est pas certain que sa proie ne lui échappera pas. Tu vas devoir être discret si tu ne veux pas qu'elle se sauve.

- Mais je sais pas....

J:- Will t'aidera. Mais tu sais déjà quoi faire.

 En cachette mon oncle et ma tante m'aidèrent à peaufiner ma traque, comment obtenir des informations sans éveiller de soupçons. A rester dans l'ombre et discret  je mis des jours à avoir une piste. Je préparai un bagage pour mon futur départ.  Après deux semaines ma taupe vint me dire que Becky n'avait pas bouger de sa planque. J'attendis donc la nuit pour partir. Mon oncle Will me donna les clés de sa mustang sous mon regard surpris.

W:- Une moto c'est loin d'être discret. Va la chercher. 

 Je le remerciai d'un signe de tête et allai prendre sa voiture. Je parcouru le plus de route possible de nuit M arrêtant que pour faire le plein. Au matin je me trouvai un coin pour dormir un peu, m'acheter un truc à manger et repartir. Ça me demanda presque une journée de conduite. J'arrivai à l'emplacement que ma taupe m'avait dit et je descendis de la voiture lentement. Le jour tombait lentement et je pris une inspiration et m'avançai sans bruit comme elle me l'avait enseigné. Rien autour et le silence. Je toquai à la porte doucement espérant qu'elle reponde. Un éclair me disant que si je ne disais rien elle me flinguerait avant.

 - Louve? C'est moi ouvre je t'en prie...

 Je sentis mon air suspendu dans mes poumons, mon coeur comprimé dans un étau. Qu'est-ce que je ferais en la voyant? Voulait-elle de moi encore? A-t-elle déjà voulu de moi? La porte s'ouvrit sur elle et aussitôt mon coeur parti au galop, l'air sembla revenir dans mes poumons. Mon regard se plongea dans le sien. Mes mains prirent son visage et mes pouces caresserent son visage. 

- J'ai travaillé fort pour te retrouver Becky... 

 J'avais dit ça tout bas comme pour éviter qu'elle ne s'envole entre mes mains. Je ne voulais pas la voir partir, jamais. Je renierais ma famille pour être là avec elle. Être simplement prisonnier de ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Becky Reeves
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 18/02/2018 à Miami. J'ai posté : 400 Pointage : 945

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Dim 18 Mar - 14:30

J'étais partie simplement. Je l'avais fait pou son bien et pour le mien. Je l'avais trop laissé approcher de moi, je l'avais, sans vraiment m'en rendre compte, laisser percer ma carapace. J'étais un danger pour qui conque était trop près de moi. Les dernier que j'avais laisser approcher je les avaient tous éliminés, mon dernier élève le premier. Seulement voilà, en voyant John dans le bunker, j'avais réalisé que lui je ne serais pas capable de lui faire du mal, je le laisserais me tuer. J'allai donc me terrer dans mon appartement derrière un bar dont j'avais fait l’acquisition il y a maintenant quelque années. À mon arrivé, je me laissai glisser contre le mur du salon, ayant l'impression que l'on m'avait arraché une partie de mon âme. Je ne sais pas combien de temps je restai assise là, mais ce fut mon assistant qui voyant ma moto, vint me trouver. Il passa des heures avec moi, ne disant presque rien, mais me soutenant par sa présence.

Les jour s'égrainèrent et une routine s'installa. Je ne sortais plus que pour faire des contrats, et ils devaient pouvoir être fait rapidement. Mes rideau étaient toujours fermés, et je ne faisais plus que m’entraîner, manger à peine, boire quelques bières ici et là et passer des heures le regard dans le vide. Les jours devinrent des semaines, semaines ou je ne faisais que m'enfoncer un peu plus dans la solitude et la noirceur. J'étais assise ce jour là dans mon fauteuil, une bière à la main, fixant l'écran noir de ma télévision lorsque des coups furent frappé à la porte. Lentement, je me levai et posant ma bière sur la table du salon, j'attrapai mon arme. J'étais à mis chemin lorsque sa voix ce fit entendre, me faisant me figer. Lentement, je rangeai mon arme et me dirigeai vers la porte, le coeur battant. Il venait faire quoi ici? Exiger des explications sur ce qui c'était passé me semblait la raison la plus logique. Doucement, j'ouvris la porte, mon regard allant immédiatement ce plonger dans le sien. Je devais lui dire de partir, que l'on ne devais plus ce revoir, que j'étais un danger pour lui que... Mais ses mains vinrent prendre mon visage, faisant envoler toute ma volonté de lui résister. Mes yeux ce fermant, ma joue alla ce frotter contre sa main tendis qu'un petit soupire ou se mélangeait bien être, soulagement et apaisement m'échappa.

J'ouvris les yeux lorsque je l'entendis parler, mon regard retournant dans le sien. Je fouillai son regard un long moment avant pousser un petit soupire et de lui prendre une main. Entre, je vais répondre à tes question loup. Le laissant entrer, je refermai la porte et la verrouillai. J'allai lui chercher une bière et allai m'asseoir sur le canapé reprenant ma bière sur la table. Je le regardai un long moment, me retenant de ne pas aller chercher un peu de chaleur dans ses bras. Pourquoi es-tu ici loup? Ce n'était pas un reproche, mais une simple question afin de savoir à quoi m'en tenir.
Revenir en haut Aller en bas
John Malone
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 22/03/2017 à Miami. J'ai posté : 598 Pointage : 975

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    Dim 18 Mar - 15:29

Deux semaines à désespérer, à m'entraîner seul me rappelant ses phrases et conseils. Je faisais de la musculation, du cardio et tapait même dans ce mannequin maudit. Au club je ne parlais à personne sauf à mon oncle et ma tante. Il l'avait fait fuir, elle m'avait laissé derrière et je refusai de rester inactif pour ma propre santé mentale. On m'aida à peaufiner ma chasse, à demander aux bonnes personnes des informations et ainsi arrivé à la retracer et enfin la trouver. Quand on me certifia sa présence je senti mon coeur repartir à battre. 

 Je fis donc la route en m'arrêtant à peine pour arriver le plus rapidement possible. Enfin j'étais là coupant le contact et restant dans la voiture quelques minutes. J'avais peur qu'elle me pousse, qu'elle me crie de m'en aller. Je fini donc par sortir de la voiture et aller toquer à la porte finissant par lui demander d'ouvrir. Quand je la vis je sentis l'air revenir dans mes poumons et je pris doucement son visage dans mes mains. Son petit soupir ne m'echappa pas non plus. C'était presque vital pour elle ce geste et souvent elle se frottait la joue dans ma main.

 J'entrai à sa suite et pris place devant une bière. Je regardai la bouteille sans y toucher. Des milliers de questions se pointait dans ma tête mais aucune plus importante une plus que l'autre.  Quand elle me demanda ce que je faisais là, je lâchai la contemplation de la bouteille pour le remonter vers elle. Je fronçai les sourcils une seconde me disant que c'était évident. Je me mordis la lèvres cherchant les mots qui la ferait revenir avec moi.

 - Parce que tu es partie. Parce que tu n'as pas le droit de ne rien me dire et me laisser dans le silence.

 J'avais eu mal de la voir s'en aller comme si elle partait avec mon âme. Je plantai mon regard sombre dans le sien presque suppliant qu'elle comprenne ce que je tentais de lui dire.
 
 - Je... Tu ne peux pas me laisser seul Becky. Pas avec ce qu'on a vécu ou qu'on vit ensemble. Pour plusieurs tubes mon mentor, celle qui me montre à me battre. Et avec ça j'ai pu mettre une baffe à mon paternel. Enfin... mais pour moi... c'est plus. Beaucoup plus.

 Je baissai le regard sur mes mains sous la table. Je tripotais mes doigts les sourcils froncés, le coeur qui me tambourinaient dans la poitrine. Toujours le regard sur mes doigts je continuai de parler.

 - Je ne veux pas te laisser partir Becky. Pourquoi tu crois que je suis ici?

 Je remontai mon regard vers elle et le plantai dans le sien.

 - Je t'ai cherché pendant deux semaines, j'ai collecté des graines d'informations par des taupes pour avoir une parcelle d'information. J'aurais pu laisser tomber mais non... je te l'ai dis que je te resterais loyal.

 Les paroles de ma tante me revinrent en mémoire. Oui j'avais choisi ma compagne... mais si elle ne voulait pas de moi après tout ça?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Et si on inversait les rôles ( Becky)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on inversait les rôles ( Becky)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les vipères ayant sifflé tout l'été, ne se retrouvèrent pas fort dépourvues lorsque la bise fut venue {Meg & Becky}
» Je recrute (Becky)
» Qui devrait quitter la WWE ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chronosphère :: passer - futur - alternatif :: Changeons notre histoire!-
Sauter vers: