Partagez | 
 

 A nos années passées ~ Elyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/07/2017 à Miami. J'ai posté : 165 Pointage : 45

MessageSujet: A nos années passées ~ Elyan   Dim 7 Jan - 15:05


A nos années passées
Elyan & Elizabeth

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. »
Un regard perdu, assise sur un banc remplissant les joues de perles. Les larmes coulent et je ne peux les arrêter, chaque image revenant en boucle. Le sentiment de rater une immense partie de notre vie m'empêche d'être seine, l'envie de prendre un coup sur la tête et d'oublier un moment. Le silence qui menait notre quotidien, voilà ce que je regrette. Lui avoir avoué a été une erreur, aucune partie de moi ne se sent soulagée. Bien pire je pense, je sais désormais que lui aussi l'a fait. Il a eu un gosse ! Merde, rien que cette pensée m'offre plus de larmes. Une vieille dame assise il y a peu à mes côtés me regarde avec pitié, son sourire ne m'aide en rien. Un enfant. La première fois à voix haute, la première fois depuis qu'il a pu me l'annoncer. Ces deux derniers jours, je ne sais plus quoi penser, quoi faire pour nous deux. Je me dis que toutes ces larmes versées depuis veulent bien dire quelque chose, et si j'en étais encore amoureuse ? Je sais, je pensais l'être de cette femme, ma mère me disait que le coeur d'une personne est bien assez grand pour en aimer plusieurs. Cinq ans de mariage. La dame me tapote l'épaule avant de me raconter l'histoire de son mari. Celui-ci aurait eu deux filles en dehors de son mariage, sa femme l'en a pardonné à chaque reprise. Ils sont resté mariés depuis, elle l'aime et ne peut se résoudre à le quitter ou vivre sans lui. Elle me pose alors une question qui me donne un immense doute, suis-je moi aussi prête à vivre une vie sans Elyan ?

Le regard fixant le port, j'apperçois un pêcheur embrassant sa famille prêt à partir. L'image d'un baiser le matin avant de nous quitter, l'envie de rester ensemble, il y a bien longtemps que nous avons eu cela. Soudain tout est clair, je me dresse sur mes jambes et je remercie la dame de m'avoir écouté. Un sourire plus loin et me voilà en bonne direction, mon pas se fait de plus en plus vite. Je grimpe les marches à vive allure, la porte est fermée, un grand souffle et j'entre. Le vide, le noir, soudain l'impression qu'il est parti la rejoindre elle. J'essuie une autre larme qui menace d'apparaître et referme cette porte, je descends vers le bar familiale. Je me dis qu'il est peut-être temps pour moi de quitter tout ça, si son coeur appartient à une autre, je n'ai plus ma place. Je pousse la double porte, avance de quelques mètre avant d'entre sa voix. Je lève le regard et il est là, un sourire se dessine sur mon visage. Il a bien rejoint une femme, je croise le regard de sa soeur en allant vers eux. Il tourne le dos, je m'en approche prenant une grande inspiration. Je suis consciente que rien ne sera facile, être en sa présence n'est pas aussi réconfortant qu'à la pensée. Je lui tapote l'épaule telle une gamine qui demande attention à une grande personne. Nous devons parler ! Le ton de ma voix ne fut pas aussi chaleureux que je l'aurai voulu, Dieu sait pourtant l'envie que j'ai de lui plonger dans les bras. Lui dire qu'il n'en est rien, que nous faisons tous des erreurs ainsi qu'il m'est arrivé mais il n'en est rien. Malheureusement, le monde ne tourne pas aussi facilement pour les simples personnes, pour celles qui ont ce genre de problème.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 25/08/2017 à Miami. J'ai posté : 68 Pointage : 30

MessageSujet: Re: A nos années passées ~ Elyan   Dim 21 Jan - 17:37


A nos années passées
Je me demandais ce que nous allions faire maintenant, je lui avais annoncé que j’avais un fils, il est vrai que je ne pouvais plus garder cela pour moi, mais c’était un réel choc pour Eli, et pour moi, il y a quelques mois. J’étais perdu, je ne savais plus quoi faire ni quoi dire. Je n’allais pas non plus lui dire, à la fin, que j’avais revu mon ex donc et que j’avais toujours des sentiments pour elle. Oui une seule bombe dans la journée ça suffisait, je pense. Eli avait quitté l’appartement et je n’avais pas su la retenir, mais est-ce qu’elle m’aurait laissé l’accompagner ? Ça, c’est moins sûr. J’étais sur le canapé, me mettant la tête dans mes mains, je me demandais bien ce que j’avais pu faire, et dire. Enfin, ça, je le savais, j’avais trompé ma femme avec mon ex, et de cette nuit était né plus tard, un petit garçon du nom de Mattéo, mais ça, je ne le savais pas avant quelques mois. Le second souci, c’est que j’ai toujours des sentiments pour mon ex, en même temps que pour Eli. Je ne sais pas choisir entre les deux. Je ne sais plus ce que je dois faire, ça fait deux fois que je le dis, mais ça ne me donne pas de solution malheureusement. Je devrais être moi aussi soulagé, mais je ne le suis pas plus. Je suis juste perdu, tout autant qu’Elisabeth, je pense. Je me demande alors où elle est passée, et surtout, si elle va revenir. Je pourrais partir la chercher ? Oui, mais, elle m’enverrait balader et ça n’arrangerait bien, même si je ne suis pas sûre que la situation va s’arranger d’ailleurs.

Le temps me parait long, bien trop long, bien trop long, j’hésite même à envoyer un message, bon, je l’envoie quand même. Il a été reçu, mais je ne peux pas m’imaginer qu’elle me répondra. Je ne peux pas dire que je la connaisse vraiment, mais je sais au moins qu’à chaque dispute ça ne sert à rien d’attendre quoi que ce soit. Je pourrais partir, mais à quoi bon la chercher si je ne la retrouve pas. À force de penser, l’émotion vint se nicher au coin de mes yeux. Je n’étais pas du genre insensible, mais ça fait des années que je n’ai pas lâché une larme. Je garde tout en moi, c’est préférable, mais c’est au moment-où tout s’écroule, que je me laisse aller.

J’avais demandé à ma sœur de venir, je lui avais tout dit y compris mes sentiments pour mon ex, et qu’évidemment, je n’en avais pas parlé à Eli, mais c’était sûrement mieux et c’est d’ailleurs ce qu’elle avait pensé aussi. Puis alors que je ne m’y attendais plus je vis Eli. Elle me souriait, et cherchait à savoir qui était avec moi, ce n’était personne d’autre que Lili, et lorsqu’elle m’annonce qu’il faut qu’on parle, je fais signe à Lili que je l’appellerai plus tard, qu’il faut que nous ayons une conversation, sûrement houleuse, mais une conversation quand même. Une fois Liliana partie, je me pose dans une position confortable, tentant de ne pas trop bouger la jambe à cause du stress. Je plante ensuite mon regard dans le sien avant de dire quelques mots.

Je sais Eli, tu ne peux que m’en vouloir, c’est tout à fait normal. Je vais aller faire mes valises, et j’irai dormir chez mon père. Sache, simplement, que je t’aime, mes excuses ne serviront à rien, mais je voulais que tu le sache.
 
J’étais prêt à me lever, à aller dans la chambre et à préparer mon sac, pas que je ne voulais pas que ça s’arrange, mais je doutais qu’elle ne me pardonne aussi vite. Pour ce qui était de son infidélité à elle, je la comprenais, au vu de ce que nous étions devenus, mais j’étais jaloux aussi, je devais l’avouer.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 20/07/2017 à Miami. J'ai posté : 165 Pointage : 45

MessageSujet: Re: A nos années passées ~ Elyan   Hier à 19:59


A nos années passées
Elyan & Elizabeth

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. »
Que faire ? Restée assise là et attendre que la réponse me tombe du ciel ? Je dois me décider maintenant ! LE regard perdu dans le vide, je tente de prendre mon courage pour aller le voir. Je ne sais exactement ce que l'on pourra se dire, ce que l'on fera une fois en face l'un de l'autre. Plusieurs envies se mélanges, entre celle de rentrer et me plonger dans ses bras lui demandant pardon et celle de lui coller une gifle. Je passe aussi par celle de faire une valise et quitter tout ça mais est-ce vraiment la solution ? Je me dis que nous sommes quand même mariés depuis près de quatre ans, ça ne peut partir en éclat sans y avoir bien réfléchi.

Me voilà sur le chemin, marchant le regard dans cette lune cherchant le courage de l'affronter. Le courage de lui dire tout ce que j'en pense, celui de ne pas finir dans son lit la minute qui suit. Dieu que cette idée n'est pas déplaisante, depuis le temps que nous n'avons eu un seul contact physique. C'est alors que le baiser échangé avant l'annonce me revient, cette douceur, ce bonheur ressenti. Malgré tout, je l'aime encore, peut-être plus de la même façon mais mon coeur continue de battre à la vue de son sourire. L'imaginer me prendre dans ses bras, de m'embrasser à nouveau comme au premier jour, tous ça me donne de l'envie. L'étincelle ne peut être définitivement éteinte, elle ne peut pas ! La vision d'une famille se quittant, la discussion avec cette vieille dame, voilà ce qui me motive à rentrer. Je ne peux de toute façon restée cachée là et attendre que tout ça finisse par disparaître.

Je pousse cette porte, tant de voix ouverte et jamais je n'ai ressenti un tel nœud à l'estomac. Pourquoi ais-je l'impression que sa soeur me lance un regard d'un mélange de pitié ? Suis-je bête, elle doit être au courant de bien plus que moi ! Alors que j'attends que celle-ci nous quitte pour parler avec mon mari, mais comment peut-il est aussi à l'aise sur le canapé ? J'ose à peine m'y plonger de peur d'y tombée endormie, j'ai passé les deux derniers à ne pas dormir n'ayant qu'une seule pensée. Ses excuses, ses paroles, voilà que je m'en sens presque coupable pour le coup. Avant qu'il ne puisse se lever, un geste de la main pour qu'il comprenne qu'il n'en fasse rien. Restes assis, il n'est pas question de décider maintenant Elyan. Je comprends tes excuses, je me sens aussi coupable d'avoir agit de cette manière alors que notre mariage partait en douceur. Pourquoi nous l'avons fait ? On s'est perdu dans le quotidien, dans l'ennuie des jours qui se ressemblent. J'ai trouvé un réconfort auprès d'elle tout comme tu l'as fait auprès de l'autre. Elyan, ce n'est même pas le fait que tu es couché avec ton ex qui me dérange le plus même si j'avoue avoir envie de lui mettre une droite là de suite. Que tu m'ais caché cet enfant ? Je ne sais si ça passera un jour, si la confiance pourra se retrouver entre nous deux. J'ai tellement pensée partir, aller voir plus loin si je pourrai être heureuse mais une vieille dame m'a poser une seule question. Serai-je prête à voir une vie sans toi ? Pour être franche, je ne peux pas ! Je t'aime et ça j'en suis certaine. Je veux qu'on essaie ? Mon coeur me crie que oui, tout mon corps le veut parce que tu me manque tellement. J'ai cru être amoureuse d'un flirt passagé, aujourd'hui encore je ne sais ce que je peux ressentir pour cette histoire mais je sais que c'est bien plus fort pour nous deux. Je reprends un peu de souffle, je viens de parler tellement vite que je n'ai pas tout compris. Je le regarde, m'avance pour prendre place à côté de lui sur le canapé sans quitter son regard des yeux, je pose ma main sur la sienne. Je n'aurai qu'une seule question et je veux la vérité cette fois. Quels sont tes sentiments envers elle ?
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A nos années passées ~ Elyan   

Revenir en haut Aller en bas
 
A nos années passées ~ Elyan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que s'est-il passé le 12 janvier 2010? Un ultimatum au peuple irréductible?
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Miami dans sa splendeur :: Coconut Grove :: Quartier résidentiel Coconut Grove-
Sauter vers: