Partagez | 
 

 Il n'y a pas de hasard... il n'y a que des rendez-vous qu'on ne sait pas lire. (Samara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 23/07/2017 à Miami. J'ai posté : 44

MessageSujet: Il n'y a pas de hasard... il n'y a que des rendez-vous qu'on ne sait pas lire. (Samara)   Mar 15 Aoû - 9:50



Il n'y a pas de hasard... il n'y a que des rendez-vous qu'on ne sait pas lire.

Il se rencontre souvent des occasions où une oeuvre d’art me déplaît au premier coup d’oeil, parce que je ne suis pas encore en état de la juger ; mais si je remarque en elle un mérite, je l’étudie davantage, et alors je fais une foule de découvertes qui me font le plus grand plaisir ; j’aperçois dans ces choses de nouvelles qualités, et en moi de nouvelles capacités.

Aujourd’hui c’était mon seul jour de congé depuis quelques semaines et je comptais bien en profiter en passant du temps avec mon fils chéri. J’avais besoin de souffler un peu après cette affaire assez complexe à résoudre je dois dire. Il faisait beau et chaud aujourd’hui, franchement une journée rêvée pour sortir un peu. Je me suis levée assez tôt ce matin, mon organisme était tellement habituer à ces heures matinales que pour faire une grasse matinée c’est un peu raté, mais bon comme ça j’ai pu en profiter pour préparer des pancakes et un chocolat chaud maison à mon fils Enzo. Je jeta un coup d’oeil à mon téléphone personnel au cas ou j’avais des nouvelles de mon mari mais bon faut que j’arrête d’espérer de toute façon il a une double vie, enfin je ne sais pas si je suis la deuxième ou la première mais une chose est sure c’est quand je trouverais le courage d’aller lui parler en face et lui dire ce que je pense.. je pense que ça ira très très mal pour lui. Mais pour le moment je ne peux rien faire, une enquête est lancée contre lui du coup il ne restait plus qu’à attendre mais je ne me vois pas attendre pendant des mois dans cette situation avec mon petit Enzo qui me demande tous les jours quand est-ce que son papa va rentrer à la maison. Je soupira doucement avant de poser mon téléphone portable près de mon portable du boulot et me fit couler un café bien serrer. Je n’avais pas très faim, cette situation me stresse tellement que c’est quasiment impossible pour moi d’avaler un morceau. Comme tous les matins, je pris le temps d’envoyer un message à ma meilleure amie Hannah, lui souhaitant une bonne journée, elle dois surement travailler aujourd’hui du coup je ne vais pas aller l’embêter mais on a prévu de ce voir ce week end, une petite journée entre fille car mon petit bonhomme doit passer le week end chez ma grande soeur. J’alla m’installer doucement sur le canapé, une main sur mon ventre instinctivement et je regarda le petit chiot qui dormait encore dans son panier, le petit berger australien bleu merle que j’avais acheté à mon petit bonhomme pour qu’il ai de la compagnie. C’était encore une toute petite boule de poil d’âge de 4 mois maintenant. Je continuais d’admirer cette petite boule de poil quand mon petit bonhomme arriva dans le salon en venant me faire un bisou avec son petit regard encore endormi. Je l’adore mon petit prince, heureusement qu’il ne ressemble pas à son père, je ne pouvais pas lui dire la vérité, je me sentais coupable de pas lui dire mais je ne voulais lui briser ses rêves non plus, pour lui son papa c’était son héros alors je ne me voyais pas lui dire que son papa en avait plus rien à faire de lui. Je fit un énorme câlin à mon fils, tout était près sur la table pour lui, il n’avait plus qu’à se servir. Je me leva doucement pour le rejoindre et lui servir son bol de chocolat chaud qui était rester dans la machine au chaud rien que pour lui. Il était tellement adorable, une petite bouille blonde à croquer. Je lui déposa son bol devant lui en lui ébouriffant les cheveux au passage. J’avais de la chance d’avoir un petit prince aussi adorable que lui, jamais je n’aurais rêver d’avoir un petit chou aussi merveilleux que lui. Je le laissa prendre son petit déjeunez tranquillement et alla me préparer, je m’habilla en décontracter avec une magnifique petite robe blanche en dentelle qui ne me moulait pas trop, elle était assez ample et cachait mon petit ventre rond que même moi j’avais pas remarquer encore. Je laissa mes cheveux blonds retomber sur mes épaules avant de descendre de nouveau dans le salon pour rejoindre mon fils. On réfléchis ensemble de ce qu’on pourrait faire tous les deux aujourd’hui, pourquoi pas une petite balade, il adore aller au parc en plus ça aide bien. On pourra même emmener le chiot ça lui fera une balade à lui aussi. Enzo n’attendis pas que je lui répète deux fois, il courra se préparer pendant que je débarrasse la table et nettoya un peu la table et la cuisine. Je prépara un sac avec des bouteilles d’eau, un ballon pour mon fils et la balle du chiot aussi. Une fois tout préparer j’attendis mon petit bonhomme avant de nous mettre en marche tous les deux, je tenais bien évidemment mon chiot en laisse. On discuta de tous et de rien avec mon petit prince sur le trajet, j’évitais surtout le sujet de son papa, quand il me demanda je ne répondais ou alors je lui dis qu’il ne devait pas avoir de réseau là ou il était et que c’était pour ça qu’il ne l’avait toujours pas appeler. On arriva enfin au parc, je laissa mon fils prendre la laisse du chiot et les deux se mirent à courir. Je souris en les regardant tout en cherchant un endroit ou m’installer et poser les affaires, je fini par trouver un banc de libre à l’ombre de deux arbres et un peu à l’écart des gens, on sait jamais si des enfants ont peur des chiens. Une fois les affaires posée sur le banc, je me retourna et sourit en voyant mon fils faire courir le chiot, deux petits chou débordant d’énergie ça aide, sauf que mon fils finit par percuter sans faire exprès un petit garçon qui était en train de jouer juste à coté. Le chiot n’en perdit pas une seconde pour lui monter dessus pour le lécher, tout content d’avoir trouver un nouveau copain de jeu. Je m’approcha rapidement en tirant sur la laisse pour faire reculer le chiot et aida le petit bonhomme à se remettre sur ses jambes « Eh, ça va rien de cassé petit bonhomme ? » Je releva doucement la tête et sourit en voyant la maman qui était arrivée en courant « Désolé, mon fils n’a pas fait exprès il ne l’avait pas vu ! » Je tenais toujours la laisse tendis que mon fils s’excusa auprès du petit garçon et aussi auprès de la maman.  
CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 21/07/2017 à Miami. J'ai posté : 59

MessageSujet: Re: Il n'y a pas de hasard... il n'y a que des rendez-vous qu'on ne sait pas lire. (Samara)   Dim 3 Sep - 17:29

Je n'avais pas de cours avant ce soir alors j'en profitai pour sortir faire quelques course avec Mateo avant de revenir et faire un petit repas qu'on pourra manger dans le parc sous un arbre, mon fils adorait ça d'ailleurs. Je téléphonai à Autumn, mon adorable gardienne, savoir si elle pouvait venir ce soir garder mon bout de chou et une fois entendues je raccrochai et dit à Mateo de se préparer pour aller faire un pique-nique au parc. SOn exclamtion de joie me fit comprendre qu'il ne mettrait pas longtemps à s'habiller.

- Attends! Tes chaussures ne sont même pas attachés amor.

Une fois que j'eus lacé ses chaussures on se lança dehors et hop direction le parc en marchant puisque se n'était pas trop loin. sous les babillages de mon fils on se dirigeait vers le parc. J'adorais mon fils il était adorable. Oui bien sûr comme n'importe quel gamin il lui arrivait de ne pas m'écouter et de faire qu'à sa tête mais en général c'était un bon garçon. Depuis ses un an qu'il m'accompagnait dans mes cours quand je montais mon studio. Rendu à 4 ans il était capable de comprendre quand je donnais un cours et être tranquille. Dans mes cours privé il lui arrivait de faire les figures sous mon oeil attendrit. Mais là il savait qu'il ne pourrait pas m'accompagner et il me suppliait depuis trois coin de rues.

- J'ai dis non Mateo.

- Mais mamaaaaaan... j'aime ça moi.

- Je sais amor mais pas ce soir. C'est disons.. très différent que d'habitude. Puis Autumn viens de garder, tu l'aimes d'habitude.

- Elle vient ce soir?! OUIIIIII!

Je lui fis un sourire tendre et une fois arrivé au parc il repéra un arbre et se dirigea là en me disant que c'était là le pique-nique. Je disposai de la couverture et lui donnai des sandwichs, des légumes enfin tout pour qu'il ai le bedon plein. Une fois qu'il eut englouti son repas et son dessert il me demanda d'aller jouer ce que je lui accordai après tout on était là pour ça. Pendant qu'il alla jouer près du bac à sable. Quand j'entendis un éclat de voix qui me fit lever comme une bombe et j'accourais vers mon fils qui rigolai comme un fou parce que le chien lui léchai le visage. Je l'aidai à se relever quand l'autre dame s'excusa ainsi que le petit garçon.

- Ça va je pense qu'il y a eu plus de peur que de mal. Ça va amor?

- Oui il est plus petit que Rufus! Je peux aller jouer avec mon ami?

- S'il veut et si sa maman est d'accord mais pas trop loin d'accord?

- On peut aller jouer avec le chien aussi?
dis mon fils en remontant les yeux vers la dame.

Une fois la réponse accordée je restai près en me croisant les bras un sourire sur le visage. Mateo avait cette innocence et il était sociable que de jouer avec un plus vieux ne lui dérangeais absolument pas. Je me tournai vers la dame encore souriante.

- Ne vous en faites pas le chien de mon meilleur ami est plus gros, Mateo n'a pas peur des chiens. Samara. dis-je en tendant la main.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis arrivé le : 23/07/2017 à Miami. J'ai posté : 44

MessageSujet: Re: Il n'y a pas de hasard... il n'y a que des rendez-vous qu'on ne sait pas lire. (Samara)   Dim 10 Sep - 11:45



Il n'y a pas de hasard... il n'y a que des rendez-vous qu'on ne sait pas lire.

Il se rencontre souvent des occasions où une oeuvre d’art me déplaît au premier coup d’oeil, parce que je ne suis pas encore en état de la juger ; mais si je remarque en elle un mérite, je l’étudie davantage, et alors je fais une foule de découvertes qui me font le plus grand plaisir ; j’aperçois dans ces choses de nouvelles qualités, et en moi de nouvelles capacités.

J’avais hâte de pouvoir profiter de ma journée avec mon petit bonhomme. Du haut de ses huit ans c’est un jeune petit bonhomme qui a la tête sur les épaules et qui manque d’amour paternel. Effectivement son père, ça fait quelques semaines qu’on ne l’a pas vu, même plusieurs mois d’ailleurs. Il ne donne aucune nouvelle et s’en fiche complètement de son fils. Vous imaginez quand même ? Et je dois lui dire quoi à ce petit bonhomme qui attend tout les soirs en regardant par la fenêtre de sa chambre que la voiture de son père rentre dans l’allée de notre maison, chose qui n’arrivera probablement plus jamais il faut bien se l’avouer. Au plus profond de moi je lui en veut de m’avoir considérer comme sa seconde femme, d’avoir jouer avec mon coeur comme il l’a fait, mais ce que je supporte encore moins c’est de savoir qu’il a jouer avec le coeur de son fils. Faire un enfant et le délaisser de la sorte après plus de huit ans passer à ses côtés, c’est dégueulasse il n’y a pas à dire. J’ai hâte que tout soit dévoiler au grand jour, que le divorce soit signé. C’est pas son argent que je veux, c’est la vérité sur cette histoire et surtout savoir pourquoi il nous à fait ça. Pourquoi avoir décider de m’épouser alors qu’il avait déjà une famille ? Il n’avait pas le droit de faire ça. L’enquête suit son cours, je sais très bien que je n’ai pas le droit d’aller me mêler de sa vie comme ça et de venir tout casser avec sa famille actuelle mais bon, il faudra pas que l’enquête mette trop de temps non plus, sinon je ne me gênerais pas pour aller sonner à sa porte et lui en causer deux mots. N’empêche cette histoire me hantait, je me rendais responsable de cette trahison alors que c’était tout simplement lui qui n’avait pas été honnête avec moi dès le départ et il ne l’a d’ailleurs pas non plus été avec son autre femme ça c’est sure. J’avais vraiment cette impression d’avoir été mener en bateau et d’avoir gâchée ma vie pour un stupide menteur. Mais bon on ne pouvait pas revenir en arrière mais si j’avais su, jamais je ne l’aurais épousée ça c’est certain. Je n’arrivais pas à trouver le sommeil à la nuit tombée, je regardais nos photo de famille tout en essayant de trouver des indices ou quoi que ce soit qui aurait pu me permettre de déceler avant cette double vie. Mais rien.. il a quand même bien jouer son jeu le saligaud.

Bref, il ne fallait pas que je pense à tout ça, cette journée doit être une journée de détente et de plaisir avec mon fils. J’avais de la chance de l’avoir, je ne sais pas ce que je ferais sans lui dans ma vie. J’avais tout préparer pour qu’on profite de notre petite journée au parc, un ballon pour mon fils, de quoi grignoter aussi et ce qu’il fallait pour le chiot qu’on allait emmener avec nous : à boire et aussi une balle pour lui. Je souris en voyant mon fils arrivé tout content de passer une journée en extérieur et surtout rien que tout les deux. On se rendit donc au parc, je tenais le chiot en laisse mais laissa mon fils le tenir une fois dans le parc. Il faisait beau et chaud, il fallait bien profiter des quelques jours de beau temps que nous réservait encore la météo, car d’ici quelques jours ça n’allait plus être le cas. Et oui même à Miami, il arrive d’avoir des jours de pluie comme partout et puis heureusement d’ailleurs sinon on serait en état de sécheresse ici. J’autorisa mon fils à aller s’amuser avec le chiot pas trop loin non plus pour que je puisse garder un oeil sur eux pendant que je cherchais un endroit ou poser nos affaires. J’entendais le petit chiot aboyer en courant après mon fils, ça me faisait sourire, il s’entendait bien tous les deux et je n’étais pas déçu de lui avoir acheter ce petit chiot. Je tourna la tête deux minutes pour poser les sac sur le banc, mais dès que je reporta le regard sur mon fils, celui-ci courait en regardant le chiot et ne vit pas le petit garçon qui était derrière lui en train de jouer dans le bas à sable. Enzo s’en voulait un peu de l’avoir percuter et ne bougea pas, le chiot quand à lui léchait le visage du petit garçon qui rigolait. Ca me rassurait, au moins il ne s’était pas fait mal c’était le principal. « Je suis rassurée qu’il n’ai rien de cassé » Enzo s’excusa lui aussi, un peu penaud et jouant avec ses doigts un peu nerveusement, mon petit bonhomme était un peu timide et n’aimait pas faire mal aux autres, il a toujours été comme ça. Doucement je passa une main dans ses cheveux en le rassurant et celui-ci retrouva le sourire. Enzo repris la laisse du chien et sourit au petit garçon qui voulait jouer avec lui et le chiot. Je souris au jeune petit garçon « Oui bien sur que tu peux aller jouer avec eux petit bonhomme, Enzo tu fais attention à lui d’accord ? Tu peux aller chercher ton ballon si tu veux ou alors la balle pour la lancer au chiot avec lui » Enzo fit doucement lui de la tête à sa maman et se rendit vers les sacs avec le petit garçon pour aller chercher de quoi jouer. Tout en les regardant, je me retourna vers la maman en lui souriant quand elle me dit que le petit n’avait pas peur des chiens et qu’elle se présenta « C’est le principal alors, Shiva n’est pas méchante, c’est encore un petit bébé et ne cherche qu’à jouer, ils vont bien s’entendre je pense. Et puis mon fils Enzo adore les enfants et fera doucement avec lui ne vous en faite pas. » Je souris en lui prenant la main « Katarina, ravie de vous rencontrer, cela vous dit qu’on aille s’assoir pour faire plus ample connaissance ? » Je souris, je ne l’avais jamais vu cette jeune femme mais en même temps je viens pas très souvent au parc à cause de mon travail, ça doit être pour cela malheureusement.
CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il n'y a pas de hasard... il n'y a que des rendez-vous qu'on ne sait pas lire. (Samara)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'y a pas de hasard... il n'y a que des rendez-vous qu'on ne sait pas lire. (Samara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'y a pas de hasard... il n'y a que des rendez-vous qu'on ne sait pas lire.
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.
» "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" [PV Aisaka Kira]
» « Ce qui ressemble au hasard parfois est un rendez-vous »
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Summer Life :: Miami dans sa splendeur :: Design District :: Tropical Park Stadium-
Sauter vers: